Nous sommes le 25 nov. 2017 13:16

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 33 messages ]  Aller à la page 1 2 3 Suivante
Auteur Message
MessagePosté : 13 oct. 2015 8:41 
Hors ligne

Enregistré le : 21 janv. 2015 11:35
Messages : 206
Petit-Parisien 3 juillet 1923 :

"Celui-ci était arrivé à Paris le 28 juin, huit heures du matin, pour se rendre à la convocation de M. Vidal. Portant à la main une petite valise d'osier longue de quarante centimètres et large de vingt centimètres environ, il se rendit au café-restaurant de la Ville de Brest, 5, place de Rennes. Il mangea plusieurs croissants, but un verre de vin blanc et une tasse de café sans se douter qu'à la table voisine, un inspecteur de la sûreté générale épiait ses faits et gestes. Il demanda les journaux, les parcourut hâtivement, avec une évidente curiosité. Puis, ayant réglé son addition, il déposa sa valise à la caisse, en annonçant qu'il viendrait la reprendre le soir même.

On sait comment il en fut empêché.

En interrogeant l'inculpé, M. Vidal lui demanda tout à coup :

"Vous êtes donc venu de Morlaix sans valise ?"

Mais oui, répondit Seznec, mon voyage doit être si court.

A sa profonde stupéfaction, on lui présenta alors sa petite mallette d'osier. Elle contenait des victuailles et divers papiers: une lettre de Mlle X. de Morlaix, qui lui réclamait le remboursement d'une avance de six mille francs venant à échéance à fin
juin, et une feuille de papier identique à celles qui composaient le carnet de M. Quémeneur.

Sur cette feuille, Seznec avait écrit au crayon-encre bien qu'il eût nié auparavant avoir eu jamais pareil objet en sa possession, deux noms séparés par un trait le sien et celui de M. Quémeneur.

Dans la colonne concernant le disparu figuraient ces mots : pris le train à Dreux, sans indication de date.

Sur le carnet de M. Quémeneur une indication semblable existe, avec un prix de billet inexact.
"

Plusieurs choses m'interpellent :

- Pourquoi Seznec emporte avec lui des documents compromettants alors qu'il se rend à une convocation du commissaire Vidal ?

Ces documents, ce n'est pas la police qui les a mit dans sa valise ! Il craignait, déjà, une perquisition à Morlaix ? Il aurait mieux fait de les brûler.

- Pourquoi la Sureté Générale épie ses faits et gestes dès son arrivée à Paris ?

Il n'est pas encore suspect... du moins, pas officiellement.

Dans sa primo-enquête, Pouliquen dit qu'il a effectué des recherches le 12 juin 1923 à Paris, accompagné de Louis Quemeneur et d'un agent de renseignements.

Le 30 juillet 1923 il déclare au juge Campion : "Louis Quéméneur et moi nous nous sommes adressés à une agence de recherches dirigée par M. Delangle. Celui-ci nous accompagna bd Malesherbes..." (Note 179 Bernez Rouz)

J.O 2.5.1921 : M. Delange (Louis-Armand-Charles), commissaire central de police hors classe, 2è échelon, à Saint-Etienne (Loire), est nommé commissaire divisionnaire de police mobile hors classe, 1er échelon, au contrôle général des services de recherches judiciaires, à la direction de la sûreté générale à Paris.

Si (conditionnel) Delangle et Delange ne font qu'un, la sûreté s'était déjà fait une opinion sur Seznec via les dires de Pouliquen, un honorable notaire, et ça expliquerait la filature de Seznec dès son arrivée à Paris. Opinion confirmée par les mensonges à répétition de Guillaume.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 13 oct. 2015 9:01 
Hors ligne

Enregistré le : 13 août 2015 18:08
Messages : 304
C'était imprudent d'emporter les pages du carnet. Mais à priori c'était les originales non trafiquées. Cela tendrait à prouver que Quemeneur a bien pris un train à Dreux. Un train pour la Bretagne ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 13 oct. 2015 10:40 
Hors ligne

Enregistré le : 18 janv. 2015 18:47
Messages : 98
l'article du Petit Parisien évoquant l'arrivée à Paris du "suspect" Seznec, est sans doute à prendre avec prudence - les détails donnés ne figurent nulle part ailleurs, or, ils plombaient sérieusement la défense de Seznec - donc, méfiance...
la presse de l'époque a souvent donné le tempo et le ton de cette affaire confondant allègrement réalité et roman
concernant le personnage Delangle, il est étonnant qu'il ne soit pas mentionné dans le dossier de procédure alors que son audition était inévitable - en fait, tout ce qui tourne autour du fameux bureau de poste où officiait Bégué ne me paraît pas bien clair et je pense que le témoignage de l'employé de poste a été fortement suggéré


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 13 oct. 2015 14:09 
Hors ligne

Enregistré le : 21 janv. 2015 11:35
Messages : 206
@seznek Bien d'accord sur le fait qu'il est bizarre que Delangle ne soit pas mentionné dans la procédure.

Il faut effectivement se méfier des journaux, d'ailleurs ça reste valable de nos jours, mais je trouve mention de l'épisode dans d'autres quotidiens comme par exemple "Le Journal" du 3 juillet 1923 qui relate lui aussi l'arrivée à Paris, avec un peu moins de détails :

"Mais on n'en est plus à compter les contradictions de cet homme. Appelé à Paris par M. Vidal, Seznec, on s'en souvient, s'était arrêté dans un café voisin de la gare Montparnasse. Il portait une mallette à la main, qu'il confia au tenancier du café. Quand M. Vidal lui demanda s'il n'avait rien apporté de Brest, paquet ou bagage, il répondit négativement. Qu'avait-il à cacher dans cette mallette ? On croit le savoir depuis hier : on a, en effet, retrouvé parmi du linge trois feuillets détachés d'un carnet. Des indications, qui coïncident curieusement avec celles que l'on releva sur le carnet de Quémeneur, y
sont notées d'une écriture à peu près identique pour laquelle son auteur s'est servi d'un même crayon-encre. Enfin, sur une page, divisée en deux colonnes, où on lit, au-dessus de chacune d'elles : Frais Seznec, Frais Quémeneur, on a relevé, colonne
Quémeneur, ces mots : Pris le train à Dreux. On demande à Seznec : Qui écrivit cela? Je l'ignore, répond-il."

Il y a en tête de cet article, 3 photographies de Seznec, ainsi qu'un fac-similé du télégramme envoyé du Havre le 13 juin.

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k7608559p/f1.item.r=seznec.zoom


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 13 oct. 2015 15:23 
Hors ligne

Enregistré le : 23 janv. 2015 0:14
Messages : 29
Localisation : Paris
L'histoire de la valise de Seznec à son arrivée à Paris est en tout cas reprise par Bernez Rouz ( p.116) et puis, au procès, le président des Assises demande à Seznec quelques précisions sur ces lignes de carnet et Seznec lui répond qu'il les avait écrites comme un aide mémoire.
Pour moi, il n'y a pas de doute, c'est comme le "Pourquoi qu'elle était mouillée la valise" (de Quéméneur), le "Mais c'est quoi qu'elle contient la valise ? "(de Seznec), c'est deux points matériels qui sont primordiaux. Répondre à ces questions amènera obligatoirement à la solution de l'affaire.

Seznec était suspect aux yeux de la police, avant même qu'il ne monte dans le train pour répondre à la convocation de Vidal. Il suffit de relire la primo-enquête de Pouliquen (Rouz, p.110) pour en comprendre le comment et le pourquoi.

Il y a, révélé par Olijuseb,un point qui, jusque là , m'avait échappé : c'est qui la demoiselle X à qui Seznec doit six mille francs?
Apparemment, Seznec vient d'en recevoir une lettre qu'il a fourré dans sa valise juste avant son départ.
Mais on en fait quoi de la dette ? On la rembourse? Avec quoi ? Les Seznec, parait-il, n'ont plus un rond. En tout cas, tout ça , ça disparait des anales. Pfffft!!! Dehors la nana et ses six milles balles...On penserait bien à une analogie avec la Labigou, mais ça pas tellement dans le cadre.

Finalement l'article du Petit-Parisien, c'est encore bien de l'embrouille pour la suite de l'histoire. Moi, j'avais donné une explication un peu facile dans un de mes scenarii : Seznec, il emporte par maladresse, les brouillons qu'on lui avait fait pour le carnet de note retrouvé dans la valise de Quéméneur. Par maladresse, oui, tout bêtement.

Sauf que de la maladresse, qu'est ce qu'il y en a dans cette affaire...

_________________
Skeptikos


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 13 oct. 2015 16:29 
Hors ligne

Enregistré le : 18 janv. 2015 18:47
Messages : 98
je doute... ce n'est pas nouveau - Le Journal a donc la même info que Le Petit Parisien, pour autant, Seznec arrêté, si les journalistes disent vrai, la valise de Seznec devient un élément très important de la procédure, une pièce à conviction, et on aurait au dossier un pv détaillant le contenu - est-ce le cas ? Denis Langlois devrait pouvoir nous renseigner
je ne me souviens pas qu'au procès, Seznec eut à répondre sur les feuillets trouvés dans la valise incriminée - si Skeptikos peut nous en dire plus, ce n'est pas de refus...


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 13 oct. 2015 18:35 
Hors ligne

Enregistré le : 23 janv. 2015 0:14
Messages : 29
Localisation : Paris
@Seznek
la référence des propos de Seznec sur les feuillets contenus dans sa propre valise est Dépêche de Brest du 25.11.1924, page 1, col. 5

Je ne sais absolument pas si un PV a été fait de cette saisie ni du contenu de la valise et, à vrai dire, je doute qu'il ait été conservé, sinon nos auteurs l'aurait déjà cité.

En feuilletant le journal du lendemain, j'ai trouvé le témoignage d'un certain banquier, nommé Juif, je n'invente rien , qui dit que la boite contenant les dollars, décrite par Seznec, aurait contenu 172 pièces, et non 305, environ donc la moitié, ce qui me rappelle que , dans mon blog, j'avais supposé que la somme était de 2020 dollars et non 4040...

_________________
Skeptikos


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 13 oct. 2015 18:49 
Hors ligne

Enregistré le : 13 août 2015 18:08
Messages : 304
Eh bien voilà. On sait à quoi s'en tenir pour les dollars !sauf qu'on ne sait pas où ils sont passés.
Pour la valise mouillee, SI c' est Seznec qui l'a apportée au Havre: la mer n'est pas très loin de la gare. Je le vois bien aller reprendre son souffle, peut être casser la croûte sur la plage et peut être hésiter à laisser la valise là...


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 13 oct. 2015 18:54 
Hors ligne

Enregistré le : 23 janv. 2015 0:14
Messages : 29
Localisation : Paris
Erreur, ma langue a fourché et mes doigts se sont emmêlés : il s'agit du 26 octobre et non le 25.11.

De plus, vous verrez, on ne retrouve pas exactement ce dont il s'agit dans le Petit-Parisien mais le Président parle bien de feuillets contenus dans la valise de Seznec et Seznec ne semble pas trop gêné pour répondre.

_________________
Skeptikos


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 13 oct. 2015 21:32 
Hors ligne

Enregistré le : 18 janv. 2015 18:47
Messages : 98
@skeptikos,
merci pour votre réponse - il faut que je réactive mes neurones avant de tout oublier...
j'ai, par ailleurs, confirmation de l'existence des feuillets dans la valise
la rédaction de ces notes par Guillaume Seznec est pour moi, comme un aveu de son implication dans la confection des faux - son comportement laisse supposer qu'il est certain que rien de désagréable ne peut lui arriver - cette confiance étonnante n'est-elle pas aussi la certitude que Quéméner à ce moment a été rendu totalement inoffensif ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 13 oct. 2015 21:32 
Hors ligne

Enregistré le : 18 janv. 2015 18:47
Messages : 98
@skeptikos,
merci pour votre réponse - il faut que je réactive mes neurones avant de tout oublier...
j'ai, par ailleurs, confirmation de l'existence des feuillets dans la valise
la rédaction de ces notes par Guillaume Seznec est pour moi, comme un aveu de son implication dans la confection des faux - son comportement laisse supposer qu'il est certain que rien de désagréable ne peut lui arriver - cette confiance étonnante n'est-elle pas aussi la certitude que Quéméner à ce moment a été rendu totalement inoffensif ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 13 oct. 2015 21:33 
Hors ligne

Enregistré le : 13 août 2015 18:08
Messages : 304
Je viens de lire cet article. Je pensais que les feuillets trouvés dans la mallette de Seznec à Paris avaient été arrachées au carnet de Quemeneur, mais elles proviennent du carnet de Seznec et donc ne prouvent pas un départ de Dreux.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 14 oct. 2015 7:05 
Hors ligne

Enregistré le : 21 janv. 2015 11:35
Messages : 206
Bravo @skeptikos pour l'article de la Dépêche de Brest.

Celui de l'édition du 14 octobre 1924 est intéressant lui aussi :

http://tools.yoolib.com/Yviewer/index.php?current_image_id=0&user=letelegramme&filemedia_id=15777&background=ffffff&pdf_type=external&url_css=&menu_left_visible=&menu_left_type=&search=&lang=&url_return=http%3A%2F%2Fwww.ladepechedebrest.fr%2Fcollection%2F15711-la-depeche-de-brest%2F%3Fn%3D1&sid=f0beau2auuo7jmua6se2tukaa1&fullscreen=1

Colonne de droite "Un homme qui ne se trouble pas"

Concernant les feuillets trouvés dans sa valise, l'explication que fournit de ces faits Seznec en un pareil moment est de celles qui marquent un caractère "Je ne sais qui a tracé ces lignes. Il arrive qu'on prête son carnet à des gens qui n'hésitent pas à y noter des choses personnelles. Je ne puis rien vous dire de plus à ce sujet."


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 14 oct. 2015 9:31 
Hors ligne

Enregistré le : 13 août 2015 18:08
Messages : 304
Quemeneur, nous dit cet article, avait parlé de son contact américain à un représentant de la Société Bretonne (???),un club? Une loge ?
B.Rouz et G.Penaud nous apprennent que Quemeneur appartenait au Cercle des Arts et à une loge maçonnique bretonne. C'est dire son entregent. Il faisait partie du même parti politique que Yves Le Troquer qui a densifie et modernisé le réseau ferré breton. La SCB fournissait les locomotives. Elle réalisait aussi les voies ferrées. En Bretagne ?Je ne sais pas...Il fallait du bois pour les traverses. La SCB a collaboré avec Nicolas Kaganovitch à partir de 1928.Qu'en était -il en 1923? Kagan avait 25ans, son père était marchand de biens d'après le Who 's who. Où ? Ce n'est pas dit. C'était un proche de Lazar Kaganovitch le soviet. Mais il avait quitté la Russie. Pourquoi.?Messieurs les historiens qui nous lisez......


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 14 oct. 2015 9:45 
Hors ligne

Enregistré le : 21 janv. 2015 11:35
Messages : 206
Breizh a écrit :
Quemeneur, nous dit cet article, avait parlé de son contact américain à un représentant de la Société Bretonne (???),un club? Une loge ?


Plutôt une banque, dont Saleun était le représentant.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 33 messages ]  Aller à la page 1 2 3 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com