Luc Tangorre

Coupable ou innocent à tout prix ?
Nous sommes le 18 oct. 2018 14:30

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 64 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 5 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
MessagePosté : 06 juin 2008 23:55 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Le 17 Mars Claude Vinals à écrit "Pour ce qui disent qu'il fallait rechercher le bus de militaire et autre, c'était mission quasi impossible. Sans éléments précis. Quel est le chef de bord du véhicule qui aurait déclaré qu'ils auraient pris 2 filles qui faisaient du stop alors que le règlement militaire l'interdit. De plus c'est rechercher une aiguille dans une paille de foin mais pour prouver quoi ? "
_______________________________________________
Il est évident que le chef de bord de ce bus aurait été réticent à déclarer qu'il avait pris des jeunes femmes qui faisait du stop... Mais de là à dire qu'il n'y avait pas d'éléments précis, je trouve quand même que c'est un peu du n'importe quoi.. Jennifer cite le nom d'un bateau " L' hermitage ", cela n'aurait-il pas suffit pour tenter de savoir si ces filles disaient au moins la vérité...
Un livre a bien été découvert presque 3 mois après ( selon les dires ) alors que rien n'était précis sinon les dimensions...
Je crois plutôt que l'on a pas trop voulu chercher ...
Ces militaires se seraient surement souvenus de cet épisode si des mois après, on serait venu les interroger à ce sujet et l'un d'eux auraient probablement dit ce qu'il s'est passé dans ce bus. Surtout si on leur aurait expliqué qu'un homme qui se dit innocent risquait fort de rester en prison pour de longues années... Cette vérification aurait du être faite...


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 07 juin 2008 0:45 
Hors ligne
VIP
Avatar du membre

Enregistré le : 12 juil. 2005 21:20
Messages : 99
Localisation : Ile de France
De toutes manières, pour qu'un bus militaire puisse se déplacer pour transporter des militaires, il faut un ordre de mission, et le trajet de ce bus est très précis.

Il suffisait juste de demander au ministère de la Défense (notamment la Marine) quel bus circulait ce week-end de Pentecôte, bus qui transportait des marins rejoignant leur navire ; c'est l'enfance de l'art !! Aucune difficulté à repérer ce véhicule, aucune difficulté à savoir qui conduisait ce bus, aucune difficulté à faire la liste des marins qui étaient à l'intérieur de ce bus.

Tout est très précisément noté y compris l'heure et le lieu de départ, ainsi que l'heure et le lieu prévus pour l'arrivée.

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 07 juin 2008 0:49 
Hors ligne
VIP
Avatar du membre

Enregistré le : 12 juil. 2005 21:20
Messages : 99
Localisation : Ile de France
Et si les marins avaient menti dans un premier temps en niant le fait qu'ils avaient fait monter à bord ces jeunes filles, ils risquaient très gros ; en effet, si plus tard il s'était avéré qu'ils avaient fait un faux témoignage, ils auraient tout simplement dû aller chercher du travail ailleurs que dans l'armée qui les aurait gentiment mis à la porte.

A moins bien évidemment que leur hiérarchie ne les couvre !!!

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 07 juin 2008 0:56 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
A moins que ce bus de marins ne se soit jamais trouvé sur la route de ces filles et que l' hermitage était un bateau amarré quelque part sur la cote....


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 07 juin 2008 1:20 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Oui, c'est vrai... Mais il aurait fallu vérifier si ce bateau existait vraiment..Cela n'aurait porté de tort à personne
Par contre le chauffeur du taxi 424 B, aurait pu être interrogé lui ne risquait rien. De même en ce qui concerne cette cafétéria, des le lendemain le personnel se serait surement souvenu du passage des filles.. Non, je regrette mais je suis du même avis que jpasq ( il y a plusieurs semaines ), nous sommes obligés de dire que l'enquête a été mené à charge et que que l'on a mis de coté les éléments à décharge... Leur coupable, il le tenait, et bien avant le 18 Aout 1988....


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 07 juin 2008 1:50 
Hors ligne
VIP
Avatar du membre

Enregistré le : 12 juil. 2005 21:20
Messages : 99
Localisation : Ile de France
Et je suis tout à fait d'accord avec vous et jpasc ; c'est certain, l'enquête n'a été menée qu'à charge :
* le we des jeunes filles qui n'est pas vérifié
* aucune enquête sur les coups de fil
* les témoins à décharge totalement écartés

etc ...

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 07 juin 2008 9:46 
Hors ligne
VIP
Avatar du membre

Enregistré le : 12 juil. 2005 21:20
Messages : 99
Localisation : Ile de France
Attention, il s'agit d'un bus transportant des marins américains allant rejoindre à Marseille leur navire l'Hermitage.

Le transport des marins américains sur le territoire français n'est peut-être pas soumis aux mêmes règles que s'il s'agissait du transport de marins français en mission pour le compte de l'armée française

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 07 juin 2008 12:15 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Sous le couvert des règles et des lois certains se sentent tous puissants...


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 15 juin 2008 0:37 
Hors ligne
VIP
Avatar du membre

Enregistré le : 12 juil. 2005 21:20
Messages : 99
Localisation : Ile de France
Je reviens sur un thème que jpasc avait abordé, mais je n'avais pas trop répondu à ses messages, ne me sentant pas très à l'aise pour évoquer le sujet :oops:
J'avoue qu'à l'époque, évoquer un tel sujet me gênait ; désormais, je me dis qu'il faut en parler naturellement si on veut avancer dans cette affaire Donc je me lance.

1) - Je suis tout à fait d'accord lorsque jpasc déclare que les filles, lors des soi-disant fellations, auraient dû être prises de vomissements ou tout du moins avoir des nausées. La présence en bouche d'un pénis souillé d'excréments, d'huile de moteur, de liquide spermatique et de liquide vaginal aurait obligatoirement dû provoquer chez elles des haut-le coeur et il leur aurait été impossible de continuer, forçant ainsi leur "violeur" à abandonner cette pratique. Et on ne peut pas objecter qu’il les aurait tout de même forcées, puisqu'étant prises toutes les deux de vomissements ou de nausées, quoi qu'il fasse, il ne pouvait pas les empêcher de vomir ou d'avoir la nausée (c'est incontrôlable)

2) - si cela avait été malgré tout comme elles le disent, elles auraient dû avoir leurs mains souillées d'avoir tenu le pénis souillé lui-même de tout ce qui le revêtait d'huile et autre. On pourrait objecter qu'elles ne l'ont pas tenu.
Mais alors, naturellement, puisque l'objet tenu en bouche était nauséabond, elles auraient dû avoir ce geste que nous faisons tous lorsque nous portons à nos lèvres un aliment au goût répugnant, celui de s'essuyer la bouche d'un revers de main ou d'avant-bras.
Par ailleurs, lorsqu’elles ont été auscultées dans la soirée, l’un des médecins déclare que les zones intimes de ces demoiselles étaient souillées d’un liquide graisseux et brunâtre ; mais dans ce cas, le tour de leur bouche aurait dû également être souillé de la même manière et de ce même liquide graisseux et brunâtre ; nulle part il est dit qu’elles ont fait une toilette complète après les agissements de leur violeur.
Donc leurs mains et leur bouche devaient être colorées en brunâtre, elles aussi. Or il n’en est fait aucunement mention.

En outre, elles auraient dû se jeter sur quelque chose à boire dès que tout a été terminé, et puisque leur violeur semblait revenu à de meilleures dispositions envers elles (billet de 100 F), elles auraient pu lui demander la bouteille d’oasis qui se trouvait dans le coffre. Lorsqu’elles ont été secourues, il n’est fait mention nulle part qu’elles ont demandé instamment à se rincer la bouche.

Des analyses ont été pratiquées sur les zones de leur anatomie intime, mais aucune analyse buccale.

3) – leur soi-disant violeur a dû lui aussi tenir son pénis en main pour ses différentes pratiques, et il a forcément touché le corps de ses soi-disantes victimes en les forçant, en les tenant à sa disposition ; de ce fait, il n’a pu faire autrement que salir leur corps.
Or, les vêtements de ces demoiselles sont décrits comme corrects et pas froissés.

Comment ont-elles pu se rhabiller sans salir leurs vêtements ? Comment leurs vêtements n’ont-ils pas été salis par les traces de graisse laissées sur leur corps par les mains de leur violeur ?

L’huile de moteur est une des graisses les plus tenaces ; parlez-en aux épouses de garagistes. Et comme mon propre fils a travaillé pendant quelques semaines de ses vacances l’an passé chez Norauto, je peux vous en parler également. A moins d’un détergent puissant, on ne peut pas vraiment détacher les tissus qui ont été maculés d’huile moteur. Et même si on parvient à dégraisser le tissu, il subsiste la couleur brunâtre du colorant qu’elle contient.

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 15 juin 2008 1:18 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Et oui Didi, il faut en parler, et on ne peut pas imaginer ce viol sans se demander comment elles ont pu faire tous ces actes sans être malades, ni ressentir la moindre nausée...Carole dit "ça m'a fait très mal " en évoquant le rapport anal qu'elle aurait subit...et, puis s'il passait de l'avant à l'arrière et vis versa, lors de la perquisition dans la voiture, il y aurait du avoir des taches brunâtres sur les dossiers des sièges...Le pantalon de l'agresseur aurait du ( c'est sur ) en être maculé, et ce genre de tâche, vous avez raison ne part pas facilement, surtout sur du blanc...Et si il n'y a eu aucune consultation buccale ni de prélèvements à ce niveau là, c'est probablement du au fait que les filles n'ont rien déclaré aux médecins et qu'il n'y avait rien d'anormal à constater puisqu 'elles devaient être propres comme un sou neuf..Si je dis cela c'est parce que l'une d'elle dit qu'elle n'a pas vu si l'agresseur a fait un brin de toilette avant de partir,et qu'elle aurait du à ce moment là exprimer son désir de se laver... Je sais qu'une femme qui est victime d'une agression sexuelle se sent sale, tellement souillée qu'elle n'a qu'une seule envie, se laver, encore et encore de la tête aux pieds pour ne plus avoir sur elle l'odeur de son agresseur...


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 26 juin 2008 2:40 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Oui, il me semble que la couleur du sous vêtement aurait pu âtre retenu par l'une des 2 filles de la même manière que la couleur des chaussettes...Mais, devant une telle agression j'admets aussi que ce détail a pu passer aux oubliettes... Personnellement, une chose me dérange, comment ces 2 filles peuvent quelque mois après reconnaitre un pantalon blanc ( parmi les 3 dont 2 de marque identique, qui leur ont été présenté )?. Alors que d'après leur déclaration l'une dit qu'il a enlevé son pantalon et son slip, qu'il a gardé le haut et les chaussettes , l'autre qui dit que seul son sexe sortait de son pantalon... La première précise qu'il a déposait ses vêtements à l'avant du véhicule...Elle ajoute aussi " nous voilà 3 nus dans la voiture..
Quelque chose ne tourne pas rond, dans ces déclarations...
Je sais bien qu'il est interdit aux militaires de prendre des civils à bords de leur véhicule, mais certains le font parfois... Je vais vous raconter une anecdote qui m'est arrivée. C'était au cours de la féria ( eh oui! encore cette féria de Nimes ), j'avais 14 ans et il était de coutume que les jeunes s'amusaient à taquiner policiers et gendarmes en leur chantant la chanson de Pierre Perret " Ouvrez la cage aux oiseaux" intituler pour la circonstance " Ouvrez la cage aux poulets " et qui donnez à peu près cela Ouvrez, Ouvrez la cage aux poulets. Les regarder s'ébrouer c'est beau.. Les ados si vous voyez des p'tits poulets s'envolaient coupez leur les plumes de l'autorité..etc.. On se marrait bien avec eux. Un jour, l'un d'eux m'a prêté son panier à salade en me mettant au défit de le démarrer et sans penser une seconde que je le ferais...Le pauvre, non seulement je l'ai fait mais en plus ne sachant pas conduire... :oops: J'ai tout simplement cabossé l'avant du véhicule en rentrant dans le mur des arènes de Nimes...Quand à ce qui est de prendre des autostoppeuses, cela nous était arrivé ( des copines et moi )aussi d'être prises en stop par des voitures de patrouille de police, des personnes qui n'avaient aucune arrière pensée, c'était de bons pères de famille qui s'inquiétaient de voir 3 gamines sur la route... Nous avons le droit à des leçons de morale mais cela ne nous empêcher pas de recommencer et d'être retombées à plusieurs reprises sur ces même messieurs.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 29 juin 2008 10:30 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 12 juin 2008 0:09
Messages : 72
Localisation : Nord-Pas de Calais
Selon didi, "Le problème que je voulait soulever c'est que l'une d'elle a dit à l'autre qu'il fallait qu'elles relèvent toutes les deux le maximum de détails pour ensuite pouvoir le coincer ; or un élément comme celui-ci était tout de même important."

Effectivement, il fallait en quelque sorte qu'elles justifient la précision des détails, ou, du moins, de certains des détails (je cite Didi : "la couleur de son pantalon, de son polo, de ses chaussures (à bandes grises, c'est précis ça), de sa chevalière, et je ne sais plus quoi encore", en disant qu'elles les avaient "relevés", à l'avance, pour ainsi dire.

Par contre, comme le relève encore Didi,
"dès qu'il s'agit d'éléments plus intimes, plus cachés, qui ne sont susceptibles d'être vus seulement si la personne est déshabillée, il n'y a plus rien".

On pourrait en dire autant de la voiture (cela, je crois, a déjà été signalé ailleurs): tout ce qui est dit le la 4L est visible de l'extérieur (y compris les livres, puisqu'il n'y a pas de plage arrière); par contre, il y a un problème avec la jauge d'essence (elle fonctionne ou non?) et avec la banquette arrière plus ou moins démantibulée)

C'est ce parallélisme entre les deux descriptions (celle de l'homme et celle du véhicule) qui donne à penser...


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 29 juin 2008 13:20 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Davy,
La jauge d'essence de la 4L fonctionnait et la banquette n'était pas fixée.Des détails qui ne pouvaient passer inaperçu si l'on effectue un trajet dans ce véhicule...
Et puis, pourquoi ont elles parlé de la jauge d'essence alors qu'elles sont bien précises... Elles ont réalisé les intentions de leur chauffeur qu'une fois arriver sur les lieux.. Je ne sais pas mais personnellement, je ne regarde jamais la jauge d'essence lorsque je monte dans une voiture, j'aurai plutôt tendance à regarder le paysage (surtout si je ne connais pas les lieux ) et plus encore si je me sens en sécurité avec un chauffeur très gentil comme elles le disent....


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 29 juin 2008 16:20 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 12 juin 2008 0:09
Messages : 72
Localisation : Nord-Pas de Calais
Oui, Chantal, pourquoi ont-elles parlé de la jauge d'essence?
Je dirais spontanément que cela a un rapport avec l'histoire de l'arrêt dans une station-service. Parce qu'autrement cela n'a aucun sens.
Quant à la banquette arrière, c'est bien ce que je voulais dire en comparant leur description de la voiture avec leur description de "l'homme": elles sont en mesure de donner une description extérieure, pas autre chose.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 29 juin 2008 17:20 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Nous sommes d'accord...
Quel intérêt avez elles alors à vérifier si cette jauge fonctionnait ou pas ?
Cela me parait étrange!
Elles se sont trouvées seules dans la voiture lorsque leur chauffeur est sorti pour mettre l'essence, celle qui se trouvait à l'arrière aurait pu par curiosité regarder avec plus d'attention les livres... et aurait été en mesure de le reconnaitre aux états unis....
Le chauffeur avait l'air très gentil, il n'aurait surement rien dit et qui sait.... s'il avait déjà l'intention de les violer, les auraient ils peut être laissé sur le parking et poursuivre son chemin.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 64 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 5 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com