Luc Tangorre

Coupable ou innocent à tout prix ?
Nous sommes le 17 oct. 2018 6:08

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 64 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
MessagePosté : 22 déc. 2008 20:26 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
bruno a écrit :
Diego a écrit :



"Si le scénario s'est vraiment déroulé, pourquoi autant de versions différentes ? Puisque les plaignantes changent si souvent de déclarations, on peut se demander si elles racontent quelque chose de réel ou quelque chose d'appris par cœur en ce qui concerne les grandes lignes, mais tellement incohérent dès qu'on creuse un peu le modus opérandis."


et ben voila c'est beaucoup mieux comme sa , enfin pour moi :wink:


Oh oui, c'est beaucoup mieux comme ça...... Je suis d'accord avec Bruno... :wink:

_________________
"Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice ." Montesquieu

www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 22 déc. 2008 20:35 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1257
N'en rajoute pas Chantal. Molière s'est déjà assez moqué des gens comme moi, par exemple dans "Les pécieuses ridicules". Dans une autre de ses pièces, pour se moquer du langage spécialisé et pompeux (de médecins je crois), il faisait répliquer à l'un de ses personnages :

"ça y est si bian dit qu'j'y comprends goutte" (quelque chose comme çà).

Promis, j'essaierai d'être plus simple à l'avenir. :oops:


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 23 déc. 2008 7:50 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 17 janv. 2006 18:10
Messages : 337
Localisation : lardieres 60
Bonjour : Je résume, tous ce qui et plus ou moins fixe dans la 4l et bien sur visible de l'extérieur, reste c'est fameux livre ; a priori , la quantité de livre déclarais par les américaine on belle et bien été présent dans la 4l, sauf que ce n'est le 23 qu'il y avait au temp de livre mais le 24 peut on dire sa comme sa ?

_________________
aimons-nous vivant n' attendons pas que la mort nous trouve du talent. ( Pierre Delanoë)


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 23 déc. 2008 8:04 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 17 janv. 2006 18:10
Messages : 337
Localisation : lardieres 60
123 livres on été saisis le 24 octobre, est ce donc la totalité des livres que luc tangorre avait en sa possession depuis le 23 mai 1988 ?

Y avait il beaucoup plus de livre, entre le moi de mai 1988 et le moi d'octobre 1988 ?

_________________
aimons-nous vivant n' attendons pas que la mort nous trouve du talent. ( Pierre Delanoë)


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 23 déc. 2008 11:09 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Bonjour Bruno,

J'imagine qu'il n'y avait que 123 livres au domicile de Luc. S'il y en avait plus les gendarmes les auraient probablement saisis...
Je ne peux pas te dire le nombre exact de livres qu'il y avait entre Mai 88 et Octobre 88. Ce que je peux par contre t'affirmer sans me tromper c'est que Luc en transportait souvent en grande quantité pour les distribuer à ses comités de soutien... Son père aussi en distribuait, il devait très certainement en avoir chez lui...., tout les membres de la famille de Luc, ses amis les plus proches devaient en avoir au moins un exemplaire chez eux. Moi même, j'en possède encore à ce jour plusieurs exemplaires....
Pour le nombre de livres qui se trouvaient dans le véhicule le 24 Mai 1988, je te propose de lire la déposition de Claire Lise cote D 149 page 3....
AUDITIONS DE LA FAMILLE ET DES AMIS DE L.TANGORRE >>> Auditions de Claire Lise , F. Foiret et S. Dufraisse.
Tu verras qu'il y avait beaucoup plus de livres que la veille....

_________________
"Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice ." Montesquieu

www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 24 déc. 2008 5:24 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1257
Bonsoir Bruno, un rapide historique des livres tel que Luc Tangorre en garde le souvenir depuis 1988 s'impose (avec le risque d'imprécision que cela implique forcément avec le temps écoulé, indépendamment de sa bonne foi).

Début mai, Luc Tangorre se rend à Paris où il a rendez-vous avec des comités de soutien, PVN, Jean-Denis Bredin et le directeur des éditions de la Découverte (François Gèze) avec qui il s'est mis d'accord pour acquérir 1000 exemplaires de "coupable à Tout prix" car les 4000 exemplaires "d' invendus" semblent à 90 % destinés au pilon afin de faire de la place dans les entrepôts. François Gèze en facture 1000 (pour une somme de trois ou quatre mille francs, à vérifier) mais il permet à Luc Tangorre d'en prendre autant qu'il veut, ou plutôt qu'il peut compte tenu de son mode de transport.

Luc Tangorre bourre donc sa 4L du coffre au siège avant autant que le volume de la voiture lui permet de le faire. Il se souvient avoir cassé deux ou trois packs afin de caler des livres libres dans les coins. Il évalue le nombre de bouquins emportés aux alentours de 15 packs, peut-être plus, sans pouvoir préciser le nombre exact.

Lorsqu'il descend sur Lyon, il s'arrête à Dijon où il se déleste d'une partie des livres (un pack ou deux lui semble-t-il, il faut vérifier auprès des dijonnais s'ils s'en souviennent). Ensuite il entrepose son stock à Lyon et prévoit une distribution dans le sud de la France d'environ 700 exemplaires.

Le 21 mai Luc Tangorre part à Marseille en compagnie de Nadia Regaig (laquelle rejoint sa soeur dans cette ville et qu'on peut également interroger sur les pratiques sexuelles de Luc Tangorre le 21 mai et le 22 mai puisqu'elle dort Joseph et Marie Tangorre...) avec environ 800 livres (pour être sûr d'alimenter, sans courir le moindre risque d'insuffisance : Marseille (Gisèle Tichané et ses parents), Toulouse (Marie Laffranque) et Albi (Claire-Lise Foiret) qu'il stocke dès son arrivée chez ses parents.

Le 22 mai il charge sa voiture du nombre d'exemplaires destinés à Gisèle Tichané (Plus un pack qu'il entend conserver à portée de main dans son véhicule pour parer à toute éventualité ponctuelle) qu'il livre à cette dernière. Le soir du 22 mai il gare donc la 4L à la place habituelle avec un seul pack à l'intérieur. La 4L aura ce pack en charge (bien visible de l'extérieur) toute la journée du 23 et jusqu'au 24 mai dans la matinée.

Le 24 dans la matinée, son père l'aide à recharger dans la voiture environ 5 packs, et Luc Tangorre se dirige vers Avignon avec six packs environ. A Avignon il laisse environ 4 packs et en emmène environ deux packs avec lui (un pour Toulouse, l'autre pour Albi).

Pourquoi avoir emmené environ 8 packs et en ramener environ 4 sur Lyon ? Parce Luc Tangorre avait estimé Pouvoir écouler 6 à 700 exemplaires dans le sud, peut-être jusqu'à 2 packs par point de chute mais que les personnes concernées ont estimé à Marseille qu'un pack suffisait. Il était cependant prévu d'en emporter plus dans le sud ouest (Toulouse et Albi) mais la la place du véhicule de Claire Lise Foiret à Avignon était restreinte du fait des quatre passagers déjà chargés de bagages conséquents.

Il est important de noter que les nombres mentionnés ici relèvent d'une estimation et non d'un inventaire précis trop difficile à établir 20 ans après avec les meilleures volontés et bonne foi du monde.

L'étude du dossier et les déclarations successives des uns et des autres ne peuvent que corroborer le parcours des livres tels que globalement retracés par Luc Tangorre.

Donc Bruno, le 23 mai, il y avait effectivement un pack dans la voiture, mais il n'est pas possible de se persuader que Luc Tangorre était le seul à le savoir ni qu'il fallait monter dans cette 4 L pour le constater puisque ce pack a été exposé à des centaines de regards aussi bien dans les hauts lieux touristiques où Luc Tangorre guide sa famille le 23 mai (des lieux bondés de milliers de touristes un lundi de Pentecôte radieux) que dans la rue sainte cécile où chaque passant pouvait également, pour peu qu'il en ait l'intention, observer la présence de ce pack exposé au regard de tout promeneur durant une trentaine d'heure, du 22 mai en fin d'après midi au 24 mai dans la matinée.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 24 déc. 2008 9:21 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 17 janv. 2006 18:10
Messages : 337
Localisation : lardieres 60
Citation :
Début mai, Luc Tangorre se rend à Paris où il a rendez-vous avec des comités de soutien, PVN, Jean-Denis Bredin et le directeur des éditions de la Découverte (François Gèze) avec qui il s'est mis d'accord pour acquérir 1000 exemplaires de "coupable à Tout prix" car les 4000 exemplaires "d' invendus" semblent à 90 % destinés au pilon afin de faire de la place dans les entrepôts. François Gèze en facture 1000 (pour une somme de trois ou quatre mille francs, à vérifier) mais il permet à Luc Tangorre d'en prendre autant qu'il veut, ou plutôt qu'il peut compte tenu de son mode de transport.




Bonjour: Est bien a cette adresse que luc tangorre a été chercher les livres si dessus cité
édition la découverte 1 place paul painlevé paris.?


ET, a cette adresse était il possible pour n'importe qu'elle individu dans acheter un ?.

_________________
aimons-nous vivant n' attendons pas que la mort nous trouve du talent. ( Pierre Delanoë)


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 24 déc. 2008 16:49 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 28 août 2006 23:38
Messages : 155
combien y a-t-il de livres dans un pack ?

_________________
Sophie


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 25 déc. 2008 2:45 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
bruno a écrit :
Citation :
Début mai, Luc Tangorre se rend à Paris où il a rendez-vous avec des comités de soutien, PVN, Jean-Denis Bredin et le directeur des éditions de la Découverte (François Gèze) avec qui il s'est mis d'accord pour acquérir 1000 exemplaires de "coupable à Tout prix" car les 4000 exemplaires "d' invendus" semblent à 90 % destinés au pilon afin de faire de la place dans les entrepôts. François Gèze en facture 1000 (pour une somme de trois ou quatre mille francs, à vérifier) mais il permet à Luc Tangorre d'en prendre autant qu'il veut, ou plutôt qu'il peut compte tenu de son mode de transport.




Bonjour: Est bien a cette adresse que luc tangorre a été chercher les livres si dessus cité
édition la découverte 1 place paul painlevé paris.?


ET, a cette adresse était il possible pour n'importe qu'elle individu dans acheter un ?.


Oui, Bruno c'est bien a cette adresse que Luc a été chercher les livres. Par contre en ce qui concerne de savoir si n'importe quel individu peut acheter un livre, nous l'ignorons.... Car à vrai dire nous ne sous sommes jamais posé la question.....

_________________
"Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice ." Montesquieu

www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 25 déc. 2008 3:04 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Sophie a écrit :
combien y a-t-il de livres dans un pack ?

Un pack contenait 96 livres.... Celui qui fut saisi chez Luc en contenait 94 car sa compagne de l'époque l'avait entamé pour en prendre 2 afin de les offrir à des amis(audition de Florence Gallet Cote D118 feuillet 2).

_________________
"Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice ." Montesquieu

www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 25 déc. 2008 4:19 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
bruno a écrit :
D135/D136
Bonjour : la bonne interrogation Chantal, c'est comment Carole se sans incapable de reconnaitre le scellé numéro" 1 ", qui et bien sur la copie conforme du scellé 21/ 27 c'est quand même elle qui a passé tout le temps a l'arrière de la voiture

Si Carole parle de c'est livre qui été en vrac scellé 27 il aurais été donc plus facile pour elle, de prendre un de c'est livre , au lieux d' essayais dans retiré un sous emballage.


Bien sur Bruno.... Non seulement Carole était (d'après ses dépositions) la mieux placée pour voir ces livres déjà durant le trajet Marseille- Nimes puisque rien ne laissait présager ce qui allait se passer.... Mr Vinals avait écrit dans l'un de ses posts que la couverture qui les recouvraient avait bien pu glissée au cours de ce voyage... C'est vrai, que cela aurait pu être le cas, seulement les filles auraient dit que leur chauffeur s'était arrêté sur la route pour les recouvrir... Or, aucune d'elles n'a donné cette information. Donc cette hypothèse n'a pas lieu d'être...
Par contre, le fait qu'elle ne reconnaisse pas le scellé 1 (exemplaire du livre coupable à tout prix),qui est comme tu l'écris la copie conforme des scellés 21/27 peut confirmer que les filles n'ont fait qu'apercevoir une pile de livre recouverte d'une couverture dans une voiture garée dans Marseille, que cette couverture ne permettait pas de lire la totalité de ce qui était inscrit sur la couverture et qu'elles se soient procurées ( ou qu'on leur ai procuré) un livre pour que Jennifer en face un calque... Si Carole évite de parler à propos des livres en vrac, je crois que c'est parce qu'elle s'est peut être sentie piégée car si elle s'était étalée sur le sujet il se peut qu'on lui ai alors demandé " Mais pourquoi, avez vous ce risque en tentant de prendre un livre dans le pack plutôt que d'en prendre un parmi ceux qui était en vrac...?". Mais je pense, que si elles n'ont pas pris un livre c'est parce qu'elles ne sont jamais montées dans cette voiture parce que celle ci devait être stationnée dans un lieu ou il y avait du passage et qu'elles risquaient d'être surprises.... Peut être bien dans la rue Ste Cécile près du domicile des parents de Luc...
J'ai l'impression que des le 15 Juillet 1988 Carole a été écartée de l'enquête et carrément évincée sitôt après son interrogatoire aux États Unis....
Et pour terminer Bruno, les questions que je me pose depuis toujours et pour lesquelles je ne n'ai pas encore trouvé de réponse sont celles-ci :
Comment les filles ont- elles pu faire une relation entre l'homme moustachu joufflu et leur agresseur qui lui ne portait pas de moustache et qui n'était pas joufflu?
Que doit-on penser de certaines phrases que Carole et Jennifer prononcent au cours de leur dépositions et que l'on retrouve mot pour mot dans les déclarations de certaines victimes dans le dossier de 1981 (1 iere affaire Tangorre)?

_________________
"Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice ." Montesquieu

www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 25 déc. 2008 4:23 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Désolée mais j'ai fait un doublon :?
Souvenir!!!!! Souvenir!!! envers quelqu'un qui se reconnaitra surement :wink:

-------

un doublon !! :wink: (sophie)

_________________
"Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice ." Montesquieu

www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 25 déc. 2008 11:54 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 17 janv. 2006 18:10
Messages : 337
Localisation : lardieres 60
Citation :
Oui, Bruno c'est bien a cette adresse que Luc a été chercher les livres. Par contre en ce qui concerne de savoir si n'importe quel individu peut acheter un livre, nous l'ignorons.... Car à vrai dire nous ne sous sommes jamais posé la question.....




Sa doit êtres ici alors


http://maps.google.fr/maps?q=1+place+pa ... 09803,,0,5

_________________
aimons-nous vivant n' attendons pas que la mort nous trouve du talent. ( Pierre Delanoë)


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 26 déc. 2008 0:40 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
bruno a écrit :



Luc se souvient de l'adresse mais il ne se souvient plus à quoi ressemblait le local...

_________________
"Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice ." Montesquieu

www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 26 déc. 2008 7:43 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1257
Bonjour Bruno,

C'est bien ici (1, Place Painlevé) que siègent les Éditions de la Découverte. Luc Tangorre ne s'y est rendu qu'une seule fois pour rencontrer son Directeur, François Gèze (ami de Pierre Vidal-Naquet).

Ses souvenirs sont donc extrêmement lointains... Luc Tangorre ne saurait plus décrire François Gèze.... La maison d'édition qui fait l'angle lui rappelle vaguement quelque chose. Il se souvient d'un entrepôt bondé de packs de livres en tous genres dans lequel on l'a fait entrer pour récupérer sa commande (et plus, gratuitement, selon les directives de François Gèze).

Luc Tangorre ne sait même plus dire, tant ses souvenirs sont flous, s'il est entré dans cet entrepôt à pied ou en voiture. Ni s'il se trouve au même endroit (il croit se souvenir que oui ou alors pas loin du tout).

J'espère avoir répondu à tes questions Bruno ?


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 64 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com