Luc Tangorre

Coupable ou innocent à tout prix ?
Nous sommes le 23 sept. 2020 9:24

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 23 messages ]  Aller à la page 1 2 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message : Une affaire surréaliste
MessagePosté : 29 mai 2009 16:40 
Hors ligne

Enregistré le : 28 mai 2009 22:17
Messages : 7
Cette affaire est surréaliste, incroyable, complètement folle. J’en prends connaissance dans l’émission « Faites entrés l’accusé » avec cette envie d’en savoir plus, de comprendre. C’est la seule affaire qui me tienne en haleine de cette manière.
Je crois que c’est lié au personnage Luc Tangorre, que j’admire beaucoup, et qui dégage un charisme, une force que l’on voit lors de sa 1ère sortie de prison et lors de son deuxième procès.
Je suis convaincu de son innocence.
Il y a plusieurs points que je voudrais mettre en évidence.
Tout d’abord,lors de la 1ere affaire, cette photo de Luc Tangorre avec d’autres policiers, ou il est présenté aux victimes.
Une chose me parait incroyable : tout le monde se ressemble…Il n’ y a que la taille de Luc Tangorre qui fait la différence.
Mais on dit que cet homme ressemble au portrait robot, certes oui mais ils sont tous a ressemblé à ce portrait.
J’ai l’impression qu’à cette époque, cette tête là était à la mode et que l’on pouvait trouver facilement dans la rue des personnes avec ce style. Mon oncle qui est de cette génération aurait pu être accusé !

Venons en à cette 2ème affaire, je fais des remarques générales, comment un gars qui vient de sortir de prison, qui s’est battu pour cela, qui est intelligent, pourrais t-il laisser dans sa voiture des livres, qui lui sont consacrés , et qui pourraient l’identifier clairement ?
C’est complètement incohérent !

Autre chose : comment faites vous dans une 4L pour violer 2 filles ?
Soit les filles se débattent, je vous rappelle que l’une d’entre elles est vierge, et là il faut les prendre de force, les battre, etc
Est-ce que l’on a retrouvé des bleus, des ecchymoses sur le corps de ces jeunes filles ? Et durant ce temps, aucune ne va essayer de senfuire ?

Soit les filles sont apeurés et se laissent faire sans broncher en se disant que cela passera. Vous y croyez ?
Ma copine se fait violer et j’attends gentiment mon tour ?
Cela me parait peu probable, lors du procès, une américaine regarde droit dans les yeux Luc Tangorre et lui dit que c’est lui qui a fait cela…ce serait d’ailleurs intéressant de retrouver ce qu’elle a dit.
Dans ce qu’elle dit, dans son comportement, dans sa détermination à dénoncer Luc Tangorre, vous la voyez, lors du viol, muette, soumise, apeuré ?

Autre chose : quand les enquêteurs retrouvent Luc Tangorre et qu’ils analysent au peigne fin la 4L, il n’y a pas un cheveux, de l’huile, des empreintes, quelque chose qui pourrait le confondre ? il y a RIEN !

Pour moi la condamnation de Luc Tangorre repose sur 2 choses : le témoignage des deux américaines ainsi que le lieu du viol, le petit bois.
Je vais vous dire une chose : j’ai 35 ans. En 1984, j’avais 10 ans et en 1988, 14 ans. Je ne me souviens pas à cette époque de cette affaire. Mais aujourd’hui vous avez lu, j’écris sur cette affaire qui remonte à 20 ans avec passion.

Je suis persuadé qu’à cette époque les gens se sont passionnés pour cette affaire.
Je suis convaincu que lors de la 1ere affaire, des gens étaient persuadés de la culpabilité de Luc Tangorre et vivaient comme une injustice sa grace présidentielle.
Ce que je veux vous dire, c’est qu’il est facile de monter de toutes pièces la 2 eme affaire si vous voulez que Luc Tangorre retourne en prison.
Il est à Lyon, il ne se cache pas puisque il travaille, vous observez ces déplacements, et le plan machiavélique se met en route.
Vous observez sa voiture, vous notez tous les détails et vous en achetez une semblable en la faisant ressembler à sa voiture.
Vous trouvez un compère qui lui ressemble et le tour est joué.
Vous apprenez dans les livres qui ont été écrits, son enfance à Nimes et vous trouvez le lieu idéal.
Et puis vous attendez votre proie. Comme vous voulez en profiter, vous en choisissez deux et et en plus des jolies, c’est Luc Tangorre qui paiera…

Après à savoir si les deux américaines sont complices, la je ne m’avançerais pas. L’une d’elle était vierge et on imagine mal pour de l’argent vouloir faire un truc aussi odieux.
Mais c’est vrai que l’histoire de la banquette met le doute…

De plus quand elles sortent de la voiture, pourquoi ne vont-elles pas chercher du secours dans la maison la plus proche ?

Pour moi, Luc Tangorre était un coupable idéal et quelqu’un ou quelques uns ont pri du « bon temps » sur son dos.

Comment peut on accuser un monsieur sans preuves, seulement sur le témoignage de ces deux femmes ?

Voilà c’est un peu en vrac, j’espère ne pas avoir été trop loin dans mon propos, je cherche à comprendre, cette affaire est terrible mais une chose, une seule chose me convainc réellement, c’est l’innocence de Luc Tangorre.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 29 mai 2009 16:57 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 11 nov. 2007 2:52
Messages : 205
Il est quand-même plus facile de trouver deux jeunes files prêtes à mentir qu'un sosie et une voiture déguisée. Surtout quand on voit qu'elles étaient dejà hors-jeu en partant en stop destination la côte d'azur depuis Paris un dimanche soir alors qu'elles avaient un examen le mardi. Ça peut être un coup de tête mais ça peut aussi provoquer une situation très embarrassante et les rendre vulnérables à un chantage. A partir du moment où elles mentent (le calque du livre), on peut très douter de leur histoire dès le départ de Paris, ou même avant. Qu'ont-elles fait pendant le week-end pour avoir un coup de tête pareil le dimanche soir?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 29 mai 2009 18:52 
Hors ligne

Enregistré le : 28 mai 2009 22:17
Messages : 7
bon ok elles sont complices : pourquoi, quel intérêt de faire ça et condamner un innocent ?

le chantage, je ne vois pas du tout. Il faudrait me donner des détails...


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 29 mai 2009 18:54 
Hors ligne

Enregistré le : 28 mai 2009 22:17
Messages : 7
pour l'examen du mardi, il faudrait savoir s'il sagissait d'un controle ou d'un examen pour l'obtention d'un diplôme...


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 29 mai 2009 19:20 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 11 nov. 2007 2:52
Messages : 205
On peut ajouter à leur brusque départ de Paris et leurs raisons, le récit surréaliste des viols qui fera que le gendarme pensera à un conte.
Si ce même gendarme avait su que les prélèvements n'apporteront rien, qu'aurait-il pensé?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 29 mai 2009 20:10 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Citation :
pour l'examen du mardi, il faudrait savoir s'il sagissait d'un controle ou d'un examen pour l'obtention d'un diplôme...
Si les filles terminaient leurs études en France, il ne peut s'agir que d'un examen...Voir la déposition de la directrice du collège cote D24..

_________________
"Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice ." Montesquieu

www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 30 mai 2009 15:03 
Hors ligne

Enregistré le : 28 mai 2009 22:17
Messages : 7
Citation :
Citation :
pour l'examen du mardi, il faudrait savoir s'il sagissait d'un controle ou d'un examen pour l'obtention d'un diplôme...
Si les filles terminaient leurs études en France, il ne peut s'agir que d'un examen...Voir la déposition de la directrice du collège cote D24..
et elles ont donc eu mieux à faire...bizarre que cette piste n'est pas été explorée


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 30 mai 2009 15:52 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Ben oui.... Ces filles aurant fait l'objet d'un signalement de disparition, auront voyagé tout une nuit dans un bus, elles auront été prises en charge par un taxi " 424B", elles auront recontré une camarade "Lynda" à Rolland Garros ( précision apportée par Jennifer au juge Mme Laporte le 16 Mai 1991 cote D 697/24), elles auraient déjeuné dans une cafétéria sur l'autoroute en compagnie des militaires américains... Sans que tout cela n soit vérifié. :evil:

_________________
"Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice ." Montesquieu

www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 31 mai 2009 14:27 
Hors ligne

Enregistré le : 31 mai 2009 1:04
Messages : 99
Bonjour à tous,

Jusqu’au mardi 26 mai 2009, je n’avais jamais entendu parlé de Luc Tangorre. J’ai découvert cette histoire avec l’émission de Christophe Hondelatte. Je ne la regarde pas toujours, mais c’est une émission que j’apprécie car elle permet d’entendre différents points de vue et laisse le spectateur se faire son opinion. Je croyais cette émission impartiale tout au moins jusqu’au 26 mars.
Après avoir vu cette émission je me suis dit que probablement Luc Tangorre était coupable, multi récidiviste même et sans doute doté d’une double personnalité. Mais plusieurs choses me troublaient : Luc Tangorre s‘exprimait bien, paraissait équilibré et pour tout dire sympathique. De plus, il n’avait jamais avoué. Les hurlements de sa mère à l’issue du second procès m’ont fait mal : ils sortaient littéralement des tripes. Ce n’était pas le cri d’une mère déçue de ne rien pouvoir faire pour son fils coupable, c’était ceux d’une mère hurlant à l’injustice et sûre de l’innocence de son fils, du moins dans mon esprit. Et puis l’histoire du second viol ne me paraissait pas claire :
Comment avait-il pu violer deux femmes l’une après l’autre dans un espace aussi restreint que l’intérieur d’une 4L avec en permanence la crainte que celle qui est « inoccupée » s‘échappe ou tente de le frapper ? Plusieurs femmes avaient réussi à lui échapper lors des tentatives de la première affaire. C’est donc qu’il n’était pas si gaillard que ça pour maîtriser une femme qui lui résistait, alors a fortiori deux. Comment pouvait-il, disons les choses crûment … rester en érection dans ces conditions ? Il faut un minimum de tranquillité d’esprit pour ce genre de choses...
Mais comme l’émission concluait sur les excuses de Pierre Vidal-Naquet c’est que Luc Tangorre était forcément coupable de tout depuis le début, première affaire compris.
Une fois mon poste éteint, je suis allé sur internet et suis tombé sur ce forum. Je me suis couché vers trois heures du matin et depuis je n’ai pu détacher mon esprit de cette affaire. La qualité de ce forum m’a sidéré. Vraiment bravo à tous, en particulier merci à l’enquêteur M. Vinals de ses interventions. Je me suis dit qu’il fallait être à la hauteur, aussi ai-je tout lu. Comme tout est frais pour moi, je mélange encore un peu les choses, aussi je m’en excuse. Mais je ne vous cache pas que mon opinion sur « Faîtes entrer l’accusé » a considérablement changé et mes convictions sur la culpabilité de Luc Tangorre ont été sérieusement ébranlées.

Il y a cependant quelque chose que je voudrais dire sur ce forum. Il ne faudrait pas non plus tomber dans le même travers que l’émission. Les choses ne sont pas à mon avis blanches ou noires. Ce n’est pas « Les américaines mentent » donc « Luc Tangorre dit la vérité ». Il n’est pas l’auteur d’un des viols, donc il est l’auteur d’aucun ou bien il est l’auteur de l’un des viols, donc il est l’auteur de tous. Il y a une faille dans l’enquête, donc l’enquête est bidon…

Il me semble que l’on veuille ici réhabiliter Luc Tangorre, ce qui me parait légitime, en examinant à la loupe les dysfonctionnements de l’instruction : c’est une démarche intéressante, mais attention aux jugements tranchés.

Il est possible que tout le monde dise la vérité mais seulement partiellement.
Imaginons par exemple que la première affaire soit une vraie erreur judiciaire, mais que la seconde n’en soit pas totalement une.
Je m’explique : Luc Tangorre prend bien les deux américaines en autostop. Ils sympathisent, sont même d’accord pour faire l’amour. Pourquoi pas ? Une partie de jambe en l’air avec un french lover conclurait cette petite fugue en apothéose. Ils s‘arrêtent au petit bois. Luc commence avec Jennifer, peut-être même hors de la voiture. Carole sort de la voiture, feuillette pendant ce temps un livre de la pile qu’elle a repérée dans le coffre. Elle examine la voiture pour occuper le temps. Vient le tour de Carole. Tout semble aller au début. Puis Carole qui est vierge est choquée par ce que lui fait Luc. Elle ne veut plus. Cela dégénère, Luc la gifle. Elle se débat, pleure. Comme il est intelligent, il réalise qu’il vient de faire une énorme bêtise. Il ne faut pas que les deux femmes parlent. Alors ils les menacent. Elles sont encore plus terrorisées. Les pleurs l’apitoient : il décide de leur donner 100 francs pour le retour en taxi.
Pour Carole c’est un traumatisme : lutte, coups, menaces subies. Les larmes devant les gendarmes sont de vraies larmes. Jennifer ne peut pas dire qu’elles étaient au départ consentantes … On commencerait à parler de la fugue… leur témoignage ne serait pas crédible.

Pour Luc c’est terrible il sait déjà que si cette affaire se sait c’est toute sa crédibilité qui tombe : il risque de repayer pour la première affaire. Luc avertit ses parents. Pendant les mois qui suivent Luc fabrique ses alibis : il casse la banquette arrière de la 4L, écrit dans son agenda, … Pourtant Luc ne ment pas sur le point essentiel: il n’a pas violé, il n’a même jamais violé.

Pour les avocats de Luc, le sol se dérobe : ils ne le croient tout simplement plus du tout. Alors qu’ils soient 5 ou 10 au procès, cela n’y change rien. Cette affaire devient indéfendable compte tenu de son contexte.

Les inspecteurs ont quant à eux fait un travail remarquable. Il n’y pas eu de complot. Luc n’a pas une double personnalité. Il n’est pas guéri depuis 2000, puisqu’il n’a jamais été malade … Une histoire absurde en somme… comme la vie.

J’en ai fini avec mes élucubrations.

Ce que je veux montrer c’est qu’il est possible d’avoir des êtres qui ne sont ni blancs (ne mentent jamais) ni noirs (mentent toujours) mais des êtres gris et que la somme des possibles est telle dans une histoire de ce genre que la quête de la vérité, si louable soit-elle, demeure quasi inaccessible.

Ceci dit, faut-il ne rien faire ? Je crois que non et que vous avez raison de mener cette quête un peu vaine. Aussi je veux bien m’associer à vous pour essayer de comprendre.
D’avance merci de votre accueil.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 31 mai 2009 15:28 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Tout d'abord merci à vous pour nous rejoindre sur ce forum :wink:
Votre message ne manque pas d'intérêt et vous avez parfaitement le droit d' émettre votre idée sur cette affaire comme nous tous ici...
L'émission "Faites entrer l'accusé" ne fait hélas que se référer à la thèse de l'accusation.. Sa conclusion avec les excuses de PVN, n'est qu'un nouveau coup de poignard dans le dos de Luc...
Socrate.. Vous proposez l'hypothèse dans laquelle Luc aurait pris ces jeunes femmes en stop et que d'un commun accord, ils décident de faire l'amour puis les choses dégénèreraient au point ou les 2 jeunes filles décident de dire qu'elles ont été violées. Luc pris de panique aurait pris les devants en se préparant un alibis au cas ou...
Ne pensez vous pas que Luc aurait dit qu'effectivement il avait rencontré ces filles plutôt que de le nier...?
A l'époque il était en liberté conditionnelle, pouvait il prendre le risque de ne pas se rendre chez je juge d'application des peines chargé de son suivi afin de lui faire part de son inquiétude vis à vis de sa rencontre avec ces filles...
Pour la banquette, Luc n'aurait pas eu besoin de l'arracher puisque ce modèle pas correspondait pas au véhicule de Luc. Les fixations du sol de la 4L et de cette banquette étaient différentes et ne pouvaient correspondre entre elles..
Il est vrai que le chose ne sont ni blanches ni noires, mais quand un homme crie son innocence il est du devoir de notre justice de tout mettre en œuvre afin de trouver la vérité..

_________________
"Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice ." Montesquieu

www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 31 mai 2009 17:56 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1258
Bienvenu sur ce forum Socrate.

L'idée qu'une personne puisse ne pas dormir après avoir vu l'émission, ressente cette empathie parce que quelque chose le turlupine dans cette affaire, est quelque chose d'assez extraordinaire.

Tous les condamnés par erreur gagneraient à méditer la grâce d'une telle réaction au lieu de s'emprisonner plus encore dans dans la haine ou le désespoir.

Tout n'est jamais, effectivement, "tout noir ou tout blanc", le genre humain n'échappe pas à cette évidence, votre message ne peut que nous en convaincre un peu plus si nécessaire.

Cela dit, votre hypothèse favorable à Luc Tangorre, parce que vous lui rendez justice de le présumer innocent, rejoint celle que beaucoup ont fait avant vous parmi les personnes qui le soutenaient avant 1988, mais elle se heurte à l'étude du dossier.

Le trajet ne s'effectue pas en moins de 2 heures avec un arrêt (ou pas d'ailleurs) pour s'approvisionner à la station essence de Berre, contrairement à ce que soutient Hondelatte qui falsifie les éléments du dossier à tous les niveaux, dont celui des 3 reconstitutions qu'il escamote (la seule qu'il décide d'évoquer serait soit-disant accablante) et falsifie aussi largement que l'accusation et la partie civile se sont permis de le faire avant lui.

Étudiez le dossier et vous ne douterez probablement plus de l'impréparation totale dans laquelle Luc Tangorre se trouvait pour ce qui est de répondre à l'accusation lancée contre lui.

Les 7 autres témoins réagissent tout aussi viscéralement que les parents Tangorre au procès, tous se disent stupéfaits, humiliés et révoltés par l'attitude de la justice à leur égard. En parcourant le forum, vous découvrirez jusqu'à quel point avec la réaction de Vittorio Del Andréa qui ne se remettra jamais d'avoir été réduit à une espèce d'ivrogne qui ne sait plus ce qu'il dit. Tel n'était pas ce sous-officié.

Rien ne permet à la justice de suspecter ces hommes et ces femmes d'avoir voulu protéger un violeur récidiviste. Si tel était le cas (ce qui serait quand même un peu surréaliste), croyez vous que l'accusation n'auraient pas eu beau jeu de mettre à jour une telle conspiration inconcevable ? Et surtout croyez-vous qu'elle se serait privée de poursuivre ces faux "faux témoins" ?

L'hypothèse est séduisante, certes. Vous avez raison de nous mettre en garde contre toute forme de raisonnements trop manichéens. Il n'en demeure pas moins que deux sons de cloche diamétralement opposés ne laissent que peu (pas du tout à mes yeux pour des raisons que je ne puis vous expliquer) de place à l'hypothèse d'une vérité médiane.

Qui varie à tout bout de champ dans ses déclarations ?

Qui voit sa version confirmée par 9 témoins, qui voit ses déclarations seulement s'auto-corroborer par ses propres "DIRES" à géométrie variable.

Lorsque la défense donne l'impression de s'asseoir plus ou moins entre deux chaises, la sanction est immédiate...

Il importe donc d'étudier les éléments du dossier et de choisir la bonne chaise sur laquelle l'entendement nous invite à nous asseoir sous peine hélas de faire le jeu de l'accusation.

_________________
Qui bono ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 31 mai 2009 19:48 
Hors ligne

Enregistré le : 07 juil. 2006 14:45
Messages : 104
Localisation : Vitrolles
C'est bizarre... mais dans l'après midi, je venais d'échafauder un scénario a peu près semblable à celui de socrate... disons que je pensais que jennifer aurait été consentante mais pas carole... et puis dans la foulée, on s'emballe un peu, luc tangorre essaye aussi avec carole, protestation etc etc... Mais on a trouvé des spermatozoides dans les parties anales de carole, donc celle-ci aurait quand meme été violée ?? même si plus ou moins consentante ??
Après bien sur jennifer, solidaire de carole, porte plainte et dit qu'elle a elle aussi été violée (ce qui effectivement là n'est pas vrai).
Je pense aussi que Luc tangorre aurait pu les convaincre (au moins jennifer) d'avoir des relations avec lui en leur promettant de les amener après jusqu'à Lyon pour qu'elle puisse rentrer sur Paris, et en leur donnant 100 fransc pour prendre le train Lyon-Paris. Car contrairement à ce qui a été dit ici, il me semble que les jeunes filles cherchaient à rentre sur Paris, probablemen pour passer leur examen.
Dépités, les jeunes filles se seraient vengées en portant plainte.. ou bien alors plutôt pour pouvoir justifier leur absence le lendemain, ou un peu à cause des deux.
Que Luc Tangorre n'ait rien dit, c'est bien évident, il sort tout juste de prison pour une histoire de viol, alors cette histoire ne peut que lui être préjudiciable.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 31 mai 2009 22:46 
Hors ligne

Enregistré le : 31 mai 2009 1:04
Messages : 99
Bonsoir Chantal, Diego, Joaquin,

Je tiens à vous remercier de votre accueil sur le forum. Ce que j’ai émis est bien entendu une hypothèse. Je n’ai pas votre connaissance du dossier et j’ai donc imaginé un scénario où il n’y avait aucun machiavélisme de la part de quiconque.

Je suppose que Luc a rencontré Jennifer et Carole pour sept raisons :
• Elles reconnaissent Luc sur présentation de photos aux USA. Même si je cela se fait après des hésitations et je crois un désaccord entre elles sur une photo, on ne peut pas dire que ce témoignage ne vaut rien. Il n’y aurait que cela je suis d’accord cela ne vaut pas grand-chose.
• Elles donnent des détails précis sur la 4L.
• Elles arrivent à décrire de manière assez précise la couverture des livres de la pile. Qu’elles l’aient décalqué ensuite trois mois plus tard après ne me choque pas outre mesure sauf si elles l’ont fait partiellement notamment sans le titre exact, car cela ressemblerait à des preuves arrangées.
• Elles savent trouver l’endroit du «viol » le lendemain avec les gendarmes.
• Un des « amis » de Luc (M. Joachy je crois) aurait dit à François Vidal-Naquet que Luc lui avait raconté avoir rencontré deux américaines. Je sais : c’est un peu l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours.
• Il me semble qu’il est mentionné dans un des rapports que Luc se serait troublé en voyant Jennifer et Carole et les auraient traité de salopes, ce qui peut laisser penser qu’il les avait reconnues.
• Je crois me rappeler que l’une des avocates dans l’émission « Faites entrer l’accusé » aurait dit que Luc aurait « défailli » (il me semble que ce sont ses termes, malheureusement je n’ai pas enregistré l’émission) lorsqu’elle lui a demandé ce qu’il ferait si les analyses ADN confirmait sa présence. J’ai pensé en effet que Luc pouvait avoir mis une capote, penser dans un premier temps qu’il n’y avait pas de risque à demander une analyse ADN, mais se dire que malgré tout un accident aurait pu se produire.

Je pense en revanche que Luc ne les a pas violées pour cinq raisons:
• Comme je l’ai dit, violer deux femmes dans une 4L sans complice me parait impossible. On peut me raconter que les portes étaient bloquées par un arbre. Non décidément je ne marche pas. C’est d’ailleurs regrettable qu’il n’y ait pas eu une reconstitution au moins avec des mannequins. Je reconnais que c’est délicat, mais dans le cas présent cela s’imposait à mon avis.
• Ensuite les femmes n’ont pas de traces de violence. Qu’il y ait trace de spermes anciens démontre qu’elles ont eu des relations 48 heures avant les faits, et non pas quelques heures avant. Inversement, Luc peut très bien comme je l’ai dit avoir mis une capote et l’absence de spermes récents ne prouve rien.
• Elles sont trop observatrices pour des gens qui ont subi un choc tel qu’un viol.
• Visiblement elles ont sympathisé avec Luc, puisqu’elles ont fait quelques détours notamment par le Palais des Papes. C’est donc qu’il y a eu un moment où cela se passait bien. On veut nous faire croire que Luc qui lutte pour faire réviser son procès, se sais surveillé, serait pris alors que tout ce passe bien dans la voiture, d‘une pulsion telle qu’il perdrait toute notion de la réalité et concevrait un plan machiavélique pour attirer ses deux proies vers les lieux de son enfance. Cela ne tient pas : soit Luc est un impulsif et il est trop pressé, donc ne fait pas de détour pour visiter la région, soit il réfléchit ce que je crois et compte tenu de sa situation ne prend aucun risque, même s’il était pervers, ce que je ne crois absolument pas.

• Leur récit n’est pas clair : qu’il faille trois reconstitutions pour trouver un trajet possible je veux bien. Par contre quand on passe à côté du Palais des Papes on s’en souvient, surtout quand on est en âge de s’en souvenir. C’est comme passer à côté du Mont Saint-Michel ou du Pont du Gard : ce sont des monuments qui marquent. Elles auraient du être affirmatives et ne pas négocier lors des reconstitutions. Or on a l’impression que le passage au Palais des Papes est une option s’il reste du temps. Donc pour moi elles ne disent pas la vérité. A partir du moment où elles mentent pourquoi ne mentiraient-elles pas sur d’autres points ?

En résumé, je suis tiraillé d’un côté par les témoignages des victimes et de l’autre par des bizarreries voire des invraisemblances. J’ai du mal à imaginer qu’on puisse en vouloir à un innocent au point de tout monter de toutes pièces. C’est ce qui m’a conduit à cette hypothèse. Mais vous avez raison Diego, il faut que je lise et relise le dossier. J’ai récupéré le pdf des « Ombres du dossier ». Je vais commencer par là. Je remercie d’ailleurs la personne qui l’a mis à disposition.

Chantal, vous m’avez posé la question suivante sur mon hypothèse :
« Ne pensez vous pas que Luc aurait dit qu'effectivement il avait rencontré ces filles plutôt que de le nier...? »

Je n’en sais rien. Je ne sais pas moi-même ce que je ferai si cela m’arrivait. A fortiori, je n’imagine même pas comment je réagirai si j’avais passé déjà sept ans en prison pour rien. Une telle épreuve ce n’est pas rien. Cela doit vous changer un homme.
Disons que je vois les choses de la manière suivante : pour moi, en 1988, Luc une fois libéré marche sur des œufs. Il sait que le moindre écart de sa part même d’un demi millimètre sera déformé, amplifié, médiatisé et qu’il prendra le risque de tout remettre en cause y compris sur la première affaire. Donc s’il a commis ce tout petit écart, il doit se taire. Mais je vous l’accorde ce n’est qu’une intuition. Je ne connais pas Luc. Peut-être que Luc est droit dans ses bottes et ne cacherait rien même s’il doit en payer un prix énorme.

Voilà j’en ai fini. Merci encore de votre accueil et bonne soirée à tous.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 01 juin 2009 1:18 
Hors ligne
VIP
Avatar du membre

Enregistré le : 12 juil. 2005 21:20
Messages : 99
Localisation : Ile de France
bonsoir Socrate

je reprends certaines de vos phrases du dernier message :

"Elles reconnaissent Luc sur présentation de photos aux USA. Même si je cela se fait après des hésitations et je crois un désaccord entre elles sur une photo, on ne peut pas dire que ce témoignage ne vaut rien. Il n’y aurait que cela je suis d’accord cela ne vaut pas grand-chose.
• Elles donnent des détails précis sur la 4L. "

De Luc Tangorre, comme de la voiture, elles ne donnent des détails que de ce qui est apparent. Elles ne décrivent pas la banquette qui ne tient pas ; vous avez écrit dans un autre message (vous ou qq'un d'autre que la banquette aurait pu être cassée après le 23 mai, mais il y a des témoins qui ont vu cette banquette cassée avant les faits.)
De même, elles ne décrivent L Tangorre que par des éléments que chacun peut voir ; elles ont été violées, disent-elles ; mais jamais elles ne décrivent le moindre détail de son anatomie intime, pas même la moindre allusion à la longue cicatrice qu'il porte sur le bras, pas le moindre mot sur la petite cicatrice sur la lèvre (il faut être très près de son visage pour la voir) ; pas une seule précision sur sa pilosité ou sur un détail du torse, les jambes ... absolument rien.

Tout ce qu'elles décrivent de lui correspondant à ce qu'un simple passant attentif pourrait décrire de sa personne, c'est tout, et c'est bien peu.

---------------------------------

"• Elles arrivent à décrire de manière assez précise la couverture des livres de la pile. Qu’elles l’aient décalqué ensuite trois mois plus tard après ne me choque pas outre mesure sauf si elles l’ont fait partiellement notamment sans le titre exact, car cela ressemblerait à des preuves arrangées."

Le problème, c'est que dans un 1er temps, elles décrivent le livre vu dans la voiture d'après des éléments se rapportant à un livre de Robbe-Grillet édité aux Editions de Minuit ; or ce ne sont pas les mêmes dimensions que celui qu'elles disent avoir vu.
Dans un 2ème temps, elles "fournissent" en date du 15 juillet, le dessin d'un livre (calqué ?) qui a les dimensions exactes du livre "Coupable à tout prix" qui ne sera "officiellement" découvert que le 18 août suivant.

Vous dites que si elles l'ont calqué, ça ne vous choque pas ; mais à partir de quoi l'auraient-elles décalqué ?

Le dessin est en effet un calque parfait quant aux dimensions du livre, mais le titre n'est pas porté ou imparfaitement ; donc ce calque a été "fait partiellement notamment sans le titre exact" - vous écrivez que dans ce cas, cela "ressemblerait à des preuves arrangées" .....

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 01 juin 2009 7:58 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 17 janv. 2006 18:10
Messages : 337
Localisation : lardieres 60
Bonjour : Bien sur DiDi a partir de quoi jennifer a calqué la couverture du livre, je crois que Socrate a oublier de ce posé la question .

A mon avis , si il y a calque jennifer a forcement eu le livre a un moment donner en main. la question et pourquoi jennifer a préféré calquer la couverture du livre , au lieux de donner directement le livre aux enquêteur le 15 juillet 1988?

_________________
aimons-nous vivant n' attendons pas que la mort nous trouve du talent. ( Pierre Delanoë)


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 23 messages ]  Aller à la page 1 2 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com