Luc Tangorre

Coupable ou innocent à tout prix ?
Nous sommes le 23 sept. 2020 8:57

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 70 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
MessagePosté : 01 nov. 2009 0:26 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1258
Citation :
Citation :


Comment se fait-il que personne n' ai eu la superbe et intelligente idée d' écrire un livre (un seul), accusateur sur Luc Tangorre.. ? :lol:
J'ai hâte pour jouer au jeu des septs erreurs...

Quand je pense que la plupart des culpabilistes en font plus d'une par page en moyenne, cela risque d'être pittoresque !

_________________
Qui bono ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 01 nov. 2009 1:55 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Citation :

J'ai hâte pour jouer au jeu des septs erreurs...

Quand je pense que la plupart des culpabilistes en font plus d'une par page en moyenne, cela risque d'être pittoresque !
Je pense qu'il ne faut pas trop réver...

A moins que Mataro profite d'une petite virée en Espagne du coté de la ville de Troll en passant par Mataro avec l'esprit empli de " Mataro Blue " . Il parait que " La joie prolonge la vie " n'est - ce pas Mataro ?

_________________
"Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice ." Montesquieu

www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 01 nov. 2009 3:16 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1258
Citation :
Citation :
De manière générale je pense que je ne regarderai pas plus la 2nde affaire, car je n'ai aucune autre source que l'emission de Hondelatte et un rapport du procès aux assises
Tant pis ou tant mieux ? C'est vous qui voyez. Les culpabilistes ont toujours beau jeu d'esquiver une dialectique digne de ce nom.

Quand on accuse l'un de ses semblables, il faut au minimum savoir de quoi l'on disserte et être assez grand pour trouver tous seul les instruments de sa trollerie.

On ne va tout de même pas non plus vous servir les plats que vous dites vouloir vomir avant d'y avoir goûté.

_________________
Qui bono ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 01 nov. 2009 3:25 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1258
Citation :
Quand je vois que pour la premiere affaire, je vous prouve par a+b que les elements du dossier sont accablants

A + B = AB ?

Avec ce type "calculs" et de pseudo "démonstrations" il ne faut surtout pas construire de fusée pour aller sur la lune, sous peine de rater même les étoiles et rejoindre (sans passer par la case crédibilité) le plus béant des trous noirs : celui de l'obscurantisme.

_________________
Qui bono ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 01 nov. 2009 3:47 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1258
Citation :
J'ai deja copié collé les PV de toutes les personnes qui le reconnaissent formelement aux confrontations


Isabelle "l'individu ici présent est bien celui qui m'a agressé"
Gladys "Je le reconnais formellement, il n'y a aucun doute. (..) Je reconnais ses yeux et sa voix"
Nathalie "Le monsieur que vous me présentez est bien celui qui s'est livré sur moi a des carresses. C'est bien ce monsieur j'en suis sure"
Aude "je reconnais formellement le monsieur que l'on me présente"
Beatrice "je reconnais formellement en l'homme que vous me présentez..."
Cecile "l'homme ici présent est bien celui.."
Sylvianne "l'individu correspond parfaitement" (quand on lui préente un autre


Vous en déduisez donc que l'agression de Nathalie et Aude commise effectivement près du lieu de l'arrestation (seul rattachement à la "zone de chasse") serait perpétrée par le violeur des quatiers Sud de Marseille ?

"C'est bien ce monsieur j'en suis sûre" (Nathalie)
"Je reconnais formellement le monsieur que l'on me présente" (Aude)

Pouvez-vous m'expliquer dans ce cas pourquoi, avec des reconnaissances aussi formelles, il a été décidé, par des accusateurs non moins obtus que certains d'entre nous, de prononcer un non lieu pour ces deux agressions ?

Parmi les agressions perpétrée à Marseille après l'arrestation de Luc Tangorre, faut-il selon vous inclure ou exclure les agressions pédophilles commises de jour ?

_________________
Qui bono ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 01 nov. 2009 3:57 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1258
Citation :
J'ai deja copié collé les PV de toutes les personnes qui le reconnaissent formelement aux confrontations



Pouvez-vous s'il vous plait préciser aux forumeurs, tout aussi précisément, ce que déclarent initialement toutes les victimes de viol, lors de leurs toutes premières déclarations inhérentes aux reconnaissances ? Je veux parler de celles qui dévisagent leur agresseur une heure environ, et non un bref instant fugitif dans la pénombre.

Est-ce vraiment la première déclaration de Béatrice que vous citez ? Ceux qui disposent du dossier savent à quoi s'en tenir....

N'avez-vous pas l'impression de présenter les choses en trompe l'oeil ?

_________________
Qui bono ?


Haut
   
 Sujet du message : Re: Un autre point de vue
MessagePosté : 01 nov. 2009 4:10 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1258
Citation :

Concernant les confrontations, elle font froid dans le dos:

Isabelle "l'individu ici présent est bien celui qui m'a agressé"
Gladys "Je le reconnais formellement, il n'y a aucun doute. (..) Je reconnais ses yeux et sa voix"
Nathalie "Le monsieur que vous me présentez est bien celui qui s'est livré sur moi a des carresses. C'est bien ce monsieur j'en suis sure"
Aude "je reconnais formellement le monsieur que l'on me présente"
Beatrice "je reconnais formellement en l'homme que vous me présentez..."
Cecile "l'homme ici présent est bien celui.."
Sylvianne "l'individu correspond parfaitement" (quand on lui préente un autre suspect ressemblant au portrait décrit, Guy P. "L'individu que vous me présentez n'est pas celui qui m'a agressé"
Et pourquoi donc ne pas dresser parallèlement, pour faire montre de votre objectivité décidément aux abonnés absents, de la liste (plus longue encore) des déclarations qui expriment soit un doute sur la désignation de Luc Tangorre, soit une icapacité à le désigner, soit sa non reconnaissance pure et simple ?

Ainsi vous procéderiez comme Gisèle Tichané qui présente les éléments du dossier tels qu'ils sont, à charge et à décharge, et non tels que vous rêveriez qu'ils soient, uniquement à charge.

_________________
Qui bono ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 01 nov. 2009 4:19 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1258
Citation :
D'ailleurs a ce propos, deux ou trois personnes soulignent que le matin il a parfois un sac a coté de son lit ce qui est inusuel, et que dans ce sac il y a des habits qu'elles mettent alors dans sa penderie.
Oui, et alors ? Luc Tangorre sort de l'hopital, il n'a jamais déclaré le contraire. Ses sorties étaient consignées. Je ne vois décidémént pas ce que cela prouve sinon votre mmimétisme à recopier l'arrêt de renvoi en vous ventant de prouver une culpabilité par des arguments dépourvus de tout fondement.

_________________
Qui bono ?


Haut
   
 Sujet du message : Re: Un autre point de vue
MessagePosté : 01 nov. 2009 4:25 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1258
Citation :

Ainsi vous procéderiez comme Gisèle Tichané qui présente les éléments du dossier tels qu'ils sont, à charge et à décharge, et non tels que vous rêveriez qu'ils soient, uniquement à charge.
D'ailleurs que nous apprenez-vous de plus sur d'éventuels éléments à charge que Gisèle Tichané aurait oublié, dissimulé ou occulté ?

_________________
Qui bono ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 01 nov. 2009 4:46 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1258
On pourrait continuer jusqu'au bout de la nuit tant vos arguments peinent à rejoindre l'entendement, tant les informations que vous distillez insideusement frisent (euphémisme) la désinformation. Vous auriez aussi bien pu écrire l'arrêt de renvoi, présider la cour d'assises ou réaliser l'émission "Faites entrer l'accusé" consacrée à cette affaire : vos méthodes et votre probilité intellectuelle rivalisent de parti pris, d'inexactitudes et de manipulations en tous genres. Comme il est pratique d'accuser les innocentistes d'être ce que les culpabilistes sont depuis le debut de cette affaire : les pourfendeurs d'une restitution des faits simplement égale à leur déroulement.

Convaincre les jurés et l'opinion publique de la culpabilité de Luc Tangorre en manipulant l'information.... votre petite entreprise n'a jamais connu la crise depuis 1981 dans cette affaire...

_________________
Qui bono ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 03 nov. 2009 12:56 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1258
Je viens de relire mes réponses adressées à Mataro que l'on pourrait qualifier d'acides , voire de peu courtoises.

En temps que modérateur, je ne puis que m'auto inviter à la modération, ou alors je serai de mon avis et je le partagerai avec moi-même.

Pourtant mon but n'a jamais été de faire fuir ceux qui sont convaincus de la culpabilité de Luc Tangorre, je dirais au contraire qu'ils sont les bienvenus, à condition toutefois qu'ils jouent le jeu, c'est à dire échanger des idées et des arguments, apporter et recevoir des informations susceptibles de faire avancer le débat.


S'il s'agit de décréter "je prouve par A+B que" en présentant le dossier tel qu'il n'est pas, je ne vois pas l'intérêt d'un échange simulé par l'un des interlocuteurs.

D'autres forumeurs convaincus au départ de la culpabilité de Luc Tangorre sont venus s'exprimer contradictoirement. S'ils ont été pris à parti quelquefois (ce fut notamment le cas de Claude Vinals), ils n'ont jamais été soupçonné de ne pas jouer le jeu.

Il ne tient qu'à Mataro de s'inscrire dans cette démarche constructive qui consiste à combattre courtoisement les idées contraires aux siennes (là le compte y est, et certains d'entre nous, dont je suis, ont même des leçons à recevoir de sa part), mais également de renoncer à une démarche destructive qui consiste a sélectionner arbitrairement les éléments du dossier (là le compte n’y est pas, loin s’en faut Mataro), indépendamment des conclusions que chacun est parfaitement libre d’en tirer.

Qu'avons à gagner du tri, sélectif et systématique, des informations contenues dans le dossier ? Comment espérer, losqu'on se permet en outre d’opérer des « modifications » au passage, d'échapper à l'ironie qui en résulte nécessairement ?

Convictions, oui.

Transformations, non.

D'autres que Mataro ont eu peut-être avant lui, selon ma vision des choses, largement de quoi opérer de façon similaire pour convaincre l'opinion publique :

1°) Les accusateurs de Luc Tangorre.

2°) Certains médias aptes à gober tout cru la version des premiers qu'ils ont largement répercutée sans craindre d'amplifier les déformations au passage.

_________________
Qui bono ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 04 nov. 2009 10:03 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1258
L'émission "Faites entrer l'accusé" présentée par Christophe hondelatte se situe au coeur de cette dérive informationnelle, qui affirme pourtant avoir laissé Luc Tangorre exposer sa version des faits, alors qu'elle lui a inversement confisqué sa vraie parole .... à une maladresse près... Le calque....


D'où l'existence de ce forum et des questions légitimes qui en résultent lorsqu'il devient enfin possible de se référer au dossier.

_________________
Qui bono ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 21 nov. 2009 13:52 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Voici ce qu'a écrit une personne après avoir regardé l'émission:

" Innocent? cela laisse plus que perplexe...
Un excellent épisode! "

Je ne cite volontairement pas son nom, mais je vous transmet ci dessous quelques extraits des messages qu'il m'a adressé :

17 novembre,
Vous abordez le problème de l'objectivité dans le traitement de l'information vaste problème mais il est vrai que cette émission semble objective bien qu'elle égratigne (involontairement sans doute) la justice et sa "logique"

18 novembre,

Ce qui est également surprenant c'est la confrontation tout à fait biaisée avec un panel qui ne correspond pas au profil type en fait soit on pense a sa culpabilité et quelque part on construit inconsciemment un fil logique qui mène à se rendre à "l'évidence" soit on aligne les erreurs incohérences je résumerai en disant qu'on peut aussi "construire" un coupable [...]
Souvent la différence se fait au niveau du ressenti du montage du dossier de l'accusation et de la présentation des "preuves"
En cela la justice apparait un peu "aléatoire" mais quoi qu'il en soit on trouvera souvent qu'elle ne sait pas évaluer la potentialité de récidive de certains.

19 novembre,

[..] et c'est pourquoi je suis et serais toujours contre la peine de mort et ce de manière indéfectible pour deux raisons: elle s'assimile pour moi a accorder à certains le droit de vie ou de mort sur d'autres ce qui est inadmissible et contre nature puis c'est oublier au détriment d'une vie la possibilité d'erreur judiciaire voire de révision.
[..]
Je pense a ce criminel libéré parce que son dossier de 32 pages ne portait pas de paraphes du greffier sur l'ensemble...
Pour revenir à l'affaire Tangore, je pense que l'intervention publique par trop médiatisée a finalement plus desservi que servi au sens ou cela a amené également publiquement a des mea culpa de la part de ses plus ardents défenseurs c'est ce qu'il y a de pire la comparaison avec l'affaire dreyfus était a mon sens une erreur car nous avions a faire a deux type de dossiers très différents sur le fond et dans le temps

20 novembre,

Oui je me souviens du dessin minutieux du calque qui m'avait laissé une impression bizarre de copie collé mais finalement ce qui m'a laissé le doute (en faveur de M. Tangore) c'est son témoignage dans l'émission avec un constat sans doute un peu simple mais efficace "Pourquoi un homme s'il est jugé coupable, , condamné souhaite t 'il encore témoigner pour clamer son innocence au prix de ce que cela peux lui couter (réveiller des moments douloureux entre autres) si ce n'est parce qu'il se bat alors pour une seule chose (la seule que l'on puisse encore lui concéder): être reconnu innocent
Si j'avais eu a défendre cet homme j'aurais sans doute utilisé cette histoire de calque (parfait!) pour démontrer que ce qui est vrai pour un dessin peut l'être pour un homme
Ne s'agit il pas d'un copié collé la aussi?les accusateurs ont agi un peu comme des avocats a charge utilisant les circonstances pour étayer leur accusation mais on peut même aller jusqu'à parler de machination tant dans ce cas les éléments seraient "déformés"
Pensez vous que cet homme puisse un jour obtenir au moins une révision au mieux une réhabilitation?

21 novembre,
[...] je vous autorise a mettre quelques extraits bien sur, pour revenir a cette histoire le mutisme de la justice est il si étonnant? si Luc Tangore était reconnu innocent on serait alors tenté d'accuser la justice elle même car pour moi s'il est reconnu innocent un jour cela voudra dire de manière certaine qu'il y a eu machination ou fabrication de preuves, on s'interrogera aussi sur l'objectivité des médias et le traitement de l'information
N'importe quel enquêteur pourrait s'étonner de l'aspect aussi clair des preuves à charges...
Cette histoire est à mon sens aussi à méditer car si demain on aborde la "justice" en terme de productivité il ne faudra pas s'étonner des dérives que cela supposerait


J'ai bien sur invité cette personne à visiter le forum et venir exprimer ses idées si tel est son souhait..

_________________
"Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice ." Montesquieu

www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 21 nov. 2009 17:32 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 11 nov. 2007 2:52
Messages : 205
J'ai l'impression de reconnaitre qui a écrit cela. Mais bon, la question n'est pas de savoir qui écrit quoi, sinon le fond de l'exposé. Il y a une chose qui me gêne terriblement dans ces passages. C'est cette impression de "attendons voir ce qui se passe, on devra s'interroger sur, etc...". Je trouve que ça commence à bien faire. La perception du Droit, pour le commun des mortels, devrait être au moins la connaissance de ses principes et non tout l'ésotérisme dont sont capables les juristes et le législateur pour le mettre en application. Les erreurs judiciaires, les manipulations tant par les chargés d'enquêtes comme par les médias ne sont que la partie visible de l'iceberg. Le gros est sous la surface et sont les quelques lois et la jurisprudence qui vont manifestement contre les principes du Droit. On ne peut pas attendre les erreurs judiciaires pour essayer de redresser la barre puisqu'elles n'en sont qu'un sous-produit.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 21 nov. 2009 17:33 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 11 nov. 2007 2:52
Messages : 205
Je précise que je fais partie du commun des mortels et que je m'adresse aux sorciers du Droit.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 70 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com