Luc Tangorre

Coupable ou innocent à tout prix ?
Nous sommes le 19 févr. 2020 14:34

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 184 messages ]  Aller à la page Précédente 19 10 11 12 13
Auteur Message
 Sujet du message :
MessagePosté : 14 janv. 2011 8:35 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1258
Citation :
Je vous parle d'une analyse ADN des cheveux retrouvés dans la voiture.

Du point de vue de la Justice, ces analyses n'apporteraient strictement rien. Les cheveux ne sont qu'une des nombreuses pièces dans le dossier d'accusation. Qu'ils aient appartenu à d'autres filles qu'aux victimes n'innocenterai pas Luc Tangorre pour autant.
Du point de vue de la justice, ces analyses apporteraient tout au contraire, vous feintez de l'ignorer Slan : en jargon judiciaire, on appelle cela un "ELEMENT NOUVEAU"...

Les cheveux constituent en effet la seule pièce du dossier qui se présente (artificiellement de mon point de vue, c'est bien pour cela que les culpabilistes que sont les membres de l'équipe de "Faites entrer l'accusé" choisissent de n'en piper mot...) comme un élément matériel, tant auprès des médias qui l'ont répercuté comme tel auprès de l'opinion publique, qu'auprès des jurés à qui on a fait croire par un subterfuge qu'ils appartenaient probablement à Jennifer Mac Cluney.

S'il venait à être démontré scientifiquement que l'accusation a grugé tout le monde, au minimum sur ce point très précis, il ne resterait plus l'once du moindre élément matériel pour corroborer "LES DIRES" des accusatrices de Luc Tangorre... Les dix témoignages qui contredisent leurs versions pourraient alors, enfin, être considérés à leur importance réelle, tout au moins si justice il existe en ce pays, ou encore si le mot équité n'est pas exclu de la langue française...

Cet éclaircissement au sujet des cheveux, à le supposer favorable à Luc Tangorre, serait objectivement de nature à introduire un doute auprès des magistrats chargés d'apprécier les demandes de révision introduites auprès de la cour de cassation.


Mais je comprends, Slan, que tout culpabiliste ancré dans sa conviction, avant même de connaître les résultats, s'applique, d'abord à ne pas souhaiter ces approfondissements d'analyses, ensuite à minimiser l'importance d'un revirement d'attribution hypothétique.

Simplement parce que, bien conscient de ce que cela impliquerait, il redoute ces analyses, alors que Luc Tangorre, lui, les appelle expressément de ses voeux.

Normal, pour donner le change, si les culpabilistes ne sont pas aussi sûrs d'eux qu'il le prétendent.

Normal encore si Luc Tangorre est effectivement innocent.

_________________
Qui bono ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 14 janv. 2011 10:13 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 17 janv. 2006 18:10
Messages : 337
Localisation : lardieres 60
Citation :
Je vous parle d'une analyse ADN des cheveux retrouvés dans la voiture.

Du point de vue de la Justice, ces analyses n'apporteraient strictement rien. Les cheveux ne sont qu'une des nombreuses pièces dans le dossier d'accusation. Qu'ils aient appartenu à d'autres filles qu'aux victimes n'innocenterai pas Luc Tangorre pour autant.
En tout cas , l'expertise des cheveux a plus servis a l'accusation qu'a la défense , et comme l'expert, ou plutôt le fugitif qui a pratiquer les expertises sur les cheveux était en cavale, il na donc pas put défendre son dossier devant la cour .La cour , sans aucune compétence en la matière a donc influencer les jurés dans le sans qu'elle voulais .

L'expertisse, des cheveux retrouver 6 mois aprés les fait , si il appartienne bien a Jénnifer, nous laisse entendre que cette derniere avait deux nature de cheveux differente est ce possible ?.

_________________
aimons-nous vivant n' attendons pas que la mort nous trouve du talent. ( Pierre Delanoë)


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 14 janv. 2011 21:49 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1258
Citation :
comme l'expert, ou plutôt le fugitif qui a pratiquer les expertises sur les cheveux était en cavale, il na donc pas put défendre son dossier devant la cour .La cour , sans aucune compétence en la matière a donc influencer les jurés dans le sans qu'elle voulais .
Ah Bruno, tu fais bien de rappeler l'une des nombreuses anomalies dont les deux affaires sont décidément truffées... En ce qui concerne Loïc Le Ribault, au sujet de son absence au procès, il y aurait beaucoup à dire : Paul Lombard aura eu raison, ô combien, de qualifier cette affaire d'exceptionnelle : tant de dysfonctionnements sont à déplorer dans tous les domaines : Les jurés n'ont donc jamais su ce que signifiait plus précisément le rapport de Loïc Le Ribault que la cour a eu beau jeu, effectivement, de tirer à son avantage...

Parmi les anomalies du procès, il est également à déplorer qu'Elisabeth Liebman, citée par la défense (coût à la charge de de Luc Tangorre de 900 francs en 1992, soit en valeur rapportée environ 300 euros actuels...) sera oubliée par les huissiers, donc absente du procès au grand dam de la défense. Personne ne remboursera jamais Luc Tangorre, ni ne reconnaîtra que cet oubli fut préjudiciable aux intérêts de l'accusé débouté, sur ce point comme tant d'autres, sur tous les points de cassation que ce procès ubuesque encourait rationnellement.

Tel fonctionne le système inquisitoire dans tous les domaines, des scellès capitaux qui disparaissent systématiquement en 1981 comme en 1988 dans les deux affaires Tangorre, en passant par le boycotte de témoins cités par la défense, aussi bien pour ce qui est de conforter d'éventuels alibis gênants pour l'accusation (voisins de la famille Bourdon en 1981) que ceux, régulièrement convoqués à grand frais, qui auraient pu éclairer les jurés sur des points capitaux lors du procès de février 1992.

Notre justice n'est pas sérieuse, faute de moyens, des mentalités, de tout ce qu'on voudra ou non reconnaître : c'est ce qu'expliquait déjà Luc Tangorre avant l'accusation des Américaines tombée du ciel pour bayonner le trublion qui avait l'audace de s'en plaindre dans les médias en 1988....

Résultat des courses assuré à brève échéance puisque, contre vents et marées, rien ne devait changer : la chronique d'une affaire d'Outreau annoncée...
Citation :
L'expertisse, des cheveux retrouver 6 mois aprés les fait , si il appartienne bien a Jénnifer, nous laisse entendre que cette derniere avait deux nature de cheveux differente est ce possible ?.
L'expertise expliquait qu'il existait 6 chances sur 10 (le calcul des probabilité l'établit d'après les chiffres avancés d'après le rapport lui-même) que ces cheveux appartiennent conjointement à Jennifer Mac Cluney, mais ce n'est pas, ni ce qu'ont répercuté les médias auprès du grand public, et moins encore ce qui a été expliqué aux jurés devant la cour d'assises dès lors que Loïc Le Ribault n'était plus là pour préciser les choses.

D'où l'importance de savoir aujourd'hui, de manière certaine par attribution génétique devenue possible grâce aux progrès de la science dans ce domaine, si les cheveux (sélectionnés dans les conditions discutables choisies pour obtenir ce type de résultats) doivent s'inscrire dans les six cas favorables à l'accusation ou s'ils faisaient en réalité partie intégrante des quatre cas favorables à la défense...

_________________
Qui bono ?


Modifié en dernier par Diego le 21 oct. 2011 13:03, modifié 1 fois.

Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 18 janv. 2011 22:32 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Citation :
Les cheveux constituent en effet la seule pièce du dossier qui se présente (artificiellement de mon point de vue, c'est bien pour cela que les culpabilistes que sont les membres de l'équipe de "Faites entrer l'accusé" choisissent de n'en piper mot...) comme un élément matériel, tant auprès des médias qui l'ont répercuté comme tel auprès de l'opinion publique, qu'auprès des jurés à qui on a fait croire par un subterfuge qu'ils appartenaient probablement à Jennifer Mac Cluney.
Diego, en ce qui concerne le mutisme qui entoure les cheveux et leur expertises , je suis d'accord avec toi.Luc Tangorre avait eu lors du tournage une longue discussion avec l'équipe de " faites entrer l'accusé ". Luc leur avait précisé qu'il avait demandé à ce qu'il soit procédé à un prélèvement de cheveux des personnes féminines qu'il cotoyait et qui étaient montées dans sa 4L afin qu'une comparaison soit réalisée avec les cheveux sensés appartenir à Jennifer Mac Luney . Le producteur ou le réalisateur de l'émission qui était également présent sur le plateau avait dit ceci à propos des scellés des cheveux :

" Ca serait bien de savoir où sont passés ses cheveux " .

Il semblait intéressé par le devenu des ces pièces . J'ignore si par la suite il a cherché a avoir quelqus renseignements à ce sujet ...

Une chose est certaine. C'est que l'équipe de cette émission savait que Luc Tangorre était toujours pret à tout faire pour prouver son innocence .

_________________
"Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice ." Montesquieu

www.presume-coupable.com


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 184 messages ]  Aller à la page Précédente 19 10 11 12 13

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com