Luc Tangorre

Coupable ou innocent à tout prix ?
Nous sommes le 01 juin 2020 1:02

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 101 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 57 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message : Re: Les faits: le viol
MessagePosté : 19 juin 2008 20:27 
Hors ligne
administrateur
Avatar du membre

Enregistré le : 12 mars 2005 23:41
Messages : 1600
Citation :
Chantal a "osé" écrire
"Mais dans ce cas précis,même un prof de gym ne pourrait pas faire deux choses à la fois( actes sexuels et attouchements ) c'est impossible! "
Et elle a parfaitement le droit de le penser, non? Tout autant que vous de penser l'inverse.
Citation :
Désolé, Chantal, mais trouvez-moi une 4L déglinguée et pas forcément vert-pomme. En tout bien, tout honneur, rejoignez-moi avec une de vos amies et je vous prouve immédiatement le contraire de ce que vous avancez bien imprudemment.
Vous avez la santé, dites moi, mais proposé comme cela, je ne suis pas sûre personnellement d'avoir envie de vous rejoindre dans la voiture....
Je sais que vous plaisantez, mais bon....
en plus, vous êtes assez mufle dans votre style, vous demandez à la victime d'offrir la voiture; gonflé pour le coup non?
Trève de plaisanterie: je propose la chose suivante; une critique des victimes ne sera pas tolérée ( l'accusation affirme qu'elles ont été victimes de viols, c'est ainsi), de la même manière, je vous serais egalement reconnaissante de ne pas faire preuve d'une telle provocation vis à vis des partisans de l'innocence.

_________________
"C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains paraissent brillants avant d'avoir l'air con".
"comment se fait-il que certains paraissent si cons même sans lumière ? C'est de la métaphysique pure."


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 juin 2008 20:30 
Hors ligne
administrateur
Avatar du membre

Enregistré le : 12 mars 2005 23:41
Messages : 1600
Citation :
J'ose espérer que les modérateurs vont intervenir pour que justement ce forum en soit un vrai et qu'il laisse s'exprimer librement tous les intervenants même s'ils ne sont pas dans la droite ligne de la majorité, c'est-à-dire, celle qui prône l'innocence.
Soyons clairs, vous avez parfaitement le droit de vous exprimer. Qui vous en empêche?
J'attends personnellement vos arguments en faveur de la culpabilité. Très sérieusement.

_________________
"C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains paraissent brillants avant d'avoir l'air con".
"comment se fait-il que certains paraissent si cons même sans lumière ? C'est de la métaphysique pure."


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 juin 2008 20:41 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Citation :
Donc, il conviendrait mieux pour l'entente qui règne entre nous tous,( qui est quand même présente ), même si nous ne sommes pas d'accord de ronger nos freins. Nous sommes des adultes discutons ensemble....
Emerr71, je suis désolée, si je ne vous ai pas bien compris,...épargnons nos modérateurs qui je pense apprécieront bien plus que nous puissions revenir sur nos propos sans faire appel à leur intervention..
Oui, Ludivine vous avez tout à fait raison et c'est pour cela que j'ai adressé ce message sur le forum à EMERR71.Il ignorait ( comme toutes et tous) que certaines femmes ici parlaient en toutes connaissances de cause pour avoir subit des choses similaires...Je sais bien qu'il ne me visait pas particulièrement ( par pudeur, je me suis adressé à lui en privé), nous avons discuté et le problème est définitivement résolu....


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 juin 2008 20:57 
Hors ligne
administrateur
Avatar du membre

Enregistré le : 12 mars 2005 23:41
Messages : 1600
Très bien....

_________________
"C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains paraissent brillants avant d'avoir l'air con".
"comment se fait-il que certains paraissent si cons même sans lumière ? C'est de la métaphysique pure."


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 juin 2008 21:20 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 mai 2006 22:13
Messages : 9
Citation :
Personne n'a jamais dit que les filles n'ont pas été violées ...
Chantal, je suis désolé, mais je dois vous contredire.
Je l'ai dit et je le maintient plus que jamais : rien, absolument rien, sinon leurs accusations, ne permet d'affirmer que ces jeunes femmes ont été violées.
Les "certificats" médicaux disent seulement qu'on peut le supposer, malgré l'absence de etc... (belle contradiction).
Et encore ne faut-il pas oublier que ces "certificats" sont rédigés à un moment où les resultats des analyses des prélèvements ne sont pas connus.
Les médecins qui ont examiné les jeunes femmes auraient-ils donné la même conclusion s'ils avaient su que les spermatozoïdes étaient peu nombreux et fortement altérés ?
J'en doute.

Concernant leur récit rocambolesque, je m'étonne que certains justifient la chose par le traumatisme du viol supposé, mais ne bronchent pas devant l'avalanche finalement suspecte de détails précis relatifs à la voiture, etc ...

Par ailleurs, il me semble évident que si ces jeunes femmes ne sont pas animées dès le départ de mauvaises intentions et si elles se font effectivement violer, elles ne vont pas risquer d'accuser une personne qu'elles savent innocent, sans y être contraintes et sans avoir la certitude de ne rien risquer en le faisant.
Si elles ne sont pas animées dès le départ de mauvaises intentions et si elles se font effectivement violer, je dirais surtout qu'elles n'auront certainement pas envie d'accuser un innocent.

Tout cela fait que, selon moi, ces jeunes femmes n'ont pas été violées.

_________________
On avait sûrement calomnié Luc Tangorre, car, sans avoir rien fait de mal, il fut arrêté un matin.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 juin 2008 22:35 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Henri a écrit:
Les médecins qui ont examiné les jeunes femmes auraient-ils donné la même conclusion s'ils avaient su que les spermatozoïdes étaient peu nombreux et fortement altérés ?
J'en doute.

J'en doute aussi, mais puisque les filles disent qu'elles ont été violé... Les médecins auraient certainement dit aux enquêteurs, que si elles ont été violé, elles ne l'ont pas pu l'être dans le laps de temps qu'elles ont elles même déclaré et cala aurait été confirmé par l'horaire de l'appel lancé depuis la borne de secours et on ne peut pas contredire la réception de cet appel.. Autant, il est vrai que l'on peut comprendre que certaines victimes ne peuvent être précises dans le récit d'un viol ( bien qu'au départ, il n'était question que de viols par sodomie pour les 2 jeunes femmes et que quelque temps plus tard l'une des 2 déclare avoir subit 1( voir plusieurs )viol vaginal et quand se souvenir lui revient-il en mémoire...?Je vous laisse le loisir de rechercher cette date..Henri, vous connaissez surement le fond de ma pensée et croyez moi, je ne change pas d'avis comme de chemise....


Haut
   
 Sujet du message : Re: Les faits: le viol
MessagePosté : 19 juin 2008 23:13 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 mai 2006 22:13
Messages : 9
Citation :
Depuis, la législation a évolué et il n'est plus nécessaire qu'il y ait pénétration pour qualifier le crime de viol !
http://agressions-sexuelles.com/loisfrance.html

2. LE VIOL

2.1. Définition juridique
Le crime de viol est constitué par tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu'il soit, commis sur la personne d'autrui par violence, contrainte, menace ou surprise (Code pénal article 222-23). Le viol est reconnu devant tout acte de pénétration s'exerçant dans de telles circonstances. Il peut s'agir de pénétrations vaginales, anales ou buccales dès lors que l'absence de consentement est caractérisée.



Y a t'il un juriste dans la salle pour confirmer ?

_________________
On avait sûrement calomnié Luc Tangorre, car, sans avoir rien fait de mal, il fut arrêté un matin.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 juin 2008 23:21 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 30 janv. 2006 20:04
Messages : 5
Localisation : RP 95
Dans la mesure où il n'y a aucune marque de coups, on peut s'interroger sur le degré de violence physique que les Américaines ont réellement subi.
Ce serait un viol sans violence donc sans trace visible ?
Existe t-il des cas de ce type, des femmes qui préfèrent subir malgré elles afin d'éviter justement d'être frappées violemment ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 juin 2008 23:52 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 mai 2006 22:13
Messages : 9
Citation :
Dans la mesure où il n'y a aucune marque de coups, on peut s'interroger sur le degré de violence physique que les Américaines ont réellement subi.
Ce serait un viol sans violence donc sans trace visible ?
Existe t-il des cas de ce type, des femmes qui préfèrent subir malgré elles afin d'éviter justement d'être frappées violemment ?
Il y a pire que cela malheureusement : la "drogue du violeur" qui ne laisse en principe quasiment aucun souvenir à la victime.
C'est ce que M.Dutroux a utilisé contre les jeunes filles slovaques qu'il a reçues chez lui dans les années 90.

_________________
On avait sûrement calomnié Luc Tangorre, car, sans avoir rien fait de mal, il fut arrêté un matin.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 20 juin 2008 0:09 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 mai 2006 22:13
Messages : 9
Je trouve de toute façon que les critères d'EMERR71 pour considérer qu'il y a viol sont tellement inacceptables que tout homme doué d'un tant soit peu de raison serait tenté de vénérer le sida et la nécessité absolue de se protéger dans tous les cas.
Sans cela, imaginez la facilité avec laquelle une dame intéressée et mal intentionnée pourrait, après s'être arrangée pour qu'on la voie en compagnie de son futur "violeur" afin d'étayer ses accusations ultérieures, pourrait donc, décider de consentir à une relation sexuelle sans aucune violence et finalement, preuves biologiques à l'appui, affirmer avoir été violée, ou en tout cas menacer le "violeur" de "tout révéler" s'il ne cède pas à son chantage.

Qu'il s'agisse d'accusation, d'aveu ou de témoignage, il faut circonstancier et prouver ce que l'on avance.
Sans cela, pas de justice.

L'illusion de la bonne foi systématique et indiscutable des "victimes" et des témoins à charge conduit tout droit à l'erreur judiciaire.

_________________
On avait sûrement calomnié Luc Tangorre, car, sans avoir rien fait de mal, il fut arrêté un matin.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 20 juin 2008 7:36 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Citation :

Qu'il s'agisse d'accusation, d'aveu ou de témoignage, il faut circonstancier et prouver ce que l'on avance.
Sans cela, pas de justice.

L'illusion de la bonne foi systématique et indiscutable des "victimes" et des témoins à charge conduit tout droit à l'erreur judiciaire.
Malheureusement, l'affaire d' Outreaux en est le plus récent exemple...


Haut
   
 Sujet du message : Re: Les faits: le viol
MessagePosté : 20 juin 2008 8:18 
Hors ligne
administrateur
Avatar du membre

Enregistré le : 12 mars 2005 23:41
Messages : 1600
Citation :
Citation :
Depuis, la législation a évolué et il n'est plus nécessaire qu'il y ait pénétration pour qualifier le crime de viol !
http://agressions-sexuelles.com/loisfrance.html

2. LE VIOL

2.1. Définition juridique
Le crime de viol est constitué par tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu'il soit, commis sur la personne d'autrui par violence, contrainte, menace ou surprise (Code pénal article 222-23). Le viol est reconnu devant tout acte de pénétration s'exerçant dans de telles circonstances. Il peut s'agir de pénétrations vaginales, anales ou buccales dès lors que l'absence de consentement est caractérisée.

Y a t'il un juriste dans la salle pour confirmer ?
Bonjour Henri,
Je confirme les diqpositions du code pénal...étant toutefois précise tout de même qu'il s'agit la du nouveau code pénal en vigueur depuis 1994.je chercherai ce soir le texte applicable à des faits commis en 1988....dans son exact libellé

_________________
"C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains paraissent brillants avant d'avoir l'air con".
"comment se fait-il que certains paraissent si cons même sans lumière ? C'est de la métaphysique pure."


Modifié en dernier par ludivine le 20 juin 2008 13:15, modifié 2 fois.

Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 20 juin 2008 8:53 
Hors ligne
VIP
Avatar du membre

Enregistré le : 19 janv. 2006 22:59
Messages : 20
Localisation : Région Lyonnaise
Citation :
Il est normal que tous les partisans de l'innocence nient le viol,dans la mesure où Tangorre a précédemment été condamné pour des faits analogues.
Rien à voir.
On peut très bien penser que Tangorre n’était pas innocent dans la première affaire et être convaincu que par rapport aux premières constatations de la seconde affaire, les filles n’ont pas été violées, le jour et à l’heure qu’elles ont déclaré.
Citation :
Cependant, je maintiens que rien ne peut faire douter des rapports sexuels et du viol de ces jeunes filles ( donc, un peu de respect pour elles et pour ce qu'elles ont subi: le mot "demoiselles" dans votre bouche est dans ce cas employé péjorativement! ).
Qu’elles aient eu des rapports sexuels quelques 24 heures avant, c’est du domaine du possible (et encore), mais qu’elles aient été violées, rien ne le prouve.
Il ne suffit pas de dire que le doute n’est pas permis, il faut montrer les éléments qui montrent qu’il ne peut pas y avoir doute.
Et là, vous allez avoir du mal. Surtout si vous connaissez si peu le dossier.
Citation :
Ce qui vous gêne essentiellement, c'est la personne à qui sont attribués ces faits, en l'occurence Tangorre.
Cela ne veut rien dire, puisque c’est la lecture des premières pièces du dossier (donc avant que le nom de Tangorre y apparaisse), qui amène le doute.
Citation :
Quant à l'ADN, chacun ( et également Tangorre) sait bien, ici, qu'il était inexploitable à cause des prélèvements faits dans des conditions peu "scientifiques".
Comment savez-vous que Tangorre savait que les prélèvements étaient inexploitables ?

Les prélèvements étaient inexploitables avec les méthodes d’analyses de l’époque, mais rien ne dit qu’ils ne puissent l’être avec les méthodes d’aujourd’hui.
Citation :
Il est donc tout-à-fait inutile d'y faire encore allusion.
Vous voulez bien vite les mettre « au placard », comme tous les autres éléments qui au moment des faits, auraient pu permettre une identification scientifique de l’agresseur (éventuel).
Citation :
Il en est de même pour les appels téléphoniques donnés ou reçus par Tangorre aux heures qui lui fournissent un alibi, puisque la vérification chez France Telecom est impossible.
La demande à France Telecom ne concerne que la ligne de Joseph Tangorre à Marseille. D’autres lignes pouvaient être vérifiées. Apparemment, il n’y a pas eu de demande pour ces autres lignes.


Dernière chose, pour la mise en forme de vos messages, quand vous êtes sur une page de réponse, cliquez en bas à gauche sur BBcode et vous aurez les explications.
Après il suffit de jouer du couper-coller.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 20 juin 2008 12:34 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 12 juin 2008 0:09
Messages : 72
Localisation : Nord-Pas de Calais
D'accord avec Arlaten sur l'ensemble du raisonnement.
Les certificats médicaux sont rédigés comme tout certificat médical de ce genre, avec des doubles négations. Dans le cadre d'activités associatives, j'en ai vu pas mal concernant des personnes qui demandent l'asile politique en France et disent avoir été victimes de tortures. Dans tous les cas, le médecin (même s'il a l'intime convition que la personne dit vrai) rédige son certificat comme suit: "Les constatations médicales ne sont pas incompatibles avec le récit que M. X nous fait des mauvais traitements qu'il aurait subis."
Pour la définition juridique du viol, je confirme, non en tant que juriste, mais en tant qu'ancien juré de cour d'assises (après 1994, toutefois). Je m'étais fait préciser le texte par la Présidente de la cour (il s'agissait d'attouchements "appprofondis" sur l'ex-amie de l'accusé, qui n'avait apparemment pas compris qu'elle n'était pas consentante). J'avais demandé à la Présidente pourquoi les faits n'avaient pas été qualifiés d'agression sexuelle et jugés en correctionnelle. Réponse: "à partir du moment où la dame dit qu'il l'a pénétrée (digitalement), c'est un viol." Au final, d'ailleurs, il a été condamné par la cour d'assises à une peine sensiblement égale à celle qu'il aurait récoltée en correctionnelle. Par contre, quelqu'un a bien dû percevoir (c'est le cas de le dire) une différence, c'est l'avocat de la victime, parce qu'un procès d'assises, ça raporte plus (ne serait-ce qu'en termes de notoriété) qu'une vulgaire audience correctionnelle, entre un vol de voiture et un petit trafic de drogue dans les quartiers sud (eh oui, à Lille aussi, il y a des "quartiers sud"!)


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 20 juin 2008 20:56 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
J'ai trouvé ce lien qui donne une petite idée sur les effets de la pilule du violeur

http://www.sexualityandu.ca/professionn ... s-1-2.aspx - 23k -


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 101 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 57 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com