Luc Tangorre

Coupable ou innocent à tout prix ?
Nous sommes le 01 juin 2020 0:12

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 101 messages ]  Aller à la page Précédente 13 4 5 6 7
Auteur Message
 Sujet du message :
MessagePosté : 26 oct. 2009 1:34 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1258
J'allais oublier de vous remercier pour les précisions intéressantes concernant votre signature.

_________________
Qui bono ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 26 oct. 2009 1:41 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1258
J'ajouterai "béartement" ceci au sujet de la phrase prononcée par Robespierre le 8 thermidor :


L'accusé a dit la vérité, il doit être exécuté.

_________________
Qui bono ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 27 oct. 2009 13:57 
Hors ligne

Enregistré le : 01 juin 2009 17:14
Messages : 101
Et puis j’ai lu, écouté des témoignages et compris ce que les spécialistes nomment la sidération. Un spécialiste a très bien expliqué le phénomène lors de l’émission que Christophe Hondelatte a consacré au problème du viol la semaine dernière en prime time : tout se passe si l’émotion et la montée d’adrénaline devenaient si vives que le cerveau ne parvenait plus à les contenir. La peur de mourir provoquerait dans le cerveau une sorte de court-circuit qui inhiberait toute réaction appropriée. S’en suivent une série de gestes automates et dociles qu’un violeur peut effectivement mettre à profit pour assouvir ses pulsions criminelles.

Je comprends donc tout à fait ce que nous dit Cookie à ce sujet.


Bonjour Diego,

je suis contente de voir que pour une fois vous êtes d'accord avec moi :wink:
la peur de mourir provoquerait un court-circuit dans le cerveau ?Je n'ai jamais subi d'agression heureusement mais je me souviens très bien qu'étant enfant, j'ai rencontré à un moment dans la rue sur le chemin de mon école une femme totalement folle qui a fait mine de se jeter sur moi pour me frapper. J'avais à peine 10 ans à l'époque mais je me souviens encore de cette sensation dans le corps. Les jambes ne vous portent plus, le sang se retire de votre visage et le coeur s'accélère à 120. Même maintenant j'ai toujours très peur des personnes croisées dans la rue qui ne me semblent pas tout à fait normales, personnes que l'on croise en général dans les grandes villes.

j'ai regardé l'affaire Trémeau et j'ai constaté que l'une des victimes dans son témoignage relatait sa réaction lors de l'agression : "je ne pouvais plus bouger, j'étais comme paralysée..."
il était intéressant de constater dans cette émission la différence de réaction entre les agressées : deux en visages découverts, l'une le visage caché racontant sa souffrance.

J’ajoute que la sidération opérerait pour une pétrification totale et non sélective. Pour ce qui est de relever mille détails, dont le nombre de vignettes, leur emplacement…. Pour ce qui est de communiquer en Anglais pour convenir entre elles de noter tous les détails (voir leur déclarations).....Pour ce qui est également de photographier visuellement le livre au point de le reproduire calqué 8 semaines plus tard, la sidération n'opérerrait-elle plus ? Ce serait certes encore et toujours de la sidération, mais seulement la nôtre à vouloir nous faire avaler de telles couleuvres…

Pardon Diego mais il me semble que de Marseille à Nimes, la passagère arrière qui de par sa position parle beaucoup moins avec le conducteur que celle du devant, a eu certainement tout le temps et le loisir de noter les détails du véhicule, et cela n'a rien à voir avec la sidération, il me semble.

Lorsque nous étions mon amie d'enfance et moi, agée d'une dizaine d'années, nous avions eu à faire à un viel homme. Nous ne nous étions pas laisser faire, nous nous sommes défendues avec ce que nous avions sous les mains(un parapluie et une baguette de pain). Ces jeunes femmes prétendent qu'elles n'ont jamais vu "le couteau" qui était sensé être dans le coffre du véhicule, rien ne les empêchaient de se rebeller...
bonjour Chantal,
le contexte était différent : je pense que vous étiez dehors toutes les deux, pas enfermées dans un endroit. Regardez les 2 petites filles d'une dizaine d'années tuées dans les années 90 par un récidiviste sexuel : Ingrid et... je ne sais plus l'autre prénom ; elles étaient deux dans la voiture et se sont retrouvées dans un appartement enfermées et l'homme a pu arriver à ses fins visiblement sans problème... on connait la suite de cette affaire affreuse.


_________________
je fais un essai car je ne suis pas très doué pour les forums


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 27 oct. 2009 17:19 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Bonjour Cookie,
Citation :
Citation :
Citation :

[...]j'ai regardé l'affaire Trémeau et j'ai constaté que l'une des victimes dans son témoignage relatait sa réaction lors de l'agression : "je ne pouvais plus bouger, j'étais comme paralysée..."
il était intéressant de constater dans cette émission la différence de réaction entre les agressées : deux en visages découverts, l'une le visage caché racontant sa souffrance.
Oui, il existe des victimes qui réagissent ainsi , mais il ne faut pas oublier qu'il y en a qui se défendent (voir le dossier de la premiere affaire)

Dans Faites entrer l'accusé consacrée à Luc aucune des victimes n'est venue témoigner.

Citation :
mais il me semble que de Marseille à Nimes, la passagère arrière qui de par sa position parle beaucoup moins avec le conducteur que celle du devant, a eu certainement tout le temps et le loisir de noter les détails du véhicule, et cela n'a rien à voir avec la sidération, il me semble.
Quel interet aurait pousser Carole à relever tous ces détail si entre Marseille et Nimes rien ne lui laissait présager que le conductur du véhicule allait se transformer en un détraqué sexuel ( Carole déclare 'cote D9 feuillet 2) qu'elle a commencée à s'inquièter lorsque le véhicule à quitté la nationale pour emprunter une petite route..
Idem pour Jennifer ( cote D10 feuillet 2 et 3) [..] "il était gentil et nous avons parlé de choses banales" dit elle. Elle précise que c'est dans le verger que l'agresseur lui a dit " Je vais vous violer"...

bonjour Chantal,
le contexte était différent : je pense que vous étiez dehors toutes les deux, pas enfermées dans un endroit. Regardez les 2 petites filles d'une dizaine d'années tuées dans les années 90 par un récidiviste sexuel : Ingrid et... je ne sais plus l'autre prénom ; elles étaient deux dans la voiture et se sont retrouvées dans un appartement enfermées et l'homme a pu arriver à ses fins visiblement sans problème... on connait la suite de cette affaire affreuse.

C'est possible... Mais j'ai un tempérament à ne pas me laisser faire et tant pis si je dois y laisser ma vie.. Il y a 2 ans, 4 individus sont venus chez moi pour agresser ma famille, je n'ai pas réfléchis, j'ai aussitôt défendu l'un de mes proches qui était à terre.. J'ai été victime de brulures chimique au visage. Qu'importe, le meneur de cette expédition nocturne baisse la tête quand il m'arrive de le croiser dans la rue... L'affaire est portée devant la justice.

_________________
"Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice ." Montesquieu

www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message : A Chantal
MessagePosté : 28 oct. 2009 15:51 
Hors ligne

Enregistré le : 01 juin 2009 17:14
Messages : 101
Bonjour Chantal,

vous dites :
Quel interet aurait pousser Carole à relever tous ces détail si entre Marseille et Nimes rien ne lui laissait présager que le conductur du véhicule allait se transformer en un détraqué sexuel ( Carole déclare 'cote D9 feuillet 2) qu'elle a commencée à s'inquièter lorsque le véhicule à quitté la nationale pour emprunter une petite route..
Idem pour Jennifer ( cote D10 feuillet 2 et 3) [..] "il était gentil et nous avons parlé de choses banales" dit elle. Elle précise que c'est dans le verger que l'agresseur lui a dit " Je vais vous violer"...


Il ne s'agit pas d'avoir un "intérêt" à noter les détails d'une voiture mais Chantal je suppose que vous êtes déjà montée dans une voiture qui n'appartenait ni à vous ni à vos proches : un ami, une relation etc. N'observez vous pas son contenu ? ne vous dites vous pas : tiens, le tableau de bord est joli, tient il n'a pas enlevé sa vignette d'assurance de l'année dernière...etc
je suppose que ces deux jeunes filles ont eu la même réaction de curiosité. De plus nos voitures ne ressemblent pas du tout à celle des américains.
par contre, je suis d'accord avec vous sur le fait que carole et jennifer se sont concertées avant leur agression pour noter les détails de la voiture. Certes cela me laisse un peu perplexe...
d'un autre côté, chantal, je me souviens qu'il y a (très) longtemps : j'avais à peine 20 ans, je suis sortie avec des amis. A l'époque j'habitais à une douzaine de kilomètres de mon domicile. Mes amis m'ont accompagné jusqu'à une station de taxis et ont noté l'immatriculation et le numéro du taxi car ils étaient un peu inquièts de me voir partir seule dans la voiture à 3 heures du matin avec le chauffeur... chauffeur qui m'a emmené manu militari chez moi je vous rassure :P
A l'époque où j'étais beaucoup plus insouciante que maintenant, je n'avais rien trouvé d'extraordinaire à cette réaction de mes amis, cela m'avait fait rire.
Amicalement

_________________
je fais un essai car je ne suis pas très doué pour les forums


Haut
   
 Sujet du message : Re: A Chantal
MessagePosté : 28 oct. 2009 16:38 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Citation :
Citation :
Bonjour Chantal,
Bonjour Cookie!

Citation :
Il ne s'agit pas d'avoir un "intérêt" à noter les détails d'une voiture mais Chantal je suppose que vous êtes déjà montée dans une voiture qui n'appartenait ni à vous ni à vos proches : un ami, une relation etc. N'observez vous pas son contenu ? ne vous dites vous pas : tiens, le tableau de bord est joli, tient il n'a pas enlevé sa vignette d'assurance de l'année dernière...etc
Oui, il m'est arrivée de monter dans la voiture d'un (e) inconnu.. c'était au cours des années 1975, Maryvonne et moi avions pris pour habitude de nous rendre à Palavas les flots en stop. Non, en toute franchise, nous ne relevions pas ce genre de détails. Nous étions 2, nous savions que nous risquions de tomber sur un homme à la recherche d'une petite aventure, par contre nous aurions été en mesure de donner le numéro de la plaque d'immatriculation de cette voiture si nous avions eu à déposer plainte pour viol.
Citation :
je suppose que ces deux jeunes filles ont eu la même réaction de curiosité. De plus nos voitures ne ressemblent pas du tout à celle des américains.
Justement si elles ne connaissaient pas les voitures francaises n'y avait il pas la un sujet de conversation durant le trajet Marseille Nimes ? Ma curiosité m'aurait poussé à en savoir un peu plus ... Mais bon, c'est mon avis...
Citation :
par contre, je suis d'accord avec vous sur le fait que carole et jennifer se sont concertées avant leur agression pour noter les détails de la voiture. Certes cela me laisse un peu perplexe...
d'un autre côté, chantal, je me souviens qu'il y a (très) longtemps : j'avais à peine 20 ans, je suis sortie avec des amis. A l'époque j'habitais à une douzaine de kilomètres de mon domicile. Mes amis m'ont accompagné jusqu'à une station de taxis et ont noté l'immatriculation et le numéro du taxi car ils étaient un peu inquièts de me voir partir seule dans la voiture à 3 heures du matin avec le chauffeur... chauffeur qui m'a emmené manu militari chez moi je vous rassure :P
A l'époque où j'étais beaucoup plus insouciante que maintenant, je n'avais rien trouvé d'extraordinaire à cette réaction de mes amis, cela m'avait fait rire.
Vos amis étaient inquiet et ont réagis au cas ou... Mais auraient ils omis de relever la plaque minéralogique s'il se serait agi d'un véhicule appartenant à un parfait inconnu même si celui avait l'air gentil..?

_________________
"Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice ." Montesquieu

www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 28 oct. 2009 23:06 
Hors ligne

Enregistré le : 01 juin 2009 17:14
Messages : 101
Vos amis étaient inquiet et ont réagis au cas ou... Mais auraient ils omis de relever la plaque minéralogique s'il se serait agi d'un véhicule appartenant à un parfait inconnu même si celui avait l'air gentil..?

A vrai dire Chantal, je ne suis jamais montée SEULE dans la voiture d'un inconnu. A deux oui mais jamais seule.

_________________
je fais un essai car je ne suis pas très doué pour les forums


Haut
   
 Sujet du message : A Chantal
MessagePosté : 05 nov. 2009 23:03 
Hors ligne

Enregistré le : 01 juin 2009 17:14
Messages : 101
Lorsque nous étions mon amie d'enfance et moi, agée d'une dizaine d'années, nous avions eu à faire à un viel homme. Nous ne nous étions pas laisser faire, nous nous sommes défendues avec ce que nous avions sous les mains(un parapluie et une baguette de pain).

Chantal, je m'aperçois que j'ai omis de vous répondre.
Qu'est devenu cet affreux vieillard ? a t'il pu vous échapper ? :wink: :wink: :wink: :P

_________________
je fais un essai car je ne suis pas très doué pour les forums


Haut
   
 Sujet du message : Re: A Chantal
MessagePosté : 06 nov. 2009 18:56 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Citation :

Chantal, je m'aperçois que j'ai omis de vous répondre.
Qu'est devenu cet affreux vieillard ? a t'il pu vous échapper ? :wink: :wink: :wink: :P
D'après nos parents "cet affreux vieillard" avait eu des ennuis avec la justice après avoir ennuyé d'autres fillettes. Cet homme " Le russe" ne doit plus être de ce monde depuis longtemps déjà..

_________________
"Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice ." Montesquieu

www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 14 sept. 2010 16:36 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 17 janv. 2006 18:10
Messages : 337
Localisation : lardieres 60
5 cm , c'est la distance qu'il y a, ou, qui reste entre le sommet du crane et le plafonnier de la 4L lorsque qu' un individu et assis a l'arrière de cette 4L; pour une taille moyen d' un individu de 1m70 .

_________________
aimons-nous vivant n' attendons pas que la mort nous trouve du talent. ( Pierre Delanoë)


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 09 déc. 2010 9:18 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 17 janv. 2006 18:10
Messages : 337
Localisation : lardieres 60
Citation :
5 cm , c'est la distance qu'il y a, ou, qui reste entre le sommet du crane et le plafonnier de la 4L lorsque qu' un individu et assis a l'arrière de cette 4L; pour une taille moyen d' un individu de 1m70 .


Fichiers joints :
renault-r4.GIF
renault-r4.GIF [ 87.57 Kio | Vu 5699 fois ]

_________________
aimons-nous vivant n' attendons pas que la mort nous trouve du talent. ( Pierre Delanoë)
Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 101 messages ]  Aller à la page Précédente 13 4 5 6 7

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com