Luc Tangorre

Coupable ou innocent à tout prix ?
Nous sommes le 05 déc. 2020 13:23

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page 1 2 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message : laissons le en paix
MessagePosté : 30 mai 2009 23:10 
Hors ligne

Enregistré le : 30 mai 2009 21:10
Messages : 1
Bonjour, c'est la première fois que je visite ce forum, effectivement je me suis apercue depuis peu, à vrai dire depuis la diffusion de" faites entrer l'accusé "que luc tangorre etait une personne que je connaissais et que je croisais régulièrement.
Il faut dire que j'ai été surprise et je vais peut-être choquer certains et certaines d'entre vous mais j'ai vraiment du mal à croire qu'il est pu faire ce qu'il lui a été reproché et quand bien même c'est le cas, il a purgé sa peine et payé sa dette..cela ne doit pas étre facile d'essayer de se relever d'une telle epreuve sans pour autant que les medias et les gens en général ne cesse de revenir sur son passé...tout ce que je sais c'est qu'aujourd'hui luc tangorre est un bon père et qu'il peut etre fier d'avoir une enfant comme la sienne et une compagne qui l'épaule et qui soit toujours près de lui malgré ces épreuves...


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 30 mai 2009 23:43 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Bonsoir Mel et bienvenue sur le forum,
Vous venez de réaliser que vous connaissait Luc et qu'il vous arrive de le croiser... Pouvez nous dire depuis combien de temps vous le connaissez et si son comportement vous semble anormal?

_________________
"Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice ." Montesquieu

www.presume-coupable.com


Haut
   
MessagePosté : 05 juin 2009 10:00 
Hors ligne

Enregistré le : 01 juin 2009 17:14
Messages : 101
Décidément, je ne comprends rien aux forums.
mon pseudo s'est placé à la place de Diego, je ne sais pas pourquoi.
je reprends donc une deuxième fois mes questions : Vous avez l'air de connaître très bien luc tangorre. Comment se fait-il qu'après la 2ème arrestation suivi du 2ème procès, cette affaire est tombée totalement dans l'oubli. Comment se fait-il que ses parents (que j'ai vus à la TV dans l'emission d'Hondelatte et qui étaient on le comprend très éprouvés) n'ont pas de nouveau tout mis en oeuvre pour, pourquoi pas, faire en sorte qu'il y ait un 3ème procès ? N'y avait il pas moyen d'aller voir un autre avocat ? Luc TANGORRE avait vraiment un dossier plus que complet. Pourquoi n'y a t'il pas eu un autre comité de soutien ? Je veux bien croire qu'à la 2ème arrestation, pas mal de personnes se sont désistées mais il restait les autres ! ses amis, ses relations !
Regardez l'affaire DILS : sans l'acharnement de ses parents, ce garçon serait toujours en prison.
Merci de bien vouloir me répondre. Je suis très curieux de vous lire.

_________________
je fais un essai car je ne suis pas très doué pour les forums


Haut
   
MessagePosté : 05 juin 2009 17:10 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Bonjour cookie,
Je crois que vous avez cliqué sur "citez", puis " envoyer" sans écrire votre message, ce n'est rien, vous verrez on en prend vite l'habitude.... :wink:
Personnellement, je connais Luc depuis Novembre 1970, il est et restera toujours mon ami d'enfance... Et quoique l'on puisse penser ou même dire de lui, je le connais suffisamment pour savoir qu'il est incapable de faire le moindre mal à quelqu'un, je ne crois pas un seul instant qu'il ai pu commettre ces viols... Je le connais trop pour dire à ceux qui prétendent ou laissent sous entendre que Luc est malade " dédoublement de personnalité" qu'ils se trompent voir pour certains qu'ils mentent....
Effectivement, Luc aurait pu prendre un autre avocat, un autre comité de soutien aurait pu être crée, ceux qui sont restés auraient pu prendre la relève... Mais que faire quand on ne vous écoute pas....? que faire quand on refuse de vous entendre..? Quand on ne répond pas à vos courriers...?; quand on se permet d'écrire des mensonges sur votre compte et que vos plaintes sont " sans suite"....? Tout cela parce que vous osez crier votre innocence et celle ci en dérange plus d'un....
Luc ,a compris..... c'est pour cela que la mort dans l'âme il a décidé de ne plus se battre c'était en 1993...
:wink:

_________________
"Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice ." Montesquieu

www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 05 juin 2009 20:09 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Petite rectification. Luc a cessé de se battre en 1995.

_________________
"Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice ." Montesquieu

www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message : réponse à chantal
MessagePosté : 05 juin 2009 22:20 
Hors ligne

Enregistré le : 01 juin 2009 17:14
Messages : 101
merci chantal de votre réponse.
vous dites "luc a cessé de se battre en 95" ..... et il est sorti en 2000, ce qui fait que pendant 5 années enfermé, il s'est résigné ? ayant lu le dossier ainsi que toutes les réponses très très argumentées de "Diego", cela ne correspond pas au caractère de Luc Tangorre.
Chantal, j'ai visité en prison une personne de mon entourage familial pendant 3 ans à raison d'un parloir mensuel. Cette personne vient de sortir, elle a passé des moments très durs car tout le monde le sait la prison n'a rien du club méd mais cette personne était coupable d'un homicide involontaire et a accepté sa peine, se sachant entièrement coupable.
Si luc tangorre, lui, n'était pas coupable, comment a t'il pu survivre mentalement dans ces conditions ? ok, il était enfermé et ne pouvait pas faire grand chose. je le comprends tout à fait mais il pouvait de nouveau essayer d'écrire aux journaux, à la télévision ! et SES PARENTS ? pourquoi n'ont ils pas tenté autre chose : alerter tous les médias ? consulter un avocat pénaliste réputé qui aurait pu médiatiser de nouveau l'affaire ?
Luc T. n'a pas été condamné qu'une seule fois ! mais 2 fois !!
j'aimerai bien que Diego me réponde.
merci

_________________
je fais un essai car je ne suis pas très doué pour les forums


Haut
   
 Sujet du message : Re: réponse à chantal
MessagePosté : 05 juin 2009 23:37 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Si Luc a décidé de "jeter l'éponge" ce ne fut pas de gaité et de cœur. Non, Luc ne s'est pas résigné car il a continué à écrire, à étudié son dossier pénal ( comme en témoigne toutes les annotations sur la plupart des pièces du dossier). Luc aura été au plus haut point soutenu durant ces 5 dernières années par ses parents, sa familles ses amis, quelques personnes du comité de soutien mais aussi par des personnes qui se sont intéressées à son affaire et qui lui ont écrit en prison, certains avaient obtenu un permis de visite pour passer un peu de temps avec lui au parloir. Je pense en particulier à Jean Marie de l'Oise, Albert de Paris ( 2 personnes âgées et malades), Marie de L'Ardèche, une jeune ado. Luc recevait aussi une multitude de lettres auxquelles il ne manquait jamais de répondre... Je lui ai écris et rendu visite lorsqu'il se trouvait incarcéré en Normandie. Luc n'a jamais accepté sa peine au contraire. Sa patience, son réconfort si l'on peut dire ainsi, il l'aura puisé auprès de toutes ces personnes que le soutenaient, en Avril 1997, il n'était plus tout seul, il avait une compagne avec qui il vit aujourd'hui et c'est aussi en partie pour elle qu'il a pris cette décision... Bien sur, il en aura eu des moments de désespoir mais nous étions là... Si Luc ou ses parents avaient continué à alerter les médias, que pensiez vous de ce qui aurait pu se passer...? A mon avis, rien de plus qui ne se soit passé auparavant...

_________________
"Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice ." Montesquieu

www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 06 juin 2009 6:35 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1258
Bonjour Cookie, soyez le bienvenu sur ce forum,


Je vous ai répondu bien plus vite qu'il n'y parait mais le très long message que je m'apprêtais à poster hier s'est envolé hier soir vers 22 heures 30 avec la foudre qui a failli endommager ma live box... J'y étais depuis 19 heures...C'était sans doute le plus long message que je m'apprêtais à poster sur ce forum, et ceux qui les lisent habituellement savent combien je peux être prolixe parfois. J'enrage encore car je sais qu'il sera difficile de retrouver les mots d'hier tant le sujet que vous abordez me semble capital pour la bonne compréhension de l'enchainement des évènements et de tout ce qui fait et explique pourquoi Luc Tangorre s'est trouvé en situation de devoir lâcher prise. Je vais quand même essayer de faire, sinon aussi bien qu'hier (c'est peine perdue, j'étais en "apesanteur d'écriture" comme il m'arrive exceptionnellement de l'être, et cet état de grâce demeure rarissime, à croire que le "Dieu des enquêteurs" veille à foudroyer mes efforts comme il a régulièrement sapé ceux de Luc Tangorre !
En tout premier lieu, sachez que Luc Tangorre s'est battu sur tous les fronts comme un beau diable :


1°) Il a immédiatement formé un pourvoi en cassation et engagé un avocat spécialisé pour le soutenir. En vain. Luc Tangorre a dû se pourvoir en cassation près de dix fois les deux affaires confondues, imaginez les conséquences sur un plan financier... La seule fois où son pourvoi fut couronné de succès, la Chambre d'accusation de Montpellier finira par déjuger la cour suprême afin de voler au secours de juge Lernould et l'on est revenu sur "la chose jugée" au plus haut niveau de juridiction dans des conditions assez scandaleuses (vous découvrirez comment et pourquoi si vous fouillez le forum).


2°) Il a engagé les services d'un huissier pour récupérer la 4L et démontrer qu'il était tout simplement impossible de fixer la banquette arrière de la 4L incriminée, puis il s'est employé a étudier le dossier pour y rechercher tout ce qui pouvait constituer un élément nouveau au sens où l'entend la loi. La chance lui a sourit, le témoignage de Christian Léonard est venu corroborer ce qu'il disait depuis toujours. Bien que celui-ci semble rapporté, il ne l'est pas. C'est bien ce qui résulte de l'enquête approfondie de la cour de cassation à ce sujet : Christian était bien chez Joseph et Marie Tangorre le 23 mai 1988 pour y remplacer une vitre. Il a serré la main de Luc Tangorre à l'heure où celui ci est censé arriver dans le verger...La facture et la comptabilité de cet artisan, dûment enregistrée au préalable à l'époque, témoigne de sa présence au 89, Rue Sainte Cécile ce jour-là.... Vous trouverez sur ce forum des explications à ce sujet.


3°) Il a écrit, pour le compte d'un avocat qui le souhaitait, un manuscrit afin d'expliquer tout ce qui s'était passé de 1981 à 1993. Vous trouverez ce lourd travail sur ce forum. Ce manuscrit n'a pas pu être proposé à l'édition car il incluait le témoignge de Claire-Lise Foiret, Jean-Baptiste Testemale et Marie Laffranque tel que rapporté dans "Chronique d'une condamnation annoncée". Quelques reproches et incompréhensions réciproques ont débouché sur des luttes intestines ne permettant pas à l'avocat de parfaire ce travail afin de le proposer à l'édition. Vous pouvez lire aujourd'hui ce manuscrit intitulé "L'horreur judiciaire" sur ce forum. Je vous le conseille vivement car il vous permettra de bien maitriser cette affaire dans son ensemble.


4°) Il a tenté d'engager des procédures judiciaires (à grand frais) contre tous ceux qui falsifiaient le dossier, le diffamaient, ou faisait atteinte à son intégrité physique :


Par exemple contre


- Le directeur du collège Coin joli Sévigné qui avait répandu la rumeur selon laquelle Luc Tangorre montrait ses parties génitale à la moindre occasion alors que cela ne s'est jamais produit une seule fois en présence d'un quelconque témoin, et pour cause.


- Pierre Bellemare qui présentait l'affaire dans "L'année criminelle" de façon à ce point fantaisiste et accablante qu'elle en restituait l'infame caricature, exactement comme chez Cristophe Hondelatte...


- Le directeur de la prison de Nîmes qui s'était livré sur lui, avec 4 complices, à des actes de torture, le 12 juin 1989, lors de son évasion que ce fonctionnaire proche de la retraite n'avait pas supportée tant il se ventait de la sureté de son établissement au moment de passer les commandes à son successeur.


- FR3 région Languedoc qui répandait la rumeur selon laquelle il était devenu le conseil juridique de celui qu'on avait baptisé "le monstre de l'Esne" : Cristian Van Geloven. En réalité Luc Tangorre ne l'avait jamais rencontré...


- Maître Cutulic-Jaouen qui multipliait les interventions médiatiques (notamment à l'arrivée dans le verger lors de la troisième reconstitution) sans craindre de multiplier les mensonges et les esbroufes afin d'accabler Luc Tangorre artificiellement.


Et combien encore s'il avait disposé de moyens financiers pour se défendre des lyncheurs qui le prenaient pour un pushing ball, et dont Christophe Hondelatte comme Dominique Rizet sont les dignes héritiers aujourd'hui, eux qui méritent également des poursuites comme en témoigne le document "Étude critique de faites entrer l'accusé" disponible sur ce forum.


5°) Il a demandé des droits de réponse sur les journaux qui répandaient des rumeurs sans jamais obtenir gain de cause. La chape de plomb et de béton qui ensevelissait les vraies données de cette affaire n'avait rien à envier au sarcophage de Tchernobyl !


6°) il a engagé un avocat et introduit une demande révision qui n'a pas abouti (encore des frais inutiles qui ont fini d'appauvrir Marie et Joseph Tangorre qui se seront littéralement ruinés en vain pour tenter d'extraire leur fils des serres puissantes de l'appareil judiciaire).


7°) Il a formé un pourvoi auprès de la cour européenne que vous trouverez sur ce forum et dont vous pourrez apprécier l'opportunité comme la pertinence : en vain.


8°) Il a lancé une campagne de grâce présidentielle auprès de Jacques Chirac sans la moindre illusion, en désespoir de cause... Échec prévisible...



Je vous pose la question, que pouvait faire Luc Tangorre de plus ?


Nous sommes en 1995 à la centrale de Riom dans le Puy de Dôme, Luc Tangorre se bat sans relâhe depuis 14 années contre un système qui le lamine littéralement : chaque fois qu'il essaie de faire un pas en avant, on l'oblige à reculer de deux pas dans l'indifférence la plus totale, nonobstant les parutions de deux livres "Chronique d'une condamnation annoncée" et "Les ombres d'un dossier" passées complètement inaperçues et qui n'ont pas donné lieu au moindre commentaire médiatique, la moindre critique... Boycotte, vous avez dit Boycotte ?


Dans ce contexte de désespérance totale, survient un incendie qui ravage mystérieusement le studio que ses parents et sa compagne de l'époque tentaient d'aménager à grand frais en face du portail de la prison pour faciliter ses visites. Cette fois et contrairement à l'incendie de sa cellule à Muret en 1987, il y aura mort d'homme dans l'appartement voisin.


Six individus cagoulés choisiront ce moment pour le bastonner à mort. Le directeur de la prison ( voyou notoire qui se fera éjecter peu après de la pénitentiaire pour connivence et trafic avec ses vrais pairs), viendra dans sa cellule poser ses pieds sur sa table et lui dire : "Alors Tangorre, vous n'avez toujours rien compris ? ". On divisera ses temps de parloir par dix, on sabotera son accès au téléphone, on "oubliera" de le faire sortir en promenade, on sabotera son câble d'antenne pour qu'il ne puisse plus avoir accès à la seule fenêtre ouverte sur le monde : la télévision, et j'en passe.... Il demande à être transféré en Corse, on l'envoie aux antipodes, en Normandie....


Comme un coup dur peut en cacher un autre, Sa compagne du moment choisira ce moment de grande fragilité pour le planter et disparaitre sans lui donner la moindre explication, ni par lettre, ni par téléphone, sans même lui rendre ses effets personnels.



Observez un insecte pris au piège dans une bouteille dont le goulot est hermétiquement obturé par un bouchon : il gesticule, gesticule encore, puis se résigne et meurt. C'est précisément ce qui est arrivé à Luc Tangorre, psychiquement, après 14 années de destructions méthodiques. Sa survie exigeait qu'il boxe le décor. S'il ne l'avait pas fait, il ne serait plus là aujourd'hui... Dans le roman "Le procès" de Frantz Kafka, le Héros, K, finit par se suicider... C'est précisément ce que voulait éviter Luc Tangorre en enfouissant sa douleur, à son tour, sous un sarcophage Tchernobylien tant sa souffrance devenait ingérable.


Et puis il y a eu l'émission de Hondelatte, treize années plus tard, à ce point mensongère et falsificatrice qu'elle avait des répercussions désastreuses sur son quotidien au travail, dans sa petite ville de province et, par ricochet, sur tous ses proches dont sa compagne et sa fille à l'école maternelle... Voilà pourquoi l'insecte se remet à gesticuler, parce qu'il ne supporte pas qu'on s'en prenne à elles depuis que cette émission s'est permis d'exploser le sarcophage.


Quant aux parents Tangorre, lorsqu'ils avaient l'âge et l'énergie des parents Dils tout aussi admirables, ne croyez-vous pas qu'ils ont également tout donné eux aussi pour leur fils ? Si Patrick Dils repartait dans la tourmente dans une deuxième affaire encore plus pénible que la précédente (comme ce fut le cas pour Luc Tangorre), croyez-vous qu'ils pourraient se battre plus loin et plus longtemps que ne l'ont fait ces braves gens ? Essayer d'imaginer le pauvre Joseph Tangorre en train de sillonner la France à près de 70 ans avec un huissier pour récupérer la 4L, voici 13 ans... Vous lirez la lettre que Joseph Tangorre m'a prié de publier sur ce forum dans l'un de mes posts assez récent qui date de ce printemps, et vous comprendrez qu'à l'impossible nul n'est tenu, surtout pas deux viellards qui forcent le respect et l'admiration (à 82 ans, Joseph Tangorre tient désormais à peine debout et Marie Tangorre, de peu sa cadette, s'est fragilisée psychologiquement... On le serait à moins...). Ces deux-là se sont ruinés la santé, ont séché leurs comptes en banques d'années en années et vivent une retraite aussi dépourvue d'épargne qu' imméritée. Pouvait-on honnêtement leur en demander plus ?


Mon post d'hier, que je regrette amèrement, disait plus et mieux, j'espère néanmoins Cookie, que vous apprécierez ma réponse, et surtout que vous comprendrez ce que je tente de vous expliquer.


Avec mes remerciements pour l'intérêt que vous portez à cette affaire tout en espérant que, vous resterez fidèle à ce forum, et que vos deux premiers posts seront les premiers d'une longue série.

Encore une fois, bienvenu parmi nous.

_________________
Qui bono ?


Haut
   
 Sujet du message : répondre à diego
MessagePosté : 06 juin 2009 14:44 
Hors ligne

Enregistré le : 01 juin 2009 17:14
Messages : 101
merci chantal, merci diego,
je vous ai répondu ce matin mais je ne vois pas trace de mon message (à ma grande honte, je ne comprends pas grand chose à votre forum qui est tellement détaillé qu'il en devient difficile à manier)
je vais lire dès que j'aurai le temps le dossier INTEGRAL.
je pense que j'aurai d'autres questions à poser.
a bientot

_________________
je fais un essai car je ne suis pas très doué pour les forums


Haut
   
 Sujet du message : question à diego
MessagePosté : 07 juin 2009 1:09 
Hors ligne

Enregistré le : 01 juin 2009 17:14
Messages : 101
Bonsoir Diego,
Il est tard et je vais aller me coucher.
je viens de lire une bonne partie du dossier mais un problème reste en suspens et peut-être cela m'a t'il échappé.
lors de l'arrestation de Luc T. (la 2ème) ce dernier est passé devant le juge et a retrouvé ses 2 accusatrices américaines.
d'après l'émission d'hondelatte (impossible de retrouver un dialogue concernant ce passage dans le forum) Luc Tangorre aurait violemment insulté les 2 jeunes filles de sorte que l'une d'elle visiblement très choquée aurait selon les termes de l'officier de police (ou du juge, je ne me souviens plus trop) "uriné sur elle". le juge s'est levé et a ordonné à luc Tangorre de "sortir immédiatement du bureau".
la question que je me pose : y a t'il eu d'autres confrontations dans le bureau du juge avec les 2 américaines ? Si oui comment cela s'est il passé ? ont elles eu la même réaction, comment Luc Tangorre s'est il comporté.
Cela peut paraitre bizarre mais, comprenez bien, je prends connaissance seulement maintenant du dossier et certaines questions restent en suspens.
j'essaie de me mettre à la place de Luc Tangorre. je suis accusé d'une chose horrible et je vais être confronté aux accusateurs. Le mieux est de m'expliquer avec ces personnes, pas de les insulter de façon très ordurière même si, je le conçois fort bien, d'être accusé d'un crime que l'on a pas commis est particulièrement traumatisant.
Luc Tangorre n'a t'il donc pas réalisé à ce moment la que c'était peut être sa dernière chance de pouvoir parler avec ces jeunes filles en tete à tete avec le Juge et peut-être de les faire revenir sur leurs aveux.
après tout, cela sert à ça une confrontation !
il me semble que Luc T a brulé ce jour là ses dernières cartouches.
merci de me dire ce que vous en pensez.

_________________
je fais un essai car je ne suis pas très doué pour les forums


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 08 juin 2009 18:00 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1258
Bonsoir Cookie,

Cela vous a effectivement échappé, j'ai évoqué ce sujet à plusieurs reprises, par exemple le 18 janvier à 10 h 33.

Je suis ravi de vous informer, n'hésitez pas à me questionner.

Dès que nos administrateurs auront réglé le problème technique qui nous empêche de regarder le document "Etude critique de Faites entrer l'accusé", je compte sur vous pour en prendre connaissance. Deux visions de l'affaire, diamétralement opposées s'opposent radicalement :

1°) Celle de l'arrêt de renvoi égale à celle des médias dont Hondelatte (disponibles sur ce forum). Beaucoup d'articles de journaux (d'autres suivront) et beaucoup de documents vidéo.

2°) Celle de Luc Tangorre proche de "Coupable à tout prix", "Le système inquisitoire", "L'horreur judiaciaire", "Chronique d'une condamnation annoncée", "Les ombres d'un dossier" et "Etude critique de faites entrer l'accusé" (vidéo provisoirement indisponible mais que je peux vous adresser pour peu que vous m'accordiez en privé la confiance de me donner une adresse physique, Boite postale ou domicile, peu importe) et ce forum qui regorge d'informations non sélectives (celles que vous voudrez nous apportez, si contradictoires soient-elles avec la thèse soutenue par la défense sont les bienvenues) et qui offre la parole à tous ceux qui souhaitent la prendre. Ces documents sont également disponibles ici. Pourquoi personne ne fait-il leur étude critique ? Posez-vous la question....


Ces deux versions sont d'un antagonisme total... L'une d'elles et elle seule est issue de manipulations, de mensonges, d'extrapolations, de sélection de l'information, d'interprétations abusives en tous genres, de rumeurs galopantes tous azimuts.

Etudiez les deux sons de cloche puis fouillez le dossier pour identifier le ou les vrais manipulateurs de cette affaire : l'accusation ou la défense ?

Où, quand et comment Luc Tangorre a-t-il menti, manipulé, transformé les éléments du dossier ? L'étude critique de FEA" et l'horreur judiciaire nous expliquent en revanche où, quand, et comment l'arrêt de renvoi et les médias falsifient les vrais élément du dossier, cotes à l'appui. Et ce n'est qu'un début... Ce forum devient très intéressant, plus on fouille, plus l'exhumation de la vérité se dessine. Cette dernière aurait-elle perdu la guerre définitivement ou seulement provisoirement ?



viewtopic.php?t=1164&postdays=0&p


Mille excuses de ne pas vous avoir répondu plus promptement.

Cordialement.

_________________
Qui bono ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 09 juin 2009 7:24 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1258
Bonjour Cookie,

Je m'aperçois en relisant que je n'ai pas répondu complètement à vos questions.

Non, il n'y aura plus jamais la moindre confrontation malgré les demandes multiples et très pressantes de la défense, soutenue par le Procureur général de Montpellier lui-même en 1991, pour respecter les droits de Luc Tangorre selon lui. En vain...

Ce n'est pas parce que Luc Tangorre a insulté ses accusatrices dans le contexte que vous savez que cela devait définitivement priver ce dossier de toute confrontation (non seulement vous avez raison de souligner qu'il serait "particulièrement traumatisant" d'être accusé à tort et incarcéré s'il était innocent, mais la tentative d'assassinat qu'il venait juste de subir à la maison d'arrêt et qui lui semblait à tort participer de la même dynamique d'élimination, ne pouvait que le faire sortir de ses gonds à cet instant "T".

Qui réclamait ces confrontations à corps et cris d'un bout à l'autre de la procédure, qui faisait en sorte qu'elles n'aient jamais lieu ?

Qui voulait la publicité des débats devant la cour d'assises, qui s'est arrangé pour imposer le huis clos ?

Même aux assises, les accusatrices de Luc Tangorre seront à ce point surprotégées et inattaquables qu'elles passeront à travers les gouttes des questions qui s'imposaient pourtant. Aucune des incohérences de leurs déclarations dont ce dossier foisonne ne sera jamais expliquée pour ces raisons.

Avez-vous lu "le système inquisitoire", "L'horreur judiciaire, "Chronique d'une condamnation annoncée" Cookie ? Et le livre de Roger Colombani "les ombres d'un dossier" ?

L'émission de Hondelatte est mensongère, falsificatrice, un trompe l'oeil d'une malhonnêteté sans égal. Et vous semblez, ce qui est normal et tout à fait logique, très imprégné par la thèse accusatrice. Rassurez-vous, tout le monde est passé par là avant d'être plus complètement informé... Je vous laisse donc découvrir peu à peu, l'autre son de cloche, et déterminer lequel sonne juste à partir de l'étude personnelle des deux dossiers d'instruction... votre réflexion murira comme elle a muri pour tout les intervenants de ce forum venu l'an dernier sur des positions comparables aux vôtres...

Un document vidéo intitulé "Etude critique de faites entrer l'accusé" pourrait vous aider à y voir clair. Je le tiens à votre disposition si vous pouvez me faire la confiance de me proposer en privé (confidentialité assurée) une adresse physique où je sois en mesure de vous l'adresser (il s'agit d'un double DVD).

L'intérêt que vous portez à cette affaire et dont je vous remercie pourrait vous réserver de sacrées surprises... Beaucoup pensaient ne jamais changer d'avis eux non plus.... La thèse de l'accusation égale à celle de Hondelatte et des médias en général ne résiste tout simplement pas à l'analyse des dossiers. Celle de la défense, oui !

Le 4 novembre 1988, Luc Tangorre a commis une erreur stratégique en insultant ses accusatrices, certes, mais on serait dans un état second à moins après une tentative d'assassinat et le choc d'une incarcération abusive dans la foulée de la première affaire déjà inhumaine à bien des égards dans l'hypothèse de son innocence...

J'aimerais bien savoir comment certains d'entre nous réagiraient en l'occurrence. Il est des situations ou la pondération peut échapper à chacun d'entre nous : même Jésus-Christ" pète les plombs" et renverse les tables des marchands devant le temple si on doit en croire la bible... Et Luc Tangorre n'est qu'un simple mortel...

_________________
Qui bono ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 09 juin 2009 22:42 
Hors ligne
Avatar du membre

Enregistré le : 27 mai 2009 0:24
Messages : 3
Y a t'il un moyen de communiquer avec Mr Tangorre ?
J'aimerais sincerement pouvoir discuter avec lui.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 10 juin 2009 0:01 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 28 août 2006 23:38
Messages : 155
Noway

Pour communiquer avec M Tangorre, vous pouvez faire parvenir aux modérateurs ou administrateurs de ce forum, tout courrier que vous souhaitez lui transmettre ; nous lui transmettrons votre message.
Je suis à peu près certaine, sans trop m'avancer, qu'il vous répondra très volontiers en nous faisant parvenir sa réponse que nous pourrons vous transmettre en retour.

En l'état actuel, afin d'assurer sa tranquillité personnelle et familiale, il ne nous est pas permis de vous donner, à vous comme à aucun autre membre de ce forum, les coordonnées de M Tangorre. Je pense que vous comprendrez aisément les raisons de ce souci de confidentialité.

_________________
Sophie


Haut
   
 Sujet du message : réponse à Diego
MessagePosté : 10 juin 2009 13:33 
Hors ligne

Enregistré le : 01 juin 2009 17:14
Messages : 101
Merc Diego pour votre réponse comme toujours ultra détaillée.
Je ne vous ennuierai plus avec mes questions car je vais me plonger dans la totalité intégrale de tout ce que vous me conseillez et je reprendrai contact avec vous ainsi qu'avec Chantal lorsque j'aurai terminé.

Vous avez perçu à travers mes premiers messages mes doutes et je vous remercie de votre compréhension. L'affaire Luc Tangorre, j'en ai entendu parler dans les années 80 (j'ai exactement l'age de luc Tangorre). Je suis de la région lyonnaise et je me rappelle très bien de sa 2ème arrestation qui m'avait, je l'avoue, estomaqué. J'ai justement regardé avec beaucoup d'intérêt l'émission d'Hondelatte qui m'a fait ressortir ces souvenirs de l'époque.
Croyez bien Diego que je sais très bien que la tv et les journaux peuvent raconter n'importe quoi ; je suis bien placé pour le savoir, une personne de mon entourage ayant eu affaire à la justice, comme je l'avais déjà indiqué lors d'un précédent message.
Je vais essayer de réfléchir sur cette affaire et en tirer la conclusion "selon mon intime conviction".
A bientot.

_________________
je fais un essai car je ne suis pas très doué pour les forums


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page 1 2 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com