Luc Tangorre

Coupable ou innocent à tout prix ?
Nous sommes le 16 déc. 2017 7:24

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 88 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 6
Auteur Message
 Sujet du message :
MessagePosté : 02 juil. 2009 20:19 
Hors ligne

Enregistré le : 29 mai 2009 20:48
Messages : 20
J'ai fais 5 essais.
Tous dans la boîte d'envoi :cry:

_________________
Les lois sont toujours utiles à ceux qui possèdent et nuisibles à ceux qui n’ont rien. Jean-Jacques Rousseau


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 03 juil. 2009 1:23 
Hors ligne

Enregistré le : 29 mai 2009 20:48
Messages : 20
Bonsoir à tous,
Pouvez-vous me dire où je peux trouver le livre "Chronique d'une condamnation annoncée" ?
Désolé, je ne dois pas avoir les yeux en face des trous ce soir...
:?
D'avance Merci !!!

_________________
Les lois sont toujours utiles à ceux qui possèdent et nuisibles à ceux qui n’ont rien. Jean-Jacques Rousseau


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 03 juil. 2009 2:58 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1257
Le manuscrit "L'horreur judicaire englobe "Chronique d'une condamnation annoncée" de la page 59 à la page 163.

Nota béné : quelques remarques sont modifiées (très peu) par rapport au texte originel mais cela ne modifie en rien le témoignage du déroulement du procès lui-même ni d'aucune sorte le contenu des déclarations des témoins.

Je t'offre le livre original si tu veux vérifier la parfaite honnêteté de cette inclusion dans un texte à la vue panoramique plus haut perchée.

http://www.justice-affairescriminelles. ... php?t=2628

_________________
Qui bono ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 04 juil. 2009 23:08 
Hors ligne

Enregistré le : 31 mai 2009 1:04
Messages : 99
Mon cher Imasse,

Bonjour.


Mon accès internet me joue de vilains tours. Je profite d'une accalmie pour vous écrire. Vous me conseillez.

« ...De lire tout le forum avant de juger de la meilleure attitude à adopter au nom de Luc Tangorre quand bien-même vous auriez la prescience de ses états d'âmes ou autorité sur son libre arbitre. »

Je dirai qu’à moins d’être Luc Tangorre lui-même, vous n’avez pas plus de légitimité à me donner ce conseil que je n’en ai à lui donner les miens.
S’il a un avis sur le conseil que je donne, c’est à lui de le faire. Vous êtes peut-être un messager de Luc Tangorre, d’autres apparemment le sont . Un message du genre :

« Mon cher Socrate, Luc m’a chargé de vous dire que dorénavant il souhaiterait que vous vous occupiez davantage de vos fesses. » me conviendrait tout à fait. Le message serait reçu cinq sur cinq. Vous me donnez votre avis. J’en suis heureux, mais je fais quoi ?

Vous me donnez le conseil de lire tout le forum, ce n’est pas idiot, c’est même le but de son existence. Seulement voyez-vous je ne fais que cela à en perdre le sommeil. Pour que votre conseil me soit utile, il me faudrait qu’il soit plus précis. Croyez-vous que j’en sois arrivé à la conclusion de l’innocence de Luc Tangorre et à celle d’une manipulation, uniquement en regardant deux mots par ci, trois mots par-là ou pour faire plaisir à Diego, Chantal, Danou... ? J’ai passé l’âge de faire les choses pour faire plaisir à Papa et Maman. De base, je n’ai strictement aucune sympathie pour les violeurs et encore moins récidivistes. Si j’ai cette conviction c’est parce que j’ai lu ce dossier en grande partie. Je n’ai pas tout lu. C’est vrai. Je n’ai pas tout compris ce que j’avais lu. C’est vrai. Concédez-moi au moins l’effort d’en avoir lu voire assimilé une partie.

J’ajouterai que quand bien même j’aurai lu et assimilé tout le dossier, la problématique des éventuels états d’âmes de Luc Tangorre en juin 2009, ne s’y trouverait pas. On parie?

Ensuite, le conseil est un peu vague, vous pouvez me conseiller de lire le code pénal, d’aller sur Youtube, de voyager, de faire de la gymnastique. Comme l’on dit cela ne mange pas de pain, mais cela ne m’aide en aucun cas à corriger mes erreurs. Je ne vous demande pas d’être aussi précis que Ludivine ou Diego en me disant c’est alinéa 38 de la page 14 de la version 3 du document intitulé trucmuche, situé dans le 15ème onglet de la sous-partie 258. Mais disons qu’un niveau de détail légèrement plus précis me serait fort utile.

Enfin, c’est un peu bête et je sais que ce n’est pas dans l’air du temps, mais j’aime bien quand on s’adresse à moi que l’on me dise bonjour et que l’on fasse des phrases complètes. C’est stupide. Mais sur internet, on se dit de cette manière qu’on n’est pas complètement un intrus.

En conclusion je dirai que la teneur de nos premiers échanges n’est pas de nature à permettre un dialogue constructif entre nos deux parties. Je veux la paix. La voulez-vous ?

Si vous souhaitez que je regarde le dossier Daniel Massé et que je me l’approprie. Dîtes-le c’est plus simple. Je comprends et je le ferai. Si c’est autre chose dîtes le aussi. Je ne suis pas quelqu’un de compliqué , allez droit au but.

Ce message s’adresse à tous les membres du forum que je trouve tous épatants, tous, vous compris Ymasse. D’ailleurs j’ai beaucoup aimé la video de Nicolas Canteloup. Je pense comme le dis Chantal qu’on veut les mêmes choses ou à peu près, alors c’est un peu bête tout ça. Vous ne trouvez-pas ?


Enfin Diego, merci une fois de plus de ton message réconfortant et comme toujours à la hauteur qui convient. Tu dis que je suis une partie de l’âme de ce forum. C’est un peu exagéré tu ne crois pas ? Un tout petit peu, à peine. Et pour quelqu’un d’athée comme moi qui n’attend donc rien après sa mort, tu n’imagines pas quel lourd fardeau tu me demandes de porter. Déjà que je m’y perd dans ce forum, il me faut prendre ce travail en plus.

Chantal, n’ayez pas de regret. N’ai pas de regret si tu m’y autorises. Repose s’il te plait ta couronne d’épines et arrache tes clous. Ce que tu as découvert était beaucoup plus difficile à trouver qu’il n’y paraît. Je t’ai comparée à Newton. Moi aussi j’ai un peu exagéré.

Kriwal, tu n’es pas seul, d’ailleurs tu ne l’étais pas. Cet aquarium est fort sympathique. Pour clore le sujet de « tendre l’autre joue » : Regarde le combat Mohammed Ali - Georges Foreman de 1974 à Kinshasa. Sept rounds à encaisser en utilisant les cordes comme amortisseur, l’adversaire s’épuise à frapper sous l’effet de la chaleur torride malgré le déroulement du combat de nuit. Une tactique différente au huitième. Accélération brusque, jab du gauche, crochet du droit. Georges Foreman KO après une minute au 8ème round. Pourtant le plus fort c’était Georges Foreman : un bûcheron avec de la dynamite dans les poings et 10 kg de plus, mais son point faible c'était la résistance au delà de 6 rounds. Ali a amené son adversaire à devenir faible. Jésus était un boxeur doublé d’un champion d’aïkido. Je ne me rappelle plus dans quelle catégorie, mais tu peux me croire. Certes la fin de carrière a été difficile. S’adapter à son adversaire et l’amener dans sa zone de faiblesse est la clé de bien des succès. On est bien plus près de l’affaire Luc Tangorre qu’on ne le pense. Je considère en effet que le procès a été perdu du fait que le terrain du combat n’était pas le bon. Le gros point faible de l’accusation était le témoignage qui avait été construit par étapes successives avec plusieurs versions et de gros défauts de cohérence (la reconnaissance de Luc pose problème et n’a pas été faite en une fois, les filles ont reconnu un type avec un nez ressemblant à celui d’un « nègre » (dixit, merci pour lui) et des lèvres épaisses, de plus il était mal rasé : ces caractéristiques ne correspondent pas à celles de Luc et apparemment ce jour là, mais c’est à confirmer on a une photo du 23 mai où Luc est rasé de près. Ensuite elle ne reconnaissent pas franchement le type qu’on leur montre en photo : « il a les mêmes yeux dit l’une d’elle ». Puis elles le reconnaissent quelques semaines après dans une parade) On ne peut donc pas parler d’une reconnaissance du premier coup. Il en va de même de la reconnaissance des détails de la voiture, puis du trajet et du viol lui-même. Pour gagner il fallait se battre sur le témoignage de Jennifer et Carole.

En admettant que Jennifer et Carole disaient la vérité, le combat se déplaçait sur les alibis qu’il suffisait de décrédibiliser. Il est toujours plus facile de détruire. Le procès a été perdu selon moi dès la fin du 2ème jour du fait que le témoignage des Américaines est passé comme une lettre à la poste.

N’étant pas juriste JacquesB, je ne sais pas si c’est ce que vous entendez par un scénario de rupture. Vous insistez sur un problème d’attitude et de droiture de la défense de Luc. Vous avez sans doute raison . Mais je ne crois pas que ce soit la raison principale.

Une dernière chose, je m’aperçois que dans un dossier consacré sur l’ADN, nous n’avons quasiment parlé que d’autre chose. Je m’efforcerai dans mon prochain message dans cette partie du forum qu’il ne soit question que de cela. Il faut penser aussi à Ludivine et Sophie qui doivent s’arracher les cheveux (en plus sans ADN). Il faudrait d’ailleurs peut-être que les administrateurs créent un dossier « poubelle » ou « échanges généraux » où on mettrait les échanges non thématiques, de sorte que cela aiderait aux recherches ultérieures. Je suggère également que l’on fasse un dossier Daniel Massé, si cela doit être un sujet. Ce n’est pas un ordre, ce n’est pas un jugement, c’est une suggestion, rien de plus.

Je dois aussi vous répondre Danou, sur votre scénario, ce que je n’ai pas fait.

Vous voyez que je suis toujours aussi prolixe et que j’ai un peu de mal à vous quitter. Je vais me reposer car je suis carbonisé.


Bonne soirée à tous.

_________________
« C’est sur la peau de mon cœur que l’on trouverait des rides. Je suis déjà un peu parti, absent. Faites comme si je n’étais pas là. Ma voix ne porte plus très loin ...
Ne me secouez pas. Je suis plein de larmes. »
Henri Calet


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 04 juil. 2009 23:19 
Hors ligne
VIP
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 oct. 2003 16:55
Messages : 36
Socrate vous portez bien mal votre pseudo.

Quand je dis que courber l'échine est un peu à contre-sens de la dynamique mise en oeuvre sur ce forum, je n'ai pas besoin de l'aval de qui que ce soit, ni besoin d'être le messager de qui que ce soit ou encore de justifier d'un quelconque statut pour persister à pointer l'incongruité de tels conseils.
A votre décharge, ne seriez-vous qu'un simple messager?..

_________________
Requête en Révision de Daniel Massé 22-05-2009 au format PDF


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 04 juil. 2009 23:34 
Hors ligne
VIP
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 oct. 2003 16:55
Messages : 36
C'est une drôle de paix que celle qui peut cohabiter avec l'injustice, mais vous avez raison socrate, pas plus que vous je n'ai encore essayé.

PS: Je n'interviens pas ici pour faire l'aumône du moindre soutien, fût il plus pragmatique et surtout inconditionnel, puisque tout a été démontré dans l'affaire Massé par des Soutiens de la première heure. Il n'y a plus qu'à lire et oser vivre avec ce que révèle sa requête.

La lecture de cette requête est proposée, offerte à la conscience collective; mais demandée à personne, il ne faut pas confondre. Enfin, et je ne pensais jamais avoir à l'écrire: cette lecture ne se marchande pas.

_________________
Requête en Révision de Daniel Massé 22-05-2009 au format PDF


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 05 juil. 2009 12:29 
Hors ligne
administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005 23:41
Messages : 1600
Socrate a écrit :
Une dernière chose, je m’aperçois que dans un dossier consacré sur l’ADN, nous n’avons quasiment parlé que d’autre chose. Je m’efforcerai dans mon prochain message dans cette partie du forum qu’il ne soit question que de cela. Il faut penser aussi à Ludivine et Sophie qui doivent s’arracher les cheveux (en plus sans ADN). Il faudrait d’ailleurs peut-être que les administrateurs créent un dossier « poubelle » ou « échanges généraux » où on mettrait les échanges non thématiques, de sorte que cela aiderait aux recherches ultérieures. Je suggère également que l’on fasse un dossier Daniel Massé, si cela doit être un sujet. Ce n’est pas un ordre, ce n’est pas un jugement, c’est une suggestion, rien de plus.



bonjour Socrate,

Vous avez parfaitement raison sur ce point.
Je trouve, qu'en effet, nous parlons de toutes sortes de sujet sur un même fil parfois( voire même très souvent) et que cela ne facilite ni la lecture ni le suivi des fils.
C'est donc noté, je vous remercie pour votre conseil que je juge d'ailleurs judicieux: je vais m'efforcer de restructurer les messages de ce forum.
Je ne suis pas favorable pour autant à la création d'un espace poubelle, mais plutot d'un fil détente....
Ce qui est en effet destiné à être déplacé dans la poubelle n'a en général rien à faire sur ce genre d'espace selon moi( echanges du style private joke ( attention, ce n'est pas une critique non plus, j'en fais moi même et cela ne peut guere etre evité lorsqu'on discute quasiment en instantané et suivant nos envies et humeurs), disputes diverses, etc) et je suggère plutôt en ce qui me concerne de les supprimer purement et simplement les jours suivants afin , justement, de ne pas donner le sentiment que nous sommes simplement réunis ici pour parler de tout et de rien ou dans un délire collectif... :wink:

Pour le reste, et puisque c'est vous qui parlez de partir, je dois vous dire que je ne souhaite personnellement pas que vous quittiez ces lieux pour plusieurs raisons:
- primo, le principal but de ce forum, tel que je l'ai mis sur pieds, reste l'information sur les affaires pour lesquelles Luc Tangorre a été condamné au cours des années 80: c'est le but que je poursuis; laisser la possibilité à ceux que cela intéresse vraiment, de se forger leur propre opinion, eclairée par la documentation dont nous disposons ici, leur propre réflexion et surtout ( c'est pour moi essentiel) leur liberté d'analyse .
Je n'ai rien à vendre. Et surtout pas un prêt à penser, à croire, ou je ne sais quoi d'autre.
Ma disposition d'esprit ne m'y porte pas de toute façon. J'aime que les autres soient libres, je les apprécie mieux libres de pensée et d'esprit. :wink:
- deuxio: mon second but sur ce forum etait de permettre aux uns et aux autres d'echanger, quelle que soit leur identité, leur passé, leurs préoccupations, leurs aspirations, sur les affaires criminelles pour lesquelles il peut y avoir un doute, ne serait ce qu'eventuel parfois, sur la culpabilité du condamné.
Je souhaite autant que possible que tout un chacun s'ouvre à cette problématique de l'erreur judiciaire et puisse aussi parallèlement s'intéresser aux problemes rencontrés dans le monde judiciaire.
Cela nous concerne tous, ce n'est en aucun cas une notion abstraite et lointaine....je jugerais personnellement irresponsable de ne se poser aucune question sur le travail des institutions ( sans pour autant les fustiger à chaque occasion pour tout et rien dans la mesure où les choses sont rarement blanches ou noires et si manichéennes qu'il y parait).
Dans une logique de discussion contradictoire, de respect aussi des droits de chacun, je suis favorable à la libre expression de tous ( accusateurs comme défenseurs), et c'est d'ailleurs pour cette raison que je me suis engagée à accorder systématiquement un droit de réponse à toutes les personnes qui peuvent ou pourraient s'estimer injustement ou non mises en cause par les intervenants de ce forum.
Je n'ai personnellement ( comme personne d'ailleurs ) légitimité pour livrer un prêt à penser aux autres. Je supporte d'ailleurs mal les gourous, les attitudes qui aboutissent à un enfermement plus ou moins total de l'esprit.
-enfin, je vous l'avoue très franchement, je vous trouve attachant et sympatique et j'apprécie votre attitude prudente et pragmatique.

_________________
"C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains paraissent brillants avant d'avoir l'air con".
"comment se fait-il que certains paraissent si cons même sans lumière ? C'est de la métaphysique pure."


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 05 juil. 2009 20:03 
Hors ligne

Enregistré le : 31 mai 2009 1:04
Messages : 99
Bonjour à tous,

Ludivine, je vous remercie de ces quelques mots chaleureux qui m’encouragent à poursuivre. Je suis en effet prudent, me méfiant de mes propres idées comme de la peste.
Marcel Herrand dans les Enfants du Paradis sur des dialogues sublimes de Prévert dit :
« Les imprudents ! Me laisser tout seul avec moi-même... et ils me défendaient les mauvaises fréquentations... Quelle inconséquence ! »
Je considère en effet qu’il n’est pire compagnie que soi. Un forum est sur ce plan une bénédiction. Encore faut-il accepter de se mettre en risque en donnant ses idées et faut-il que ceux qui les lisent, admettent que les donner c’est davantage les tester auprès des autres qu’affirmer. Cet état d’esprit me parait être une des caractéristiques de ce forum. C’est pourquoi, il m’est très difficile d’en partir.

J’avais promis de ne parler que d’ADN dans cette rubrique. J’en viens donc à ce seul sujet et m’y tiendrai.

Le chromosome est l'élément porteur de l'information génétique. L'espèce humaine en compte 46 répartis en 23 paires. Le nombre de chromosomes n’est nullement un signe d’évolution, puisque le chien en a près de 80 et la fougère quelque 1200. En terme de chromosome, c’est plutôt la qualité qui fait la différence et sur ce plan là, nous sommes tous en tant qu’individus de l’espèce humaine sur le même pied d’égalité : les membres de ce forum n’échappent pas à la règle. C’est 46 chromosomes pour tout le monde, pas un de plus et tous les mêmes et ce quel que soit leur ancienneté sur le forum ou leur connaissance du dossier Luc Tangorre.

Alors qu’est-ce qui nous différencie les uns des autres ? Ce sont nos minisatellites. Chaque chromosome est en effet caractérisé par des séquences répétées appelées minisatellites plus ou moins longues des mêmes informations génétiques. La taille de ces minisatellites correspondant au nombre de répétitions de séquences ADN, est très variable d'un individu à l'autre. Elle peut aller de 5 à 50 répétitions.

Exemple : admettons que nous comparions ma paire de chromosomes 14 avec celle de Kriwal .

Sur mon analyse, je vais avoir une séquence ACGCCACGCCACGCCACGCCACGCC soit 5 répétitions sur le premier chromosome 14 et une séquence ACGCCACGCCACGCCACGCCACGCCACGCC soit 6 répétitions sur le deuxième chromosome 14.

Sur celle de Kriwal, nous aurons peut-être une séquence ACGCCACGCCACGCCACGCCACGCCACGCCACGCC soit 7 répétitions sur le premier chromosome 14 et une séquence ACGCCACGCCACGCCACGCCACGCCACGCC soit 6 répétitions également sur le deuxième chromosome 14.

La seule différence du nombre de répétitions sur un seul des chromosomes (en l’occurrence le premier chromosome 14) suffit à déterminer que Socrate et Kriwal ne sont pas les mêmes individus. Il n’est nullement nécessaire d’examiner les 22 autres paires. A l’inverse, si nos deux chromosomes 14 étaient identiques, il faudrait poursuivre l’analyse jusqu’à la totalité des 23 chromosomes.
On comprend mieux pourquoi l’utilisation d’un test ADN est plus facilement un élément à décharge qu’un élément à charge. Car dans un cas une différence suffit, dans l’autre tout doit être identique. En 1992, un test ADN aurait-il pu être un élément à charge ? Pour moi la réponse est non. En 1992, la totalité des chaînes sur chacune des 23 paires de chromosomes n’avait pas été reconstituée. Le séquencement complet des 23 paires n’a été établi qu’après 2004 (à confirmer). Par conséquent en 1992, on ne pouvait faire ce test que sur quelques paires de chromosomes et n’avoir qu’une probabilité plus ou moins forte et non une preuve à 100% de l’identification d’un individu.

Quand bien même nous aurions 23 paires de chromosomes ayant des séquences identiques, cela suffirait-il à identifier avec certitude un individu dans une affaire judiciaire ? Pour moi la réponse est encore non. Je m’explique.

1er cas : je fume une cigarette, jette un mégot, un criminel le ramasse et le laisse sur les lieux du crime.
2ème cas : je fais l’amour avec une femme avec un préservatif. Cette femme veut me perdre, récupère le préservatif et dépose son contenu à l’endroit de sa convenance dans le but de me confondre.
3ème cas : je me coiffe dans les toilettes de mon entreprise. Un collègue qui me veut du bien récupère des cheveux sur le lavabo et les dépose dans un lieu où il commet un délit.
… etc… etc…

On le voit : considérer un test ADN comme seul élément de preuve à charge est hasardeux : il n’est pas fiable à 100% car son coût est tel qu’on ne le fait jamais sur les 23 paires de chromosomes et que quand bien même on le ferait, on ne saurait avec certitude comment le transport de la preuve sur les lieux a été effectué.

En revanche se baser sur un test ADN comme élément à décharge me parait autrement plus réaliste (car d’un moindre coût) et plus fiable, puisqu’une seule différence suffit pour être sûr à 100%.

Luc Tangorre avait-il cette vision des choses tel que je viens de l’exposer ? Je suis quasiment sûr que non. Je pense que dans son esprit un test ADN ne revêtait pas ce caractère de complexité et était plutôt un machin très mystérieux dont la réponse était binaire : c’est moi ou c’est pas moi. C’est pourquoi je considère que sa demande d’un test ADN contribue davantage à l’innocenter qu’autre chose. Il est clair que si Luc Tangorre avait été un grand généticien, la réponse serait à nuancer.

Un deuxième élément qui pourrait laisser croire à une certaine malice de Luc Tangorre serait s’il avait utilisé un préservatif et pris des précautions pour ne laisser aucune trace. Auquel , cas, demander un test après coup représente un risque quasi nul. Le problème est que ni Jennifer, ni Carole ne font mention de l’usage d’un préservatif. Je ne veux pas croire que deux personnes « violées » ne notent pas ce détail alors qu’elles en retiennent une vingtaine qui n’ont aucun rapport avec un viol mais rappellent étrangement un examen froid et policier du lieu du « délit » : le nombre de vignettes sur le pare-brise, les caractéristiques d’un livre dans le coffre … Je considère donc que le « violeur » n’avait pas de préservatif (avait-il seulement un pénis ?) et que par conséquent là encore la demande de Luc Tangorre contribue à l’innocenter.

Dernier point et j’en aurai fini. Dans la video « Faîtes entrer l’accusé » la psychologue Anne-Marie Rozier explique (le passage se situe après 1h13 min de video) que Luc aurait vacillé à l’évocation par elle-même d’un test ADN positif.

Je souhaiterai que quelqu’un ayant une bonne expertise du dossier complet me réponde sur le point suivant. Existe-t-il une confirmation écrite des propos de Madame Rozier, ou même seulement un témoin de cette scène autre qu’elle-même et Luc Tangorre? Ce témoignage a-t-il été donné par Madame Rozier avant 1992 ou bien seulement au moment de l’émission, ce qui en ferait un témoignage plus que tardif. Pour ma part, je n’ai rien trouvé dans le forum susceptible de me renseigner.

Je vais malgré tout considérer la version de Madame Rozier comme bonne, pour voir si réellement cet élément est plutôt à charge. Pour ma part, j’interprète davantage cette attitude supposée de Luc comme un doute sur le déroulement du test et l’honnêteté de ceux qui le réalisent qu’autre chose. Luc était visiblement à juste titre un peu paranoïaque. N’oublions pas qu’il avait été photographié à son insu, dans son bureau de tabac, que ses parents ont reçu des lettres de menace, que son père a été agressé violemment. Il me parait donc naturel que Luc ait imaginé le pire, à savoir qu’on lui en voulait et que tout ce qu’il entreprenait finissait par se retourner contre lui. Je pense que dans une situation identique, j’aurai eu la même réaction.
Maintenant, je ne suis absolument pas certain que cet évènement relaté par Madame Rozier se soit réellement produit. S’il tel était le cas, il faudrait en tirer les conséquences et admettre que la décrédibilisation systématique des alibis de Luc Tangorre était un objectif partagé par de nombreux acteurs censés participer à un dossier de manière neutre. Le travail supposé d’un psychologue est davantage dans l’analyse voire dans l’assistance à la reconstruction d’une personnalité lorsque celle-ci est atteinte. Ce type de propos me fait penser davantage à une interprétation voire à du commérage qu’à des propos d’un professionnel.

J'espère ne pas vous avoir barbé avec ce message et vous souhaite à tous une excellente soirée.

_________________
« C’est sur la peau de mon cœur que l’on trouverait des rides. Je suis déjà un peu parti, absent. Faites comme si je n’étais pas là. Ma voix ne porte plus très loin ...

Ne me secouez pas. Je suis plein de larmes. »

Henri Calet


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 05 juil. 2009 23:37 
Hors ligne

Enregistré le : 29 mai 2009 20:48
Messages : 20
Bonsoir à tous,

Socrate saches que personnellement tu ne m'as pas "barbé" avec ton message ! :D
J'ai trouvé cela très intéressant !
Bon donc si j'ai bien compris nous ne sommes pas jumeaux alors :wink:
D'ailleurs tu ne parles pas des jumeaux. Car il me semble bien que lorsque il y a de vrais jumeaux, je veux dire qu'ils se ressemblent parfaitement, que 2 spermatozoïdes ont fécondé le même ovule, dans ce cas ils possèdent le même patrimoine génétique et ils ont donc le même ADN. Je me trompe ? Tu as l'air très calé sur ce sujet, peux-tu me confirmer ?

Et j'ai trouvé ta remarques très pertinante lorsque finalement l'on confirme que tel ADN appartient bien à tel individu et que cela ne fait pas de lui forcément le coupable. Cette information doit être prise effectivement telle qu'elle nous l'ait donné c'est à dire que ce cheveu, ce sang, ce sperme appartient bien à X. La question maintenant est de savoir comment ce cheveu, ce sang ou ce sperme s'est retrouvé sur la scène du délit. A y bien réfléchir je ne voit finalement que 2 ou 3 hypothèses :
Soit X est coupable
Soit il est victime d'un complot contre lui (toujours très difficile a prouvé, n'est-ce pas ?)
Soit il est victime d'une extrême malchance
Soit encore c'est son frère jumeau qui a fait le coup :wink:

Enfin, concernant la phrase de la psychologue Anne-Marie Rozier, comme elle ne donne pas sa propre interprétation du "vacillement" de Luc, on ne peut donc pas en conclure qu'elle dit cela pour l'accabler.
Du coup, c'est sûr que ce genre de phrase prête à confusion, chacun se faisant sa propre opinion.
En ce qui me concerne, comme je suis de ceux qui croient Luc innocent, j'imaginais bien qu'après l'histoire des photos du baptême qui se retourne finalement contre lui si, derrière cela, on lui apprend aussi que l'ADN est le sien c'est un énorme coup de massue qu'il se prend sur la nuque, d'où le vacillement.
Il n'a plus aucune chance de s'en sortir. Au contraire, plus il essaie et plus il s'enfonce !
Dans ce cas soit c'est un complot rondement bien mené, soit il a un sacré dédoublement de la personnalité.

Et finalement je me dis que Luc a dû tout de même vacillé lorsqu'il a apprit que le test ADN ne pourrait rien donné...

Bonne soirée

_________________
Les lois sont toujours utiles à ceux qui possèdent et nuisibles à ceux qui n’ont rien. Jean-Jacques Rousseau


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 06 juil. 2009 0:54 
Hors ligne

Enregistré le : 31 mai 2009 1:04
Messages : 99
kriwal a écrit :
Bonsoir à tous,

Socrate saches que personnellement tu ne m'as pas "barbé" avec ton message ! :D
J'ai trouvé cela très intéressant !
Bon donc si j'ai bien compris nous ne sommes pas jumeaux alors :wink:
D'ailleurs tu ne parles pas des jumeaux. Car il me semble bien que lorsque il y a de vrais jumeaux, je veux dire qu'ils se ressemblent parfaitement, que 2 spermatozoïdes ont fécondé le même ovule, dans ce cas ils possèdent le même patrimoine génétique et ils ont donc le même ADN. Je me trompe ? Tu as l'air très calé sur ce sujet, peux-tu me confirmer ?

Et j'ai trouvé ta remarques très pertinante lorsque finalement l'on confirme que tel ADN appartient bien à tel individu et que cela ne fait pas de lui forcément le coupable. Cette information doit être prise effectivement telle qu'elle nous l'ait donné c'est à dire que ce cheveu, ce sang, ce sperme appartient bien à X. La question maintenant est de savoir comment ce cheveu, ce sang ou ce sperme s'est retrouvé sur la scène du délit. A y bien réfléchir je ne voit finalement que 2 ou 3 hypothèses :
Soit X est coupable
Soit il est victime d'un complot contre lui (toujours très difficile a prouvé, n'est-ce pas ?)
Soit il est victime d'une extrême malchance
Soit encore c'est son frère jumeau qui a fait le coup :wink:

Enfin, concernant la phrase de la psychologue Anne-Marie Rozier, comme elle ne donne pas sa propre interprétation du "vacillement" de Luc, on ne peut donc pas en conclure qu'elle dit cela pour l'accabler.
Du coup, c'est sûr que ce genre de phrase prête à confusion, chacun se faisant sa propre opinion.
En ce qui me concerne, comme je suis de ceux qui croient Luc innocent, j'imaginais bien qu'après l'histoire des photos du baptême qui se retourne finalement contre lui si, derrière cela, on lui apprend aussi que l'ADN est le sien c'est un énorme coup de massue qu'il se prend sur la nuque, d'où le vacillement.
Il n'a plus aucune chance de s'en sortir. Au contraire, plus il essaie et plus il s'enfonce !
Dans ce cas soit c'est un complot rondement bien mené, soit il a un sacré dédoublement de la personnalité.

Et finalement je me dis que Luc a dû tout de même vacillé lorsqu'il a apprit que le test ADN ne pourrait rien donné...

Bonne soirée

Bonsoir Kriwal,

Effectivement les jumeaux identiques, c'est-à-dire monozygotes, sont génétiquement identiques. Ils proviennent d'un seul et même ovule fécondé, les jumeaux monozygotes sont toujours du même sexe et présentent la même disposition de gènes et de chromosomes. Ils ont habituellement des caractéristiques physiques et mentales très proches voire similaires. Il ne faut quand même pas pousser trop loin la comparaison, au niveau de la personnalité, la similitude peut être renforcée par l'environnement familial qui traite les deux individus non pas de manière personnalisée mais comme un collectif (mêmes vêtements, même lit, on s'adresse en disant les jumeaux et non X ou Y...) De plus, je crois qu'on a observé que certains développaient des maladies génétiques sans que l'autre en soit atteint au même âge. C'est donc plus compliqué. Il y a des différences qui se développent sûrement à mesure de la croissance.
Je ne suis pas très calé sur le sujet, je n'ai pas beaucoup d'informations supplémentaires en magasin, j'ai juste souhaité partager ce que je savais qui provient de souvenirs anciens de classe et de consultations plus récentes d'une encyclopédie et de revues que je possède. Sinon, ce n'est absolument pas mon métier. D'ailleurs, s'il y a un professionnel, qu'il n'hésite pas à intervenir pour préciser voire corriger certains points.

Concernant l'allusion au "vacillement" de Luc il signifie que Luc Tangorre envisagerait la possibilité d'un test positif. Après effectivement Luc peut l'envisager parce qu'il se sait coupable (il avait à tort estimé au préalable le risque comme nul et réaliserait soudain devant madame Rozier qu'il pourrait se tromper) ou parce qu'il doute de l'honnêteté du test. J'ai effectivement interprété les propos de la psychologue comme une phrase un peu sybilline sous-entendant le premier sens. J'ai lu en effet par ailleurs le rapport des psychologues sur cette affaire et ne les ayant absolument pas trouvés neutres, j'ai peut-être fait abusivement à madame Rozier un procès d'intention qui n'a pas lieu d'être. Néanmoins je ne retire pas ma dernière phrase. Un professionnel dans une affaire aussi grave ne doit pas laisser de place à l'interprétation. Il y a déjà plein de choses dans la psychologie qui sont subjectives, alors si les personnes qui sont considérées comme des autorités dans ce domaine ajoute aussi du flou, en laissant planer des points de suspension, on ne s'en sort pas.

PS: Je me suis aperçu que j'ai écrit bistrot, il faut remplacer par bureau de tabac, car effectivement Luc a été pris en photo à son insu dans son bureau de tabac de Lyon et s'en est aperçu puisqu'il a dénoncé la chose. (je viens de rectifier - sophie)

_________________
« C’est sur la peau de mon cœur que l’on trouverait des rides. Je suis déjà un peu parti, absent. Faites comme si je n’étais pas là. Ma voix ne porte plus très loin ...

Ne me secouez pas. Je suis plein de larmes. »

Henri Calet


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 07 juil. 2009 0:14 
Hors ligne

Enregistré le : 31 mai 2009 1:04
Messages : 99
Bonsoir,

Je savais bien que l’ineffable madame Rozier avait déjà fait des siennes et traité un problème de taille ':wink:. Voici ce qu’elle a écrit à propos de Luc Tangorre le 10 avril 1989 (Horreur Judiciaire page 49)
« Hanté par le fantôme d’un double dans lequel il ne peut pas se reconnaître, il clame son innocence, mettant en cause la réalité des viols reprochés »
Je tiens à lui présenter mes excuses et à m’incliner devant un si grand professionnalisme et je propose que nous tournions tous les tables pour y voir plus clair.

« Fantôme de Luc Tangorre nous entends-tu ? Pourquoi a-tu fait vacillé Luc à l’évocation de tests ADN positifs? Si Luc est non coupable frappe deux coups. … »

:wink:

_________________
« C’est sur la peau de mon cœur que l’on trouverait des rides. Je suis déjà un peu parti, absent. Faites comme si je n’étais pas là. Ma voix ne porte plus très loin ...

Ne me secouez pas. Je suis plein de larmes. »

Henri Calet


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 01 sept. 2009 21:48 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Citation :
« Fantôme de Luc Tangorre nous entends-tu ? Pourquoi a-tu fait vacillé Luc à l’évocation de tests ADN positifs? Si Luc est non coupable frappe deux coups. … »

Bonsoir Socrate,
J'ignore si le fantôme de Luc Tangorre t'as entendu et s'il frappera deux fois si Luc est non coupable ... :D mais je pense être en mesure de te dire que non ce "fantôme" n'a pas fait vascillé Luc à l'évocation des tests ADN positifs... Bien au contraire, Luc était certain que ces tests l'innocenterait et pour cause... Lorsque cette dame lui demande " Mais si ces tests sont positifs etc.." Luc lui répondait " Mais ils le seront pas puisque je suis innocent... et cela à plusieurs reprises. Il ne s'agissait pas d'un vascillement dénoncant une quelconque culpabilité, non... Mettons nous à la place d'un homme qui réclame à corps et à cris un test ADN pour prouver son innocence parcequ'il sait qu'il n'a pas commis les crimes dont on l'accuse, cet homme à le droit d'avoir un geste de dépit parcequ'il se sent incompris. Certains agiraient de manière grossière, d'autres fondraient en larmes..

_________________
"Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice ." Montesquieu

www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message : Re: A Ange 6.9
MessagePosté : 14 févr. 2010 11:59 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1257
Claudevi a écrit :
Je ne saurais vous dire n'ayant pas vu les rapports des experts en biologie, quelles ont été leurs conclusions au sujet des comparaisons effectuées pour Luc Tangorre. En tout cas, je serais très intéressé si aujourd'hui, si ces tests pourraient avoir lieu si les scellés pouvaient être retrouvés. Je pense que si on veut découvrir notre vérité, il y a lieu d'essayer de voir si nous pouvons savoir si des scelleés ou tout au moins les prélèvemens ayant servis aux analyses ont été conservées.


Il me semble qu'en tant que Directeur d'enquête, si Claude Vinals était sûr et certain de la culpabilité de Luc Tangorre, il ne trouverait pas le moindre intérêt à "vouloir découvrir sa vérité". Souhaiter "découvrir" sa vérité (la sienne, la nôtre, celle de tous, une et indivisible), c'est reconnaître, ipso facto, qu'on ne la connait pas, et, par voie de conséquence, l'iniquité de la condamnation de Luc Tangorre.

Non seulement Luc Tangorre est plus intéressé encore que Claude Vinals à savoir si les scellés ayant servi aux analyses ont été conservés (cheveux, spermes, corps gras), mais il demande, depuis 2008, aux autorités judiciaires, de préciser si oui ou non les échantillons sont à disposition (à moins qu' "un personnel", "par erreur", ait une nouvelle fois tout jeté à la poubelle) Ce ne serait après tout que la troisième fois consécutive que tout disparait dans l'affaire Tangorre, après les gants dans la première affaire, les slips et le billet le 24 mai 1988 dans la seconde affaire, ce serait le tour des cheveux et du sperme aujourd'hui.

Dans le cas contraire, il serait toujours possible, c'est l'espoir de Luc Tangorre, de soumettre ces échantillons aux méthodes scientifiques nouvelles (lesquelles ont enregistré d'immenses progrès depuis 22 années).

Aucune réponse ne lui est jamais apportée à ce jour. De même, lorsqu'il tente de réunir les pièces de la procédure qu'on a toujours refusé de lui communiquer (notamment le "curriculum en date du 2 décembre 1988"), les autorités judiciaires, sollicitées sous plis recommandé, font encore et toujours la sourde oreille.

_________________
Qui bono ?


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 88 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 6

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com