Luc Tangorre

Coupable ou innocent à tout prix ?
Nous sommes le 30 mai 2020 10:41

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 86 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 5 6 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
MessagePosté : 18 juin 2008 21:18 
Hors ligne
modérateur

Enregistré le : 14 juin 2008 19:51
Messages : 17
Localisation : Sud
Serait-ce un sujet si délicat qu'aucune réponse n'a été faite jusqu'à aujourd'hui?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 18 juin 2008 21:31 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 mai 2006 22:13
Messages : 9
Citation :
Serait-ce un sujet si délicat qu'aucune réponse n'a été faite jusqu'à aujourd'hui?
Bonsoir Marie,

Ravi de lire votre premier message et d'être le premier à y répondre :D
C'est la deuxième fois que je suis premier à quelque chose sur ce forum :D
Votre question est très intéressante, comme d'ailleurs celle, initiale, de Ludivine.
Un peu de patience : Mr Vinals devrait apporter la lumière quand il aura mis de l'ordre dans "ses logiques".

_________________
On avait sûrement calomnié Luc Tangorre, car, sans avoir rien fait de mal, il fut arrêté un matin.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 18 juin 2008 21:54 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Cette histoire de reconstitutions est plus que complexe.
Si je m'en tiens à tous les posts. L'émission de C hondelatte ne retransmet pas la réalité.. , il y en aurait eu plusieurs...
Quel sac de nœuds à démêler, si le temps du trajet ne correspondait pas...(même en utilisant les portails de sécurité),c'est que quelque chose n'allait pas avec la version des américaines.. Ou bien, l'usage d'un hélicoptère aurait été plus favorable à l'accusation.. :?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 07 juin 2009 12:30 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 17 janv. 2006 18:10
Messages : 337
Localisation : lardieres 60
chantal a ecris :

Cette histoire de reconstitutions est plus que complexe.
Si je m'en tiens à tous les posts. L'émission de C hondelatte ne retransmet pas la réalité.. , il y en aurait eu plusieurs...
Quel sac de nœuds à démêler, si le temps du trajet ne correspondait pas...(même en utilisant les portails de sécurité),c'est que quelque chose n'allait pas avec la version des américaines.. Ou bien, l'usage d'un hélicoptère aurait été plus favorable à l'accusation..
================================================================================================================

Bonjour : je planche depuis un bon moment, sur les deux reconstitution février 1989, et mai 1991; je les compares avec les déclarations des deux américaines D9 D10, et je n'arrive pas a comprendre , pourquoi OPJ CLAUDE VINALS, les J.I LERNOULD ET LAPORTE se décarcasse a vouloir absolument gagner du tempe sur le trajet c'est tout le contraire qu'ils auraient dus faire...

_________________
aimons-nous vivant n' attendons pas que la mort nous trouve du talent. ( Pierre Delanoë)


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 07 juin 2009 22:39 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 17 janv. 2006 18:10
Messages : 337
Localisation : lardieres 60
je commence a comprendre l'utilité du deuxième chronomètre que détient OPJ ( reconstitution du 20mai 1988) . En faite je pense que son chronomètre ne seras mis en marche que lorsque la sortie Berre- Rognac ou lyon seras volontairement manquer. il ni a donc a ce moment là que le chronomètre de la J.I qui fonctionne et affiche 21 minute31 secondes , mais quelle arrête aussi tôt après la sortie loupée pour pouvoir déduire du temps sur le le chronomètre que LPJ VIENT DE MÈTRE EN ROUTE.

La juge d'instruction évalue une perte de temps de 26 minutes qu'elle obtient tout simplement sur le chrono de LPJ QUAND ELLE REGAGNE, MAIS DANS LE SANS INVERSE LA SORTIE BERRE- ROGNAC APRÈS AVOIR FAIT DEMI TOUR A L 'AIRE DE SERVICE DE LANCON .

Si on compare, le temps chronométré lors de la deuxième reconstitution ( février 89) qui et de 2heure 25 minute sans erreur de parcour , en respectant les vitesses demander, et l'itinéraire évoquer , avec le chronométrage de LPJ( TROISIÈME RECONSTITUTION) QUI ET DE 2H29 MINUTES il ni a, que 4 minute de différence, ors, ce dernier devrait afficher logiquement 2heure 55 minute environ
A lire les deux reconstitution, celle de 89 et celle de 91 l'itinéraire et exactement le même.

_________________
aimons-nous vivant n' attendons pas que la mort nous trouve du talent. ( Pierre Delanoë)


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 09 juin 2009 6:41 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 17 janv. 2006 18:10
Messages : 337
Localisation : lardieres 60
Bonjour : après vérification, le chronométrage 1heure 41mn 52 sec, dénoncer par la juge d'instruction (D697/34) correspond a une distance d'environs 91 km ; soit la distance entre salon- de- Provence, Chemin du mas de Boulbon lieux des fait.

_________________
aimons-nous vivant n' attendons pas que la mort nous trouve du talent. ( Pierre Delanoë)


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 09 juin 2009 10:00 
Hors ligne

Enregistré le : 07 juil. 2006 14:45
Messages : 104
Localisation : Vitrolles
Je me permets de répondre car je connais assez bien la région : j'ai habité à salon-de-provence plus de 20 ans. Salon-Avignon il y a environ 50 kms, puis 40 kms environ pour aller à Nimes. donc effectivement environ 90 kms : par contre, 1h41 pour faire ce trajet cela me semble beaucoup (presque 2 heures pour 90 kms ?).
Salon-marseille = 50 kms, donc pour ce trajet marseille-salon-avignon-nimes, il y a environ 140 kms. Je n'ai pas idée du temps pour le faire, mais par une nationale, ça doit faire entre 2h et 2h30.
Je ne vois pas d'ailleurs pourquoi ce trajet a pris autant d'importance dans ce dossier. Peut-être pour faire coller avec la déclaration des jeunes filles qui disent avoir été pris vers 19 heures et être arrivés à Nimes aux alentours de 21 h... Mais comme c'est pas une précision chrono....
Après, les alibis de tangorre tournent tous autour de 21 heures, donc soit on les accepte et il n'est pas coupable, soit on les rejette. Mais le trajet n'a plus rien à voir la dedans.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 09 juin 2009 12:14 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1258
Bonjour Joaquin,

Pourquoi trois reconstitutions si le trajet n'a rien à voir là-dedans ?

Dans la mesure où deux versions s'opposent :

1°) le scénario a existé d'après "LES DIRES" des américaines.

2°) Le scénario n'a pas existé d'après "LES DIRES" de 9 témoins.

La précaution élémentaire, avant d'aller plus loin, consiste à vérifier la crédibilité matérielle des deux versions antagoniste.

Que disent les accusatrices de Tangorre dans leur plainte ?

1°) L'une que la prise en charge à Marseille dans la 4L s'est effectuée à 19 H, l'autre qu'elle a eu lieu à 19 h 20. Disons vers 19 H 10.

2°) Qu'elles n'ont pris à aucun moment l'autoroute.

3°) qu'elles sont passées par Berre où le chauffeur se ravitaille en essence au relais des chasseurs et donne 100 Fr à la caisse.

4°) qu'elles sont passées par Arles.

5°) Qu'elles sont passées à Avignon devant le Palais des papes que le chauffeur se propose de leur faire visiter (Luc Tangorre y fait ses études à 200 m et sait pertinemment que les visites sont fermées depuis belles lurette à ces heures).

6°) qu'elles arrivent dans le verger entre 20 H 30 et 21 H. Disons vers 20 H 45.

Je n'invente rien, lisez leur déclarations, notamment les plaintes (D9 et D10)



Il résulte de ces déclarations que le scénario tel que décrit se serait effectué d'après les Américaines en 1 H 35 en moyenne :

En 2 heures par le plus (de 19 heures à 21 heures).

En 1 H 10 par le moins )de 19 H 20 à 20 H 30).


Or, j'affirme que ce trajet tel que décrit, réalisé avec la 4L de Luc Tangorre (et elle- seule...) plus une prise d'essence au bon endroit à Berre et nul part ailleurs prend au moins 3 heures 30. Je dis bien par le moins...

De deux choses l'une, soit ce scénario n'a jamais existé, soit on est obligé de le rebâtir en expliquant que, finalement, on n'a plus été pris en charge à 19 H 10 mais finalement plutôt à 17 H 45 !!! C'est précisément ce que vont finalement être obligées de déclarer en chœur les accusatrices de Luc Tangorre.... 17 H 45 au lieu de 19 H 10...

De qui qui se moque-t-on ?

C'est bien ce que comprend l'accusation qui décide plus "rationnellement" de proposer un autre parcours, un autre scénario, pour essayer de rendre à nouveau l'accusation plausible.

On vous dit chez Hondelatte qu'on y parvient, je vous dis que c'est une contrevérité : on va d'ailleurs beaucoup revenir sur les reconstitutions dans ce forum, n'en déplaise aux culpabilistes.

Bien sûr, tous ceux qui présument Luc Tangorre coupable vont s'empresser de dire qu'il s'agit d'un "détail".

Je sais, les accusateurs de Tangorre, surtout Hondelatte, ne font pas dans le détail...

Mais vous Joaquin, oui, vous ? Ce n'est pas l'impression que vous m'avez donné sur le forum Ranucci.

Etudiez je vous prie, Joaquin, la première reconstitution (cote D 220) : c'est exactement ce nouvel horaire de 17 H 45 que soutiennent les Américaines lorsqu'elles se retrouvent confrontées à l'entêtement des chronomètres activés par les gendarmes.

Ce qui était affirmé dans les plaintes initialement ne tient pas, en convenez-vous ou pas ?

Retenez surtout qu'il faut 40 mn (d'après les gendarmes et eux seuls avec une 4L de gendarmerie autrement plus véloce) pour aller du lieu allégué de prise en charge à la station de Berre l'Etang (les logiciels actuels nous disent 35 ou 36 mn mais ils ne tiennent pas compte de la circulation de pentecôte ni surtout de l'état déplorable de la 4L de Luc Tangorre qui rame tellement qu'on refusera systématiquement, sous de faux prétextes, de la prendre lors des deux reconstitutions suivantes... Demandez-vous pourquoi si vous présumez Luc Tangorre innocent...).

Dans le cas contraire ce forum ne vous aidera jamais à y voir clair. Je crois le contraire puisque je vous présume d'une sagacité certaine.

_________________
Qui bono ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 09 juin 2009 15:15 
Hors ligne

Enregistré le : 07 juil. 2006 14:45
Messages : 104
Localisation : Vitrolles
Merci pour les compliments : sagacité ;-)
Je suis en train de lire les ombres d'un dossier (pour la deuxième fois)... Je ne prendrai pas pour argent comptant ce qui est écrit dans ce livre, pas plus que ce qui a été dit dans Faites entrer l'accusé. Je peux dire tout de même que je suis entièrement d'accord avec la conclusion du livre (le dernier chapitre), qui d'ailleurs n'aurait pas été écrit par Roger Colombani, mais un "mystérieux" criminaliste.
Ce trajet me pose problème, et je ne comprends pas l'acharnement à vouloir démontrer qu'il a durer une demi heure de plus ou de moins.

En supposant que ce trajet ait eu lieu :
Si l'agresseur connait bien la région, le parcours pour faire marseille-nimes (si son intention première est d'aller à Nimes) est complètement illogique : marseille - arles (100 kms) puis Avignon (40 kms) puis retour sur nimes (40 kms), soit un détour 60 kilomètres... ou alors l'envie de les violer lui ait venu soudainement à Avignon, et c'est là qu'il revient sur Nimes. Mais si son intention première était d'aller avignon, le plus court c'est tout de même Marseille-Salon-Avignon (100 kms).
Serait-il possible alors que les filles aient confondu Salon et Arles ? Pour quelqu'un qui n'est pas de la région c'est possible de confondre ces deux villes (à peu près de même taille) surtout qu'à l'entrée de Salon il y a beaucoup de panneau indiquant la direction ARLES.

Si l'histoire est inventée, alors celui qui l'a inventé ne connait pas du tout la région, et propose un trajet complètement illogique et qui ne va pas correspondre avec les heures données (de départ et d'arrivée) : le comploteur n'est pas alors aussi futé qu'on le pense.

Au niveau des enquêteurs, pour vérifier les dires des américaines, il aurait fallu plutôt "s'acharner" à reconsituer ce qu'elles ont fait avant la prise en stop par la 4L : le bus des marins, le chauffeur de taxi, le restaurant de la seyne : on doit pouvoir retrouver des témoins facilement, les interroger, comparer avec le dire des deux "victimes"... et prouver ainsi qu'elles ne racontent pas n'importe quoi. Cela n'a pas été fait, et c'est bien dommage : le livre "les ombres d'un dossier" soulève cette lacune de l'enquête, et là je suis entièrement d'accord.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 09 juin 2009 17:08 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1258
Bonsoir Joaquin,

Vous écrivez :

Si l'histoire est inventée, alors celui qui l'a inventée ne connait pas du tout la région, et propose un trajet complètement illogique et qui ne va pas correspondre avec les heures données (de départ et d'arrivée) : le comploteur n'est pas alors aussi futé qu'on le pense.

Beaucoup plus futé que vous ne pensez dans cette hypothèse Joaquin...

Marseille (Luc Tangorre y habite 10 ans), Nîmes (Luc Tangorre y habite 2 ans), mais ce n'est pas le curriculum complet de Luc Tangorre....


Devinez la seule autre ville où Luc Tangorre habite durant 2 ans en Provence ? En lisant le premier dossier, ce sont d'ailleurs bien les trois villes de Provence où des commissions rogatoires sont lancées par le juge Maestroni pour enquêter sur Luc Tangorre dans le cadre de la première affaire (notez que c'est le juge Derdeyn qui qui chapeautera l'enquête réalisée sur Nîmes...).

Pourquoi un coup fourré ne serait-il pas calqué sur les faits antérieurs tels que consignés dans le 1er dossier puisque le livre, lui, l'est manifestement ?


Avec Avignon, le curriculum est complet !

Pour ce qui est de remonter de Marseille à Lyon, puisque vous connaissez la Provence, on ne passe pas Avignon mais par Orange, je ne vois donc pas comment un éventuel agresseur aurait " eu soudainement l'envie de les violer à Avignon" pour repiquer sur Nîmes.


La logique d'un éventuel coup fourré n'est pas dans le trajet mais dans le curriculum de Luc Tangorre.

_________________
Qui bono ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 09 juin 2009 18:24 
Hors ligne

Enregistré le : 07 juil. 2006 14:45
Messages : 104
Localisation : Vitrolles
diego a dit

"Pour ce qui est de remonter de Marseille à Lyon, puisque vous connaissez la Provence, on ne passe pas Avignon mais par Orange"

??? vous êtes sur ?? Par où contournez vous Avignon ??
je n'ai jamais fait le trajet Marseille Lyon par la nationale, mais pour moi ça serait :
Marseille - Salon - Avignon - orange (??, pas sur) - montélimar - valence - Lyon .


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 09 juin 2009 22:09 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1258
Pour aller à Orange depuis Marseille, du souvenir que j'en gardais, il n'était pas nécessaire de traverser la ville, il était plus judicieux de la contourner par l'est 3 ou 4 km avant d'atteindre le centre pour rejoindre directement Le Pontet, puis Orange.

Je viens de consulter Michelin, aujourd'hui on conseille de passer effectivement par Avignon.

J'en déduis que de nouvelles structures routières facilitent cet itinéraire ou alors que j'étais dans l'erreur à la fin des années 70 lorsque j'empruntais ce chemin.

Qu'en était-il des structures routières le 23 mai 1988 ? Peu importe, la question qui se pose désormais, puisque je vous donne raison sur ce point, devient, à retenir votre hypothèse : Passe-t-on devant le palais des papes qui se situe à l'ouest de la ville ? NON pour prendre la direction d'Orange.

De mon point de vue, Il serait donc illogique pour quelqu'un qui se détournerait déjà de l'itinéraire avec des arrières pensées, de passer devant le Palais des papes et, je cite, de "proposer de le faire visiter" à ses futures "victimes" .

Je ne vois guère un violeur déjà dans le schème de son agression faire une crise aigue de romantisme en guise de "Préliminaires". Il est vrai que ce violeur, d'un genre très particulier s'il existe, ne déflore même pas sa victime vierge, mais tout de même...

Après la visite du palais, un souper aux chandelles aux pieds des remparts pourrait peut-être orner le conte de fée auquel pensait d'emblée le gendarme Derbecq. Que de prévenance si ce scénario hypothétique correspondait à une quelconque vérité.

_________________
Qui bono ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 09 juin 2009 22:30 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1258
Joaquin vous écrivez :

Ce trajet me pose problème, et je ne comprends pas l'acharnement à vouloir démontrer qu'il a durer une demi heure de plus ou de moins.

Je vous réponds :

Une demi heure de plus ou de moins, c'est déjà énorme de mon point de vue.

Mais l'anomalie est d'un ordre supérieur encore : de 19 H 10 le 23 mai 1988 (19 H pour l'une, 19 H 20 pour l'autre à 17 H 45 (à l'unisson) le 4 novembre 88, cela fait grosso modo.... 3.... demi-heures de moins...

Il est impossible d'arriver une heure à trois quart d'heure avant la tombée de la nuit, très loin s'en faut, de la première à la dernière version des accusatrices de Tangorre en passant par toutes les versions intermédiaires.

Il est même seulement impossible d'arriver avant la tombée de la nuit avec la version ultime la plus tronquée....

Telle est la réalité du dossier pour qui prend la peine d'étudier et de comprendre le problème posé par le parcours. A-t-on triché ou ces reconstitutions sont-elles honnêtes ? La réponse existe par l'analyse des pièces du dossier.

Ce n'est pas de l'acharnement, c'est l'un des points à décharge incontournables de ce dossier.

_________________
Qui bono ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 10 juin 2009 0:36 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1258
Joaquin vous écrivez :

Je ne prendrai pas pour argent comptant ce qui est écrit dans ce livre (Colombani), pas plus que ce qui a été dit dans" Faites entrer l'accusé".

Je vous réponds :

A la bonne heure, l'un explique les choses honnêtement, l'autre falsifie les éléments du dossier.

Si vous avez vérifié les informations contenues dans "Critique de faites entrer l'accusé" à partir des dossiers d'instruction, vous devez déjà un peu savoir lequel des deux...

_________________
Qui bono ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 10 juin 2009 0:38 
Hors ligne

Enregistré le : 31 mai 2009 1:04
Messages : 99
[quote="Diego"] Diego bonsoir,
Vous écrivez:
"Mais l'anomalie est d'un ordre supérieur encore : de 19 H 10 le 23 mai 1988 (19 H pour l'une, 19 H 20 pour l'autre à 17 H 45 (à l'unisson) le 4 novembre 88, cela fait grosso modo.... 3.... demi-heures de moins...

Il est impossible d'arriver une heure à trois quart d'heure avant la tombée de la nuit, très loin s'en faut, de la première à la dernière version des accusatrices de Tangorre en passant par toutes les versions intermédiaires.

Il est même seulement impossible d'arriver avant la tombée de la nuit avec la version ultime la plus tronquée...."

J'ai retenu que le soleil s'est couché ce 23 mai à 21h06 et que la nuit complète intervient une demi-heure plus tard donc vers 21h40. Cela veut dire que l'arrivée de la voiture est vers 21h00 au plus tard (puisque trois-quart d'heure environ avant la nuit). Le trajet réarrangé 3 fois c'est à dire en prenant un tronçon d'autoroute gratuit, sans passage à Arles et en apercevant le Palais des Papes au loin dure 2h25. Le départ au plus tard pour la dernière version est donc à 18H35. La dernière version moyennant un aménagement de trajet et d'heure permet de rendre possible une arrivée trois-quart d'heure avant la nuit. Aussi je ne comprend pas votre dernière remarque.

Pour moi le problème de fond n'est plus l'heure, puisqu'on change les règles en cours de route. Le problème c'est de "suggérer" aux victimes de ,changer leur témoignage pour rendre les faits compatibles avec ses propres croyances. A partir du moment où on est dans cette démarche intellectuelle, toute discussion sur l'heure n'a plus de sens. Comment peut-on résoudre un problème si on en change constamment l'énoncé?

Ce que votre dernière phrase suggère, c'est que le juge n'est même pas parvenu à rédiger un énoncé de problème qui permette de trouver sa solution, et ce malgré trois changements d'énoncé. J'avais pour ma part compris que le juge avait fini par trouver un truc qui colle: ce qui ne prouve rien, mais prouve au moins qu'il sait compter. Vous connaissez parfaitement le dossier. Je dois donc sûrement faire une erreur quelque part mais je ne vois pas où.

Néanmoins, je considère que vouloir prouver que même dans le cas le plus favorable aux thèses du juge, les horaires ne collent pas, revient à accorder du crédit aux aménagements faits sur les témoignages, alors que le problème ce sont justement ces aménagements.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 86 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 5 6 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com