Luc Tangorre

Coupable ou innocent à tout prix ?
Nous sommes le 15 août 2020 9:27

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 5 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message :
MessagePosté : 08 juin 2008 15:06 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1258
Citation :
C'est à Luc de demander cette pièce de son dossier en s'appuyant sur l'article 6 de la CEDH, l'article du code de procédure pénale relatif à la communication des pièces et la loi sur l'institution de la CADA (dite loi d'amélioration des relations entre l'administration et les usagers).

L'administration judiciaire est tenue de par la loi de lui fournir cette pièce.
C'est bien ce qu'à fait Luc Tangorre mais, chaque fois qu'il a fait appel à la loi pour faire valoir ses droits, tout s'est passé comme si les lois n'existaient qu'à la tête du client. Et celle de Luc Tangorre n'a jamais eu l'heur de plaire aux autorités judiciaires...

Luc Tangorre s'est plaint de la disparition de l'interrogatoire du 2 décembre 1988 à toutes les étapes de la procédure et jusqu'en cour de cassation. Cet interrogatoire, on peut le vérifier a été particulièrement long puisqu'il correspondait à celui dit du "curriculum" par les juristes. On pourra d'ailleurs vérifier, pour en être certain, que ce fameux interrogatoire de curriculum, auquel assistait le Procureur , M. Nanini, n'apparaît nul part ailleurs dans la procédure.

Ci-joint l'extrait du mémoire que Luc Tangorre a adressé à la Cour Européenne pour faire valoir ses droits. Luc Tangorre n'a fait que rêver d'elle qu'elle joue effectivement son rôle de garde-fou. Pas dans un dossier aussi épineux que celui de Luc Tangorre en tout cas.

Si Luc Tangorre a effectivement abdiqué en 1995, c'est parce ce qu'il se trouvait corps et âme plongé dans l'univers du procès de Kafka. Plus il se défendait, moins ses droits étaient respectés, plus il s'enfonçait...

Comme il a compris qu'il allait finir comme le triste héros "K", il a préféré boxer le décor, rejeter en bloc un combat et une réalité exacerbée par quatorze années de lutte non seulement stérile mais complètement destructrice sur un plan personnel.

L'émission de Hondelatte est venue saper ses efforts de refoulement incessants depuis 1995.

Le réveil est forcément douloureux, très douloureux... mais nécessaire après une émission à ce point falsificatrice, aux antipodes de ce que furent en réalité les tenants et les aboutissants de ce triste hallali juridico-médiatique.


Fichiers joints :
décembre 88 1.jpg
décembre 88 1.jpg [ 11.15 Kio | Vu 4911 fois ]
2 decembre 88 2.jpg
2 decembre 88 2.jpg [ 31.33 Kio | Vu 4911 fois ]
Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 08 juin 2008 17:01 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Mr Vinals.... Vous venez de pendre connaissance de ce document car je doute que vous en aviez eu connaissance auparavant puisque vous ne pouviez certainement pas être informé de ce qui se passait entre juge inculpé etc... Votre tâche étant limitée à l'enquête elle même et tout ce qui en découle...
Aujourd'hui, nous découvrons ensemble des pièces qui démontrent certaines zones d'ombres qui méritent réflexion....
En toute honnêteté, pouvez vous encore nous dire que le mot " impartialité " est bien celui qui correspond à la manière dont certaines personnes se sont occupées de cette affaire.
Et êtes vous toujours aussi affirmatif que vous ne l'étiez dans vos 1iers posts, en qualifiant Luc Tangorre de manipulateur..


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 08 juin 2008 18:57 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
En résumé, il se peut aussi que vous ayez raison sur certains points dans votre post du 20 Mai 2008 à 6:51..et dans lequel vous écriviez ceci:

......Il est vrai que certaines affaires ne peuvent être infiltrées au niveau J.I. - PR - Chambre d'accusation et que la nous sommes dans le domaine du "secret". Pas dans les écrits mais dans les rapports oraux.


Haut
   
 Sujet du message : Bonjour
MessagePosté : 09 juin 2008 23:01 
Hors ligne

Enregistré le : 17 mars 2008 0:00
Messages : 3
Je ne peux rien affirmer ni infirmer sur cette pièce manquante au dossier car le contenu général seul Luc Tangorre le connais et j'ignore à qui peut être imputé cette perte par pure négligence ou par "perte volontaire". A mon avis vu le contenu de la procédure en dehors de cette pièce, sa disparition ne me parait pas capitale à moins que quelqu'un puisse démontrer et indiquer ce qu'elle contenait d'intéressant.
Voilà mon point de vue.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 10 juin 2008 0:42 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Il n'y a pas que Luc Tangorre qui connait le contenu de cet interrogatoire, d' autres personnes étaient présentes. Leur nom apparait sur le document.... A mon avis, ce n'est pas à Luc à démontrer ni indiquer ce que cette pièce pouvait indiquer de si intéressant . J'invite les personnes (si elle parcourent ce forum) qui étaient présentes ce 2 décembre 1988, à venir dire ce qui s'est passé dans ce bureau ...
J'apprécie votre point de vue et notamment le fait que vous m'ayez répondu....


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 5 messages ] 

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com