Luc Tangorre

Coupable ou innocent à tout prix ?
Nous sommes le 20 nov. 2018 10:31

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 43 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
MessagePosté : 06 oct. 2008 19:12 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 17 janv. 2006 18:10
Messages : 337
Localisation : lardieres 60
diaporama


Fichiers joints :
16.jpg
16.jpg [ 148.87 Kio | Vu 4168 fois ]

_________________
aimons-nous vivant n' attendons pas que la mort nous trouve du talent. ( Pierre Delanoë)
Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 06 oct. 2008 19:13 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 17 janv. 2006 18:10
Messages : 337
Localisation : lardieres 60
diaporama


Fichiers joints :
17.jpg
17.jpg [ 158.84 Kio | Vu 4167 fois ]

_________________
aimons-nous vivant n' attendons pas que la mort nous trouve du talent. ( Pierre Delanoë)
Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 06 oct. 2008 19:13 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 17 janv. 2006 18:10
Messages : 337
Localisation : lardieres 60
diaporama


Fichiers joints :
18.jpg
18.jpg [ 146.38 Kio | Vu 4166 fois ]

_________________
aimons-nous vivant n' attendons pas que la mort nous trouve du talent. ( Pierre Delanoë)
Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 06 oct. 2008 19:14 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 17 janv. 2006 18:10
Messages : 337
Localisation : lardieres 60
diaporama


Fichiers joints :
19.jpg
19.jpg [ 124.15 Kio | Vu 4165 fois ]

_________________
aimons-nous vivant n' attendons pas que la mort nous trouve du talent. ( Pierre Delanoë)
Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 06 oct. 2008 19:14 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 17 janv. 2006 18:10
Messages : 337
Localisation : lardieres 60
diaporama


Fichiers joints :
20.jpg
20.jpg [ 154.71 Kio | Vu 4164 fois ]

_________________
aimons-nous vivant n' attendons pas que la mort nous trouve du talent. ( Pierre Delanoë)
Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 06 oct. 2008 19:15 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 17 janv. 2006 18:10
Messages : 337
Localisation : lardieres 60
diaporama


Fichiers joints :
21.jpg
21.jpg [ 139.24 Kio | Vu 4163 fois ]

_________________
aimons-nous vivant n' attendons pas que la mort nous trouve du talent. ( Pierre Delanoë)
Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 06 oct. 2008 19:16 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 17 janv. 2006 18:10
Messages : 337
Localisation : lardieres 60
diaporama


Fichiers joints :
22.jpg
22.jpg [ 131.51 Kio | Vu 4162 fois ]

_________________
aimons-nous vivant n' attendons pas que la mort nous trouve du talent. ( Pierre Delanoë)
Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 06 oct. 2008 20:19 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 28 août 2006 23:38
Messages : 155
Merci Bruno

Il y a bien effectivement un certain nombre d'endroits où elles auraient pu chercher de l'aide bien plus près qu'à la borne téléphonique de l'autoroute. Alors pourquoi cette borne ?

Parce qu'il fallait absolument que leur appel soit très précisément enregistré à la seconde près.
Un habitant aurait été moins précis ("il était vers ...."), alors qu'avec la borne téléphonique, l'appel a donné lieu à un enregistrement de la part de la société gestionnaire de l'autoroute et de la gendarmerie.

_________________
Sophie


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 06 oct. 2008 21:58 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Excellent, merci Bruno..... :wink:
Je suis d'accord avec Sophie, en ne connaissant pas les lieux les filles auraient aller chercher du secours dans les habitations toutes proches quitte à escalader un portail. Elles ont déclarées avoir longé "le manège à chevaux", là aussi, elles auraient pu trouver du secours même un lundi de pentecôte,il y a toujours quelqu'un....


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 08 oct. 2008 18:58 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 17 janv. 2006 18:10
Messages : 337
Localisation : lardieres 60
Bonsoir: Oui, on peut constater, que, quelque soit le parcours emprunté par ces jeunes filles, ils passaient devant une habitation; la question est à poser à Mr Vinal, à savoir, "pourquoi chères jeunes filles n'êtes-vous pas aller dans le premier endroit où cela était possible, à savoir dans une habitation, puisque cela vous était possible?"
Mais je pense que Mr Vinal a du leur poser la question.

_________________
aimons-nous vivant n' attendons pas que la mort nous trouve du talent. ( Pierre Delanoë)


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 08 oct. 2008 20:41 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 28 août 2006 23:38
Messages : 155
Dans ce cas, il eût été intéressant que la réponse figure dans les PV de leurs déclarations :?

_________________
Sophie


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 08 oct. 2008 20:55 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1257
Bonsoir Bruno,

Je suis stupéfait par la qualité du travail que tu as effectué, lequel permet aux forumeurs de comprendre très précisément la topographie des lieux incriminés. Moi-même qui me targue de connaître le dossier, (parce que je me suis rendu sur place à plusieurs reprises cet été...Arlaten a également fait cette démarche), je peux plus finement encore, grâce à ta maîtrise de Google earth, me rendre compte des éléments géographiques et des conclusions qu'il est possible d'en tirer. Sois chaleureusement remercié pour ces documents utiles et pratiques pour ce qui est de faire avancer notre réflexion collective.


Une petite rectification cependant, il faut différencier le lieu de la supposée agression avec celui depuis lequel les Américaines soutiennent avoir été libérées.

Le lieu où elle allèguent avoir été agressées se trouve :

- Tantôt à 10 mètres de la route (à 210 m du petit bois donc) si l'on retient leurs déclarations initiales.

- Tantôt à 85 mètres de la route (à 135 mètres du petit bois) si l'on tient compte de leurs déclarations mieux adaptée à la topographie des lieux, là où il était plus logique à l'époque de bloquer les portières (étranglement maximum de l'allée), sans possibilité aucune d'y parvenir non plus de toute façon puisque l'allée faisait 2 m 40 de largeur à cet endroit (D508). Il a donc été dit que finalement les portières n'avaient pas été bloquées, et pour cause.

Par contre, le lieu où elles affirment avoir été libérées se trouve effectivement au fond de l'allée (à la lisière du petit bois, mais aussi au bord du champ actuel adjacent).

Pour retracer le parcours qu'elles disent avoir effectué pour rejoindre la borne téléphonique, il faut donc partir effectivement du fond de l'allée.

Ce parcours ferait précisément 3400 m, et on l'effectue à pied en 35 mn "à un pas soutenu" (SIC) (côte D508, page 13) si l'on tient compte des constatations effectuées par le juge LERNOULD le 19 février 1989.

Voilà qui pourra affiner je pense le fruit de ta réflexion pertinente.

En effet, il existe plusieurs habitations autour de cette allée, notamment celles qui se situent en face de l'allée, presque à mi chemin entre l'allée et l'hippodrome. Un groupe d'habitations impossible à ne pas voir depuis l'allée lorsqu'on se rend sur place. Et moins encore lorsqu'on se dirige en direction de l'hippodrome. Deux familles habitent actuellement dans ce lot de maisons anciennes (vieilles pierres). Je demande avec toi au directeur d'enquête, Claude VINALS, si la question de savoir "pourquoi les Américaines n'ont pas demandé du secours plus immédiatement" a seulement été posée. Ces habitations étaient-elles inoccupées à l'époque ?

De toute façon, cette question essentielle appelle une réponse logique, à moins que Sophie n'ait tout simplement raison...


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 08 oct. 2008 22:24 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 21 févr. 2008 14:19
Messages : 826
Et puis n'oublions pas il faisait encore jour lorsqu'elles sont arrivées dans le verger..., elles ont vu les habitations avoisinantes, elles ne pouvaient ne pas les voir....


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 09 oct. 2008 0:25 
Hors ligne
VIP

Enregistré le : 12 juin 2008 0:09
Messages : 72
Localisation : Nord-Pas de Calais
Oui, moi aussi, après Sophie, après Diego, je ne peux que te remrcier, Bruno, de ce travail.
Je m'étais aussi livré à quelques exercices sur Google Earth, mais à part avoir repéré le Mas Boulbon, je ne suis pas allé plus loin...
Je serais assez d'accord avec Sophie, pour dire qu'"il fallait absolument que leur appel soit très précisément enregistré à la seconde près".
Depuis le début, j'étais "chiffonné" par cette histoire de borne autoroutière. Je dois avouer, à ma grande honte, que, jusqu'ici (disons, jusqu'à ce que j'aie lu les pièces de ce dossier), je croyais naïvement qu'une borne autoroutière servait à appeler un dépanneur et/ou la gendarmerie en cas d'accident automobile.
Mon ignorance n'est pas une raison... Reste que les deux filles, dans leurs déclarations, indiquent clairement que leur agresseur n'aurait jamais emprunté le moindre tronçon d'autoroute entre Marseille et le lieu des viols supposés. Alors, comment est-ce là qu'elles sont justement allées?

Objection, votre Honneur, dirait (dans un procès fictif) l'avocat des jeunes filles, "les autoroutes sont le seul type de voie routière "normalement" utilisées aux Etats-Unis (d'où leur insistance sur le fait que le violeur n'aurait pas pris l'autoroute), et, dès lors, c'est une autoroute qu'elles ont naturellement cherchée pour trouver un téléphone..."
"Certes [j'endosse maintenant la robe de l'avocat de Luc Tangorre], mais mon estimé confrère ne nous explique toujours pas comment elles savaient, précisément, qu'une borne autoroutière se trouvait, précisément, à cet endroit, ni pourquoi elles n'ont pas, dans l'état de traumatisme que l'on nous dit avoir été le leur, cherché secours plus près, par exemple sur l'itinéraire que la 4L aurait emprunté, et qui ne comportait pas, comme mon estimé confrère vient de le rappeler, le moindre kilomètre d'autoroute. La cour appréciera ces subtilités culturelles."


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 09 oct. 2008 10:34 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 18 mars 2008 22:00
Messages : 1257
Parfaitement d'accord avec toi Davy.

Une autre bizarrerie m'interpelle : à partir du lieu où elles disent avoir été relâchées, se trouve en pleine gauche l'éclairage du ciel provoqué par les lumières de la ville de Nîmes, ou alors, en pleine droite, celui de la ville de Rodhillan, plus près encore comme les plans de Bruno l'établissent.

La logique voulut qu'on se dirigea vers les lumières pour chercher du secours, mais non, à croire leur scénario abracadabrant, ce n'est ni à droite, ni à gauche que ce dirigeraient ces Américaines, mais bien curieusement vers l'hippodrome, en prenant bien soin d'éviter toutes les habitations (????) et en se dirigeant vers l'obscurité, comme par hasard tout droit vers la borne téléphonique d'autoroute, dite "borne de secours".... Quel heureux "hasard" !...


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 43 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com