Nous sommes le 23 juil. 2018, 15:36

Heures au format UTC+02:00


Shoutbox© Breizh Shoutbox v1.5.0



Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 275 messages ]  Aller à la page Précédente 113 14 15 16 1719 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 12 mars 2007, 12:46 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 06 juin 2005, 17:40
Messages : 337
Localisation : Cannes
Sauf que V. Martinez est formel (cf. entre autres 13ème rue du 13 juillet 2006) : au moment de l'accident, il a bien vu un enfant dans la voiture conduite par Ranucci.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 12 mars 2007, 13:02 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 23:53
Messages : 5704
Il est formel 32 ans après les faits d'avoir vu un enfant, les jours qui ont suivis l'accident il est formel : il n'y avait pas d'enfant dans la peugeot 304.
C. Ranucci a été reconnu coupable en 1976 donc avec la version de MArtinez de l'époque.

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk
Membre du conseil de l'ordre des marabouts de la forêt sacrée en Afrique de l'Ouest


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 12 mars 2007, 13:12 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 22:13
Messages : 3530
dv a écrit :
Sauf que V. Martinez est formel (cf. entre autres 13ème rue du 13 juillet 2006) : au moment de l'accident, il a bien vu un enfant dans la voiture conduite par Ranucci.

Comme quoi, on peut être "formel" et mentir pour se donner bonne conscience en allant dans le sens d'une thèse de l'accusation qui a poussé un probable innocent sous le couperet.
Le mensonge est évident puisque, dans son dépot de plainte du 3 juin, V.Martinez disait que le chauffeur semblait seul à bord.
Et ce n'est pas la nouvelle de l'enlèvement qui peut expliquer ce changement radical de témoignage.
Le 3 juin, V.Martinez dit clairement qu'il n'a pas vu d'enfant dans la voiture. Point.
Le fait qu'on soupçonne ensuite le chauffeur d'avoir enlevé un enfant dans sa voiture ne doit rien changer au témoignage.
On a exactement le même problème de temoignages qui vont crescendo dans le sens de l'accusation avec les Aubert.
Si un témoin a été en mesure de voir ou d'entendre quelque chose d'important dans une affaire, il n'est pas nécessaire qu'il change plusieurs fois de version, au gré des besoins de l'accusation. C'est même tout le contraire qui s'impose et c'est ce qui montre que ces témoignages ne sont pas fiables, malgré les apparences.

_________________
Argumenter avec les imbéciles, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon.
D'abord, le pigeon va renverser les pièces et chier sur l'échiquier.
Puis, il se pavanera comme s'il avait gagné la partie.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 12 mars 2007, 13:31 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 06 juin 2005, 17:40
Messages : 337
Localisation : Cannes
Tu as complètement raison Henri. :wink:
Mais cela ne fait toujours pas de Ranucci un innocent.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 12 mars 2007, 13:46 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 22:13
Messages : 3530
didi a écrit :
[...]

Je parlais, moi, de M Guazzone !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Désolé Didi, ça ne se reproduira plus :?

Deux idées se sont téléscopées dans ma tête.
C'est normal, il n'y a pas beaucoup de place.

En fait, je voulais répondre que cette remarque sur Guazzone était tout à fait judicieuse en ce qui concerne les non enquêteurs.

Mais pour ce qui est des gendarmes et des policiers, on ne sait pas qui a eu toute l'information le premier.

_________________
Argumenter avec les imbéciles, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon.
D'abord, le pigeon va renverser les pièces et chier sur l'échiquier.
Puis, il se pavanera comme s'il avait gagné la partie.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 12 mars 2007, 14:05 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 22:13
Messages : 3530
jpasc95 a écrit :
bin si les témoins directs des événements qui se sont produits sur la RN8bis disent à M Martinez qu'ils ont vu un type s'enfuir dans la colline avec un gosse, il est normal qu'il réagisse en en parlant à son tour aux autorités.

Rien, d'extraordinaire là-dedans. M Martinez n'a rien à craindre. Il ne fait que rapporter des propos.

Oui mais de tout cela il n'existe rien sur papier avant le 6 juin, un jour après la terrible découverte.
Donc, je ne peux pas le prendre tel quel.
jpasc95 a écrit :
Pour les Aubert, on a vu que la situation était différente. S'ils ont assisté à une scène grave ou anormale ou inhabitulle, ils ont pu réfléchir et craindre d'être accusé de non assistance à personne en danger. D'où peut-être ce témoignage du paquet assez volumineux jusqu'à ce qu'ils apprennent la nouvelle de l'enlèvement.

Si telle est leur crainte c'est que tu leur suppose ensuite un sentiment de remord.
C'est possible, mais néanmoins l'explication ne me convainc pas car ils pourraient
- soit ne pas téléphoner
- soit passer un appel anonyme

_________________
Argumenter avec les imbéciles, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon.
D'abord, le pigeon va renverser les pièces et chier sur l'échiquier.
Puis, il se pavanera comme s'il avait gagné la partie.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 12 mars 2007, 14:49 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 22:13
Messages : 3530
didi a écrit :
[...]

Je parlais, moi, de M Guazzone !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


Image

_________________
Argumenter avec les imbéciles, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon.
D'abord, le pigeon va renverser les pièces et chier sur l'échiquier.
Puis, il se pavanera comme s'il avait gagné la partie.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 12 mars 2007, 15:23 
Sur la fiabilité des témoins,voici mon histoire,qui n'a j'en suis convaincu pas de valeur universelle,mais bon:
Mon frère fut victme du tentative de rapt,son sauveur(un agriculteur dans son champ) décrira les faits:Il s'agissait d'un jeune d'environ 25-30 ans dans une simca 1000 noire immatriculée 22(le dept),avec la particularité d'avoir la pare brise arriére cassé.Mes deux cousins,qui accompagnaient monfrére n'avait vu qu'un jeune dans une voiture bleue.Moins de 8 jours aprés un suspect était arrété,la voiture correspondait et il avait 36 ans.Apres un entretien de 6heures bien musclé(nous n'avons jamais su s'il avait avoué)il fut libéré son alibi était en béton.Par contre l'agriculteur l'avait clairement identifié,et ce des qu'il lui fut présenté.La rumeur accusa vite un jeune de 23 ans qui possédait une voiture bleue au pare brise cassé,mon frère ne l'a pas reconnu avec certitude,et le témoignage du "sauveur" ne valait plus rien.Mon père connaissant bien l'agriculteur nous a toujours dit qu'en fait il avait voulu faire bien,rendre service quoi.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 13 mars 2007, 08:15 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 22:13
Messages : 3530
Danou a écrit :
Je suis d'accord avec toi. On ne peut pas faire un rapprochement à partir de rien. Il faut bien qu'à un moment ou à un autre ils aient vu soit un enfant soit quelque chose qui, après coup, leur a paru avoir pu être un enfant.

L'accident et le délit de fuite après un tête à queue complet, je ne pense pas qu'on puisse dire que c'est "rien".
Si les Aubert sont partis en chasse et puis ont renoncé à la poursuite par peur du danger, sans finalement avoir vu tout ce qu'ils ont affirmé avoir vu par la suite, qu'est-ce qui les empêche, au moment où ils entendent la nouvelle de l'enlèvement, de se dire "Et si c'était notre homme ? S'il est enfui dans de telles conditions, c'est qu'il avait peut-être quelque chose à se reprocher. Téléphonons à la gendarmerie, on ne sait jamais" ?
Danou a écrit :
Qu'ensuite on discute pour savoir si c'est CR qu'ils ont vu ou si c'est quelqu'un d'autre. Si ce qu'ils ont vu aurait pu, après tout, être bel et bien un paquet, je veux bien, mais, comme tu dis, si les uns et les autres n'avaient vraiment RIEN vu qui puisse avoir un rapport même lointain avec un enfant, je ne vois pas pourquoi ils auraient alerté le police le lendemain en apprenant l'enlèvement.

Je sais que tu attribues à H.Guazzone d'autres motivations à téléphoner à ses copains gendarmes. Il n'empêche qu'il fait lui aussi un rapprochement entre ce qu'il a vu (voiture accidentée, cachée dans sa galerie, donc délit de fuite possible, donc éventuellement quelque chose à se reprocher pour le chauffeur) et l'enlèvement et qu'il contacte les gendarmes dans ce sens.

_________________
Argumenter avec les imbéciles, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon.
D'abord, le pigeon va renverser les pièces et chier sur l'échiquier.
Puis, il se pavanera comme s'il avait gagné la partie.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 13 mars 2007, 09:10 
Henri a écrit :
[...]
Je sais que tu attribues à H.Guazzone d'autres motivations à téléphoner à ses copains gendarmes. Il n'empêche qu'il fait lui aussi un rapprochement entre ce qu'il a vu (voiture accidentée, cachée dans sa galerie, donc délit de fuite possible, donc éventuellement quelque chose à se reprocher pour le chauffeur) et l'enlèvement et qu'il contacte les gendarmes dans ce sens.


Faisons abstraction de ces motivations copains de Guazzone (que je n'évoque d'ailleurs qu'à titre d'hypothèse) : bon, les Aubert, comme Guazzone n'ont rien vu d'autre qu'un jeune, conduisant une voiture dont la couleur gris métallisé, sinon la marque, correspondait au signalement du ravisseur de la petite, et qui, dans un cas comme dans l'autre, avait fait preuve d'un comportement suspect. Guazzone et les aubert considèrent que cela suffit pour faire un signalement au cas où, et ils le font. Mais dans ce cas, pourquoi les Aubert auraient-ils éprouvé le besoin d'en rajouter (paquet / enfant) ? Pourquoi ne pas dire simplement, comme Guazzone, ce qu'ils ont vu : un jeune, une voiture gris métallisée venant à l'origine de Marseille, un délit de fuite, point barre ?

Et puis surtout, il faudrait supposer que Martinez ment lorsqu'il dit que les Aubert sont revenus en disant que le gars s'était enfui avec un enfant.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 13 mars 2007, 09:43 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 22:13
Messages : 3530
Danou a écrit :
[...]

Faisons abstraction de ces motivations copains de Guazzone (que je n'évoque d'ailleurs qu'à titre d'hypothèse) : bon, les Aubert, comme Guazzone n'ont rien vu d'autre qu'un jeune, conduisant une voiture dont la couleur gris métallisé, sinon la marque, correspondait au signalement du ravisseur de la petite, et qui, dans un cas comme dans l'autre, avait fait preuve d'un comportement suspect. Guazzone et les aubert considèrent que cela suffit pour faire un signalement au cas où, et ils le font. Mais dans ce cas, pourquoi les Aubert auraient-ils éprouvé le besoin d'en rajouter (paquet / enfant) ? Pourquoi ne pas dire simplement, comme Guazzone, ce qu'ils ont vu : un jeune, une voiture gris métallisée venant à l'origine de Marseille, un délit de fuite, point barre ?

Et puis surtout, il faudrait supposer que Martinez ment lorsqu'il dit que les Aubert sont revenus en disant que le gars s'était enfui avec un enfant.

Tout d'abord une petite précision concernant la partie que j'ai soulignée et qui telle quelle est un peu bizarre.
Je suppose que tu veux dire que c'est le jeune qui correspondait au signalement du ravisseur ?
Sur quel témoignage te bases-tu, sachant que selon Jean Rambla l'homme portait un costumme gris ?

_________________
Argumenter avec les imbéciles, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon.
D'abord, le pigeon va renverser les pièces et chier sur l'échiquier.
Puis, il se pavanera comme s'il avait gagné la partie.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 13 mars 2007, 10:10 
Henri a écrit :
[...]
Tout d'abord une petite précision concernant la partie que j'ai soulignée et qui telle quelle est un peu bizarre.
Je suppose que tu veux dire que c'est le jeune qui correspondait au signalement du ravisseur ?
Sur quel témoignage te bases-tu, sachant que selon Jean Rambla l'homme portait un costumme gris ?


Oui, tu as raison, la phrase est tordue. Je voulais examiner l'hypothèse selon laquelle Guazzone et Aubert n'auraient rien vu d'autre que :

1. un "jeune". Expression assez vague, je veux bien, mais qui correspond somme toute à ce qu'avait dit JR : "C'était un jeune, pas un vieux".

2. une voiture gris métallisé. Couleur qui correspond, selon JR et ES, à celle de la voiture du ravisseur. La marque, certes, ne correspond pas, et on peut discuter pendant 100 ans sur la ressemblance ou la différence entre les 2, mais enfin, je suppose que si la voiture vue par Guazzone et / ou Aubert, bien que gris métallisée, avait été une DS ou une Mercédès, ni les uns ni les autres n'auraient fait le rapprochement.

3. un comportement bizarre (embourbement sous un prétexte manifestement bidon côté Guazzone - un délit de fuite côté Aubert)


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 13 mars 2007, 10:16 
Il faut reprendre les journaux de l'époque.
Citation :
Le ravisseur (jeune bien habillé) s'est enfui à bord d'une voiture grise.

Avec ça, qui ne ferait pas le rapprochement ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 13 mars 2007, 10:20 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 22:13
Messages : 3530
Danou a écrit :
[1] Guazzone et les aubert considèrent que cela suffit pour faire un signalement au cas où, et ils le font. Mais dans ce cas, pourquoi les Aubert auraient-ils éprouvé le besoin d'en rajouter (paquet / enfant) ? Pourquoi ne pas dire simplement, comme Guazzone, ce qu'ils ont vu : un jeune, une voiture gris métallisée venant à l'origine de Marseille, un délit de fuite, point barre ?

[2] Et puis surtout, il faudrait supposer que Martinez ment lorsqu'il dit que les Aubert sont revenus en disant que le gars s'était enfui avec un enfant.

[1]
Selon moi, la réponse est dans la question.
Guazzone est connu des gendarmes et donc ceux-ci n'ont pas de raisons de mettre en doute son témoignage ni de lui poser 36 questions.
Pour Alain Aubert, c'est complètement différent.
Personne ne le connaît à la gendarmerie et par conséquent il faut étayer ses dires par des questions.
Il me semble alors incontournable que le gendarme intérroge A.Aubert pour savoir sur quel(s) élément(s) il établit une relation entre l'enlèvement et l'accident suivi du délit de fuite.
C'est là que peut entrer en scène le "paquet assez volumineux".
Soit c'est Aubert qui en parle le premier parce qu'il est trop tard pour se rétracter et dire au gendarme que finalement il s'est probablement trompé. En même temps, ça lui permet de ne pas trop s'engager dans le sens de l'accusation.
Soit c'est le gendarme qui le suggère en posant des questions.
Il me semble évident que pour le gendarme il n'est pas saugrenu de penser que, si enfant il y a dans ce témoignage, cet enfant est sans doute attaché, peut-être même baillonné, et constitue un "paquet assez volumineux".
[2]
Tout dépend du moment auquel il le dit.
Avant le 6 juin, cette info n'est nulle part par écrit.
Le 5 juin, la victime est retrouvée.
La conviction de culpabilité s'installe comme une évidence.
Alors, dès le 6 juin, tout est possible.

_________________
Argumenter avec les imbéciles, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon.
D'abord, le pigeon va renverser les pièces et chier sur l'échiquier.
Puis, il se pavanera comme s'il avait gagné la partie.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 13 mars 2007, 12:46 
Henri a écrit :
Il me semble alors incontournable que le gendarme intérroge A.Aubert pour savoir sur quel(s) élément(s) il établit une relation entre l'enlèvement et l'accident suivi du délit de fuite.
C'est là que peut entrer en scène le "paquet assez volumineux".
Soit c'est Aubert qui en parle le premier parce qu'il est trop tard pour se rétracter et dire au gendarme que finalement il s'est probablement trompé. En même temps, ça lui permet de ne pas trop s'engager dans le sens de l'accusation.
Soit c'est le gendarme qui le suggère en posant des questions.
Il me semble évident que pour le gendarme il n'est pas saugrenu de penser que, si enfant il y a dans ce témoignage, cet enfant est sans doute attaché, peut-être même baillonné, et constitue un "paquet assez volumineux".
[2]
Tout dépend du moment auquel il le dit.
Avant le 6 juin, cette info n'est nulle part par écrit.
Le 5 juin, la victime est retrouvée.
La conviction de culpabilité s'installe comme une évidence.
Alors, dès le 6 juin, tout est possible.


En effet je suis d'accord avec vous.Rien ne peut exclure cette possibilité,même si les coïncidences sont nombreuses.En lisant le témoignage des protagonistes,j'ai le sentiment que le scénario s'est construit au fur et à mesure des révélations.Et pour répondre à certaines interrogations,je suis persuadé que cette évolution peut se faire de bonne foi, avec de bonnes intentions,et surtout sans avoir l'impression de mentir:il y a un effet boule de neige évident.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 275 messages ]  Aller à la page Précédente 113 14 15 16 1719 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com