Nous sommes le 21 avr. 2018, 13:33

Heures au format UTC+02:00


Shoutbox© Breizh Shoutbox v1.5.0



Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 164 messages ]  Aller à la page Précédente 16 7 8 9 10 11 Suivante
Auteur Message
Message non luMessage posté... : 10 nov. 2015, 16:59 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 11 mai 2011, 15:05
Messages : 1077
Pour finir, on voit bien que Mme Aubert a peur de se voir reprocher de n'avoir pas donné l'alerte plus tôt. Elle parle d'une enfant arrachée, enfin arrachée non, entrainée. La fillette tranquille est dans le même genre. Juste pour éviter la question qui tue : pourquoi ne pas avoir donné l'alerte plus tôt s'il y avait un enfant en danger ?
Ils auront beau dire, plus tard, qu'ils sont passés par la gendarmerie de Roquevaire et y ont parlé d'enfant, personne ne peut croire un seul instant qu'un gendarme qui entend des témoins parler d'une fillette clairement en danger ne fasse rien.
Personne sauf Yargumo et ceux qui ont l'esprit mal tourné, ça c'est sûr. Bouladou parle d'apéro corsé. Voilà, un gendarme bourré. L'excuse parfaite. D'autres nous emmènent dans une conspiranoïa pas possible avec l'implication d'un gendarme qui aurait supplanté Aubert pour parler de paquet au téléphone. On va où, là ?

_________________
Recouvrer l'esprit avant de perdre la tête. Mor.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 10 nov. 2015, 17:26 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 11 mai 2011, 15:05
Messages : 1077
Et pour parachever ( :D ), bien sûr qu'il est difficile de penser que des OPJ puissent faire une chose pareille. Mais, on a le croquis. Décalqué, noir su blanc, sur le cadastre et signé par le gardé à vue et le Commissaire Alessandra. Ça vaut tous les aveux du monde, comme aurait dit Cubaynes.

_________________
Recouvrer l'esprit avant de perdre la tête. Mor.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 10 nov. 2015, 17:33 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1686
Citation :
personne ne peut croire un seul instant qu'un gendarme qui entend des témoins parler d'une fillette clairement en danger ne fasse rien.
Personne sauf Yargumo et ceux qui ont l'esprit mal tourné

Je ne dis pas autre chose depuis de longs mois et savez-vous je dis même plus.....: je ne vois pas le couple témoin laisser tomber l'affaire si facilement dans ce cas, alors vous imaginez bien que si le lendemain il apprend (le couple) qu'une fillette a été enlevée dans le même secteur!


Haut
   
Message non luMessage posté... : 10 nov. 2015, 18:13 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 17:13
Messages : 1677
moraucon a écrit :
Pour finir, on voit bien que Mme Aubert a peur de se voir reprocher de n'avoir pas donné l'alerte plus tôt. Elle parle d'une enfant arrachée, enfin arrachée non, entrainée. La fillette tranquille est dans le même genre. Juste pour éviter la question qui tue : pourquoi ne pas avoir donné l'alerte plus tôt s'il y avait un enfant en danger ?

Dans l'enregistrement sonore, Mme Aubert ne parle pas d'une enfant mais d'un enfant.
Et pourtant, elle est informée qu'on a retrouvé une petite fille. Pour moi, c'est une sorte de lapsus révélateur.
Selon moi, ils ont aperçu un enfant de loin et n'ont donc pas eu le temps de distinguer une fille d'un garçon d'où le terme neutre d'enfant.

Citation :
Ils auront beau dire, plus tard, qu'ils sont passés par la gendarmerie de Roquevaire et y ont parlé d'enfant, personne ne peut croire un seul instant qu'un gendarme qui entend des témoins parler d'une fillette clairement en danger ne fasse rien.

quand on lit ce que M Aubert en dit, il n'a manifestement pas eu le temps de parler au gendarme de Roquevaire.
extrait de l'interview à M Bouladou :
"G. B. — Après ce qui venait de se passer, avez-vous avisé la gendarmerie ?
A. A. — Je me suis rendu à Roquevaire parce que j’y avais des amis et que j’allais récupérer mes gosses. Ils avaient passé le week-end chez des amis qui avaient une campagne. Je sonne à la porte de la gendarmerie de Roquevaire. Il vient un gendarme qui me dit :
« Monsieur, qu’est-ce qu’il y a ?
— Je vous signale, à hauteur de « La Pomme », un accident de voiture.
Il me dit :
— Mais, désolé, ce n’est pas notre secteur, je communique le renseignement à la gendarmerie d’Auriol.
— Merci monsieur, au revoir ! »
Celui-là, il n’a jamais su ni mon nom ni rien. Ça s’est arrêté là. Alors, quand j’ai lu que j’avais fait une déposition à la gendarmerie !… Je n’y ai pas mis les pieds. Je suis resté dehors, sur le seuil.


Après avoir été prié d'aller voir ailleurs, j'ai du mal à croire que M Aubert rappelle le lendemain à Roquevaire puisque manifestement même l'accident n'était pas du ressort de cette gendarmerie.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 10 nov. 2015, 19:02 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 11 mai 2011, 15:05
Messages : 1077
Ei la gendarmerie de Gréasque, qui a donné ces informations au Capitaine Gras qui les a notées dans un PV, a tout inventé. Pour quoi faire ? Et nous voilà repartis dans une cabale insensée. Tout cela parce que vous avez imaginé, il y a des années, un scénario ayant besoin que l'endroit où fut trouvé le cadavre soit l'endroit où Aubert aurait vu à Ranucci et donc, qu'il y avait un enfant dans les parages.

Seulement voilà, à cet endroit, on ne peut rien voir de loin. La plus longue ligne de vision fait moins de 70 mètres. Aubert n'a jamais reconnu cet endroit ni le jour de la reconstitution. Ce jour-là aucun gendarme n'était là pour l'empêcher de parler. Rien de ce que les Aubert déclareront chez la police n'est possible à cet endroit. Ni les temps, ni les distances, ni les faits et encore moins, le tout combiné et en mouvement. Le paquet est noté par un OPJ de la gendarmerie dont on ne trouve dans le dossier aucune magouille du type décalque ou rajout contrairement à ce que l'on trouve dans les PV de la police. Le télégramme rend évident le fait que Mme Aubert fut interrogée par les journalistes après le passage des OPJ de la Sureté. Les propos tenus aux journalistes par Mme Aubert transpirent sa peur de devoir dire qu'elle aurait vu un enfant en danger sans avoir su donner l'alerte. Mais non, ce n'est pas suffisant pour que vous changiez votre fusil d'épaule.

Vous refusez tout en bloc en vous accrochant à un scénario impossible. Moi, j'en ai marre. Je passe aussi de discuter avec mur comme vous. On n'avance nulle part.

_________________
Recouvrer l'esprit avant de perdre la tête. Mor.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 11 nov. 2015, 00:57 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 17:13
Messages : 1677
bin si on avance mais pas dans le même sens. C'est pas dramatique non plus hein !

moi j'admire votre aisance à trouver cette affaire limpide, c'est extraordinaire.
Tout colle bien et les gendarmes ont fait exactement ce qu'il fallait, non vraiment ils ne pouvaient pas faire plus malgré le peu d'intérêt ou de crédit accordé à M Aubert. Ah si pardon, c'est vrai, M Gras a fait appeler le toulonnais en passant par la gendarmerie de Toulon pour lui demander d'appeler Gréasque. Manifestement, c'était trop compliqué de l'appeler directement ! c'est à mourrir de rire.
Donc, il le fait appeler, ses indications ne sont pas claires mais on s'en fout, on n'a pas besoin de lui, on cherchera des heures s'il le faut mais on ne veut décidément pas de lui alors que M Gras lui-même écrit dans son PV de synthèse que ce qu'a vu M Aubert le 3 juin sur la rn8bis peut avoir un lien avec l'enlèvement. Le seul témoin qui pouvait indiquer l'endroit de l'arrêt de la 304 est prié de rester chez lui, c'est balot hein !

On nous assure que Mme Aubert, elle, a été briefée par les policiers le 5 juin en fin d'après midi. Ils lui apprennent que la petite fille enlevée à Marseille a été retrouvée morte à un endroit où ils sont passés en voiture le 3 juin. Mme Aubert s'est-elle étonnée de cette information ? franchement, quand on entend l'enregistrement sonore, elle ne donne pas du tout l'impression de l'être.
Et pourtant, on nous assure que les Aubert ont bien vu un paquet et pas un enfant ; la preuve, M Aubert l'a dit aux gendarmes à deux reprises.

voilà, tout est limpide, sans blague !!


Haut
   
Message non luMessage posté... : 11 nov. 2015, 08:42 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1686
Je pense aussi que l'on a avancé aussi dans la compréhension de 'l'imbroglio du départ' comme le dit Subercaze.
Ce pataquès c'est Gréasque et personne d'autre. Gras comme les copains n'est au courant de rien, tout cela lui tombe dessus le 5 à 13h15.
Ce qu'il écrira deux jours plus tard seront les explications alambiquées de ses subordonnés penauds et de maladroites justifications pour couvrir sa maison. Effectivement les deux PV sont risibles mais bon, la découverte rapide du corps et 'la résolution'de l'affaire à la vitesse éclaire lui ont permis d'avoir son heure de gloire. Après tout, le 5 au soir l'affaire est dans le sac.

Il est certainement parvenu aux différents services de police et gendarmerie d'autres renseignements. Des recherches ont été menées dans le Massif de l'Etoile le 4, avec probablement la compagnie de Aubagne. Il ne faut pas se voiler la face le mode opératoire du rapt ne laisse pas beaucoup de doutes sur les intentions du ravisseur. Certes il peut laisser sa victime repartir, la déposer un peu plus loin mais avec le temps c'est de moins en moins probable. Ces recherches dans les collines confirment qu'hélas une pensée macabre est ancrée dans la tête des enquêteurs.

Citation :
et en raison d’indices concordants laissant apparaître la possibilité d’une relation entre ces faits et un rapt d’enfant s’étant déroulé à Marseille le 3 juin 1974 à 11 heures ;

'Concordants': ce demi aveu du capitaine Gras est accablant, car ces indices, il l'écrit, la brigade de Gréasque les a accumulés depuis le 4, voir le 3 avec la plainte de Martinez.
Quant-il se prend tout cela dans la figure à 13h15, il n'a pas le temps de tergiverser, après avoir mis au parfum ses supérieurs, il a tout à organiser. Plutôt bien d'ailleurs. Il connait certainement les lieux et il a sa petite idée du scénario de l'avant-veille (une petite idée qui a la vie dure). Carrefour-champignonnière, c'est pas rien mais pas insurmontable; la suite lui donnera raison.

Ce n'est pas satisfaisant, je le comprends bien, mais le corps de la victime va indiquer l'endroit de l'arrêt de la voiture et le lieu de la scène aperçue par les témoins or il se trouve que c'est une des seules possibilités de trouver un refuge depuis le carrefour pour un arrêt d'urgence avec par exemple un pneu qui frotte et que là, cerise sur le gâteau, l'accès à la colline est relativement aisé....
La reconnaissance du lieu est tacite par l'inculpé lui-même le jour de la reconstitution: il ne semble pas objecter quoi que ce soit..., montant sur le talus sans contrainte. Je trouve que le témoin Aubert s'en tire honorablement en faisant rentrer en ces lieux un scénario quelque peu arrangé....


Haut
   
Message non luMessage posté... : 11 nov. 2015, 09:06 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 998
jpasc95 a écrit :
oui elle parle d'un enfant ! c'est indiscutable.
Ce qui est indiscutable, c'est qu'elle parle d'un enfant qu'elle n'a pas vu: "Non, non, non, non, mon mari en a vu plus que moi, parce que moi j'étais totalement incapable de voir l'enfant,..."

jpasc95 a écrit :
Bon, si ce n'est pas Mme Aubert, franchement je ne vois pas qui ça peut être.
Ce n'est pas suffisant pour garantir que..................

jpasc95 a écrit :
Il me semble que votre opinion est que les Aubert ont vu un type (Ranucci ?) s'enfuir avec un paquet.
Mais non, pour moi l'homme que les Aubert ont vu , est Ranucci.


jpasc95 a écrit :
Un journaliste l'appelle donc, selon vous, dans la matinée du 6 juin pour lui apprendre la nouvelle de la découverte du cadavre de la petite fille.
Mais non, dans l'aprés-midi du 5, au moins un autre journaliste leur a appris la nouvelle.


jpasc95 a écrit :
Ce qui m'étonne, c'est la réaction de Mme Aubert durant l'interview téléphonique, elle n'est pas du tout étonnée d'apprendre qu'il s'agit d'une petite fille et non d'un paquet et se met très naturellement à parler de cet enfant tiré d'une voiture par la porte arrière. Comment se fait il qu'elle ne soit pas plus surprise que ça, elle qui avec son mari ont téléphoné deux fois la gendarmerie pour parler d'un paquet ?
Donc, pas de raison d'être étonnée le 6, mais encore moins de raison si l'enregistrement à lieu plusieurs mois après.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 11 nov. 2015, 09:18 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 998
yargumo a écrit :
il se trouve que c'est une des seules possibilités de trouver un refuge depuis le carrefour pour un arrêt d'urgence avec par exemple un pneu qui frotte et que là, cerise sur le gâteau, l'accès à la colline est relativement aisé....
"une des seules possibilités" cela veut donc dire qu'il y en avait d'autres de possibilités

yargumo a écrit :
La reconnaissance du lieu est tacite par l'inculpé lui-même le jour de la reconstitution: il ne semble pas objecter quoi que ce soit...,..
C'est faux.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 11 nov. 2015, 09:45 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1686
Citation :
"une des seules possibilités" cela veut donc dire qu'il y en avait d'autres de possibilités

Ceux qui connaissent les lieux pensent que non, depuis le carrefour à ce point. Avouez que cet endroit réunit toutes les conditions et caractéristiques. En tout cas la probabilité est grande et il ne doit pas être écarté à priori.
Citation :
C'est faux.

Il ne semble pas avoir vu des protestations de l'inculpé à ce sujet.
C'est vrai, vous seul semblez savoir ce qui est vrai et ce qui est faux.
Pour l'instant c'est un peu à la louche, il s'agit ici de discussions informelles, nous ne nous inscrivons pas dans une démarche officielle, nous tendons à nous approcher de la réalité des faits, de résoudre une énigme. Il y a parait-il des personnes qui ont pour objectif de préparer une demande de révision, elle sera retoquée pour des raisons facilement prévisibles. Si nos réflexions peuvent inciter des personnes à dire leur part de vérité un jour et à soulager quelques consciences...., (en écrivant cela j'en mesure la presque impossibilité, quand on connait la fin..), cela sera un grand succès. Ne désespérons pas dans une autre affaire un fin connaisseur du (vrai)dossier a remis dans un sens plus cohérent une compréhension de l'histoire qui s'était quelque peu égarée dans le romanesque.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 11 nov. 2015, 10:59 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 17:13
Messages : 1677
Arlaten a écrit :
jpasc95 a écrit :
Un journaliste l'appelle donc, selon vous, dans la matinée du 6 juin pour lui apprendre la nouvelle de la découverte du cadavre de la petite fille.
Mais non, dans l'aprés-midi du 5, au moins un autre journaliste leur a appris la nouvelle.

jpasc95 a écrit :
Ce qui m'étonne, c'est la réaction de Mme Aubert durant l'interview téléphonique, elle n'est pas du tout étonnée d'apprendre qu'il s'agit d'une petite fille et non d'un paquet et se met très naturellement à parler de cet enfant tiré d'une voiture par la porte arrière. Comment se fait il qu'elle ne soit pas plus surprise que ça, elle qui avec son mari ont téléphoné deux fois la gendarmerie pour parler d'un paquet ?
Donc, pas de raison d'être étonnée le 6, mais encore moins de raison si l'enregistrement à lieu plusieurs mois après.

je n'ai pas la même perception des choses.
D'autant plus que Mme Aubert n'ayant pas, selon vous, reçu la visite des policiers chez elle, je maintiens qu'elle aurait dû être étonnée car elle et son mari ont vu, semble t-il, un paquet (selon son mari). Ce n'est pas parce qu'un journaliste lui dit qu'on a retrouvé la petite sur la rn8bis qu'elle doit forcément acquiescer et admettre sans broncher qu'ils ont finalement bien vu un enfant. Pour moi, ça ne colle pas. On aurait dû s'attendre à un étonnement du genre : "vous m'apprenez qu'on a retrouvé un enfant sur cette route, pourtant je vous assure que nous on a vu un type s'enfuir avec un paquet. D'ailleurs, vous pouvez vérifier auprès de la gendarmerie de Roquevaire puisque mon mari leur a téléphoné le 4 et même en début d'après midi le 5, il a été prié d'appeler celle de Gréasque."
non rien de tout ça.

je suis ravi de lire que vous faites l'hypothèse de "si l'enregistrement a lieu plusieurs mois après".
franchement faire un enregistrement des mois après est hautement improbable car elle elle n'aurait jamais plus parlé de porte arrière. D'ailleurs, le 6 à l'Evêché et le 10 chez la juge, elle n'en parle plus.

En réalité, tout cela me fait penser que les Aubert ont vu un enfant. Leur tort est de ne pas s'être manifesté plus tôt pour le dire, probablement par crainte qu'on leur reproche de ne pas avoir réagi.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 11 nov. 2015, 11:08 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1686
Citation :
En réalité, tout cela me fait penser que les Aubert ont vu un enfant. Leur tort est de ne pas s'être manifesté plus tôt pour le dire, probablement par crainte qu'on leur reproche de ne pas avoir réagi.

Ils voient un enfant ils en parlent à leur retour au carrefour, à Martinez et probablement à la petite troupe qui s'est formée autour de la R16, et l'histoire est toute autre.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 11 nov. 2015, 11:24 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2015, 10:28
Messages : 738
Donc on revient toujours case Départ : paquet ou enfant ?

Est ce que quélqu'un a fait un scénario complet avec un paquet ; un autre scénario avec un enfant ;
et voir ,dans chacune des 2 situations , comment pouvait se passer le déroulement de ces 2 jours de recherches sur ce bord de route ,galerie etc ...


Haut
   
Message non luMessage posté... : 11 nov. 2015, 11:52 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1686
Jusqu'à preuve du contraire considérons qu'il n'y a pas de recherches le 4 au bord de cette route et dans cette galerie. Gras joint la plainte de Martinez à son PV du 8, où sont les copies attestant les démarches des gendarmes des 4 et 5 au matin. Qu'ont-ils fait dans le tunnel? S'y aventurer au risque de polluer la scène?

Avec un paquet, incontestablement c'est plus limpide. Martinez raconte sa mésaventure à son CPE; le doute: "et si le paquet était la petite?' lui n'a rien vu de la forme ou de la taille.
Direction la gendarmerie de Brignoles.....


Haut
   
Message non luMessage posté... : 11 nov. 2015, 14:04 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 22 sept. 2008, 16:05
Messages : 600
Citation :
Jpasc95 :
Franchement, j'ai des doutes sérieux sur ce qu'ont réellement fait les gendarmes de Gréasque.
M Aubert a t-il vraiment appelé Gréasque le 4 juin ? ils auraient écouté son témoignage par téléphone et pris des notes mais n'ont pas demandé son numéro personnel ? Etonnant pour le moins !
Sont-ils vraiment allés à la champignonnière le 4 juin en fin d'après midi ?

J e pensais à une chose.
C’est au Fort de Vincennes que vous avez pu vous procurer le double du PV du maître chien.
A cet endroit là il y a certainement des archives de ces premiers jours de juin pour les gendarmeries de Grasque et Roquevaire. Si Monsieur Aubert a appelé et que s’en est resté là, le planton a du obligatoirement au moins consigner sur le cahier cet appel (nom de la personne, jour et heure et motif). Donc si appel(s) d'Aubert il y a eu, il doit certainement bien y avoir une trace de cela à Vincennes.

Citation :
Jpasc95 :
avez vous essayé ici ?
viewtopic.php?f=422&t=13108

Hélas, votre adresse m’envoi sur l’interface de connexion qui sert à entrer sur le site quand on ne veut pas rentrer sur le forum avec seulement le statut d’un simple invité.
C‘est pas grave. En tout cas merci jpasc.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 164 messages ]  Aller à la page Précédente 16 7 8 9 10 11 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com