http://www.justice-affairescriminelles.org/Dossierranucci/phpBB2/

timing de la course poursuite
http://www.justice-affairescriminelles.org/Dossierranucci/phpBB2/viewtopic.php?f=103&t=860
Page 2 sur 11

Auteur :  jpasc95 [ 23 févr. 2006, 17:36 ]
Sujet du message : 

et bien vous me devez effectivement des excuses car votre démonstration est d'une mauvaise foi totale.
Malgré l'avance de CR, et je me demande si 20 sec ce n'est pas un peu juste, et malgré le fait qu'il a déclaré qu'il n'avait vu personne le suivre, vous arrivez à dire qu'au point zéro, Aubert a déjà rattrapé CR puisqu'il débouche à la sortie du 3e virage et qu'il a donc CR en ligne de mire.

Moi je maintiens que c'est impossible !

Pourriez vous dire à quelle vitesse roulait Aubert pour pouvoir le rattraper autant que cela sur une courte distance et avec des virages ?

Auteur :  Marc D. [ 23 févr. 2006, 18:59 ]
Sujet du message : 

Citation :
et bien vous me devez effectivement des excuses car votre démonstration est d'une mauvaise foi totale.
Malgré l'avance de CR, et je me demande si 20 sec ce n'est pas un peu juste, et malgré le fait qu'il a déclaré qu'il n'avait vu personne le suivre, vous arrivez à dire qu'au point zéro, Aubert a déjà rattrapé CR puisqu'il débouche à la sortie du 3e virage et qu'il a donc CR en ligne de mire.

Moi je maintiens que c'est impossible !
Pourquoi vous emporter comme ça ? Je ne dis pas que vous êtes de mauvaise foi, moi. Franchement, il faudrait que l'on se rencontre pour que vous vous rendiez compte que je ne suis pas ce que vous croyez. Ne m'avez-vous pas vu démonter parfois des éléments à charge ? Dès qu'un argument me semble bancal, je l'attaque, quelle que soit la théorie à laquelle il se rattache.
Citation :
Pourriez vous dire à quelle vitesse roulait Aubert pour pouvoir le rattraper autant que cela sur une courte distance et avec des virages ?
Autant que quoi ? Ils ne rattrappent pas Ranucci dans mon hypothèse. Je dis qu'ils lui prennent 5 secondes ou perdent 5 secondes. Pour ne pencher ni dans un sens ni dans l'autre, je coupe la poire en deux et je garde les 20 secondes du départ pour mon hypothèse. Faire autrement serait justement de la mauvaise foi.

A quelle vitesse roulent-ils ? S'ils débouchent exactement au moment où Ranucci s'arrête totalement (ils ne voient donc pas Ranucci s'arrêter, mais arrêté depuis une fraction de seconde), alors dans mon exemple ils parcourent les 300 derniers mètres en 20 secondes, à 55 km/h de moyenne (plus rapide au début, moins rapide en passant devant la voiture), et n'ont donc rien perdu depuis le départ de la Pomme. Ranucci, qui avait 20 secondes d'avance exactement au moment où il virait, à 300 mètres de l'endroit où il va s'arrêter, met également 20 secondes à parcourir cette distance. Mais lui, au lieu de passer régulièrement de 85 km/h à 25 km/h pour atteindre le point B, comme les Aubert, il maintient au début ses 85 km/h, puis s'arrête assez brutalement (mais pas trop, à cause de la petite), pour passer, donc, à la vitesse ahurissante de 0 km/h. Mais ça fait la même moyenne.

Et encore... si Ranucci ne se sent pas poursuivi, alors il s'arrête tranquillement sur le côté (plus probable, selon moi, car il doit restaurer la confiance de la petite), et perd ainsi du temps par rapport à Aubert, qui lui, ralentit aussi sur ces 300 mètres, mais ne s'arrête pas.

Auteur :  Marc D. [ 23 févr. 2006, 19:17 ]
Sujet du message : 

La différence entre nos calculs, JPasc, provient du fait que je crois Aubert (c'est normal, je pars de son témoignage pour voir s'il est possible) quand il dit :

"Après avoir parcouru une distance de 1 à 2 km, la 304 peugeot s'est immobilisée au bord de la route. A ce moment, je me trouvais à environ 2 ou 300 m de lui."

Je comptais 300 mètres. Vous n'en comptez que 100 après le virage. Quelle était la distance réelle entre le virage et l'endroit désigné par les Aubert (il a bien été désigné, puisque la reconstitution en tient compte) ?

Auteur :  Marc D. [ 24 févr. 2006, 22:51 ]
Sujet du message :  Plan de la poursuite

LE PLAN

J'ai repris une photo aérienne sur laquelle Gihel avait déjà porté des indications, j'ai supprimé la Simca 1100 dans le chemin de la Doria, j'ai prolongé le trajet d'Aubert jusqu'à l'endroit où il a fait demi-tour, et j'ai repoussé la voiture de Ranucci de quelques dizaines de mètres, car il y avait un creux au bord de la route à cet endroit sur la photo, et cela me semblait mieux correspondre aux photos. En fait, il n'est pas impossible que Ranucci se soit arrêté encore quelques dizaines de mètres plus loin.

J'ai également marqué la route tous les 100 mètres (ceci est approximatif, mais la marge d'erreur est faible, me semble-t-il). A 200 mètres de La Pomme, le premier virage important ; à 600 mètres, le dernier virage important avant l'arrêt ; à 1000 mètres, l'entrée de la Champignonnière du Vallon ; à 1400 mètres, l'entrée de la Champignonnière Rahou.

Le corps est indiqué par la croix bleue, à un peu plus de 700 mètres. Ranucci (en orange) est arrêté sur ce plan à un peu plus de 800 mètres, et Aubert (en rouge) débouche du virage à un peu plus de 600 mètres.

Image

L'EMPLACEMENT DE L'ARRÊT

Aubert dit : "Après avoir parcouru une distance de 1 à 2 km, la 304 Peugeot s'est immobilisée au bord de la route. A ce moment, je me trouvais à environ 2 ou 300 m de lui." Après avoir observé la scène de la fuite dans le bois, il a parcouru une cinquantaine de mètres, puis a effectué son demi-tour. Si madame Aubert a bien entendu l'enfant, alors la scène de la fuite ne s'observe qu'en se retournant, tandis qu'Aubert parcourt quelques dizaines de mètre, et ce n'est peut-être qu'après ça que monsieur Aubert compte les 50 mètres.

Puisque je compte environ 400 mètres du virage au demi-tour, je pense que l'arrêt de Ranucci se situait très probablement au-delà des 200 mètres après le virage. Sinon, si nous avions 200 mètres jusqu'à l'arrêt, et 200 mètres jusqu'au demi-tour, on pourrait s'étonner que ces distances égales deviennent dans la déposition d'Aubert 2 ou 300 mètres d'une part et 50 mètres d'autre part, même en tenant compte de l'observation de la fuite en se retournant.

Pour faciliter mes calculs, j'ai cependant retenu un arrêt au point 800.

TIMING DE LA FUITE DE RANUCCI

J'ai estimé la vitesse de la fuite de Ranucci en fonction de ce que je ferais si je voulais rouler vite sans pour autant risquer de terminer dans le fossé.

Tout d'abord, pour les 200 premiers mètres, il s'agit de se lancer en partant de l'arrêt total et en prenant le premier virage, pas excessivement dangereux apparemment, à 90 km/h. La moyenne, si l'accélération est constante, est donc de 45 km/h et le temps pour faire ces 200 premiers mètres de 16 secondes. A ce moment, Ranucci n'est plus visible de La Pomme.

Pour les 400 mètres suivant, j'ai choisi une moyenne de 90 km/h, en tenant compte d'une accélération au milieu (100 km/h) et d'un ralentissement (80 km/h) pour aborder le gros virage à droite. Temps pour parcourir ces 400 mètres, lancé : à nouveau 16 secondes.

Pour les 200 derniers mètres, commencés, donc, à 80 km/h, et terminés à l'arrêt, j'ai retenu un freinage normal, ce qui met la moyenne un peu au-dessus de ce qu'elle serait avec un ralentissement régulier : 45 km/h au lieu de 40 km/h, donc, ce qui donne à nouveau 16 secondes (si l'arrêt a lieu au bout de 300 mètres, 20 à 24 secondes sont nécessaires).

LA POURSUITE PAR AUBERT

Si Aubert part avec 16 secondes de retard, et roule à la même vitesse : Ranucci disparaît derrière le premier virage exactement quand Aubert part, disparaît derrière le dernier virage au moment Aubert sort du premier, et Aubert débouche du dernier virage au moment exact où Ranucci s'arrête. Dans ce cas de figure (16 secondes de retard), pour avoir Ranucci en point de mire ne serait-ce que 2 secondes, Aubert doit lui reprendre ces 2 secondes sur les 200 premiers mètres (pas impossible, avec une forte accélération), et/ou Ranucci doit rouler moins vite que je ne le dis dans la seconde partie. Enfin, pour qu'Aubert voie Ranucci s'arrêter, après le dernier virage, il faut que Ranucci se gare au-delà du point marqué 800, et/ou ralentisse tranquillement.

Conclusion : pour que le récit de la course-poursuite soit possible, il faut apparemment que les Aubert aient au maximum 16 secondes de retard sur Ranucci au départ, et ne cèdent pas du terrain.

Bien entendu, ces calculs ne remplacent pas une bonne reconstitution.

Auteur :  didi [ 25 févr. 2006, 15:20 ]
Sujet du message :  Re: Plan de la poursuite

Bonjour

Il n'empêche que :
Citation :
Aubert dit : "Après avoir parcouru une distance de 1 à 2 km, la 304 Peugeot s'est immobilisée au bord de la route. A ce moment, je me trouvais à environ 2 ou 300 m de lui."
Par conséquent, la 304 se serait plutôt arrêtée au-delà du virage en épingle à cheveux.

Auteur :  Marc D. [ 25 févr. 2006, 16:51 ]
Sujet du message :  Re: Plan de la poursuite

Citation :
Bonjour

Il n'empêche que :
Citation :
Aubert dit : "Après avoir parcouru une distance de 1 à 2 km, la 304 Peugeot s'est immobilisée au bord de la route. A ce moment, je me trouvais à environ 2 ou 300 m de lui."
Par conséquent, la 304 se serait plutôt arrêtée au-delà du virage en épingle à cheveux.
Non, nous avons déjà discuté de cela en long, en large et en travers. Il dit dans tous les autres cas : un kilomètre. Là, il n'est pas sur les lieux. Admettez qu'un à deux kilomètres, c'est particulièrement imprécis : du simple au double !

Si la voiture s'arrête, comme c'est en fait plus probable, à près de 900 mètres de La Pomme, la distance d'un kilomètre devient, elle, tout à coup extrêmement précise.

De plus, dans ce que je montre, Aubert fait exactement 1 km jusqu'au demi-tour. Et monsieur Bouladou déclarait ici hier qu'Aubert a fait demi-tour dans le virage en épingle à cheveux. Donc, si cet endroit ne vous convient pas, voyez avec lui. ;)

Auteur :  jpasc95 [ 25 févr. 2006, 17:18 ]
Sujet du message : 

Il ya une chose qui m'intrigue dans cette photo aérienne fournie par Gihel, c'est qu'elle ne rend pas fidèlement les virages de la pOmme jusqu'à l'arrêt de CR.
Il faudrait pouvoir décomposer précisément les portions de route.

en tout cas, il y a une chose qui me gêne, c'est le temps de retard qu'avait Aubert sur CR.
Et là, je crains que nous soyons un peu trop dépendants de nos propres hypthèses.
16 secondes me paraissent vraiment justes !
Si je ne dis pas de bêtises, il y a un camion derrière Martinez. Aubert est donc derrière ce camion. Mais ces 3 véhicules n'étaient pas cul à cul, sinon il y aurait eu un sacré crash..Il doit y avoir une bonne distance entre eux.

Quand Martinez (d'après sa déclaration) a doublé le camion, et qu'il a percuté CR, le camion était probablement à plusieurs dizaines de mètres derrière Martinez. Aubert est derrière le camion.
Si CR fait demi tour avant que le camion n'arrive à sa hauteur, Aubert n'a rien pu voir ou vraiment pas grand chose.

Question au passage : le camion aurait il pu voir la peugeot 304 et voir s'il y avait qn d'autre que le chauffeur ? Il faudrait retrouver ce camion.

Bref, 16 secondes me paraissent vraiement très très justes. Le temps qu'Aubert arrive et que Martinez lui donne un peu en vrac qqs infos pour rattraper CR, il y a eu plus que 16 secondes selon moi.

Auteur :  didi [ 25 févr. 2006, 21:55 ]
Sujet du message :  Re: Plan de la poursuite

Citation :
Non, nous avons déjà discuté de cela en long, en large et en travers. Il dit dans tous les autres cas : un kilomètre. Là, il n'est pas sur les lieux. Admettez qu'un à deux kilomètres, c'est particulièrement imprécis : du simple au double !

Si la voiture s'arrête, comme c'est en fait plus probable, à près de 900 mètres de La Pomme, la distance d'un kilomètre devient, elle, tout à coup extrêmement précise.

De plus, dans ce que je montre, Aubert fait exactement 1 km jusqu'au demi-tour. Et monsieur Bouladou déclarait ici hier qu'Aubert a fait demi-tour dans le virage en épingle à cheveux. Donc, si cet endroit ne vous convient pas, voyez avec lui. ;)
Difficile de le demander à M Bouladou ; quand je lui pose une question, il n'y répond pas ....

A propos de ce demi-tour, effectivement j'ai lu son post :
Citation :
Il y'a un détail extrêmement important sur cette route, c'est un virage en tête d'épingle vers la gauche, environ 100 mètres après l'endroit où Ranucci a arrêté sa voiture pour monter dans les fourrés. Et c'est sur la place qui se trouve à droite de ce virage que M.AUBERT a fait demi-tour.
Il lui était donc facile d'expliquer cela aux gendarmes au téléphone et de mieux préciser l'endroit où CR s'est arrêté.
Quand M Aubert parle-t-il la première fois de l'endroit où il a fait demi-tour ? Il y a trente ans, ou dernièrement ?

Par ailleurs, M Aubert parle dans un premier temps de 1 à 2 km ; cette distance devient 720-730 m. On avouera qu'il y a tout de même une sacrée marge d'erreur tout de même !!! On passe du simple au triple. Cela me paraît abherrant que l'on puisse être imprécis à ce point.

Personnellement, lorsque je dis 1 à 2 km, on peut estimer que j'ai parcouru entre 1300 et 1800 m ; si je dis moins d'un km, effectivement là on peut estimer que j'ai parcouru entre 600 et 800-900 m.

Mais si j'estime avoir parcouru 700-800 m, jamais je ne parlerai "d'une distance de 1 à 2 km".

Bien amicalement

Auteur :  Dalakhani [ 26 févr. 2006, 00:43 ]
Sujet du message : 

Vous auriez dû prolonger votre graduation pour vous apercevoir que vous ne tombez pas sur la bonne distance entre le carrefour et l'entrée du chemin qui mène à la champignonnière. Elle est de 1445mètres (700mètres + 775mètres)

Auteur :  Marc D. [ 26 févr. 2006, 02:00 ]
Sujet du message :  Re: Plan de la poursuite

Citation :
Par ailleurs, M Aubert parle dans un premier temps de 1 à 2 km ; cette distance devient 720-730 m. On avouera qu'il y a tout de même une sacrée marge d'erreur tout de même !!! On passe du simple au triple. Cela me paraît abherrant que l'on puisse être imprécis à ce point.
Non, cette distance ne devient pas 720-730 mètres. En fait, il s'agit probablement de 850 ou 900 mètres. Il ne faut pas confondre avec l'emplacement du corps.

Et ce n'est pas dans un premier temps qu'Aubert parle de 1 à 2 km, mais dans un second temps. Au début, c'est un kilomètre. Il n'y a qu'une fois que c'est 1 à 2 km, une imprécision inacceptable. Il exagère sûrement sa poursuite, car il l'a revécue dans sa tête les nuits suivantes, et l'a sûrement racontée à des amis. Madame Aubert, interrogée séparément au même moment, parle d'environ 1 km.

Auteur :  Marc D. [ 26 févr. 2006, 02:14 ]
Sujet du message : 

Citation :
Vous auriez dû prolonger votre graduation pour vous apercevoir que vous ne tombez pas sur la bonne distance entre le carrefour et l'entrée du chemin qui mène à la champignonnière. Elle est de 1445mètres (700mètres + 775mètres)
En fait, l'entrée du chemin n'est pas visible sur le plan, ni même la route vers La Bouilladisse qui la précède. Seulement, mes gradations sont assez régulières, et je me suis appuyé sur l'emplacement du corps indiqué par Gihel. S'il faut allonger les gradations, alors le corps doit être déplacé aussi. Il est donc possible que 100 m sur mon plan ne reprèsentent en réalité que 90 m.

Auteur :  Marc D. [ 26 févr. 2006, 02:21 ]
Sujet du message : 

Citation :
Elle est de 1445mètres (700mètres + 775mètres)
700+775, ça fait 1475 mètres, en fait. Le corps étant à 748 mètres de La Pomme et non 700, je crois (quelqu'un a posté ça), on serait alors à 1523 mètres. Ce qui rendrait mes gradations acceptables.

Auteur :  Marc D. [ 26 févr. 2006, 02:25 ]
Sujet du message : 

Vérification faite, il y a 745 m de l'entrée du chemin à l'applomb du corps, puisque le chien fait 775 m sur la nationale, dépassant de 30 m le lieu de la découverte du corps. Reste à connaître la distance du corps au carrefour avec exactitude.

Auteur :  didi [ 26 févr. 2006, 11:48 ]
Sujet du message :  Re: Plan de la poursuite

Citation :
Et ce n'est pas dans un premier temps qu'Aubert parle de 1 à 2 km, mais dans un second temps. Au début, c'est un kilomètre. Il n'y a qu'une fois que c'est 1 à 2 km, une imprécision inacceptable. Il exagère sûrement sa poursuite, car il l'a revécue dans sa tête les nuits suivantes, et l'a sûrement racontée à des amis. Madame Aubert, interrogée séparément au même moment, parle d'environ 1 km.
Et si c'était le seule !!!

Auteur :  Dalakhani [ 26 févr. 2006, 12:01 ]
Sujet du message :  Re: Plan de la poursuite

Citation :
Et ce n'est pas dans un premier temps qu'Aubert parle de 1 à 2 km, mais dans un second temps. Au début, c'est un kilomètre. Il n'y a qu'une fois que c'est 1 à 2 km, une imprécision inacceptable. Il exagère sûrement sa poursuite, car il l'a revécue dans sa tête les nuits suivantes, et l'a sûrement racontée à des amis. Madame Aubert, interrogée séparément au même moment, parle d'environ 1 km.
Vous qui aimez les articles de journaux pour vous faire une idée de l'affaire, vous devriez lire le livre de Bouladou. Il interroge Mr Aubert qui lui dit: Le chauffeur avait pris de l'avance. On a fait... on a fait quoi?... un kilomètre ou deux, le temps que je revienne sur lui. Et au débouché d'un virage, au bout de la ligne, je vois la voiture arrêtée.
On y retrouve deux choses. La distance dont il parle il y a presque 30ans, et le fait que c'est eux qui font cette distance et non Ranucci. Donc que Ranucci se trouve plus loin que les Aubert quand ils ont parcourus la distance évoquée.

Et quand Gérard lui demande s'il a pu désigner l'endroit où Ranucci s'était arrêté, il répond "Je leur ai dit, "Faites entre un kilomètre, un kilomètre et demi à partir de l'endroit où a eu lieu l'accident entre les deux voitures" Mais je n'ai pu en tête e que j'ai pu leur dire exactement".

Page 2 sur 11 Heures au format UTC
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Limited
https://www.phpbb.com/