Nous sommes le 02 juil. 2020, 11:15

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 119 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 68 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luPosté : 08 janv. 2008, 09:34 
Les extraits que tu cites, Henri, ne m'expliquent quand même pas pourquoi les Aubert ont éprouvé le besoin de signaler l'accident alors qu'ils savaient que Martinez allait le faire.
Le fait qu'ils aient été reçus et éconduits sur le pas de la porte ne change rien à l'intention.

Que, par ailleurs, il y ait eu embrouille dans le bureau d'Alessandra et que les Aubert aient trafiqué leur déposition dans le sens que leur aurait indiqué Alessandra, je n'ai aucune peine à le supposer.

Que par la suite les gendarmes aient paniqué lorsqu'ils se sont rendu compte qu'ils avaient éconduit des témoins impliqués dans une affaire qui bouleversait le pays tout entier et aient magouillé je ne sais quoi pour camoufler leur insuffisance, je veux bien.

En clair : il se peut que l'homme qu'ont vu les Aubert ne soit pas CR, mais je ne peux croire qu'ils n'aient rien vu, sinon une voiture grise garée sur le bord de la route. Sinon, ils ne seraient pas allés faire doublon à la gendarmerie.
S'ils y sont allés, c'est qu'ils ont vu quelque chose qui, avec un peu de retardement, les a suffisamment préoccupés pour qu'ils jugent devoir le signaler.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 08 janv. 2008, 09:48 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 13:12
Messages : 3461
Localisation : 57
Le gendarme ayant reçu Mr Aubert devait être de faction.

Je ne sais pas si c'était un "mobile" où de "la blanche", mais je serai étonnée qu'il se bourrait la tronche, alors qu'il était de faction.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 08 janv. 2008, 10:05 
je n'ai pas dit qu'il était en train de se bourrer la tronche comme vous dites délicatement. Relisez mieux.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 08 janv. 2008, 11:23 
Citation :
Les extraits que tu cites, Henri, ne m'expliquent quand même pas pourquoi les Aubert ont éprouvé le besoin de signaler l'accident alors qu'ils savaient que Martinez allait le faire.
Je ne crois pas que Alain Aubert soit allé à la gendarmerie de Roquevaire pour signaler l'accident, mais plutôt pour signaler une voiture probablement volée et dans un autre département. Cela a son importance.

Les Aubert se sont arrêtés à Roquevaire pour une bonne raison. Peut être que s'ils n'avaient pas eu leurs enfants à récupérer, ils ne se seraient pas arrêtés, à la gendarmerie de Roquevaire.

Il fallait faire un petit effort pour aller à la gendarmerie d'Auriol, juste à côté et cet effort, ils ne l'ont pas fait.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 08 janv. 2008, 11:50 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 22:13
Messages : 3531
Citation :
Et même s'il nie les avoir appelé le 04, c'est pas grave puisque le 03, il ne fait qu'un rapport succint, il parle d'un accident de la route.
A part que ça prouve (comme d'autres éléments) au minimum que les Aubert peuvent mentir et qu'ils n'ont pas vu d'enfant, mais bon c'est pas grave ...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 08 janv. 2008, 11:55 
Citation :
Arlaten
Je ne crois pas que Alain Aubert soit allé à la gendarmerie de Roquevaire pour signaler l'accident, mais plutôt pour signaler une voiture probablement volée et dans un autre département. Cela a son importance.
Mais encore une fois, pourquoi se donner cette peine alors qu'ils savaient bien que la déposition de Martinez, numéro à l'appui, permettrait de retrouver le propriétaire de la voiture et de savoir s'il y avait eu vol ou pas ?

Même s'il est vrai que Roquevaire était sur leur chemin, je les trouve vraiment très dévoués, ces Aubert.
Personnellement, je pense avoir un tempéramment serviable et ne rechigne pas à aider chaque fois que je le peux, mais je suis bien certaine qu'à la place des Aubert (je parle du 3 juin vers les midi, bien sûr), si je n'avais vraiment rien vu d'autre qu'une collision et la voiture du fuyard immobilisée au bord de la route, j'aurais estimé en avoir fait suffisamment en poursuivant le type, en relevant son numéro et en le donnant à la victime de l'accident. A lui de se débrouiller par la suite.

Seul un autre élément de nature à me préoccuper après réflexion aurait pu me pousser à m'arrêter à la gendarmerie de Roquevaire.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 08 janv. 2008, 12:03 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 18 août 2006, 14:30
Messages : 1383
Localisation : Dreux
Je suis assez d'accord avec Arlaten sur ce coup. Les Aubert allait quoiqu'il arrive à Roquevaire. Il est possible que, suite au comportement étrange du chauffard (s'enfuir dans une colline suite à un accrochage, c'est quand même pas banal), ils en aient déduit qu'il pouvait s'agir d'une voiture volée.

Sans compter que d'après leur déclarations, Mme Aubert a calmé son mari qui voulait s'arrêter et descendre de voiture. Passant devant la gendarmerie à Roquevaire, ils ont décidé de s'arrêter à la gendarmerie pour "clore" l'affaire, et signaler leur mésaventure. Ils étaient les seuls témoins de la fuite du chauffard, ils ont voulu le signaler. Il n'y a rien d'improbable là-dedans.

Mais je suis de ceux qui sont convaincu que les Aubert ont aperçu un homme certainement Ranucci, à côté de la 304.

Effectivement, Ranucci dit ne pas s'être rendu compte qu'il était poursuivi. Dès lors, sentant le chaud de son pneu, et alarmé par le bruit, il décide de s'arrêter après quelques virages pour examiner le problème. Quand les Aubert surgissent, il prend peur, fait le tour de sa voiture et s'enfuit pour éviter d'en découdre. Ca me semble assez naturel.

_________________
Parce qu'ils n'ont pas été partisans, les jurés ne sont pas responsables de la débacle de 1976.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 08 janv. 2008, 13:13 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 13:12
Messages : 3461
Localisation : 57
Citation :
[...]
A part que ça prouve (comme d'autres éléments) au minimum que les Aubert peuvent mentir et qu'ils n'ont pas vu d'enfant, mais bon c'est pas grave ...


Henri, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit,

je parle des dénégations de Mr Aubert quant à son appel du 04 Juin à Roquevaire.

Tout est grave dans cette affaire, si je devais le rappeler, je ne la prend pas à la légère, déjà pour la petite Maria-dolorès.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 08 janv. 2008, 13:16 
Citation :
Jayce
Je suis assez d'accord avec Arlaten sur ce coup. Les Aubert allait quoiqu'il arrive à Roquevaire. Il est possible que, suite au comportement étrange du chauffard (s'enfuir dans une colline suite à un accrochage, c'est quand même pas banal), ils en aient déduit qu'il pouvait s'agir d'une voiture volée.

Sans compter que d'après leur déclarations, Mme Aubert a calmé son mari qui voulait s'arrêter et descendre de voiture. Passant devant la gendarmerie à Roquevaire, ils ont décidé de s'arrêter à la gendarmerie pour "clore" l'affaire, et signaler leur mésaventure. Ils étaient les seuls témoins de la fuite du chauffard, ils ont voulu le signaler. Il n'y a rien d'improbable là-dedans.
Oui, mais là, tu parles du cas où ils auraient vu autre chose qu'une simple voiture arrêtée.

Moi, je répondais au post d'Henri qui - à moins que je ne l'aie mal compris - soutient que les Aubert n'auraient rien vu d'autre qu'une voiture.
C'est dans ce cas de figure que je trouve absolument invraisemblable qu'ils aient poussé le civisme jusqu'à s'arrêter à Roquevaire alors que Martinez allait de toute manière faire sa déposition à la gendarmerie.

Même dans le cas où ils auraient vu un type s'enfuir seul, je m'étonne quand même un peu qu'ils aient éprouvé le besoin de faire doublon. La seule raison que je puisse voir qui aille dans ton sens / dans le sens d'Arlatan est que

1. les Aubert n'aient pas relaté à Martinez avoir vu un type s'enfuir.
Cela me semble improbable, tout de même. Je les vois mal remettre à Martinez le numéro sans faire le moindre commentaire.

2. les Aubert en aient parlé à Martinez mais sans lui recommander de le mentionner à la gendarmerie. C'est possible, bien sûr, mais ils ont toutes les raisons de penser que Martinez en parlera de lui-même.

Disons que les Aubert sont peut-être d'un tempéramment exceptionnellement pointilleux, perfectionniste, méfiant, légaliste.
Des adeptes du "2 sûretés valent mieux qu'une et 3 valent mieux que 2".

Ce n'est pas impossible, je veux bien. Je n'y crois pas beaucoup, mais je t'accorde que c'est concevable.

Citation :
Mais je suis de ceux qui sont convaincu que les Aubert ont aperçu un homme certainement Ranucci, à côté de la 304.

Effectivement, Ranucci dit ne pas s'être rendu compte qu'il était poursuivi. Dès lors, sentant le chaud de son pneu, et alarmé par le bruit, il décide de s'arrêter après quelques virages pour examiner le problème. Quand les Aubert surgissent, il prend peur, fait le tour de sa voiture et s'enfuit pour éviter d'en découdre. Ca me semble assez naturel.
Je suis, moi, de ceux qui pensent que les Aubert ont vu autre chose qu'une simple voiture garée sur le bord de la route.

Un type tout seul ? Je dis ci-dessus ce que j'en pense : pas impossible mais peu probable.

Un homme avec un paquet ? Un poil plus probable (soupçon de drogue ?).

Un homme avec un enfant ? Alors là, oui, ce serait beaucoup plus compréhensible. Et cela correspondrait à ce que dit Martinez.

Supposons qu'ils aient effectivement vu un homme s'enfuir avec un enfant, mais sans violence aucune. Sur le moment, ils ne réagissent pas, pensant à un jeune homme et sa petite soeur ou quelque chose dans ce genre. Ils reviennent vers Martinez et lui remettent le numéro en ajoutant qu'ils ont vu un type s'enfuir avec un gosse. Martinez, chamboulé par l'accident, ne réagit pas non plus.
Ils se séparent, Martinez dit qu'il va aller à la gendarmerie pour signaler l'accident et le délit de fuite, les Aubert repartent. Au bout de quelques minutes, cette histoire de gosse les chiffonne quand même un peu. Ils se disent que Martinez ne pensera peut-être pas à en parler lorsqu'il signalera l'accident et le délit de fuite. Les portables n'existent pas. Ils se disent qu'il vaudrait peut-être mieux quand même en parler aux gendarmes de Roquevaire, qui se trouve justement sur leur chemin.

C'est bien ce que je disais : s'ils ont vu autre chose qu'une voiture arrêtée, l'arrêt à Roquevaire est concevable.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 08 janv. 2008, 13:23 
Citation :
Mais encore une fois, pourquoi se donner cette peine alors qu'ils savaient bien que la déposition de Martinez, numéro à l'appui, permettrait de retrouver le propriétaire de la voiture et de savoir s'il y avait eu vol ou pas ?
Je suis bien d'accord avec ce que t'a répondu Jayce. Je rajouterai juste que Martinez ne peux pas parler du vol de la voiture. Aubert si.
Et peut être Aubert a de bonnes raisons pour savoir que les gendarmes ne traitent pas une affaire de délit de fuite avec de simples dégats matériels qu'un vol de voiture dans un autre département.

je ne me souviens pas que quelqu'un ai raconté ici une histoire vécu, avec une visite quasi immédiate à la gendarmerie, alors je vais raconter la mienne.

Il y a, à peu près deux ans, je roulais ......sur une départementale de mon département.
A un moment, je vois deux véhicules arrêtés sur un terre-plein en bord de route. Le premier véhicule que j'ai dépassé avait le capot ouvert et il y avait quatre personnes autour. Ce véhicule était étranger au département et visiblement trois des quatre personnes étaient arrivées là avec ce véhicule. L'autre véhicule était arrêté environ quinze mètres devant, portait l'immatriculation du département et il m'a semblé qu'il appartenait à la quatriéme personne.

Je n'ai vu que cela et pourtant j'ai fait un détour pour aller à la gendarmerie la plus proche et je peux te dire que le gendarme à qui j'ai raconté cette histoire, a prévenu immédiatement, les autres gendarmes en patrouille.

C'est bien parce que j'avais une certaine information que pour la scène banale que j'avais vue, j'ai éprouvé le besoin de prévenir les gendarmes et immédiatement.

Quelle était donc cette information ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 08 janv. 2008, 13:25 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 22:13
Messages : 3531
Citation :
je parle des dénégations de Mr Aubert quant à son appel du 04 Juin à Roquevaire
MOI AUSSI


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 08 janv. 2008, 13:58 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 21:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Citation :
... Quelle était donc cette information ? ...
L'évasion d'un détenu

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 08 janv. 2008, 14:12 
Bien, alors puisque c'est comme ça, il est temps de faire un rappel des mensonges supposés, selon certains, des témoins de l'affaire.

Je crois que nous sommes à peu près tous d'accord pour admettre que certains aspects des déclarations des Aubert à l'Evêché étaient extravagants : cf l'enfant non identifié comme garçon ou fille, C Ranucci qui a des témoins à hauteur de sa voiture mais qui ne les aurait pas remarqués et qui donc tue la petite fille à quelques mètres de là en toute tranquillité.

Mais il y a les mensonges suivants :
- Mme Aubert a menti en déclarant le 6 juin à l'Evêché qu'elle et son mari étaient allés à la gendarmerie de Roquevaire
- M et Mme Aubert ont menti dans leurs déclarations à Roquevaire le 4 et Gréasque le 5 par téléphone au sujet du type qui s'est enfui avec un paquet/enfant
- M Martinez, même s'il n'a jamais affirmé avoir vu un enfant dans la 304, a menti le 6 juin à l'Evêché en déclarant que M Aubert lui avait dit avoir vu un type s'enfuir avec un gosse dans la colline.
Il a également menti le 5 en appelant Gréasque pour dire qu'il y avait peut-être un enfant dans la 304 parce qu'il se souvenait de ce que lui avait dit M Aubert en revenant au carrefour.

Malgré tous ces mensonges, on va quand même bien retrouver le 5 juin la petite Marie-Dolorès enlevée le 3 à Marseille et dont la France entière parle, à un endroit où les Aubert sont passés, sur la désormais célèbre RN8bis. Les Martinez, étaient également à proximité.
Alors imaginez si la petite Marie-Dolorès avait été retrouvée à 25 km à l'ouest de Marseille et non pas au nord est (La Pomme), qu'est ce qu'ils auraient dit pour expliquer tous leurs mensonges ?
On leur serait tombés dessus et on aurait demandé aux Aubert : "Comment avez vous pu mentir à ce point alors qu'en réalité, vous n'avez rien vu d'autre qu'une voiture stationnée ?"

Moi je maintiens que si les Aubert et M Martinez ont menti le 5 juin avant la découverte du corps de la petite fille, alors ce sont de vrais enfoirés.

Je maintiens qu'il est incompréhensible si C Ranucci s'est enfui dans la colline avec sa carabine enveloppée, qu'il ne l'ait manifestement dit à personne, ni à ses avocats ni à sa mère.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 08 janv. 2008, 18:29 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 22:13
Messages : 3531
Citation :
Supposons qu'ils aient effectivement vu un homme s'enfuir avec un enfant, mais sans violence aucune. Sur le moment, ils ne réagissent pas, pensant à un jeune homme et sa petite soeur ou quelque chose dans ce genre.
Dans ce cas, ils n'ont aucune raison de faire le rapprochement avec l'enlèvement quand ils entendent les informations le 4 juin.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 08 janv. 2008, 18:48 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 22:13
Messages : 3531
Citation :
Parfois, c'est un peu confus, je te l'accorde. Ils parlent de deux mecs, et après, d'un jeune et d'un môme.
Non, Mister A dit à deux reprises qu'il a parlé d'un accident et c'est tout.
Et c'est quand Mister B évoque la subornation de leurs témoignages du 6 juin que Mister A, la troisième fois, ressort ses salades de l'époque.
Citation :
Tu dois peut-être savoir que certains gendarmes sont très décontractés du képi. En plus, c'était un jour férié et entre 12 et 14h, cad un horaire stratégique en France car c'est le moment de l'apéro et de la bouffetance.
Donc, à mon avis, le gendarme n'a eu aucun scrupule à le "jeter". D'autant plus que M Aubert n'est que témoin d'un accident.
Franchement, je crois que les Aubert sont mal tombés et que le gendarme n'en avait rien à cirer de leur témoignage. Ils n'ont même pas eu le temps de développer qu'ils se sont fait rembarrer illico presto.
Imagine, il y avait le glaçon qui était en train de fondre dans le pastis et le mercure qui grimpait à vue d'oeil.
Non, ce n'était pas raisonnable de prendre une déposition à ce moment là.
C'est une supposition qui n'engage que toi et que rien ne vient étayer concrètement.
Citation :
Et puis, finalement, les Aubert ont laissé tomber. La journée était belle, ils devaient rejoindre des amis. S'ils ont vraiment vu un type s'enfuir avec un gosse, ils se sont contentés de penser que c'était des petits voyous sans plus.
Ben faudrait savoir.
Quand je dis qu'ils n'ont pas vu grand chose on me dit "si, la preuve, ils sont allé à Roquevaire".
Mais quand je demande pourquoi il ne reste rien de cette tentative, on me dit que ce n'était pas si grave ...
De toute façon, ils n'ont rien fait, absolument rien, pour donner l'alerte comme le dit Madame A le 6 juin.
Ils devaient aller à Roquevaire quoi qu'il arrive.
Citation :
Qui pourrait penser à ce moment là que ce type allait tuer l'enfant ?
Personne ne pense à ce genre de chose à ce moment là.
Ca n'a rien à voir avec la question de savoir s'ils ont vu autre chose que la voiture.
Citation :
D'après le capitaine Gras, ils appellent le lendemain la gendarmerie de Roquevaire. Il est vrai que ça peut paraitre curieux puisqu'ils s'étaient fait jeter la veille.
Il n'y a rien de curieux là-dedans : ils font le rapprochement avec l'enlèvement.
Citation :
Ils ont aussi appelé le 5. Et là, ils parlent d'un type qui s'enfuit avec un paquet assez volumineux. Ont ils cogité, ont ils eu peur ?
Ce n'est pas impossible.
Nuance : ils appellent le 5 parce qu'on leur a demandé.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 119 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 68 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com