http://www.justice-affairescriminelles.org/Dossierranucci/phpBB2/

aubert , paquet, roquevaire
http://www.justice-affairescriminelles.org/Dossierranucci/phpBB2/viewtopic.php?f=104&t=11577
Page 6 sur 8

Auteur :  Henri [ 09 janv. 2008, 10:30 ]
Sujet du message : 

Citation :
Je continue donc de penser que M. Alessandra s'est montré convaincant face aux Aubert et à M. Martinez afin qu'il complètent leur témoignage le 6 juin.
Sans doute, mais après la découverte du corps le 5 juin la conviction Aubert/Martinez était faite, surtout qu'après ce qui s'est passé le 3 ils ont probablement encore une dent contre Ranucci.

Auteur :  jpasc95 [ 09 janv. 2008, 10:35 ]
Sujet du message : 

Citation :
Là où le bât blesse, et où ses déclarations sont incohérentes, c'est lorsqu'il raconte que les Aubert lui ont précisé qu'un homme s'était enfui avec un enfant dans la colline. Ca n'est pas possible.

Si ça avait était vrai, il n'aurait pas déclaré que le conducteur paraissait seul. Ni qu'un enfant aurait pu être à bord. Si les Aubert lui avait réellement apporté cette précision, il aurait d'entrée de jeu déclaré que l'homme était accompagné d'un enfant.
Pourquoi ce n'est pas possible ?

Je ne suis pas d'accord du tout.

M Martinez raconte ce qu'il a vu au carrefour. C'est tout de même normal puisqu'il est le témoin direct. Il dit que le conducteur paraissait seul à bord. Il est objectif.
Ensuite, il rapporte des propos de M Aubert. Il ne fait que rapporter car il n'est pas témoin de ce qui s'est passé sur la rn8bis. Pourquoi ne serait il pas objectif ?
Pourquoi faut il absolument que l'enfant soit dans la 304 pour que le témoignage de M Martinez soit crédible ?
L'enfant pouvait très bien se trouver ailleurs que dans la 304 et avec une autre personne que C Ranucci.

Auteur :  Jayce [ 09 janv. 2008, 10:56 ]
Sujet du message : 

Citation :
Ce que tu dis est contradictoire.
Si on lui pose la question, c'est qu'on ne s'en fout pas un peu ...
Ce que je veux dire, c'est que je ne pense pas que c'est M. Martinez qui ait spontannément fait cette précision. Du coup, ça dépend de la question posé. Si les Aubert lui avait signalé la présence d'un enfant, il aurait plutôt déclaré un truc du genre "Il y avait un homme que j'ai vu, le conducteur. Les Aubert m'ont rapporté qu'il y avait également un enfant, que je n'ai pas aperçu."

Mais là sa réponse correspond à un homme qui ne sait pas s'il y avait quelqu'un d'autre.

Auteur :  jpasc95 [ 09 janv. 2008, 11:06 ]
Sujet du message : 

Citation :
[...]

Ce que je veux dire, c'est que je ne pense pas que c'est M. Martinez qui ait spontannément fait cette précision. Du coup, ça dépend de la question posé. Si les Aubert lui avait signalé la présence d'un enfant, il aurait plutôt déclaré un truc du genre "Il y avait un homme que j'ai vu, le conducteur. Les Aubert m'ont rapporté qu'il y avait également un enfant, que je n'ai pas aperçu."

Mais là sa réponse correspond à un homme qui ne sait pas s'il y avait quelqu'un d'autre.
oui je suis d'accrod avec toi sur ce point.

Il est fort possible que la question vienne du gendarme :"le conducteur était il seul à bord ?"

Ensuite, si M Martinez raconte ce que lui a dit M Aubert en revenant au carrefour, le gendarme a pu considérer à tort que, comme il n'était pas le témoin direct de qui s'est passé sur la rn8bis, qu'il ne fallait pas le noter.

Auteur :  Danou [ 09 janv. 2008, 11:13 ]
Sujet du message : 

Citation :
[...]

Ce que je veux dire, c'est que je ne pense pas que c'est M. Martinez qui ait spontannément fait cette précision. Du coup, ça dépend de la question posé. Si les Aubert lui avait signalé la présence d'un enfant, il aurait plutôt déclaré un truc du genre "Il y avait un homme que j'ai vu, le conducteur. Les Aubert m'ont rapporté qu'il y avait également un enfant, que je n'ai pas aperçu."

Mais là sa réponse correspond à un homme qui ne sait pas s'il y avait quelqu'un d'autre.
Je suis d'accord avec ce que tu dis : il aurait été tout à fait normal, je dirais même inévitable, qu'en réponse à la question posée, Martinez réponde ce que tu dis si les Aubert lui avaient dit que l'homme s'était enfui avec un enfant. Surtout avec le tempéramment typiquement méridional et extraverti de Martinez.

Mais justement : Martinez affirme l'avoir effectivement dit au commissariat. Mais d'après lui, la personne qui a enregistré sa plainte lui aurait dit (parlant de la fuite avec l'enfant) "Vous l'avez vu, vous ?", et sur sa réponse négative aurait répondu "Bon, alors ce n'est pas la peine de le marquer !".
C'est vrai ou ce n'est pas vrai, mais étant donné que, pour tout le monde, il ne s'agissait encore que d'un banal accident matériel suivi d'un délit de fuite, on peut concevoir que l'homme, qui était probablement pressé d'aller manger ou de terminer son repas, ait voulu aller au plus court.

Auteur :  Henri [ 09 janv. 2008, 11:22 ]
Sujet du message : 

Citation :
Ensuite, si M Martinez raconte ce que lui a dit M Aubert en revenant au carrefour, le gendarme a pu considérer à tort que, comme il n'était pas le témoin direct de qui s'est passé sur la rn8bis, qu'il ne fallait pas le noter.
Ce n'est pas crédible pour plusieurs raisons :

- le gendarme DOIT TOUT NOTER quitte à faire la distinction quant à la provenance de l'info

- les Aubert sont présentés comme les témoins de Martinez et en cas de contestation c'est leur parole qui comptera en dernier ressort

- l'immatriculation est censée être rapportée par les Aubert, Martinez n'en est donc pas le témoin direct, alors pourquoi noter cela et pas le reste ?

Auteur :  jpasc95 [ 09 janv. 2008, 11:25 ]
Sujet du message : 

Parce qu'il ne s'agit, dans l'esprit du gendarme, que d'un accident de la route qui n'est pas d'une gravité exceptionnelle puisqu'il n'y a eu aucun blessé.

Auteur :  Henri [ 09 janv. 2008, 11:32 ]
Sujet du message : 

Aucun blessé ... côté Martinez.

Mais de l'autre ?
Si effectivement il a été question d'un type qui s'enfuit avec un enfant, c'est bon comme ça ?
Pas d'inquiètude pour le gosse ?

Et si c'est une voiture volée, puisqu'il paraît que c'est ce que Mister A a rapporté à Martinez ?

Auteur :  jpasc95 [ 09 janv. 2008, 11:40 ]
Sujet du message : 

Je te rappelle que j'ai bien précisé que c'etait à tort si le gendarme n'a pas pris toutes les infos que nous, connaissant l'affaire, jugeons importantes.

Il faut vraiment que tu admettes que certains gendarmes français, je dis bien certains, sont très cools, du genre relax !

Auteur :  Danou [ 09 janv. 2008, 11:40 ]
Sujet du message : 

Henri
- le gendarme DOIT TOUT NOTER quitte à faire la distinction quant à la provenance de l'info



Bien sûr qu'un gendarme doit tout noter. De même que tout le monde est sensé toujours bien faire son travail.

Mais, dans la gendarmerie comme ailleurs, il arrive que les gens - régulièrement ou occasionnellement - bâclent leur boulot.

Auteur :  Henri [ 09 janv. 2008, 13:44 ]
Sujet du message : 

Cette hypothèse, possible bien sûr, n'est qu'une supposition sans quoi que ce soit de concret pour l'étayer.

Quand je compare à tous les éléments (et ils sont nombreux) que tu balaies d'un revers de la main pour dire que tu ne crois pas à la manipulation policière et que tu n'en vois pas l'utilité, ça me laisse dubitatif.

D'autant plus que cette négligence supposée
- se produirait le 3 juin lors du dépot de plainte de Martinez
- se produirait également le 3 juin à Roquevaire qui ne transmet pas à Auriol
- se reproduirait encore le 4 juin

Auteur :  Danou [ 09 janv. 2008, 16:43 ]
Sujet du message : 

Citation :
Henri
Quand je compare à tous les éléments (et ils sont nombreux) que tu balaies d'un revers de la main pour dire que tu ne crois pas à la manipulation policière et que tu n'en vois pas l'utilité, ça me laisse dubitatif.

Si tu n'as pas encore compris que le fait, pour moi, d'exprimer un doute, de contester un détail, de poser une question politiquement incorrecte, de donner raison à un tel sur tel point et tort sur tel autre, de contester telle théorie tout en reconnaissant qu'on ne peut l'exclure, etc. n'a chez-moi rien à voir avec une conviction ou une affirmation globale - encore moins avec une attaque personnelle !!! -, cela ne servirait à rien que je passe plusieurs jours à rechercher tous les posts où j'examine la possibilité d'une machination policière, où je la crois possible, parfois même certaine. Et encore, je n'exprime pas sur le forum le ènième de ce dont je sais la police parfaitement capable et le nombre de machinations policières auxquelles j'ai songé et que j'ai longuement étudiées mais que j'ai dû abandonner parce qu'elles ne collaient décidemment pas, t'étonnerait peut-être.

Mais j'ai définitivement renoncé à essayer d'expliquer ma façon de fonctionner à ceux qui ne la comprennent pas ou ne l'acceptent pas.
Je ne sais pas raisonner autrement que je raisonne et j'étudie cette affaire de la manière qui est la mienne. Personne n'est obligé ni de me lire ni de m'apprécier.

Auteur :  Jayce [ 09 janv. 2008, 17:48 ]
Sujet du message : 

Citation :
Cette hypothèse, possible bien sûr, n'est qu'une supposition sans quoi que ce soit de concret pour l'étayer.

Quand je compare à tous les éléments (et ils sont nombreux) que tu balaies d'un revers de la main pour dire que tu ne crois pas à la manipulation policière et que tu n'en vois pas l'utilité, ça me laisse dubitatif.

D'autant plus que cette négligence supposée
- se produirait le 3 juin lors du dépot de plainte de Martinez
- se produirait également le 3 juin à Roquevaire qui ne transmet pas à Auriol
- se reproduirait encore le 4 juin
Je suis d'accord avec toi. Tout le monde est prévenu, mais personne ne le mentionne... Mouais.

D'autant que je ne trouve pas de raison valable pour qu'un gendarme ne note pas la présence d'un enfant qui aurait été signalé. Cette note ne lui aurait pas pris plus de temps, ni faire d'autres manipulations. L'excuse du supposé apéro qui réchauffe ne tient pas. Personne n'en fait état. C'est quand même étrange. La réponse la plus simple est que si personne ne le mentionne, c'est que personne n'en a parlé.

Auteur :  Jayce [ 09 janv. 2008, 17:50 ]
Sujet du message : 

J'ajoute que les Aubert et M. Martinez ne peuvent pas dire autre chose qu'ils avaient parlé d'un enfant à l'époque. Parce que sinon, on pourrait leur demander pourquoi il n'en parle qu'à l'Evêché. Il vaut mieux mettre ça sur l'incomtence en trois temps des gendarmes.

Auteur :  Henri [ 09 janv. 2008, 17:53 ]
Sujet du message : 

Citation :
Citation :
Henri
Quand je compare à tous les éléments (et ils sont nombreux) que tu balaies d'un revers de la main pour dire que tu ne crois pas à la manipulation policière et que tu n'en vois pas l'utilité, ça me laisse dubitatif.

Si tu n'as pas encore compris que le fait, pour moi, d'exprimer un doute, de contester un détail, de poser une question politiquement incorrecte, de donner raison à un tel sur tel point et tort sur tel autre, de contester telle théorie tout en reconnaissant qu'on ne peut l'exclure, etc. n'a chez-moi rien à voir avec une conviction ou une affirmation globale - encore moins avec une attaque personnelle !!! -, cela ne servirait à rien que je passe plusieurs jours à rechercher tous les posts où j'examine la possibilité d'une machination policière, où je la crois possible, parfois même certaine. Et encore, je n'exprime pas sur le forum le ènième de ce dont je sais la police parfaitement capable et le nombre de machinations policières auxquelles j'ai songé et que j'ai longuement étudiées mais que j'ai dû abandonner parce qu'elles ne collaient décidemment pas, t'étonnerait peut-être.

Mais j'ai définitivement renoncé à essayer d'expliquer ma façon de fonctionner à ceux qui ne la comprennent pas ou ne l'acceptent pas.
Je ne sais pas raisonner autrement que je raisonne et j'étudie cette affaire de la manière qui est la mienne. Personne n'est obligé ni de me lire ni de m'apprécier.
Ha, désolé alors :?

Excuses-moi mais j'avais enregistré, sans doute par incompréhension, ton affirmation récurente et invariable de ne pas croire à la manipulation policière, en tout cas en ce qui concerne le couteau.

Page 6 sur 8 Heures au format UTC+02:00
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Limited
https://www.phpbb.com/