Nous sommes le 05 juil. 2020, 21:33

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 119 messages ]  Aller à la page Précédente 14 5 6 7 8 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luPosté : 09 janv. 2008, 18:29 
Je dis que pour le moment, je continue à avoir du mal avec ce couteau et que j'en ai le droit. Je n'ai pas dit que j'excluais de changer ma position. Que demain on m'apporte un argument de nature à me convaincre vraiment et mon point de vue évoluera.

J'estime que chacun d'entre nous a le droit de croire ou de ne pas croire telle ou telle chose, de changer d'avis, d'envisager toutes les hypothèses et leurs contraires, sans être automatiquement catalogué comme faisant partie d'un clan, sans qu'une partie du forum lui batte froid parce qu'ils estiment qu'il a basculé dans le cas des "méchants", tandis que les autres lui feront brusquement des risettes parce qu'il aura dit quelque chose qui leur donnera à penser qu'ils va intégrer le camps des "bons" (le leur).
Cette mentalité m'exaspère et me barbe au-delà de ce que je peux exprimer.

Si cette affaire était simple, il y a longtemps que ça se saurait. A moins d'être des imbéciles intégraux, il est donc normal qu'on hésite, qu'on tâtonne, qu'on change d'avis, qu'on revienne sur sa conviction et qu'on émette les hypothèses de travail les plus contradictoires.
Emettre une hypothèse dans un sens ou dans un autre ne signifie ni y croire ni - surtout ! - passer dans un "camp" ou dans un autre.

Ou alors, on fait 3 forums :

Les innocentistes
Les culpabilistes
Les agnostiques

dans lesquels on passera son temps à tourner en rond en famille en se congratulant d'être du même avis sur tout et de détenir la seule vérité admissible.

Je ne sortirai du forum que lorsque j'aurai une conviction dans un sens ou dans un autre. Ou quand j'aurai perdu tout espoir de jamais en avoir.
Ou encore quand je n'aurai définitivement plus la force de supporter les dogmatiques de tous poils et leur agressivité. Lorsqu'il n'y aura plus que ça sur le forum, je m'en irai.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 09 janv. 2008, 22:12 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 22:13
Messages : 3531
Citation :
[...]

Je suis d'accord avec toi. Tout le monde est prévenu, mais personne ne le mentionne... Mouais.

D'autant que je ne trouve pas de raison valable pour qu'un gendarme ne note pas la présence d'un enfant qui aurait été signalé. Cette note ne lui aurait pas pris plus de temps, ni faire d'autres manipulations. L'excuse du supposé apéro qui réchauffe ne tient pas. Personne n'en fait état. C'est quand même étrange. La réponse la plus simple est que si personne ne le mentionne, c'est que personne n'en a parlé.
Sur cette question je n'ai aucun doute : ni les Martinez ni les Aubert n'ont vu d'enfant.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 10 janv. 2008, 07:44 
Bon, j'ai parlé hier avec M Monnin au téléphone.

M Aubert s'est trompé ou a menti à G Bouladou sur un point a propos de sa visite à la gendarmerie de Roquevaire le 3 juin 74.
Il reste possible qu'ils aient essayé de contacter une gendarmerie, peut-être en vain comme le dit Mme Aubert le 6 à l'Evêché, mais si c'est le cas, M Aubert en a rajouté quand il raconte que le gendarme de Roquevaire lui aurait dit qu'il transmettait à Auriol. En effet, il n'y avait pas de gendarmerie à Auriol à cette époque.

Au sujet du POR, il maintient que c'est bien lui qui a ramassé le pull, mais quand je lui demande ce qu'il en a fait tout se suite après, là les souvenirs s'estompent. D'après lui, il l'a mis dans un sac et déposé dans l'estafette. Pour lui, le pull n'a pas été donné à renifler au chien qui est arrivé 20 minutes après la découverte du pull.

Au sujet de la découverte du couteau, je lui ai demandé quel était le renseignement précis qui avait permis aux gendarmes de le trouver rapidement. Selon lui, il s'agit d'une haie. Quand on regarde les photos d'époque de la champignonnière, je ne vois pas de haie particulièrement remarquable. En réalité, je ne vois pas quel détail précis a pu leur permettre de trouver sans faille possible le couteau dans du fumier qui était disposé en forme de croissant.
Selon lui, les recherches ont bien commencé directement au tas de tourbe. Alors pourquoi 2 heures pour le trouver ? parce qu'il y avait plein de déchets métalliques. Une vraie décharge publique en somme !!
Autre précision, au sujet du couteau retrouvé sous 20 cm sous terre, il n'avait pas l'air d'accord. Pourtant, je lui ai fait remarquer qu'il l'avait écrit lui-même dans la fiche de scellé n° 8 et dans le PV 610/5.

M Monnin ne semble pas avoir un grand respect pour le travail effectué par le capitaine Gras. Selon lui, il n'a quasiment rien fait dans les recherches effectuées par les gendarmes. Il m'a même avoué qu'il avait plus de considération pour M Alessandra qu'il trouve honnête et efficace.
J'avais envie de lui dire, t'as raison Gaston !


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 10 janv. 2008, 09:14 
Je vous félicite, Jpasc. Ce témoignage me paraît l'un des plus fructueux, sinon le plus riche, obtenue jusqu'à ce jour.

Je ne sais pas encore qu'en penser. Il faut l'étudier, le comparer, laisser décanter.

Bien sûr, rien ne dit que Monnin dise la vérité. Plus exactement, il serait normal qu'au bout de 34 ans, ses souvenirs ne traduisent plus à 100% ce qui s'est vraiment passé.

Mais c'est hautement intéressant


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 10 janv. 2008, 09:56 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 07 juil. 2006, 14:45
Messages : 1282
Localisation : Vitrolles
Bravo jpasc pour ce témoignage intéressant.

Ainsi, donc, le pull n'aurait pas été donné à renifler au chien. Il aurait été intéressant (si jamais tu recontactes Monin un jour) de lui demander s'il se souvient à partir de quoi on a mis le chien en piste (je ne suis expert ni maitre chien, mais il me parait difficile de mettre un chien en piste à partir de rien).


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 10 janv. 2008, 09:58 
Je vous félicite, Jpasc. Ce témoignage me paraît l'un des plus fructueux, sinon le plus riche, obtenu jusqu'à ce jour.

Je ne sais pas encore qu'en penser. Il faut l'étudier, le comparer, laisser décanter.

Bien sûr, rien ne dit que Monnin dise la vérité. Plus exactement, il serait normal qu'au bout de 34 ans, ses souvenirs ne traduisent plus à 100% ce qui s'est vraiment passé.

Mais c'est hautement intéressant


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 10 janv. 2008, 10:09 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 22:13
Messages : 3531
Merci Jean-Pascal !

Tout ça mérite réflexion.

Il ne te reste plus qu'à prendre contact avec Gras pour lui communiquer ce que Monnin pense de lui : la réaction nous donnera peut-être d'autres info, qui sait ? mwink:


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 10 janv. 2008, 10:21 
Citation :
Bravo jpasc pour ce témoignage intéressant.

Ainsi, donc, le pull n'aurait pas été donné à renifler au chien. Il aurait été intéressant (si jamais tu recontactes Monin un jour) de lui demander s'il se souvient à partir de quoi on a mis le chien en piste (je ne suis expert ni maitre chien, mais il me parait difficile de mettre un chien en piste à partir de rien).
A cela il est incapable de répondre. Je lui ai expliqué qu'à partir de la mission définie dans le rapport du maitre-chien : "Recherche de la jeune Maria-Dolorès RAMBLA", il aurait été judicieux et logique d'amener un vêtement de la petite. Il l'a reconnu du bout des lèvres. En insistant un peu, il finit par admettre qu'il n'est pas tout à fait certain ou qu'il ne se souvient plus très bien de la façon dont le chien a été mis en piste.

Toujours dans le rapport, le déroulement des opérations indique que le chien a été mis en piste à l'endroit où le véhicule de l'auteur présumé a été immobilisé (champignonnière).
Je rappelle qu'un instructeur de Gramat m'a affirmé que dans certains cas, quand on a rien de précis à faire renifler au chien, on peut quand même le mettre en piste. Dans l'affaire qui nous intéresse, le chien a été mis en piste dans un endroit où il y avait pas mal d'odeurs, ce qui fragilise la fiabilité du travail voire la décrédibilise.
Toujours selon l'instructeur de Gramat, il arrive quelques fois que le chien fasse sembler de chercher (pour avoir sa récompense ?). Je n'écarte pas cette possibilité.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 10 janv. 2008, 10:23 
Citation :
Merci Jean-Pascal !

Tout ça mérite réflexion.

Il ne te reste plus qu'à prendre contact avec Gras pour lui communiquer ce que Monnin pense de lui : la réaction nous donnera peut-être d'autres info, qui sait ? mwink:
Oui j'y ai pensé, mais il ne veut plus que je l'interroge sur cette affaire.
Et puis, il m'a semblé que cet homme est aujourd'hui sérieusement malade.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 10 janv. 2008, 13:38 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 22:13
Messages : 3531
Citation :
Bon, j'ai parlé hier avec M Monnin au téléphone.

M Aubert s'est trompé ou a menti à G Bouladou sur un point a propos de sa visite à la gendarmerie de Roquevaire le 3 juin 74.
Il reste possible qu'ils aient essayé de contacter une gendarmerie, peut-être en vain comme le dit Mme Aubert le 6 à l'Evêché, mais si c'est le cas, M Aubert en a rajouté quand il raconte que le gendarme de Roquevaire lui aurait dit qu'il transmettait à Auriol. En effet, il n'y avait pas de gendarmerie à Auriol à cette époque.
Je ne comprends pas : voici ce que j'ai trouvé à l'adresse suivante dans la partie intitulée "Les adresses utiles" au 10 ème "bullet point" http://www.mairie-auriol.fr/auriol-prat ... utiles.asp ethink


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 10 janv. 2008, 14:34 
Citation :
Citation :
Bon, j'ai parlé hier avec M Monnin au téléphone.

M Aubert s'est trompé ou a menti à G Bouladou sur un point a propos de sa visite à la gendarmerie de Roquevaire le 3 juin 74.
Il reste possible qu'ils aient essayé de contacter une gendarmerie, peut-être en vain comme le dit Mme Aubert le 6 à l'Evêché, mais si c'est le cas, M Aubert en a rajouté quand il raconte que le gendarme de Roquevaire lui aurait dit qu'il transmettait à Auriol. En effet, il n'y avait pas de gendarmerie à Auriol à cette époque.
Je ne comprends pas : voici ce que j'ai trouvé à l'adresse suivante dans la partie intitulée "Les adresses utiles" au 10 ème "bullet point" http://www.mairie-auriol.fr/auriol-prat ... utiles.asp
Il semblerait en effet qu'il n'y ait pas eu de gendarmerie d'Auriol à l'époque du fait qu'il n'y en a pas actuellement.
Ou alors, il y en avait une et on l'a supprimée, regroupant tout sur Roquevaire. Une retructuration administrative avec suppression de bureaux. Un peu comme on le fait avec la fermeture des bureaux de poste dans les petits villages. Il faudrait savoir s'il y avait en 1974 une gendarmerie à Auriol.
Ou alors, Aubert s'est trompé de patelin. Le gendarme lui a dit qu'il tranmettait à XX et Aubert aura dit Auriol par erreur.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 11 janv. 2008, 08:01 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 22:13
Messages : 3531
Citation :
Il semblerait en effet qu'il n'y ait pas eu de gendarmerie d'Auriol à l'époque du fait qu'il n'y en a pas actuellement.
Ou alors, il y en avait une et on l'a supprimée, regroupant tout sur Roquevaire. Une retructuration administrative avec suppression de bureaux. Un peu comme on le fait avec la fermeture des bureaux de poste dans les petits villages.
Il me semble que Monnin, comprenant l'importance de la question, l'aurait signalé.
Citation :
Il faudrait savoir s'il y avait en 1974 une gendarmerie à Auriol.
Ben ... Monnin dit que non ethink
Citation :
Ou alors, Aubert s'est trompé de patelin. Le gendarme lui a dit qu'il tranmettait à XX et Aubert aura dit Auriol par erreur.
Un patelin de la région qui phonétiquement sonne comme Auriol alors ?
Est-ce que ça existe ?
Par ailleurs, Aubert connait vraisemblablement un minimum la région puisqu'il y a des amis chez qui il laisse même ses enfants.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 11 janv. 2008, 08:33 
Je trouve toutes tes objections valables.

Mais je m'étonne un peu qu'Aubert ait donné des informations erronées dont il savait très bien qu'elles pouvaient facilement être démenties.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 11 janv. 2008, 08:50 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 22:13
Messages : 3531
Attention, c'est en 2004 lors de son interview par Bouladou qu'Alain Aubert parle d'Auriol, rapidement, la troisième fois qu'il parle de Roquevaire.
Jusqu'à présent personne n'avait songé à vérifier l'existence de la gendarmerie d'Auriol.
C'est grace à l'initiative de Jean-Pascal, sinon ça passait inaperçu.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 11 janv. 2008, 10:16 
Mais quand Aubert en parle à Bouladou, qui habite et connaît sa région comme sa poche et est de surcroît ancien policier, je ne comprends pas comment Bouladou ne lui a pas fait remarquer que la chose était impossible car il n'y avait jamais eu de gendarmerie à Auriol. Il devait bien le savoir, quand même. Et Aubert ne pouvait pas ne pas savoir qu'il le savait.
De plus, on se demande comment Bouladou a pu écrire cela dans son livre - sans vérifier - sachant qu'il y aurait inévitablement des lecteurs qui connaitraient le coin et qui tiqueraient sur ce détail.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 119 messages ]  Aller à la page Précédente 14 5 6 7 8 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com