Nous sommes le 15 déc. 2019, 23:01

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 84 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 6
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 juin 2005, 08:06 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
C'est effectivement beaucoup plus probble que Ranucci allant se loger au fond de la champignonnière alors qu'il ne la connaît pas.

Le jugement de valeur ne retire rien à la logique de l'affaire.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 juin 2005, 08:25 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2004, 09:57
Messages : 443
Je ne pense pas comme Casimir que la personne que les Aubert ont vue est forcément le meurtrier. (C'est possible, hein, bien sûr, mais pour moi ce n'est pas une évidence.) Je crois qu'ils ont effectivement vu Ranucci grimper le talus. Je n'achète pas, comme disent les anglo-saxons, ce truc de s'endormir dans la voiture sur le bord de la route juste après l'accident. Je garde la même idée depuis quelques années : c'est dans la champignonnière qu'il est tombé dans les vapes : quand une "syncope" de ce genre se produit, en particulier si c'est par excès d'alcool, on oublie toujours les minutes qui ont précédé, donc il est très possible que l'épisode du talus ait été effacé de sa mémoire. Je crois que c'est lui qu'ils ont vu. Selon moi, il s'est arrêté parce que la roue frottait, il est sorti (par la portière droite) regarder, au moment où il observait la roue à gauche il voit une voiture arriver, il se dit "Merde ! Les voilà !", et par réflexe de défense et de trouille, pour ne pas avoir à répondre de l'accident, il se sauve (bêtement) dans les buissons. (Si ce n'était pas lui, il aurait fallu que l'assassin soit drôlement devin, ou ait un sacré sens de la répartie, pour répondre "Partez, je reviendrai", ne sachant pas de quoi il s'agissait.) Ce qu'il portait dans les bras (s'il portait bien quelque chose), je ne sais pas ce que c'est, mais peut-être effectivement un sac, le sien, qu'il a emporté, par réflexe encore, pour ne rien laisser de personnel dans la voiture au cas où les poursuivants la "fouilleraient". Bon, je n'en sais rien. Mais donc, à mon avis, c'est lui qu'ils ont vu. Je me rends évidemment compte que, contrairement à plein d'autres aspects de l'affaire, ici c'est assez accablant pour lui. Pourtant, non, rien ne dit catégoriquement qu'il est le meurtrier. Par exemple, on ne peut que supposer que le corps de la fillette est arrivé là à ce moment-là. Il a très bien pu être déposé là trois heures plus tard, voire le lendemain. Voire quelques heures avant sa découverte.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 juin 2005, 08:58 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 12:12
Messages : 3461
Localisation : 57
Bonjour Philippe,

je voudrais vous poser une question, et celà en suivant votre logique, qui l'est d'ailleurs.

Ce qui est fou c'est que l'enfant a été retrouvé dans ces buissons.

Ce que je voudrais savoir, c'est:

Où intégrez-vous dans ce cas celui qui a commis ce méfait et par quel hasard, l'enfant fut retrouvé justement là?

Amitiés.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 juin 2005, 09:29 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2004, 09:57
Messages : 443
Bonjour Laurence,
D'abord, le but du jeu, qui n'est pas un jeu justement, n'est pas de se transformer en "parfait petit scénariste" et de construire une histoire. On n'est pas là, il me semble, pour se faire des films où tout colle parfaitement. Et puis ça ne sert à rien. On peut aller voir la justice avec le plus parfait des scénarios, ils ne vont pas dire : "Ah, pas bête, faisons une révision du procès !" Moi je n'ai aucune certitude (contrairement à Gihel ou vous, par exemple), juste quelques suppositions, et en tête quelques trucs qui clochent. Mais bon, je comprends ce que vous voulez dire. Donc : l'assassin, si ce n'est pas Ranucci, peut se situer n'importe où là-dedans. Le corps était peut-être déjà là quand Ranucci est monté dans les buissons (au niveau du "timing", il pouvait être là depuis une bonne demi-heure), on peut même envisager que Ranucci l'ait vu, ait pris le couteau, soit redescendu paniqué, tétanisé. Bref. L'assassin est peut-être venu déposer là le corps, déjà sans vie, le soir du 3, le matin du 4, ou pendant la nuit... Soit parce qu'il savait que la police allait venir fouiller par là, rapport à Ranucci, soit, effectivement, par pur hasard. Mais il y a un truc qui cloche dans le raisonnement de "l'incroyable coïncidence, trop incroyable pour n'être qu'une coïncidence". C'est un raisonnement tordu. En effet, inconsciemment, on se dit : "C'est quand même incroyable que le type qu'on accuse du meurtre soit monté dans les buissons exactement à l'endroit où on a retrouvé le corps." Dans ce sens-là, c'est plus qu'accablant. Mais c'est un faux raisonnement. En fait, c'est : "Un type a été accusé du meurtre parce qu'on a retrouvé le corps là." Ce qui n'a rien d'incroyable. C'est une coïncidence comme il y en a des tas d'autres. Ce n'est pas comme si Ranucci était déjà accusé sur la base de plusieurs autres trucs, et qu'on découvrait ensuite que cet accusé était monté dans les buissons exactement à l'endroit où on a retrouvé le corps. Là, d'accord. Mais quand on dit "Ce serait une coïncidence trop incroyable", on fait le raisonnement à l'envers.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 juin 2005, 09:36 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 12:12
Messages : 3461
Localisation : 57
Lorsque vous parlez du couteau, Philippe, vous envisagez que ce n'est pas le couteau de Ranucci?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 juin 2005, 10:04 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2004, 09:57
Messages : 443
Je n'en sais rien. Mais on peut envisager que ce ne soit pas son couteau, oui. Ça, c'est simplement dans l'hypothèse où le corps était déjà là quand il est arrivé. Il y a des tas d'autres hypothèses. C'est peut-être aussi son couteau, et le sang qui est dessus n'est pas celui de Marie-Dolorès. C'est peut-être aussi son couteau, et le sang qui est dessus est celui de Marie-Dolorès. Il y a des tas d'hypothèses.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 juin 2005, 10:10 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 12:12
Messages : 3461
Localisation : 57
Si votre suggestion est la bonne, Ranucci m'échappe.

Vous comprenez: jusqu'au proçès, il dira que ce couteau est à lui.

C'est un élément si à charge que celà paraît imcompréhensible qu'il dise celà......


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 juin 2005, 18:52 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Citation :
Bonjour Laurence,
D'abord, le but du jeu, qui n'est pas un jeu justement, n'est pas de se transformer en "parfait petit scénariste" et de construire une histoire. On n'est pas là, il me semble, pour se faire des films où tout colle parfaitement. Et puis ça ne sert à rien. On peut aller voir la justice avec le plus parfait des scénarios, ils ne vont pas dire : "Ah, pas bête, faisons une révision du procès !" Moi je n'ai aucune certitude (contrairement à Gihel ou vous, par exemple), juste quelques suppositions, et en tête quelques trucs qui clochent.
Vous m'attribuez des choses qui ne semblent pas me convenir. Je n'ai aucune certitude, sinon celles qui peuvent s'appuyer sur des éléments vérifiables. L'escalier des Cerisiers existe-t-il ? Oui je l'ai vu et je l'ai emprunté, il existe bien un escalier aux cerisiers qui mène à un genre de terrain de jeu.
Mais au-delà, je cherche une hypothèse qui puisse tenir compte de tous les éléments. Dire que mes hypothèses sont des certitudes, c'est trahir un peu le fond de ma pensée.

Alors vous me dites, je n'achète pas - je ne sais pas si c'est tellement à vendre d'ailleurs - la thèse de cet homme qui s'approcherait de la voiture aussitôt qu'elle est garée dans ce creux de route, qui s'enfuirait lorsque surviennent les Aubert, puis qui ferait basculer Ranucci et qui conduirait la voiture à la champignonnière.

J'aimerais bien être comme vous et ne pas devoir "acheter" cette hypothèse mais à chaque fois on se heurte à deux éléments véritablement incontournables et que vous ne parvenez pas à contourner totalement en fait : Ranucci dit qu'il a eu un trou noir, et qu'il ne sait pas comment il s'est retrouvé dans ce tunnel. Il n'a aucune raison de mentir sur ce point, c'est la pire des versions pour la défense. Et la preuve, les jurés ne l'ont pas cru.
La deuxième chose est celle-ci : on ne peut aller dans ce tunnel qu'à la condition de le connaître. C'est trop compliqué pour y parvenir.

1/ Il faut ne pas prendre la première entrée qui est visible elle, située dans une boucle du virage qui fait qu'on ne peut pas la manquer. Pourquoi ne prend-il pas cette entrée ? On ne me présente aucune explication valable. Pour réparer une roue, c'est super, je vous envoie les images en DVD si vous voulez les voir, on est caché de la route, il y a de l'ombre et il ne doit pas y circuler grand monde un jour de Pentecôte à 13h.

2/ Il faut trouver la deuxième entrée qui est beaucoup moins visible, alors qu'il y a une départementale en face qui est tout aussi commode.

3/ Il faut remonter un chemin pas très praticable. En haut de ce chemin, il faut penser à tourner à gauche (un chemin monte sur la droite, pourquoi ne prend-il pas ce chemin sur la droite ? Mystère et boule de gomme.)

4/ Il faut traverser un premier terre-plein, sur cent cinquante mètres tout de même. Oublier des hangars qui se trouvent sur la gauche et se diriger sur la droite sur un terre-plein avec un gros tas de fumier. Pourquoi aller à droite et pas à gauche quand on ne connaît pas ? Quand explique-t-il cela ?

5/ Il faut se mettre en marche arrière sur ledit terre-plein. Pourquoi Ranucci se met-il en marche-arrière ? Mystère et boule de gomme.

6/ Il faut descendre en marche arrière sur une cinquantaine de mètres et une fois dans le tunnel, s'apercevoir qu'il est en pente, qu'il est boueux et qu'on ne voit rien là-dedans.

Ca fait beaucoup pour quelqu'un qui ne connaît pas, non ?

Quelqu'un qui a l'habitude de parcourir ce genre de no man's land, de cacher le produit de ses larcins et de ses vols à la roulotte dans le tunnel en attendant de trouver un receleur. Sans problème, il retrouve tout de suite.

Sinon, après le "raptus criminel" on va devoir inventer le "raptus mutant" qui fait de Ranucci un homme en liaison avec les extra-terrestres qui lui ont donné rendez-vous précisément dans ce tunnel après le sacrifice d'une Iphigénie moderne. Et donc par télépathie, il a trouvé l'entrée tout seul. C'est vol 714 pour Sidney.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 23 juin 2005, 09:21 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2004, 09:57
Messages : 443
Pardon, Gihel, pour ces "certitudes", je ne parlais pas de vos hypothèses, je sais bien que vous cherchez, que vous n'êtes pas "sûr" de ce que vous supposez. Je parlais de votre certitude à propos de l'innocence de Ranucci.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 84 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 6

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com