Nous sommes le 14 déc. 2017, 15:58

Heures au format UTC+01:00


Shoutbox© Breizh Shoutbox v1.5.0



Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 18 messages ]  Aller à la page 1 2 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 29 nov. 2006, 08:47 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 27 janv. 2005, 17:21
Messages : 1407
Localisation : BELGIQUE
Je pense qu'il est difficile de se faire une opinion sans heurter. Il a sans aucun doute eu un passé chahuté avec tous les déménagements (et l'impossibilité, ainsi, d'avoir des attaches stables et des relations suivies avec des amis) et un traumatisme suite aux coups de couteau de son père à sa mère. Et d'autres diront que sa mère le maternait et qu'il était pratiquement livré à lui-même en tenant entre autres le bar de sa mère dès un très jeune âge.

Mais tous les mères (sauf les exceptions qui confirment la règle) n'essayent-elles pas au départ de faire tout leur possible pour réussi l'éducation de leurs enfants ? La mère la plus aimante peut encore faire tout ce qu'elle peut en croyant le faire convenablement et encore être tout à fait à côté du sujet....(exemple hors sujet : les enfants hyper-gâtés, on les gâte pour leur donner un maximum et on oublie de réaliser que ça leur donne une mauvaise idée de la vie dans laquelle il faut à certains moments se battre pour obtenir ce qu'on veut).
:roll:

_________________
My soul is painted like the wings of butterflies


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 29 nov. 2006, 08:56 
Chantal a écrit :
Je pense qu'il est difficile de se faire une opinion sans heurter. Il a sans aucun doute eu un passé chahuté avec tous les déménagements (et l'impossibilité, ainsi, d'avoir des attaches stables et des relations suivies avec des amis) et un traumatisme suite aux coups de couteau de son père à sa mère. Et d'autres diront que sa mère le maternait et qu'il était pratiquement livré à lui-même en tenant entre autres le bar de sa mère dès un très jeune âge.

Mais tous les mères (sauf les exceptions qui confirment la règle) n'essayent-elles pas au départ de faire tout leur possible pour réussi l'éducation de leurs enfants ? La mère la plus aimante peut encore faire tout ce qu'elle peut en croyant le faire convenablement et encore être tout à fait à côté du sujet....(exemple hors sujet : les enfants hyper-gâtés, on les gâte pour leur donner un maximum et on oublie de réaliser que ça leur donne une mauvaise idée de la vie dans laquelle il faut à certains moments se battre pour obtenir ce qu'on veut).
:roll:


J'ignore quelle a été réellement l'éducation de CR et ses relations exactes avec sa mère.

Mais de toutes manières, il est bien évident qu'il ne saurait être question de reprocher quoi que ce soit à cette pauvre Mme Mathon, qui a fait ce qu'elle a pu, comme elle a pu, avec les moyens dont elle disposait, et dont on ne peut en tout cas douter qu'elle ait aimé son fils au-delà de tout.

Quelle ait pu commettre des erreurs est non seulement probable mais certain, puisque nous en commettons tous. Que celui qui n'a jamais commis d'erreur avec ses enfants ose lui jeter la première pierre !


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 29 nov. 2006, 09:27 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 27 janv. 2005, 17:21
Messages : 1407
Localisation : BELGIQUE
Danou a écrit :
Quelle ait pu commettre des erreurs est non seulement probable mais certain, puisque nous en commettons tous. Que celui qui n'a jamais commis d'erreur avec ses enfants ose lui jeter la première pierre !



Je ne peux être plus d'accord avec vous ! :wink:

_________________
My soul is painted like the wings of butterflies


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 30 nov. 2006, 10:10 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 21:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Il me semble que Mme Mathon a fait tout son possible pour assurer une éducation correcte à son fils.

Je pense même me souvenir pour l'avoir lu quelque part qu'elle l'avait scolarisé dans un établissement privé.

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 30 nov. 2006, 10:59 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 26 janv. 2006, 21:15
Messages : 63
Localisation : Pirae (Polynésie)
didi a écrit :
Je pense même me souvenir pour l'avoir lu quelque part qu'elle l'avait scolarisé dans un établissement privé.



l'éducation dans le privé serait elle meilleure?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 30 nov. 2006, 11:05 
fred49 a écrit :
didi a écrit :
Je pense même me souvenir pour l'avoir lu quelque part qu'elle l'avait scolarisé dans un établissement privé.



l'éducation dans le privé serait elle meilleure?


C'est un autre débat. Le fait est qu'à tort ou à raison, elle a la réputation de l'être. Et le prestige - encore une fois justifié ou non - de l'enseignement privé, était encore beaucoup plus grand dans les années 70.
Je pense que Didi a voulu dire que Mme Mathon était prête à tous les sacrifices, financiers et autres, pour assurer à son fils la meilleure éducation possible (selon ses normes à elle du moins).

Il ne fait aucun doute que Mme Mathon a profondément aimé son fils et a fait tout ce qu'elle a pu pour lui donner les meilleures chances dans la vie.
Il serait ignoble de l'accabler pour les erreurs qu'elle a pu commettre, qu'elle a même certainement commises, comme chacun d'entre nous ..


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 30 nov. 2006, 18:12 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 27 janv. 2005, 17:21
Messages : 1407
Localisation : BELGIQUE
Danou a écrit :
fred49 a écrit :
didi a écrit :
Je pense même me souvenir pour l'avoir lu quelque part qu'elle l'avait scolarisé dans un établissement privé.



l'éducation dans le privé serait elle meilleure?


C'est un autre débat. Le fait est qu'à tort ou à raison, elle a la réputation de l'être. Et le prestige - encore une fois justifié ou non - de l'enseignement privé, était encore beaucoup plus grand dans les années 70.
Je pense que Didi a voulu dire que Mme Mathon était prête à tous les sacrifices, financiers et autres, pour assurer à son fils la meilleure éducation possible (selon ses normes à elle du moins).

Il ne fait aucun doute que Mme Mathon a profondément aimé son fils et a fait tout ce qu'elle a pu pour lui donner les meilleures chances dans la vie.
Il serait ignoble de l'accabler pour les erreurs qu'elle a pu commettre, qu'elle a même certainement commises, comme chacun d'entre nous ..


Je suis tout à fait d'accord avec vous.

_________________
My soul is painted like the wings of butterflies


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 30 nov. 2006, 18:17 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 27 janv. 2005, 17:21
Messages : 1407
Localisation : BELGIQUE
Danou a écrit :
fred49 a écrit :
didi a écrit :
Je pense même me souvenir pour l'avoir lu quelque part qu'elle l'avait scolarisé dans un établissement privé.



l'éducation dans le privé serait elle meilleure?


C'est un autre débat. Le fait est qu'à tort ou à raison, elle a la réputation de l'être. Et le prestige - encore une fois justifié ou non - de l'enseignement privé, était encore beaucoup plus grand dans les années 70.
Je pense que Didi a voulu dire que Mme Mathon était prête à tous les sacrifices, financiers et autres, pour assurer à son fils la meilleure éducation possible (selon ses normes à elle du moins).

Il ne fait aucun doute que Mme Mathon a profondément aimé son fils et a fait tout ce qu'elle a pu pour lui donner les meilleures chances dans la vie.
Il serait ignoble de l'accabler pour les erreurs qu'elle a pu commettre, qu'elle a même certainement commises, comme chacun d'entre nous ..


Je suis tout à fait d'accord avec vous. Pourtant on n'est pas tendre pour elle dans le bouquin "Autopsie d'une imposture", j'ai entre autres lu qu'elle l'avait abandonné à son sort quand il était en garde à vue parce qu'elle avait à rentrer pour nourrir ses chats. Un peu dur quand même quand on pense dans quel tourbillon cette femme devait être prise face à tous ces policiers...

_________________
My soul is painted like the wings of butterflies


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 30 nov. 2006, 19:04 
Chantal a écrit :
Danou a écrit :
fred49 a écrit :
didi a écrit :
Je pense même me souvenir pour l'avoir lu quelque part qu'elle l'avait scolarisé dans un établissement privé.



l'éducation dans le privé serait elle meilleure?


C'est un autre débat. Le fait est qu'à tort ou à raison, elle a la réputation de l'être. Et le prestige - encore une fois justifié ou non - de l'enseignement privé, était encore beaucoup plus grand dans les années 70.
Je pense que Didi a voulu dire que Mme Mathon était prête à tous les sacrifices, financiers et autres, pour assurer à son fils la meilleure éducation possible (selon ses normes à elle du moins).

Il ne fait aucun doute que Mme Mathon a profondément aimé son fils et a fait tout ce qu'elle a pu pour lui donner les meilleures chances dans la vie.
Il serait ignoble de l'accabler pour les erreurs qu'elle a pu commettre, qu'elle a même certainement commises, comme chacun d'entre nous ..


Je suis tout à fait d'accord avec vous. Pourtant on n'est pas tendre pour elle dans le bouquin "Autopsie d'une imposture", j'ai entre autres lu qu'elle l'avait abandonné à son sort quand il était en garde à vue parce qu'elle avait à rentrer pour nourrir ses chats. Un peu dur quand même quand on pense dans quel tourbillon cette femme devait être prise face à tous ces policiers...


Oui, j'ai trouvé moi aussi que Gérard Bouladou aurait mieux fait de se taire que de faire ce genre de réflexion. C'est d'ailleurs l'une des choses qui me mettent mal à l'aise dans son livre, pourtant bien documenté et souvent convaincant.
On a l'impression que tout lui est bon, même le détail le plus infime, pour porter une lumière négative non seulement sur CR mais sur tout ce qui gravite autour de lui, tout qui pourrait donner de lui une image un peu favorable ou aller à sa décharge. On dirait qu'il fait feu de tout bois, n'hésitant ni à consacrer un long chapitre au bourreau, ni à suggérer que Moussy n'est qu'une invention de Gilles Perrault, ni à isoler de son contexte sans essayer de comprendre tout ce qui, chez Mme Mathon, pourrait casser l'image de mère aimante et dévouée que l'on connait généralement d'elle.
Je trouve ça assez moche.
Gérard Bouladou a incontestablement accompli un travail sérieux et très fouillé. Sa thèse est-elle la bonne ? Je n'en sais rien. Mais son argumentation est, tout au long du livre, suffisamment étoffée et solide pour pouvoir se passer de ces remarques insidieuses et mesquines telles que celles qui concernent par exemple Mme Mathon.
Le moins qu'on puisse dire est que ce livre ne gagne rien à ce manque d'élégance morale.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 01 déc. 2006, 09:03 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 27 janv. 2005, 17:21
Messages : 1407
Localisation : BELGIQUE
J'ai trouvé qu'il soulignait à fond les "qualités" telles que Gilles Perrault dont le talent est immense et reconnu, Jean-François Le Forsonney qui était débutant et dont le talent est actuellement tout aussi immense, Mme Mathon qui est à plaindre dans tous les sens du terme...comme pour mieux les saquer à fond quelques pages ou quelques lignes plus loin, comme pour dire "je les respecte mais je les démollis quand même"...ça m'a donné une impression bizarre de ne plus trop savoir ce qu'il fallait en penser. :roll:

_________________
My soul is painted like the wings of butterflies


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 01 déc. 2006, 10:22 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 07 juil. 2006, 14:45
Messages : 1282
Localisation : Vitrolles
C'est un ce que je disais il y a quelques :
Quand on commence à investiguer sur une affaire, et qu'on ait déjà hyper convaincu à priori d'une thèse (innocentiste ou culpabiliste), on est forcément impartial... Et Gérard Bouladou fait donc feu de tout bois.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 01 déc. 2006, 19:21 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 06:45
Messages : 4407
Localisation : Paris
joaquin a écrit :
C'est un ce que je disais il y a quelques :
Quand on commence à investiguer sur une affaire, et qu'on ait déjà hyper convaincu à priori d'une thèse (innocentiste ou culpabiliste), on est forcément impartial... Et Gérard Bouladou fait donc feu de tout bois.


Partial, vouliez vous dire ?

Tout le problème est lorsqu'il met le feu à des éléments ignifugés...

Nier que G.Perrault ait rencontré E.Spinelli, M.Guazzone, M.Alessandra pour reconnaitre ensuite que ces excellentes personnes ont refusé de confirmer avoir parlé à G.Perrault parce que ce dernier avait déformé leurs propos, laisse évidemment penser qu'il y a anguille sous roche....


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 26 janv. 2007, 13:34 
Chantal a écrit :
Je pense qu'il est difficile de se faire une opinion sans heurter. Il a sans aucun doute eu un passé chahuté avec tous les déménagements (et l'impossibilité, ainsi, d'avoir des attaches stables et des relations suivies avec des amis) et un traumatisme suite aux coups de couteau de son père à sa mère.


Et pourtant il écrit en août 74 :

Citation :
Katy m'a écrit, je vais tâcher d'y répondre, mais je ne vois vraiment pas quoi lui dire. Elle est croyante à 100 %, et me parle de Dieu à chacune de ses phrases, elle veut « m'apporter l'amour de Dieu » en me citant l'évangile. J'ai presque envie de lui répondre que Dieu ne doit pas exister, sinon dans son imagination. Moi qui n'ai jamais rien fait contre quiconque, je suis là comme ça, du jour au lendemain, avec aussi ce deuil douloureux, toi aussi, dont je devine toute la peine. Pour tous, cela est plus qu'injuste.
Je t'avais dit qu'on en parlerait plus, je m'en excuse. Je n'ai pas encore reçu de lettre de Jean, je me languis de savoir ce qu'il fait maintenant, on était bons amis. Depuis sa rupture, ça ne m'étonnerait pas qu'il ait passé son temps à vagabonder en Grèce ou ailleurs... tu le connais. Je suis curieux de savoir comment il a fait pour avoir ta nouvelle adresse; il doit avoir son propre service de renseignements, tu me le diras...



en janvier 1975 :

Citation :
La semaine dernière, j'ai lu le dossier complet, je ne te ferai pas de remarques ici, juste un détail : parmi les noms d'amis ou de personnes me connaissant assez bien que j'ai donnés pour l'enquête (qui fréquentez-vous ? etc.), dans le dossier il n'y a aucune déposition venant de mes amis. Juste quelques personnes que je connais à peine de nom. Ils font comme s'ils avaient peur d'enregistrer des déclarations me concernant qui soient trop à mon avantage. Je n'ai que des amis et bien vu de partout. Le camouflage continue même sur ce point. C'est plutôt écoeurant. J'ai signalé ce fait aux avocats. Ils ont du travail pour rétablir la vérité.
Non contents d'avoir réussi à me tromper et m'abuser au début avec la police, voilà que maintenant l'instruction continue à se livrer à des tripotages. Heureusement qu'on ne peut plus nous cacher les éléments matériels et témoignages prouvant que je n'y suis pour rien dans ce drame.
Ça ira mieux quand de nouvelles enquêtes seront ordonnées, car après tout ce qui s'est passé, je n'ai plus tellement confiance dans la justice et tant qu'elle n'aura pas mis la main sur le vrai coupable, elle tentera de s'en prendre à moi de quelque manière.


Et :
Citation :
J'ai reçu des nouvelles d'amis de Voiron, par l'intermédiaire du frère Bonnard * du collège. Il a été bouleversé par ce qui m'arrive, il se propose de venir me voir dès qu'il aura l'autorisation voulue, mais pas pour prêcher, pour me remonter le moral. C'est un brave homme, sympathique. Si certains avaient la moitié de sa conscience, ou de son honnêteté, je ne serais pas ici.
Jeudi, tu m'avais annoncé la visite de Me Le Forsonney, je ne l'ai pas vu, c'est Me Fraticell


Citation :
P.S.: Mon bonjour aux amis (ies)
Louis ne devait-il pas venir quelques jours?


Fin 75 :
Citation :
La semaine prochaine, j'enverrai à nos amis et connaissances la carte de voeux de Noël, ou dans 15 jours celle du Nouvel An. Je les ai. Aucune lettre reçue par ailleurs. J'espère bien la visite de J.-F.L. Cette semaine ; tu lui as rappelé ce jour que je l'attendais, peut-être à samedi sa visite ? De toute façon, s'il y a du nouveau concernant l'enquête de l'I.G.S., s'il le sait, il te le dira et tu me le communiqueras au parloir suivant avec malheureusement une semaine de retard.


Citation :
J'ai bien reçu en dernier courrier ta lettre du lundi 12 avec des cartes de voeux d'amis. Je te les renvoie ci-joint. Il y a 5 cartes (Maria, I., Éliane, C. Corso) et aussi deux lettres.



Mais en fait impossible de distinguer une relation avec qui il serait sorti régulièrement en 72-74 et dont Gilles Perrault aurait pu "faire usage" pour appuyer son chapitre sur la psychologie de CR ...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 26 janv. 2007, 13:42 
Je me suis souvent dit que j'aimerais bien retrouver tous ces Jean, Eliane, Kathy, Monique et Gilbert Bodj, qui ont connu le CR d'avant l'affaire.

Mais cela me semble impossible. En admettant même qu'ils soient disposés à parler, je ne vois absolument aucune manière de les retrouver.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 26 janv. 2007, 13:45 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 22:13
Messages : 3530
Si tu devais faire des recherches dans l'annuaire, c'est M'Bodj, pas Bodj.

_________________
Argumenter avec les imbéciles, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon.
D'abord, le pigeon va renverser les pièces et chier sur l'échiquier.
Puis, il se pavanera comme s'il avait gagné la partie.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 18 messages ]  Aller à la page 1 2 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com