Nous sommes le 18 juil. 2019, 08:34

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 52 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luPosté : 05 juil. 2007, 18:34 
Aurélien :
"Ranucci avait des amis à marseille, bien plus que Benvenutti."

Ah bon ? d'où tiens tu cela ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 05 juil. 2007, 19:09 
Citation :
Que Benvenutti n'ait pas été particulièrement copain avec CR, je le sais. Mais le fait qu'il ait eu son adresse signifie tout de même qu'ils ne se détestaient pas, sinon Benvenutti ne la lui aurait pas donnée. CR a pu se dire que, puisqu'il se trouvait à Marseille, il pouvait aller lui dire bonjour. Point n'est besoin pour cela d'être particulièrement copains. Il suffit de ne pas être enemis et de ne pas trop savoir quoi faire d'autre.
Bienvenutti n'habitait pas Marseille. Cette adresse trouvée sur un carnet que Ranucci portait sur lui, est l'adresse des parents de Bienvenutti.
Lui habite en région parisienne. Il est probable que Ranucci le savait.
Il est possible dans ce cas là que l'adresse parisienne de Bienvenutti figure aussi sur le carnet.

Au fait, ce carnet pourquoi n'a-t-il pas été saisi ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 05 juil. 2007, 19:14 
Citation :
Aurélien :
"Ranucci avait des amis à marseille, bien plus que Benvenutti."

Ah bon ? d'où tiens tu cela ?
il n'y a qu'à voir les personnes "entendues" qui habitaient Marseille.

Monique Bodj habitait Marseille et Ranucci pouvait avoir envie d'aller lui montrer son "coupé 304".


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 05 juil. 2007, 19:43 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 05:45
Messages : 4415
Localisation : Paris
Bonsoir Patrese,

Pour tout vous dire, dans cette affaire où l'accusation s'est montrée incapable de fournir, à l'époque comme maintenant, la moindre preuve matérielle de la culpabilité de Christian Ranucci, je n'ai pas d'autre choix que de dire qu'il ne pouvait être condamné ni même poursuivi.

L'extraordinaire emballement de l'enquête les premiers jours et ses carences, l'absence d'actes élémentaires d'instruction, le caractère expéditif du procès en 2 jours, les pressions reconnues sur le Chef de l'Etat pour que la grâce ne soit pas accordée à CRanucci, l'acharnement de la Cour de cassation... me font pencher vers la probabilité d'une monstrueuse bavure.

Pour en revenir à la problématique que vous soulevez sur les convictions de CRanucci, je comprends mal que vous vous étonniez du fait qu'il ait pu porter ostensiblement une croix lors de son procès, défendant son innocence (initiative de sa mère), et le fait que, deux ans après et dans le contexte inamaginable de son dernier chemin vers la mort, il ait pu rejeter l'intervention d'un prêtre... En terme de cohérence, je vous trouve exigeant.

La personnalité de Ranucci est difficile à cerner, pas plus ni moins que la vôtre ou que la mienne, ce n'est pas cela qui en fait un coupable.

Bienvenue dans cet espace d'échange.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 06 juil. 2007, 07:04 
Citation :
Et le coupé Peugeot était stationné à l'aplomb (peut-être pas direct mais à quelques mètres près) de l'endroit où on retrouvera le corps.
C'est quand même assez lourd. Encore une coïncidence ?
Non, ce n’est ni à l’aplomb, ni à quelques mètres.
Si on tient compte des photos prises le jour de la reconstitution, c’est à plusieurs dizaines de mètres.
Si on tient compte du rapport du maître chien, c’est à une centaine de mètres.
Si on tient compte des témoignages des Aubert, c’est à plusieurs centaines de mètres.

Alors dans la mesure où ce n’est ni à l’aplomb, ni à quelques mètres, il faut expliquer la trace de sabot.
Citation :
Ce sont les gendarmes ou les policiers qui ont barbouillé la lame du sang de la petite ? J'ai du mal, beaucoup de mal avec cette théorie ...
Là, tu caricatures. Pourquoi parles-tu du sang de la petite ?
Parler de sang pouvant appartenir à la petite et à Ranucci, me semble plus objectif.

Maintenant s'agissant de sang, encore faut-il être sûr qu’il y en avait sur la lame. Pourquoi le 7, Melle Di Marino demande-t-elle à Ranucci s’il a essuyé le couteau ? Est-ce que l’on pose une question comme ça, s’il y a du sang sur le couteau.
Ce sont les gendarmes ou les policiers qui ont essuyé la lame ?

Plus tard sur les documents qui font états des scellés, les pierres et la branche sont toujours tachées de sang, le couteau ne l’est plus.
Ce sont les policiers qui ont essuyé la lame ?

Et pourquoi a-t-on fait disparaître ce couteau si rapidement ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 06 juil. 2007, 07:46 
« Danou » a écrit:Et le coupé Peugeot était stationné à l'aplomb (peut-être pas direct mais à quelques mètres près) de l'endroit où on retrouvera le corps. C'est quand même assez lourd. Encore une coïncidence ?

Et pourquoi pas ? ça existe les coïncidences.
C Ranucci était peut-être au mauvais endroit au mauvais moment, mais ça ne fait pas de lui inévitablement le coupable.

Et encore une fois, rien ne vient précisément nous indiquer où la voiture s'est arrêtée.
Les Aubert ont fait deux témoignages qui sont différents. Celui de Gréasque et celui de l'Evêché. Le premier parle d'une distance parcourue d'env 1km et le second d'env 1 à 2 kms.
Alors lequel dit vrai ?

Curieusement, je trouve que celui de l'Evêché fragilise l'accusation car la distance indiquée nous éloigne assez nettement du Lieu du crime.

Dans son PV de transport sur les lieux du 5 juin, la juge écrit : "Sur les indications qui nous ont été données, nous nous sommes dirigés sur les lieux de la découverte."
Voilà, aucune autre précision. Les Aubert ne sont même pas cités. Et pourtant, ils ont appelé la gendarmerie de Gréasque le 5 vers 12h30.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 06 juil. 2007, 08:05 
Jpasc, il est inutile de reprendre point par point les différentes coïncidences que j'énumère pour m'expliquer comment elles pourraient s'expliquer. Depuis plus d'un an que je suis sur le forum, je connais la plupart de ces objections et suis même assez ou tout à fait d'accord avec certaines d'entre elles.

Je répète que c'est la quantité de ces coïncidences qui me gêne, même si on peut trouver pour chacune 1 ou plusieurs explications.
1 coïncidence, je veux bien, ça existe et c'est même assez courant au quotidien. 2, c'est déjà moins fréquent. 3, ça passe assez mal. Et au-delà ...

Et ne me ressortez pas l'argument selon lequel le doute doit toujours profiter à l'accusé et qu'il n'est pas normal qu'il n'ait pas profité à CR, car vous enfonceriez des portes ouvertes puisque je suis entièrement d'accord pour dire que, sur le plan strictement juridique, je veux bien considérer CR comme non-coupable.

Mais si je suis sur le forum, c'est pour essayer de cerner la vérité tout court.

Et dans cette optique, je maintiens qu'il y a dans cette affaire trop de coïncidences pour mon goût


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 06 juil. 2007, 09:21 
le pb avec vous c'est que vous ne supportez pas qu'on vous contredise ou même juste qu'on essaie d'apporter des explications qui sont cohérentes.

D'ailleurs, vous reconnaissez vosu même qu'elles le sont mais ça ne vous suffit pas manifestement.

Vous semblez pouvoir condamner quelqu'un juste sur des coincidences. Moi non.
C'est ça votre recherche de la vérité ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 06 juil. 2007, 09:39 
Franchement, Jpasc, je trouve qu'on pourrait très facilement trouver sur le forum des personnes qui supportent la contradiction beaucoup plus mal que moi.

Ne pas être d'accord avec vous ne signifie pas avoir l'esprit de contradiction.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 06 juil. 2007, 15:31 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 05 juil. 2007, 13:19
Messages : 9
Localisation : Ile de France
Bonjour webrider et merci de votre accueil,

Je regrette si j'ai pu paraître exigeant, je me suis peut être exprimé maladroitement et je pense être quelqu'un de tolérant et ouvert. Bien entendu, ce que j'ai dit n'est pas très important et encore une fois c'est plus la personnalité du personnage que j'ai essayé de comprendre.

C'est sûr que ce qui ma choqué moi aussi c'est quand même la manière dont a été jugé Ranucci : Un procès pour le moins expéditif dans un climat extrêmement tendu et hostile qui mène un homme à la guillotine sans preuves réelles. Je pense d'ailleurs qu'une des bonnes choses de l'abolition de la peine de mort est de dépassionner un peu les procès de cours d'assises et les rendre quand même plus humains.

J'ai l'impression parfois qu'on ne trouvera vraiment aucune preuve ni de l'innocence ni de la culpabilité de Ranucci mais finalement le fait que des gens cherchent encore, réhabilite en tous cas un peu ce procès bâclé et vite expédié.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 06 juil. 2007, 16:32 
Citation :
Patrese
J'ai l'impression parfois qu'on ne trouvera vraiment aucune preuve ni de l'innocence ni de la culpabilité de Ranucci mais finalement le fait que des gens cherchent encore, réhabilite en tous cas un peu ce procès bâclé et vite expédié.
C'est aussi comme cela que je vois les choses.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 06 juil. 2007, 17:02 
Citation :
Bonjour webrider et merci de votre accueil,

Je regrette si j'ai pu paraître exigeant, je me suis peut être exprimé maladroitement et je pense être quelqu'un de tolérant et ouvert. Bien entendu, ce que j'ai dit n'est pas très important et encore une fois c'est plus la personnalité du personnage que j'ai essayé de comprendre.

C'est sûr que ce qui ma choqué moi aussi c'est quand même la manière dont a été jugé Ranucci : Un procès pour le moins expéditif dans un climat extrêmement tendu et hostile qui mène un homme à la guillotine sans preuves réelles. Je pense d'ailleurs qu'une des bonnes choses de l'abolition de la peine de mort est de dépassionner un peu les procès de cours d'assises et les rendre quand même plus humains.

J'ai l'impression parfois qu'on ne trouvera vraiment aucune preuve ni de l'innocence ni de la culpabilité de Ranucci mais finalement le fait que des gens cherchent encore, réhabilite en tous cas un peu ce procès bâclé et vite expédié.


Bonjour et bienvenue Patrese
Je suis assez d'accord avec vous, moi aussi c'est au sujet de la personnalité de Ranucci que j'aimerai en savoir plus.
On a tellement entendu tout et son contraire que finalement on n'arrive pas à démeler le vrai du faux.
Dernier exemple en date, le témoignage de Mr Rabineau ( que l'on attend avec impatience sur le forum ), copain de régiment de Ranucci, qui l'a donc fréquenté de près, qui estime que celui ci n'était pas bien normal.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Croyant ou non croyant ?
Message non luPosté : 06 juil. 2007, 19:11 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 31 janv. 2007, 12:59
Messages : 44
Localisation : Alpes de haute Provence
Citation :
Il y a un exemple que j'ai relevé dans "faites entrer l'accusé" (je crois qu'il s'agit de cette émission) où il a été dit que pendant son procès Ranucci a arboré fièrement et ostensiblement une grande croix chrétienne sur son torse, je site, de type "croix de cardinal" (Ce qui a apparemment choqué pas mal de gens qui prenaient ça pour de la provocation). Le jour de son exécution un de ses avocats a dit qu'il avait refusé de voir le prêtre, je trouve cela incohérent.


Non je peux comprendre: Vous êtes croyant vous vous savez innocent, pendant tout le procés vous avez attendu un signe; et rien.
Ne croyez vous pas que la rencontre avec un prêtre avant l'exécution soit bien utile???????


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 06 juil. 2007, 19:42 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 05:45
Messages : 4415
Localisation : Paris
Citation :
Bonjour webrider et merci de votre accueil,

Je regrette si j'ai pu paraître exigeant, je me suis peut être exprimé maladroitement et je pense être quelqu'un de tolérant et ouvert. Bien entendu, ce que j'ai dit n'est pas très important et encore une fois c'est plus la personnalité du personnage que j'ai essayé de comprendre.

C'est sûr que ce qui ma choqué moi aussi c'est quand même la manière dont a été jugé Ranucci : Un procès pour le moins expéditif dans un climat extrêmement tendu et hostile qui mène un homme à la guillotine sans preuves réelles. Je pense d'ailleurs qu'une des bonnes choses de l'abolition de la peine de mort est de dépassionner un peu les procès de cours d'assises et les rendre quand même plus humains.

J'ai l'impression parfois qu'on ne trouvera vraiment aucune preuve ni de l'innocence ni de la culpabilité de Ranucci mais finalement le fait que des gens cherchent encore, réhabilite en tous cas un peu ce procès bâclé et vite expédié.
A l'usage, vous constaterez que je m'exprime directement et parfois sans doute de façon un peu abrupte... c'est toujours sans sous-entendu...

Ce dossier est tragique : Ranucci a été condamné sans qu'aucune preuve formelle ait été produite contre lui... Il est évidememnt impossible de prouver qu'il n'a pas fait ce qu'on lui reproché.

Depuis 30 ans qu'on revient point par point sur les étapes de l'affaire, il s'avère qu'une constatation se confirme : Ranucci a été condammné en l'absence de preuve matérielle, d'après les affirmations de l'accusation, en grande partie défavorisé par un système de défense dépassé et sur une attitude personnelle au procès qui a été insupportable...

On comprend que l'idée même d'avoir pu se tromper est difficile à admettre par l'échelle judiciaire, jusqu'à l'ancien Président.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Croyant ou non croyant ?
Message non luPosté : 06 juil. 2007, 19:45 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Citation :
Bonjour à tous,

......

Il y a un exemple que j'ai relevé dans "faites entrer l'accusé" (je crois qu'il s'agit de cette émission) où il a été dit que pendant son procès Ranucci a arboré fièrement et ostensiblement une grande croix chrétienne sur son torse, je site, de type "croix de cardinal" (Ce qui a apparemment choqué pas mal de gens qui prenaient ça pour de la provocation). Le jour de son exécution un de ses avocats a dit qu'il avait refusé de voir le prêtre, je trouve cela incohérent.

Bien entendu nul ne sait comment il réagirait dans de telles circonstances, surtout pour quelqu'un de 20 ans, mais quand même cela me choque un peu
Bonjour Patrese, et Bienvenue.

Vous êtes croyant, dites-vous.
Alors vous devez vous souvenir de la mort du Christ et des 7 paroles prononcées sur la croix. Et parmi l'une d'elles, il y a celle-ci
"Père, père ! Pourquoi m'as-tu abandonné ?"

Même lui, à l'instant de sa mort, perd la confiance en son Dieu.

Et Christian Ranucci n'est pas le Christ !!

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 52 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com