Nous sommes le 17 août 2019, 18:55

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 52 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luPosté : 11 juil. 2007, 07:56 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 27 janv. 2005, 16:21
Messages : 1407
Localisation : BELGIQUE
Citation :
J'ai l'impression parfois qu'on ne trouvera vraiment aucune preuve ni de l'innocence ni de la culpabilité de Ranucci mais finalement le fait que des gens cherchent encore, réhabilite en tous cas un peu ce procès bâclé et vite expédié.
Je partage totalement cette impression... edoh ethink

_________________
My soul is painted like the wings of butterflies


Haut
   
 Sujet du message : Réponse à Chantal
Message non luPosté : 18 sept. 2007, 18:19 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 sept. 2007, 17:09
Messages : 4
Bonjour,

Nouveau sur ce forum, je salue tout le monde.
L’affaire Ranucci me passionne depuis longtemps, et j’ai été surpris récemment de constater que je n’étais pas le seul, vu le nombre de sites lui étant consacrés, et le nombre de personnes connaissant parfaitement tous les détails de l’affaire. Je n’ai aucune certitude quant à l’innocence ou la culpabilité de Ranucci, et je ne vous amène aucun scoop (hélas !), comme vous tous, je suis frappé que l’on ait coupé la tête d’un bonhomme sans être certain qu’il soit tranchable, ou le contraire…
Ce que je veux dire ici, c’est que je pense que l’on s’appuie et que l’on discute de faits qui ont été à mon avis déformés.
Ranucci s’est trouvé au mauvais endroit et au mauvais moment historiquement parlant. Si en plus il n’a rien à voir avec le meurtre de Marie-Dolores, c’est le gars le moins chanceux des années 70 !!!
Je suis sur que comme moi vous avez vu la série des « Faites entrer l’accusé », et les affaires Patrick Henry, Matencio, Pierre Goldmann, baron Empain, Besse et Mesrine, les assassinats des juges Michel et Renaud… Tout ceci se passe à la même époque… Je suis né en 69, donc je n’ai pas connu intellectuellement cette période, mais il me semble que c’était un beau bordel, entre l’explosion de mai 68 qui tirait d’un bord, et les conservateurs qui tiraient de l’autre. Vu d’ici, cela semble une période aux mœurs troublées et aux idéologies très marquées (la droite profonde et tous les mouvements d’extrême gauche ; la France profonde et la libération sexuelle…) ; et pas mal d’affaires criminelles ou judiciaires marquantes sont apparues au cours de ces années-là. Dans les années 70, on invitait sur les plateaux de télé des pédophiles dans le vent qui revendiquaient pratiquer l’amour libre avec des jeunes ; c’était nouveau, c’était libertaire. Tout semblait interdit mais tout semblait possible aussi, y compris les crimes les plus atroces (Henry, Matencio…).
Aujourd’hui, on tape sur les flics et les profs, alors qu’ils sont formés, diplômés et respectueux. Les mœurs ont toujours un train de retard, parce qu’ils me semble qu’avant, y compris dans ces années-là, ils étaient beaucoup moins respectables et beaucoup plus respectés. Je pense qu’il devait y avoir un paquet d’imbéciles dans la police, et un plus gros paquet encore chez les gendarmes…

Mon introduction est un peu longue, mais voilà où je veux en venir. Ranucci s’est fait pincer après un accrochage en voiture proche du lieu d’un meurtre. Pour moi, c’est ce qui a suffi. Le raz le bol d’une certaine partie de la population pour cette dégradation des mœurs, de ces jeunes qui foutent le bordel, peut-être son air effronté et ses mensonges, la petite fille découverte morte, et on s’est dit : celui-là, on le tient, il ne va pas s’en tirer. Et je crois que toute l’enquête s’est faite avec ce postulat : il ne faut pas que celui-ci s’en tire. La mayonnaise a pris dans la tête de tous ceux qui ont pris part à l’enquête, c’est lui, c’est lui, il faut absolument le coincer, et tout a été déformé. Je suis persuadé que dans les procès verbaux, toute la réalité a été modifiée pour que ça colle avec : Ranucci coupable.

Et donc que l’on discute de faits qui ne sont pas la réalité…

Voilà, c’est la seule opinion que j’ai, et je sais que ça ne fait pas du tout avancer une cause ou une autre. Mais le couteau retrouvé à un endroit qu’indique Ranucci, maculé de sang, pour moi, la réalité peut très bien être : le couteau a été retrouvé, on a fait dire et signer à Ranucci que c’était là, en un endroit que lui seul pouvait connaître, et on l’a trempé dans les plaies de la petite pour que cette fois, on le tienne vraiment ! Je crois que la mauvaise foi des enquêteurs dans cette affaire a été considérable.

Je ne crois pas que les époux Aubert aient dit la vérité, mais eux seuls savent à quel point ils ont menti. Et quand bien même ils auraient menti, cela ne prouve pas non plus que Ranucci soit innocent.
Les époux Aubert, certains enquêteurs, savent à quel point ils ont déformé la réalité ; mais je ne crois pas que quiconque, à part donc l’auteur s’il est vivant, connaisse le meurtrier de Marie-Dolores.
J’ai lu plusieurs fois sur ce forum que l’enquête avait été bâclée, mais pour moi, c’est bien pire que ça : elle a été manœuvrée par tout un paquet de gens de la même confession, parmi lesquels pas une âme un peu plus grande n’a émergé pour dire : « attention, peut-être que ce n’est pas lui ».
D’ailleurs, j’ai été frappé lors du « Faites entrer l’accusé » par le manque de hauteur, de professionnalisme même, de l’avocat général du procès. Tout le monde, à ce moment-là, à cette époque-là, a semblé d’accord pour dire : on n’est pas certain que ce soit lui, mais il faut lui couper la tête quand même, et basta !
Depuis, je suis frappé par l’absence d’intervention des protagonistes de l’affaire, enquêteurs et témoins. Comme si tout le monde voulait oublier…


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 18 sept. 2007, 18:43 
Citation :
Depuis, je suis frappé par l’absence d’intervention des protagonistes de l’affaire, enquêteurs et témoins. Comme si tout le monde voulait oublier…
Bonsoir,

Détrompez vous.
Certains protagonistes, des policiers et non des moindres, M Alessandra et ses anciens petits copains de bal comme M Grivel veillent au grain.
Ces gens là sont des procéduriers invétérés. Demandez donc à Ms Perrault et Alfonsi ce qu'ils en pensent.
Attention à la critique, ces gens là sont susceptibles, ils se sentent facilement diffamés.
La liberté d'expression a ses limites. Faut quand même pas déconner.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Réponse à Chantal
Message non luPosté : 18 sept. 2007, 19:58 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 21:13
Messages : 3531
Citation :
Ranucci s’est fait pincer après un accrochage en voiture proche du lieu d’un meurtre. Pour moi, c’est ce qui a suffi. Le raz le bol d’une certaine partie de la population pour cette dégradation des mœurs, de ces jeunes qui foutent le bordel, peut-être son air effronté et ses mensonges, la petite fille découverte morte, et on s’est dit : celui-là, on le tient, il ne va pas s’en tirer. Et je crois que toute l’enquête s’est faite avec ce postulat : il ne faut pas que celui-ci s’en tire. La mayonnaise a pris dans la tête de tous ceux qui ont pris part à l’enquête, c’est lui, c’est lui, il faut absolument le coincer, et tout a été déformé. Je suis persuadé que dans les procès verbaux, toute la réalité a été modifiée pour que ça colle avec : Ranucci coupable.
Bonsoir Eus,

Bienvenu sur le forum.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 18 sept. 2007, 20:00 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 21:13
Messages : 3531
Citation :
Certains protagonistes, des policiers et non des moindres, M Alessandra et ses anciens petits copains de bal comme M Grivel veillent au grain.
Bon, quelque part c'est normal : ils travaillent à l'Emêché, il ne faut pas trop les allumer ...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 19 sept. 2007, 13:38 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 18 août 2006, 13:30
Messages : 1383
Localisation : Dreux
Bienvenue Eus. :mrgreen:

_________________
Parce qu'ils n'ont pas été partisans, les jurés ne sont pas responsables de la débacle de 1976.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 sept. 2007, 12:52 
Citation :
Je ne crois pas que les époux Aubert aient dit la vérité, mais eux seuls savent à quel point ils ont menti. Et quand bien même ils auraient menti, cela ne prouve pas non plus que Ranucci soit innocent.
Les époux Aubert, certains enquêteurs, savent à quel point ils ont déformé la réalité ; mais je ne crois pas que quiconque, à part donc l’auteur s’il est vivant, connaisse le meurtrier de Marie-Dolores.
J’ai lu plusieurs fois sur ce forum que l’enquête avait été bâclée, mais pour moi, c’est bien pire que ça : elle a été manœuvrée par tout un paquet de gens de la même confession, parmi lesquels pas une âme un peu plus grande n’a émergé pour dire : « attention, peut-être que ce n’est pas lui ».
D’ailleurs, j’ai été frappé lors du « Faites entrer l’accusé » par le manque de hauteur, de professionnalisme même, de l’avocat général du procès. Tout le monde, à ce moment-là, à cette époque-là, a semblé d’accord pour dire : on n’est pas certain que ce soit lui, mais il faut lui couper la tête quand même, et basta !
Depuis, je suis frappé par l’absence d’intervention des protagonistes de l’affaire, enquêteurs et témoins. Comme si tout le monde voulait oublier…
Bonjour et bienvenue Eus, mais as tu une version complète qui se tienne avec CR innocent : ce qu'ont vu les Aubert, de Martinez, comment CR atterrit dans la galerie, pourquoi il doute de son innocence pendant plusieurs mois alors qu'il sait qu'il était seul dans sa 304 lors de l'accident, pourquoi ne donne t-il pas de détail à Jean-François Le Forsonney avant le procès au sujet du couteau, du pantalon, du détail des aveux (p.ex. le dessin) ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 sept. 2007, 13:56 
Citation :
Bonjour et bienvenue Eus, mais as tu une version complète qui se tienne avec CR innocent : ce qu'ont vu les Aubert, de Martinez, comment CR atterrit dans la galerie, pourquoi il doute de son innocence pendant plusieurs mois alors qu'il sait qu'il était seul dans sa 304 lors de l'accident, pourquoi ne donne t-il pas de détail à Jean-François Le Forsonney avant le procès au sujet du couteau, du pantalon, du détail des aveux (p.ex. le dessin) ?
Je ne saurais mieux résumer ce qui me gêne dans cette histoire et m'empêche d'adhérer sans réticence à la thèse de l'innocence.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 sept. 2007, 14:58 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 22:53
Messages : 5704
Citation :
pourquoi il doute de son innocence pendant plusieurs mois alors qu'il sait qu'il était seul dans sa 304 lors de l'accident
Parceque des personnes l'ont vu partir avec un enfant dans les fourrés et que ses souvenirs sont flous
Citation :
ne donne t-il pas de détail à Jean-François Le Forsonney avant le procès au sujet du couteau, du pantalon, du détail des aveux (p.ex. le dessin)
Ca c'est à l'avocat de faire son boulot et de remplir les oublis de C. Ranucci.
Le couteau n'est pas l'arme du crime.
Le pantalon n'est pas celui porté lors de l'enlèvement.
Et pour les aveux,car il n'y a pas de détails, ils n'apprenent rien à personne.

Quand l'accusé est dépassé par les évènements c'est à l'avocat de l'en sortir.


Moi ces éléments ne me gènent pas, ils ne sont pas primordiaux pour se forger une opinion d'innocence, ils sont génants si on veut savoir exactement ce qu'a fait C. Ranucci.

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk
Membre du conseil de l'ordre des marabouts de la forêt sacrée en Afrique de l'Ouest


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 sept. 2007, 15:10 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 21:13
Messages : 3531
Citation :
Moi ces éléments ne me gènent pas, ils ne sont pas primordiaux pour se forger une opinion d'innocence, ils sont génants si on veut savoir exactement ce qu'a fait C. Ranucci.
J'ajouterai même que ces éléments n'impliquent en rien la culpabilité.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 sept. 2007, 16:26 
Citation :
pourquoi il doute de son innocence pendant plusieurs mois alors qu'il sait qu'il était seul dans sa 304 lors de l'accident,
Dans son Récapitulatif, C Ranucci écrit :
"La reconstitution terminée, c'était l'instruction qui allait bien vite, bien trop vite s'achever aussi.
J'étais complètement piégé, le carcan de la justice me tenait. Peu importait par quels moyens elle y parvint. Ce qui primait c'était de classer l'affaire. Vite.
Mais, moi, je sentais, je commençais à savoir que j`étais victime d'une machination. Je n'en voyais qu'une vague silhouette, mais déjà suffisamment pour commencer à en démonter pièce par pièce les éléments que je connaissais. La raison - le pourquoi l'on avait pas hésité à sacrifier la vie, l'honneur et la liberté d'un innocent - m'était inconnue.
Elle me l'est encore aujourd'hui vingt-trois mois plus tard."


et ceci :
A partir du jour où j'ai soupçonné que l'on se servait de moi comme bouc émissaire, j'ai accumulé patiemment tous les éléments que j'ai pu, ceux qui détruisaient l'interprétation erronée de certains autres éléments, ceux qui prouvaient ou tendaient à prouver mon innocence ou ceux qui simplement faisaient naître des questions sur des points litigieux.
Et un jour, le 24 décembre 1974 à 9 heures, je profite d'une convocation du juge Di Marino pour lui exposer mes découvertes, demander à être éclairé sur certains points obscurs et demander à ce qu'on procédât à des enquêtes. Bref, crier mon innocence et demander justice.
Je n'eus même pas le temps d'achever mon préambule, Di Marino me dit : « ça ne m'intéresse pas ! Vous mentez ! Au revoir ! »


Il y a eu les confrontations suivantes dans le bureau de la juge pour l'enlèvement et le meurtre de Marie-Dolorès Rambla :
- le 6 juin : interrogatoire 1ère comparution
- le 7 juin : interrogatoire 2ème comparution
- le 10 juin : confrontation avec les témoins de l'affaire
- le 24 juin : reconstitution sur le terrain
- le 27 décembre : interrogatoire récapitulatif, C Ranucci nie le meurtre.

Manifestement il lui a fallu beaucoup de temps pour disposer de tous les éléments que nous connaissons.
Rappelons que la juge traitait C Ranucci de menteur quand il n'était pas d'accord avec l'accusation dés le début de l'instruction.
C'est la raison pour laquelle il a attendu le 27 décembre pour se rétracter.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 sept. 2007, 16:34 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 21:41
Messages : 3749
Localisation : Paris
Citation :
Ca c'est à l'avocat de faire son boulot et de remplir les oublis de C. Ranucci.
Heu....l'avocat ne peut tout de même pas tout inventer et construire edoh
Si le client ne l'aide pas beaucoup, la démarche est tout de même difficile....

_________________
"ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort."
Image


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 sept. 2007, 16:54 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 22:53
Messages : 5704
Ici l'avocat ne doit rien inventer, il doit juste lire le dossier et faire la part des choses

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk
Membre du conseil de l'ordre des marabouts de la forêt sacrée en Afrique de l'Ouest


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 24 sept. 2007, 11:09 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 18 août 2006, 13:30
Messages : 1383
Localisation : Dreux
Citation :
Ici l'avocat ne doit rien inventer, il doit juste lire le dossier et faire la part des choses
Je suis en partie d'accord avec vous. Bon, une chose est sûre, c'est que l'attitude de Ranucci a été pour le moins énigmatique. Mais les avocats auraient dû se rendre compte des imperfections du dossier.

Est-ce que l'on peut en vouloir à Me Leforsonney? Oui et non, il faut se mettre dans la circonstance d'un avocat débutant, défendant un client difficile, face à une accusation déterminée. Il aurait pu faire mieux, mais son attitude se comprend.

Mais Me Lombard??? N'a-t-il pas accumulé les erreurs, et les plus grossières? Je n'ai toujours pas compris l'intérêt d'envoyer au casse-pipe un jeunot (Me Leforsonney) alors que l'intérêt d'un si "grand" avocat pour Ranucci aurait pu faire réfléchir. Me Lombard ne s'est intéressé à ce dossier que bien trop tard.

J'ai du mal à croire que le climat de l'époque se soit créé en 2 jours. Entre le moment où Ranucci est interpelé et le procès, la situation s'empire pour atteindre une sorte de paroxisme avec la prononciation de la peine de mort. Mais si Me Lombard était entré en scène dès le début??? Sa notorioté lui garantissait au moins l'écoute de l'opinion publique. Hors, cette crédibilité, Me Leforsonney ne l'avait pas, dû à son absence d'expérience. Ce fut la première des très nombreuses erreurs de la défense.

_________________
Parce qu'ils n'ont pas été partisans, les jurés ne sont pas responsables de la débacle de 1976.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 24 sept. 2007, 11:54 
Entièrement d'accord avec toi, Jayce. J'ai toujours dit que Me Lombard avait une très lourde responsabilité dans cette affaire.

J'aurais compris qu'il refuse l'affaire parce que, comme il l'a dit lui-même, "il aurait préféré plaider pour la partie adverse".
Mais à partir du moment où il l'avait acceptée, il se devait de défendre son client avec d'autant plus de conscience professionnelle et d'acharnement qu'il ne pouvait ignorer qu'il risquait sa tête.

Il n'avait pas le droit de confier une affaire d'une telle gravité à un jeune avocat sans expérience.
Il n'entrera dans l'affaire que bien trop tard - et encore, uniquement parce que Jean-François Le Forsonney l'a prévenu qu'il ne pouvait tenir seul plus longtemps ! - et ne parviendra pas à créer avec CR cette relation de confiance qui, si elle avait existé, aurait peut-être pu convaincre ce dernier, sinon de plaider coupable, du moins de prendre conscience de la nécessité vitale de donner de lui une image sympathique et convaincante.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 52 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com