Nous sommes le 16 août 2018, 10:49

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 135 messages ]  Aller à la page Précédente 15 6 7 8 9 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message : Re: Un journal ?
Message non luPosté : 08 juil. 2014, 08:58 
jpasc95 a écrit :
avant de s'embourber dans la galerie, est ce que vous êtes d'accord ou pas pour dire qu'il a d'abord fallu qu'il rentre dans la propriété privée ?


oui forcément ...


Haut
   
 Sujet du message : Re: Un journal ?
Message non luPosté : 08 juil. 2014, 09:03 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 16:13
Messages : 1677
Jean Michel a écrit :
jpasc95 a écrit :
avant de s'embourber dans la galerie, est ce que vous êtes d'accord ou pas pour dire qu'il a d'abord fallu qu'il rentre dans la propriété privée ?


oui forcément ...

bon, on est d'accord sur un point.
Etes vous d'accord ou pas pour dire que sa priorité est de changer sa roue ?
s'il rentre dans cette propriété, c'est juste pour réparer à l'abri d'un éventuel retour des témoins ou/et du gars qui l'a percuté par sa faute au carrefour ?


Haut
   
 Sujet du message : Re: Un journal ?
Message non luPosté : 08 juil. 2014, 09:04 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2010, 20:47
Messages : 722
yargumo a écrit :
Citation :
S'il est rentré dans cette propriété et a finalement décidé d'y rester pour se reposer, c'est qu'il n'a certainement pas un meurtre à se reprocher ou alors c'est un débile profond.

Jamais il ne dit qu'il est descendu pour se reposer, où avez-vous lu ça? Pourquoi ne l'aurait-il pas dit ou écrit plus tard? Débile je ne sais pas, mais profondément perturbé!


Il dit bien au contraire qu'il a passé beaucoup de temps à tenter de se désembourber

"J’ai voulu changer finalement la roue. Je l’ai changée.
J’ai voulu repartir mais mon véhicule s’est enlisé.
Il était garé à l’entrée d’une galerie.
Pendant deux ou trois heures, j’ai essayé mais en vain de sortir mon véhicule de cette galerie , mais les roues patinaient"


Ne fut-ce ce malencontreux embourbement, il est évident qu'il aurait dégagé sitot sa roue changée.... comme l'aurait fait n'importe quel criminel bien entendu

_________________
. Croire ce qui est, non ce qui plaît relève de l'hygiène mentale.

« l'imaginaire du complot est insatiable, et la thèse du complot, irréfutable : les preuves naïvement avancées qu'un complot n'existe pas se transforment en autant de preuves qu'il existe ».[


Haut
   
 Sujet du message : Re: Un journal ?
Message non luPosté : 08 juil. 2014, 09:05 
jpasc95 a écrit :
bon, on est d'accord sur un point.
Etes vous d'accord ou pas pour dire que sa priorité est de changer sa roue ?
s'il rentre dans cette propriété, c'est juste pour réparer à l'abri d'un éventuel retour des témoins ou/et du gars qui l'a percuté par sa faute au carrefour ?


oui c'est sa priorité


Haut
   
 Sujet du message : Re: Un journal ?
Message non luPosté : 08 juil. 2014, 09:12 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2010, 20:47
Messages : 722
Jean Michel a écrit :
jpasc95 a écrit :
bon, on est d'accord sur un point.
Etes vous d'accord ou pas pour dire que sa priorité est de changer sa roue ?
s'il rentre dans cette propriété, c'est juste pour réparer à l'abri d'un éventuel retour des témoins ou/et du gars qui l'a percuté par sa faute au carrefour ?


oui c'est sa priorité



Moi je nuancerai
ok pour la premiere proposition : "Etes vous d'accord ou pas pour dire que sa priorité est de changer sa roue ?"

Et je mets un bémol pour la seconde
"s'il rentre dans cette propriété, c'est juste pour réparer à l'abri d'un éventuel retour des témoins ou/et du gars qui l'a percuté par sa faute au carrefour ?"
Le mot "juste" me semble trop restrictif

_________________
. Croire ce qui est, non ce qui plaît relève de l'hygiène mentale.

« l'imaginaire du complot est insatiable, et la thèse du complot, irréfutable : les preuves naïvement avancées qu'un complot n'existe pas se transforment en autant de preuves qu'il existe ».[


Haut
   
 Sujet du message : Re: Un journal ?
Message non luPosté : 08 juil. 2014, 09:16 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 19 oct. 2013, 17:12
Messages : 967
jpasc95 a écrit :
quant à la réparation, il est évident qu'il l'a faite avant de descendre dans la galerie .

Mais enfin, où voyez-vous que c'est évident que Ranucci a réparé sa roue avant de descendre ? Vous extrapolez, comme d'hab' !
Ce serait plus vraisemblable qu 'il l'ait fait avant, mais rien ne le prouve.
Et pourquoi voulez-vous que je jette un doute là-dessus ? C'est ridicule de dire cela puisque, quel que soit l'endroit où Ranucci répare sa roue, cela ne change rien quant à sa culpabilité ou son innocence.
jpasc95 a écrit :
puisque les traces de moulage l'indiquent clairement donc inutile comme vous le faites de vouloir jeter un doute sur ce point

Les traces de moulage, je vous l'ai déjà dit, indiquent simplement que Ranucci a changé sa roue. Elles n'indiquent pas le lieu ou cela a été fait.
Là encore, vous extrapolez et vous ne voulez rien entendre !
Avec vous, on est toujours suspect de quelque chose, alors qu'on essaie de vous expliquer pourquoi Ranucci, assassin de circonstance, a agi de la sorte. C'est-à-dire différemment d' un assassin qui aurait tout programmé, tout calculé.
Ranucci n'a rien pu calculer. Les évènements se sont enchaînés sans qu'il puisse changer le cours des choses. Comme dit Yargumo, poisse, re-poisse et re-re poisse !


Haut
   
 Sujet du message : Re: Un journal ?
Message non luPosté : 08 juil. 2014, 09:21 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 16:13
Messages : 1677
Jean Michel a écrit :
jpasc95 a écrit :
bon, on est d'accord sur un point.
Etes vous d'accord ou pas pour dire que sa priorité est de changer sa roue ?
s'il rentre dans cette propriété, c'est juste pour réparer à l'abri d'un éventuel retour des témoins ou/et du gars qui l'a percuté par sa faute au carrefour ?


oui c'est sa priorité

pour changer sa roue à l'abri des regards, si vous connaissez les lieux, il n'était pas utile d'aller bien loin. Il y a après la barrière, un chemin d'une cinquantaine de mètres, et au bout, on tourne soit à droite soit à gauche et là on n'est plus visible.
Donc, là, il change sa roue et après il repart vers la sortie. Pourquoi ? pour déguerpir de l'endroit le plus loin possible pour éviter d'être à nouveau vu par d'autres personnes.
C'est un criminel selon vous donc il ne doit prendre aucun risque.
Au lieu de prendre ces précautions élémentaires, il décide de s'enfoncer dans la propriété et plusieurs centaines de mètres plus loin de descendre sa voiture dans ce chemin qui mène à l'entrée de la galerie. L'embourbement est peut-être une maladresse de sa part.

Je répète, une réaction simple et élémentaire pour un criminel consistait à sortir de la propriété et non pas d'y pénétrer.
Pour moi, sil est entré bien à l'intérieur de cette propriété, c'est qu'il n'avait pas un meurtre sur la conscience mais juste un délit de fuite.
Vous dites que c'est un meurtrier occasionnel. Vous ne trouvez pas étrange pour un "débutant" d'être resté parfaitement calme devant M Guazzone qui menaçait d'appeler les gendarmes ?


Haut
   
 Sujet du message : Re: Un journal ?
Message non luPosté : 08 juil. 2014, 09:25 
Oui sa priorité c'est bien de changer sa roue, mais il y en a d'autres.

Il doit se calmer et réfléchir à ce qu'il faut faire après ce meurtre qu'il a commis dans l'affolement, c'est pour ça qu'il est descendu dans la galerie.

- est-ce qu'on l'a vu avec la petite ? il pense que non
- est-ce que le cadavre est bien caché ? je crois qu'il est retourné mettre des branchages sur le corps car il n'a pas eu le temps de bien le recouvrir
- il faut se débarrasser du couteau

Et puis zut au moment de repartir voilà qu'il découvre qu'il est embourbé, il n'a pas le choix : il va falloir demander de l'aide.
Il doit donc se présenter sous un jour favorable : il se lave et se change et fait tout pour avoir un comportement normal.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Un journal ?
Message non luPosté : 08 juil. 2014, 09:47 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 16:13
Messages : 1677
réfléchir dans une propriété privée ?!
et s'il tombe nez à nez avec le propriétaire, que va t-il dire ? qu'il a besoin de réfléchir ?
surtout qu'il vient de commettre un meurtre donc il est certainement dans un état de nervosité élevé.

Pour un meurtrier, fuir est un instinct de survie, pas besoin de réfléchir, ça tombe sous le sens.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Un journal ?
Message non luPosté : 08 juil. 2014, 09:51 
jpasc95 a écrit :
réfléchir dans une propriété privée ?!
et s'il tombe nez à nez avec le propriétaire, que va t-il dire ? qu'il a besoin de réfléchir ?
surtout qu'il vient de commettre un meurtre donc il est certainement dans un état de nervosité élevé.
Pour un meurtrier, fuir est un instinct de survie, pas besoin de réfléchir, ça tombe sous le sens.


Alors pourquoi est-il descendu dans la galerie ?


Haut
   
 Sujet du message : Re: Un journal ?
Message non luPosté : 08 juil. 2014, 10:01 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 19 oct. 2013, 17:12
Messages : 967
jpasc95 et d'autres semblent faire une fixation sur la "propriété privée", donnant à cette expression un sens qu'elle n'a pas s'agissant de la champi. En effet, quand on pénètre dans cette propriété très étendue, il faut parcourir 400m avant d'apercevoir un grand hangar. La maison habitée par Rahou se trouve encore à une centaine de m plus loin, après le hangar. Il faut aller au plus près pour se rendre compte qu'il y a une maison habitée. Le lieu, qui n'a semble-t-il pas changé depuis 1974 est complètement désert. Chemins de terre, pierres, arbustes. L'impression que donnent les lieux c'est une sensation de solitude. Seuls, la barrière rouge et blanche et le panneau "interdit d'entrer" peuvent freiner celui qui aurait envie de passer outre.
Un lundi de pentecôte où personne ne travaille, Ranucci a vraisemblablement pris le temps de reconnaître les lieux à pied, avant de découvrir l'entrée de cette galerie. On ne peut pas tomber dessus par hasard: elle est invisible du chemin, en contrebas d'une rampe d'accès d'une vingtaine de m.
Dans son récap', deux ans après, Ranucci décrit ces lieux, preuve qu'il a excellente mémoire. Ceux qui évoquent son amnésie peuvent repasser, comme on dit familièrement. La description est très précise, y compris dans les distances qu'il indique. Impossible aussi d'y trouver une place pour un endormissement/évanouissement avec l'intervention d'une homme au POR.
Dans ces lieux déserts, Ranucci a très vite réalisé qu'il ne serait dérangé par personne. Il a fallu qu'il aille lui-même chercher de l'aide. Même le bruit infernal que devait faire le moteur lancé à plein régime et les nombreuses tentatives réitérées pour se désembourber n'ont pas provoqué la venue de Rahou, c'est dire ! Voilà pourquoi, il n'a pas déguerpi au plus vite comme dit jpasc95. Après la réparation de la roue, il a pris le temps de peser le pour , le contre, d'envisager toutes sortes de solutions pour sortir de ce guêpier. Sauf qu'au moment de repartir, il s'est embourbé. Plus d'autre solution que d'aller chercher de l'aide. Mais avant, il fallait impérativement qu'il se nettoie, se change, fasse bonne impression auprès des Rahou-Guazzone. Et surtout ne pas afficher le visage de quelqu'un qui a commis quoi que ce soit de répréhensible !


Haut
   
 Sujet du message : Re: Un journal ?
Message non luPosté : 08 juil. 2014, 10:02 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2010, 20:47
Messages : 722
Jean Michel a écrit :
Oui sa priorité c'est bien de changer sa roue, mais il y en a d'autres.

Il doit se calmer et réfléchir à ce qu'il faut faire après ce meurtre qu'il a commis dans l'affolement, c'est pour ça qu'il est descendu dans la galerie.

- est-ce qu'on l'a vu avec la petite ? il pense que non
- est-ce que le cadavre est bien caché ? je crois qu'il est retourné mettre des branchages sur le corps car il n'a pas eu le temps de bien le recouvrir
- il faut se débarrasser du couteau

Et puis zut au moment de repartir voilà qu'il découvre qu'il est embourbé, il n'a pas le choix : il va falloir demander de l'aide.
Il doit donc se présenter sous un jour favorable : il se lave et se change et fait tout pour avoir un comportement normal.



Je crois également tout à fait concevable qu'il soit retourné au Lieu du crime pour parfaire la dissimulation du corps, la priorité ayant été de dégager au plus vite la voiture du bord de la route en cas d'un éventuel retour des Aubert accompagnés de Martinez...

_________________
. Croire ce qui est, non ce qui plaît relève de l'hygiène mentale.

« l'imaginaire du complot est insatiable, et la thèse du complot, irréfutable : les preuves naïvement avancées qu'un complot n'existe pas se transforment en autant de preuves qu'il existe ».[


Haut
   
 Sujet du message : Re: Un journal ?
Message non luPosté : 08 juil. 2014, 10:06 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2010, 20:47
Messages : 722
Paul-Henri21 a écrit :
jpasc95 et d'autres semblent faire une fixation sur la "propriété privée", donnant à cette expression un sens qu'elle n'a pas s'agissant de la champi. En effet, quand on pénètre dans cette propriété très étendue, il faut parcourir 400m avant d'apercevoir un grand hangar. La maison habitée par Rahou se trouve encore à une centaine de m plus loin, après le hangar. Il faut aller au plus près pour se rendre compte qu'il y a une maison habitée. Le lieu, qui n'a semble-t-il pas changé depuis 1974 est complètement désert. Chemins de terre, pierres, arbustes. L'impression que donnent les lieux c'est une sensation de solitude. Seuls, la barrière rouge et blanche et le panneau "interdit d'entrer" peuvent freiner celui qui aurait envie de passer outre.
Un lundi de pentecôte où personne ne travaille, Ranucci a vraisemblablement pris le temps de reconnaître les lieux à pied, avant de découvrir l'entrée de cette galerie. On ne peut pas tomber dessus par hasard: elle est invisible du chemin, en contrebas d'une rampe d'accès d'une vingtaine de m.
Dans son récap', deux ans après, Ranucci décrit ces lieux, preuve qu'il a excellente mémoire. Ceux qui évoquent son amnésie peuvent repasser, comme on dit familièrement. La description est très précise, y compris dans les distances qu'il indique. Impossible aussi d'y trouver une place pour un endormissement/évanouissement avec l'intervention d'une homme au POR.
Dans ces lieux déserts, Ranucci a très vite réalisé qu'il ne serait dérangé par personne. Il a fallu qu'il aille lui-même chercher de l'aide. Même le bruit infernal que devait faire le moteur lancé à plein régime et les nombreuses tentatives réitérées pour se désembourber n'ont pas provoqué la venue de Rahou, c'est dire ! Voilà pourquoi, il n'a pas déguerpi au plus vite comme dit jpasc95. Après la réparation de la roue, il a pris le temps de peser le pour , le contre, d'envisager toutes sortes de solutions pour sortir de ce guêpier. Sauf qu'au moment de repartir, il s'est embourbé. Plus d'autre solution que d'aller chercher de l'aide. Mais avant, il fallait impérativement qu'il se nettoie, se change, fasse bonne impression auprès des Rahou-Guazzone. Et surtout ne pas afficher le visage de quelqu'un qui a commis quoi que ce soit de répréhensible !


Je suis tout à fait d'accord

_________________
. Croire ce qui est, non ce qui plaît relève de l'hygiène mentale.

« l'imaginaire du complot est insatiable, et la thèse du complot, irréfutable : les preuves naïvement avancées qu'un complot n'existe pas se transforment en autant de preuves qu'il existe ».[


Haut
   
 Sujet du message : Re: Un journal ?
Message non luPosté : 08 juil. 2014, 10:14 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 19 oct. 2013, 17:12
Messages : 967
Philippine a écrit :
Je crois également tout à fait concevable qu'il soit retourné au Lieu du crime pour parfaire la dissimulation du corps

A mon sens, trop risqué: Ranucci peut penser que Martinez est allé porté plainte, que des gendarmes viendront constater sur place et verront la 304.
Je pense que vous avez, comme beaucoup, été influencée par le mètre cube d'argeras et l'indication du gendarme qui avait "buté" sur le corps. Je pense que ces deux expressions sont dans la droite ligne du PV de Gras: justifier le temps (énorme) mis par les gendarmes pour trouver le corps !


Haut
   
 Sujet du message : Re: Un journal ?
Message non luPosté : 08 juil. 2014, 10:27 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 16:13
Messages : 1677
Jean Michel a écrit :
jpasc95 a écrit :
réfléchir dans une propriété privée ?!
et s'il tombe nez à nez avec le propriétaire, que va t-il dire ? qu'il a besoin de réfléchir ?
surtout qu'il vient de commettre un meurtre donc il est certainement dans un état de nervosité élevé.
Pour un meurtrier, fuir est un instinct de survie, pas besoin de réfléchir, ça tombe sous le sens.


Alors pourquoi est-il descendu dans la galerie ?

déjà la question, selon moi, c'est pourquoi est il rentré à l'intérieur de la propriété privée ?
Je maintiens et répète que ce n'est pas un comportement normal d'un meurtrier. Donc, il est impossible pour moi qu'il ait un meurtre sur la conscience.

S'il est rentré dans la propriété, c'était d'abord pour changer sa roue à l'abri d'un éventuel retour des témoins de l'accident au carrefour.
Dans cette optique, afin d'éviter ces personnes sur la rn8bis, il a pu penser qu'il y aurait une autre sortie donnant sur autre route. Ne connaissant pas du tout la propriété, tournant peut-être en rond, il finit par comprendre qu'il ne pourra pas trouver d'autre sortie. Il s'arrête, change sa roue, fait une reconnaissance des lieux et tombe sur cette galerie dans laquelle il décide de rentrer en marche arrière et s'arrête juste à l'entrée. Il fait sombre et plutôt frais donc idéal pour se reposer.
Mais à partir de là, je ne comprends pas bien comment il a fait pour s'embourber puisque les gendarmes précisent que les premières traces de boue sont situées à 9 mètres à l'intérieur à partir de l'entrée de la galerie. Pourquoi a t-il manoeuvré pour se retrouver pris dans la boue plusieurs mètres en arrière alors qu'il pouvait se contenter de rester à l'entrée ?
Un meurtrier, sachant sa voiture condamnée dans cette galerie ne pouvait pas aller chercher de l'aide. Il aurait du la laisser sur place et s'enfuir.
Ranucci, lui, va chercher de l'aide et est resté parfaitement calme devant M Guazzone et Rahou.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 135 messages ]  Aller à la page Précédente 15 6 7 8 9 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com