Nous sommes le 25 août 2019, 13:17

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 89 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 6 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message : Re: Présentation aux témoins
Message non luPosté : 08 oct. 2015, 16:42 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2015, 09:28
Messages : 742
j'efface ce que j'ai dit au dessus ,la phrase :( vous allez me rép............ etc )

Pardon ;vous n'avez besoin de personne pour répondre à votre place .


Haut
   
 Sujet du message : Re: Présentation aux témoins
Message non luPosté : 08 oct. 2015, 17:30 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2015, 09:28
Messages : 742
Bouladou page 105 : droit de réponse des aubert à fr3 suite à l 'émission :"Histoire d'un jour "

"Afin de rétablir la vérité .............. ,
Ils ajoutent qu'ils ont vu Ranucci sortir du véhicule par la portière GAUCHE ,et non par la portière droite .....................et qu'ils ont toujours déclaré à la justice que la petite Marie dolores avait été tiré par la portière droite ".

Dans cette histoire pour trouver qque chose qui tourne sur 4 pattes ....... ,
à part l'horrible destin de Marie Dolores et Christian

Au procès :le paquet ,la portière etc , tout aurait du ètre + défendu et peut ètre une défense + préparée


Haut
   
 Sujet du message : Re: Présentation aux témoins
Message non luPosté : 09 oct. 2015, 08:01 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 10:57
Messages : 1097
Citation :
De plus, vous écrivez :"Ce que l'on sait ,c'est que les Aubert voit un homme ouvrir la porte droite et mme précise une porte arrière"
Le 6 juin 74 ni 30 ans après, les Aubert n'ont jamais dit qu'ils avaient vu un homme ouvrir la porte droite.
Le 10 juin, chez la Juge Di Marino,
M. Aubert: "J'ai vu le conducteur prés de la portière passager ouvrir cette portière de l'extérieur, tirer ....."

Mme Aubert: "J'ai vu l'homme tirer un enfant après avoir ouvert la portière coté passager de la 304....."


Haut
   
 Sujet du message : Re: Présentation aux témoins
Message non luPosté : 09 oct. 2015, 13:33 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2015, 09:28
Messages : 742
Mme Aubert a dit le 5 juin :" un monsieur est descendu de voiture et a obligé un enfant .... a arraché un enfant de la porte arrière ...."
Si Mme Aubert parle d'une porte arrière c'est que le véhicule a ....4 portes ;
Le véhicule est devant ses yeux ,elle ne peut se tromper ;si mme Aubert n'avait pas été sure ,elle n'aurait pas précisé "ARRIERE"
(ou alors porte arrière : celle du coffre ????? là ce serait encore autre chose ,passons )

Alors ce véhicule 4 portes ,Est-ce la 304 de Ranucci ?????


Haut
   
 Sujet du message : Re: Présentation aux témoins
Message non luPosté : 02 nov. 2015, 16:30 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 déc. 2007, 12:26
Messages : 2429
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Citation :
Mme Aubert a dit le 5 juin :" un monsieur est descendu de voiture et a obligé un enfant .... a arraché un enfant de la porte arrière ...."
Si Mme Aubert parle d'une porte arrière c'est que le véhicule a ....4 portes ;
Le véhicule est devant ses yeux ,elle ne peut se tromper ;si mme Aubert n'avait pas été sure ,elle n'aurait pas précisé "ARRIERE"
(ou alors porte arrière : celle du coffre ????? là ce serait encore autre chose ,passons )

Alors ce véhicule 4 portes ,Est-ce la 304 de Ranucci ?????
Vous parlez de l'interview téléphonique que Mme Aubert avait donné à je ne sais plus quelle radio. Je vous suggère d'écouter la suite de cette interview, c'est très intéressant. Elle explique au journaliste qu'elle même n'a rien vu du tout, et que c'est son mari qui a tout vu...

Si c'est vrai, ça veut dire qu'Alain Aubert a probablement vu la scène son rétroviseur intérieur... J'en suis quasiment convaincu.

_________________
Ще не вмерла Україна...


Haut
   
 Sujet du message : Re: Présentation aux témoins
Message non luPosté : 02 nov. 2015, 16:31 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 déc. 2007, 12:26
Messages : 2429
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Citation :
Si c'est vrai, ça veut dire qu'Alain Aubert a probablement vu la scène son rétroviseur intérieur... J'en suis quasiment convaincu.
* à partir de son rétroviseur intérieur

_________________
Ще не вмерла Україна...


Haut
   
 Sujet du message : Re: Présentation aux témoins
Message non luPosté : 03 nov. 2015, 18:11 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 11 mai 2011, 14:05
Messages : 1077
Bonjour à tous,

Je profite du retour de quelques anciens pour insister sur le fait qu'à aucun moment, il ne sera demandé aux Aubert d'identifier le lieu où ils auraient vu la fameuse scène. Contre tous les usages, le PV de la reconstitution ne mentionne nulle part que la question "est-ce bien l'endroit où… ?" fut posée et encore moins répondue par les témoins. Pourtant, la juge fera annoter que la configuration des lieux et les distances sont compatibles avec leurs déclarations. Comment se fait-il que la plus simple, directe et banale des questions à poser à des témoins ne le soit pas ?

Lorsque l'on comprend que contrairement à ce que tout le monde croyait, Perrault le premier, le nom des Aubert était totalement inconnu de la police marseillaise jusqu'au moment de la découverte du cadavre par les gendarmes ( c.f. le télégramme de DDPU ) et qu'ils ne furent, les Aubert, pour rien dans le déclenchement du ratissage sinon que c'est à l'appel de Martinez que revient cet honneur, on peut interpréter les variations du témoignage des Aubert de manière beaucoup plus rationnelle.
Ils n'ont jamais vu d'enfant puisqu'ils n'ont jamais vu la voiture de Ranucci à l'endroit où fut trouvé le cadavre. Ranucci, après l'accident, s'est arrêté plus loin, comme il le dira lui-même, près de la barrière des Rahou. La fillette était déjà morte lorsque les Aubert sont passés par là, tuée par Ranucci ou un autre avant l'accident.

Désolé pour le ton péremptoire. Je n'ai aucune envie de réécrire ce qui l'est déjà quelque part dans le fouillis du forum. Il n'y a que dans cette hypothèse que les contradictions majeures du dossier se dissolvent : présence hautement improbable d'une fillette lors de l'accident, contradictions des témoins sur les distances, les temps et les faits après l'accident; la fillette n'apparait dans le témoignage des Aubert qu'une fois informés par la police de la découverte du cadavre; aux gendarmes ils parlent d'un paquet qui sera annoté noir sur blanc dans le PV de la gendarmerie.

S'il est vrai que l'élaboration d'une nouvelle demande de révision est en marche, je pense que cette hypothèse doit être étudiée à fond afin de la détruire ou la renforcer, avant la rédaction définitive. Le faux-vrai décalque du plan attaque l'accusation d'enlèvement, reste celle d'homicide.

_________________
Recouvrer l'esprit avant de perdre la tête. Mor.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Présentation aux témoins
Message non luPosté : 03 nov. 2015, 23:02 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 16:13
Messages : 1677
si l'on se réfère, comme vous le faites, à la déclaration de Ranucci devant les gendarmes de Nice le 5 juin, on peut tout à fait légitimement douter qu'il ait été vu près de la barrière rouge par les Aubert.
Pourquoi ?
il le dit lui-même : "je ne me souviens pas avoir été poursuivi par un témoin"
Si c'est vrai, il n'avait donc aucune raison de s'enfuir dans une colline avec un paquet et les Aubert n'ont pas pu relever son n° d'immatriculation puisqu'il n'y a aucun témoin.
S'il a bien été rattrapé par les Aubert, je pourrais comprendre qu'il s'enfuit mais dans ce cas, pourquoi ne pas le dire aux gendarmes alors qu'il reconnait volontiers avoir pris la fuite après l'accident au carrefour de la Pomme ?

A partir de ce raisonnement, on peut penser que soit :
- Ranucci a fait un arrêt intermédiaire sur la rn8bis à proximité du lieu du crime et que c'est là que les Aubert ont pu relever son n° d'immatriculation.

soit :
- les Aubert ont vu une autre voiture que la 304 à proximité du lieu du crime. Mais se pose la question du n° d'immatriculation de la 304 rapporté par les Aubert selon M Martinez.

soit :
- les Aubert ont tout inventé sous l'influence policière.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Présentation aux témoins
Message non luPosté : 03 nov. 2015, 23:21 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2015, 09:28
Messages : 742
Bonjour moraucon ,

A la question non posée "est-ce bien l'endroit où...? " je crois bien que les Aubert auraient été incapable d'y répondre ; en ne leur posant pas LA question : pas problème ,ça roule.....
Tout comme pour l'enlèvement de la petite : la juge d'inst a fait comme si il n'y avait aucun témoin du rapt :pas de problème ,ça roule ....

Je pense que Melle Marino c'est contentée ,du carrefour de la pomme de diriger le "cortège" vers le groupe de gendarmes qui devait les attendre sur le lieu ou a été découvert le corps de la petite ,tout simplement .
Et on ne demande rien aux Aubert ,puisque c'était --LA , "l'endroit" . Pour la juge ,ça roule ....

Moraucon ,vous dites que les Aubert n'ont pas vu d'enfant ,c'est peut ètre vrai , donc ils ne parlent pas d'enfant à Martinez ,logique , et Martinez du coup ignore l'existence ou non d'un enfant ds la 304, d'ailleurs il déclare le 3 "semblait seul à bord " ,alors par quelle étincelle ds les yeux ,le lendemain (ou le 5) il pense que Marie Dolores pouvait ètre ds la 304 ?
je sais ,c'est ce qui sort ds les PV , mais ça colle pas trop l'histoire ...

Je pense aussi que les Aubert n'ont pas vu la 304 arrètée au bord de la route mais que Ranucci s'est arrèté à la barrière et c'est là qu'ils ont relevés les n°s ;

D'ailleurs ,que pensez vous de ce qui est écrit sur la plainte à chaud : ""quelques minutes" après l'accident ,un automobiliste est arrivé et auquel j'ai raconté ce qui c'était passé ..."
Ces quelques minutes les prenez pour vrai ??? ce qui changerait le scénario .

Et que pensez vous d'un autre véhicule GRIS (autre que la 304) qui se serait ramené vers le carrefour, avec l'enfant à l'intérieur , pendant que Martinez et Aubert essayaient de réparer la R16 , et que ce véhicule aurait eu le temps de faire demi tour ,en voyant 2 voitures (R 16 --R17--Martinez --Aubert ) au carrefour ?? Et que du coup ,Aubert aurait pris en chasse CE véhicule GRIS ???

Encore 1 question sad: : que pensez vous des affirmations Aubert à Bouladou ,comme quoi il n'a jamais appelé les gendarmes ? ça aussi ,ça mériterait d'ètre éclaircit ,car si ses affirmations sont exact ,elles contredisent le déroulement des évènements des 4 et 5 juin et des PV , et ce serait une autre paire de manches....;

Je rève un peu (ou beaucoup :cry: ) mais c'est le principal témoin qui contredit les gendarmes ou le PV de synthèse de Gras et --- c'est pas banal ......


Haut
   
 Sujet du message : Re: Présentation aux témoins
Message non luPosté : 04 nov. 2015, 00:46 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 déc. 2007, 12:26
Messages : 2429
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Pour y avoir effectué plusieurs aller-retours successifs sur toute sa longueur, je me souviens qu'on ne pouvait s'arrêter sur l'ex-RN8Bis à aucun autre endroit que l'aplomb du Lieu du crime et l'épingle à cheveux. La fameuse barrière qui mène à la champi, fallait vraiment être plus qu'attentif pour la remarquer au premier coup d'oeil. Moi j'ai eu du mal à la repérer et j'ai dû m'y prendre à plusieurs reprises.

_________________
Ще не вмерла Україна...


Haut
   
 Sujet du message : Re: Présentation aux témoins
Message non luPosté : 04 nov. 2015, 01:09 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 11 mai 2011, 14:05
Messages : 1077
Jpasc, La déclaration de Ranucci n'est pas la preuve de son arrêt à la barrière, loin de là. Je constate juste que, sur ce point, il n'a pas menti. Vous le savez très bien, ça fait des années que cette discussion a eu lieu. Rien que l'idée de recommencer à démontrer que l'arrêt à l'aplomb suivi dans la foulée par le meurtre est impossible, m'épuise alors je passe. Tout est déjà dans les bien emmêlés fils de ce forum.
D'ailleurs en quoi le « je ne me souviens pas avoir été poursuivi », mensonge typique de l'auteur avoué d'un délit de fuite, pourrait invalider le lieu où il dit s'être arrêté ?

Maril, je pense que rien ne sert d'aligner les hypothèses, il vaut mieux lire tout ce qui est écrit ici. Vous aurez vos réponses et vous n'aurez plus besoin de vous indigner ou clamer l'innocence de qui que soit à chaque message.
Pourquoi une juge d'instruction des années 70 s'est comportée comme une juge d'instruction des années 70 ? Parce qu'elle exerçait durant les 70. Après ça, on est bien avancé.

Maintenant, sans déconner : qu'auriez-vous fait si vous étiez juge à sa place et vous étiez rendu compte que vos témoins principaux ne savaient même pas où ils étaient ? Eh bien, éviter de leur poser clairement la question est toujours le meilleur moyen de ne pas les exposer. Et puis consigner que la configuration des lieux n'est pas incompatible avec ce qu'ils ont déclaré. Lisez le PV, c'est on ne peut plus transparent.
Quant à la reconstitution dans la cité, elle ne pouvait y ramasser que des contradictions qui allaient bénéficier à l'inculpé donc, là aussi, elle évite. Avec un motif légal, bien entendu.

À quoi sert de s'indigner toutes les cinq minutes ? On dirait que ça n'arrive jamais, ce genre de coups fourrés. Si on veut vraiment que la justice fonctionne, Il faut juste arrêter la sensiblerie facile et se mettre à démontrer les choses. L'innocence de Ranucci est indémontrable en l'état. Par contre, l'illégalité de la majeure partie de l'accusation est déjà démontrée. Les arguments de cette démonstration sont éparpillés entre toutes les discussions du forum. Bonjour aux courageux capables de se mettre à en faire la compilation. Surtout quand on innove, on amoncelle et on emmêle un peu plus tous les jours.

Tiens, je réponds à Cyril du même coup. Vous oubliez l'embranchement du chemin de la Doria quelques mètres avant la barrière. Qui va vite, le voit et tente de s'y arrêter tombe pratiquement en face de la barrière.

_________________
Recouvrer l'esprit avant de perdre la tête. Mor.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Présentation aux témoins
Message non luPosté : 04 nov. 2015, 09:06 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 16:13
Messages : 1677
Citation :
Jpasc, La déclaration de Ranucci n'est pas la preuve de son arrêt à la barrière, loin de là. Je constate juste que, sur ce point, il n'a pas menti. Vous le savez très bien, ça fait des années que cette discussion a eu lieu. Rien que l'idée de recommencer à démontrer que l'arrêt à l'aplomb suivi dans la foulée par le meurtre est impossible, m'épuise alors je passe. Tout est déjà dans les bien emmêlés fils de ce forum.
D'ailleurs en quoi le « je ne me souviens pas avoir été poursuivi », mensonge typique de l'auteur avoué d'un délit de fuite, pourrait invalider le lieu où il dit s'être arrêté ?
De toute façon, il s'est forcément, à un moment ou un autre, arrêté devant cette barrière. La question c'est : l'a t-il fait d'une seule traite ou bien a t-il fait un arrêt intermédiaire ?
Objectivement, je ne crois pas interpréter sa déclaration à ma guise, il dit bien s'être arrêté devant la barrière et manifestement n'a vu personne le rattraper. C'est ce point qui est important selon moi. Je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi il aurait menti sur ce point alors qu'il a aisément admis l'accident et le délit de fuite.

Alors, si les Aubert ont bien roulé jusqu'à la barrière rouge, ils ont forcément vu la 304 dont ils ont pu relever le numéro.
Mais quel type ont ils vu ? peut-être le vrai ravisseur s'enfuyant avec la petite pendant que Ranucci était parti à pied reconnaître les lieux ?
S'il a fait un arrêt intermédiaire (ce qu'il raconte dans son Récapitulatif), le scénario se précise et tout s'est déroulé à proximité du lieu du crime.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Présentation aux témoins
Message non luPosté : 04 nov. 2015, 12:06 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 11:37
Messages : 3536
Localisation : Saint-Claude JURA (39)



Il a du pratiquer le trajet en 2 temps pour une 1ère raison, son pneu se faisait manger par la tôle et la 304 faisait un bruit d'enfer. Donc, il s'arrête pour constater les dégâts et n'attend pas d'avoir roulé sur 2 kms.

La 2ème, à la barrière, s'il y a une légère montée, ce chemin n'est pas un talus donc les Aubert n'ont pas pu l'apercevoir à cet endroit. Souvenez-vous des photos sur lesquelles on voit un tractopelle.

Je persiste à penser qu'il s'est arrêté après le virage en épingle, là où se trouve un autre talus accessible.
Il me semble bien qu'Arlaten était aussi d'accord sur ce point d'arrêt.

_________________
Image


Haut
   
 Sujet du message : Re: Présentation aux témoins
Message non luPosté : 04 nov. 2015, 17:02 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 11 mai 2011, 14:05
Messages : 1077
Il n'y a pas deux kilomètres et le pneu qui chauffe est comme le fut refroidissant du canon de Fernand Raynaud, ça dépend. Bien sûr qu'il a pu faire le trajet en deux temps, ou trois comme une valse. L'important est où Aubert l'a vu garé, disparaître dans les fourrés, etc. Voyons voir si j'arrive à m'expliquer…

Plusieurs faits sont passés inaperçus pendant de longues années du fait de l'esbroufe d'Alessandra à Perrault, en particulier sur la manière dont les Aubert sont entrés en scène en faveur de l'accusation ( le fameux appel à l'Évêché qui aurait tout déclenché ).
Il en a découlé une certitude erronée sur le rôle des Aubert dans la découverte du cadavre donc sur le lieu où ils auraient interpellé à Ranucci. Comme c'était grâce à eux que l'on disait avoir découvert le cadavre, il fallait bien que cette interpellation se soit produite sur les lieux même où ce cadavre fut découvert.
C'est cette certitude qui a prédéterminé tous les scénarios chaotiques et acrobatiques, dans un mouchoir de poche autour du lieu du crime, que l'on a pu lire. Celui de Ranucci, faisant mentir sa première version face aux gendarmes lorsqu'il ne se croyait qu'accusé de délit de fuite, repris par Perrault. Celui de l'accusation, maintenu aujourd'hui par Bouladou (qui s'est d'ailleurs gouré d'endroit en se faisant photographier plus loin, sûrement parce que son inconscient de flic ne pouvait admettre la trop courte distance réelle jusqu'au virage ). Les scénarios à deux voitures, avec ou sans complices, avec ou sans POR, etc.

Dès le moment où l'on peut oublier cette prédétermination systématique due à l'esbroufe antérieurement citée qui est défaite par le télégramme à la DDPU, on peut jeter un nouvel oeil sur cet endroit. Et, surprise, la géographie qui ne ment pas nous montre que ce lieu n'est qu'à 600 mètres du carrefour et à moins de 70 mètres du virage qui le précède. Patatras, tous les scénarios dans le mouchoir de poche se cassent la gueule. Pas un ne tient la route. Soit les temps calculés, soit les distances que l'on a estimées, soit les faits que l'on veut y caser sont incompatibles avec la physique la plus élémentaire. La juge s'en sortira en plaçant Aubert à l'arrêt en plein virage (voir photos). En mouvement, rien ne colle. Encore moins l'enfant à la petite voix fluette pas très inquiète. Un gros délire qui n'est passé inaperçu que grâce à cette certitude du rôle des Aubert dans la découverte du cadavre donc de leur connaissance du lieu du crime.

Alors, comment est-il possible que les Aubert ait pu indiquer ce lieu malgré que les faits qu'ils relatent y sont impossibles à reproduire ? On ramasse son oeil neuf et on le jette sur le PV de la reconstitution. Mince, pas de trace de la fameuse question du juge aux témoins : « est-ce bien l'endroit où vous avez vu la 304 ? ». On peut balancer le même oeil partout dans le dossier, aucune reconnaissance explicite de cet endroit par aucun témoin ne s'y trouve.

Je m'arrête là pour ne pas être trop long et pouvoir être contredit par deux ou trois lignes logiquement mal fichues.

_________________
Recouvrer l'esprit avant de perdre la tête. Mor.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Présentation aux témoins
Message non luPosté : 04 nov. 2015, 17:16 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 11 mai 2011, 14:05
Messages : 1077
Mais si, Jpasc, rien de plus logique que celui qui avoue un délit de fuite cherche à le minimiser. « Je ne me souviens pas… » Franchement, c'est la réponse du gosse pris les mains dans le pot de chocolat. Mais ça n'a aucune importance, en fait. Poursuivi, au sens strict du terme, il ne l'a pas été. Mais il a sûrement dû le craindre, comme n'importe quel fuyard.

_________________
Recouvrer l'esprit avant de perdre la tête. Mor.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 89 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 6 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com