Nous sommes le 20 nov. 2019, 06:37

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 345 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 623 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message : Re: Laffaire sans les Aubert
Message non luPosté : 21 déc. 2013, 17:36 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 15 mai 2011, 13:35
Messages : 381
Citation :
Je maintiens: le virage en épingle est si peu facile à négocier que si les Aubert l'avaient franchi pendant leur course-poursuite, ils l'auraient obligatoirement remarqué. Allez faire un tour par là-bas, vous serez convaincu !
Allez faire un tour là-bas, c'est déjà fait, et ceci depuis belle lurette.

Qui vous dit que les Aubert n'en non pas parlaient de ce virage en épingle ?.Nous savons, que le témoignage des Aubert a été en partis escamote part les inspecteurs de police de l'époque relisez leur témoignage du 6 juin, et relisez ce qu'ils disent a Mr GBouladou dans son livre , il y a comme un manque on comprend tout ta fait pourquoi .


Haut
   
 Sujet du message : Re: Laffaire sans les Aubert
Message non luPosté : 21 déc. 2013, 19:31 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 19 oct. 2013, 17:12
Messages : 967
Citation :
Allez faire un tour là-bas, c'est déjà fait, et ceci depuis belle lurette
Alors, vous êtes en mesure de confirmer qu'il n'y a pas de talus accessible !
A moins que vos souvenirs se soient estompés !
Citation :
relisez ce qu'ils disent a Mr GBouladou dans son livre , il y a comme un manque on comprend tout ta fait pourquoi .
Pourriez-vous publier ce qu'ils disent dans le livre de Bouladou ?
Mais sachez que je me méfie de tous les témoignages faits plus de trente ans plus tard.
Pour moi, seules les pièces du dossier, bien que toutes ne soient pas parfaites, sont à prendre en considération.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Laffaire sans les Aubert
Message non luPosté : 22 déc. 2013, 11:28 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 15 mai 2011, 13:35
Messages : 381
Citation :
Citation :
Allez faire un tour là-bas, c'est déjà fait, et ceci depuis belle lurette
Alors, vous êtes en mesure de confirmer qu'il n'y a pas de talus accessible !
A moins que vos souvenirs se soient estompés !
Citation :
relisez ce qu'ils disent a Mr GBouladou dans son livre , il y a comme un manque on comprend tout ta fait pourquoi .
Pourriez-vous publier ce qu'ils disent dans le livre de Bouladou ?
Mais sachez que je me méfie de tous les témoignages faits plus de trente ans plus tard.
Pour moi, seules les pièces du dossier, bien que toutes ne soient pas parfaites, sont à prendre en considération.
C'est vrais, cas partir du carrefour, jusqu’à là première champi il y a très peut de talus qui son accessible; mais après le virage en épingle, jusqu'à la deuxième champi, il y en à un ou deux endroit , qui pourrait bien correspondre a ce que les Aubert on décrit.


Je n'est pas envie de retranscrire les dires des Aubert, que vous pouvez, par vous même, lire dans le livre de GBouladou , le PV des Aubert vous pouvez le lire sur ce forum , et sur la page FB que vous connaissez.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Laffaire sans les Aubert
Message non luPosté : 22 déc. 2013, 14:22 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2009, 14:52
Messages : 2095
Localisation : Normandie
Huh celui, qui dit se méfier de témoignages, de trente ans après, parle d'un poteau électrique?
Paul-Henri a écrit
Citation :
Croyez-vous qu'on a demandé aux Aubert s'il s'agissait d'un fossé ou d'un caniveau ? S'il était profond ou pas ? Quelle profondeur ? S'il y avait de l'eau, ou pas ?
Ce genre de détails est sans importance dans une affaire aussi grave.
Je comprends très bien, comment il est difficile de dresser un PV sans ambiguïtés. Encore plus, que les dires des témoins sont souvent mal-compris par les enquêteurs. Je pourrais donc également dire, s’enfuir et disparaître dans les buissons ne sont que des mots. Mais malheureusement nous n'avons que ces PV, pour nous guider à la recherche du scénario le plus convainquant. Chose affirmée par vous, ci dessus. Je n'ai pas parlé de profondeur du fossé; j'ai argumenté que les Aubert ont présumé, que le fossé ait provoqué un saut, tandis que ce saut était invraisemblable par la largesse du fossé. Dans une affaire si grave il a fallu qu'on n'ait pas facilement assumé, que les témoins d'un délit de fuite soient forcément les témoins d'une séquestration.
Citation :
Si, dès le départ, les Aubert avaient imaginé un crime, c'est sûr qu'ils auraient été plus attentifs à l'environnement.
Je m'en doute. Je crains le contraire, mais dans ce cas il n'y avait sans doute pas une affaire Ranucci.
Citation :
Le télégramme contient de nombreuses erreurs, dont le "sentier de montagne". Le télégramme a été écrit par quelqu'un qui ne connaît pas les lieux, ni les détails du crime.
Tout à fait, cette personne n'a donc que reproduit ce qu'elle a compris, d'un informant. On puisse comprendre les autres erreurs, mais d’où tire-t-elle le sentier de montagne, si cette expression n'a jamais été utilisée? Ça m'interroge, comme l'expression;"Omar m'a tuer".
La dernière non pas par la faute d'autographe, mais par la supposition, qu'une morte parle.

_________________
« Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m'enrichis. »
Antoine de Saint-Exupéry


Haut
   
 Sujet du message : Re: Laffaire sans les Aubert
Message non luPosté : 22 déc. 2013, 18:09 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 19 oct. 2013, 17:12
Messages : 967
Citation :
Huh celui, qui dit se méfier de témoignages, de trente ans après, parle d'un poteau électrique?
Rosemarie, il faut citer ma phrase dans sa totalité.
J'ai écrit:
" un temps d'observation est nécessaire, soit depuis la voiture, soit depuis un poteau électrique placé de l'autre côté de la rue, qu'on s'appelle Ranucci ou homme au POR !
Je n'ai pas précisé qui est l'homme qui observe les enfants.
Et le témoignage Rosanno, je puis vous assurer que je n'en tiens pas compte.
Quand on veut enlever un enfant, il faut être discret, ne pas se faire remarquer. Et le poteau, justement, n'est pas un endroit discret pour observer.
En revanche, vous pourrez dire à G. Perrault, si vous le rencontrez :lol: , que le platane n'a pas disparu. Il est toujours là, à la même place. Je l'ai photographié. Je dis cela car Perrault donnait une importance énorme à ce platane:
"Voyez, ce n'est pas Ranucci puisqu'il ne parle pas du platane. Et le platane, on ne voit que lui."
Quand on enlève un enfant, qu'on s'appelle l'homme au POR ou Ranucci, on a autre chose à regarder qu'un platane, non ?


Haut
   
 Sujet du message : Re: Laffaire sans les Aubert
Message non luPosté : 22 déc. 2013, 19:06 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2009, 14:52
Messages : 2095
Localisation : Normandie
Mais le petit Jean a dit, que cet homme est arrivé en voiture. Ce poteau vient donc de l'esprit de Rosano, qui ne se rend pas compte, que tout le monde comprend, qu'il dit n'importe quoi.
Ce qui est vraiment stupide, car comment ait le petit jean pu savoir, que cet homme avait une voiture grise. Il ne l'a pas vu partir quoi !
J'ai compris, que le platane soit taillé. Disons qu'on peut oublier un platane, des lunettes, un virage en épingle etc., mais c'est sacré malin de dessiner l’arrière d'un immeuble, qu'on n'est pas censé d'avoir vu.

_________________
« Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m'enrichis. »
Antoine de Saint-Exupéry


Haut
   
 Sujet du message : Re: Laffaire sans les Aubert
Message non luPosté : 23 déc. 2013, 06:30 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 19 oct. 2013, 17:12
Messages : 967
Citation :
Ce poteau vient donc de l'esprit de Rosano, qui ne se rend pas compte, que tout le monde comprend, qu'il dit n'importe quoi.
Non, Rosemarie. C'est le témoignage Rosanno qui est n'importe quoi, pas le poteau.
Ce poteau existe réellement Là aussi, j'ai une photo !
Citation :
mais c'est sacré malin de dessiner l’arrière d'un immeuble, qu'on n'est pas censé d'avoir vu.
Quand on est dans la Rue des Linots, on voit l'immeuble de 3/4 (tiens, comme la voiture !).
Faut pas être malin pour comprendre que cet immeuble a la forme d'un rectangle.
Faut pas être malin pour dessiner les deux côtés qu'on ne voit pas.
Chacun de nous aurait dessiné la même chose: un RECTANGLE.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Laffaire sans les Aubert
Message non luPosté : 23 déc. 2013, 16:17 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2009, 14:52
Messages : 2095
Localisation : Normandie
Citation :
Non, Rosemarie. C'est le témoignage Rosanno qui est n'importe quoi, pas le poteau.
Ce poteau existe réellement Là aussi, j'ai une photo !
Vous comprenez très bien, que le poteau existe. mais joue aucun rôle.
Citation :
Quand on est dans la Rue des Linots, on voit l'immeuble de 3/4 (tiens, comme la voiture !).
Faut pas être malin pour comprendre que cet immeuble a la forme d'un rectangle.
Faut pas être malin pour dessiner les deux côtés qu'on ne voit pas.
Chacun de nous aurait dessiné la même chose: un RECTANGLE.
Quand on est entrain de observer des enfants en tant de proie, on ne fait pas attention aux immeubles pour en dessiner un croquis pour la police plus tard. :arrow: Surtout quand on est dans un impasse et donc obligé de partir comme on est arrivé. Mais bon il est relativement facile d'en faire une expérimentation et demander un car de personnes de dessiner la place où ils ont débarqué pour le déjeuner ; verrons combien dessinent le plan des immeubles et combien approchent l’échelle.

_________________
« Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m'enrichis. »
Antoine de Saint-Exupéry


Haut
   
 Sujet du message : Re: Laffaire sans les Aubert
Message non luPosté : 23 déc. 2013, 16:54 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 22:05
Messages : 1693
Rose
Citation :
Quand on est entrain de observer des enfants en tant de proie, on ne fait pas attention aux immeubles pour en dessiner un croquis pour la police plus tard. Surtout quand on est dans un impasse et donc obligé de partir comme on est arrivé. Mais bon il est relativement facile d'en faire une expérimentation et demander un car de personnes de dessiner la place où ils ont débarqué pour le déjeuner ; verrons combien dessinent le plan des immeubles et combien approchent l’échelle.
Avant d'arriver près de sa proie le ravisseur s'en est approché..., en voiture. En fait pourquoi ne cherchait-il pas la rue de Bienvutti et était-il très attentif, aux plaques de rue par exemple......
Ou c'est un prédateur et là aussi, dès son arrivée dans cette rue....
La plupart des immeubles étaient assez étroit à cet époque avec des appartements traversants, il a vu l'avant, le côté, l'arrière ne posait pas trop de problème...
Je parlerais plus de proportions que d'échelles...... Et il y a à mon avis un truc plus qu'un brin accusatoire ; c'est les deux cercles figurant les enfants jouant sur le trottoir.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Laffaire sans les Aubert
Message non luPosté : 23 déc. 2013, 17:00 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 19 oct. 2013, 17:12
Messages : 967
Citation :
demander un car de personnes de dessiner la place où ils ont débarqué pour le déjeuner ; verrons combien dessinent le plan des immeubles et combien approchent l’échelle.
Je vous parie que si les gens arrivent dans une rue bordée par un immeuble et qu'on leur demande de dessiner l'immeuble, ils dessineront tous un RECTANGLE
Pour l'échelle, c'est autre chose.
Votre hypothèse est très différente de la mienne. Ne recommençons pas le débat. Nous ne serons jamais d'accord.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Laffaire sans les Aubert
Message non luPosté : 06 janv. 2014, 09:23 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 10:57
Messages : 1099
Citation :
Pour info: il n'existe aucun autre endroit entre l'aplomb du lieu du crime et l'entrée du chemin de la champi où un homme peut s'enfuir dans les fourrés. La hauteur du talus est un obstacle insurmontable, surtout si l'homme entraîne avec lui un paquet volumineux. Allez vérifier, vous constaterez par vous-même.
La réfection de la route n'a pas entraîné la modification de la pente du talus.
puis,
Citation :
"Je vous assure, parce que j'y suis allé, que j'ai vu, que j'ai pris des photos, qu'il n'y a aucun autre endroit où un homme pouvait s'enfuir dans des fourrés, avec un paquet ou un enfant ailleurs qu'à l'aplomb du lieu du crime, car le talus est un véritable obstacle.
et encore
Citation :
Ah vous avez photographié les abords de la route tout en allant vers l’entrée de la champi ?
Citation :
OUI. Je vous assure qu'il n'y a aucun endroit où Ranucci pouvait s'enfuir et disparaître dans les fourrés entre le lieu du crime et l'entrée du chemin de la champi. Si quelqu'un vous dit le contraire c'est qu'il se trompe, qu'il ne connaît pas les lieux ou qu'il ment
Pour vérifier, il n'est pas nécessaire d'aller sur place. Il suffit d'aller sur Google et de se "promener" sur la Nationale en mode "street".
Juste après le virage en épingle, il y a un droite/gauche, dans lequel la route a été déplacée (on voit les traces de l'ancienne route).
Voici de photos de la bordure droite de cet endroit:
Fichier(s) joint(s) :
epingle5trace.jpg
Fichier(s) joint(s) :
epingle.JPG
Fichier(s) joint(s) :
epingle8.JPG
Fichier(s) joint(s) :
epingle9.JPG
Fichier(s) joint(s) :
champi.JPG
Fichier(s) joint(s) :
champi2.JPG
Il n'y a pas de doute, l'accès à la colline est tout à fait possible.
Donc, celui qui dit le contraire ment.



Citation :
Ranucci, lors de la reconstitution, n'a pas contesté l'endroit. Il a simplement dit: "Je ne me souviens pas".
Voilà un autre gros mensonge.
Dans le PV de la reconstitution, il n'y a rien concernant le lieu de l'arrêt de la 304.
Il y a un paragraphe qui concerne la poursuite des Aubert puis:
Citation :
Nous nous sommes ensuite engagés dans les fourrés où avait été trouvé le cadavre de Marie Dolores. La reconstitution du crime d'homicide a été impossible, Ranucci prétendant ne plus se souvenir de cette partie des faits.
D'après ce PV, Ranucci a bien dit qu'il ne se souvenait pas, mais c'était sur le lieu du crime et cela concernait les gestes du crime. Ce n'était pas sur la Nationale et ça n'a rien à voir avec la désignation du lieu de son arrêt.
On peut s'étonner que justement, dans le PV de la reconstitution, il n'y ait rien sur la désignation de l'endroit. Pourtant, il y a eu discussion entre la juge et les Aubert. Il y a des photos de cette discussion, sur le bord de la Nationale. Curieusement, Ranucci n'est pas sur les photos. Pourquoi n'aurait-il pas participé à la discussion ?

Dans son "récapitulatif", Ranucci écrit ceci:
Citation :
De plus, à la reconstitution, alors que j'étais tombé dans l'odieux traquenard d'Alessandra, que j'avais tout accepté de signer, que j'avais accepté de dire que j'étais l'auteur de cet homicide, à ce moment, j'ai bien dit que je ne reconnaissais pas l'endroit que l'on me montrait comme étant l'endroit où j'avais arrêté mon véhicule après l'accident du stop, et où j'ai perdu connaissance.
Voilà certainement la raison pour laquelle Ranucci n'apparaît pas sur les photos. Tout simplement parce qu'il disait ne pas s'être arrêté là.


Dans le "récapitulatif", nous trouvons aussi:
Citation :
Lorsque le ravisseur eut terminé son sauvage forfait, il remonta dans sa voiture et repartit. Un peu plus loin, 500 ou 600 mètres plus loin, il vit stationnée sur le bord de la chaussée une Peugeot 304. Il vit les marques de l'accident sur la 304 (portière et aile gauches enfoncées); il sut alors qu'il s'agissait de la voiture qui venait d'être accidentée et dont le conducteur avait pris la fuite et fut poursuivie.
Donc, nous savons où Ranucci place son arrêt:500 ou 600 mètres au-delà du lieu du crime. C'est endroit, ce trouve bien entre le virage en épingle et le chemin d'accès à la champignonnière.


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Laffaire sans les Aubert
Message non luPosté : 06 janv. 2014, 12:46 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 19 oct. 2013, 17:12
Messages : 967
Je ne sais pas comment prendre une photo sur Google Street View et la publier ici pour appuyer ce que j'ai dit. Pas de chance pour moi.
Donc me voilà condamné à continuer à mentir comme dit Arlaten, toujours aussi aimable avec ses interlocuteurs.

Entre le virage en épingle et l'entrée du chemin de la champi, il n'y a aucun endroit qui ressemble, de près ou de loin, à l'aplomb du lieu du crime.
Quand il y a un talus, celui-ci est inaccessible.
Sinon, le terrain qui borde la Rn8bis est relativement plat à deux endroits et dans ce cas, bien évidemment, il n'y a pas de talus à franchir, donc aucune possibilité de confondre ces endroits avec l'aplomb du Lieu du crime.
Si l'endroit où les Aubert ont dit avoir vu Ranucci s'enfuir dans les fourrés était situé après le virage en épingle, ceux-ci n'auraient pas manqué d'être interpellés par ce virage, remarquable par sa courbe prononcée et qu'il faut négocier plutôt prudemment. Même Ranucci l'aurait signalé. Impossible de ne pas remarquer ce virage.
Comment voulez-vous qu'on puisse donner crédit au récapitulatif de Ranucci. Ce récapitulatif n'a qu'un but: valider une cuite et un évanouissement qui permettent l'intervention de l'homme au POR. Ranucci y propose deux scénarios dans lesquels vont s'engouffrer G. Perrault, LeMeur et les tenants de l'innocence.

Dans le récapitulatif, Ranucci évite soigneusement de dire ce qu'il a fait cette fameuse nuit. Et qu'on ne vienne pas dire qu'il est amnésique à cause de l'alcool qu'il aurait ingurgité puisqu'il est capable, presque deux ans après d'écrire dans son récapitulatif:

"Dans la matinée je vais récupérer ma voiture sur le port, mais avant de partir, je rentre dans un petit bar à côté. J'ai la tête lourde et l'esprit nébuleux; pour y remédier, je bois deux whiskies, deux pamplemousses et deux cafés. Le barman m'avait sûrement pris pour un Américain car le tarif fut étoilé.
Je payai, laissant 5 F de pourboire... à la serveuse ! et partis."


Nous sommes le 3 juin. En pleine forme, la mémoire de Ranucci !
Pas très crédible son amnésie entre 12h30 et ........ ..h00 dans laquelle il y a le temps du crime !

NB: je rappelle à Arlaten que mon pseudo est Paul-Henri21. Apparemment cela l'amuse . Son humour décapant ira-t-il jusqu'à "m'autoriser à " le nommer autrement que Arlaten ?


Haut
   
 Sujet du message : Re: Laffaire sans les Aubert
Message non luPosté : 08 janv. 2014, 15:59 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2009, 14:52
Messages : 2095
Localisation : Normandie
Paul-Henri a écrit,
Citation :
Dans le récapitulatif, Ranucci évite soigneusement de dire ce qu'il a fait cette fameuse nuit. Et qu'on ne vienne pas dire qu'il est amnésique à cause de l'alcool qu'il aurait ingurgité puisqu'il est capable, presque deux ans après d'écrire dans son récapitulatif:
"Dans la matinée je vais récupérer ma voiture sur le port, mais avant de partir, je rentre dans un petit bar à côté. J'ai la tête lourde et l'esprit nébuleux; pour y remédier, je bois deux whiskies, deux pamplemousses et deux cafés. Le barman m'avait sûrement pris pour un Américain car le tarif fut étoilé.
Je payai, laissant 5 F de pourboire... à la serveuse ! et partis."


Nous sommes le 3 juin. En pleine forme, la mémoire de Ranucci !
Pas très crédible son amnésie entre 12h30 et ........ ..h00 dans laquelle il y a le temps du crime !
Ici nous avons deux possibilités, ou bien Ranucci dit la vérité ou bien il ment.
Dans le premier cas vous vous demandez pourquoi le gérant n'est pas venu témoigner.
Dans le deuxième cas vous ne pouvez pas dire, qu'il se souvient de tout, car il affabule.
Quel sera votre choix ?

_________________
« Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m'enrichis. »
Antoine de Saint-Exupéry


Haut
   
 Sujet du message : Re: Laffaire sans les Aubert
Message non luPosté : 08 janv. 2014, 16:38 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 19 oct. 2013, 17:12
Messages : 967
Citation :
Ici nous avons deux possibilités, ou bien Ranucci dit la vérité ou bien il ment.
Dans le premier cas vous vous demandez pourquoi le gérant n'est pas venu témoigner.
Dans le deuxième cas vous ne pouvez pas dire, qu'il se souvient de tout, car il affabule.
Quel sera votre choix
?
Je crois avoir déjà donné une explication.
Cas n°1: aucun gérant, aucune serveuse ne sont venus témoigner.
Si Ranucci avait consommé dans plusieurs bars, quelqu'un aurait téléphoné à l'Evêché pour dire qu'il avait servi Ranucci cette nuit là. Dans le cas de l'assassinat d'une fillette, "l'omerta" ne joue pas.
Conclusion: Ranucci ment. Il n'a pas consommé comme il le dit. S'il l'avait fait, il aurait donné dans son récapitulatif le nom d'au moins un café, puisque l'amnésie n'a jamais existé. D'autre part, il est étonnant que les bars aient l'autorisation d'ouverture toute la nuit.
Mais où Ranucci a-t-il passé cette nuit ? Pourquoi ne le dit-il jamais ?
Parce que, justement, il n'a pas passé la nuit à boire dans les bars.

Cas n° 2
Vous avez donné la réponse: "Ranucci affabule."
Donc il ment.

Je ne ferai donc aucun choix.
Comment voulez-vous que Ranucci soit crédible puisqu'il passe son temps à mentir ?
Et quand il ne ment pas, il dit:
"Je ne me souviens pas",
ce qui est une forme de mensonge, par omission.
Il a une mémoire très sélective
Son seul moment de lucidité, c'est pendant et juste après les aveux, lorsqu'il réalise qu'il a fait une "grosse bêtise" (euphémisme) !


Haut
   
 Sujet du message : Re: Laffaire sans les Aubert
Message non luPosté : 10 janv. 2014, 07:37 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 10:57
Messages : 1099
Citation :
Je ne sais pas comment prendre une photo sur Google Street View et la publier ici pour appuyer ce que j'ai dit. Pas de chance pour moi.
Mais même si vous saviez le faire, cela ne servirait à rien. Les lecteurs sont capables d'aller sur Google Street et s'ils ne savent pas "récupérer" des photos, ils peuvent, en "se promenant sur la Nationale", constater qu'au delà du virage en épingle, il est des endroits où l'on peut accéder à la colline.

Vous avez affirmé: "Je vous assure, parce que j'y suis allé, que j'ai vu, que j'ai pris des photos, qu'il n'y a aucun autre endroit où un homme pouvait s'enfuir dans des fourrés, avec un paquet ou un enfant ailleurs qu'à l'aplomb du lieu du crime, car le talus est un véritable obstacle.
C'est un mensonge.

Vous avez aussi affirmé: "Si quelqu'un vous dit le contraire c'est qu'il se trompe, qu'il ne connaît pas les lieux ou qu'il ment"
Je connais les lieux. Je ne me trompe pas et c'est vous qui mentez. Je l'ai démontré.
Citation :
Entre le virage en épingle et l'entrée du chemin de la champi, il n'y a aucun endroit qui ressemble, de près ou de loin, à l'aplomb du lieu du crime.
Ce n'était pas cela la question. Vous parliez d'accessibilité impossible.
Citation :
Quand il y a un talus, celui-ci est inaccessible.
Oui, et quand il y en a pas. Il y a même des talus qui sont accessibles. Si, Si,

Citation :
Sinon, le terrain qui borde la Rn8bis est relativement plat à deux endroits et dans ce cas, bien évidemment, il n'y a pas de talus à franchir, donc aucune possibilité de confondre ces endroits avec l'aplomb du Lieu du crime.
Ce n'est pas le sujet
Citation :
Si l'endroit où les Aubert ont dit avoir vu Ranucci s'enfuir dans les fourrés était situé après le virage en épingle, ceux-ci n'auraient pas manqué d'être interpellés par ce virage, remarquable par sa courbe prononcée et qu'il faut négocier plutôt prudemment. Même Ranucci l'aurait signalé. Impossible de ne pas remarquer ce virage.
Vous voulez dire que comme Ranucci n'a jamais parlé de ce virage, c'est qu'il n'y est pas passé.

Citation :
Comment voulez-vous qu'on puisse donner crédit au récapitulatif de Ranucci. Ce récapitulatif n'a qu'un but: valider une cuite et un évanouissement qui permettent l'intervention de l'homme au POR.
Tout n'est pas faux dans le récapitulatif. Le placement de sa voiture, 500 à 600m après le lieu du crime, n'a aucune incidence sur ses hypothèses avec perte de connaissance. Il aurait pu ne pas en parler, mais il l'a fait. Et ce n'est surement pas gratuit.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 345 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 623 Suivante

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com