Nous sommes le 18 oct. 2019, 23:20

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 345 messages ]  Aller à la page Précédente 119 20 21 22 23 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message : Re: Laffaire sans les Aubert
Message non luPosté : 11 mai 2014, 13:56 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2010, 20:47
Messages : 722
Citation :
Citation :

"ERREUR. Nous sommes le 24 juin. Ranucci a eu le temps de se ressaisir. Ne lui trouvez pas l'excuse qu'il est encore dans la logique des aveux. Les tortures policières sont presque 3 semaines derrière lui.
Citation :
je vous parle de la dimension psychologique, pas du tout des violences policières.

La ré-autonomisation de Ranucci ne pouvait en aucun cas se faire jusqu'au 24 juin 1974; les 24 heures de garde à vue, lui on laisser des traces indélébiles ça ne fait aucun doute, un isolement le plus total au beaumette, une pression non-stop de c'est geôlier, des visites d'expert en tout genre, des confrontations, toute la panoplie pour que le bélier reste dans logique de, c'est "obligatoirement moi".

Dans ce fourgon, il avait deux ennemis, et pas des moindre la juge, et surtout, surtout, le commissaire Aléssandra son ennemi, le pot de fer contre le pot de verre, un seul regard suffit, pour lui faire re-courber l'échine au bélier.

Le raport psychologique, qu'il y avait entre c'est de homme , était sans nul doute, en faveur du commissaire Aléssandra.

c'est de l'interprétation subjective tout ca , Bruno :cry:

_________________
. Croire ce qui est, non ce qui plaît relève de l'hygiène mentale.

« l'imaginaire du complot est insatiable, et la thèse du complot, irréfutable : les preuves naïvement avancées qu'un complot n'existe pas se transforment en autant de preuves qu'il existe ».[


Haut
   
 Sujet du message : Re: Laffaire sans les Aubert
Message non luPosté : 11 mai 2014, 14:04 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 19 oct. 2013, 17:12
Messages : 967
Citation :
ma conviction reste la même. Un autre homme que Ranucci a agi.
Votre conviction reste entière. C'est parfait, mais pourquoi me refusez-vous le droit d'en avoir une autre, très différente de la vôtre, en répétant sans cesse que je suis de mauvaise foi, que je suis malhonnête et que je ne comprends rien ?
Cela dit, pourriez-vous asseoir votre conviction en précisant ici comment cet homme sans POR a-t-il agi entre 12h30 et 17h00, le 3 juin, pour faire porter le chapeau à Ranucci ?
Car c'est bien dans ce créneau horaire, et vous ne pouvez pas l'ignorer, à moins d'être aveuglé, que le scénario coince.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Laffaire sans les Aubert
Message non luPosté : 11 mai 2014, 14:07 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 16:13
Messages : 1677
Citation :
Citation :
l'homme dans la champi ...
il y a bien un homme qui est venu dans cette galerie y déposer ce POR. Il se trouve qu'un homme portant un POR a été remarqué et même signalé à la police fin mai 74 pour des comportements anormaux envers des enfants. Ce POR n'appartenait pas à C Ranucci.
Il faut donc comprendre qu'il n'est pas du tout idiot de faire le lien entre cet homme et l'enlèvement de la petite.
Par conséquent, je reste persuadé pour cette raison et d'autres qu'un autre homme a commis l'enlèvement et le meurtre de la petite fille.
Mais je peux vous même vous dire que si l'on évacue ce POR, comme cela été fait par les policiers à l'époque malheureusement, ma conviction reste la même. Un autre homme que Ranucci a agi.

Et par quel mécanisme aboutissez-vous au fait que CE pull over rouge abandonné dans la galerie soit celui du ou des hommes à POR vus antérieurement dans les cités, car il faudrait s'assurer déjà qu'il s'agit du meme homme (descriptif physique pas spécialement concordant) et du meme"pull" ( pull .. polo ... tricot ?.... rouge vif, rouge grenat ? ) et d'autre part que CE ou l'UN DE CES hommes soit le probable meurtrier de Marie Dolores ?

S'il n'y avait d'homme au POR .. Vous seriez malgré tout convaincu de l'innocence de Ranucci, dites-vous ? Sur quel élément factuel, en dehors de toute appréciation subjective, fondez-vous cette conviction ?
j'ai déjà expliqué plusieurs fois sur ce forum les raisons pour lesquelles je ne crois absolument pas à la culpabilité de Ranucci, il est donc hors de question que je me répète sans arrêt. Peut-être devriez vous venir plus souvent ?


Haut
   
 Sujet du message : Re: Laffaire sans les Aubert
Message non luPosté : 11 mai 2014, 14:10 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 16:13
Messages : 1677
Citation :
Citation :
ma conviction reste la même. Un autre homme que Ranucci a agi.
Votre conviction reste entière. C'est parfait, mais pourquoi me refusez-vous le droit d'en avoir une autre, très différente de la vôtre, en répétant sans cesse que je suis de mauvaise foi, que je suis malhonnête et que je ne comprends rien ?
Cela dit, pourriez-vous asseoir votre conviction en précisant ici comment cet homme sans POR a-t-il agi entre 12h30 et 17h00, le 3 juin, pour faire porter le chapeau à Ranucci ?
Car c'est bien dans ce créneau horaire, et vous ne pouvez pas l'ignorer, à moins d'être aveuglé, que le scénario coince.
voilà ça continue ou recommence comme vous voulez. J'ai déjà donné des pistes pour expliquer cela mais vous n'y croyez pas. Pour vous, c'est invraisemblable. Ok c'est noté !
Je ne comprends même pas pourquoi vous me demandez cela sans arrêt puisque vous ne pouvez pas y adhérer.
donc désormais mais il est hors de question que je me répète.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Laffaire sans les Aubert
Message non luPosté : 11 mai 2014, 14:22 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2010, 20:47
Messages : 722
Citation :
Citation :
Citation :
l'homme dans la champi ...
il y a bien un homme qui est venu dans cette galerie y déposer ce POR. Il se trouve qu'un homme portant un POR a été remarqué et même signalé à la police fin mai 74 pour des comportements anormaux envers des enfants. Ce POR n'appartenait pas à C Ranucci.
Il faut donc comprendre qu'il n'est pas du tout idiot de faire le lien entre cet homme et l'enlèvement de la petite.
Par conséquent, je reste persuadé pour cette raison et d'autres qu'un autre homme a commis l'enlèvement et le meurtre de la petite fille.
Mais je peux vous même vous dire que si l'on évacue ce POR, comme cela été fait par les policiers à l'époque malheureusement, ma conviction reste la même. Un autre homme que Ranucci a agi.

Et par quel mécanisme aboutissez-vous au fait que CE pull over rouge abandonné dans la galerie soit celui du ou des hommes à POR vus antérieurement dans les cités, car il faudrait s'assurer déjà qu'il s'agit du meme homme (descriptif physique pas spécialement concordant) et du meme"pull" ( pull .. polo ... tricot ?.... rouge vif, rouge grenat ? ) et d'autre part que CE ou l'UN DE CES hommes soit le probable meurtrier de Marie Dolores ?

S'il n'y avait d'homme au POR .. Vous seriez malgré tout convaincu de l'innocence de Ranucci, dites-vous ? Sur quel élément factuel, en dehors de toute appréciation subjective, fondez-vous cette conviction ?
j'ai déjà expliqué plusieurs fois sur ce forum les raisons pour lesquelles je ne crois absolument pas à la culpabilité de Ranucci, il est donc hors de question que je me répète sans arrêt. Peut-être devriez vous venir plus souvent ?
Oh je vous demande pas une grande littérature ... juste de SYNTHETISER votre théorie par une énonciation des points FACTUELS qui forgent votre CONVICTION ABSOLUE de l'innocence de Ranucci ...

Pas question de laius et de long discours ... ce qui se conçoit bien s'énonce clairement et succinctement

_________________
. Croire ce qui est, non ce qui plaît relève de l'hygiène mentale.

« l'imaginaire du complot est insatiable, et la thèse du complot, irréfutable : les preuves naïvement avancées qu'un complot n'existe pas se transforment en autant de preuves qu'il existe ».[


Haut
   
 Sujet du message : Re: Laffaire sans les Aubert
Message non luPosté : 11 mai 2014, 14:25 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 19 oct. 2013, 17:12
Messages : 967
Citation :
J'ai déjà donné des pistes pour expliquer cela mais vous n'y croyez pas. Pour vous, c'est invraisemblable.
Il faut dire aussi que les pistes que vous avez distillées (du bout des lèvres car il m' a fallu vous les arracher) sont tellement capillo-tractées qu'elles sont difficiles à suivre et qu'au bout du compte, après triple relecture, on a du mal à comprendre le rôle exact que vous donnez à cet homme.
Vous devriez les rappeler, pour info, à Philippine. Peut-être sera-t-elle à même de mieux vous comprendre que moi et qu'elle ne les trouvera pas invraisemblables. Qui sait ? Qui ne tente rien n'a rien !
NB: désolé, mon message a été "intercepté" par celui que Philippine vient de poster.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Laffaire sans les Aubert
Message non luPosté : 10 juin 2015, 14:25 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2015, 09:28
Messages : 742
bonjour ,je ne sais pas si je serai lu car le dernier message date d'1 an . relisez la plainte de martinez (déclarée a chaud :l'accident vient de se produire ) : "un automobiliste est arrivé " quelques minutes " (après l'accident ) et auquel j'ai raconté ce qui c'était passé " déductions : 1) les aubert ne sont pas témoins de l'accident ; le plus important dans 1 accident ce sont des témoins ; là ce n'est pas le cas . excusez du peu mais c martinez lui même qui le déclare : "quelques minutes " et non quelques instants .d'ailleurs martinez n'a jamais parlé de " témoins ". 2) si le véhicule gris est parti depuis "quelques minutes " il est logiquement déjà loin . = 1 minute =1 km . alor, comment peut on prendre en chasse 1 véhicule déjà loin ??? c bizarre non ??? martinez et aubert ne pouvaient pas savoir le véhicule arrèté a 1 km . il y a 1 autre scénario ....lequel ???


Haut
   
 Sujet du message : Re: Laffaire sans les Aubert
Message non luPosté : 12 juin 2015, 07:03 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 16:13
Messages : 1677
j'avais déjà exposé cette curiosité sur le forum à propos de ces "quelques minutes après".
A mon avis, c'est peut-être un excès de langage de la part de M Martinez ou du gendarme qui a pris la déclaration.
Mais effectivement se pose la question de ce que les Aubert ont réellement vu de l'accident.
Même si ce n'était qu'une minute, ils n'auraient rien vu. On peut aussi rappeler qu'il y avait un camion derrière M Martinez, ce qui laisse perplexe sur ce que les Aubert ont soi disant vu de cet accident. En ce sens, leur déclaration le 6 juin à la police marseillaise est sujette à caution.

Ensuite, ont ils rattrapé la 304 ? selon la déclaration de M Martinez, il faut croire que oui puisqu'il dit que le témoin lui a donné le n° d'immatriculation.
On peut aussi s'étonner que M Martinez cite deux fois un coupé Peugeot 204 et non 304.
Est ce que M Aubert a confirmé à M Martinez que c'était une 204 ? là aussi on peut s'interroger car les Aubert disent qu'ils se sont arrêtés à hauteur de cette voiture. M Aubert était gérant d'une société de location de voitures. S'il s'était vraiment arrêté à hauteur, il aurait du voir que c'était une 304 et non une 204. Mais bon, peut-être ne l'a t-il pas dit à M Martinez en revenant au carrefour.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Laffaire sans les Aubert
Message non luPosté : 12 juin 2015, 12:54 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 22 sept. 2008, 15:05
Messages : 634
Citation :
Maril85 :
alor, comment peut on prendre en chasse 1 véhicule déjà loin ??? c bizarre non ??? martinez et aubert ne pouvaient pas savoir le véhicule arrèté a 1 km . il y a 1 autre scénario ....lequel ???
Citation :
jpasc95 :
Mais effectivement se pose la question de ce que les Aubert ont réellement vu de l'accident.
Même si ce n'était qu'une minute, ils n'auraient rien vu.
Hé oui, on peut se demander si ce qu’ont déclaré après coup les Aubert c’est bien passé comme cela le 03 juin vers 12h30.
En tout cas, sur ce qui c’est réellement passé, Mme Aubert, si on y fait attention nous délivre un indice capital dans sa première déposition. C’est dur de savoir mentir à 100%. La plupart du temps, on a tendance à moment donné, inconsciemment, à intégrer dans le mensonge des petites part de vérité. Dixit l’homme qui a une double vie et qui doit composer avec deux histoires différentes, une à sa femme et l’autre à sa maîtresse. Surtout que cette partie de la vérité, noyée dans les parties mensongères du récit de la poursuite, pour ce qui n’y font pas attention, peut sembler totalement anodin, simple détail de la poursuite telle que les policiers veulent qu’elle se soit passée.
Citation :
Déposition du 06 juin 1974 de Mme Aubert :
… nous avions en point de mire un véhicule de couleur grise qui roulait à grande vitesse et nous précédait de deux ou trois virages.
Fichier(s) joint(s) :
Vision véhicule en contrebas après virage en épingle.JPG
On voit bien sur le cliché qu’à cet endroit on peut apprécier facilement la route en contre bas et un véhicule qui y roulerait.
C’est le seul endroit où les Aubert peuvent distinguer en même temps 3 virages : celui qu’ils sont entrain de finir de prendre, celui qu’ils vont prendre dans quelques secondes (le virage en épingle) et celui droit devant en contre bas qu’est entrain de prendre ou que va prendre le véhicule poursuivi.
Ici j’anticipe la remarque que l’on va me faire : « …Oui , mais Mme Aubert ne parlent pas de trois virage, mais de deux ou trois virages. Elle semble ne pas être sûre, donc catégorique sur le nombre de virages. Tout compte fait il n’y en avait certainement que deux dans son champ de vision, comme d’ailleurs il s’en trouve chaque fois sur le parcourt qui va de la Pomme au lieu du crime. »
Oui, mais c’est quand même bizarre qu’en se remémorant les 600 mètres de poursuite devant les policiers, poursuite où l’on a toujours qu’un ou deux virages dans le champ de vision, Mme Aubert ne peut s’empêcher de délivrer, en toute innocence aux inspecteurs qui ne relève pas l’incongruité du détail, l’information comme quoi un couple de virage lui a posé problème, puisqu’elle ne savait pas si dans son champs de vision elle n’en avait pas plutôt trois.
Dans ce que montre la photo, des trois virages, quel est donc celui qui pose problème à Mme Aubert, tellement bien qu'elle ne sait pas s'il faut qu'elle le comptabilise ou pas dans le récit de la poursuite? En tout cas, le fait est là, dans cette situation là, il y en a un qui lui a posé problème.
La poursuite serait donc en réalité allait plus loin que l’endroit où se situe l’aplomb du lieu du crime. Au-delà du virage en épingle d’ailleurs.
Ceci est corroboré par …
Citation :
Déposition du 06 juin 1974 de Mme Aubert :
… Nous avons parcouru environ un kilomètre, et à la sortie d’un virage, nous nous sommes aperçus que la voiture s’était arrêtée …
Mme Aubert, en réalité, nous délivre une distance de poursuite qui est une moyenne, puisqu’elle ne peut pas nous dire si c’est plus ou moins pendant un kilomètre qu’ils ont roulé. En tout cas c’est autour d’un kilomètre.
Citation :
Déposition du 06 juin 1974 de M. Aubert :
… Après avoir parcouru une distance de 1 à 2 kilomètres, la 304 Peugeot s’est immobilisée au bord de la route…
Pour Monsieur Aubert, c’est le contraire. Il fixe un fourchette de distances, sans savoir à l’intérieur de celle-ci qu’elle est l’exact distance qu’ils ont parcouru. Pour être sur de se rapprocher de la vérité, s’en trop s’en éloigner, le mieux est de prendre la moyenne, c'est-à-dire 1,5 kms.

Si on fait la moyenne des deux distances sous-tendues par ce que Mme aubert et M. Aubert pensent de la distance qu’ils ont parcourus, on arrive à un chiffre de 1km et 250 mètres, soit un endroit situé après le virage en épingle, plus précisément après ce virage en épingle, le seul endroit qu’arlaten avait remarqué où il n’y a pas de gros talus pentu à gravir si on veut sortir de sa voiture et disparaître dans la nature.


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Laffaire sans les Aubert
Message non luPosté : 12 juin 2015, 18:18 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2015, 09:28
Messages : 742
vous conviendrez quand même quand il y a 1" témoin" d'accident (et qui donne son nom ) la moindre des choses est de le signaler sur la plainte . non ? surtout dans la condition de fuite . martinez sur sa plainte :(le conducteur ) "il semblait jeune " . c tout sur le signalement . pas de lunettes qui couvrent la moitié du visage ??? et quand ranucci est arreté =" il avait des lunettes ,j'ai vu son regard affolé " c bisarre non ??? martinez se rappel des lunettes après coup . tout est du genre dans cette affaire . je rappel que mr aubert a bouladou dit "j'ai dit aux policiers (marseillais) faites 1 km ,1 km 500 environ après 2,3 virages dans 1 ligne droite , à 1 centaine de mettres le véhicule était arrèté sur le bord " vous conviendrez que l'endroit est facile à trouver . : après le dernier virage a cent mettres le véhicule était arrèté .


Haut
   
 Sujet du message : Re: Laffaire sans les Aubert
Message non luPosté : 12 juin 2015, 19:57 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 01 oct. 2010, 20:15
Messages : 57
Citation :
On peut aussi s'étonner que M Martinez cite deux fois un coupé Peugeot 204 et non 304.
Est ce que M Aubert a confirmé à M Martinez que c'était une 204 ?

Peut être un début de réponse :

Le télégramme de la D.D.P.U du 5 juin 74 relatant entre autre la poursuite ou prise en chasse par le couple AUBERT fait également état d’une 204.…….. Tout comme l’article de Pierre BERNARD rédigé le 5 juin et à paraitre le lendemain dans LE PROVENCAL ou le journaliste cite Mr AUBERT,

« …j’ai assisté à une collision, immédiatement l’auteur de l’accident qui pilotait un coupé PEUGEOT prit la fuite… » « …je revins donc sur les lieux de l’accident pour communiquer au second automobiliste accidenté le numéro minéralogique de la 204 PEUGEOT… »

CORDIALEMENT francisANDco

_________________
Celui qui a un quotient intellectuel important a tous les atouts pour réussir, celui qui fait preuve d'intelligence a déjà réussi. COGITO ERGO SUM f.A.c


Haut
   
 Sujet du message : Re: Laffaire sans les Aubert
Message non luPosté : 12 juin 2015, 22:38 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2015, 09:28
Messages : 742
à jpasc95. "excès" de langage ,non . si m. aubert suivait m.martinez il aurait du dire " un automobiliste me suivait a été témoins ,il s'est arrèté pour voir si nous étions blessés et à prit aussitôt la poursuite du véhicule en fuite " .même en supposant que m.martinez fait excès de langage , le gendarme n'en a pas le droit sur 1 plainte d'accident avec en+ délit de fuite . vous imaginez un tel excès de langage de la part d' un médecin (marseillais) appelé pour 1 urgence ?? "qques minutes " pour vouloir dire "qques instants "sur son rapport ?? ou inversement ??? et si ranucci était arrivé "qques minutes " + tard au carrefour il serait toujours vivant ; il serait rentré a nice . et si les aubert arrivés qques minutes après l'accident avaient poursuivi 1 autre voiture ,genre simca 1100 ,par exemple . pourquoi pas ??? et ranucci arrèté dans les parrages ,pas de bol , endosse tout ce que les aubert ont vu . ben oui ,si la simca est volée ,difficile d'en retrouver le conducteur . par contre ce pauvre christian , là par hazard , avec ses numéros d'immatriculation ,facile à trouver , va gagner le 1er prix à la loterie sans en avoir acheté le billet . a suivre .....


Haut
   
 Sujet du message : Re: Laffaire sans les Aubert
Message non luPosté : 13 juin 2015, 09:38 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 16:13
Messages : 1677
Citation :
Citation :
On peut aussi s'étonner que M Martinez cite deux fois un coupé Peugeot 204 et non 304.
Est ce que M Aubert a confirmé à M Martinez que c'était une 204 ?

Peut être un début de réponse :

Le télégramme de la D.D.P.U du 5 juin 74 relatant entre autre la poursuite ou prise en chasse par le couple AUBERT fait également état d’une 204.…….. Tout comme l’article de Pierre BERNARD rédigé le 5 juin et à paraitre le lendemain dans LE PROVENCAL ou le journaliste cite Mr AUBERT,

« …j’ai assisté à une collision, immédiatement l’auteur de l’accident qui pilotait un coupé PEUGEOT prit la fuite… » « …je revins donc sur les lieux de l’accident pour communiquer au second automobiliste accidenté le numéro minéralogique de la 204 PEUGEOT… »

CORDIALEMENT francisANDco
il ne s'agit pas tout à fait de cela.
je parle de la déclaration de M Martinez du 3 juin et pas du télégramme du 5 juin et de l'article du Provençal qui ne font que reprendre les termes de cette déclaration.
Le 6 juin, à l'Evêché, M Aubert parle bien d'un coupé Peugeot 304 dés le début de sa déclaration. Est ce les policiers qui lui ont soufflé ?
Pourquoi le 3 juin, devant les gendarmes, M Martinez cite à deux reprises une Peugeot 204 ?
M Aubert lui a t-il dit que c'était un coupé Peugeot 304 ? si oui, pourquoi M Martinez ne le dit pas aux gendarmes ?
je ne sais pas ce qu'ils se sont dit au carrefour mais la question reste posée.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Laffaire sans les Aubert
Message non luPosté : 13 juin 2015, 09:40 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 16:13
Messages : 1677
Citation :
à jpasc95. "excès" de langage ,non . si m. aubert suivait m.martinez il aurait du dire " un automobiliste me suivait a été témoins ,il s'est arrèté pour voir si nous étions blessés et à prit aussitôt la poursuite du véhicule en fuite " .même en supposant que m.martinez fait excès de langage , le gendarme n'en a pas le droit sur 1 plainte d'accident avec en+ délit de fuite . vous imaginez un tel excès de langage de la part d' un médecin (marseillais) appelé pour 1 urgence ?? "qques minutes " pour vouloir dire "qques instants "sur son rapport ?? ou inversement ??? et si ranucci était arrivé "qques minutes " + tard au carrefour il serait toujours vivant ; il serait rentré a nice . et si les aubert arrivés qques minutes après l'accident avaient poursuivi 1 autre voiture ,genre simca 1100 ,par exemple . pourquoi pas ??? et ranucci arrèté dans les parrages ,pas de bol , endosse tout ce que les aubert ont vu . ben oui ,si la simca est volée ,difficile d'en retrouver le conducteur . par contre ce pauvre christian , là par hazard , avec ses numéros d'immatriculation ,facile à trouver , va gagner le 1er prix à la loterie sans en avoir acheté le billet . a suivre .....
très bien, je vois que vous êtes catégorique, alors comment expliquez vous que M Aubert ait bien ramené le n° d'immatriculation à M Martinez ?


Haut
   
 Sujet du message : Re: Laffaire sans les Aubert
Message non luPosté : 13 juin 2015, 14:14 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 01 oct. 2010, 20:15
Messages : 57
[quote="jpasc95"]
je parle de la déclaration de M Martinez du 3 juin et pas du télégramme du 5 juin et de l'article du Provençal qui ne font que reprendre les termes de cette déclaration.[quote="jpasc95"]

…(Ou presque)
Veux bien vous croire mais il faut alors que l’on m’explique la voiture abandonnée dans un sentier de montagne ou encore un feu tricolore mentionnés dans le télégramme du 5 juin en guise respectivement d’une route nationale et d’un stop dans le pv 610.6 du sieur MARTINEZ le 3 juin.
Quant à l’extrait de l’article du PROVENCAL du 6 juin
« …j’ai assisté à une collision, immédiatement l’auteur de l’accident qui pilotait un coupé PEUGEOT prit la fuite… » « …je revins donc sur les lieux de l’accident pour communiquer au second automobiliste accidenté le numéro minéralogique de la 204 PEUGEOT… »
le journaliste tient son info à propos d’une 204 via l’EVECHE suite à l’appel de Mr AUBERT au commissaire ALESSANDRA le 5 juin.
« …C’est au début de l’après midi que le coup de théâtre devait se produire. A 13h30 un habitant de TOULON téléphonait au commissaire ALESSANDRA… »


[quote="jpasc95"]Le 6 juin, à l'Evêché, M Aubert parle bien d'un coupé Peugeot 304 dés le début de sa déclaration.[quote="jpasc95"]

Mais pas la veille en début d’après midi

[quote="jpasc95"]
Pourquoi le 3 juin, devant les gendarmes, M Martinez cite à deux reprises une Peugeot 204 ? [quote="jpasc95"]

Il a dit aussi :
« …Il me semble que son véhicule a du avoir les portières avant et arrière gauche enfoncées… »

Portière arrière?….. Sur un coupé ?
Et moi il me semble que D’AUBERT ou MARTINEZ L’un des deux m'a l’air être un peu plus calé en matière de véhicules. CORDIALEMENT francisANDco

_________________
Celui qui a un quotient intellectuel important a tous les atouts pour réussir, celui qui fait preuve d'intelligence a déjà réussi. COGITO ERGO SUM f.A.c


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 345 messages ]  Aller à la page Précédente 119 20 21 22 23 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com