Nous sommes le 20 nov. 2018, 08:20

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 93 messages ]  Aller à la page Précédente 13 4 5 6 7 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 août 2006, 21:57 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 26 janv. 2006, 16:20
Messages : 3096
Localisation : Normandie
Citation :
Comment ça il n'est pas là ?La marseillaise (et seulement ce journal) affirme qu'i est allé faire "des courses" (peut-être acheter des cigarettes ou le pain, ce qui ne doit pas prendre bien longtemps. Et la marseillaise affirme que quand il rentre (vers 11h10) Jean est déjà en train de chercher sa soeur.... 11 moins le quart.... 11h10 ... ça a l'air de se tenir...
Il n'y a pas que "La Marseillaise" qui dit que le père était sorti. Il y a aussi madame Rambla dans une émission récente, en présence de son mari. Dans son témoignage, elle parle à Jean (qui est seul) par la fenêtre, juste avant que son mari n'arrive.
Citation :
Il n'y a que cette concierge qui affirme qu'elle a vu les enfants à 11h25... c'est peut-être elle qui se trompe... d'heure... ou d'enfants...
Il n'y a pas qu'elle : il y a aussi Pierre Blanc qui dit qu'il a vu madame Rosano et les enfants dans les 11h15-30. Il confirme donc qu'elle était là dans ces heures-là et qu'elle a pu les voir elle aussi. Et elle n'a pas pu se tromper d'enfants : c'est la concierge de l'immeuble de Rambla, et elle nomme aussi deux autres enfants qu'elle connait tout aussi bien.

Par contre, Spinelli, lui, il parait qu'il connait Marie-Dolorès par coeur, mais quand il se présente à la police, il dit qu'il a vu un homme partir avec "une fillette" (ce sont ses mots), et que ça pourrait avoir un rapport avec l'enlèvement. Si c'est Marie-Dolorès, ça ne pourrait pas être l'enlèvement : ça serait l'enlèvement à tous les coups. Mais c'est une fillette habillée comme toutes les fillettes. J'ose à peine vous citer son témoignage tel qu'il le fait maintenant, parce qu'on est encore plus dans le brouillard.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 août 2006, 22:06 
Citation :
Ah ok, je vois ce que c'est : en fait c'est une petite route qui part sur la droite en montant de la champignonière vers le Carrefour La pomme...peut-être vers Peypin (les maisons qu'on voit au bout).
Mais qu'est-ce qui peu laisser penser que le ravisseur se trouvait là avec la petite vers midi ?
regardez à nouveau la carte

j'ai mis une légende


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 août 2006, 22:20 
Marc D,

"Par contre, Spinelli, lui, il parait qu'il connait Marie-Dolorès par coeur, mais quand il se présente à la police, il dit qu'il a vu un homme partir avec "une fillette" (ce sont ses mots), et que ça pourrait avoir un rapport avec l'enlèvement. Si c'est Marie-Dolorès, ça ne pourrait pas être l'enlèvement : ça serait l'enlèvement à tous les coups. Mais c'est une fillette habillée comme toutes les fillettes. J'ose à peine vous citer son témoignage tel qu'il le fait maintenant, parce qu'on est encore plus dans le brouillard."

Pourquoi exagérez vous quand vous dites qu'il parait que spinelli connait par coeur la petite Marie-Dolorès ?.

Il ne la connaissait pas du tout par coeur, il la connaissait de vue c'est tout. Je suis certain qu'il ignorait son prénom et son nom. Il la voyait jouer dans le coin de temps en temps voilà tout.

Au début, il a pu juste entendre le nom de la petite à la radio, mais ça ne lui disait rien.
C'est quand il a vu sa photo dans le journal et qu'il a entendu parler de l'enlèvement, qu'il a fait le rapprochement, sans être sûr à 100% que c'était cette petite qu'il connaissait de vue.

Quant à la question de l'habillement, que voulez vous qu'il réponde d'autre ? elle était habillée comme une fillette de son âge. Vous vouliez qu'il connaisse parfaitement les habitudes vestimentaires de la petite ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 août 2006, 22:25 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 26 janv. 2006, 16:20
Messages : 3096
Localisation : Normandie
Citation :
Au début, il a pu juste entendre le nom de la petite à la radio, mais ça ne lui disait rien.
C'est quand il a vu sa photo dans le journal et qu'il a entendu parler de l'enlèvement, qu'il a fait le rapprochement, sans être sûr à 100% que c'était cette petite qu'il connaissait de vue.
C'est bien de le reconnaître.

Non seulement il n'est pas sûr d'avoir reconnu la petite, mais il ne dit à aucun moment dans sa déposition qu'il pense que c'était la petite Marie-Dolorès. C'est la scène qui lui semble correspondre, seulement. Quant à l'homme en question, il ne pense pas être en mesure de le reconnaître si on le lui présente.
Citation :
Quant à la question de l'habillement, que voulez vous qu'il réponde d'autre ? elle était habillée comme une fillette de son âge. Vous vouliez qu'il connaisse parfaitement les habitudes vestimentaires de la petite ?
Dire qu'elle était habillée de blanc, et court, ça aurait été un bon début.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 août 2006, 22:34 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 janv. 2006, 16:10
Messages : 1863
Citation :
Citation :
Comment ça il n'est pas là ?La marseillaise (et seulement ce journal) affirme qu'i est allé faire "des courses" (peut-être acheter des cigarettes ou le pain, ce qui ne doit pas prendre bien longtemps. Et la marseillaise affirme que quand il rentre (vers 11h10) Jean est déjà en train de chercher sa soeur.... 11 moins le quart.... 11h10 ... ça a l'air de se tenir...
Il n'y a pas que "La Marseillaise" qui dit que le père était sorti. Il y a aussi madame Rambla dans une émission récente, en présence de son mari. Dans son témoignage, elle parle à Jean (qui est seul) par la fenêtre, juste avant que son mari n'arrive.
Citation :
Il n'y a que cette concierge qui affirme qu'elle a vu les enfants à 11h25... c'est peut-être elle qui se trompe... d'heure... ou d'enfants...
Il n'y a pas qu'elle : il y a aussi Pierre Blanc qui dit qu'il a vu madame Rosano et les enfants dans les 11h15-30. Il confirme donc qu'elle était là dans ces heures-là et qu'elle a pu les voir elle aussi. Et elle n'a pas pu se tromper d'enfants : c'est la concierge de l'immeuble de Rambla, et elle nomme aussi deux autres enfants qu'elle connait tout aussi bien.

Par contre, Spinelli, lui, il parait qu'il connait Marie-Dolorès par coeur, mais quand il se présente à la police, il dit qu'il a vu un homme partir avec "une fillette" (ce sont ses mots), et que ça pourrait avoir un rapport avec l'enlèvement. Si c'est Marie-Dolorès, ça ne pourrait pas être l'enlèvement : ça serait l'enlèvement à tous les coups. Mais c'est une fillette habillée comme toutes les fillettes. J'ose à peine vous citer son témoignage tel qu'il le fait maintenant, parce qu'on est encore plus dans le brouillard.
aux sujet des articles de journaux marc je vois bien encor une petite corruption de la part de madame mathon elle a du glissé quelques billet a c'est diferente presse pour c'est articles bidons


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 août 2006, 22:36 
Citation :
Citation :
Au début, il a pu juste entendre le nom de la petite à la radio, mais ça ne lui disait rien.
C'est quand il a vu sa photo dans le journal et qu'il a entendu parler de l'enlèvement, qu'il a fait le rapprochement, sans être sûr à 100% que c'était cette petite qu'il connaissait de vue.
C'est bien de le reconnaître.

Non seulement il n'est pas sûr d'avoir reconnu la petite, mais il ne dit à aucun moment dans sa déposition qu'il pense que c'était la petite Marie-Dolorès. C'est la scène qui lui semble correspondre, seulement. Quant à l'homme en question, il ne pense pas être en mesure de le reconnaître si on le lui présente.
Citation :
Quant à la question de l'habillement, que voulez vous qu'il réponde d'autre ? elle était habillée comme une fillette de son âge. Vous vouliez qu'il connaisse parfaitement les habitudes vestimentaires de la petite ?
Dire qu'elle était habillée de blanc, et court, ça aurait été un bon début.
Lui au moins il n'a pas varié dans ses déclarations.

On ne peut pas en dire autant des Aubert et c'est pourtant eux qui ont envoyé Ranucci à la guillotine !

Pour ma part, je reste convaincu qu'il a bien assisté à la scène de l'enlèvement car je le répète Rosano n'a rien vu lui qui était pourtant si bien placé pour remarquer une voiture devant les garages.

Alors elle est où la scène de l'enlèvement ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 août 2006, 22:36 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Citation :
Ah ok, je vois ce que c'est : en fait c'est une petite route qui part sur la droite en montant de la champignonière vers le Carrefour La pomme...peut-être vers Peypin (les maisons qu'on voit au bout).
Mais qu'est-ce qui peu laisser penser que le ravisseur se trouvait là avec la petite vers midi ?
Je vous explique mon raisonnement :

- un ravisseur ne s'arrête pas sur une nationale avec la gamine qu'il a enlevée, il cherche un coin tranquille où il ne sera pas dérangé. En tous cas, un endroit isolé.

Si le ravisseur continue, il arrive à la Pomme, donc le carrefour, ce n'est pas bon, il y a des habitations. Et puis, il doit connaître le coin autour de la champignonnière, pas tellement plus loin.

Le chemin de la Doria est très bien parce qu'il suffit de tourner à droite en remontant. À l'époque il n'y avait qu'un pavillon à l'entrée du chemin, mais très en retrait. Donc là il était tranquille.

- le deuxième problème, c'est celui de la piste suivie par le chien. Pourquoi s'arrête-t-elle trente mètres au-dessus de l'aplomb du lieu de découverte du corps ?

Plusieurs solutions :

1/ comme la piste est un peu ancienne : 56 heures, le chien ne serait pas assez bon, et il ne trouve plus au bout d'un moment.

Mais enfin cela fait 1kilomètre 800 qu'il suit. Pourquoi soudain cesserait-il d'être bon ?

2/ l'homme est monté dans une voiture. Je me souviens dans le premier forum celui de l'association, on spéculait sur le fait qu'il aurait fait du stop et qu'il serait parti comme cela.

Le problème, c'est qu'il est venu en simca, et donc il faudrait imaginer que la simca est accidentée. C'est beaucoup. Et puis du stop, à cette heure...
Mais enfin ce n'est pas impossible.

3/ l'homme a traversé la route en biais. Tant qu'on est dans le fossé, la piste peut tenir, s'il ne pleut pas, 56 heures. Mais sur la route, non, elle s'efface avec le flux automobile.
Donc il a traversé à cet endroit. Donc cela veut dire que la simca est de l'autre côté, cela exclut donc tous les chemins sur le côté gauche de la route. Et donc il ne reste plus que le chemin de la Doria.

Quand vous allez sur les lieux, vous calculez trente mètres au-dessus de l'aplomb du lieu de découverte du corps, et vous constatez que la route va tourner et donc il traverse quasi naturellement, cela prolonge sa ligne droite. Et de plus, si la gamine venait du chemin de la Doria, nul doute qu'elle a traversé à cet endroit précisément.

Donc voilà pourquoi je pense que le chemin de la Doria est le meilleur candidat.


Il y a une troisième raison : pourquoi il la tue avec une telle sauvagerie ?

Parce qu'elle l'a trahi, et donc elle s'enfuyait. Si elle fait une marque de sabot dans le creux du fossé, et qu'ensuite elle perd son sabot, c'est qu'elle s'enfuit.

Oui mais d'où vient-elle ?

Elle ne peut pas venir de la voiture si elle est située là où l'accusation le prétend, parce qu'elle n'a pas le temps de faire un faux pas, elle n'a pas le temps de perdre son sabot.

Mais si elle vient de plus loin, alors oui on comprend. ON comprend aussi les multiples griffures sur ses jambes. On comprend aussi tous les débris végétaux emmêlés à ses cheveux.

Elle a fui cet homme, elle s'est cachée dans la garrigue et elle a été aperçue aussitôt qu'elle a voulu sortir sur la route à la recherche d'une voiture pour la secourir. Voiture qui n'est jamais venu, parce qu'il était au plus tard 11h45.

ET quand Aubert vient, elle est déjà morte et c'est pour cela qu'il n'entend aucun bruit, et que la scène l'inquiète. Elle est inquiétante.

Voilà pourquoi je pense que la gamine s'est enfuie depuis le chemin de la Doria, qu'elle s'est cachée dans la garrigue, qu'elle a entendu les voitures sur la nationale et qu'elle a voulu rejoindre la nationale. Manque de chance le type n'attendait qu'une chose : qu'elle ressorte.

Il l'a poursuivie, il l'a rattrapée en montant le fossé. Il lui a asséné deux coups de pierre pour l'estroubir et de rage il a donné 15 coups de couteau.

Un coup de couteau
Un coup de couteau
Un coup de couteau
Un coup de couteau
Un coup de couteau
Un coup de couteau
Un coup de couteau
Un coup de couteau
Un coup de couteau
Un coup de couteau
Un coup de couteau
Un coup de couteau
Un coup de couteau
Un coup de couteau
Un coup de couteau

_________________
L'adn du sang se trouvant sur le pantalon bleu doit être analysé et comparé avec celui de Mme Mathon, c'est notre exigence pour connaître la vérité.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 août 2006, 22:49 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 janv. 2006, 16:10
Messages : 1863
Au niveau du. plan vertébral s’observe une atteinte des enveloppes médullaires, la lame ayant pénétré dans le canal rachidien en passant entre la troisième et la quatrième vertèbre cervicale. La vérification de la partie initiale de la moelle ne met pas en évi­dence de lésion à son niveau.
se coup de couteau la n'est il pas le premier coup porté sur la petit pour la stopé dans sa fuite.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 août 2006, 22:51 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Peut-être, je ne rentrerai pas dans ces macabres détails.

_________________
L'adn du sang se trouvant sur le pantalon bleu doit être analysé et comparé avec celui de Mme Mathon, c'est notre exigence pour connaître la vérité.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 23 août 2006, 09:10 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 07 juil. 2006, 13:45
Messages : 1282
Localisation : Vitrolles
Merci Jpasc pour cette photo aérienne commentée. ça va me permettre de déterminer assez exactement, avec les photos que j'ai prises, où se trouve le Lieu du crime. Car pour l'instant, je l'avoue humblement, et malgré que je sois déjà allé trois là-bas, je n'ai pas encore pu le déterminer avec certitude.

Je te revaudrai ça ;-)


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 23 août 2006, 09:12 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 12 août 2006, 12:18
Messages : 1509
quelle est l echelle de la photo?
la distance entre la doria et le Lieu du crime me parait enorme...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 23 août 2006, 09:23 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 22:53
Messages : 5704
Citation :
Il l'a poursuivie, il l'a rattrapée en montant le fossé. Il lui a asséné deux coups de pierre pour l'estroubir et de rage il a donné 15 coups de couteau.
Les coups de pierre ont été donnés alors que l'enfant était déjà à terre et qu'elle avait déjà reçu les coups de couteau


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 23 août 2006, 09:23 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 22:53
Messages : 5704
Citation :
quelle est l echelle de la photo?
la distance entre la doria et le Lieu du crime me parait enorme...
Entre le point 1 et le point 2 il y a 700mètres, ça peut donner une idée


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 23 août 2006, 09:25 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 07 juil. 2006, 13:45
Messages : 1282
Localisation : Vitrolles
Gihel, ta thèse de la petite qui s'enfuit en partant du chemin de la Doria tient assez bien la route - sans jeux de mot ;-) , et je m'en suis d'ailleurs un petit peu inspiré dans ma thèse compliciste (mais moi je ne la fais pas s'enfuir du chemin de la Doria mais plutôt de la champignonière des Rahou, là où je pense que les deux hommes s'étaient donné RV (pourquoi là ? peut-être parce qu'ils sont déjà venus là tous les deux... pour d'autres affaires...).
Mais justement, ta thèse n'explique pas un point important : comment se fait-il que CR se retrouve embourbé chez les Rahou/guazzone. Je sais qu'à un moment tu as parlé d'un paquet mystérieux que LHPOR voudrait déposer là à tout prix... Mais cette explication ne me convaint pas beaucoup... désolé...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 23 août 2006, 09:28 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 07 juil. 2006, 13:45
Messages : 1282
Localisation : Vitrolles
dalakhani affirme :
Citation :
Les coups de pierre ont été donnés alors que l'enfant était déjà à terre et qu'elle avait déjà reçu les coups de couteau
Est-on vraiment sûr de cela ? N'aurait-il pu lui donner un premier coup de pierre pour l'assommer (et la faire taire), puis l'achever par terres à coups de couteau et coups de pierre (il est évident que le tueur quelqu'il soit n'est pas un professionnel).


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 93 messages ]  Aller à la page Précédente 13 4 5 6 7 Suivante

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com