Nous sommes le 16 août 2018, 10:47

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 138 messages ]  Aller à la page Précédente 16 7 8 9 10 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luPosté : 23 mars 2010, 08:22 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 févr. 2009, 10:54
Messages : 258
Ben non, je n'ai pas la preuve.
Et c'est précisément parce que je n'ai pas la preuve que je ne crois pas Madame Mattéi sur parole, pas plus d'ailleurs que je ne crois les époux Aubert par exemple. Je n'ai pas à accorder à Madame Mattéi une présomption d'honnêteté morale.
Il y a des indices qui me font pencher des deux côtés.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 23 mars 2010, 09:04 
Diableboiteux, j'aimerais connaître votre position sur l'affaire. Avez-vous une conviction dans un sens ou un autre ou doutez-vous dans les 2 sens ?
Quels sont les points où vous êtes sûr et quels sont ceux (comme par exemple la présence ou non de Mme Mattéi à l'enterrement) où vous ne savez pas ?
Il est bien évident que rien ne vous oblige à répondre à cette question peut-être un peu trop directe.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 23 mars 2010, 09:49 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 11:37
Messages : 3521
Localisation : Saint-Claude JURA (39)
jpasc95 a écrit :
[...]

Selon G Perrault, dans le POR, il écrit que l'Evêché était représenté.
La question est pourquoi ils sont venus aux obsèques.
Est ce uniquement par compassion pour la famille Rambla ?



Gilles a passé un bon bout de temps avec Mme Mattéi lors de l'élaboration du POR.

Il m'a redit, il y a peu, au téléphone lorsque je lui demandais s'il reconnaissait Mme Mattéi sur des photos, qu'elle était aux obsèques à la demande et accompagnée d'Alessandra, dans le but de reconnaître éventuellement le bonhomme qu'elle avait vu quelques jours plus tôt près de chez elle. Egalement qu'ils devaient se tenir à un "poste stratégique" et non pas en avant.

Probable aussi que Mme Mattéi s'y serait rendue d'elle-même par empathie et compassion envers la famille de la petite.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 23 mars 2010, 10:08 
Reste à trouver une photo des obsèques où l'on voit Alessandra. Si Gilles Perrault dit vrai, Mme Mattéi ne devrait pas être loin.

Autre chose : est-ce que j'ai rêvé ou Gilles Perrault ne dit-il pas quelque part que Mme Mattéi s'était rendute aux obsèques avec un bouquet de fleurs ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 23 mars 2010, 19:16 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 11:37
Messages : 3521
Localisation : Saint-Claude JURA (39)

Il me semble que lors de la rencontre en 2007 avec Jean-François LeForsonney, chaque membre présent a pu l'entendre (cf la video), Gilles comme Jean-François LeForsonney ont précisé que lorsque l'on écrit un ouvrage sur une affaire criminelle qui est constituée uniquement de faits, on se doit de les rapporter scrupuleusement.

Tordre les événements, inventer ou en rajouter etc ... est malhonnête intellectuellement ! dixit les deux intéressés.

Je ne vois pas pourquoi Gilles aurait inventé cette histoire concernant Mme Mattéi !


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 23 mars 2010, 19:47 
Je suis persuadée que Gilles Perrault dit vrai sur la présence de Mme Mattéi aux obsèques de MD. Et je trouve très vraisemblable qu'elle y soit allée sur la suggestion de la police.

Cela voulait donc dire qu'Alessandra gardait probablement un doute concernant la culpabilité de CR. Cet homme au pull over-rouge devait le turlupiner.

Comme je le dis dans un post précédent, je suis certaine que, si Mme Mathon avait vu son bonhomme dans la foule, à ce stade de l'enquête, la police aurait abandonné sans problème la piste CR.
A condition d'avoir un coupable de rechange qui tienne la route, peu lui importait qu'il s'appelle CR ou Tartempion.

Mais comme l'homme au pull over-rouge est resté introuvable, elle s'est bloquée sur CR et a verrouillé hermétiquement la piste du fantôme des cités, trop aléatoire.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 23 mars 2010, 21:15 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 11:37
Messages : 3521
Localisation : Saint-Claude JURA (39)
Danou a écrit :

Comme je le dis dans un post précédent, je suis certaine que, si Mme Mathon avait vu son bonhomme dans la foule, .



Mme Mattéi plutôt, non ? m???:


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 23 mars 2010, 21:35 
Bien sûr, Mme Mattéi.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 30 mars 2010, 12:44 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 févr. 2009, 10:54
Messages : 258
Anne, vous allez croire que je vous cherche mais l'un de vos derniers messages me fait réagir. Quand vous parlez de malhonnêteté intellectuelle et de l'intégrité de Gilles Perrault et Jean François Le Forsonney qui n'ont jamais cherché à tordre ou à imaginer les évènements...
Dans ce cas, pourquoi Gilles Perrault a maintes et maintes fois dit et écrit que le plan dessiné pendant les aveux n'était qu'un gribouillis qui ne signifiait rien... Pourquoi, dans le but de consolider son propos, n'a t-il pas reproduit le plan dans son ouvrage ? Est ce vrai (nul ne pourra de toute façon jamais le vérifier...) qu'il se soit posté devant les trois garages et qu'il ait demandé à une dizaine de personnes où cet endroit se trouvait et qu'aucune ne lui ai répondu qu'il y était précisément ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 30 mars 2010, 13:43 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 11:37
Messages : 3521
Localisation : Saint-Claude JURA (39)
diableboiteux a écrit :
Anne, vous allez croire que je vous cherche mais l'un de vos derniers messages me fait réagir. Quand vous parlez de malhonnêteté intellectuelle et de l'intégrité de Gilles Perrault et Jean François Le Forsonney qui n'ont jamais cherché à tordre ou à imaginer les évènements...
Dans ce cas, pourquoi Gilles Perrault a maintes et maintes fois dit et écrit que le plan dessiné pendant les aveux n'était qu'un gribouillis qui ne signifiait rien... Pourquoi, dans le but de consolider son propos, n'a t-il pas reproduit le plan dans son ouvrage ? Est ce vrai (nul ne pourra de toute façon jamais le vérifier...) qu'il se soit posté devant les trois garages et qu'il ait demandé à une dizaine de personnes où cet endroit se trouvait et qu'aucune ne lui ai répondu qu'il y était précisément ?


Citation :
Quand vous parlez de malhonnêteté intellectuelle et de l'intégrité de Gilles Perrault et Jean François Le Forsonney qui n'ont jamais cherché à tordre ou à imaginer les évènements...


Diable, je suis là :wink: ... et je n'invente rien, visionnez le film (mis en ligne par Ludivine) de la rencontre à Paris en 2007 -avril je crois, partie 3-, l'un et l'autre le disent. Une affaire criminelle est constituée de faits et ces faits, il convient de les rapporter (lorsqu'on écrit un livre) avec la rigueur qui s'impose.
Lorsqu'on tord les faits, il s'agit de malhonnêteté intellectuelle. Ce en quoi ils ont entièrement raison.

Et puis, tous ces membres du forum présents peuvent apporter leur contribution dans l'explication fournie par Gilles et Jean-François LeForsonney.

Concernant le plan à propos de Gilles, je pense tout simplement qu'il a voulu dire que ce dessin pouvait se coller sur beaucoup d'endroits lambda, à savoir qu'il n'est pas suffisamment explicite pour matérialiser la cité Ste-Agnès avec certitude.
Gilles estimait à juste titre (faut le reconnaître aussi puisque Mlle Ilda a fait la remarque lors de la reconstite) que ce croquis de l'endroit aurait du comporter ce fameux grand platane entre autre.
Or CR ne l'a pas dessiné, pour quelqu'un qui est resté un bout de temps à observer les enfants, cet oubli semble pour le moins curieux d'autant que
l'essentiel (on s'en fout du platane après tout) CR l'a clairement dessiné avec des proportions au-delà de l'imagineable ! L'IMMEUBLE A

Vous trouvez pas que c'est le plus important ?

Quant au fait qu'il ne figure en annexe de son ouvrage, est-ce un oubli de lui-même ou de l'imprimeur, j'en sais rien, là je ne suis pas dans le secret des Dieux sad:
Puisqu'il en parle c'est qu'il l'a vu ce plan suivant ma logique ... demandez aux participants de cette entrevue, ils ont bien du lui poser la question :roll:

Aucune réponse à fournir à votre dernière question.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 30 mars 2010, 14:43 
C'est moi-même qui ai posé la question à Gilles Perrault.

Je l'ai posée car j'avais été abasourdie, lorsque j'ai découvert pour la 1ère fois le plan dans le livre de Gérard Bouladou, de voir que, loin d'être le "gribouilli sans signification" dont parle Gilles Perrault, il présentait au contraire un tout tout à fait cohérent où l'on pouvait tout à fait reconnaître l'endroit de la cité Ste Agnès où l'enfant avait été enlevée.

Autant que je me souvienne, mais il faudrait se rapporter à la vidéo de la rencontre, Gilles Perrault a ressorti pour se justifier son simpiternel argument du platane, que je trouve un peu court comme argument.

Je pense moi aussi que, sur ce point, Gilles Perrault n'a pas été honnête.
Les gens ne sont pas blancs ou noirs et personne de sincère, je crois, ne peut se vanter de n'avoir jamais, en aucune circonstance, un peu triché, un peu menti sur un détail ou un tantinet arrangé la réalité parce que cela convenait aux circonstances.
Gilles Perrault ne fait pas exception à la règle. Il a l'énorme mérite d'avoir su remettre en question une vérité juridique contestable ; d'avoir mené une longue investigation qui a incontestablement permis de mettre en évidence la manière désastreuse dont a été menée l'enquête de police, la lamentable instruction qui a suivi et le procès partial et entièrement à charge qui a envoyé en 2 jours à la mort un garçon de 22 ans. Il a eu le courage d'écrire d'autres ouvrages sur un sujet qui lui a pourtant occasionné nombre de procès et causé de lourdes pertes financières. Et il continue de se battre pour réhabiliter la mémoire d'un jeune homme dont il est convaincu qu'il était innocent.
Mais il ni plus parfait ni plus inattaquable qu'aucun d'entre nous.

Je constate d'ailleurs personnellement que les faits lui donnent finalement souvent raison, même si ce n'est pas toujours pour les motifs qu'il en donne : ce plan est effectivement suspect. Non parce qu'il ne ressemble à rien et ne comporte pas de platane, mais pour d'autres raisons que j'énumère ailleurs.

Même chose d'ailleurs pour le couteau : je suis de plus en plus encline à penser que, comme il le dit dans son livre, le couteau aurait bien pu avoir été découvert le 5 juin et non le 6, comme le veut la version officielle. Non pas, comme le pense Gilles Perrault, parce que la fiche de scellées est datée du 5 (j'ai pu vérifier que Gérard Bouladou avait raison sur ce point) mais parce que - comme le déclare un gendarme cité par ce même Gérard Bouladou -, il semble que le pull (incontestablement trouvé le 5 juin) ait été trouvé consécutivement au couteau.

Au fond, Gilles Perrault aura eu l'immense mérite de faire plancher sur son dossier des milliers de personnes pendant plusieurs décennies. Et de faire ainsi découvrir des éléments que personne n'aurait remarqués sans son livre, qui a semé le doute


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 30 mars 2010, 22:12 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 mai 2005, 21:47
Messages : 194
Danou a écrit :
Au fond, Gilles Perrault aura eu l'immense mérite de faire plancher sur son dossier des milliers de personnes pendant plusieurs décennies. Et de faire ainsi découvrir des éléments que personne n'aurait remarqués sans son livre, qui a semé le doute


sans doute: mais quoiqu'il en soit, personne n'a réussi à comprendre la logique de CR; pkoi une telle attitude, durant les aveux, après etc etc?

déni? mensonge?

à mon avis c'est peut être en analysant finement ses lettres, sa pensée, sa logique propre dévoilée par ses écrits de ce qui ns reste de lui, que l'on pourra peut être mieux comprendre cette atttitude de CR incompréhensible pour tous, et en premier pour Le Forsonney quand celui ci allait le voir aux Baumettes...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 31 mars 2010, 06:38 
qu'est ce que vous ne comprenez pas ?
que C Ranuccil soit passé aux aveux s'il est innocent ?

C'est un processus psychologique qui a été expliqué maintes fois sur ce forum.
Même un journaliste de provence, M d'Arrigo qui est un acharné de la culpabilité de C Ranucci a reconnu lui-même que le suspect avait subi des pressions psychologiques qui l'ont amené à craquer.

Aujourd'hui, la plupart des enquêteurs admettent l'idée que des aveux ne valent rien s'ils ne sont pas corroborés.
Dans l'affaire Ranucci, l'une des meilleures preuves du non respect de cette règle, c'est le couteau. Les policiers ont réquisitionné les gendarmes pour aller le chercher alors qu'ils auraient très bien pu emmener le suspect sur place pour qu'il indique lui-même l'endroit où il l'avait enterré.
Exceptionnellement, ils ne l'ont pas fait. Pourquoi cela ?

A vous d'en tirer les conclusions.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 31 mars 2010, 09:24 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 févr. 2009, 10:54
Messages : 258
Bon, il est vrai que nous nous écartons quelque peu du sujet de Madame Mattéi mais, pour répondre à Danou et en réaction aux écrits de Jpasc95...
On bute toujours sur cet interrogatoire récapitulatif du 27 décembre dans lequel il reconnait encore et toujours qu'il a lui même dessiné le plan, qu'il a indiqué aux enquêteurs où était le couteau ! Ce qui tendrait à prouver que le couteau n'a pas été retrouvé le 5 juin, mais bien le 6 juin, à la fin des aveux de Christian Ranucci.
On ne peut pas écarter ces déclarations d'un simple revers de main, ou trouver une explication quelque peu vasouillarde pour les expliquer, du genre : "il était sous médoc...."


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 31 mars 2010, 10:16 
Pour ne pas encombrer, je mets ce lien qui tente d'apporter une réponse à cet interrogatoire du 27 décembre 74
http://www.justice-affairescriminelles.org/Dossierranucci/phpBB2/viewtopic.php?p=103270&highlight=#103270


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 138 messages ]  Aller à la page Précédente 16 7 8 9 10 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com