Nous sommes le 23 sept. 2019, 00:29

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 47 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 Suivante
Auteur Message
Message non luPosté : 30 janv. 2018, 21:17 
Merci à Anne et Yargumo pour votre accueil sur le forum, et mille excuses d'avoir mis les pieds dans le plat aussi abruptement sans me présenter. Mais en bon méridional qui ne se renie pas, certains raisonnements ont le don de me faire bondir. Cette affaire qui me passionne depuis toujours n'a cessé d'attiser les passions et ce n'est pas près d'arrêter... Je vais donc remettre les choses à l'endroit et commencer par me présenter un brin, même dans un topic qui n'est pas à proprement parler un thread dédié à la présentation des membres, cela aura son utilité pour la suite...
Je suis né sur la Côte d'Azur l'année où l'homme a marché sur la lune et je n'ai jamais changé de région depuis : dans la banlieue niçoise d'abord puis à Nice même depuis mes études. L'affaire Ranucci je l'ai donc d'abord vécue dans ma chair, en tant qu'enfant régional de l'étape si j'ose dire...
Par delà les opinions divergentes qui s'expriment ici, je vais m'essayer modestement à faire preuve de pédagogie ici en vous faisant revivre un peu l'atmosphère de l'époque, car j'ai remarqué que de nombreux passionnés par cette affaire étaient nés après, et souvent jeunes, seulement abreuvés et alertés par le "Pull Over rouge" de Gilles Perrault au sujet duquel j'aurai le temps de m'exprimer plus tard... Ce même Gilles Perrault qui, par idéologie ou aveuglement, plus surement les deux a longtemps soutenu mordicus l'innocence d'un autre criminel, le violeur multirécidiviste Luc Tangorre...

A l'hiver 1976, Roger Gicquel n'exagère en rien lorsqu'il ouvre son JT de 20 h sur TF1 (alors chaîne publique comme toutes d'ailleurs) par un retentissant : "Bonsoir, la France a peur..." Formule qui lui a attiré les foudres mais se faisait l'écho réel de l'inquiétude des braves gens à l'époque. Surtout dans le Sud où plusieurs événements impliquant des enfants où adolescents étaient survenus depuis le début des années 70, comme le viol suivit d'un meurtre d'une adolescente fille de maraîchers à Carros dans la banlieue niçoise. Crime qui vaudra à son auteur, Ali Benyanès, d'être guillotiné en 1973 aux Baumettes (il avait violé puis égorgé la gamine).
Mais ça fait deux ans au moins que la France a vraiment la frousse lorsque le journaliste prononce sa phrase après le déclenchement de ce qui deviendra l'affaire Ranucci/Rambla à l'issue d'un week-end de Pentecôte sanglant au seuil de l'été 1974... Tous les enfants en âge scolaire, c'est à dire peu ou prou entre cinq et quatorze ans, étaient briefés matin et soir : "si un inconnu t'aborde ne l'écoute pas et va t'en, si quelqu'un t'offre des bonbons ou te propose de rechercher un animal de compagnie - signale le immédiatement à un adulte, si un adulte prétend venir te chercher à notre place ne lui obéis pas il ment... etc" C'était pareil pour tous les parents, perpétuellement inquiets pour leur progéniture. A titre personnel mes parents nous tenaient à mes soeurs et moi même rigoureusement le même discours, ils n'étaient pourtant pas imbibés d'idéologie sécuritaire puisque militants communistes...

A l'été 1976, fin juillet, il fait une chaleur à crever dans la cuisine où nous déjeunons en famille en écoutant à la radio le jeu phare de Zappy Max "Quitte ou double" qui crachote sur le poste radio Brandt jaune et noir posé sur le buffet. Depuis le matin j'étais intrigué par les chuchotis de mes parents en notre présence et avec les voisins, dans la cour de l'immeuble où sur le palier... Les infos arrivent à l'entracte : "Christian Ranucci a été guillotiné cette nuit à la prison des Baumettes, Valéry Giscard d'Estaing ne lui a finalement pas accordé sa grâce..." Info largement submergée par le triomphe ce même jour de Guy Drut sur 110m haies aux JO de Montréal. C'était le 28 juillet 1976 et je revois encore la moue de mon père lorsque du haut de mes 6 ans je lui demande : "papa, ça veut dire quoi guillotiné ?" Va expliquer à un môme qu'on peu couper quelqu'un en deux à l'aide d'une machine au petit matin...! La guillotine je la découvrirai plus tard dans le film "Deux hommes dans la ville" avec Gabin et Delon : le cortège silencieux, le réveil du condamné, le trajet jusqu'au greffe, le col de chemise, les liens, le verre de rhum, la dernière clope, la porte qui s'ouvre... A cette époque paraît le "Pull Over rouge" ou POV pour les initiés, j'ai 9 ans et tout remonte à la surface : les avertissements des adultes, le procès Ranucci, l'exécution, la guillotine que M° Badinter évitera miraculeusement à Patrick Henry. Je me fais offrir le livre et je le dévore, le dissèque, analyse les faits et les éléments et me forge une intime conviction : Ranucci était innocent ! Cette conviction ne me quittera pas jusqu'en 1992, où d'autres sources infiniment plus crédibles que les péroraisons et autres élucubrations de Gilles Perrault me feront raisonnablement changer d'avis...


Haut
   
Message non luPosté : 30 janv. 2018, 21:43 
Citation :
"Je connais sa montre en panne mais rappelons qu'il avait parlé de midi pour l'accident à mme Rahou et déjà évoqué se nombreuses tentatives pour s'extraire de la galerie."

pffff toujours aussi approximatif yargugusse
Sachez que C Ranucci n'avait pas de montre.
De plus, nulle part, il est indiqué qu'il a parlé de midi pour l'accident à Mme Rahou à moins que vous ayez un document secret à révéler.

Il faut revoir votre copie pour la nième fois.
Oui, et c'est bien connu : il détestait le rouge, couleur des housses de siège de son coupé Peugeot...


Haut
   
Message non luPosté : 31 janv. 2018, 09:33 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 22:05
Messages : 1693
Citation :
"Je connais sa montre en panne mais rappelons qu'il avait parlé de midi pour l'accident à mme Rahou et déjà évoqué se nombreuses tentatives pour s'extraire de la galerie."

pffff toujours aussi approximatif yargugusse
Sachez que C Ranucci n'avait pas de montre.
De plus, nulle part, il est indiqué qu'il a parlé de midi pour l'accident à Mme Rahou à moins que vous ayez un document secret à révéler.

Il faut revoir votre copie pour la nième fois.
J'ai lu cela il y a bien longtemps sur un des journaux du 6, je pense......


Haut
   
Message non luPosté : 01 févr. 2018, 12:06 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 16:13
Messages : 1677
Citation :
Citation :
"Je connais sa montre en panne mais rappelons qu'il avait parlé de midi pour l'accident à mme Rahou et déjà évoqué se nombreuses tentatives pour s'extraire de la galerie."

pffff toujours aussi approximatif yargugusse
Sachez que C Ranucci n'avait pas de montre.
De plus, nulle part, il est indiqué qu'il a parlé de midi pour l'accident à Mme Rahou à moins que vous ayez un document secret à révéler.

Il faut revoir votre copie pour la nième fois.
Oui, et c'est bien connu : il détestait le rouge, couleur des housses de siège de son coupé Peugeot...
Alors insinuez vous qu'il était le propriétaire du POR et par voie de conséquence le satyre des cités marseillaises ?


Haut
   
Message non luPosté : 01 févr. 2018, 16:19 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2009, 14:52
Messages : 2095
Localisation : Normandie
Bonjour kezako_06 et bienvenu sur le forum.
Je me joins á la question de Jpasc.

_________________
« Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m'enrichis. »
Antoine de Saint-Exupéry


Haut
   
Message non luPosté : 01 févr. 2018, 19:29 
Citation :
Citation :
Citation :
"Je connais sa montre en panne mais rappelons qu'il avait parlé de midi pour l'accident à mme Rahou et déjà évoqué se nombreuses tentatives pour s'extraire de la galerie."

pffff toujours aussi approximatif yargugusse
Sachez que C Ranucci n'avait pas de montre.
De plus, nulle part, il est indiqué qu'il a parlé de midi pour l'accident à Mme Rahou à moins que vous ayez un document secret à révéler.

Il faut revoir votre copie pour la nième fois.
Oui, et c'est bien connu : il détestait le rouge, couleur des housses de siège de son coupé Peugeot...
Alors insinuez vous qu'il était le propriétaire du POR et par voie de conséquence le satyre des cités marseillaises ?
Merci pour votre accueil Doornroosje, je vais mettre fin au suspens illico : la réponse est... Non !
Pour la bonne et simple raison que le lien entre ce pull over rouge et l'affaire, c'est la thèse -oh combien fantaisiste et fumeuse de Gilles Perrault alias Jacques Peyrolles- le seul écheveau qui permet ses élucubrations... Le lien entre le POR et la découverte du cadavre n'a JAMAIS été démontrée scientifiquement. Certes un chien détecteur de cadavres a reniflé ce pull en cours de recherches, mais les limiers sont spécialisés dans la recherche de tel ou tel type d'odeurs, c'est un jeu pour ces chiens, pas un job. Si le chien avait reniflé un reste de pizza en chemin, devrait-on pour autant soupçonner un pizzaiolo ??? La faute aurait consisté à écarter péremptoirement ce vêtement de la procédure parce que situé dans le périmètre de la découverte du cadavre de la jeune Marie-Dolorès, or il a été placé sous scellés jusqu'à preuve du contraire. Lors de scènes de crimes en extérieur, il n'est pas rare de placer sous scellés à titre conservatoire des objets ou autres situés dans le périmètre de la scène de crime même s'il n'ont rien à voir a posteriori... Il arrive même de placer des monceaux de détritus sous scellés !
On sait peu de choses sur ce pull, sinon qu'il ne semblait pas avoir séjourné longtemps en extérieur parce qu'en excellent état. Lors d'un filmage très récents des scellés au Palais de Justice d'Aix, j'ai d'ailleurs été très étonné par l'état impeccable de ce pull, même 40 ans après. Je n'ai pas trouvé la météo des jours voire semaines précédents le week end de Pentecôte 74 dans les environs de Gréasque pour établir s'il aurait été détérioré par un séjour supérieur à 48 ou 72 heures, mais en cas de temps sec, à l'abri des buissons, il a pu séjourner pas mal de temps dehors sans être altéré. Je ne connais pas un imbécile qui mettrait un pull over en juin dans le midi, même le soir : il dégoulinerait de sueur en 1/4 d'heure... La champignonnière et ses environs était un lieu fréquenté, il a très bien pu être égaré par un promeneur, même nocturne, jugeant son port superflu et l'ayant noué autour de sa taille... J'ai perdu plus d'un pull over ainsi lorsque j'étais scout...


Haut
   
Message non luPosté : 01 févr. 2018, 20:04 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2015, 09:28
Messages : 742
kesako_06 , bonsoir ,

est ce que je me trompe , vous dites que le pull rouge a séjourné en extérieur ?
et que le chien l'aurait reniflé dans la nature en cours de ses recherches ?


Haut
   
Message non luPosté : 01 févr. 2018, 20:12 
Citation :
kesako_06 , bonsoir ,

est ce que je me trompe , vous dites que le pull rouge a séjourné en extérieur ?
et que le chien l'aurait reniflé dans la nature en cours de ses recherches ?
Vu l'état du pull over tel que je l'ai vu filmé dans un reportage très récent, il n'a certainement pas séjourné en milieu humide ou traîné dans de la boue, parce que superficiellement du moins il ne porte aucune marque de détérioration apparente, on lui mettrait une étiquette, il serait bon à vendre ! Il comporte même plusieurs boutons en laiton côté épaule gauche pour fermer le col comme c'était à la mode à l'époque, ils n'ont aucun signe de piqûre vert de gris liée à l'oxydation, même 40 ans après... C'est même ça qui m'a tapé dans l'oeil avant l'état général du pull.


Haut
   
Message non luPosté : 01 févr. 2018, 20:26 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2015, 09:28
Messages : 742
Je ne comprends pas bien , ce pull over aurait été trouvé à quel endroit , selon vous ?

Vous semblez l'avoir bien scruté ce pull , avez vous pu remarqué si il a été tricoté main ou par machine ?


Haut
   
Message non luPosté : 01 févr. 2018, 20:39 
Citation :
Je ne comprends pas bien , ce pull over aurait été trouvé à quel endroit , selon vous ?

Vous semblez l'avoir bien scruté ce pull , avez vous pu remarqué si il a été tricoté main ou par machine ?
Le pull est sensé avoir été découvert à l'entrée de la champignonnière, mais à l'entrée ne signifie pas dedans : il y a des talus qui bordent l'entrée, avec de la végétation type arbustes autour, typique des Alpilles et environs.
Excellente question que je me suis posée : manufacturé ou fait main ? Difficile à dire, à l'époque beaucoup de femmes tricotaient, la marque Phildar entre autres, fabriquait même des machines type métiers à tisser qui permettaient à une tricoteuse expérimentée de finir un ouvrage en un ou deux jours, même avec des motifs complexes type torsades...etc. Quant aux boutons, il ne renseignent pas davantage : on en trouvait du même modèle dans toutes les merceries du coin à l'époque...


Haut
   
Message non luPosté : 01 févr. 2018, 21:04 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 11:37
Messages : 3536
Localisation : Saint-Claude JURA (39)


Le POR a été trouvé derrière des planches à l'intérieur de la champi ;) et ne marquait aucune trace de moisi ou autre.

_________________
Image


Haut
   
Message non luPosté : 01 févr. 2018, 21:25 
Citation :


Le POR a été trouvé derrière des planches à l'intérieur de la champi ;) et ne marquait aucune trace de moisi ou autre.
40 ans après il n'en comporte toujours aucune, et pour descendre souvent dans des archives, même sous double emballage cartonné, je peux témoigner que c'est tout sauf un milieu chimiquement neutre. Il peut très bien avoir séjourné un certain temps sans avoir subit aucune altération, vu son état 40 ans après... Le fait de l'avoir retrouvé derrière des planches ne démontre en rien que c'est son propriétaire qui l'y a placé, sauf à en avoir été témoin direct, c'est une affirmation pas tout à fait gratuite puisque très arrangeante. Il était notoire dans la région que la champignonnière servait aux rendez-vous galants du coin à l'époque, c'était même un lieu échangiste très couru, particulièrement la nuit... Qui n'a jamais balancé négligemment un objet qui se trouvait sur son chemin, parce qu'il n'avait aucune importance à ses yeux ? Vouloir lier le POR aux faits qui se sont déroulés dans les environs relève de la spéculation pure et simple étayée par AUCUNE preuve tangible... Rigoureusement aucune...


Haut
   
Message non luPosté : 01 févr. 2018, 23:25 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 11:37
Messages : 3536
Localisation : Saint-Claude JURA (39)


Kezako, vous nous dites être descendu très souvent aux archives, vous pouvez sûrement nous en dire plus alors sur les scellés restants, je pensais déjà aux vêtements de la petite, des branches, des pierres, de l'énorme scoubidou et le COUTEAU bien sûr, etc...

Vous travaillez donc à Aix au tribunal en tant qu'archiviste ?

Merci de continuer votre présentation sinon, y a plein de choses qui nous échappent et on n'est pas très doués notamment moi pour les devinettes.

Merci à vous ;)

_________________
Image


Haut
   
Message non luPosté : 02 févr. 2018, 09:39 
Citation :


Kezako, vous nous dites être descendu très souvent aux archives, vous pouvez sûrement nous en dire plus alors sur les scellés restants, je pensais déjà aux vêtements de la petite, des branches, des pierres, de l'énorme scoubidou et le COUTEAU bien sûr, etc...

Vous travaillez donc à Aix au tribunal en tant qu'archiviste ?

Merci de continuer votre présentation sinon, y a plein de choses qui nous échappent et on n'est pas très doués notamment moi pour les devinettes.

Merci à vous ;)
Bonjour Anne ;
Vous faites bien de me poser la question, j’allais d’ailleurs éclaircir ce pour qu’il n’y ait pas d’ambigüité : non je ne travaille pas au palais de justice d’Aix-en-Pce. C’est mon travail qui m’amène à fréquenter souvent des locaux d’archives, et ces locaux sont souvent le parent pauvre des lieux...
Les scellés de l’affaire Ranucci/Rambla j’ai pu les voir dans un sujet du JT de 20 h de France 2 courant janvier 2018, dans un reportage au format traditionnel (1mn30) intitulé : « on a retrouvé les scellés de l’affaire Ranucci », le titre convenable aurait d’ailleurs été « on a retrouvé des scellés… », parce que je n’ai pas vu trace de l’opinel par exemple, quant au cran d’arrêt il me semble qu’il a été donné à un armurier il y a une trentaine d’années déjà ( !) l’affaire ayant acquis le caractère de chose jugée. Outre le célèbre pull over largement exhibé sous toutes ses coutures – en excellente condition, ce qui n’a pas manqué de me surprendre – un zoom au fond du carton montre les pierres tachées de sang, un moulage des pneumatiques dans la champignonnière et les quatre lanières de cuir formant fouet concocté par CR. Ces deux derniers objets ont très largement souffert des outrages du temps d’ailleurs, pratiquement vermoulus… Ce qui laisse raisonnablement penser que ces scellés n’ont fait l’objet d’aucune attention particulière concernant leurs conditions de conservation… Le carton les contenant était d’ailleurs passablement défoncé sur le sommet, probablement par d’autres entreposés dessus… Donc le postulat qui voudrait que le pull aurait pourri rapidement dans la champignonnière doit être tempéré, il semblait être d’excellente qualité (cf. mes messages précédents), et là il se porte comme un charme…
Concernant la champignonnière elle-même, loin d’être le Fort Knox insinué par G. Perrault dans son bouquin, c’était à l’époque des faits et depuis plusieurs années le lieu de rendez-vous nocturne des libertins des environs, assez fréquenté surtout à la belle saison.


Haut
   
Message non luPosté : 02 févr. 2018, 18:29 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 10:57
Messages : 1099
Citation :
le titre convenable aurait d’ailleurs été « on a retrouvé des scellés… », parce que je n’ai pas vu trace de l’opinel par exemple,
Ben pourtant dans le carton, l'Opinel il y est bien.
Fichier(s) joint(s) :
pac1.jpg
Citation :
quant au cran d’arrêt il me semble qu’il a été donné à un armurier il y a une trentaine d’années déjà ( !)
Non, c'est faux. Le Virginia a tout simplement été "confisqué" par la Cour d'Assises, le jour où elle a rendu son verdict, à l'encontre de Ranucci.[/quote]
Fichier(s) joint(s) :
confiscation.JPG
Citation :
Donc le postulat qui voudrait que le pull aurait pourri rapidement dans la champignonnière doit être tempéré, il semblait être d’excellente qualité
Oui, mais c'est du Bouladou:
"Le gendarme. - Moi, ce que je peux dire, c'est que le pull, il était, comment dire... pourri. Il était... crade, crade... Ce n'est pas quelque chose qui avait été posé là récemment. Il était posé là depuis bien longtemps. Après, on parle de l'homme au pull-over rouge. Moi, je n'ai pas lu le liure de Gilles Perrault. Mais moi, je vous dis, j'ai vu le pull devant moi, devant mes yeux, il était pourri. On voyait très bien qu'il était là depuis bien longtemps.
Gérard Bouladou. - La seule photo que j'ai pu voir, c'était dans des émissions de télévision, il n'a pas l'air très beau ni en bon état.
"


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 47 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com