Nous sommes le 14 déc. 2019, 07:05

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 135 messages ]  Aller à la page Précédente 14 5 6 7 8 9 Suivante

quel a été l'élément à charge le plus déterminant ?
1- Le couteau 86%  86%  [ 6 ]
2- le croquis des lieux de l'enlèvement 0%  0%  [ 0 ]
3- son attitude avec RAHOU et GUAZZONE 0%  0%  [ 0 ]
4- son attitude au procès 0%  0%  [ 0 ]
5- le pantalon taché de sang 0%  0%  [ 0 ]
6- les aveux 14%  14%  [ 1 ]
7- autres (témoignages, etc) 0%  0%  [ 0 ]
Nombre total de votes : 7
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 juin 2007, 08:03 
Citation :
Bien sûr, rien de tout cela ne démontre l'innocence de Ranucci... Ce n'est pas l'essentiel.

Il est beaucoup plus grave de constater que ce garçon a été condamné sans que sa culpabilité ait été démontrée.
Mais le but de ce forum n'est pas de démontrer que la culpabilité de CR n'a pas été démontrée de façon formelle. Je crois que nous sommes tous d'accord pour dire que, même selon la législation de l'époque, il n'aurait jamais dû être condamné sur un dossier pareil.

Je ne peux parler que pour moi, mais je sais bien que, si je suis sur ce forum, c'est pour essayer d'approcher le plus possible de la vérité.
Non de la vérité juridique, qui est pour moi claire (à savoir que, le doute devant profiter à l'accuser, CR peut effectivement être considéré comme "juridiquement non-coupable"), mais de la vérité tout court.

Je suis personnellement sur ce forum pour me forger une conviction personnelle.

Je sais que beaucoup d'entre vous visent également à obtenir la révision du procès. En ce qui me concerne, je ne refuserai pas d'apposer ma signature à toute pétition ou demande officielle si on me le demandait, mais je dis ouvertement que je ne crois pas une seconde à la possibilité de cette révision. Et que ce n'est pas le but de ma présence sur ce forum.

Cela dit, il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre et je respecte le combat de ceux qui militent pour cette révision.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 juin 2007, 08:38 
Citation :
Il se change.. il ne remarque pas forcément les tâches : on le voit bien sur la photo du pantalon : si elles ont séchées, ça peut se confondre avec la boue, ça n'apparait pas visuellement comme étant du sang, et, psychologiquement, c'est très important.
S'il est le meurtrier, il a asséné 15 coups de couteau alors que la petite était probablement au sol. Il était donc à califourchon sur elle et le sang a giclé de partout.
Il me parait invraisemblable qu'il puisse penser qu'il n'y a peut-être pas de sang sur le pantalon. Faut il vraiment hésiter à se débarasser de ce pantalon ?
S'il s'est débarassé de la chemisette, c'est encore plus invraisemblable de conserver le pantalon.
Il ne faut pas oublier que dans la galerie, M Guazzone le menace d'appeler les gendarmes et que C Ranucci n'y a vu aucun inconvénient. Sang-froid ou conscience tranquille ?
Conscience tranquille selon moi, d'autant plus que dans son récapitulatif, il écrit qu'il fait une inspection des lieux et se rend compte en allant jusqu'à l'entrée qu'il est dans une propriété privée. Il était judicieux à ce moment là de se débarasser des pièces compromettantes, mais de toutes et pas seulement de quelques unes.

Quand il revient à son véhicule, il se rend compte qu'il est embourbé et qu'il ne pourra pas s'en sortir seul. Alors avant d'aller chercher de l'aide, il aurait du se débarasser du pantalon comme il l'aurait fait avec le couteau.
Ce n'était quand même pas si compliqué avec la végétation qu'il y a dans la champignonnière.
Non, le conserver dans son coffre est une preuve certaine de son innocence.
De plus, il n'a même pas pensé à le faire laver.

Aurélien :
"Deuxième point : le couteau, c'est viscéral, c'est l'image du forfait, et, d'autant plus s'il regrette son crime, s'il est dans le déni, il peut s'en débarasser, non pas pour se débarasser d'une preuve, mais plutôt symboliquement.. ce qui d'ailleurs est corroboré par le fait qu'il s'en débarasse "mal", c'est à dire dans la tourbe, plutôt que dans la méditérannée"

Je reste persuadé que s'il s'est débarassé du couteau, c'est parce que ce n'était pas le sien. S'il a découvert ce couteau dans sa voiture, il n'a rien à se reprocher. Alors pourquoi aller le cacher dans du fumier ?
S'il est le meurtrier, il s'est probabement changé ou nettoyé en retournant à son véhicule après le meurtre et le départ des Aubert, donc pas étonnant qu'il n'y ait pas de sang dans sa voiture.
Alors vraiment, quel drôle d'idée que de le cacher dans un endroit idéal pour se salir alors qu'il vient de se changer !
là encore, il pouvait très bien l'enfoncer dans les broussailles qui entourent généreusement la champignonnière.
C'est étonnant de choisir un endroit qui se distingue des autres. Le tas de fumier formait un croissant selon M Gras, donc difficile de ne pas le remarquer au milieu du terre-plein en sachant que l'on passe forcément devant !
Quand on veut se débarasser d'une arme avec laquelle on vient de tuer, on fait un effort pour choisir un endroit pas trop repérable. En plus, C Ranucci aurait pu prendre le temps de choisir vu qu'il est resté plusieurs heures sur place.

Alors on peut rétorquer qu'il a pu, après avoir tué, ne pas se changer et garder le pantalon bleu foncé sur lui.
Mais n'a t-il pas senti un moment l'odeur du sang dans sa voiture ? la sensation particulière du sang qui s'étant imprégné dans le tissu commence à entrer en contact avec la peau ?
Il a forcément regardé ses vêtements et pas seulement la chemisette.
Dans toutes ces conditions, comment peut-on croire à l'hypothèse du déni du pantalon ?
Pour moi, c'est insensé !


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 juin 2007, 13:23 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 oct. 2004, 15:55
Messages : 604
« Aurélien » a écrit:
je n'affirme pas que c'est l'arme du crime, mais je suis certain qu'il est tâché de sang.
S'il est innocent : soit il l'a enterré lui même par crainte de "l'étrange".. encore faut-il que le meurtier l'ai taché ; et là, problème : le meurtier a fouillé la poche de Ranucci (d'où les taches à l'intérieur du pantalon) ; mais s'il a les mains tachées de sang, pourquoi n'en a t'on pas retrouvé au moins sur le volant ; si le meurtier était plus ou moins couvert de sang, je ne comprend pas comment la voiture n'en porte pas trace ;
soit le meurtier a enterré lui-même le couteau, d'où ce côté "exprès pour être retrouvé, sans que Ranucci ne puisse s'en d&barassé ailleurs.. pourquoi pas après tout, seulement il n'y a pas de sang dans la voiture, c'est ce qui me gène le plus ;
c'est vraiment tiré par les cheveux, d'autant plus si la portière était bloquée, car il a alors soit basculé Ranucci à l'arrière, c'est à dire pour cela mis les mains sanglantes partout, soit il l'a assis côté passager et a du l'escalader, donc poser ses mains partout aussi. Et notamment sur le pantalon..qu'il n'y ait du sang que sur le pantalon et le couteau, mais aucunement dans la voiture, c'est inconcevable ; sur le volant notamment, mais pas seulement ;

Le problème c'est que tu restreins le champ des possibilités sur base d'hypothèses non vérifiées.

Par exemple, tu semble tenir pour certain que le sang sur le couteau est celui de la victime.

Egalement, tu relies comme deux choses absolument indissociables la dissimulation du couteau par l'homme au pull-over rouge et le transport de Ranucci dans la 304 par ce même homme.
« Aurélien » a écrit:

tu me diras si c'est ranucci, ça ne change rien, on aurait aussi dû trouver du sang dans la voiture..non, car lui a pu s'essuyer avant de monter, voir nettoyer le volant ultérieurement ; les traces de sang sur le pantalon sont situées de telle manière qu'elles ont pu ne pas rentrer en contact avec le tissu des siéges
Citation :
[...]
Ha ? Et comment ?
Il a donc emporté son nécessaire de toilette et une tenue de rechange dans les fourrés?
Mais c'est bien sûr !
C'était donc ça le paquet assez volumineux cool:
Ou alors, il s'est retrouvé en calebard à un moment ou l'autre au bord de la RN8bis 8)
Oui, pour moi, si ranucci est innocent, c'est l'homme au pull over-rouge qui l'a transporté ; c'est inconcevable autrement.
Ranucci y serait allé seul ? donc comme l'homme au pull over-rouge, Ranucci s'arrête à proximité du cadavre.. et comme lui à nouveau, il va dans la champi où l'on retrouve le pull, et pas loin le couteau..
Si c'est comme ça que tu comptes innocenter Ranucci..
Le sang du couteau A ETE ANALYSE.
Mais peut etre penses tu que le complot est généralisé allégrement (comme dirait patrice) : les flics, les légistes..tous de mêche pour guillotiner un innocent!
je ne restreins pas le champ des possibilités, je me base sur un minimum de logique et de vraisemblance, nuance.
Pour la révision, il faut être un minimum cohérent et réaliste.

Comment s'est-il nettoyé ? mais vite fait.. les taches sur le pantalon, comme je l'ai dit, sont situées de telle manière qu'elles ne sont surement pas rentrees en contact avec le tissu ; les taches ne sont pas énorme sur le pantalon et c'est logique ; à mon avis elles proviennent du moment ou Ranucci a trainé le corps et ça correspond parfaitement ; je rappelle que les coups de couteau ont été portées au coup ; je ne vois pas en ce cas comment le sang aurait pu atterir sur le pantalon ; d'autre part le sang séche très vite ; la chemise était surement imbibé : il a pu s'en débarasser immédiatement (ce n'est qu'une hypothèse) et la cacher plus loin dans les fourrés, monter ensuite torse nu dans la bagole : ça n'a rien d'incroyable, des gens torse nu dans cette région en été sous le cagnard, c'est plus discret que de porter une chemise sanguinolente, surtout une chemise claire ; le pantalon, lui est sombre, le sang ne se voit pas, encore moi assis dans une voiture ; s'il est coupable, il a pu aussi essuyé son volant ; et puis même en gardant sa chemise : le sang était surement côté ventre, donc pas en contact avec le tissu ;
pas besoin d'emmener le nécessaire dans les fourrés ;
mais le pantalon est taché de sang ; comme l'accident est taché de sang de groupe a (à moins de croire au complot généralisé), et que l'accident de mob est une invention (inventé par mathon en 77 comme c'est curieux, l'amnésie de son fils était contagieuse?), c'est donc le sang de la fillette ; et si ranucci est innocent, c'est l'homme au pull over-rouge rouge qui lui a mis les mains dessus pour le tacher (contrairement au couteau, la forme des taches peut difficilement résulter d'un "essuiement") ; donc les mains de l'homme au pull over-rouge étaient alors probablement imbibés de sang.. je reopse la question : dans ce cas, ayant basculé ou escaladé Ranucci,il s'est appuyéles mains sur son entrejambe, donc forcément aussi sur les sièges à un moment ou à un autre..en ce cas on aurait dû retrouver des traces..


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 juin 2007, 13:38 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 oct. 2004, 15:55
Messages : 604
Citation :
« Aurélien » a écrit:Il se change.. il ne remarque pas forcément les tâches : on le voit bien sur la photo du pantalon : si elles ont séchées, ça peut se confondre avec la boue, ça n'apparait pas visuellement comme étant du sang, et, psychologiquement, c'est très important.

S'il est le meurtrier, il a asséné 15 coups de couteau alors que la petite était probablement au sol. Il était donc à califourchon sur elle et le sang a giclé de partout.
Il me parait invraisemblable qu'il puisse penser qu'il n'y a peut-être pas de sang sur le pantalon. Faut il vraiment hésiter à se débarasser de ce pantalon ?
S'il s'est débarassé de la chemisette, c'est encore plus invraisemblable de conserver le pantalon.
Il ne faut pas oublier que dans la galerie, M Guazzone le menace d'appeler les gendarmes et que C Ranucci n'y a vu aucun inconvénient. Sang-froid ou conscience tranquille ?
Conscience tranquille selon moi, d'autant plus que dans son récapitulatif, il écrit qu'il fait une inspection des lieux et se rend compte en allant jusqu'à l'entrée qu'il est dans une propriété privée. Il était judicieux à ce moment là de se débarasser des pièces compromettantes, mais de toutes et pas seulement de quelques unes.

Quand il revient à son véhicule, il se rend compte qu'il est embourbé et qu'il ne pourra pas s'en sortir seul. Alors avant d'aller chercher de l'aide, il aurait du se débarasser du pantalon comme il l'aurait fait avec le couteau.
Ce n'était quand même pas si compliqué avec la végétation qu'il y a dans la champignonnière.
Non, le conserver dans son coffre est une preuve certaine de son innocence.
De plus, il n'a même pas pensé à le faire laver.

Aurélien :
"Deuxième point : le couteau, c'est viscéral, c'est l'image du forfait, et, d'autant plus s'il regrette son crime, s'il est dans le déni, il peut s'en débarasser, non pas pour se débarasser d'une preuve, mais plutôt symboliquement.. ce qui d'ailleurs est corroboré par le fait qu'il s'en débarasse "mal", c'est à dire dans la tourbe, plutôt que dans la méditérannée"

Je reste persuadé que s'il s'est débarassé du couteau, c'est parce que ce n'était pas le sien. S'il a découvert ce couteau dans sa voiture, il n'a rien à se reprocher. Alors pourquoi aller le cacher dans du fumier ?
S'il est le meurtrier, il s'est probabement changé ou nettoyé en retournant à son véhicule après le meurtre et le départ des Aubert, donc pas étonnant qu'il n'y ait pas de sang dans sa voiture.
Alors vraiment, quel drôle d'idée que de le cacher dans un endroit idéal pour se salir alors qu'il vient de se changer !
là encore, il pouvait très bien l'enfoncer dans les broussailles qui entourent généreusement la champignonnière.
C'est étonnant de choisir un endroit qui se distingue des autres. Le tas de fumier formait un croissant selon M Gras, donc difficile de ne pas le remarquer au milieu du terre-plein en sachant que l'on passe forcément devant !
Quand on veut se débarasser d'une arme avec laquelle on vient de tuer, on fait un effort pour choisir un endroit pas trop repérable. En plus, C Ranucci aurait pu prendre le temps de choisir vu qu'il est resté plusieurs heures sur place.

Alors on peut rétorquer qu'il a pu, après avoir tué, ne pas se changer et garder le pantalon bleu foncé sur lui.
Mais n'a t-il pas senti un moment l'odeur du sang dans sa voiture ? la sensation particulière du sang qui s'étant imprégné dans le tissu commence à entrer en contact avec la peau ?
Il a forcément regardé ses vêtements et pas seulement la chemisette.
Dans toutes ces conditions, comment peut-on croire à l'hypothèse du déni du pantalon ?
Pour moi, c'est insensé !
le fait est qu'il a changé de pantalon pour aller cherché de l'aide.. lui même admet qu'il le portait, même dans son récapitulatif.. il y a les traces de boue..et c'est pour cela que Ranucci a changé de pantalon ; pour paraitre propre en allant chercher de l'aide, et non pas à cause des taches de sang.. le sang a pénétré son pantalon jusqu'à ses jambes ? on n'en sait rien..et quoi qu'il en soit, ce phénomène a pu se "noyer" dans la masse de boue ; s'il se change dans la champi, ce qui parait logique, il fait sombre, il voit encore moins le sang.
Donc non, il n'a pas forcément examiné le pantalon.
il a pu le dissocier de la chemise.
Il n'y a pas forcément de déni avec le pantalon.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 juin 2007, 14:03 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 oct. 2004, 15:55
Messages : 604
« Aurélien » a écrit:
Il se change.. il ne remarque pas forcément les tâches : on le voit bien sur la photo du pantalon : si elles ont séchées, ça peut se confondre avec la boue, ça n'apparait pas visuellement comme étant du sang, et, psychologiquement, c'est très important ;

Bonjour Aurélien
Pourquoi pas...mais n'oublie pas que le sang était sans aucun doute frais suite au crime pour qu'il ait ressenti le besoin de changer le pantalon....et le sang frais, mêlé en outre à sa propre transpiration ( car n'oublions pas non plus qu'il faisait assez chaud et que l'accusation le dit paniqué) doit sûrement coller à sa peau ...franchement, j'ai peine à croire qu'il ne voit pas le sang sur le pantalon en se changeant.

Citation:
Deuxième point : le couteau, c'est viscéral, c'est l'image du forfait, et, d'autant plus s'il regrette son crime, s'il est dans le déni, il peut s'en débarasser, non pas pour se débarasser d'une preuve, mais plutôt symboliquement.. ce qui d'ailleurs est corroboré par le fait qu'il s'en débarasse "mal", c'est à dire dans la tourbe, plutôt que dans la méditérannée ;

Oui, c'est possible, je l'admets, mais dans ce cas , il se débarrasse encore plus mal de son pantalon...autre image du crime qu'il vient de commettre... et pour lequel il prend vraiment un risque.
N'oublions pas non plus que son véhicule est accidenté et qu'il va falloir réparer . Je ne parle même pas du probleme de la portière qui a pu se bloquer plus tard. Le véhicule a subi un grave choc, et Ranucci devra sans doute l'amener dans un garage pour contrôles.
Il prend là le risque qu'un garagiste en recherchant quelquechose dans le coffre tombe sur le pantalon....
Sans même aller aussi loin: Ranucci lui même s'inquiete, l'accusation explique qu'il consulte les journaux à la recherche d'une info sur son passage à Marseille...lui et sa voiture.
Il sait pertinemment que sa description physique et surtout sa voiture plaident contre lui.
Il a le temps de reprendre ses esprits une fois rentré chez lui et ne se débarrasse toujours pas de ce pantalon couvert du sang de la victime....
Je coince.

Citation:
Mais j'ajoute un élément qui va à l'encontre de mon raisonnement : la grande absente, : la chemise.. où est-elle passée : soit Mathon a menti, il y avait du sang sur celle qu'elle a lavé ; soit Ranucci s'est débarassée d'elle, beaucoup mieux que du pantalon et du couteau ; et là ça ne colle plus...sauf s'il a balancé la chemise, elle peut etre inondée de sang avant de reprendre la voiture, peut etre à 100m enfoncée dans les bois au delà du cadavre, là ou les gendarmes ne sont pas aller fouiller.. peut être y a t-il encore un résidu de cette chemise un peu plus loin dans les argeras.

Citation :
[...]
Oui, c'est logique.
Bonjour Ludivine ;
je pense qu'il change de pantalon à cause de la boue et non du sang ; d'ailleurs si ça avait été le cas, il l'aurait fait dès son arrivée dans la champi ; hors ce n'est pas le cas comme en attestent les traces de boue.. il a changé de pantalon bien après, probablement juste avant d'aller voir rahou, donc 4h après ; signe sans doute que l'odeur de sang ne le génait pas ; et dans la champi, il fait frais, il n'y transpirait surement plus ;
et ce qui est important aussi quand il se change..les traces de boue sont présentes partout, le sang est moins présent, il est sec, ce ne sont que de petites taches parmis d'autres dans la semie obscurité de la champi ;


le couteau et le pantalon, c'est très différent ; le couteau c'est l'image même du crime, contrairement au pantalon, qui, si je puis dire, est un élément "passif" du crime..contrairement au couteau..je dirais donc même : ça n'a rien avoir mentalement ;
quand au garagiste, il ne va pas réparer le fond du coffre.. de toute façon, si Ranucci garde le pantalon, c'est qu'il le considére pas comme un élément "accablant", à charge.
n'oublions pas qu'il est roulé en boule dans le pantalon.. on peut emettre cette hypothèse : il ne l'a pas retouché depuis la champi ; et aussi : il a changé très vite de pantalon, sans l'examiner minutieusement ;
Moi je ne coince pas ;
il ne s'est pas débarasser du pantalon car il n'a pas conscience des traces de sang ;
où même autrement : si par hasard il y pense, le déni, une fois la champi quittée, est trop fort, il ne peut pas toucher à ce qui lui rappelle le meurtre, il rejette en bloc.
Il est incapable de le faire.
Il a pu le faire "dans le feu de l'action" , quand il s'est débarassé des pièces les plus en vue (chemise et couteau, ce dernier en arrivant à la champi), et après c'était trop tard pour lui.. mais je privilégie cependant l'autre hypothèse.
je ne coince pas là dessus.

je coince sur le pull, la simca et l'état du pantalon.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 juin 2007, 14:21 
Citation :
s'il se change dans la champi, ce qui parait logique, il fait sombre, il voit encore moins le sang.
Donc non, il n'a pas forcément examiné le pantalon.

ET s'il est allé enterrer le couteau dans le fumier, il n'a pas jeté un oeil sur son pantalon ?
J'ai du mal à croire qu'il y soit allé avec un pantalon en bon état étant donné que le sol doit être un peu boueux à cause des pluies du 30 et 31 mai 74.

A t'écouter, à aucun moment il n'a regardé son pantalon. Non, pour moi, ça me parait difficile à croire.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 juin 2007, 14:56 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 oct. 2004, 15:55
Messages : 604
Citation :
[...]


ET s'il est allé enterrer le couteau dans le fumier, il n'a pas jeté un oeil sur son pantalon ?
J'ai du mal à croire qu'il y soit allé avec un pantalon en bon état étant donné que le sol doit être un peu boueux à cause des pluies du 30 et 31 mai 74.

A t'écouter, à aucun moment il n'a regardé son pantalon. Non, pour moi, ça me parait difficile à croire.
Examiner son pantalon quand on le porte, c'est possible, mais c'est plus logique qu'on on l'enleve ; à ce moment on le tient à "lextérieur" de soit".
D'autre part, quand il va enterrer le couteau àmon avis, il est concentré sur le couteau et il se dépêche ; il est focalisé dessus ; donc ça m'étonnerait vraiment qu'il observe son pantalon à ce moment là ;
et il ne faut pas oublier cette chose : les taches du pantalon ne sont pas énormes, vous vous êtes tous indignés là dessus d'ailleurs ; de plus je le répète le pantalon est sombre.. sur les photos il faut regarder attentivement pour y voir le sang ;
conclusion : taches petites sur un pantalon sombre.. c'est crédible que Ranucci ne s'en soit pas inquiété.
je ne prétend pas pour autant que ce soit la vérité.

je prétend simplement QUE CE N'EST PAS UN ARGUMENT D'INNOCENCE :
au vu des circonstances, il n'est pas invraisemblable que ranucci, en tant que coupable, ait laissé son pantalon dans le coffre. C'est tout.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 juin 2007, 15:09 
Citation :
au vu des circonstances, il n'est pas invraisemblable que ranucci, en tant que coupable, ait laissé son pantalon dans le coffre. C'est tout.
Je pense exactement le contraire.

Il avait tout le temps une fois rentré à Nice de faire disparaitre le pantalon ou de le laver.

Je ne peux pas croire une seconde qu'il ait oublié ce pantalon comme ça de manière anodine et insouciante.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 juin 2007, 17:44 
Plus je tourne et retourne le problème dans ma tête et plus je me dis que, si CR est coupable, la seule explication qui pourrait justifier cette contradiction - jeter le couteau mais pas le pantalon - est la prise d'alcool et de drogue, qui aurait complètement altéré son jugement.
Souvenirs partiels, confusion chronologique, incapacité de trier le vrai du faux dans ses réminiscences, brouillard dans la tête.
D'où manque de continuité dans ses efforts pour dissimuler son crime.
Je ne vois guère que cela pour expliquer qu'il cache le couteau mais pas le pantalon.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 juin 2007, 21:13 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 05:45
Messages : 4415
Localisation : Paris
Citation :
[...]

Examiner son pantalon quand on le porte, c'est possible, mais c'est plus logique qu'on on l'enleve ; à ce moment on le tient à "lextérieur" de soit".
D'autre part, quand il va enterrer le couteau àmon avis, il est concentré sur le couteau et il se dépêche ; il est focalisé dessus ; donc ça m'étonnerait vraiment qu'il observe son pantalon à ce moment là ;
et il ne faut pas oublier cette chose : les taches du pantalon ne sont pas énormes, vous vous êtes tous indignés là dessus d'ailleurs ; de plus je le répète le pantalon est sombre.. sur les photos il faut regarder attentivement pour y voir le sang ;
conclusion : taches petites sur un pantalon sombre.. c'est crédible que Ranucci ne s'en soit pas inquiété.
je ne prétend pas pour autant que ce soit la vérité.

je prétend simplement QUE CE N'EST PAS UN ARGUMENT D'INNOCENCE :
au vu des circonstances, il n'est pas invraisemblable que ranucci, en tant que coupable, ait laissé son pantalon dans le coffre. C'est tout.

Enfin ... le seul document officiel, celui de l'expertise de M.Vuillet, parle de taches épaisses et d'apposition... fraiches elles devaient être évidentes, humides...

Ou alors, puisqu'elles sont apparues désséchées aux enquêteurs , ces taches ne dataient pas du 4 juin....

Pourquoi donc a t on fait disparaitre ce pantalon (et la couteau) en 78 précisément quand les avocats de Mme Mathon en ont eu besoin pour le dossier de requête en révision ???


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 juin 2007, 21:16 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 05:45
Messages : 4415
Localisation : Paris
Citation :
Plus je tourne et retourne le problème dans ma tête et plus je me dis que, , la seule explication qui pourrait justifier cette contradiction - jeter le couteau mais pas le pantalon - est la prise d'alcool et de drogue, qui aurait complètement altéré son jugement.
Souvenirs partiels, confusion chronologique, incapacité de trier le vrai du faux dans ses réminiscences, brouillard dans la tête.
D'où manque de continuité dans ses efforts pour dissimuler son crime.
Je ne vois guère que cela pour expliquer qu'il cache le couteau mais pas le pantalon.

En résumé pour que la culpabilité de CR soit "établie" il faut forcer un peu le trait...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 juin 2007, 22:42 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 05:45
Messages : 4415
Localisation : Paris
Ou alors, puisqu'elles sont apparues désséchées aux enquêteurs , ces taches (de sang sur le pazntalon) ne dataient peut être pas du 3 juin....

Le 'peut être' est important...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 juin 2007, 07:11 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 27 janv. 2005, 16:21
Messages : 1407
Localisation : BELGIQUE
Citation :
[...]


En résumé pour que la culpabilité de CR soit "établie" il faut forcer un peu le trait...
Et où se trouveraient la chemise et les chaussures alors ? Je viens encore de voir un épisode d'une série policière où un type se prend quinze coups de couteau dans le corps et on le montre couvert de sang et idem pour le meurtrier....
J'ai du mal à croire que le sang aurait giclé partout aux alentours et pas sur le meurtrier... ethink edoh

_________________
My soul is painted like the wings of butterflies


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 juin 2007, 07:24 
Citation :
[...]


En résumé pour que la culpabilité de CR soit "établie" il faut forcer un peu le trait...
Je trouve qu'il faut faire preuve d'imagination de toute manière, qu'on essaie de bâtir un scénario de culpabilité ou d'innocence.

Je sais que, pour vous, l'innocence paraît évidente, mais j'ai beau faire, elle ne l'est pas plus pour moi que la culpabilité.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 juin 2007, 08:43 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 21:13
Messages : 3531
Citation :
Oui, pour moi, si ranucci est innocent, c'est l'homme au pull over-rouge qui l'a transporté ; c'est inconcevable autrement.
Si tu as des éléments concrets pour affirmer cela, je suis preneur, mais jusqu'à preuve du contraire ce n'est qu'une hypothèse.
Et attention, ça ne veut pas dire que je ne crois pas en cette possibilité, mais dire de façon péremptoire que ça ne peut être que comme ça NON, NON, ET NON, ne t'en déplaise !
Citation :
Ranucci y serait allé seul ? donc comme l'homme au pull over-rouge, Ranucci s'arrête à proximité du cadavre.. et comme lui à nouveau, il va dans la champi où l'on retrouve le pull, et pas loin le couteau..
C'est incroyable comme la thèse de l'accusation peut nous conditionner parfois.
Je te rappelle que personne ne connaît l'heure de la mort de la victime.
Donc ton raisonnement ne tient plus.
Par ailleurs, j'ai déjà expliqué qu'il faut relativiser par les circonstances ce qui apparaît de prime abord comme un cumul de coïncidences incroyables.
Citation :
Si c'est comme ça que tu comptes innocenter Ranucci..
Ce n'est pas un argument.
Citation :
Le sang du couteau A ETE ANALYSE.

Effectivement et tout ce qu'on peut dire c'est qu'il s'agit de sang du groupe A comme celui de Ranucci et de millions d'autres personnes.
Citation :
Mais peut etre penses tu que le complot est généralisé allégrement (comme dirait patrice) : les flics, les légistes..tous de mêche pour guillotiner un innocent!
Je ne sais pas pourquoi tu viens avec ce genre d'argument digne d'un vieux culpabiliste aigri par l'amertume (berrrrk).
Tu prêtes ainsi aux innocentistes des propos indignes qu'ils n'ont jamais tenu !
Comme méthode de travail, je trouve ça assez scandaleux !
Citation :
je ne restreins pas le champ des possibilités, je me base sur un minimum de logique et de vraisemblance, nuance.
Moi aussi, comme d'autres.
Citation :
Pour la révision, il faut être un minimum cohérent et réaliste.
Je ne te le fais pas dire.
C'est pour cela que je ne crois pas à la possibilité de faire quelque chose avec l'absence de traces d'argeras sur le pantalon :
- impossible de prouver qu'il n'y avait ni griffures ni épines d'argeras
- impossible de prouver qu'il aurait du y en avoir
- impossible de faire disparaître tout à coup les taches de sang


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 135 messages ]  Aller à la page Précédente 14 5 6 7 8 9 Suivante

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com