Nous sommes le 17 déc. 2017, 05:21

Heures au format UTC+01:00


Shoutbox© Breizh Shoutbox v1.5.0



Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 19 messages ]  Aller à la page 1 2 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 févr. 2006, 17:28 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 14 nov. 2005, 20:55
Messages : 83
Les jurés ne devaient pas choisir entre la peine de mort et l'acquittement ils pouvaient le condamner à la perpétuité, si ils le pensait coupable.
Donc ces gens-là sont des assassins légaux.
Qui viennent nous dire aujourd'hui qu'ils étaient contre la peine de mort à l'époque .Ben voyons...

Jamais je n'aurais condamné à mort qui que ce soit, même pas P.Henry dont la culpabilité ne faisait aucun doute.

Ce qui me différencie de P.Henry, de l'assassin de MD et de bien d'autres, c'est que moi je ne tue pas. Fut-ce à travers un bulletin de vote.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 févr. 2006, 18:40 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 06 oct. 2004, 13:44
Messages : 118
Tout à fait d'accod avec toi, Willy.
Les jurés ont pensé que "ça n'ira pas aussi loin".

Je les plains quand même.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 févr. 2006, 19:43 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 14 nov. 2005, 20:55
Messages : 83
Bonsoir Vic,
en fait je pensais seulement au procès, et plus précisément à l'avocat général et au vote des jurés.

Quand tu écris
Les jurés ont pensé que "ça n'ira pas aussi loin". tu veux parler des jurés ?
Parce que si c'est le cas, je ne suis pas tout à fait d'accord. Les jurés ont voté la mort. le Président pouvait grâcier, mais il n'y avait absolument aucune certitude.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 févr. 2006, 20:00 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 14 nov. 2005, 20:55
Messages : 83
D'ailleurs Mme Donadini, explique clairement qu'elle n'a pas voulu tenir compte d'une possible grâce au moment de son vote.Qu'elle voulait en assumer l'entière responsabilité.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 févr. 2006, 21:51 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 11 mars 2005, 22:34
Messages : 129
Localisation : Languedoc-Roussillon
Les jurés, quoi qu'on pense de ce qu'ils firent "en leur âme et conscience", n'ont pas voté la mort, stricto sensu. Ils ont déclaré Ranucci coupable sans circonstance atténuantes. C'est le président de la cour d'assises qui prononça alors le verdict, en l'occurence la peine capitale, en application de la loi.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 févr. 2006, 21:56 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 21:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Oui, mais ils savaient que "coupable du meurtre d'un enfant sans circonstances atténuantes" signifie "peine de mort"


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 févr. 2006, 22:02 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 juil. 2005, 22:20
Messages : 853
Localisation : Sud-Ouest
Le délibéré :
Les magistrats de la cour et les jurés se retirent dans la chambre des délibérations, dont ils ne peuvent sortir qu'après avoir pris leur décision. Les neuf jurés et les trois magistrats délibérent et votent ensemble. Le verdict est donc leur oeuvre commune, que ce soit sur la culpabilité ou sur la peine.
Le vote s'opère par bulletins secrets.
Concernant la culpabilité de l'accusé, elle n'est reconnue que si la majorité de huit voix au moins est obtenue. Après que les jurés se soient prononcés sur la culpabilité, ils doivent déterminer la peine. Une peine ne peut être infligée que si elle obtient la majorité des suffrages. La majorité est celle de huit voix au moins pour prononcer le maximum de la peine privative de liberté. Si la majorité de 8 voix n'est pas obtenue, le vote se fait ensuite à la majorité de 7 voix pour condamner à une peine inférieure au maximum encourru.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 28 févr. 2006, 01:19 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 26 janv. 2006, 17:20
Messages : 3096
Localisation : Normandie
didi a écrit :
Oui, mais ils savaient que "coupable du meurtre d'un enfant sans circonstances atténuantes" signifie "peine de mort"

Et alors ? Devaient-ils accorder les circonstances atténuantes à quelqu'un qui d'après eux ne les méritait pas ?

Moi aussi, j'ai toujours été contre la peine de mort, et j'ai vécu son abolition avec joie. Seulement, je ne suis pas né dans les années 20 ou 30, alors je ne sais pas ce que j'aurais fait à la place de l'avocat général ou des jurés. Etre contre la peine de mort en 1976, c'était aller contre l'histoire et contre la majorité du moment. L'être aujourd'hui est plus facile.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 28 févr. 2006, 09:07 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 23 févr. 2006, 17:28
Messages : 399
Bonjour,
Je suis choqué des attaques nominatives contre les membres du jury.
Ils ont rempli leur rôle en jugeant en leur âme et conscience, dans un pays qui n'avait pas su encore abolir la peine capitale.
Il est extrèmement facile a posteriori de les critiquer.
Il est toujours extrèmement facile, assis derrière un ordinateur, à 30 ans de distance, d'avoir des avis péremptoires, et de se croire meilleur que les autres.
Les mots ont un sens précis. Le mot d'assassins est ici totalement impropre.
Je le dis d'autant plus librement que, adolescent à l'époque, j'étais déjà hostile à la peine de mort, et que mon hostilité n'a pas failli.

Oui, Ranucci aurait pu sans doute bénéficier de circonstances atténuantes: l'absence de mobile crapuleux ou sexuel évident renvoit (peut-être) la recherche du mobile vers l'analyse de sa propre enfance, sans qu'une explication non simpliste puisse être affirmée; la sauvagerie même du meurtre exclue l'acte de sang-froid; enfin -mais celà ne fut pas visible pour le jury, et si faute il y a elle revient à mon avis à la défense - il restait des points obscurs qui auraient pu justifier une peine moins définitive. Il semble que la propre attitude de Ranucci lors du procès fut déterminante pour lui refuser les circonstances atténuantes. Avait-il réellement compris qu'il risquait sa tête?

Willy, vous dîtes que l'accusation ne tient pas. Soyons sérieux un instant: l'hypothèse de l'innocence ne tient que sur la conjonction hasardeuse d'évenements de faible probabilité. Au total on ne peut pas l'exclure avec une certitude absolue, peut-être - mais celà tient largement à l'interprétation a posteriori d'éléments qui à l'époque ne pouvaient être mis en cause.
Quant à l'accusation, elle a un suspect reconnu par des témoins, des aveux, un couteau, et un accusé qui se déconsidère totalement par son attitude lors du procès.

En fait la plaidoirie le plus remarquable fut celle de Me Collard, qui refusa de réclamer la tête de Ranucci...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 28 févr. 2006, 21:35 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 21:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Marc D. a écrit :
didi a écrit :
Oui, mais ils savaient que "coupable du meurtre d'un enfant sans circonstances atténuantes" signifie "peine de mort"

Et alors ? Devaient-ils accorder les circonstances atténuantes à quelqu'un qui d'après eux ne les méritait pas ?

Moi aussi, j'ai toujours été contre la peine de mort, et j'ai vécu son abolition avec joie. Seulement, je ne suis pas né dans les années 20 ou 30, alors je ne sais pas ce que j'aurais fait à la place de l'avocat général ou des jurés. Etre contre la peine de mort en 1976, c'était aller contre l'histoire et contre la majorité du moment. L'être aujourd'hui est plus facile.


Je voulais dire que lorsqu'ils ont voté, c'était en connaissance de cause. Je répondais à Kaokaa qui venait d'écrire :

"Les jurés, quoi qu'on pense de ce qu'ils firent "en leur âme et conscience", n'ont pas voté la mort, stricto sensu. Ils ont déclaré Ranucci coupable sans circonstance atténuantes. C'est le président de la cour d'assises qui prononça alors le verdict, en l'occurence la peine capitale, en application de la loi."


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 28 févr. 2006, 22:22 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 26 janv. 2006, 17:20
Messages : 3096
Localisation : Normandie
didi a écrit :
Je voulais dire que lorsqu'ils ont voté, c'était en connaissance de cause. Je répondais à Kaokaa qui venait d'écrire :

"Les jurés, quoi qu'on pense de ce qu'ils firent "en leur âme et conscience", n'ont pas voté la mort, stricto sensu. Ils ont déclaré Ranucci coupable sans circonstance atténuantes. C'est le président de la cour d'assises qui prononça alors le verdict, en l'occurence la peine capitale, en application de la loi."

Oui, Didi, j'avais bien compris ce que vous disiez. Et d'ailleurs, le post de Carmencita juste après le vôtre montrait bien que les jurés avaient également leur part de responsabilité dans l'établissement de la peine. Seulement, ça se détermine à l'issue d'un vote.

Admettons que j'aie été un juré opposé à la peine de mort et que j'aie reconnu, suivant mon intime conviction, Ranucci coupable sans circonstances atténuantes. Aurais-je voté pour les circonstances atténuantes afin de tenter d'éviter la peine de mort à Ranucci ? Je ne crois pas. J'aurais tenté, peut-être, de convaincre les autres jurés de ne pas se prononcer pour la peine de mort, si on m'avait laissé la parole. Mais en réalité, je n'aurais eu qu'une voix pour répondre à chaque question ainsi qu'au moment d'établir la sanction, et j'aurais été bien forcé d'accepter le résultat des votes.

Alors, oui, certains jurés ont condamné Ranucci à mort en toute connaissance de cause et avec conviction. Je n'aime pas tellement qu'on dise qu'ils ne pensaient pas que ça irait si loin, car dans ce cas-là, le mieux était de suivre ce qu'avait demandé l'avocat des parents de la victime.

Parents de la victime, donc, qui n'ont pas réclamé la tête de Ranucci (leur avocat parlait en leur nom). Alors que sûrement des millions de Français, non concernés directement, auraient tué Ranucci de leurs propres mains si on leur en avait donné l'occasion.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 28 févr. 2006, 22:31 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 21:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Voter les circonstances atténuantes pour éviter la peine de mort ! C'est pourtant exactement ce que les jurés de Troyes ont fait lors du procès de Patrick Henry.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 28 févr. 2006, 22:38 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 26 janv. 2006, 17:20
Messages : 3096
Localisation : Normandie
didi a écrit :
Voter les circonstances atténuantes pour éviter la peine de mort ! C'est pourtant exactement ce que les jurés de Troyes ont fait lors du procès de Patrick Henry.

Un procès historique. Avant le 14 juillet 1789, la Bastille tenait toujours debout, et personne n'avait osé imaginer la démonter pierre par pierre.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 28 févr. 2006, 22:41 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 21:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Oui, je l'admets, et ce, grâce à Maître Badinter.

Bien amicalement


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 01 mars 2006, 09:26 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 29 oct. 2005, 09:32
Messages : 791
didi a écrit :
Voter les circonstances atténuantes pour éviter la peine de mort ! C'est pourtant exactement ce que les jurés de Troyes ont fait lors du procès de Patrick Henry.

Henry avait de bons avocats : voilà la différence.
Comment voulez vous être crédible lorsque vous n'avez même pas assisté aux confrontations avec le juge d'instruction?
Pouvez-vous prétendre sérieusement que ses avocats ont tout tenté pour le sauver?


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 19 messages ]  Aller à la page 1 2 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com