Nous sommes le 11 déc. 2017, 08:37

Heures au format UTC+01:00


Shoutbox© Breizh Shoutbox v1.5.0



Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 19 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 01 mars 2006, 17:51 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 26 janv. 2006, 17:20
Messages : 3096
Localisation : Normandie
François François a écrit :
didi a écrit :
Voter les circonstances atténuantes pour éviter la peine de mort ! C'est pourtant exactement ce que les jurés de Troyes ont fait lors du procès de Patrick Henry.

Henry avait de bons avocats : voilà la différence.
Comment voulez vous être crédible lorsque vous n'avez même pas assisté aux confrontations avec le juge d'instruction?
Pouvez-vous prétendre sérieusement que ses avocats ont tout tenté pour le sauver?

Si je ne m'abuse, Paul Lombard a plaidé pour l'acquittement, mais a demandé aux jurés de ne pas avoir recours à la peine de mort s'ils votaient coupable ! Drôle de façon de dire que son client est innocent.

De même, il a préféré se passer de Le Forsonney pour demander la grâce à Giscard, alors que Le Forsonney pensait pouvoir toucher Giscard par sa jeunesse ; dans ce cas précis, son inexpérience aurait servi Ranucci, car Giscard aurait compris que l'accusé n'avait pas été défendu au mieux.

"A mon corps défendant, je ne soutins pas le recours en grâce. La fin me paraissant justifier le moyen, j'étais prêt à faire argument de ma propre jeunesse. Il en sera autrement. Passons." (Le Forsonney, "Christian Ranucci vingt ans après", page 96)

On sent toute l'amertume et peut-être même la colère contenue dans ce "passons".

Si Ranucci était coupable, il pouvait éviter la peine capitale, en plaidant coupable ; mais il a préféré crier son innocence pour sa mère. Il a peut-être bien fait. Aurait-elle supporté d'avoir un fils assassin en prison pendant 30 ans ? Il serait libre aujourd'hui, mais son nom serait associé à ceux de Van Geloven et de Patrick Henry, au lieu de l'être à ceux de Dreyfus et de Calas par les plus idéalistes, et par les plus raisonnables à ceux de Seznec et de Raddad, dont l'innocence n'est pas démontrée non plus.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 01 mars 2006, 20:52 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 21:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Marc D. a écrit :
De même, il a préféré se passer de Le Forsonney pour demander la grâce à Giscard, alors que Le Forsonney pensait pouvoir toucher Giscard par sa jeunesse ; dans ce cas précis, son inexpérience aurait servi Ranucci, car Giscard aurait compris que l'accusé n'avait pas été défendu au mieux.


"Mais, de la part de son défenseur, pourquoi m avoir transmis cette demande après être venu plaider l'innocence? Je ne lui ai pas répondu. Je me suis senti glacé de crainte devant la manière, l'ultime manière dont son client était défendu.." écrit Valéry Giscard d'Estaing dans Le Pouvoir et la Vie.

Valéry Giscard d'Estaing précise qu'il se rend compte que CR, selon lui, est mal défendu, et pourtant ...... il n'a pas gracié.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 01 mars 2006, 21:54 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 26 janv. 2006, 17:20
Messages : 3096
Localisation : Normandie
didi a écrit :
"Mais, de la part de son défenseur, pourquoi m avoir transmis cette demande après être venu plaider l'innocence? Je ne lui ai pas répondu. Je me suis senti glacé de crainte devant la manière, l'ultime manière dont son client était défendu.." écrit Valéry Giscard d'Estaing dans Le Pouvoir et la Vie.

Valéry Giscard d'Estaing précise qu'il se rend compte que CR, selon lui, est mal défendu, et pourtant ...... il n'a pas gracié.

Oui, mais là, il pense plutôt que Lombard fait une erreur de tactique, je crois. La jeunesse de Le Forsonney aurait pu le toucher un peu plus. Enfin, on ne le saura jamais. Giscard porte la responsabilité de sa décision. Je ne suis pas sûr, en effet, qu'il aurait changé d'avis après avoir entendu Le Forsonney. Ça valait cependant la peine d'essayer. Ce combat-là (obtenir la grâce, et non chercher l'acquittement), je peux le soutenir dans toutes les hypothèses (coupable, complice ou innocent), puisque je suis contre la peine de mort. Je regrette fortement que la grâce n'ait pas été obtenue.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 02 mars 2006, 08:44 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 29 oct. 2005, 09:32
Messages : 791
didi a écrit :
"Mais, de la part de son défenseur, pourquoi m avoir transmis cette demande après être venu plaider l'innocence? Je ne lui ai pas répondu. Je me suis senti glacé de crainte devant la manière, l'ultime manière dont son client était défendu.." écrit Valéry Giscard d'Estaing dans Le Pouvoir et la Vie.

Valéry Giscard d'Estaing précise qu'il se rend compte que CR, selon lui, est mal défendu, et pourtant ...... il n'a pas gracié.

Il fait implicitement réference aux 200Kf réclamés par Ranucci avec les billets d'avion sous forme de menaces : Lombard n'aurait pas dû lui en parler. Cela a pu jouer contre Ranucci et contre sa grâce.
Un meurtrier d'enfant qui défie un président de la République, ca la fout mal.

Le VRP qui devint meurtrier, le meurtrier qui devint innocent, l'innocent qui devint grâcié, le grâcié qui devint Président.
On n'est pas dans Gladiator.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 19 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com