Nous sommes le 20 avr. 2018, 05:08

Heures au format UTC+02:00


Shoutbox© Breizh Shoutbox v1.5.0



Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 101 messages ]  Aller à la page Précédente 13 4 5 6 7 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 30 juil. 2004, 00:34 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
L'affaire Ranucci n'avait remué que la région, ailleurs ce n'était qu'un fait-divers comme un autre, qui disparaissait sous le flot de l'actualité.

Le souvenir que j'ai de la mort de Christian Ranucci, c'est celui du dégoût.

Cette exécution n'avait pas de sens. Sans doute le président ne pouvant pas jouer avec le bouton nucléaire, il a joué avec le bouton qui commandait la guillotine. On ne comprenait pas parce que Giscard apparaissait encore comme un homme du centre, celui qui avait simplifié la procédure de divorce, avait fait autoriser l'avortement et avait abaissé la majorité à 18 ans ! Et tout d'un coup surgissait le moyen-âge. Alors vous faites plaisir deuxminutes aux bof, mais ceux-là, ils ne vous sont jamais reconnaissants. Donc le bénéfice politique était vraiment très mince. Très très mince. C'est Ranucci avec Bokassa qui lui a coûté sa réelection.

Mitterrand était avocat de profession et il ne s'est jamais caché qu'il abolirait la peine de mort dès son arrivée au pouvoir. Il en faisait une question morale et là, l'opinion publique ne pouvait pas jouer une seule seconde, même en 74. C'est un contresens de penser qu'il aurait été sensible à de telles sirènes. On n'était pas en guerre civile et l'inquiétude principale, c'était le chomage. Pas la peine de mort.

Il faut tout de même se rappeler que l'une des premières personnes qu'il a gracié lorsqu'il est arrivé au pouvoir était Philippe Maurice, accusé d'avoir tué un policier. Il a pris sa décision une heure après avoir reçu les deux avocats. Il n'a pas attendu et il n'a fait attendre personne, il a gracié tout le monde.

C'est pour cela que je dis que cette décision est compliquée, de la part de Giscard. Elle reflète une mentalité, un certain état d'esprit, une sorte de volonté morbide.

La façon dont il relate son attitude lors de la mort de Ranucci est tout simplement ignoble. Il dit qu'il a voulu se réveiller à 4h pour vivre par procuration la décapitation. Ce qui n'a strictement aucun sens.

Et pire, il dit qu'il s'est endormi et qu'il n'a rien vu passer. Et qu'après il s'est étendu et que rien ne bougeait en lui. Comme si c'était lui qu'on avait guillotiné.

Quel sentiment médiocre et petit bourgeois. Ses mémoires sont à ce titre d'une rare indécence. Rare indécence vraiment. Et on peut dire ce que l'on veut, ce n'est ni l'esprit de Chirac, qui est beaucoup plus direct.

Giscard c'est du fleuret et Chirac du sabre. Chirac n'aurait jamais fait cela et Mitterrand encore moins.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 30 juil. 2004, 11:56 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 28 juil. 2004, 16:55
Messages : 30
Valéry Giscard d'Estaing aurait-il dû reconnaître son erreur ?...

Toutefois je pense aussi au cas Dutroux en Belgique , car si la peine de mort n'avait pas été abolie en 1996, il y aurait eu des chances que le Roi Albert lui refuse la grâce tant cette affaire avait bouleversé le pays, et que Dutroux soit éxécuté 46 années après le dernière éxécution pour crimes de guerre de 1950.

Si l'affaire Ranucci a bouleversé la région PACA, il en fut de même pour une autre affaire au Département de l'Aube : l'affaire Patrick Henry. Il y eut à la même époque d'autres crimes similaires à ceux dont furent accusés P Henry & Ranucci. Il y eut aussi l'affaire Jérôme Carrein dans le Nord. Est-ce la recrudescence de crimes sur des enfants qui aurait amené Valéry Giscard d'Estaing à refuser la grâce de Ranucci sans se soucier d'une hypothétique erreur?


Haut
   
 Sujet du message : LA DECAPITATION
Message non luMessage posté... : 28 janv. 2005, 16:33 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 27 janv. 2005, 17:21
Messages : 1407
Localisation : BELGIQUE
bonjour, je vous salue de Belgique !
En lisant ça, je pense surtour au condamné, qui depuis des semaines ou des mois balance entre l'espoir d'une grâce et la peur du petit matin. Quand le moment arrive, on pénètre dans sa cellule à autant de monde, on lui saute dessus comme des bêtes et avant d'arriver à sa fin, il doit encore parcourir en cortège toute la prison, endurer tous les "préparatifs" et seulement alors y passer. Je trouve ça vraiment sordide et moyennageux, dégradant et portant l'angoisse du condamné à son paroxysme. J'en étais même étonnée de constater que la peine de mort n'a été supprimée qu'en 1981, ce que je considère comme assez récent. Et le fait qu'il y ait autant de monde qui doit y assister, on dirait que c'était pour apaiser la conscience et ne pas le faire en catimini, mais c'est d'autant plus sordide. Le fait que la peine de mort ait existé n'a jamais non plus empêché personne de récidiver ou de commettre les mêmes méfaits que ceux qui avaient été punis par ce même châtiment. Voilà, je voulais juste vous dire ça. A bientôt


Haut
   
 Sujet du message : L'exécution
Message non luMessage posté... : 01 févr. 2005, 22:09 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 02 févr. 2004, 23:07
Messages : 579
Localisation : AIX EN PROVENCE
Bonsoir COCOTTE ( en papier?)
Je suis contre la peine de mort, sordide, indigne d'un pays civilisé, mais lorsque vous dites qu'elle n'empêche pas la récidive, j'ai dû mal comprendre votre pensée. Vous devez connaitre l'affaire TOMMY RECCO qui a été relaché après avoir tué un garde pêche corse en lui écrasant la tête avec des pierres parce qu'il venait de pêcher des langoustes, en infraction à la loi. Il risquait au pire une réprimande verbale du garde pêche qui le connaissait depuis son enfance. Relâché au bout de dix ans, il a exécuté six personnes (affaire du Mammouth de Béziers et de Carqueiranne), six personnes qui n'avaient rien demandé à personne.
Alors je dis : peine de mort : non! mais attention aux libérations mal calculées. Votre marin, votre enfant, vous-même pouvez être victime d'assassins mal reintégrés dans la société.


Haut
   
 Sujet du message : la récidive
Message non luMessage posté... : 11 févr. 2005, 15:39 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 27 janv. 2005, 17:21
Messages : 1407
Localisation : BELGIQUE
Bonjour,
Je voulais juste dire que la peine de mort, quand elle existait encore, n'a quand même jamais empêché des gens de tuer et d'assassiner. Que CR est mort décapité, mais que ça n'a pas retenu d'autres de faire ce qu'on lui reprochait : enlever et tuer des enfants (voir P. Henry et l'affaire du Pradet, par exemple). Je suis contre la peine de mort, c'est sordide, dégradant et moyennageux. La seule question que je me pose : en tant que mère de famille, j'essaie de me mettre à la place des parents de la petite fille : si on m'avait enlevé un de mes enfants d'une telle manière, tout en étant contre la peine de mort, est-ce que je n'aurais pas pensé comme les autres à cette époque-là : tuons-le, le monstre (le vrai assassin, bien entendu). Donc la répression : oui...mais à condition que des essais de réinsertion soient combinés avec, c'est tout.
Bon après-midi encore ! :roll:


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 24 mars 2005, 12:05 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 28 juil. 2004, 16:55
Messages : 30
La Peine de Mort quoique non appliquée depuis 1950 en Belgique aurait pu l'être à l'égard de Dutroux si le parlement n'avait pas voté la loi en 1996 . Le Roi n'aurait fait que laisser simplement la justice suivre son cours....l(affaire ayant remué la Belgique comme celle de Ranucci en France !!!


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 24 mars 2005, 21:17 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 30 déc. 2004, 18:43
Messages : 297
Localisation : hensies
Jacquesherve a écrit :
La Peine de Mort quoique non appliquée depuis 1950 en Belgique aurait pu l'être à l'égard de Dutroux si le parlement n'avait pas voté la loi en 1996 . Le Roi n'aurait fait que laisser simplement la justice suivre son cours....l(affaire ayant remué la Belgique comme celle de Ranucci en France !!!


Celà auraient arrangés beaucoups de gens si ont avaient liquidé Dutroux

point de remise en question de la gendarmerie et de la police,

point de remise en cause des peines incompressibles,

point d'enquête parlementaire,

point d'enquête sur l'enquête,si les parents des victime ont désormais

enfin accés au dossiers c'est grâce à l'enquête parlementaire.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 15 mai 2005, 19:25 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 10 mars 2005, 02:49
Messages : 153
Localisation : Côte d'Azur (Alpes-Maritimes)
"phv59", administrateur a notamment écrit :
C'est l'article 16 du code pénal dans sa partie consacrée aux peines en matière criminelle qui précisait la liste des personnes seules autorisées à assister à l'exécution.
Tu remarqueras d'ailleurs que seul l'avocat général avait été excusé (je crois qu'il avait pris quelques jours de vacances pour se reposer !!!)."

---

casimir répond :

Monsieur l'administrateur :

Vous avez écrit :

"L'avocat général avait été excusé (je crois qu'il avait pris quelques jours de vacances pour se reposer !!!).

"Je passe sur le terme "je crois", qui me paraît bien léger face à la grave insinuation que vous faites.
Car vos propos laissent clairement sous-entendre, que l'avocat général, après avoir requis, et obtenu, la peine de mort, est allé tranquillement prendre quelques jours de détente, satisfait du travail accompli.

La réalité est toute autre : l'avocat général venait hélas ! de perdre son fils.

_________________
Casimir


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 15 mai 2005, 21:57 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 13:12
Messages : 3461
Localisation : 57
casimir0 a écrit :
"phv59", administrateur a notamment écrit :
C'est l'article 16 du code pénal dans sa partie consacrée aux peines en matière criminelle qui précisait la liste des personnes seules autorisées à assister à l'exécution.
Tu remarqueras d'ailleurs que seul l'avocat général avait été excusé (je crois qu'il avait pris quelques jours de vacances pour se reposer !!!)."

---

casimir répond :

Monsieur l'administrateur :

Vous avez écrit :

"L'avocat général avait été excusé (je crois qu'il avait pris quelques jours de vacances pour se reposer !!!).

"Je passe sur le terme "je crois", qui me paraît bien léger face à la grave insinuation que vous faites.
Car vos propos laissent clairement sous-entendre, que l'avocat général, après avoir requis, et obtenu, la peine de mort, est allé tranquillement prendre quelques jours de détente, satisfait du travail accompli.

La réalité est toute autre : l'avocat général venait hélas ! de perdre son fils.


Je constate une fois de plus que le plus dérangeant dans l'affaire Ranucci est: la peine de mort.

Ce que je peux comprendre.

Néanmoins, les chefs d'accusation à l'encontre de Ranucci christian l'avait condamné à la peine de mort.

Les lois étaient ainsi faites à l'époque.

Et le fait de répéter ce qui fut dit à l'époque, ne fait pas de nous des partisants de la peine de mort.

Les choses ne sont répétées que pour nous les rappeler.


Haut
   
 Sujet du message : Re: la récidive
Message non luMessage posté... : 15 mai 2005, 21:58 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 11 mars 2005, 22:34
Messages : 129
Localisation : Languedoc-Roussillon
COCOTTE a écrit :
Bonjour,
Je voulais juste dire que la peine de mort, quand elle existait encore, n'a quand même jamais empêché des gens de tuer et d'assassiner. Que CR est mort décapité, mais que ça n'a pas retenu d'autres de faire ce qu'on lui reprochait : enlever et tuer des enfants (voir P. Henry et l'affaire du Pradet, par exemple). Je suis contre la peine de mort, c'est sordide, dégradant et moyennageux. La seule question que je me pose : en tant que mère de famille, j'essaie de me mettre à la place des parents de la petite fille : si on m'avait enlevé un de mes enfants d'une telle manière, tout en étant contre la peine de mort, est-ce que je n'aurais pas pensé comme les autres à cette époque-là : tuons-le, le monstre (le vrai assassin, bien entendu). Donc la répression : oui...mais à condition que des essais de réinsertion soient combinés avec, c'est tout.
Bon après-midi encore ! :roll:


La peine de mort n'a jamais eu pour but de dissuader des criminels potentiels. Tout au plus de montrer l'intransigeance de la loi, surtout quand elle était publique. Bon après 1939, en France, cet exemple montré au bon peuple n'avait plus aucune raison d'etre.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 16 mai 2005, 09:50 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 27 janv. 2005, 17:21
Messages : 1407
Localisation : BELGIQUE
La peine de mort est une "punition". Alors à quoi servirait une "punition" si elle n'était pas appliquée avec un but exemplatif ? Je suis d'accord avec vous sur le côté intransigeant que la loi devait mettre au jour mais je trouve tout de même qu'on applique une "punition" en espérant que d'autres vont être dissuadés de faire un jour le même méfait. Je mets "punition" entre guillemets car ça fait un peu punition d'école, je pense que "châtiment" est un meilleur mot. :roll:


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 16 mai 2005, 15:19 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 30 déc. 2004, 18:43
Messages : 297
Localisation : hensies
Jacquesherve a écrit :
La Peine de Mort quoique non appliquée depuis 1950 en Belgique aurait pu l'être à l'égard de Dutroux si le parlement n'avait pas voté la loi en 1996 . Le Roi n'aurait fait que laisser simplement la justice suivre son cours....l(affaire ayant remué la Belgique comme celle de Ranucci en France !!!


pour moi, cela n'a aucun rapport avec l'affaire!


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 16 mai 2005, 18:50 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 22:41
Messages : 3715
Localisation : Paris
casimir0 a écrit :
"phv59", administrateur a notamment écrit :
C'est l'article 16 du code pénal dans sa partie consacrée aux peines en matière criminelle qui précisait la liste des personnes seules autorisées à assister à l'exécution.
Tu remarqueras d'ailleurs que seul l'avocat général avait été excusé (je crois qu'il avait pris quelques jours de vacances pour se reposer !!!)."

---

casimir répond :

Monsieur l'administrateur :

Vous avez écrit :

"L'avocat général avait été excusé (je crois qu'il avait pris quelques jours de vacances pour se reposer !!!).

"Je passe sur le terme "je crois", qui me paraît bien léger face à la grave insinuation que vous faites.
Car vos propos laissent clairement sous-entendre, que l'avocat général, après avoir requis, et obtenu, la peine de mort, est allé tranquillement prendre quelques jours de détente, satisfait du travail accompli.

La réalité est toute autre : l'avocat général venait hélas ! de perdre son fils.


casimir0,

Sans répondre à la place de l'administrateur ( il le fera sans aucun doute lui-même ), vous avez remarqué qu'il a usé de prudence dans son post en utilisant l'expression "je crois"....il a selon moi exposé ce qu'il pensait .

Libre à vous et aux autres posteurs ( et c'est heureux!) de le contredire ou de préciser certains faits ( ce que vous faites d'ailleurs ).
Je vous précise en effet à toutes fins utiles que sur ce forum la pensée unique n'est pas de mise .

Pour revenir à vos propos, pourquoi passez vous aussi vite sur ce "je crois " et effacez vous du coup d'un revers de main ce qui au pire aurait pu être une erreur de la part de Philippe?

je vous trouve bien péremptoire et expéditif dans vos jugements, sur l'administrateur , comme sur l'ensemble des posteurs du forum.

Vous avez raison de préciser certaines choses, mais pourquoi faire un procès d'intention ? Pourquoi par exemple un posteur qui exprime des doutes sur la culpabilité de Ranucci aurait besoin de prétextes fallacieux pour le faire?
Comme l'exprime Webrider sur un autre fil, la recherche de la vérité me semble un motif plus que suffisant.

Pour revenir au post de l'administrateur que vous citez, il me semble surprenant en le relisant que vous n'ayiez même pas envisagé que Philippe , certes sans le dire expressément je vous le concède et avec une ponctuation qui a été pour vous sans aucun doute lourde de sens, ait voulu dire que l'avocat général a pris des congés suite à la perte de son fils . Car quoi de plus légitime en effet que de prendre des congés suite à un drame personnel et /ou familial?
Vous constaterez, enfin, que le sujet général ici n'est pas la vie de l'avocat général mais l'exécution de Ranucci, il n'est donc pas surprenant pour moi que Philippe ne se soit pas étendu sur la question...

cordialement


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 16 mai 2005, 19:26 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 janv. 2005, 18:47
Messages : 186
casimir0 a écrit :
"phv59", administrateur a notamment écrit :
C'est l'article 16 du code pénal dans sa partie consacrée aux peines en matière criminelle qui précisait la liste des personnes seules autorisées à assister à l'exécution.
Tu remarqueras d'ailleurs que seul l'avocat général avait été excusé (je crois qu'il avait pris quelques jours de vacances pour se reposer !!!)."

---

casimir répond :

Monsieur l'administrateur :

Vous avez écrit :

"L'avocat général avait été excusé (je crois qu'il avait pris quelques jours de vacances pour se reposer !!!).

"Je passe sur le terme "je crois", qui me paraît bien léger face à la grave insinuation que vous faites.
Car vos propos laissent clairement sous-entendre, que l'avocat général, après avoir requis, et obtenu, la peine de mort, est allé tranquillement prendre quelques jours de détente, satisfait du travail accompli.

La réalité est toute autre : l'avocat général venait hélas ! de perdre son fils.



C'est un élément sur : l'avocat général a bien prit des vacances.
Il a perdu son fils mais il n'a pas pensé à Mme Mathon qui allait perdre le sien, ou devrai-je plutot dire, qu'on allait lui prendre la vie.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 16 mai 2005, 20:11 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 10 mars 2005, 02:49
Messages : 153
Localisation : Côte d'Azur (Alpes-Maritimes)
ludivine a écrit :
Sans répondre à la place de l'administrateur ( il le fera sans aucun doute lui-même ), vous avez remarqué qu'il a usé de prudence dans son post en utilisant l'expression "je crois"....il a selon moi exposé ce qu'il pensait .
Libre à vous et aux autres posteurs ( et c'est heureux!) de le contredire ou de préciser certains faits ( ce que vous faites d'ailleurs ).
Je vous précise en effet à toutes fins utiles que sur ce forum la pensée unique n'est pas de mise .
Pour revenir à vos propos, pourquoi passez vous aussi vite sur ce "je crois " et effacez vous du coup d'un revers de main ce qui au pire aurait pu être une erreur de la part de Philippe?
je vous trouve bien péremptoire et expéditif dans vos jugements, sur l'administrateur , comme sur l'ensemble des posteurs du forum.
Vous avez raison de préciser certaines choses, mais pourquoi faire un procès d'intention ? Pourquoi par exemple un posteur qui exprime des doutes sur la culpabilité de Ranucci aurait besoin de prétextes fallacieux pour le faire?
Comme l'exprime Webrider sur un autre fil, la recherche de la vérité me semble un motif plus que suffisant.
Pour revenir au post de l'administrateur que vous citez, il me semble surprenant en le relisant que vous n'ayiez même pas envisagé que Philippe , certes sans le dire expressément je vous le concède et avec une ponctuation qui a été pour vous sans aucun doute lourde de sens, ait voulu dire que l'avocat général a pris des congés suite à la perte de son fils . Car quoi de plus légitime en effet que de prendre des congés suite à un drame personnel et /ou familial?
Vous constaterez, enfin, que le sujet général ici n'est pas la vie de l'avocat général mais l'exécution de Ranucci, il n'est donc pas surprenant pour moi que Philippe ne se soit pas étendu sur la question...

cordialement"

---------------

casimir répond :

"Certes, je sais bien que dérange les inconditionnels qui défendent l'innocence de ranucci.
Et je sais bien aussi, que si ce Forum existe, c'est, bien évidemment pour défendre cette thèse, et pour apporter des arguments à ceux qui souhaitent sa réhabilitation. Sinon, quelle serait son utilité ?

Ceci dit, au risque de décridibiliser définitivement ce Forum, il ne faut pas tout de même pas prendre les gens pour des imbéciles !
Dire que l'administrateur "a usé de "prudence" (sic) dans son post, en utilisant l'expression "je crois"", assorti de trois points d'exclamation (!!!), - pour bien appuyer l'absence du représentant du Ministère public au moment de l'exécution - relève de la pure plaisanterie (et, vous l'aurez compris, c'est un euphémisme !).
Par ailleurs, si je partage en tout point votre point de vue sur "la pensée unique", je ne vois pas très bien pourquoi vous en parlez.

D'autre part, je n'ai évidemment pas l'intention pas d'entamer un débat sur le dénommé webrider et ses théories fumeuses.
Pour tout vous dire, je n'ai pas envie de perdre mon temps dans des discussions sans fin : j'ai mieux à faire dans la vie.
Ce qui ne m'empêchera pas - sauf censure de votre part ou d'un autre modérateur (ou administrateur) - de défendre lorsqu'il le faudra, la mémoire de Maria Dolores. Et de pointer du doigt ranucci, celui qui l'a tuée.

_________________
Casimir


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 101 messages ]  Aller à la page Précédente 13 4 5 6 7 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com