Nous sommes le 20 avr. 2018, 16:22

Heures au format UTC+02:00


Shoutbox© Breizh Shoutbox v1.5.0



Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 14 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message : le camion
Message non luMessage posté... : 03 août 2005, 18:45 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 janv. 2005, 18:47
Messages : 186
Webrider a écrit :
"Il avait des montures noires, des grosses lunettes. Il les portait dans la voiture. J'ai vu son visage quand il l'a tourné. Je ne peux rien vous dire d'autre que ce que j'ai dit le jour de ma déclaration", déclare Alain Aubert, page 325 du livre de Gérard Bouladou.

Il décrit bien, Monsieur Aubert, et cette observation, avec cette précision, il n'a pas pu la faire de loin, en rejoignant la 304... Mais alors où, sinon à la Pomme ?

La dessus, le film de Drach déc.... à plein puisque Aubert arrive bien trop tard après le choc, il n'a rien vu, et ce n'est pas conforme à ses déclarations. De plus le camion n'est pas là...


Quel camion ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 03 août 2005, 20:18 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 06:45
Messages : 4407
Localisation : Paris
soleil14 a écrit :
Quel camion ?


Un long post, ma réponse, n'est pas passé sur le forum, donc je rebelote.

2 sources :

Fratacci page 55 : "Le chauffeur de la 304... redémarre sec... ert fuit à toute allure... Il s'est habilement glissé entre la voiture et le camion qui suivaient Martinez".
Gérard Bouladou page 107-108, d&éposition de Madame Aubert : "Au lieu-dit 'la Pomme', mon mari s'appretait à doubler un camion et pour ce faire, a déporté son véhicule légèrement vers la gauche. En ce qui me concerne je n'ai pas vu l'accident qui s'est produit entre deux véhicules qui précédaient le camion. J'ai vu un gos nuage de poussière et entendu un grand bruit.."
Ces deux récits appellent plusieurs remarques :
- il y avait un camion qui a dû passer sa route
- déporté à gauche, Monsieur Aubert a pu voir l'accident contrairement à son épouse

Reste à savoir où est passée la 304 en tête à queue.

- Entre Martinez et le camion, ce qui est vraisemblable
- Entre le camion et Aubert, comme le dit Fratacci "entre la voiture et le camion qui le suivaient" Mais ce doit être une imprécision de rédaction...
- Aubert arrive à quelques secondes derrière Martinez, pas une minute ni 2

De toutes façons, c'est bien là que M.Aubert a pu observer ce qu'il décrit page 325 du livre de Gérard Bouladou : "Il avait des montures noires, des grosses lunettes. Il les portait dans la voiture. J'ai vu son visage quand il l'a tourné" Une telle observation est toatalement vraisemblable à la Pomme, pas à distance à la fin de la poursuite.
Et M.Aubert ajoute "je ne peux rien vous dire d'autre que je n'ai dit le jour de ma déclaration" Sauf que dans sa déclaration, il n'est pas question de lunettes. Mais il a dû en parler.

Suivez moi bien.

Au tapissage,les Aubert ne reconnaissent pas Ranucci qui n'a pas l'allure de l'homme observé entrainant l'enfant sur le talus. Il doit être présenté sans lunettes, comme il l'a été à Jean Rambla qui, lui, n'avait pas parlé de lunettes.

Donc, M.Aubert parle des lunettes et on représente Ranucci avec les lunettes. Même en tapissage alors, M.Aubert reconnait celui qu'il a vu au volant de la 304....

Pas de PV d'identification par les Aubert... Contrairement à ce qu'affirme M.Aubert et que reprend Gérard Bouladou, pas de mention des lunettes dans sa déposition... Madame Aubert qui précise que, elle, à droite dans la voiture, n'a pas vu l'accident, ce qui parait supposer que son mari l'a vu, lui...

Comme le souligne Jean-François Le Forsonney dans son interview sur le site internet, si on avait su que ranucci crierait son innocence, on auarit fait plus attention à la reconstitution....

Je poste sans vérifier les fautes de frappe...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 03 août 2005, 20:50 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 juil. 2005, 22:20
Messages : 853
Localisation : Sud-Ouest
Donc Aubert reconnaît l'auteur de l'accident, pas celui qui s'enfuit dans les fourrés...C'est une nuance non négligeable.
Mais comment Madame Aubert, qui prétend ne pas avoir vu l'accident, peut invectiver CR en le reconnaissant dans le bureau de...je ne sais plus qui ?
Cordialement.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 03 août 2005, 20:52 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 06:45
Messages : 4407
Localisation : Paris
Carmencita a écrit :
Donc Aubert reconnaît l'auteur de l'accident, pas celui qui s'enfuit dans les fourrés...C'est une nuance non négligeable.
Mais comment Madame Aubert, qui prétend ne pas avoir vu l'accident, peut invectiver CR en le reconnaissant dans le bureau de...je ne sais plus qui ?
Cordialement.


Juste un petit peu influençable par la certitude de son mari ? (lequel a bien en mémoire le visage de CR dans la voiture....


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 03 août 2005, 20:54 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 06:45
Messages : 4407
Localisation : Paris
webrider a écrit :
Carmencita a écrit :
Donc Aubert reconnaît l'auteur de l'accident, pas celui qui s'enfuit dans les fourrés...C'est une nuance non négligeable.
Mais comment Madame Aubert, qui prétend ne pas avoir vu l'accident, peut invectiver CR en le reconnaissant dans le bureau de...je ne sais plus qui ?
Cordialement.


Juste un petit peu influençable par la certitude de son mari ? (lequel a bien en mémoire le visage de CR dans la voiture....


C'est dans que je voulais noircir...


Haut
   
 Sujet du message : le camion
Message non luMessage posté... : 04 août 2005, 14:15 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 06:45
Messages : 4407
Localisation : Paris
webrider a écrit :
webrider a écrit :
Carmencita a écrit :
Donc Aubert reconnaît l'auteur de l'accident, pas celui qui s'enfuit dans les fourrés...C'est une nuance non négligeable.
Mais comment Madame Aubert, qui prétend ne pas avoir vu l'accident, peut invectiver CR en le reconnaissant dans le bureau de...je ne sais plus qui ?
Cordialement.


Juste un petit peu influençable par la certitude de son mari ? (lequel a bien en mémoire le visage de CR dans la voiture....


C'est dans que je voulais noircir...


Avant de partir sur les routes, je vous en remets une dose. C'est toujours dans le même sens : Aubert est témoin de l'accident, c'est là qu'il voit ranucci avec ses grosses lunettes. Après, lorsqu'il verra la 304 arrêtée et un individu grimpant le talus avec un enfant qui parle, il collera le visage qu'il connait sur le physique du second. Mais sa déposition, à 13h le 6 devant le Commissaire Alessandra, pose de vraies questions.

Gérard Bouladou page 110 :

Citation :
A.Aubert : La personne que vous me présentez et que vous me dites se nommer Christian Ranucci ...


Que vous me présentez... c'est bizarrement dit... Est-ce après, un première, ou un deuxième tapissage ou un tête à tête (avec les lunettes bien sûr...) Continuons...



Citation :
A.Aubert : ... (cette personne) est bien celle qui était à bord du coupé Peugeot 304, de couleur gris métallisé, au moment de l'accident qui s'est produit à proximité de Peypin, le 3 juin 1974 vers 12h15. Il n'y a aucun doute possible à ce sujet...


Monsieur Aubert témoigne sur l'accident, c'est évident. Donc il a vu l'accident (il était juste derrière, déporté pour doubler le camion). C'est ce Ranucci conducteur qu'il reconnait. Il le dit sans équivoque, puisqu'il n'y a aucun doute...


Citation :
A.Aubert : ... J'ai constaté qu'aussitôt après l'accident, la Peugeot 304 prenait la fuite au lieu de s'arrêter. Ma femme et moi avons été outrés de ce comportement et avons aussitôt décidé de prendre en chasse le véhicule qui s'enfuyait.


Il y a plusieurs comportements vis à vis d'un évènement inattendu. Ceux qui se défilent (le camion), ceux qui se taisent (rosanno), ceux qui s'en mêlent, ceux qui font des photos pour les vendre aux media et ceux qui en font une affaire personnelle. Les Aubert sont de ceux ci : ils sont tellement impliqués et "outrés" que A.Aubert ne parle même pas de M.Martinez... Hallucinant... "Nous avons décidé...." Pas de Martinez qui leur demande de poursuivre la 304... pas de demande pour relever le n°...



Citation :
A.Aubert : ... La poursuite a été assez mouvementée (sic) car le conducteur s'est certainement aperçu qu'il était poursuivi ; il roulait donc très vite dans cette route tortueuse...


C'est du western. Pour que Ranucci ait pu s'apercevoir qu'ilétait poursuivi, il fallait que Aubert soit très rapidement à sa poursuite. A 80 km/h, on parcourt 222m en 10 secondes. Et puis s'il sait être poursuivi, on comprend mal que Ranucci s'arrête pour être sûr d'être rejoint... Qu'il roule très vite est peu vraisemblable, avec une aile qui frotte sur le pneu : ca fait du bruit et ca sent mauvais... Speedy Aubert, dépanneur de métier, va sans doute beaucoup plus vite dans son désir de rejoindre le chauffard. Mais visiblement il ne déteste pas... Et puis déduire (il roulait donc très vite ) à partir d'une supposition (il s'était certainement apercu), c'est risqué...

Au départ, le handicap de Aubert peut être de 300 m (15 secondes avec le temps d'accélération de la 304) à 400 ou 450m (20 secondes).




Citation :
A.Aubert : Après avoir parcouru une distance de 1 à 2 km (sic, du simple au double...), la 304 Peugeot s'est immobilisée au bord de la route (il ne dit pas l'avoir vu s'arrêter). A ce moment je me trouvais à environ deux à trois cent mètres de lui. Je l'ai rejoint quelques secondes plus tard. Au moment où je suis arrivé à hauteur de la voiture, j'ai assisté à la scène suivante : j'ai vu cet individu tirer par le bras un enfant qui se trouvait à l'intérieur du véhicule..."


Donc ayant roulé un peu plus vite que Ranucci avec une voiture en bon état et une motivation d'enfer, A.Aubert a refait une partie de son retard. Il nous confirme qu'il n'a pas pu voir le visage de Ranucci dans la voiture, puisqu'il dit voir quelqu'un qu'il identifie comme étant Ranucci tirant un enfant par le bras, pour le faire sortir, dit il, du véhicule. Mais il ne dit pas avoir vu cette personne sortir de la 304. C'est donc incohérent...



Après son récit du dialogue avec l'homme dans les buissons, être descendu de voiture, A.Aubert décide de revenir à la Pomme :


Citation :
A.Aubert : ... j'ai relevé le numéro d'immatriculation de la voiture et je suis remonté dans mon prope véhicule afin de communiquer ce numéro minéralogique à la personne qui avait eu l'accident et qui était restée sur les lieux (du moins je le supposais). J'ai effectivement retrouvé le couple qui se trouvait à bord du véhicule accidenté et je leur ai communiqué le numéro d'immatriculation de la Peugeot 304...


Voilà donc que A.Aubert parle enfin des Martinez. C'est à se demander si le dialogue avait réellement eu lieu entre Martinez et Aubert juste après l'accident. En fait, pour le timing, les 15 à 20 secondes (200 à 300 m pour Ranucci ...) nécessaires pour l'échange entre Martinez et Aubert sont bien utiles pour éviter à A.Aubert de rouler à tombeau ouvert...

Enfin, voila. Merci Gérard Bouladou d'aider ce forum à analyser que les évènements ne se sont pas déroulés de façon aussi incontestable que l'accusation le prétend...


Haut
   
 Sujet du message : le camion
Message non luMessage posté... : 04 août 2005, 18:49 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 janv. 2005, 18:47
Messages : 186
C'est dommage qu'on ait pas retrouvé le chauffeur de ce camion, il aurait pu être témoin.


Haut
   
 Sujet du message : le camion
Message non luMessage posté... : 04 août 2005, 19:15 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 juil. 2005, 22:20
Messages : 853
Localisation : Sud-Ouest
C'est vraiment dommage, oui. D'autant que les autorisations de circuler ce jour-là étaient facilement vérifiables. Ou le chauffeur était dans l'illégalité de rouler ce jour ?
Pourquoi aussi d'autres automobilistes ne se sont pas fait connaître ? Ceux qui auraient vu un homme et une fillette sortir de voiture ou un couple faire demi-tour...Les Aubert n'étaient sûrement pas les seuls à rouler. A moins qu'ils ne se soient manifestés et qu'on ne le sache pas...


Haut
   
 Sujet du message : Re: le camion
Message non luMessage posté... : 22 déc. 2015, 01:48 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2015, 10:28
Messages : 738
Le camion :
Ca ne fera pas avancer le chimili chimili (de Coluche ) mais bon ...

Mr Aubert (d'après mam A) s'apprêtait à dépasser "le camion" ; pourquoi n'a t-il pas poursuivit son dépassement ?
Et si la cause en est l'accident , quelle manœuvre Mr Aubert a t-il faite pour éviter le dépassement ? aucune explique à se sujet ds ses dépos :!:

Je me serai trouvé ds cette situation ,à la place de mam Aline ,j'aurai eu la frousse de caramboler aussi !!!! eux ,NON , pas 1 pète à se sujet :?:

Et si Mr Martinez , enervé d'ètre derrière ce "camion" , avait entrepris de LE dépassement , trop près du carrefour , et par ce faite sa voiture (sur voie de gauche) aurait été caché par "le camion" de la vue de Ranucci qui pensait tout simplement avoir le temps de passer le stop (avant l'arrivée du cam ) ,et Martinez ayant forcé sa vitesse pour le dépassement est arrivé rapidement ,et boum badaboum dans la 304 .
Dans ce cas ,est ce que martinez tenait à parler du "camion" :roll:


Haut
   
 Sujet du message : Re: le camion
Message non luMessage posté... : 22 déc. 2015, 01:53 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2015, 10:28
Messages : 738
correction : "avait entrepris Le dépassement "


Haut
   
 Sujet du message : Re: le camion
Message non luMessage posté... : 28 déc. 2015, 11:48 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2009, 15:52
Messages : 2087
Localisation : Normandie
maril85 a écrit :
Le camion :
Ca ne fera pas avancer le chimili chimili (de Coluche ) mais bon ..
Et si Mr Martinez , enervé d'ètre derrière ce "camion" , avait entrepris de LE dépassement , trop près du carrefour , et par ce faite sa voiture (sur voie de gauche) aurait été caché par "le camion" de la vue de Ranucci qui pensait tout simplement avoir le temps de passer le stop (avant l'arrivée du cam ) ,et Martinez ayant forcé sa vitesse pour le dépassement est arrivé rapidement ,et boum badaboum dans la 304 .
Dans ce cas ,est ce que martinez tenait à parler du "camion" :roll:

Dans ce cas le camion aurait été impliqué dans l'accident.

_________________
« Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m'enrichis. »
Antoine de Saint-Exupéry


Haut
   
 Sujet du message : Re: le camion
Message non luMessage posté... : 28 déc. 2015, 13:49 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2015, 10:28
Messages : 738
Ca Dépend de la vitesse du camion ,le chauffeur a du ralentir et.... passer tout comme il l'a fait d'ailleurs ;
Et ça dépend de la distance du carrefour par rapport au dépassement .

En arrivant de Marseille , il faut ètre quasiment au stop pour avoir une visibilité coté gauche ,donc on ne peut anticiper ; Le camion a pu cacher la R 16 de Martinez .
Du moins ,ça peut ètre une explication .
Ranucci dit qu'il ait reparti en seconde , ne voyant que le camion (supposition) , il a peut etre jugé qu'il avait le temps de passer .


Haut
   
 Sujet du message : Re: le camion
Message non luMessage posté... : 28 déc. 2015, 13:58 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2015, 10:28
Messages : 738
En tout cas mr Aubert n'a jamais expliqué comment il s'en ait sorti , tout en entreprenant le dépassement du camion .
Apparement pas de sentiment de peur ,ni de Mr ni de Mme , ce qui semble étrange ,dans une telle circonstance !

A part bien sur , s'ils sont arrivés..... qques minutes après !


Haut
   
 Sujet du message : Re: le camion
Message non luMessage posté... : 28 déc. 2015, 14:08 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2009, 15:52
Messages : 2087
Localisation : Normandie
Mais si le camion a caché la Renault et en même temps la R16 a heurté la 304 ils ont dû être très proche du carrefour tous les trois.
Eh bien comme vous le dites les Aubert n'ont vu que de la poussière et sont arrivés un certain temps plus tard, disons une minute. Je pense donc, que le camion a été assez éloigné pour aisément dépasser la voiture de Martinez et éventuellement celle de Ranucci.

_________________
« Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m'enrichis. »
Antoine de Saint-Exupéry


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 14 messages ] 

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com