Nous sommes le 03 mars 2021, 18:50

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 150 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 510 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luPosté : 25 nov. 2007, 09:39 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 22:13
Messages : 3531
Citation :
[...]
Non aucune coquille, dans le sens "erreur", car la 304 a bien heurté la voiture des Martinez étant donné que la 304 a eu un accident avec.
Tu veux dire que chacun a heurté l'autre ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 16 avr. 2008, 13:42 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 déc. 2007, 13:26
Messages : 2429
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Juste une question à propos du camion. Où il était exactement situé au moment de l'accident?

J'ai lu des versions contradictoires:

il était soit entre la R16 des Martinez et la 304 de CR, soit derrière la R16 mais encore devant les Auberts qui s'apprêtaient à la doubler, soit derrière tout le monde...

J'avoue ne rien y comprendre.

Est-ce que qqn pourrait m'éclairer là-dessus?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 16 avr. 2008, 18:43 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 12:37
Messages : 3542
Localisation : Saint-Claude JURA (39)
Citation :
Juste une question à propos du camion. Où il était exactement situé au moment de l'accident?

J'ai lu des versions contradictoires:

il était soit entre la R16 des Martinez et la 304 de CR, soit derrière la R16 mais encore devant les Auberts qui s'apprêtaient à la doubler, soit derrière tout le monde...

J'avoue ne rien y comprendre.

Est-ce que qqn pourrait m'éclairer là-dessus?
Bonsoir Cyril,

Je t'invite pour te faire une p'tite idée, à te rendre sur le fil "MR & Mme AUBERT", et lire leurs dépositions respectives. Tu en tireras les conclusions que tu souhaites.

Concernant l'intéressé, Mr Martinez, qui prétend avoir été percuté alors que c'est l'inverse, c'est le black-out total à propos du camion qu'il a pourtant doublé.

En fait, étant dans les Bouches-du-Rhône, ce camion est très taquin puisqu'il a décidé de jouer l'arlésienne ..... Bah, ce n'est jamais qu'un élément parmi tant d'autres, histoire de ewall


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 avr. 2008, 14:20 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 déc. 2007, 13:26
Messages : 2429
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Dans les dépositions successives des Auberts, je n'ai trouvé nulle part mention du camion. Si je me souviens bien, dans le livre de G Bouladou, Mr Aubert parle du camion qu'il a doublé avant de voir l'accident se produire. Donc logiquement, quand les Auberts se sont arrêté près de Martinez, le camion était derrière. Mais alors, ça veut dire quoi? Qu'il a continué sa route en contournant les voitures des Aubert-Martinez, en passant inaperçu au point que ceux-ci ne le mentionnent à aucun moment dans les dépositions? C'est bizzare qu'il ne se soit pas arrêté! Il n'a pas pu se volatiliser comme ça!


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 avr. 2008, 14:41 
Citation :
Dans les dépositions successives des Auberts, je n'ai trouvé nulle part mention du camion. Si je me souviens bien, dans le livre de G Bouladou, Mr Aubert parle du camion qu'il a doublé avant de voir l'accident se produire. Donc logiquement, quand les Auberts se sont arrêté près de Martinez, le camion était derrière. Mais alors, ça veut dire quoi? Qu'il a continué sa route en contournant les voitures des Aubert-Martinez, en passant inaperçu au point que ceux-ci ne le mentionnent à aucun moment dans les dépositions? C'est bizzare qu'il ne se soit pas arrêté! Il n'a pas pu se volatiliser comme ça!
Je suis comme toi : je n'ai jamais vraiment compris où se trouvait ce fameux camion au moment de l'accident. J'ai tout lu et son contraire.
Mais jusqu'à une date récente (celle où Arlaten annonçait sur le forum avoir peut-être une piste qui pourrait lui permettre de retrouver le conducteur du camion, s'il était toujours en vie), cette imprécision m'importait peu car retrouver le camionneur s'apparentait pour moi à démontrer la quadrature du cercle. Je m'étonnais seulement un peu que la police n'ait pas lancé un appel à témoin. Mais ce n'était pour moi qu'une négligence de plus dans cette enquête bâclée.
J'espère que la piste Arlaten donnera quelque chose.

Mais quand tu t'étonnes que le camion ne se soit pas arrêté, moi, je m'étonne que tu t'étonnes. Cette indifférence est la réaction la plus courante. Du moment qu'il n'était pas impliqué dans l'accident et qu'il ne s'agissait que de tôle froissée, il a poursuivi son chemin comme 8 ou 9 automobilistes sur 10 l'auraient fait. D'autant qu'il pouvait avoir ses raisons (délais à respecter, retard à rattraper, etc.)


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 avr. 2008, 16:21 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 déc. 2007, 13:26
Messages : 2429
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Citation :
Je suis comme toi : je n'ai jamais vraiment compris où se trouvait ce fameux camion au moment de l'accident. J'ai tout lu et son contraire.
Mais jusqu'à une date récente (celle où Arlaten annonçait sur le forum avoir peut-être une piste qui pourrait lui permettre de retrouver le conducteur du camion, s'il était toujours en vie), cette imprécision m'importait peu car retrouver le camionneur s'apparentait pour moi à démontrer la quadrature du cercle. Je m'étonnais seulement un peu que la police n'ait pas lancé un appel à témoin. Mais ce n'était pour moi qu'une négligence de plus dans cette enquête bâclée.
J'espère que la piste Arlaten donnera quelque chose.

Mais quand tu t'étonnes que le camion ne se soit pas arrêté, moi, je m'étonne que tu t'étonnes. Cette indifférence est la réaction la plus courante. Du moment qu'il n'était pas impliqué dans l'accident et qu'il ne s'agissait que de tôle froissée, il a poursuivi son chemin comme 8 ou 9 automobilistes sur 10 l'auraient fait. D'autant qu'il pouvait avoir ses raisons (délais à respecter, retard à rattraper, etc.)
Où est-ce que Arlaten a lu ou entendu ce qu'avançait Martinez sur le fait que le camion transportait des chevaux de Camargue?

Par contre, sur l'indifférence des automobilistes, je mettrais un bémol car je pense au contraire que dans ce genre de situation, les gens s'arrêtent souvent par voyeurisme. Il n'y a qu'à voir sur l'autoroute par exemple les interminables files d'embouteillage provoquées par un accident de la route, surtout quand les gendarmes sont déjà sur les lieux et font signe aux automobilistes de circuler.

Je pense que le conducteur du camion se serait au moins arrêté par curiosité, surtout en voyant un délit de fuite.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 avr. 2008, 17:32 
Deuxiéme livre de Gérard Bouladou (p280):
Citation :
VINCENT MARTINEZ. - Ce jour-là, avec ma femme, on va à la mer. On habitait à Aix. On traverse Aix. On prend la nationale 7 jusqu'à La Barque et on file en direction de Cassis par la Bouilladisse. Ma femme dormait. Quand je suis arrivé du côté de La Barque, vous savez, c'est très vallonné, devant moi il y avait un camion de manade, avec des chevaux.
Je me suis mis dans la même situation. C'est à dire qu'au départ de La Barque, en allant vers La Pomme (environ 10 kms), je me suis mis derrière un camion.
Il est effectivement impossible de doubler, si ce n'est dans les 300 derniers mètres avant le croisement. En fait, comme l'a fait Martinez.


Ce camion, il en est bien question dans le dossier.
Dans sa déposition du 6 juin devant les policiers Aline Aubert déclare :
Citation :
«Au lieu dit « La Pomme », mon mari s’apprêtait à doubler un camion et pour ce faire, a déporté son véhicule, légèrement vers la gauche. En ce qui me concerne, je n’ai pas vu l’accident qui s’est produit entre les deux véhicules qui précédaient le camion. »
Alain Aubert lui n’en parle jamais.

Martinez l’a évoqué devant la Juge le 10 juin :
Citation :
« Après avoir redémarré et être reparti dans le sens d'où il venait, le conducteur de la 304 est passé entre ma voiture et le camion qui me suivait. »


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 avr. 2008, 17:36 
Citation :
Cyril
Où est-ce que Arlaten a lu ou entendu ce qu'avançait Martinez sur le fait que le camion transportait des chevaux de Camargue?
Il l'explique sur un fil, mais j'ai oublié lequel. S'il lit ce post, il te l'expliquera peut-être lui-même.
Citation :
Par contre, sur l'indifférence des automobilistes, je mettrais un bémol car je pense au contraire que dans ce genre de situation, les gens s'arrêtent souvent par voyeurisme. Il n'y a qu'à voir sur l'autoroute par exemple les interminables files d'embouteillage provoquées par un accident de la route, surtout quand les gendarmes sont déjà sur les lieux et font signe aux automobilistes de circuler.
Je ne sais pas. La seule fois où j'ai eu un accident de la route, et où un témoin m'aurait été bien utile, personne ne s'est arrêté. Et j'ai des tas d'amis ou connaissances à qui il est arrivé la même chose.
Code :
Je pense que le conducteur du camion se serait au moins arrêté par curiosité, surtout en voyant un délit de fuite.
Sauf si, comme je le suppose, il était pressé ou en retard.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 avr. 2008, 17:58 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 21:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Il était 12h30 ; il rentrait déjeuner

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 18 avr. 2008, 09:22 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 déc. 2007, 13:26
Messages : 2429
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Citation :
Deuxiéme livre de Gérard Bouladou (p280):
Citation :
VINCENT MARTINEZ. - Ce jour-là, avec ma femme, on va à la mer. On habitait à Aix. On traverse Aix. On prend la nationale 7 jusqu'à La Barque et on file en direction de Cassis par la Bouilladisse. Ma femme dormait. Quand je suis arrivé du côté de La Barque, vous savez, c'est très vallonné, devant moi il y avait un camion de manade, avec des chevaux.
Je me suis mis dans la même situation. C'est à dire qu'au départ de La Barque, en allant vers La Pomme (environ 10 kms), je me suis mis derrière un camion.
Il est effectivement impossible de doubler, si ce n'est dans les 300 derniers mètres avant le croisement. En fait, comme l'a fait Martinez.

Ce camion, il en est bien question dans le dossier.
Dans sa déposition du 6 juin devant les policiers Aline Aubert déclare :
Citation :
«Au lieu dit « La Pomme », mon mari s’apprêtait à doubler un camion et pour ce faire, a déporté son véhicule, légèrement vers la gauche. En ce qui me concerne, je n’ai pas vu l’accident qui s’est produit entre les deux véhicules qui précédaient le camion. »
Alain Aubert lui n’en parle jamais.
Merci Arlaten pour toutes ces précisions. Ca faisait assez longtemps que j'avais lu le livre de G Bouladou, je me souvenais que Martinez évoquait vaguement ce camion mais j'avais complêtement oublié qu'il avait parlé de chevaux de camargue et de manade.

Donc, si on se fie aux déclarations de Martinez, juste avant le choc, le camion se situait entre Martinez et Aubert. Celui-ci commençait à le doubler au moment du choc. Donc, quand Aubert s'est arrêté, le camion était derrière à moins d'une centaine de mètres. Il aurait donc contourné les 2 voitures à l'arrêt et continué sa route.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 18 avr. 2008, 09:29 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 déc. 2007, 13:26
Messages : 2429
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Citation :
Je ne sais pas. La seule fois où j'ai eu un accident de la route, et où un témoin m'aurait été bien utile, personne ne s'est arrêté. Et j'ai des tas d'amis ou connaissances à qui il est arrivé la même chose.
Code :
Je pense que le conducteur du camion se serait au moins arrêté par curiosité, surtout en voyant un délit de fuite.
Sauf si, comme je le suppose, il était pressé ou en retard.
Tu as sans doute raison, vu que ce genre de situation t'es arrivé. Ceci dit, comme je l'évoquais, le voyeurisme n'empêche pas l'indifférence. C'est vrai que dans la plupart des cas, les gens ralentissent juste pour regarder le "spectacle" avant de repartir immédiatement sans même demander si ça va. Le fait qu'il soit pressé peut aussi expliquer qu'il ne se soit pas arrêté. Et enfin, c'est triste à dire, mais vu la tournure que prenait cette affaire, il n'a surement pas eu envie de se manifester auprès de la gendarmerie pour témoigner de l'accident, pour ne pas être ennuyé par les journalistes et autre.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 18 avr. 2008, 10:04 
Citation :
Donc, si on se fie aux déclarations de Martinez, juste avant le choc, le camion se situait entre Martinez et Aubert.
Ok pour ça.
Citation :
Celui-ci commençait à le doubler au moment du choc. Donc, quand Aubert s'est arrêté, le camion était derrière à moins d'une centaine de mètres. Il aurait donc contourné les 2 voitures à l'arrêt et continué sa route
Aubert n'a pas doublé le camion.
Au moment du choc, le camion se trouve à environ 100 m du carrefour et Aubert est derrière le camion.
Quand le camion arrive dans le carrefour, Ranucci est déjà parti. Reste que la voiture de Martinez, au milieu de la route, direction Aubagne.
Et là, savoir ce qu'a fait le camion, nous n'en savons rien.
Il a pu passer à gauche ou à droite de la voiture de Martinez (donc direction Aubagne) mais il a pu aussi tourner à droite dans le carrefour, direction Marseille.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 18 avr. 2008, 10:12 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 déc. 2007, 13:26
Messages : 2429
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Citation :
[...]
Aubert n'a pas doublé le camion.
Au moment du choc, le camion se trouve à environ 100 m du carrefour et Aubert est derrière le camion.
Quand le camion arrive dans le carrefour, Ranucci est déjà parti. Reste que la voiture de Martinez, au milieu de la route, direction Aubagne.
Et là, savoir ce qu'a fait le camion, nous n'en savons rien.
Il a pu passer à gauche ou à droite de la voiture de Martinez (donc direction Aubagne) mais il a pu aussi tourner à droite dans le carrefour, direction Marseille.
Pourtant Aline Aubert déclare bien: «Au lieu dit « La Pomme », mon mari s’apprêtait à doubler un camion et pour ce faire, a déporté son véhicule, légèrement vers la gauche... »

Ca voudrait dire qu'il s'est seulement déporté vers la gauche et a vu l'accident, puis s'est rabattu derrière le camion? Reste à savoir si le camion a continué tout droit ou s'il a tourné vers Marseille. Ou alors avant. Justement, comme tu y étais, tu te souviens s'il y avait un chemin qui tournait ou une intersection à 300 mètres avant le carrefour de la Pomme?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 18 avr. 2008, 10:39 
Citation :
Ca voudrait dire qu'il s'est seulement déporté vers la gauche et a vu l'accident, puis s'est rabattu derrière le camion?
Aubert n'a jamais dit qu'il avait vu l'accident. Il n'en parle pas. Sa femme dit elle, qu'elle n'a pas vu l'accident.
Aubert s'est donc déporté, mais n'a pas doublé.

Citation :
Reste à savoir si le camion a continué tout droit ou s'il a tourné vers Marseille. Ou alors avant. Justement, comme tu y étais, tu te souviens s'il y avait un chemin qui tournait ou une intersection à 300 mètres avant le carrefour de la Pomme?
Je t'arrête. Je n'y étais pas, mais je suis allé à cet endroit. Tu peux y aller toi aussi avec Google. l'image est excellente.
Au moment du choc, le camion devait être à environ 100 m du croisement.
Dans ces 100 m là, il n'y a pas de chemin ni à droite, ni à gauche.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 18 avr. 2008, 11:33 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 déc. 2007, 13:26
Messages : 2429
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Citation :
[...]
Je t'arrête. Je n'y étais pas, mais je suis allé à cet endroit. Tu peux y aller toi aussi avec Google. l'image est excellente.
Au moment du choc, le camion devait être à environ 100 m du croisement.
Dans ces 100 m là, il n'y a pas de chemin ni à droite, ni à gauche.
Oui, je voulais dire "quand tu y étais allé...".

En effet l'image Google est excellente. Il n'y a en effet aucune grnde intersection avant le carrefour, ni après sur la D908 en direction de Marseille.

Je pense que le camion a du continuer sa route tout droit car s'il avait pris la direction de Marseille, il aurait forcément suivi CR et l'aurait vu s'arrêter, à moins qu'il l'ait doublé avant qu'il s'arrête, ce qui est impossible car j'imagine mal un camion doubler une voiture, surtout si celle-ci roule à toute allure dans un délit de fuite.

Il aurait pu prendre le Val Jean-Louis ou le Clos de la Doria, mais quand on voit l'état des routes sur le plan, on imagine mal un camion s'y engouffrer, surtout si elles mènent dans la cambrousse.

Reste que si le camion a pris la direction Marseille, les Auberts étaient obligatoirement derrière lui et ils n'auraient donc pas pu voir CR descendre de sa voiture et monter dans les fourrés. Par contre le camion l'aurait vu, mais il ne s'est jamais manifesté. Parce qu'il n'y aurait rien eu à voir? Ca reviendrait à dire que les Aubert ont menti sur toute la ligne.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 150 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 510 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com