Nous sommes le 09 déc. 2019, 23:01

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 134 messages ]  Aller à la page Précédente 15 6 7 8 9
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luPosté : 28 sept. 2006, 23:59 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Prenons un exemple : l'affaire Lucet

C'est ce syndicaliste de FO, responsable jusqu'à sa mort de la caisse de sécurité sociale de Marseille. Il sera retrouvé chez lui par sa femme à 6h00 du matin le 4 mars 1982 tué de deux balles dans la tête ; l'enquête conclura à un suicide.

Marseille ! L'Evêché ! Et qui mène l'enquête ? ..... Mme Grivel !!

6h50 : un inspecteur dépêché sur place ramasse l'arme que tient encore le cadavre et s'en va la déposer dans le fourgon de police stationné devant la villa. Puis quelques minutes plus tard, pour les besoins des photos indispensables à l'enquête, retourne au fourgon, récupère l'arme et la replace dans la main de Lucet.

Revenons à l'affaire Ranucci

Hypothèse :

Le 5 juin, un gendarme découvre le couteau et le prend à la main, le montre à ses collègues "tiens, un couteau" se disent-ils. Le couteau est ramené au fourgon de gendarme stationné à proximité. On cherche encore et on trouve le pull, bref !

Mais ce couteau a été manipulé, il porte les empreintes, non seulement de celui qui s'en est servi, mais également des gendarmes qui l'ont tenu. Les empreintes deviennent inutilisables. Mais qu'importe ! Il est 14h30, et la fillette n'est pas encore découverte, on ne sait pas qu'elle est morte, on ne sait pas qu'elle est à quelques centaines de mètres tuée de plusieurs coups de couteau. Alors ce couteau a pour le moment peu d'importance.

On découvre enfin le corps et on comprend immédiatement que l'enfant a été tué à coups de couteau. Oui, mais ce couteau qu'on a découvert un moment auparavant devient donc très important. Le problème c'est qu'il a été manipulé et que les empreintes des gendarmes sont visibles dessus.
Si on se rend compte que la procédure n'a pas été suivie, il y a faute, et le responsable sera bien évidemment le chef de tout ce petit monde, et le chef, c'est qui ? Le capitaine Gras !
Donc pas de faute possible, alors il faut effacer les empreintes ! Qu'importe pour l'instant on n'a toujours pas de suspect.

Puis on appréhende Ranucci dont la voiture a été vue à proximité et à l'intérieur de la champignonnière. Comme dit M Cubaynes "s'il admet le délit de fuite, le reste coule de source" Ranucci est donc coupable.
Puisqu'il est coupable, il faut absolument le faire avouer ce meurtre, et on n'a plus besoin de le confondre avec les empreintes sur le couteau, il suffira de lui faire avouer l'emplacement du couteau et on le replacera. S'il y a aveux, pas besoin d'expertise du couteau (Le docteur Vuillet a cette phrase intéressante "pas besoin de faire des analyses approfondies de sang, puisque Ranucci a avoué") Quant aux empreintes, il suffira de dire qu'il n'y en avait pas dessus. De toute façon, elles ont été effacées ...

Ranucci avoue et déclare l'emplacement du couteau dans le tas de tourbe. On replace le couteau avec des gants pour ne pas prendre le rsique de laisser d'empreintes, et oh miracle, on le retrouve là où Ranucci l'a indiqué. Il est même à supposer que si Ranucci avait dit avoir placé le couteau dans des buissons, on aurait retrouvé ledit couteau dans ces fameux buissons. Facile !

Ce qui me gène aussi dans cette histoire de couteau, c'est justement qu'il n'y avait pas d'empreintes. On ne dit pas que les empreintes trouvées dessus sont inutilisables, mais bien qu'elles sont inexistantes. Et cela ce n'est pas normal. L'humidité de la tourbe ou l'enfoncement dans ce type de terrain ne peut pas "effacer" totalement les empreintes ; il peut les effacer partiellement, les détériorer, les brouiller, mais pas les effacer en totalité jusqu'à pouvoir dire "il n'y a aucune trace d'empreinte".

On ne peut pas enfoncer un couteau bien verticalement à 32 cm de profondeur (20 cm pour apercevoir le bout du couteau qui fait 12 cm plié) d'un seul coup de pied ; il faut l'enfoncer en mettant la main dans la tourbe, c'est le seul moyen.
Soit Ranucci s'est servi de gants pour l'enfoncer, mais où sont ces gants ? Il aurait jeté les gants et conservé le pantalon ?
Soit Ranucci l'a enfoncé à mains nues, mais dans ce cas, il doit y avoir ses empreintes, même abîmées et indéchiffrables, mais du moins des restes d'empreintes.

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 sept. 2006, 06:56 
Quand je pense que certains me traitent de farfelu quand je parle d'une magouille policière concernant le couteau.

Là nous avons une vaste et totale conspiration entre policiers et gendarmes qui habituellement sont comme chiens et chats

Il faudrait nous expliquer comment les gendarmes ont découvert le couteau enfoui profondément dans le tas de tourbe alors qu'ils n'ont pas la poële à frire le 5 juin.

Et puis, s'ils le découvrent quand même le 5, pourquoi le cacher alors qu'ils ne connaissent pas encore Ranucci ? Il n'est pas encore suspect


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 sept. 2006, 08:17 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 06 juin 2005, 16:40
Messages : 338
Localisation : Cannes
Pour répondre à Didi :
Quid des faits suivants?

1) Dans l'interrogatoire de Ranucci chez Mlle Di Marino, en date du 27 décembre 1974, c'est-à-dire presque sept mois après son arrestation, alors qu'il prétend ne plus être d'accord avec rien, il déclare quand même : "Je reconnais par contre que c'est bien moi qui ai indiqué aux enquêteurs à quel endroit était le couteau m'appartenant et que vous m'avez montré lorsqu'il a été retrouvé. Mais par contre, je ne sais pas ce que j'ai pu faire avec ce couteau."

2) Maître Le Forsonney, peu avant le 9 mars 1976, lui indique qu'il reste, parmi tous les éléments à charge ou à décharge, que l'arme du crime est ce couteau qui lui appartient. Christian Ranucci lui aurait alors souri "pauvrement" en lui disant : "C'est vrai, peut-être vaut-il mieux mentir, mais vous, je ne peux vous cacher la vérité, ce couteau m'appartient."

3) Lors de la reconstitution qui eut lieu le 24 juin 1974, Ranucci désigna sans hésitation l'endroit où le couteau se trouvait.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 sept. 2006, 09:38 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 07 juil. 2006, 13:45
Messages : 1282
Localisation : Vitrolles
didi a dit
Citation :
Le docteur Vuillet a cette phrase intéressante "pas besoin de faire des analyses approfondies de sang, puisque Ranucci a avoué")
Il a vraiment dit ça ... si c'est le cas, ce mec là est la honte de la profession ... pourrais tu nous donner ta source ?
Et si c'est le cas, je ne croirai plus rien de ce que dit ce bonhomme (le pantalon inondé de sang par exemple).


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 sept. 2006, 10:11 
Citation :
didi a dit
Citation :
Le docteur Vuillet a cette phrase intéressante "pas besoin de faire des analyses approfondies de sang, puisque Ranucci a avoué")
Il a vraiment dit ça ... si c'est le cas, ce mec là est la honte de la profession ... pourrais tu nous donner ta source ?
Et si c'est le cas, je ne croirai plus rien de ce que dit ce bonhomme (le pantalon inondé de sang par exemple).
J'avoue que les bras m'en tombent. Bouladou écrit également quelque part une phrase dans le même ordre d'esprit, mais que je n'ai plus exactement en tête. Je me souviens que Didi l'a citée une fois, elle me rafraîchira peut-être la mémoire. C'était quelque chose du genre : "Lorsqu'il fut établi que CR était bien l'auteur de l'enlèvement, il fut présenté à JR et à ES qui ne le reconnurent pas".

Effectivement, si le Dr Vuillet travaille selon ces principes, on peut se poser des questions ..

Mais à propos, JPasc95 était en relation avec lui et devait le rencontrer. JPasc95, si tu me lis, quid de ton rencart avec Vuillet ?


Modifié en dernier par Danou le 29 sept. 2006, 10:34, modifié 1 fois.

Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 sept. 2006, 10:17 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Citation :
didi a dit
Citation :
Le docteur Vuillet a cette phrase intéressante "pas besoin de faire des analyses approfondies de sang, puisque Ranucci a avoué")
Il a vraiment dit ça ... si c'est le cas, ce mec là est la honte de la profession ... pourrais tu nous donner ta source ?
Et si c'est le cas, je ne croirai plus rien de ce que dit ce bonhomme (le pantalon inondé de sang par exemple).
C'est un message de jpasc sur l'ancien forum, à la date du 11 avril 2006 à 19h17 dans le forum "vers une nouvelle demande en révision" - "la p." (la pétition)

Puisque je ne suis pas très douée pour créer lien vers le message, le voici ci-dessous :

"On sait que CR et Marie Dolores RAMBLA étaient du même groupe sanguin. Les taches étaient selon le docteur épaisses et homogènes. Cela aurait du lui permettre d'approfondir son analyse sanguine, or on ne sait rien de tout cela et quand je lui ai posé la question au téléphone, il m'a répondu que ce n'était pas utile de le savoir puisque CR avait avoué... "

_________________
http://www.presume-coupable.com


Modifié en dernier par didi le 29 sept. 2006, 11:14, modifié 3 fois.

Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 sept. 2006, 10:39 
Citation :
Citation :
didi a dit
Citation :
Le docteur Vuillet a cette phrase intéressante "pas besoin de faire des analyses approfondies de sang, puisque Ranucci a avoué")
Il a vraiment dit ça ... si c'est le cas, ce mec là est la honte de la profession ... pourrais tu nous donner ta source ?
Et si c'est le cas, je ne croirai plus rien de ce que dit ce bonhomme (le pantalon inondé de sang par exemple).
J'avoue que les bras m'en tombent. Bouladou écrit également quelque part une phrase dans le même ordre d'esprit, mais que je n'ai plus exactement en tête. Je me souviens que Didi l'a citée une fois, elle me rafraîchira peut-être la mémoire. C'était quelque chose du genre : "Lorsqu'il fut établi que CR était bien l'auteur de l'enlèvement, il fut présenté à Jean RAMBLA et à ES qui ne le reconnurent pas".

Effectivement, si le Dr Vuillet travaille selon ces principes, on peut se poser des questions ..

Mais à propos, JPasc95 était en relation avec lui et devait le rencontrer. JPasc95, si tu me lis, quid de ton rencart avec Vuillet ?
Danou,

Je devais le rencontrer cet été mais ça a été reporté.
Comme j'habite en RP, Il se trouve que j'aimerais faire d'une pierre 2 voire 3 coups.
Il y a également d'autres personnes qui seraient intéressantes à rencontrer.
Je vous promets comme je l'ai toujours fait de donner des infos dès que ce sera fait.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 sept. 2006, 10:45 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Citation :
J'avoue que je les bras m'en tombent. Bouladou écrit également quelque part une phrase dans le même ordre d'esprit, mais que je n'ai plus exactement en tête. Je me souviens que Didi l'a citée une fois, elle me rafraîchira peut-être la mémoire. C'était quelque chose du genre : "Lorsqu'il fut établi que CR était bien l'auteur de l'enlèvement, il fut présenté à Jean RAMBLA et à ES qui ne le reconnurent pas".

Effectivement, si le Dr Vuillet travaille selon ces principes, on peut se poser des questions ..

Mais à propos, JPasc95 était en relation avec lui et devait le rencontrer. JPasc95, si tu me lis, quid de ton rencart avec Vuillet ?
Le 6 juin 1974 à 1h30 du matin. Ranucci nie toujours l'enlèvement mais admet l'accident et le délit de fuite. Aux journalistes présents aux abords, Cubaynes déclare être certain de détenir le meurtrier ; il ajoute : "A partir du moment où il reconnaît avoir pris la fuite, le reste coule de source... "

Puis dans son livre page 88, Gérard Bouladou écrit : "Lorsque Christian Ranucci fut interpellé et qu'il fut établi qu'il avait enlevé la fillette avec son coupé Peugeot 304 gris metallisé, Eugène Spinelli revint au commissariat central de Marseille. Il ne reconnut pas l'auteur de l'enlèvement qui lui fut présenté au milieu d'autres inspecteurs."
Or Spinelli vient faire cette démarche en fin de matinée du 6 juin. Personne parmi toutes les personnes qui ont été sollicitées n'a encore reconnu Ranucci comme le ravisseur, ni comme l'homme au POR qui circulait dans les cités quelques jours plus tôt. Les Aubert n'arriveront qu'après le passage de Spinelli.

La conviction de la culpabilité de Ranucci était établie avant même le début de l'enquête.

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 sept. 2006, 10:46 
Citation :
Citation :
Citation :
didi a dit
Citation :
Le docteur Vuillet a cette phrase intéressante "pas besoin de faire des analyses approfondies de sang, puisque Ranucci a avoué")
Il a vraiment dit ça ... si c'est le cas, ce mec là est la honte de la profession ... pourrais tu nous donner ta source ?
Et si c'est le cas, je ne croirai plus rien de ce que dit ce bonhomme (le pantalon inondé de sang par exemple).
J'avoue que les bras m'en tombent. Bouladou écrit également quelque part une phrase dans le même ordre d'esprit, mais que je n'ai plus exactement en tête. Je me souviens que Didi l'a citée une fois, elle me rafraîchira peut-être la mémoire. C'était quelque chose du genre : "Lorsqu'il fut établi que CR était bien l'auteur de l'enlèvement, il fut présenté à Jean RAMBLA et à ES qui ne le reconnurent pas".

Effectivement, si le Dr Vuillet travaille selon ces principes, on peut se poser des questions ..

Mais à propos, JPasc95 était en relation avec lui et devait le rencontrer. JPasc95, si tu me lis, quid de ton rencart avec Vuillet ?
Danou,

Je devais le rencontrer cet été mais ça a été reporté.
Comme j'habite en RP, Il se trouve que j'aimerais faire d'une pierre 2 voire 3 coups.
Il y a également d'autres personnes qui seraient intéressantes à rencontrer.
Je vous promets comme je l'ai toujours fait de donner des infos dès que ce sera fait.
Merci pour tout ce que tu fais ! Mais au fait, Joaquín mijote une visite sur les lieux de l'affaire (carrefour de la pomme, champignonière, etc.), tu pourrais peut-être en profiter pour être de la partie ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 sept. 2006, 10:50 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 janv. 2006, 16:10
Messages : 1863
Citation :
Citation :
Citation :
didi a dit
Citation :
Le docteur Vuillet a cette phrase intéressante "pas besoin de faire des analyses approfondies de sang, puisque Ranucci a avoué")
Il a vraiment dit ça ... si c'est le cas, ce mec là est la honte de la profession ... pourrais tu nous donner ta source ?
Et si c'est le cas, je ne croirai plus rien de ce que dit ce bonhomme (le pantalon inondé de sang par exemple).
J'avoue que les bras m'en tombent. Bouladou écrit également quelque part une phrase dans le même ordre d'esprit, mais que je n'ai plus exactement en tête. Je me souviens que Didi l'a citée une fois, elle me rafraîchira peut-être la mémoire. C'était quelque chose du genre : "Lorsqu'il fut établi que CR était bien l'auteur de l'enlèvement, il fut présenté à Jean RAMBLA et à ES qui ne le reconnurent pas".

Effectivement, si le Dr Vuillet travaille selon ces principes, on peut se poser des questions ..

Mais à propos, JPasc95 était en relation avec lui et devait le rencontrer. JPasc95, si tu me lis, quid de ton rencart avec Vuillet ?
Danou,

Je devais le rencontrer cet été mais ça a été reporté.
Comme j'habite en RP, Il se trouve que j'aimerais faire d'une pierre 2 voire 3 coups.
Il y a également d'autres personnes qui seraient intéressantes à rencontrer.
Je vous promets comme je l'ai toujours fait de donner des infos dès que ce sera fait.
salut jpasc: sans "pv" jpasc l'accusation n'en tiendras pas compt ont vas y avoir le droit a cette réflexion


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 sept. 2006, 22:19 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 juil. 2005, 21:20
Messages : 853
Localisation : Sud-Ouest
Hypothèse :

Le 5 juin, un gendarme découvre le couteau et le prend à la main, le montre à ses collègues "tiens, un couteau" se disent-ils. Le couteau est ramené au fourgon de gendarme stationné à proximité. On cherche encore et on trouve le pull, bref !

Mais ce couteau a été manipulé, il porte les empreintes, non seulement de celui qui s'en est servi, mais également des gendarmes qui l'ont tenu. Les empreintes deviennent inutilisables. Mais qu'importe ! Il est 14h30, et la fillette n'est pas encore découverte, on ne sait pas qu'elle est morte, on ne sait pas qu'elle est à quelques centaines de mètres tuée de plusieurs coups de couteau. Alors ce couteau a pour le moment peu d'importance.


Bonjour Didi,
Sur l'ancien forum j'avais émis la même hypothèse. Le couteau était embarrassant parce qu'il avait été manipulé sans précaution et de fait se retrouvait tout plein d'empreintes de policiers. Il fallait cacher la bavure. Mais ( de mémoire) je pensais que le couteau avait été retrouvé près ( ou sur) le petit cadavre.
Je ne sais pas ce qu'il y a avec ce couteau mais il y a quelque chose de vraiment pas net.

Cordialement


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 sept. 2006, 22:36 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
En effet ! Et si l'on reprend la fameuse phrase du gendarme de G Bouladou (p 212 de son livre), ce gendarme déclare :
"Nous, autour de l'endroit où on trouve le couteau, on est obligé de tout saisir", et c'est à ce moment-là qu'ils trouvent le POR.

Le POR a été découvert dans la champignonnière. Or c'est la découverte du couteau qui génère celle du POR. Donc tout cela se passe dans la champignonnière ou bien juste à l'entrée. Mais le tas de tourbe, lui se trouve à une centaine de mètres de la galerie. On est donc relativement loin du "autour de l'endroit".
Pour moi, cet "endroit" c'est l'intérieur de la champignonnière ; le couteau aurait donc été trouvé le 5 juin 1974 dans la champignonnière.

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 sept. 2006, 23:47 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 juil. 2005, 21:20
Messages : 853
Localisation : Sud-Ouest
Je ne sais pas Didi. Mais quelque chose n'est pas clair avec ce couteau et je ne saurais dire quoi. Trouvé dans la galerie, près du cadavre ou dans la voiture sans doute. Mais dans le tas de tourbe, j'y crois de moins en moins.

Cordialement


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 30 sept. 2006, 00:23 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Mais si . Regardez attentivement la fiche de scellé. Elle décrit précisément comment le couteau a été découvert.

Le seul truc, c'est qu'elle date du 5, puisque l'inspecteur Porte la recopie le 6 à 17h30 avec la liste de tous les autres scellés dont les fiches ressemblent par la signature du gendarme aux autres.

Donc le couteau a bien été découvert dans la tourbe à 20 cm de profondeur.

Il n'y a pas à tortiller 107 ans là-dessus.


Il faut s'appuyer sur les pièces qui tiennent, et il y en a... (si, si...)

_________________
L'adn du sang se trouvant sur le pantalon bleu doit être analysé et comparé avec celui de Mme Mathon, c'est notre exigence pour connaître la vérité.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 134 messages ]  Aller à la page Précédente 15 6 7 8 9

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com