Nous sommes le 07 déc. 2019, 18:40

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 168 messages ]  Aller à la page Précédente 16 7 8 9 1012 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luPosté : 12 avr. 2006, 23:16 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Citation :
pourquoi revenez vous toujours aux affires Dills et Outreau?
Ne leur preferez vous pas les autres,beaucoup moins exeptionnelles,ou les coupables nient jusqu'au bout alors que tout les accablent?
Avant qu'on en vienne à réviser le procès Dils, il s'est tout de mêm écoulé 15 ans pendant lesquelles on a dit que tout l'accablait et qu'il pouvait nier jusqu'au bout, il était bel et bien coupable.
Citation :
Pensez vous reellement que tous les flics et juges de france ne font que se tromper ou font semblant de se tromper pour faire accuser des innocents?
D'ailleurs,la justice a prouvé avec les affaires Dills et Outreau qu'elle pouvait revenir sur ses erreurs,car celles ci sont rares.
Vous êtes optimiste. On peut l'être moins que vous car les avocats vous diront que des Outreau, ils en voient tous les jours.

Et pour que la justice revienne sur ses erreurs, il faut vraiment appuyer dur sur le manche, parce que question corporatisme, attitude réac, conservatrice, il n'y a pas mieux que la magistrature.

M. Marécaux vous le dira, pour les faire plier, il a fallu 90 jours de grève de la faim. Et vous trouverez des magistrats pour dire : il simule, il est coupable.

Il suffit de se rappeler qu'en 40, tous ces gens ont prêté serment au Maréchal comme un seul homme et sans complexe et le seul qui ne l'a pas fait, on se souvient de son nom et on le glorifie : le Président Didier.

Alors comme protecteurs des libertés, le juge il se pose un peu là.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 13 avr. 2006, 07:16 
Ha nous y sommes,le comportement des juges en 40....
Pour votre gouverne et au risque de vous decevoir,il n'etaient pas tous seul derriere Petain et la resistance comptait beaucoup moins de membres que les gens ne l'imaginent.Saviez vous ce que se permettaient de faire certains epiciers,bouchers ou boulangers pendant cette periode?c'etait pas joli joli et vous frequentez pourtant leurs collegues d'aujourd'hui,n'est ce pas.
C'etait juste une petite appartée,je ne m'interesse pas trop a ce qu'il c'est passé voila 66 ans.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 13 avr. 2006, 08:14 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 23 févr. 2006, 16:28
Messages : 399
Citation :
Il suffit de se rappeler qu'en 40, tous ces gens ont prêté serment au Maréchal comme un seul homme et sans complexe et le seul qui ne l'a pas fait, on se souvient de son nom et on le glorifie : le Président Didier.
Comme tous les parlementaires sauf 80 - et je vous rappelle que l'assemblée était issue des élections "front populaire"...
Comme à peu près 40 millions de Français...

"Tous ces gens" est un peu réducteur. Nous parlons des magistrats d'aujourd'hui.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 13 avr. 2006, 08:24 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 23 févr. 2006, 16:28
Messages : 399
Webrider a écrit:
Citation :
Citation :
PIF a écrit:

Mais admettons au moins l'HYPOTHESE que Mlle Di Marino n'ait tout simplement pas envie de perdre son temps à revenir sur une histoire pour elle limpide.

C'est cette hypothèse que, paradoxalement, je considère comme la plus .... cruelle et injurieuse à son égard.
Parce que, côté limpidité....
Je n'ai pas été clair.
La thèse de l'innocence suppose des aveux extorqués.
C'est possible, mais non certain.
Mlle Di Marino a sur nous l'avantage d'avoir vu Ranucci répéter ses aveux devant elle.
On peut IMAGINER qu'elle se soit fait abusée et n'ai pas compris qu'elle avait affaire à un pauvre bougre épuisé par sa GAV, déboussolé, ne comprenant plus rien et avouant par fatigue.
Mais on peut aussi IMAGINER un Ranucci racontant calmement, sans sollicitation, parfaitement convaincant.

Nous essayons de reconstituer les faits avec 32 ans de recul, à partir de bouts de PV et de coupures de presse, à partir de livres qui ont tous des parti-pris.
Or ces faits ont eu, il y a 32 ans, une réalité physique forte. Nous n'y avons pas accès. Mlle Di Marino, si.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 13 avr. 2006, 08:56 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 23 févr. 2006, 16:28
Messages : 399
Didi a écrit:
Citation :
Il a été gracié (Omar Radad), mais pas innocenté !

Un peu comme Dominici ! Tiens en voilà un autre ; ou bien Mis et Thiennot, tiens deux autres !!!! On peut parler de Chara également, qui a toujours clamé son innocence mais qui est décédé en prison ( pour lui ce sont deux journalistes qui ont mené l'enquête et qui sont parvenus à la conclusion qu'il était quasi sûrement innocent - il n'a même pas eu droit à une grâce, lui !)
La grâce est un outil politique. Ce n'est pas un gage d'innocence.
On pourrait probablement ouvrir des forums sur les 3 affaires que vous citez...
Difficile d'avoir des certitudes.
(NB. Pensez vous vraiment Gaston Dominici innocent?)


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 13 avr. 2006, 08:57 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 29 oct. 2005, 08:32
Messages : 791
Citation :
Tellement limpide en effet qu'elle se contente de laisser un "brouillon" d'instruction.

Mais, par respect pour le corps des magistrats, ne faisons pas l'HYPOTHESE que c'est la méthode habituelle qu'utilise un juge d'instruction pour traiter une affaire.
Moi, j'aimerais bien que vous nous donniez la procédure exacte, étape par étape, à suivre pour une instruction parfaite.
J'attends votre réponse avec impatience.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 13 avr. 2006, 09:00 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 29 oct. 2005, 08:32
Messages : 791
Citation :
Citation :
Citation :
Je viens d'appeler Mme Di Marino. Cette dame a maintenant près de 70 ans.

Je lui ai demandé si je pouvais m'entretenir avec elle, elle a refusé.

J'ai entendu une voix un peu craintive, probablement extrêmement méfiante.

C'est effarant de voir que 30 ans après, cette affaire a décidément laissé des marques douloureuses.
Elle a surement eu peur d'une révocation ou d'être sanctionnée par le CSM...
Elle est à la retraite et il ne se pose pas le devoir de réserve, cette affaire est close.
C'était du 2ème degré, de l'ironie. Je suis content que ca ait marché.
Citation :
Il suffit de se rappeler qu'en 40, tous ces gens ont prêté serment au Maréchal comme un seul homme et sans complexe et le seul qui ne l'a pas fait, on se souvient de son nom et on le glorifie : le Président Didier.

Alors comme protecteurs des libertés, le juge il se pose un peu là.
Et vous, qu'auriez-vous fait en 40?
Il est facile à posteriori d'emettre de telles déclarations, mais je ne pense pas que dans le contexte de l'époque ce choix était facile.
C'est pour cela que...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 13 avr. 2006, 09:22 
Citation :
Citation :
Tellement limpide en effet qu'elle se contente de laisser un "brouillon" d'instruction.

Mais, par respect pour le corps des magistrats, ne faisons pas l'HYPOTHESE que c'est la méthode habituelle qu'utilise un juge d'instruction pour traiter une affaire.
Moi, j'aimerais bien que vous nous donniez la procédure exacte, étape par étape, à suivre pour une instruction parfaite.
J'attends votre réponse avec impatience.
Nous ne parlons pas de perfection mais d'une instruction à charge et à décharge et le cas échéant avec vérification des aveux !


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 13 avr. 2006, 10:52 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 29 oct. 2005, 08:32
Messages : 791
Si vous n'êtes pas capable de dire comment doit se passer une instruction au niveau de la procédure, ca ne sert à rien de répeter ad libitum que la procédure n'a pas été respectée.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 13 avr. 2006, 11:03 
effectivement, elle n'a pas été respectée, c'est le moins que l'on puisse dire !

sauf pour vous manifestement où tout vous semble parfaitement limpide !


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 13 avr. 2006, 11:26 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 05:45
Messages : 4415
Localisation : Paris
Citation :
La grâce est un outil politique. Ce n'est pas un gage d'innocence.
Il est clair que la grâce ne remet nullement en cause le fond d'un jugement.

Même si certains Présidents l'ont utilisée politiquement, ce n'est pas son fondement. Le droit de grace est avant tout un instrument judiciaire. Il s'applique à toute peine prononcée par un Tribunal.

On peut certainement voir une trace d'ancien régime dans cette prérogative "souveraine" du chef de l'Etat.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 13 avr. 2006, 13:03 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 27 janv. 2005, 16:21
Messages : 1407
Localisation : BELGIQUE
Les recours en grâce sont encore bien actuels. Dans le cadre de mon job, on en adresse souvent à "Sa Majesté Albert II, Roi des Belges". Plus pour des meurtres puisqu'il n'y a pas de peine de mort, mais souvent pour des peines de prison qui entraveraient le reclassement social entamé par le condamné.

_________________
My soul is painted like the wings of butterflies


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 13 avr. 2006, 14:05 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 10 janv. 2006, 21:54
Messages : 81
Localisation : Paris
Citation :
Citation :
Tellement limpide en effet qu'elle se contente de laisser un "brouillon" d'instruction.

Mais, par respect pour le corps des magistrats, ne faisons pas l'HYPOTHESE que c'est la méthode habituelle qu'utilise un juge d'instruction pour traiter une affaire.
Moi, j'aimerais bien que vous nous donniez la procédure exacte, étape par étape, à suivre pour une instruction parfaite.
J'attends votre réponse avec impatience.
Je me suis peut-être mal exprimé, mais je parlais ici de "méthode" et non pas de "procédure".

Je ne suis pas magistrat mais j'essaie cependant d'être un professionnel, et comme mal d'autres personnes sans doute, je suis facturé selon mes prestations. Si je réalise une prestation en mode "brouillon" je risque d'avoir quelque problème pour satisfaire le client (et accessoirement pour justifier la facture...).

Tout ceci pour dire, qu'au delà d'une procédure définissant les règles strictes à respecter, il existe aussi ce que l'on peut appeller la rigueur et le professionnalisme. Et ceci ne se décrit pas dans les manuels de procédure.

Et je ne pense pas faire insulte à la corporation des juges en considérant que, même si une affaire apparaît comme "limpide", il reste absolument nécessaire d'appliquer cette rigueur et ce professionnalisme qui est le garant de la qualité que l'on est en droit d'attendre d'eux (ou d'un médecin, un architecte, un ingénieur, un avocat, etc.)


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 13 avr. 2006, 14:23 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 29 oct. 2005, 08:32
Messages : 791
Citation :
Je me suis peut-être mal exprimé, mais je parlais ici de "méthode" et non pas de "procédure".

Je ne suis pas magistrat mais j'essaie cependant d'être un professionnel, et comme mal d'autres personnes sans doute, je suis facturé selon mes prestations. Si je réalise une prestation en mode "brouillon" je risque d'avoir quelque problème pour satisfaire le client (et accessoirement pour justifier la facture...).

Tout ceci pour dire, qu'au delà d'une procédure définissant les règles strictes à respecter, il existe aussi ce que l'on peut appeller la rigueur et le professionnalisme. Et ceci ne se décrit pas dans les manuels de procédure.

Et je ne pense pas faire insulte à la corporation des juges en considérant que, même si une affaire apparaît comme "limpide", il reste absolument nécessaire d'appliquer cette rigueur et ce professionnalisme qui est le garant de la qualité que l'on est en droit d'attendre d'eux (ou d'un médecin, un architecte, un ingénieur, un avocat, etc.)
Voilà la question que je me pose : comment pouvez-vous dire que l'instruction a été brouillon alors que vous ne connaissez pas la procédure :?:


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 13 avr. 2006, 14:57 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 10 janv. 2006, 21:54
Messages : 81
Localisation : Paris
Citation :
Voilà la question que je me pose : comment pouvez-vous dire que l'instruction a été brouillon alors que vous ne connaissez pas la procédure :?:
Personnellement, je ne me serais par permis de le faire et je me contentais de reprendre les termes d'un certain Juge Michel qui, je pense, a plus de légitimité que moi (et que vous) pour porter un avis autorisé sur la question.

Quant à la procédure en tant que telle, seuls les magistrats ou des experts du domaine ont la légitimité de s'exprimer sur la question ici, et votre opinion comme la mienne a en effet très peu d'intérêt.

Mais puis-je vous rappeller une nouvelle fois que je ne parle pas ici de procédure mais de rigueur ?


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 168 messages ]  Aller à la page Précédente 16 7 8 9 1012 Suivante

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com