Nous sommes le 17 oct. 2018, 22:29

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 70 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 Suivante
Auteur Message
Message non luPosté : 15 nov. 2008, 19:19 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 12:12
Messages : 3461
Localisation : 57
Citation :
Autre point : pourquoi Ranucci a-t-il reconnu avoir jeté son couteau dans la tourbe? Pourquoi avoir jeté ce couteau et surtout à cet endroit là?
Ta question, Ludivine, et venant de toi, ne manque pas d'intérêt...

Pourquoi se débarrasser d'un couteau que l'on possède, subitement?

Il l'a, il vit avec, l'a même dans sa poche (selon ses dire) .

Et pourquoi le jeter dans ce tas de tourbe, si près du lieu du crime?


Haut
   
Message non luPosté : 15 nov. 2008, 19:20 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Citation :
Ta question, Ludivine, et venant de toi, ne manque pas d'intérêt...
on est sur le fil "jeu de rôle" où celui qui intervient essaie de se sentir et d'intervenir dans un sens qui est à l'opposé de sa conviction

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 24 nov. 2008, 15:50 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 déc. 2007, 12:26
Messages : 2429
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Citation :
Je ne vois aucune raison pour les gendarmes d'avoir voulu piéger Ranucci sur cette question du couteau.
Allons bon, ils avaient déjà bien assez d'éléments pour le faire condamner.
Justement, aucun de ces éléments n'existe. Ils ont tous été inventés par les gendarmes!
Citation :
Rien que son attitude, tiens!
Il affichait une totale insensibilité face au meurtre, du mépris pour ses juges au procès, il ne se souvenait de rien, a menti sur son emploi du temps.
Pourquoi mentir s'il n'avait rien à se reprocher?
Regardez le film de Michel Drach, qui est la référence absolue sur l'affaire Ranucci, vous verrez qu'il avait une attitude irréprochable!

_________________
Ще не вмерла Україна...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 24 nov. 2008, 16:45 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Citation :
[...]

Regardez le film de Michel Drach, qui est la référence absolue sur l'affaire Ranucci, vous verrez qu'il avait une attitude irréprochable!
le film de Michel Drach est un film, à la rigueur basé sur un fait ayant existé, mais qui ne retrace que très légèrement ce qu'il s'est passé.

En revanche, le dossier détient la clé de cette affaire.

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 24 nov. 2008, 16:48 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 déc. 2007, 12:26
Messages : 2429
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Citation :
En revanche, le dossier détient la clé de cette affaire.
Quel dossier? Celui qui a été inventé de A à Z par les enquêteurs et entièrement falsifié?

_________________
Ще не вмерла Україна...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 24 nov. 2008, 16:52 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Citation :
[...]

Quel dossier? Celui qui a été inventé de A à Z par les enquêteurs et entièrement falsifié?
C'est le seul dont j'ai connaissance :wink: En connaîtriez-vous un autre ? mwink: avec les pièces qui auraient été extournées du dossier public ? (des PV par exemple)

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 24 nov. 2008, 16:59 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Citation :
[...]

C'est le seul dont j'ai connaissance :wink: En connaîtriez-vous un autre ? mwink: avec les pièces qui auraient été extournées du dossier public ? (des PV par exemple)
J'aurais dû employer le terme "dossier officiel"

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 24 nov. 2008, 17:01 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 déc. 2007, 12:26
Messages : 2429
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Citation :
[...]

C'est le seul dont j'ai connaissance :wink: En connaîtriez-vous un autre ? mwink: avec les pièces qui auraient été extournées du dossier public ? (des PV par exemple)
Ben non, justement. Je ne connais qu'un seul dossier d'où toutes les pièces à décharge ont été systématiquement écartées pour ne laisser place qu'à la thèse abérante de la culpabilité.

_________________
Ще не вмерла Україна...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 24 nov. 2008, 17:14 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Citation :
[...]

Ben non, justement. Je ne connais qu'un seul dossier d'où toutes les pièces à décharge ont été systématiquement écartées pour ne laisser place qu'à la thèse abérante de la culpabilité.
Donc ces pièces ont, soit été détruites, soit figurent dans un dossier caché.

Mais enfin, Cyril, l'administration judiciaire ne ferait jamais une chose pareille : détruire des pièces ou les archiver secrètement

D'ailleurs, on l'a bien vu ! aucune pièce du dossier n'a jamais été extournée de ce dossier (même l'histoire des 5 PV présentés en fin des débats, ça ne tient pas debout) Jamais les enquêteurs n'avaient extourné ces PV, ils les avaient seulement un peu mis de côté ethink c'est tout !
Un petit "accident" de procédure en somme ! Mais comment penser que les enquêteurs aient pu mettre à part d'autres documents, ou bien les détruire ou encore même les modifier
Jamais ils ne feraient cela !! Voyons ! enaughty

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 25 nov. 2008, 08:37 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 déc. 2007, 12:26
Messages : 2429
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Citation :
Donc ces pièces ont, soit été détruites, soit figurent dans un dossier caché.

Mais enfin, Cyril, l'administration judiciaire ne ferait jamais une chose pareille : détruire des pièces ou les archiver secrètement

D'ailleurs, on l'a bien vu ! aucune pièce du dossier n'a jamais été extournée de ce dossier (même l'histoire des 5 PV présentés en fin des débats, ça ne tient pas debout) Jamais les enquêteurs n'avaient extourné ces PV, ils les avaient seulement un peu mis de côté c'est tout !
Un petit "accident" de procédure en somme ! Mais comment penser que les enquêteurs aient pu mettre à part d'autres documents, ou bien les détruire ou encore même les modifier
Jamais ils ne feraient cela !! Voyons !

Mais enfin Didi, il est avéré que toutes les pièces à décharge tendant à innocenter Ranucci ont été délibérément détournées. C'est plus que vrai, c'est Gilles Perrault qui le dit!

Aussi, dans son Récapitulatif, Ranucci ne dit à aucun moment qu'il a tué la fillette, donc ça ne peut pas être lui!

_________________
Ще не вмерла Україна...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 25 nov. 2008, 19:56 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 mai 2008, 18:12
Messages : 41
Cyrill vous écrivez :

Qui a eu le dossier en main?: la cour et les avocats. Le dossier a été exposé devant les jurés durant le procès. Dire que ceux-ci n'avaient comme seule source d'info que les articles de journaux et les cris de la foule, c'est plus qu'exagéré.


______________________________

Cyrill, je vous réponds :

J'ignore qui a dit que les jurés n’avaient que les journaux et les cris de la foule pour seule source d’infos ? Pas moi en tout cas.

Ce serait effectivement exagéré, mais ce n’est pas ce que j’écris.

Je maintiens en revanche qu’il est complètement illusoire d’imaginer que les jurés ont eu réellement accès au dossier.

Oui, vous avez raison, un « exposé », d’ailleurs très librement interprété, souvent déformé du reste, par l’accusation, par la partie civile, comme par la défense qui ne se prive pas elle non plus de dire parfois n’importe quoi. J’ajoute qu’il existe même des procès dits « de rupture » où la cour elle-même, à la lecture des textes, donne libre cours à des interprétations abusives. Chacun tire alors la couverture pour convaincre les jurés.

Je vous conseille la lecture du livre « Un juré en marge » de Michel AUTIN. Vous comprendrez alors qu’il est moins facile de manœuvrer un architecte qu’un illettré. Mais comme le nombre des derniers est inférieur à celui des premiers…

La notion d’ « intime conviction » finit d’achever la fiabilité du système : il n’est alors plus nécessaire de prouver mais seulement de séduire, voire de bonimenter pour convaincre. Aucune des parties ne s’en prive. Le dossier n’arrive aux hommes et aux femmes de bonne volonté que par le prisme de miroirs hautement déformants, éminemment réducteurs, séducteurs, par le ricochet d’ « exposés » (l’arrêt de renvoi par exemple).

Il serait pourtant simple d’améliorer les choses :

Les jurés devraient être détenteurs d’un permis qui validerait leur acuité intellectuelle, leur expérience en matière judiciaire, et l’apprentissage du doute comme base de raisonnement.

Ces jurés-là gagneraient ensuite à étudier les pièces du dossier (lecture intégrale préalable obligatoire avec vérification du niveau d’acquisition et de compréhension).

Ceux qui passeraient ce premier filtre avec succès seraient ensuite tenus d’écouter puis d’analyser la thèse défendue par les trois parties, ceci afin d’approfondir les trois éclairages proposés.

Enfin le procès… Forts de leur instruction personnelle, les jurés devraient avoir la possibilité de poser des questions directement, sans tutorat aucun, et certainement pas sous la férule de la cour.

Alors seulement je dirai avec vous que les jurés ont réellement eu accès au dossier et les moyens de l’interpréter correctement en leur âme et conscience.

La loi devrait enfin contraindre chaque membre du jury à motiver par écrit, les éléments de preuve retenus pour condamner, ou alors l’insuffisance de ces derniers pour acquitter.

Revenons à l'affaire Ranucci, le doute aurait dû profiter à l'accusé.

Si les jurés du procès Ranucci avaient été plus conformes à l'idée qu'on peut s'en faire dans l'idéal, je ne dis pas que Christian Ranucci aurait été acquitté, mais je dis que chaque juré aurait eu au moins les vraies cartes en main.

La lecture de ce forum nous apprend que ce ne fut pas le cas.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 25 nov. 2008, 20:03 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 mai 2008, 18:12
Messages : 41
J'ai oublié de vous remercier pour les informations que vous apportez sur l'affaire Michel Dufois. Je ne la connais pas mais comme plus rien ne me surprend en matière judiciaire, ce que vous nous expliquez ne fait que souligner, une fois de plus, une fois encore, les carences très graves de notre système.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 26 nov. 2008, 05:08 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 mai 2008, 18:12
Messages : 41
Cyril, vous écrivez :

C'est possible que la juridiction soit réfractaire à une réouverture du dossier. Mais avant d'en être persuadé, je continue à penser qu'il faudrait présenter une demande de révision avec un dossier plus convaincant et peut-être d'autres avocats.



Cyril, je vous réponds :

D’autres avocat que Jean-Denis BREDIN ? Certainement pas, C’est le meilleur et le plus crédible dans ce type d’affaire.

Ce qui est convaincant et ce qui ne l’est pas ?

Chacun est libre d’avoir ses propres critères. Nombreux sont ceux qui estiment que le dossier est convaincant. Ce forum en fait la démonstration.

________________________________________________


Cyril, vous écrivez :

Qui vous dit que ce sont les enquêteurs qui ont introduit le pull dans la gallerie???



Cyril, je vous réponds :

Personne ne dit cela. Je dis seulement que l’hypothèse n’est pas saugrenue.

1°) Soit Ranucci est coupable et il s’agit d’une coïncidence.

2°) Soit un autre coupable (sil existe) l’a déposé.

3°) Soit un enquêteur a eu la mauvaise idée de le déposer au début de l’enquête ? Au moment où, précisément, les preuves décisives manquaient en l’absence d’aveux.

Coïncidence ou dépôt ? Laquelle de ces explications vous parait plausible puisqu’il en faut bien une de toute façon ?
__________________________________________


Cyril, vous écrivez :

On aurait chercher à accabler CR en introduisant secrêtement dans la gallerie un pull rouge qui ne lui appartiendrait pas??? Autant dire alors que les enquêteurs auraient cherché à innocenter Ranucci en créant intentionnellement la fausse piste du satyre...



Cyril je vous réponds :

Du moment que plusieurs plaintes sont enregistrées les jours précédents dans les quartiers environnants, les enquêteurs (dont le commissaire Allessandra) ont très bien pu se persuader (à tort ou à raison d’ailleurs) que le satyre avait fini par enlever une gamine dans la citée voisine de Sainte-Agnès.

A partir de là, la tentation de trouver à tout prix un lien entre Ranucci et l’homme au pull over rouge ne peut qu’être évidente, d’une part en l’absence de reconnaissance sur les lieux de l’enlèvement, d’autre part puisqu’une contradiction existe sur le modèle du véhicule. Et enfin et surtout, puisque l’accusé n’avoue rien dans un premier temps… Au départ il n’existe que le témoignage évolutif du couple Aubert pour incriminer Ranucci… C’est peu, voire très insuffisant…

_______________________________________________


Cyril, vous écrivez :

Ca c'est une question que tout le monde se pose, mais honnêtement je ne vois pas l'intérêt de planquer un dans une champi un vêtement qui n'appartient pas à la personne à qui on cherche à mettre un crime sur le dos... C'est trop tordu! Pourquoi ne pas avoir chipé dans ce cas le couteau ou un des pantalons à Ranucci et l'avoir balancé à quelques mètres de l'aplomb du Lieu du crime? Ca aurait fait encore plus accablant que dans une champi!


Cyril, je vous réponds :

Oui, les idées de « peau de banane » ne manquent pas et alors ? Dans les dossiers où elles furent glissées et découvertes, c’était toujours « tordu ».

___________________________________


Cyril, vous écrivez :


Enfin, quand les gendarmes découvrent le POR, ni eux, ni les services de police ne connaissent encore Christian Ranucci.



Cyril, je vous réponds :

Non, mais ils sont en droit de penser, à tort ou raison (si Christian Rannucci est innocent, à raison) que celui qui kidnappe est le satyre au pull over rouge, et qu'il s'agit de Christian ranucci puisqu'il s'enfuit.

__________________________________________


Cyril, vous écrivez :

Rien ne vous permet de simplement supposer que les enquêteurs ont introduit ce pullover rouge dans la gallerie.



Cyril, je vous réponds :

Rien ne me permet de l’affirmer, mais tout dans le dossier me permet de ne pas exclure cette hypothèse. Le supposer lorsqu’on connait ce qu’étaient les méthodes d’enquête de la police marseillaise de cette époque ? Ma foi…

_________________________________________



Cyril, vous écrivez :

Alors là vous allez totalement à l'encontre du principe de la justice: c'est à l'accusation de prouver la culpabilité, pas à la défense de prouver l'innocence. Ici, en l'occurence, si on soupçonne les enquêteurs d'avoir magouillé, il faut le prouver. Ce n'est pas à eux de prouver qu'ils n'ont pas magouillé.
Je veux bien croire que c'est possible (car il n'y a que la magouille qui rendrait plausible la thèse de l'innocence de Ranucci), mais il faut le prouver.



Cyril, je vous réponds :

Eh bien, je suis d’accord avec vous, il faudrait théoriquement le prouver. Mais lorsque la charge de la preuve incombait aux culpabilistes (avant le procès), je constate qu’on ne s’est guère embarrassé d’une telle obligation. Dans le sens inverse, c’est donc théoriquement possible, voire moralement souhaitable.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 27 nov. 2008, 08:45 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 déc. 2007, 12:26
Messages : 2429
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Bonjour Edmond,

Je suis d'accord avec vous sur ce que vous dites sur le fonctionnement de la justice. Je propose cependant de reporter cette discussion sur le fil "procès" du sujet "Organisation du procès et rôle de la défense".

PS: une petite astuce pour vous faire économiser du temps si ça peut vous aider :wink: : quand vous voulez citer qqn, sélectionnez toute sa phrase avec le clic gauche de la souris puis cliquez sur le bouton "quote" situé plus haut.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 27 nov. 2008, 09:04 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 déc. 2007, 12:26
Messages : 2429
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Citation :
Personne ne dit cela. Je dis seulement que l’hypothèse n’est pas saugrenue.

1°) Soit Ranucci est coupable et il s’agit d’une coïncidence.

2°) Soit un autre coupable (sil existe) l’a déposé.

3°) Soit un enquêteur a eu la mauvaise idée de le déposer au début de l’enquête ? Au moment où, précisément, les preuves décisives manquaient en l’absence d’aveux.

Coïncidence ou dépôt ? Laquelle de ces explications vous parait plausible puisqu’il en faut bien une de toute façon ?
Voir réponse dans "Pièces à conviction" => "Le pullover rouge" => "Quelle importance a ce pullover rouge"


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 70 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com