Nous sommes le 05 déc. 2020, 03:02

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 104 messages ]  Aller à la page Précédente 13 4 5 6 7
Auteur Message
Message non luPosté : 18 févr. 2020, 11:37 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1235
Citation :
"yargumo à écrit :"Ça, c'est un fait avéré, et quand on dit solo ce n'est pas au niveau de la brigade de Gréasque ni au niveau de la compagnie de Aubagne mais bien au plus haut des niveaux; celui du département. Ce n'est pas rien ! .
Oui, et cela implique que ni les autorités judiciaires, ni les policiers en charge de l'affaire n'étaient au courant de ce qui se passait du côté de Peypin. Et de ce fait, cela implique aussi que personne n'a appelé Alessandra.
Compte tenu de cela, lorsqu'Alessandra écrit dans sa synthèse: "Les enquêteurs de la Sûreté Urbaine de Marseille chargés d'enquêter sur la disparition de la jeune Marie Dolores ne tardèrent pas à faire un rapprochement entre cette affaire et le délit de fuite précédemment évoqué. "
c'est faux.

Quand Bouladou écrit:" Et c'est ainsi que le commissaire Alessandra reçoit son appel. Fort de ces informations, dont il mesure toute l'importance, le commissaire rend compte immédiatement au substitut du procureur de la République qui suit cette affaire, M. Marnet.
Ce dernier prend aussitôt contact avec le juge d'instruction qui vient d'être désigné, Mlle Di Marino.
Quarante-cinq minutes après l'appel de M. Aubert, le capitaine Gras, commandant la compagnie de gendarmerie d'Aubagne, avisé par le commissaire Alessandra qui agit, lui, sur commission rogatoire de Mlle Di Marino, commence à mettre en place un dispositif de recherches aux fins de ratisser l'endroit où le conducteur du coupé Peugeot a été vu, s'enfuyant sur un talus boisé et broussailleux, par les époux Aubert."

Tout est faux.

Quand Vincent écrit:" A cette heure là, le commissaire Alessandra est au courant de l'accident de circulation qui s'est produit le 3 juin. Il a parlé avec Alain Aubert, par téléphone, après l'appel de Vincent Martinez, puis a rendu compte a la juge Di Marino et au procureur de la République de Marseille. On imagine bien que la magistrate, n'est pas restée inerte et qu'elle a de son côté, demandé le lancement de recherches sur le terrain.
Tout cela aussi est faux.

Il ne vous échappera pas que ces trois personnes qui écrivent des choses fausses, a propos de cette affaire, sont des policiers qui se connaissent plutôt bien.
Fichier(s) joint(s) :
avec Alexandra.JPG


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
   
Message non luPosté : 18 févr. 2020, 16:00 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 339
Citation :
Le coup de fil imaginaire, c'est l'appel de Aubert à Alessandra, donc rien à voir avec un appel dans l'autre sens, qui à eu lieu comme l'a dit Alessandra dans la matinée du 6.
Un (premier et unique) coup de fil d'Alessandra le 6 (avec aucun contact avant) n'est pas crédible dans une affaire gravissime comme celle-ci, et si Aubert n'avait pas été dispo (parti en déplacement professionnel par ex) ?


Haut
   
Message non luPosté : 19 févr. 2020, 09:24 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1235
Citation :
Citation :
Le coup de fil imaginaire, c'est l'appel de Aubert à Alessandra, donc rien à voir avec un appel dans l'autre sens, qui à eu lieu comme l'a dit Alessandra dans la matinée du 6.
Un (premier et unique) coup de fil d'Alessandra le 6 (avec aucun contact avant) n'est pas crédible dans une affaire gravissime comme celle-ci, et si Aubert n'avait pas été dispo (parti en déplacement professionnel par ex) ?
Rien à voir. D'abord rien n'autorise à dire que l'appel du 6 serait le premier et l'unique appel, dans la mesure ou nous ne savons pas si d'autres appels infructueux ont été passés.
En plus, il n'y a pas que Aubert qui était concerné. Il y avait d'autres personnes à faire venir et elles sont venues. Pour pouvoir décider de les faire venir, il fallait avoir la certitude de la présence de Ranucci dans les locaux de la Police. Cette certitude elle n'est arrivée que dans la nuit du 5 au 6 juin. C'est donc bien dans la matinée du 6, comme le dit Alessandra que Aubert a été joint, et comme probablement les autres témoins. Ce n'est que du bon sens.


Haut
   
Message non luPosté : 20 févr. 2020, 12:30 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 339
Citation :
il fallait avoir la certitude de la présence de Ranucci dans les locaux de la Police. Cette certitude elle n'est arrivée que dans la nuit du 5 au 6 juin. C'est donc bien dans la matinée du 6, comme le dit Alessandra que Aubert a été joint, et comme probablement les autres témoins. Ce n'est que du bon sens.
Aubert pouvait être entendu même si Ranucci n'était pas encore présent, l'identification (en l'occurrence la non identification) pouvant se faire dans un second temps. C'est d'ailleurs exactement ce que dit le télégramme pour une audition le 5. Ma conviction c'est que c'est bien ce qui s'est passé, Alessandra s'est rendu à Toulon en fin d'AM du 5 (son emploi du temps lui en laissant très largement le temps) pour "recevoir la déclaration" d'Aubert, et Aubert est ensuite venu le 6 pour l'identification.
Il y aurait une manière simple de savoir, c'est qu'Alessandra nous dise ce qu'il a fait le 5 entre 16h00 et 22h, cela devait être sacrément important pour qu'il perde au moins 1h pour récupérer Ranucci (estimation d'arrivée de Ranucci au commissariat vers 21h au plus tard).


Haut
   
Message non luPosté : 21 févr. 2020, 09:26 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1235
Citation :
il fallait avoir la certitude de la présence de Ranucci dans les locaux de la Police. Cette certitude elle n'est arrivée que dans la nuit du 5 au 6 juin. C'est donc bien dans la matinée du 6, comme le dit Alessandra que Aubert a été joint, et comme probablement les autres témoins. Ce n'est que du bon sens.
Citation :
Aubert pouvait être entendu même si Ranucci n'était pas encore présent, l'identification (en l'occurrence la non identification) pouvant se faire dans un second temps.
Non, absolument pas. Cela ne peut pas se passer comme ça et il est facile de comprendre pourquoi. D'ailleurs c'est bien le contraire qui c'est produit: Identification ratée, confrontation/présentation, Ranucci craque, déposition.
Citation :
C'est d'ailleurs exactement ce que dit le télégramme pour une audition le 5. Ma conviction c'est que c'est bien ce qui s'est passé, Alessandra s'est rendu à Toulon en fin d'AM du 5 (son emploi du temps lui en laissant très largement le temps) pour "recevoir la déclaration" d'Aubert, et Aubert est ensuite venu le 6 pour l'identification.
Non, absolument impossible et j'ai déjà dit pourquoi.
Citation :
Il y aurait une manière simple de savoir, c'est qu'Alessandra nous dise ce qu'il a fait le 5 entre 16h00 et 22h, cela devait être sacrément important pour qu'il perde au moins 1h pour récupérer Ranucci (estimation d'arrivée de Ranucci au commissariat vers 21h au plus tard).
Cette heure (de 21à 22h) ne représente rien dans la "récupération" de Ranucci. De plus, ce n'est pas à 22h que les "marseillais" sont arrivés à Gioffredo mais à 23h. En fait, ce qu'il faut voir c'est la perte de temps sur la durée de la garde à vue. A 23h, Ranucci est déjà en garde à vue depuis 4h45. Et c'est bien cette perte de temps, avant le déplacement vers Nice qui a compromis le passage par Toulon.


Haut
   
Message non luPosté : 21 févr. 2020, 11:49 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 339
Citation :
Cette heure (de 21à 22h) ne représente rien dans la "récupération" de Ranucci. De plus, ce n'est pas à 22h que les "marseillais" sont arrivés à Gioffredo mais à 23h. En fait, ce qu'il faut voir c'est la perte de temps sur la durée de la garde à vue. A 23h, Ranucci est déjà en garde à vue depuis 4h45. Et c'est bien cette perte de temps, avant le déplacement vers Nice qui a compromis le passage par Toulon.
De mieux en mieux les policiers ne seraient en fait pas arrivés à 22h heure de début du PV mais à 23h, donc qu'est ce qu'Alessandra a bien pu fabriquer entre disons 16h30 et 23h ?


Haut
   
Message non luPosté : 16 nov. 2020, 19:50 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1235
Citation :
donc qu'est ce qu'Alessandra a bien pu fabriquer entre disons 16h30 et 23h ?
Après avoir écrit:" (son emploi du temps lui en laissant très largement le temps)", vous demandez quel pourrait être l'emploi du temps d'Alessandra entre 16h30 et 23h.
Alessandra n'a pas pu se rendre à Toulon dans la soirée du 5 et j'ai déjà dit pourquoi. Prenez des notes.


Haut
   
Message non luPosté : 18 nov. 2020, 08:18 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 339
Citation :
Alessandra n'a pas pu se rendre à Toulon dans la soirée du 5
Peu importe qu'Alessandra ait été chez sa maîtresse, à la plage (fraîche à cette époque) ou à la messe de 17h: des policiers sont bien passés chez Aubert à Toulon.
On le sait car Bouladou l'a implicitement confirmé en cherchant à réfuter la subornation des Aubert:
https://m.facebook.com/Affranucciverite ... 44/?type=3
Citation :
2) Page 57 : les Aubert n'auraient parlé d'un enfant après avoir parlé d'un paquet que le 6 juin après leur audition à l'Evêché. C'est faux ! Le télégramme du 5 juin a été envoyé avant 17 heures (c'est prouvé par divers procès-verbaux du Procureur adjoint et l'heure du transport de la juge sur les lieux) et fait état du fait que M. Aubert parlait à 13 heures d'un enfant, quelques heures avant de voir un quelconque policier.

Page 47 : le télégramme en question fait état que des policiers vont se rendre à Toulon pour recueillir le témoignage des époux Aubert. Le Meur restitue ce fait un écrivant que les policiers se sont rendus à Toulon, laissant entendre par là que leur témoignage, reproduit dans le télégramme a été influencé par ces policiers. C'est tout simplement malhonnête.

(NB ce télégramme a été reproduit sur cette page par Stéphane Roger)
Relisons bien Bouladou: jamais il n'infirme le fait que les policiers se soient rendus à Toulon pour voir Aubert. Il utilise une formule alambiquée telle qu'il les affectionne quand il est en difficulté. Or Bouladou était peut être de mauvaise foi mais pas idiot: il lui suffisait de dire clairement que les policiers n'avaient pas pu ou n'avaient pas voulu se rendre à Toulon pour claquer le bec de ses interlocuteurs, il ne se serait pas fait prier pour le faire: s'il a choisi de ne pas le faire, c'est qu'il y a une raison.

Or ce télégramme interne à la police, il n'a pu le récupérer que par ses contacts à Marseille (je le vois mal aller sonner à la DCSP à Beauvau). Contacts marseillais certainement présents à l'époque des faits qu'il a bien évidemment interrogé au sujet du contenu même du télégramme (il ne l'a pas pris en disant "chouette merci au revoir je t'enverrai un exemplaire de mon livre") Et on lui a dit que oui des policiers se sont effectivement rendus chez Aubert. Sinon il n'aurait pas manqué de dire le contraire.


Haut
   
Message non luPosté : 18 nov. 2020, 17:48 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 339
Bon j'avais pas eu le courage de m'enfiler toute la logorrhée de Bouladou, mais il avait reconnu explicitement que les policiers étaient bien allés à Toulon le 5.
https://www.facebook.com/Affranucciveri ... 069646925/
Citation :
Le procureur adjoint le reçoit [le télégramme] bien avant 17 heures. Le corps de la fillette a été trouvé à 15 h 45. Les policiers n’iront voir les Aubert à Toulon qu’après avoir rédigé le rapport.
Sachant que son témoin favori (Aubert) lui dit le contraire concernant les policiers (il dit qu'il ne verra les policiers que le 6 juin à Marseille), cela n'a pas troublé + que cela Bouladou (encore un simple oubli d'Aubert certainement comme pour l'appel aux gendarmes, alzheimer précode probablement ...)
Et concernant le destinataire du télégramme ce n'est pas le procureur. Il y a même de fortes chances que ce soit lui qui soit à l'origine des infos qui sont dedans ...


Haut
   
Message non luPosté : 18 nov. 2020, 19:25 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1235
Citation :
Peu importe qu'Alessandra ait été chez sa maîtresse, à la plage (fraîche à cette époque) ou à la messe de 17h: des policiers sont bien passés chez Aubert à Toulon.
Quand je dis que vous écrivez n'importe quoi. C'est bien vous qui avait écrit:"donc qu'est ce qu'Alessandra a bien pu fabriquer entre disons 16h30 et 23h ?".
Citation :
des policiers sont bien passés chez Aubert à Toulon.
Bon, on laisse tomber Alessandra (depuis le temps que je dis que le timing ne lui permettait pas d'y être). donc, ce serait "des policiers". Le problème c'est qu'il n'y a aucune trace de ce déplacement à Toulon, dans le dossier pénal, et pourtant un tel déplacement doit laisser des traces, au moins "écrites".Alessandra n'en parle pas dans sa synthèse.
Citation :
Relisons bien Bouladou: jamais il n'infirme le fait que les policiers se soient rendus à Toulon pour voir Aubert.
D'abord c'est Conrié qui écrit, alors est-ce qu'il tient ces propos de Bouladou ? A supposer que ce soit bien les propos de Bouladou, il n'infirme pas, mais il n'affirme pas non plus. Pas plus qu'il n'en parle dans ses livres, ni même du télégramme.. Cette visite de policiers chez les Aubert, dans la soirée du 5, c'est pire que l'Arlésienne. Personne n'a rien vu et pratiquement personne n'en parle.

Citation :
Or ce télégramme interne à la police, il n'a pu le récupérer que par ses contacts à Marseille
Faux. Ce qu'il a récuperé, c'est une copie du dossier pénal
Citation :
Et on lui a dit que oui des policiers se sont effectivement rendus chez Aubert. Sinon il n'aurait pas manqué de dire le contraire.
Des sources ?

Citation :
mais il avait reconnu explicitement que les policiers étaient bien allés à Toulon le 5.
Mais non, ce qu'il dit, il le déduit du télégramme.
Citation :
Sachant que son témoin favori (Aubert) lui dit le contraire concernant les policiers (il dit qu'il ne verra les policiers que le 6 juin à Marseille),
Citation :
Affirmation confirmée par Alessandra lorsqu'il s'adressera aux médias, dans la soirée du 6.
Citation :
Et concernant le destinataire du télégramme ce n'est pas le procureur. Il y a même de fortes chances que ce soit lui qui soit à l'origine des infos qui sont dedans ...
Qu'il n'en soit pas destinataire, cela est sûr. Qu'il soit le source des infos, cela l'est moins.


Haut
   
Message non luPosté : 19 nov. 2020, 11:17 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 339
Citation :
est-ce qu'il tient ces propos de Bouladou ? A supposer que ce soit bien les propos de Bouladou, il n'infirme pas, mais il n'affirme pas non plus. Pas plus qu'il n'en parle dans ses livres, ni même du télégramme.. Cette visite de policiers chez les Aubert, dans la soirée du 5, c'est pire que l'Arlésienne. Personne n'a rien vu et pratiquement personne n'en parle.
Vous l'avez dit vous même, en substance "ces gens là se connaissent très bien", donc il le tient d'Alessandra. Et personne n'a rien vu effectivement à part Aubert et les policiers: allez faire un tour dans le quartier, c'est très résidentiel, certes du coup un étranger peut être vite repéré mais en prenant soin de venir avec la Mercedes, cela sera interprété comme une relation d'affaire de Aubert chef d'entreprise.
Citation :
Le problème c'est qu'il n'y a aucune trace de ce déplacement à Toulon, dans le dossier pénal, et pourtant un tel déplacement doit laisser des traces, au moins "écrites".Alessandra n'en parle pas dans sa synthèse.
Vous voulez dire un PV intitulé "subornation du témoin Aubert" ? où même s'il n'y a pas eu subornation (ce que je ne crois pas), un PV où Aubert reconnait de fait qu'il modifie sa version initiale ? oui on imagine bien que cela n'existe pas et qu'Alessandra ne va pas se vanter de cette visite à Aubert ...


Haut
   
Message non luPosté : 19 nov. 2020, 11:43 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 339
Citation :
Citation :
Sachant que son témoin favori (Aubert) lui dit le contraire concernant les policiers (il dit qu'il ne verra les policiers que le 6 juin à Marseille),
Affirmation confirmée par Alessandra lorsqu'il s'adressera aux médias, dans la soirée du 6.
Vous voulez parler de la déclaration où il indique qu'Aubert l'a appelé le 5 à 13h ? quelle référence en effet ...


Haut
   
Message non luPosté : 19 nov. 2020, 11:55 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 339
Citation :
Citation :
Et concernant le destinataire du télégramme ce n'est pas le procureur. Il y a même de fortes chances que ce soit lui qui soit à l'origine des infos qui sont dedans ...
Qu'il n'en soit pas destinataire, cela est sûr. Qu'il soit la source des infos, cela l'est moins.
Qui voyez vous comme source ? car il n'y a pas cinquante possibilités ...


Haut
   
Message non luPosté : 20 nov. 2020, 21:12 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1235
Citation :
Vous l'avez dit vous même, en substance "ces gens là se connaissent très bien", donc il le tient d'Alessandra
Non, j’ai dit : »D'abord c'est Conrié qui écrit, alors est-ce qu'il tient ces propos de Bouladou ?  « . Je parlais donc de Conrié.

Citation :
allez faire un tour dans le quartier, c'est très résidentiel, certes du coup un étranger peut être vite repéré mais en prenant soin de venir avec la Mercedes
Aucun policiers n’est allés le 5 à Toulon. Pas plus en Mercedes qu’en voiture banalisée.


Citation :
un PV où Aubert reconnaît de fait qu'il modifie sa version initiale
Il n’a rien à modifier puisque les policiers ne l’ont encore jamais entendu.

Citation :
oui on imagine bien que cela n'existe pas et qu'Alessandra ne va pas se vanter de cette visite à Aubert ...
Il n’ y a pas de trace parce que la visite à Toulon n’a pas eu lieu. Dans le télégramme la visite est » programmée ». Si elle avait eu lieu, il devrait y avoir dans le dossier, la commission rogatoire qui la permettait et le PV d’audition des Aubert. Autant on peu faire disparaître un PV, impossible de faire disparaître une commission rogatoire.


Citation :
Vous voulez parler de la déclaration où il indique qu'Aubert l'a appelé le 5 à 13h ? quelle référence en effet …
Je parle d’une déclaration qu’Alessandra a faite dans la soirée du 6 aux médias. Une déclaration où il fait savoir que les Aubert ont été contactés dans la matinée du 6. C’est sans bavure.
Maintenant je vous demande de nous montrer cette déclaration d’Alessandra où il indique que les Aubert l’ont appelé le 5 à 13h (chose que vous savez fausse).


Citation :
ui voyez vous comme source ? car il n'y a pas cinquante possibilités
Non, il n’y en a pas cinquante. En tout cas ce n’est pas le procureur.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 104 messages ]  Aller à la page Précédente 13 4 5 6 7

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com