Nous sommes le 23 oct. 2019, 12:45

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 54 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 Suivante
Auteur Message
Message non luPosté : 17 nov. 2018, 17:06 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 05 oct. 2018, 17:28
Messages : 32
Citation :
Citation :
Dommage pour lui, c'est son seul alibi....!
Encore une fois comme cela a été dit, ce n'est pas à l'accusé de prouver son innocence. Pour l'alibi Dils n'en avait pas non plus, enfin plutôt il en avait un basé sur les horaires mais les policiers avaient décidé de ne pas en tenir compte car cela ne collait pas avec les horaires du crime.
L'alibi ou son absence cela sert juste à savoir s'il y a lieu ou pas de poursuivre les investigations. Et à une époque où il n'y a aucune caméra, quasi tous les paiements en liquide, difficile d'avoir un alibi un jour férié (= non travaillé donc pas de témoins collègues)
Ne jouons pas sur les mots, ce que je voulais dire c'est que pour expliquer sa présence sur les lieux CR évoque "un trou noir", or vous reconnaissez vous meme que cela ne tient pas la route...!


Haut
   
Message non luPosté : 17 nov. 2018, 17:24 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 19:29
Messages : 116
Citation :
Ne jouons pas sur les mots, ce que je voulais dire c'est que pour expliquer sa présence sur les lieux CR évoque "un trou noir", or vous reconnaissez vous meme que cela ne tient pas la route...!
Pas s'il est impliqué, mais sinon le "trou noir" résulte de son alcoolisation massive et de sa fatigue (la nuit de bamboche à Marseille)


Haut
   
Message non luPosté : 18 nov. 2018, 10:13 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 05 oct. 2018, 17:28
Messages : 32
Citation :
Citation :
Ne jouons pas sur les mots, ce que je voulais dire c'est que pour expliquer sa présence sur les lieux CR évoque "un trou noir", or vous reconnaissez vous meme que cela ne tient pas la route...!
Pas s'il est impliqué, mais sinon le "trou noir" résulte de son alcoolisation massive et de sa fatigue (la nuit de bamboche à Marseille)
Donc l'hypothèse qu'un individu (en général, je ne parle pas spécifiquement de CR) poussé par la colère, le désir, ou toute autre motivation qui le pousserait à tuer dans "un état second", puisse avoir une perte de conscience passagère (comme si son cerveau se déconnectait , pour ne pas admettre son acte) est impossible selon vous.?
Par contre si l'on est innocent de tout acte violent, alors là, ou peut avoir un "trou noir", si on a bu...!!

En poussant le raisonnement plus loin, trou noir = innocence...!!

Drôles de raisonnements. ..........


Haut
   
Message non luPosté : 18 nov. 2018, 13:18 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 19:29
Messages : 116
Je ne comprends pas bien ce que vous dites, de toute façon encore une fois l'enlèvement dans la cité ne relève ni d'une pulsion immédiate (tout indique la préméditation) ni d'un état second (le père a bien dit que la fillette était méfiante, surtout s'agissant d'abandonner son petit frère, le ravisseur était donc forcément totalement maître de lui-même, incompatible avec "une déconnexion du cerveau", et ne devait présenter aucun signe extérieur amenant à le soupçonner, cf fatigue ou alcoolémie)

D'ailleurs dans ces conditions on ne comprend pas ceux qui disent que Ranucci aurait du bénéficier de circonstances atténuantes s'il avait avoué, c'est totalement incohérent: cela aurait été un monstre pire encore que Fourniret qui procédait de la même manière mais qui a eu une enfance assez terrifiante ...


Haut
   
Message non luPosté : 21 nov. 2018, 18:42 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 10:57
Messages : 1099
Citation :
Ne jouons pas sur les mots, ce que je voulais dire c'est que pour expliquer sa présence sur les lieux CR évoque "un trou noir", or vous reconnaissez vous meme que cela ne tient pas la route...!
Dans qu'elle pièce du dossier pénal trouve-t-on l’évocation "d'un trou noir", faite par CR, pour "expliquer sa présence sur les lieux"?
Il y a bien des moments où CR dit qu'il ne se rappelle pas, mais cela ne concerne pas sa présence sur les lieux et surtout, il ne parle pas de "trou noir".

Parler de "trou noir", c'est évoquer une perte de mémoire, un "ictus amnésique" quoi. On ne se rappelle pas. Comment peut-on expliquer quelque chose (là, sa présence sur les lieux), par des choses que l'on a oubliées ?


Haut
   
Message non luPosté : 22 nov. 2018, 13:28 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 19:29
Messages : 116
L'expression "trou noir" est utilisée par Perrault dans son livre, citant des propos que lui aurait tenu Ranucci: "Entre l'accident et mon réveil, c'est le trou noir".


Haut
   
Message non luPosté : 22 nov. 2018, 13:30 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 19:29
Messages : 116
Correction: propos tenus à Me Le Forsonney et rapportés par Perrault dans son livre.


Haut
   
Message non luPosté : 23 nov. 2018, 16:31 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 05 oct. 2018, 17:28
Messages : 32
Citation :
Je ne comprends pas bien ce que vous dites, de toute façon encore une fois l'enlèvement dans la cité ne relève ni d'une pulsion immédiate (tout indique la préméditation) ni d'un état second (le père a bien dit que la fillette était méfiante, surtout s'agissant d'abandonner son petit frère, le ravisseur était donc forcément totalement maître de lui-même, incompatible avec "une déconnexion du cerveau", et ne devait présenter aucun signe extérieur amenant à le soupçonner, cf fatigue ou alcoolémie)

D'ailleurs dans ces conditions on ne comprend pas ceux qui disent que Ranucci aurait du bénéficier de circonstances atténuantes s'il avait avoué, c'est totalement incohérent: cela aurait été un monstre pire encore que Fourniret qui procédait de la même manière mais qui a eu une enfance assez terrifiante ...
Et pourquoi l'enlèvement dans la cité ne relèverait il pas d'une pulsion immédiate ?
Et le crime commis lors d'un "trou noir" consécutif à une déconnection du cerveau ?

Ces deux hypothèses, tout à fait plausibles à mon avis, ont le mérite de coller parfaitement avec les faits..


Haut
   
Message non luPosté : 26 nov. 2018, 11:24 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 19:29
Messages : 116
Citation :
Et pourquoi l'enlèvement dans la cité ne relèverait il pas d'une pulsion immédiate ?
Et le crime commis lors d'un "trou noir" consécutif à une déconnection du cerveau ?
La pulsion, la seule raison qui reste quand on a rien réussit à expliquer ...
Citation :
"Pour une raison que je ne m'explique pas, j'ai saisi une pierre que je tenais dans ma main droite. Je me suis approché de Cyril. Il me faisait face. Je lui ai donné un coup, avec la pierre toujours dans ma main, suffisamment fort pour qu'il tombe. J'ignore si l'enfant a saigné; toujours est-il qu'il est tombé. Il ne disait plus rien."
Citation :
"J'ignore les raisons qui m'ont poussé à monter sur le talus de la SNCF, puis à suivre les enfants et à les tuer. J'avais l'impression d'agir dans un état second. J'agissais comme si ce n'était pas moi."
Comment dites vous déjà, ah oui "La pulsion mon cher, la pulsion....!"
No comment ...


Haut
   
Message non luPosté : 26 nov. 2018, 18:04 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 10:57
Messages : 1099
Citation :
de ph75
L'expression "trou noir" est utilisée par Perrault dans son livre, citant des propos que lui aurait tenu Ranucci: "Entre l'accident et mon réveil, c'est le trou noir".
Oui, mais là, il est question de l'évocation d'un "trou noir" par CR pour justifier que......
C'est donc bien dans le dossier pénal qu'il faut aller chercher cette évocation. Et là, c'est pipeau, ça n'existe pas.

Maintenant, Perrault rapporte bien une histoire de "trou noir" que lui aurait confié Me Le Forsonney qui lui disait le tenir de Ranucci. On est pas loin de l'homme qui a vu l'homme.........

Une petite recherche sur l'expression "trou noir" montre que dans son livre, Me Le Forsonney ne l'a pas citée. Dans la littérature concernant l'affaire Ranucci je ne l'ai trouvé que chez Bouladou et ce qui est amusant, c'est qu'il ne la met pas (l'expression) dans la bouche de Ranucci, mais dans celle de Martinez.


Haut
   
Message non luPosté : 26 nov. 2018, 18:12 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 10:57
Messages : 1099
Je fais ressortir une discussion à propos du livre de l'ex-policier. Elle est perdue dans un coin du forum.

viewtopic.php?f=1&t=12828&p=129603&hili ... er#p129603


Haut
   
Message non luPosté : 27 nov. 2018, 17:19 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 05 oct. 2018, 17:28
Messages : 32
Je le trompe peut être, mais c'est bien Rannuci qui apres avoir nier ses aveux, évoque un trou noir pour expliquer sa présence dans la champignonniere. .?
Il dit se souvenir de l'accident, puis plus rien jusqu'à se réveiller dans sa voiture...

Cet épisode effacé de sa mémoire, n'est il pas un trou noir ??


Haut
   
Message non luPosté : 28 nov. 2018, 09:20 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 19:29
Messages : 116
Ce que veux dire Arlaten c'est que l'expression ne figure pas telle quelle dans le dossier ou dans le récapitulatif de Ranucci mais rapportée par des intervenants de l'affaire. Il y a toujours un risque de déformation.
Après je pense qu'il ne faut pas trop se focaliser sur ce terme, même s'il l'a employé, Ranucci n'est pas psychiatre ...


Haut
   
Message non luPosté : 30 nov. 2018, 15:57 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 05 oct. 2018, 17:28
Messages : 32
Citation :
Ce que veux dire Arlaten c'est que l'expression ne figure pas telle quelle dans le dossier ou dans le récapitulatif de Ranucci mais rapportée par des intervenants de l'affaire. Il y a toujours un risque de déformation.
Après je pense qu'il ne faut pas trop se focaliser sur ce terme, même s'il l'a employé, Ranucci n'est pas psychiatre ...
Je suis entièrement d'accord, lorsque j'évoque un " trou noir" je veux parler des instants pendant lesquels un "agresseur" se sent étranger aux faits qu'il a commis, comme si ce n'était pas lui qui les avait commis.
Et lorsque il reprend conscience en quelque sorte, il ne souvient de rien , ou est persuadé qu'il était un simple spectateur.
Je pense que c'est ce qui s'est passé avec Rannuci....


Haut
   
Message non luPosté : 04 déc. 2018, 18:33 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 10:57
Messages : 1099
Citation :
ph 75 à écrit:
Ce que veux dire Arlaten c'est que l'expression ne figure pas telle quelle dans le dossier ou dans le récapitulatif de Ranucci mais rapportée par des intervenants de l'affaire. Il y a toujours un risque de déformation.
Oui, c’est bien ce que je dis. Dans les « propos » de Ranucci, nous ne trouvons pas l’expression en question. Donc ce qui a été écrit : « ce que je voulais dire c'est que pour expliquer sa présence sur les lieux CR évoque "un trou noir", » est faux.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 54 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com