Nous sommes le 14 déc. 2018, 18:02

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 89 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 6
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 avr. 2010, 12:15 
Citation :
non je ne suis pas d'accord avec cela.
Il n'a jamais affirmé pendant deux ans que ce couteau, l'arme du crime selon l'accusation, lui appartenait.
C'est seulement dans les aveux, et jusqu'au 26 juin 74 qu'il le dira ou plutôt qu'on lui fera dire, période durant laquelle il est complètement soumis à l'autorité policière et judiciaire.
Vous considérez donc que Jean-François Le Forsonney a inventé la remarque de CR avant le procès ?

Citation :
S'il l'avait acheté, il était très facile pour les policiers de trouver l'endroit de l'achat, tout simplement en le demandant au suspect.
Il semblerait qu'il ne s'en soit pas souvenu puisqu'il explique dans son Récapitulatif qu'il s'était demandé où il aurait bien pu acheter cette arme pendant cette virée de 2 jours.
Il se serait ensuite souvenu que, pendant le week-end de Pentecôte, les magazins étaient fermés et avait pour cette raison pensé qu'il était impossible qu'il l'ait acheté pendant cette virée.
L'argument de Pentecôte ne me semble d'ailleurs pas en béton. S'il est vrai que la fermeture des magasins étaient à cette époque rigoureuse dans les villes, il existait déjà de nombreuses dérogations. Dans toutes les localités touristiques (et toutes celles de la côte le sont), les magazins étaient ouverts.
Mais ce qui m'inclinerait à penser que, s'il l'a acheté, ce n'est pas pendant sa virée, c'est que je crois bien me souvenir que le couteau n'était pas en bon état, non ? Je me trompe ? Il me semble bien me souvenir qu'un élément clochait.

Citation :
Il n'y a pas pléthore de coutelleries à Nice en Allemagne ou je ne sais où.
On ne me fera pas croire qu'il était impossible de vérifier cela.
Tout à fait d'accord, on aurait pu et dû le faire.
Je doute toutefois que ce couteau ait été acheté dans une coutellerie.
Je me souviens qu'Anne avait montré la photo du couteau à un armurier qui lui avait dit que ce genre de couteau ne s'achetait pas dans une coutellerie. Que c'était le genre de babiole de mauvaise qualité qu'on achetait plutôt dans les boutiques de souvenirs ou autres points de vente de ce genre.
Ce qui fait que le champ des recherches n'aurait peut-être pas été aussi étroit que vous le pensez.
Mais on aurait dû le faire, c'est certain.
Et s'il l'avait acheté à Wittlich, cela n'aurait pas pris très longtemps.

Citation :
On peut même penser que le vendeur se serait manifesté. On ne pouvait pas se taire face à un tel crime.
Peut-être. Mais peut-être pas. Il fallait déjà qu'il ait suivi l'affaire. Tout le monde ne lit pas ce genre d'article dans les journaux. Il fallait encore qu'il reconnaisse son bonhomme, ce qui n'est pas évident pour quelqu'un qui voit défiler des dizaines de clients par jour. C'est encore moins évident si l'achat remontait à des mois ou des années.
Et si l'achat s'était fait à Wittlich, il y a bien peu de chance pour que le vendeur ait même entendu parler de l'affaire.

Citation :
Citation:
En tout cas, il est permis d'avoir des doutes sur son appartenance car souvenez vous que nous ne savons rien à son sujet puisque les policiers n'ont fait aucune recherche (en tout cas officielle) pour savoir si C Ranucci l'avait éventuellement acheté, trouvé, volé ou si quelqu'un lui avait donné.
Je rappelle que la juge leur avait demandé par commission rogatoire de faire des recherches à ce sujet.
Dans le rapport qu'ils lui envoient, rien, nada, nichts à propos du couteau. Totalement occulté !

Citation:
Il faut attendre le 26 juin pour qu'il réponde à la juge sans être très sûr qu'il avait acheté le couteau à Nice ou en Allemagne.
Les policiers ont ils vérifié ? soit ils n'ont rien fait, soit ils n'ont rien trouvé du tout parce qu'il n'y avait rien à trouver.
Je sais tout cela. Et je suis bien d'accord que cela permet de semer le doute. Et ce doute, je l'éprouve.
Mais je répète que l'absence de recherches ne peut suffire à elle seule à conclure que ce couteau ne lui appartenait pas.



Citation :
Citation:
Je me souviens que Rabineau nous a dit qu’il n’avait jamais vu CR avec ce couteau ni avec aucun autre. Je lui ai demandé si CR, pendant les quelques semaines où il l’a connu, manifestait un intérêt particulier pour les armes. Il a répondu que non.
A la question de savoir s’il aurait pu acheter ce couteau en Allemagne pendant son service, il a répondu qu’à Wittlich, il y avait une galerie marchande où on pouvait trouver un peu de tout et notamment – je cite de mémoire - « ce genre de choses ».


Bien, alors était il impossible pour les policiers de vérifier cela en allant à Wittlich ?
Pourquoi cela n'apparait-il pas du tout dans leur rapport à la juge ?
C'était un point crucial pour l'accusation et au final on ne sait rien.
Mais bien sûr qu'il est anormal que les policiers n'aient pas vérifié cela à Wittlich. Cela ne prête même pas à discussion.
Mais cela ne nous avance guère. Ils ne l'ont pas fait.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 avr. 2010, 12:34 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 11:37
Messages : 3527
Localisation : Saint-Claude JURA (39)
Qui vous dit que cette recherche n'a pas été effectuée en Allemagne ou en France ?

A la manière du tapissage négatif des Aubert, "ON" a oublié d'émettre un PV./

Les enquêteurs se sont bien donné la peine de faire des recherches sur les lanières de cuir dans diverses sex-shop (il existe au moins une pièce au dossier) alors, ce couteau, PIECE ESSENTIELLE de l'affaire, considéré comme l'arme du crime par l'accusation, a bien du être l'objet de recherches infructueuses soit, d'où l'absence de PV.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 avr. 2010, 12:51 
Citation :
Qui vous dit que cette recherche n'a pas été effectuée en Allemagne ou en France ?


Personne. On peut croire ce qu'on veut.
Si elle a été faite, en tout cas, elle a été négative. S'il en était allé autrement, on ne se serait pas privé de nous en informer.


Citation :
A la manière du tapissage négatif des Aubert, "ON" a oublié d'émettre un PV./
Si on l'a oublié, c'est que la recherche était négative. Sinon, on en aurait un, de PV.
Citation :
Les enquêteurs se sont bien donné la peine de faire des recherches sur les lanières de cuir dans diverses sex-shop (il existe au moins une pièce au dossier) alors, ce couteau, PIECE ESSENTIELLE de l'affaire, considéré comme l'arme du crime par l'accusation, a bien du être l'objet de recherches infructueuses soit, d'où l'absence de PV.
Oui, on en revient toujours à cela : ou on n'a rien fait pour le retrouver ou on a fait des recherches et elles n'ont rien donné.

Mais dans 2 cas, cela ne permet de conclure ni dans un sens ni dans un autre.

Si on n'a pas fait de recherches, cela peut signifier
soit qu'on n'a pas eu envie de compliquer une affaire qu'on voulait boucler au plus vite et qu'on considérait comme limpide ;
soit qu'on savait CR innocent parce qu'il y avait eu magouille au niveau du couteau et qu'on avait la flemme de faire semblant de chercher.

Si on a fait des recherches et qu'elles ont été négatives, cela ne permet pas non plus de trancher car le fait qu'on n'ait rien trouvé ne suffit à prouver ni que le couteau appartenait à CR ni qu'il ne lui appartenait pas.

Il suffit encore moins à démontrer son innocence ou sa culpabilité car, outre l'appartenance du couteau, il reste encore la question de savoir s'il est ou non l'arme du crime.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 avr. 2010, 13:12 
Citation :
Qui vous dit que cette recherche n'a pas été effectuée en Allemagne ou en France ?

A la manière du tapissage négatif des Aubert, "ON" a oublié d'émettre un PV./

Les enquêteurs se sont bien donné la peine de faire des recherches sur les lanières de cuir dans diverses sex-shop (il existe au moins une pièce au dossier) alors, ce couteau, PIECE ESSENTIELLE de l'affaire, considéré comme l'arme du crime par l'accusation, a bien du être l'objet de recherches infructueuses soit, d'où l'absence de PV.
C'est bien ce que je pense aussi.

Les policiers, s'ils ont cherché, n'ont rien trouvé et ont préféré se taire et ne pas répondre à la juge qui pourtant leur demandait dans une commission rogatoire de faire des recherches sur ce couteau.
Ils auraient pu embêter le suspect en lui demandant des précisions sur ce soi disant achat à Nice ou en Allemagne, mais non, rien ne se passe.

Et dans les aveux du 6 juin, où la vérité est "chaude", ils ne lui demandent même pas d'où il possède ce couteau.
Un silence bien pesant je trouve !

Si C Ranucci avait trouvé ce couteau, c'est que quelqu'un l'avait perdu et le jeune niçois pouvait craindre que le propriétaire se manifeste s'il était au courant du meurtre de la petite.
S'il l'avait volé, idem.
Si quelqu'un lui avait donné, on ne comprend pas pourquoi le donateur ne se serait pas manifesté auprès des policiers.
Et c'était du pain béni pour les policiers car l'essentiel pour eux étaient de déterminer que C Ranucci avait bien eu ce couteau entre les mains.
Or, c'est occulté comme si cela ne présentait aucun intérêt de savoir.
La seule personne qui n'avait surtout pas intérêt à se manifester était le meurtrier.
Or, je constate que personne ne s'est manifesté.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 avr. 2010, 13:29 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 11:37
Messages : 3527
Localisation : Saint-Claude JURA (39)



Vous avez bien expliqué Jpasc !


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 avr. 2010, 13:49 
Citation :
Si C Ranucci avait trouvé ce couteau, c'est que quelqu'un l'avait perdu et le jeune niçois pouvait craindre que le propriétaire se manifeste s'il était au courant du meurtre de la petite.
S'il l'avait volé, idem.
Si quelqu'un lui avait donné, on ne comprend pas pourquoi le donateur ne se serait pas manifesté auprès des policiers.
Je m'étonne que vous trouviez si évident que ça qu'un éventuel "véritable propriétaire" aurait pu se précipiter à la police pour dire que ce couteau était à lui ou - pire - qu'il l'aurait donné à CR.

Je pourrais au contraire facilement m'imaginer que très peu de gens, même totalement innocents, auraient eu envie de revendiquer comme ayant été le sien un couteau soupçonné d'être l'arme d'un crime d'enfant. Encore moins de déclarer en avoir fait cadeau à celui qui était inculpé de ce même crime et que tout le monde considérait déjà comme un monstre.

Pour peu que le gars n'ait pas eu d'alibi pour le jour du meurtre ...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 avr. 2010, 14:18 
Citation :
Citation :
Si C Ranucci avait trouvé ce couteau, c'est que quelqu'un l'avait perdu et le jeune niçois pouvait craindre que le propriétaire se manifeste s'il était au courant du meurtre de la petite.
S'il l'avait volé, idem.
Si quelqu'un lui avait donné, on ne comprend pas pourquoi le donateur ne se serait pas manifesté auprès des policiers.
Je m'étonne que vous trouviez si évident que ça qu'un éventuel "véritable propriétaire" aurait pu se précipiter à la police pour dire que ce couteau était à lui ou - pire - qu'il l'aurait donné à CR.

Je pourrais au contraire facilement m'imaginer que très peu de gens, même totalement innocents, auraient eu envie de revendiquer comme ayant été le sien un couteau soupçonné d'être l'arme d'un crime d'enfant. Encore moins de déclarer en avoir fait cadeau à celui qui était inculpé de ce même crime et que tout le monde considérait déjà comme un monstre.

Pour peu que le gars n'ait pas eu d'alibi pour le jour du meurtre ...
s'il est innocent, il n'a rien à se reprocher.
le gars qui se souvient avoir donné ce couteau à C Ranucci peut se dire :
"quel salaud, il a tué la petite avec le couteau que je lui ai donné. Je vais tout dire aux policiers."
Confronté avec C Ranucci, il le dénoncera.

Celui qui l'aurait perdu peut, s'il a entendu parler de l'affaire, être révolté par le meurtre d'un enfant et vouloir s'expliquer avec les policiers.

Surtout si ces gars ont des alibis pour le 3 juin.
Même si je reconnais qu'il n'est jamais simple d'aller témoigner auprès des policiers, surtout dans une affaire criminelle.

Mais je constate que dans cette affaire, des témoins sont venus parler à la police alors qu'ils n'avaient aucun lien direct avec l'affaire et que les charges contre C Ranucci étaient pour le moins confuses (Pappalardo, Spineck).


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 avr. 2010, 15:22 
Citation :
s'il est innocent, il n'a rien à se reprocher.
le gars qui se souvient avoir donné ce couteau à C Ranucci peut se dire :
"quel salaud, il a tué la petite avec le couteau que je lui ai donné. Je vais tout dire aux policiers."
Confronté avec C Ranucci, il le dénoncera.
je ne dis pas que ce soit impossible. Mais à mon avis, il risque plus vraisemblablement d'avoir peur que, d'une manière ou d'une autre, ça lui retombe sur le dos.
Et je ne jurerais même pas que ses craintes soient toujours infondées ...

Citation :
Celui qui l'aurait perdu peut, s'il a entendu parler de l'affaire, être révolté par le meurtre d'un enfant et vouloir s'expliquer avec les policiers.
Même cas de figure. Pas impossible mais assez peu probable, je trouve.
D'autant que, s'il s'agit d'une perte, il est rare que la personne qui l'a perdu puisse savoir que celui qui est accusé d'un meurtre d'enfant a trouvé précisément le couteau qu'il avait perdu.
Pour en être sûr, il faudrait vraiment que la police lance un appel du genre :"Nous demandons à la personne qui aurait perdu un couteau comme ci et comme ça dans telle ville, dans tel quartier, à tel endroit de bien vouloir se faire connaître."

Citation :
Surtout si ces gars ont des alibis pour le 3 juin.
Oui, s'ils ont des alibis, ils se présenteront plus volontiers. Mais même comme ça, je pense qu'il existe des tas de gens qui ne veulent tout simplement pas être mêlés à une affaire de meurtre, même pour témoigner et même sans avoir rien à se reprocher.
La simple perspective d'être interrogé, confronté peut-être au prévenu, de devoir éventuellement un jour comparaître à la barre, d'être peut-être harcelé par des journalistes, bref, d'être embêté pendant des mois ou des années doit en dissuader plus d'un.


Citation :
Mais je constate que dans cette affaire, des témoins sont venus parler à la police alors qu'ils n'avaient aucun lien direct avec l'affaire et que les charges contre C Ranucci étaient pour le moins confuses (Pappalardo, Spineck).
Oui, bien sûr, certains le font.
De même que beaucoup de gens ne veulent en aucun cas avoir à faire à la police, on constate aussi inversement que la plupart des affaires criminelles avec appel à témoin génèrent son lot habituel de témoignages plus ou moins sérieux et d'affabulations.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 avr. 2010, 15:29 
Citation :
Il me semble bien me souvenir qu'un élément clochait.
Et oui Danou, ce couteau avait un "signe particulier".
Le cran de sûreté ne fonctionnait plus, c'est à dire que seulement "par gravité", il pouvait se mettre en ou hors service.

C'est sûrement ce détail qui a permis à Ranucci de déclarer devant la Juge: "Je le reconnais".

Je vois très bien pourquoi la madame, n'a pas jugé necessaire de faire état de ce détail, dans le PV. Pourtant la question a du être évidente
: "A quoi vous le reconnaissait"


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 avr. 2010, 15:50 
Citation :
Et oui Danou, ce couteau avait un "signe particulier".
Le cran de sûreté ne fonctionnait plus, c'est à dire que seulement "par gravité", il pouvait se mettre en ou hors service.
Voilà, c'est ça. Il me semblait bien qu'il y avait quelque chose. C'est ce qui me fait dire que CR, si c'est son couteau, ne l'a probablement pas acheté lors de sa virée de Pentecôte.
Citation :
C'est sûrement ce détail qui a permis à Ranucci de déclarer devant la Juge: "Je le reconnais".
Probablement.
Citation :
Je vois très bien pourquoi la madame, n'a pas jugé necessaire de faire état de ce détail, dans le PV. Pourtant la question a du être évidente
: "A quoi vous le reconnaissait"
Laisse-moi deviner.
Parce que, si le cran de sûreté ne fonctionnait plus et risquait de le blesser, il aurait été peu crédible qu'il l'ait eu par hasard dans sa poche au moment où il aurait été pris de panique et aurait tué la petite, comme il l'a dit / ou comme on le lui a peut-être faire dire ?

C'est ça ?

Cran de sûreté ou pas, de toute façon j'ai toujours été étonnée qu'on puisse se promener avec un engin pareil dans sa poche. D'abord, il faudrait savoir le genre de poches de ce fameux pantalon. Les pantalons des années 70 avaient souvent des poches minuscules sur le devant avec une simple fente. Juste assez pour loger une ou deux cartes de visite mais trop petites pour contenir un couteau comme ça.
Mais même avec des poches normales, il me semble que ça ne devait pas être pratique pour conduire.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 avr. 2010, 16:01 
Citation :
[...]
Et oui Danou, ce couteau avait un "signe particulier".
Le cran de sûreté ne fonctionnait plus, c'est à dire que seulement "par gravité", il pouvait se mettre en ou hors service.

C'est sûrement ce détail qui a permis à Ranucci de déclarer devant la Juge: "Je le reconnais".

Je vois très bien pourquoi la madame, n'a pas jugé necessaire de faire état de ce détail, dans le PV. Pourtant la question a du être évidente
: "A quoi vous le reconnaissait"
Pourquoi ne l'aurait-elle pas mentionné ?
peut-être parce qu'elle n'a pas remarqué elle-même ce détail ?

en tout cas, C Ranucci ne parle pas du tout de ce détail quand il dit qu'il le reconnait. Si la juge lui a posé la question, c'est quand même étonnant qu'il n'en fasse pas mention.
Il est possible qu'elle ne l'ait pas fait, ce qui est également plutôt étonnant.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 avr. 2010, 16:14 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 11:37
Messages : 3527
Localisation : Saint-Claude JURA (39)
Alors pourquoi le PV du 7 juin relatif au couteau porte la mention rayée OPINEL ?

Ce PV a-t-il pu être rédigé avant l'interrogatoire ? ethink on n'est plus à cà près ...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 avr. 2010, 16:20 
Citation :
Alors pourquoi le PV du 7 juin relatif au couteau porte la mention rayée OPINEL ?

Ce PV a-t-il pu être rédigé avant l'interrogatoire ? ethink on n'est plus à cà près ...
c'est dans le PV du 6 juin, pas du 7


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 avr. 2010, 16:48 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 11:37
Messages : 3527
Localisation : Saint-Claude JURA (39)
Citation :
[...]

c'est dans le PV du 6 juin, pas du 7
Exact, merci pour la correction


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 89 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 6

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com