Nous sommes le 20 juil. 2018, 14:41

Heures au format UTC+02:00


Shoutbox© Breizh Shoutbox v1.5.0



Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 170 messages ]  Aller à la page Précédente 16 7 8 9 1012 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 18 nov. 2010, 13:59 
Quoique tu en penses, je maintiens que l'évanouissement est possible quelque part sur la rn8bis, soit en arrivant à la barrière soit avant ou après le virage en épingle, un évanouissement pouvant être spontané comme tu l'as mentionné, en sachant, je le répète pour la nième fois que ça lui était déjà arrivé par le passé.

Tu n'y crois pas ?
pas de pb, totale liberté de pensée...pour chacun de nous.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 18 nov. 2010, 16:07 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 janv. 2006, 17:10
Messages : 1863
jpasc95 a écrit :
Quoique tu en penses, je maintiens que l'évanouissement est possible quelque part sur la rn8bis, soit en arrivant à la barrière soit avant ou après le virage en épingle, un évanouissement pouvant être spontané comme tu l'as mentionné, en sachant, je le répète pour la nième fois que ça lui était déjà arrivé par le passé.

Tu n'y crois pas ?
pas de pb, totale liberté de pensée...pour chacun de nous.



Tu évacues, quand même une possibilité; Ranucci a très bien put "s'évanouir" dans son 304 tout simplement sur la plate forme de la champignonnière une fois son véhicule remis en ordre et voulant prendre quelque minutes de repos.

_________________
"Aimons-nous vivants, n'attendons pas que la mort nous trouve du talent." ( Pierre Delanoë)
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 18 nov. 2010, 16:18 
je n'ai pas dit que ce n'était pas possible


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 19 nov. 2010, 00:05 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 22:13
Messages : 3530
Voilà, c'est donc clair :

le malaise sans perte de connaissance n'est pas envisageable puisque
- il ne colle pas à l'hypothèse d'un Ranucci qui ... perd connaissance
- il n'explique en rien les troubles de la mémoire et la confusion mentale que Ranucci semble manifester par la suite pendant un certain temps

la syncope n'est pas davantage possible puisque
- elle correspond à une perte de connaissance soudaine et donc on ne peut pas admettre que Ranucci n'ait pas fini sa course dans le décor
- elle n'explique en rien les troubles de la mémoire et la confusion mentale que Ranucci semble manifester par la suite pendant un certain temps

le malaise lipothymique ne convient pas plus puisque
- il n'est qu'une sensation de l’arrivée imminente d’une perte de connaissance
- la personne atteinte garde plus ou moins ses esprits
- le malaise n'explique pas non plus les troubles de la mémoire et la confusion mentale que Ranucci semble manifester par la suite pendant un certain temps

_________________
Argumenter avec les imbéciles, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon.
D'abord, le pigeon va renverser les pièces et chier sur l'échiquier.
Puis, il se pavanera comme s'il avait gagné la partie.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 19 nov. 2010, 00:12 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 22:13
Messages : 3530
Donc, si l'on pense que Ranucci a manifesté des troubles de la mémoire (pas de mention de la visite à son père, pas de mention de l'accident avec D.moussy, ...) et de la confusion mentale (acceptation de sa culpabilité par la "logique", doute sur son innocence par soumission à la "version officielle", ...) il faut chercher des causes qui peuvent les expliquer.
La commotion et l'alcool permettent de le faire.
Sur la durée, vient s'ajouter la prison et en particulier la fiole.

_________________
Argumenter avec les imbéciles, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon.
D'abord, le pigeon va renverser les pièces et chier sur l'échiquier.
Puis, il se pavanera comme s'il avait gagné la partie.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 19 nov. 2010, 08:29 
Il est encore moins envisageable d'affirmer que seule la commotion est la bonne issue puisque rien n'atteste la présence des symptomes qu'elle engendre :

"Ensemble de symptômes survenant après une commotion cérébrale (syndrome de post-commotionnel) :
Assez fréquemment, après un traumatisme crânien, on s'est aperçu qu'un individu présentait une « instabilité nerveuse » appelée syndrome post-commotionnel et comportant entre autres, essentiellement, une fatigue, des céphalées (maux de tête), des sensations de vertiges, des difficultés à se concentrer. Parfois ce type de syndrome (ensemble de symptômes) est confondu avec d'autres affections neurologiques et en particulier une fatigue intense (asthénie) voir une dépression."

D'autre part, on peut tout à fait sentir le malaise arriver. Lui était bien placé pour le savoir, ce qui lui a permis de s'arrêter avant de finir dans le fossé.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 19 nov. 2010, 09:18 
Henri a écrit :
Donc, si l'on pense que Ranucci a manifesté des troubles de la mémoire (pas de mention de la visite à son père, pas de mention de l'accident avec D.moussy, ...) et de la confusion mentale (acceptation de sa culpabilité par la "logique", doute sur son innocence par soumission à la "version officielle", ...) il faut chercher des causes qui peuvent les expliquer.
La commotion et l'alcool permettent de le faire.
Sur la durée, vient s'ajouter la prison et en particulier la fiole.


Les troubles de la mémoire, selon moi, sont surtout provoqués par le mode d'interrogatoire des policiers qui ont "embrouillé" C Ranucci pour lui faire dire ce qu'ils voulaient entendre et lui faire avouer un meurtre.
Cette pratique policière a fait craquer bon nombre de suspects qui n'avaient ni bu ni subi une commotion cérébrale. Elle a pour effet que les suspects finissent par s'emmêler eux-mêmes dans leurs souvenirs en se trompant sur les dates, les heures, les lieux...
Le but étant de faire passer la personne pour un comédien et un menteur.
J'admets que la fiole ait pu concourrir à l'embrouiller encore un peu plus.

Pour moi, C Ranucci n'a présenté aucun symptome de la commotion cérébrale après l'accident du 3 juin au carrefour. Aucune nervosité particulière comme en atteste Ms Guazzone et Rahou. Il était parfaitement calme.
Idem les jours suivants.
Il n'est pas allé voir un médecin et s'est rendu à son travail sans aucune difficulté.

Je t'invite à réfléchir un peu plus sur ces troubles de la mémoire.
En réalité, C Ranucci se souvient de l'essentiel de ce qui s'est passé le 3 juin. Il se trompe en particulier sur les heures, normal puisqu'il n'avait pas de montre.
Il semble qu'il se soit retrouvé embourbé dans la galerie sans trop savoir comment cela est arrivé.
Y a t-il eu manipulation d'une tierce personne (le meurtrier par exemple) pendant qu'il dormait dans la 304 ? ou bien est ce lui qui a mal manoeuvré et qui n'a pas voulu le reconnaitre ?
Dans les deux cas, ce n'est pas un trouble de la mémoire.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 19 nov. 2010, 10:13 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 janv. 2006, 17:10
Messages : 1863
Je suis d'accord avec tout ce que tu a écris JPASC , je n' arrive cependant pas a m'expliquer pourquoi, que, dés le départ de sa garde a vue le 5 juin a nice Ranucci ment sur sa présence a marseille du 2 juin au 3 juin.

La gendarmerie de nice devais parfaitement êtres au courant de quoi on soupçonner Ranucci une de c'est réponse me parait assez clair je cite

Je ne me souviens pas avoir été poursuivi par un témoin.

Ranucci comprend il a ce moment là qu'il va falloir jouer serré

_________________
"Aimons-nous vivants, n'attendons pas que la mort nous trouve du talent." ( Pierre Delanoë)

http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 19 nov. 2010, 10:56 
bruno a écrit :
Je suis d'accord avec tout ce que tu a écris JPASC , je n' arrive cependant pas a m'expliquer pourquoi, que, dés le départ de sa garde a vue le 5 juin a nice Ranucci ment sur sa présence a marseille du 2 juin au 3 juin.

La gendarmerie de nice devais parfaitement êtres au courant de quoi on soupçonner Ranucci une de c'est réponse me parait assez clair je cite

Je ne me souviens pas avoir été poursuivi par un témoin.

Ranucci comprend il a ce moment là qu'il va falloir jouer serré


Pourquoi dis tu qu'il ment ?
Il n'a pas dit qu'il n'était pas allé à Marseille du 2 au 3 juin.
N'oublie pas que C Ranucci est interrogé sur son délit de fuite après le choc au carrefour le 3 juin.
Il est vrai qu'il dit qu'il venait d'Aix en Provence.
S'il ne parle pas de sa présence à Marseille, c'est à cause de sa biture du 2 au 3 juin qu'il préfère taire du fait qu'elle pourrait être une circonstance aggravante.

S'il ne se souvient pas avoir été poursuivi par un témoin, c'est peut-être, non pas un pb de mémoire mais tout simplement parce qu'il n'a vu personne le suivre et le rattraper.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 19 nov. 2010, 13:11 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 nov. 2007, 16:31
Messages : 2686
Jpasc95, essayez-vous de démontrer que Ranucci n'a pas présenté d'épisode d'amnésie ou que ceux-ci furent feints ? Bon courage alors, parce qu'il me semble difficile de nier que Ranucci a souffert ou simulé plusieurs épisodes d'amnésie concernant ce qu'il aurait fait durant ce weekend de Pentecôte. Les preuves et indices sont dans le dossier.

_________________
« Les malheurs particuliers font le bien général ; de sorte que plus il y a de malheurs particuliers, et plus tout va bien » Pangloss.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 19 nov. 2010, 13:41 
ce qui me gêne dans cette hypothèse de l'amnésie, c'est qu'elle part d'un raisonnement qui me parait contestable.
Par exemple, ce n'est pas parce que C Ranucci n'évoque pas spontanément l'épisode Moussy qu'il ne s'en souvient pas.
Selon moi, s'il n'en parle pas, c'est soit parce qu'il juge cet événement sans intérêt avec l'accusation qui pèse sur lui soit parce qu'il craint que cela lui nuise plus qu'autre chose.

S'il ne mentionne pas la visite à son père, c'est peut-être parce qu'il ne veut pas inquiéter sa mère dont il sait qu'elle cherche à fuir cet homme depuis des années. Vous avez sans doute remarqué qu'il n'en parle même pas dans son Récapitulatif.
D'ailleurs, qui nous dit qu'il n'en a pas parlé aux policiers ?
S'il l'a fait, il est aisé de comprendre qu'ils n'aient rien voulu entendre.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 19 nov. 2010, 14:03 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 nov. 2007, 16:31
Messages : 2686
jpasc95 a écrit :
ce qui me gêne dans cette hypothèse de l'amnésie, c'est qu'elle part d'un raisonnement qui me parait contestable.

Cela ne part pas d'un raisonnement sinon des déclarations et des faits repris dans le dossier.

S'il se souvient de Moussy soit il ment par omission, soit on le fait mentir sur son emploi du temps. On ne peut pas dire qu'un suspect de meurtre ne va pas prêter d'importance à un fait qui le situe à une heure et un endroit précis quelques heures avant le crime. A moins que ce fait ne l'accuse, bien sûr.

Si la visite au père a eu lieu soit il ne s'en souvient pas, soit il ment. Il cachera cette visite à sa mère, c'est évident puisque le sujet du père absent est très probablement tabou chez eux, mais on ne peut pas dire non plus que face à l'énorme problème qui est entrain de lui tomber dessus, il va cacher volontairement un fait qui pourrait au moins, débiliter l'accusation portée contre lui. A moins que ce fait ne l'accuse, évidemment.

_________________
« Les malheurs particuliers font le bien général ; de sorte que plus il y a de malheurs particuliers, et plus tout va bien » Pangloss.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 19 nov. 2010, 15:03 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2009, 15:52
Messages : 2093
Localisation : Normandie
Jacques B. a écrit :
Ne croyez-vous pas que la question est à poser à ceux qui ne comprennent pas la différence entre une implication et une équivalence logique?

Ma réponse? Ils se protègent grâce à des coussins.

Il est imposible de proteger le cervau contre l'impact sur le crâne par un coussin.
Il faut éviter, que par l'impact du crâne contre un objet plus ou moins fixe ,le cervau soit projeté contre le crâne et on fait ça avec des coussins dans une casque.
Or ce n'est pas l'acceleration mais c'est l'arrêt brutal qui est á l'origine d'une commotion cérebrale. Il va sans dire qu'á l'origine d'un arrêt il y a toujours une acceleration.

_________________
« Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m'enrichis. »
Antoine de Saint-Exupéry


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 19 nov. 2010, 15:22 
Jacques B. a écrit :
[...]
Cela ne part pas d'un raisonnement sinon des déclarations et des faits repris dans le dossier.

S'il se souvient de Moussy soit il ment par omission, soit on le fait mentir sur son emploi du temps. On ne peut pas dire qu'un suspect de meurtre ne va pas prêter d'importance à un fait qui le situe à une heure et un endroit précis quelques heures avant le crime. A moins que ce fait ne l'accuse, bien sûr.

Si la visite au père a eu lieu soit il ne s'en souvient pas, soit il ment. Il cachera cette visite à sa mère, c'est évident puisque le sujet du père absent est très probablement tabou chez eux, mais on ne peut pas dire non plus que face à l'énorme problème qui est entrain de lui tomber dessus, il va cacher volontairement un fait qui pourrait au moins, débiliter l'accusation portée contre lui. A moins que ce fait ne l'accuse, évidemment.


Reste à savoir s'il est vraiment allé rendre visite à son père ce 3 juin.
Tout ce que nous avons est une lettre de 1981 d'une tante qui ne fait que rapporter un fait raconté par le grand-père de C Ranucci.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 19 nov. 2010, 15:40 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 nov. 2007, 16:31
Messages : 2686
Doornroosje a écrit :
[...]
Il est imposible de proteger le cervau contre l'impact sur le crâne par un coussin.
Il faut éviter, que par l'impact du crâne contre un objet plus ou moins fixe ,le cervau soit projeté contre le crâne et on fait ça avec des coussins dans une casque.
Or ce n'est pas l'acceleration mais c'est l'arrêt brutal qui est á l'origine d'une commotion cérebrale. Il va sans dire qu'á l'origine d'un arrêt il y a toujours une acceleration.


Vous vous répondez à vous-même. Pour éviter un impact direct sur le crâne, on porte généralement un casque. Un impact direct de ce genre peut causer une commotion cérébrale mais n'en est pas l'unique cause possible. C'est tout ce que j'ai fait remarquer en soulignant qu'une commotion cérébrale n'est pas obligatoirement le fait d'un choc sur le crâne.
D'autre part une accélération très brusque peut, évidemment, provoquer une commotion cérébrale mais il se trouve qu'une accélération suffisamment puissante pour cela ne peut s'obtenir avec une voiture.

_________________
« Les malheurs particuliers font le bien général ; de sorte que plus il y a de malheurs particuliers, et plus tout va bien » Pangloss.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 170 messages ]  Aller à la page Précédente 16 7 8 9 1012 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com