Nous sommes le 17 août 2018, 06:07

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 54 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4
Auteur Message
 Sujet du message : Re: photos Wittlich 1979
Message non luPosté : 17 août 2012, 08:23 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 22:05
Messages : 1686
Citation :
Tous ceux qui connaissent la médecine savent, ce-qui ce veut dire.
Et je te l'explique Michel. Une contusion, une infiltration sanguine et une congestion ne peuvent se produire qu'avec un coeur battant. Sinon le sang n'a plus de tension et ne peut plus "infiltrer"dans les tissus qui donnent une contre-pression par leur densité.


C'est un point très important car il n'exclut pas un crime en deux temps. Par exemple il est possible que les coups de pierres aient été portés de suite au sommet du talus. La petite assommée, allongée sur le côté, il a bien fallut terminer le travail (une fois les Aubert partis?) et c'est au couteau que le ravisseur a saigné sa petite victime timidement puis de plus en plus profondément (les plaies en témoignent, non?).

Citation :
Je ne dis pas que Ranucci est à cent pour-cent innocent, mais il faut trancher à un moment donné et la tendance va fortement dans cette direction. Il est en plus impossible de jamais dire, si quelqu'un est à cent pour-cent coupable ou innocent.


Ce n'est pas mon avis, bien au contraire. Nous savons les mensonges de ranucci dans son récapitulatif, l'impossibilité d'un évanouissement, la certitude qu'il a réparé sa roue avant de descendre sa voiture en marche arrière dans le tunnel..... Dans quel but?


Haut
   
 Sujet du message : Re: photos Wittlich 1979
Message non luPosté : 17 août 2012, 08:39 
Citation :
La petite assommée, allongée sur le côté, il a bien fallut terminer le travail


assommée ??? avec le coté gauche du crane defoncé c'est plus que certains .

ceci dit , son bras gauche est tjs en eveil afin d'esquiver les coups de couteau ... enfin selon votre version Yargumo


Haut
   
 Sujet du message : Re: photos Wittlich 1979
Message non luPosté : 17 août 2012, 09:08 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 22:05
Messages : 1686
Citation :
ceci dit , son bras gauche est tjs en eveil afin d'esquiver les coups de couteau ... enfin selon votre version Yargumo



Je ne sais pas.... L'avis d'un spécialiste?

Et le votre d'avis et celui des autres gentils forumeurs au sujet de la descente dans le tunnel.......


Haut
   
 Sujet du message : Re: photos Wittlich 1979
Message non luPosté : 17 août 2012, 15:28 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 11:37
Messages : 3521
Localisation : Saint-Claude JURA (39)


Qu'est-ce donc qui vous coince tant dans la descente de la galerie ?

Il s'est présenté en marche avant puis compte tenu des lieux, il a du faire marche arrière et s'engager le cul le 1er, histoire de ressortir plus facilement en marche avant ... où trouvez-vous une embrouille Yargumo ?






ps) cà m'agace parce qu'on dérive sans arrêt du sujet initial sad:

_________________
Image


Haut
   
 Sujet du message : Re: photos Wittlich 1979
Message non luPosté : 18 août 2012, 08:54 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 22:05
Messages : 1686
Ce qui coince est que l'enchainement de ces faits avérés; réparation de la roue, exploration des lieux, descente dans le tunnel en marche arrière, en gros une heure de temps est complètement incompatible avec un évanouissement au bord de la route et un réveil au fond de la galerie.
Ces faits avérés rendent caduque la fable imaginée par le jeune condamné du fond de sa prison et s'ils ne prouvent pas sa culpabilité, annulent toutes les théorie débattues depuis plus de trente ans sur la présence simultanée du tueur à la fois au bord de la route et dans les parages de la champignonnière.
Il est regrettable que les forumeurs qui ont souvent croisé l'auteur qui a repris cette théorie fantaisiste ne lui aient pas fait remarquer l'absurdité de cette position, mais peut-être n'est-il pas trop tard?
Maintenant la question..., les questions sont:
Pourquoi ranucci ment-il dans son récapitulatif?
Pour quelles raisons est-il descendu dans le tunnel?

C'est vrai que ces questions méritent un fil, tant elles sont importantes............


Haut
   
 Sujet du message : Re: photos Wittlich 1979
Message non luPosté : 18 août 2012, 09:21 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 28 août 2006, 22:38
Messages : 267
yargumo a écrit :
Maintenant la question..., les questions sont:
Pourquoi ranucci ment-il dans son récapitulatif?
Pour quelles raisons est-il descendu dans le tunnel?

C'est vrai que ces questions méritent un fil, tant elles sont importantes............



Pour le récapitulatif, vous avez entre autres, ce fil viewtopic.php?f=106&t=12591&start=60

pour la descente dans le tunnel, vous en avez un certain nombre dans tous les chapitres évoquant la champignonnière.

Et si, à l'extrême rigueur, vous ne trouvez vraiment pas votre bonheur, vous pouvez en ouvrir un nouveau.

_________________
Sophie


Haut
   
 Sujet du message : Re: photos Wittlich 1979
Message non luPosté : 01 sept. 2012, 00:17 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
yargumo a écrit :
Effectivement arrêtons nous sur tout ce qui est avéré, le changement de roue et la descente dans le tunnel, le sont, nous y reviendrons......
L'autopsie dites-vous confirme que les coups de pierres ont précédé les coups de couteau, cela me semblait plus cohérent et correspond plus à l'idée que je me fais d'un crime dans 'l'affolement'.

Un crime dans l'affolement, cela signifie des gestes désordonnés et un fouillis dans l'agression. Or cela ne correspond pas du tout à ce qui s'est passé dans le cas présent : 14 coups de couteau, c'est le crime d'un être enragé. Et c'est pour cela que je pense que c'est l’œuvre d'un grand paranoïaque qui ne supporte pas qu'on lui résiste. Donc cela signifie que la gamine a réussi à lui échapper et donc que la voiture d'où elle est sortie ne pouvait pas se trouver à cet endroit de la nationale, puisque ses jambes sont couvertes de griffures. Donc elle a parcouru un moment des buissons épineux.

yargumo a écrit :
Je sais qu'il nous faut prendre le(les) témoignage(s) des Aubert avec infiniment de précautions mais tout de même admettons qu'il ont toujours dit que le conducteur de la voiture arrêtée s'était enfui précipitamment à leur approche dans la colline avec un paquet ou un enfant...


Mais cela n'est pas exactement vrai. Aux gendarmes par téléphone, M. Aubert dit que lorsqu'il débouche du virage il aperçoit un homme s'enfuir avec un paquet. Il ne dit pas que cet homme est le conducteur et il ne relit pas cet homme avec la voiture. Donc on ne peut même pas admettre ce fait.

yargumo a écrit :
Par commodité, admettons un moment qu'il s'agissait bien d'une enfant qui fut porter ou tirer en haut du talus.


Il était bien déguisé cet enfant alors parce que sinon, M. Aubert l'aurait dit à M. Martinez et M. Martinez prévenait les gendarmes dès le 5 au matin et on retrouvait le corps le 4 au soir.

yargumo a écrit :
Vous imaginez la terreur et la fureur du ravisseur, d'avoir cassé sa nouvelle voiture et d'être en situation 'délicate' avec une enfant kidnappée depuis une heure....


Dans ce cas là, on ne s'arrête pas au bord d'une nationale, on trouve un chemin de traverse pour se cacher - je pense qu'il n'y a pas d'autre solution que le chemin de la Doria - et on ne va pas prendre le thé 5 heures après avec les Rahou...

yargumo a écrit :
Ce serait dès le haut du talus qu'aurait été assénés les coups de pierres.
Après l' affolement de l'accident, la vive extraction de la petite de la voiture, la courte et folle montée, le suspect et sa victime se seraient retrouvés au sol et ses mains auraient saisi les pierres et il aurait frappé........
A t-il entendu la voiture des Aubert, l'avait-il vu avant?
Les coups de couteaux seraient dans ce scénario donnés plus tard, pendant que les Aubert ont effectué leur demi-tour ou après leur retour et leur départ définitif (le supposé dialogue), une fois le calme revenu....


Ce scénario ne tient pas, comment est-il possible que les Aubert n'entendent rien de tout cela ? Comment est-il possible que la gamine voyant les Aubert ne se soit pas précipitée vers eux en demandant du secours ? Tout ce qu'on raconte là est absurde.

Il n'y a pas d'autre solution envisageable que celle-ci : quand les Aubert surviennent, la petite fille est morte depuis une demi heure, ce qui correspond d'ailleurs à l'heure de l'enlèvement 11 heures, l'heure de l'arrivée de la Simca 1100 sur les lieux 11h30 à rapprocher de l'heure de l'accident 12h30.


yargumo a écrit :
Peut-on dire ce qui est important et ce qui ne l'est pas? Moi les arguments en apparence contraires à ma position m'ont toujours aidé à avancer et au bout du compte à la conforter, ainsi la démonstration de Moraucon\JacqueB sur le décalque est depuis longtemps intégrée (ne l'était-elle pas avant, tellement cohérente?).

Même s'il faut relativiser l'avis de l'expert qui n'a travaillé que sur photos, ne l'écartons pas à priori.
A dire vrai les taches de sang m'ont toujours paru étranges; trop petites pour un égorgement, trop grandes pour passer inaperçues aux yeux du ravisseur, mal positionnées, elles restaient énigmatiques et c'est la démonstration de Michel et les réponses de l'expert qui nous permettent de tenter d'y voir plus clair.


Elle correspondent tellement bien à la description de l'accident de mobylette que décrit Mme Mathon qui se produit le 6 avril dans la résidence qu'on peut en déduire que c'est le pantalon que portait Ranucci ce jour là et qu'il se trouvait depuis dans le box privé et fermé à clé parce qu'on ne part pas en voyage avec un pantalon taché de sang comme ça.

yargumo a écrit :
Un meurtre en 'deux-temps' offre d'autres possibilités pour l'explication de ces tâches qu'un accident de mobylette un mois plus tôt, non-avéré, lui. De plus il expliquerait que l'assassin aurait été épargné par les 'éclaboussures' lors de l'égorgement.......


Quand on sectionne la carotide, c'est les grandes eaux de Versailles, on est éclaboussé de partout, quand on donne 14 coups de couteau on est éclaboussé de partout par mille éclats de sang. Cela ne correspond pas du tout aux taches qui se trouvent sur le pantalon. Il n'y a donc pas de possibilités pour un "meurtre en deux temps", il y a un type qui s'acharne à donner 14 coups de couteau et qui s'éclabousse de sang partout et qui va se changer tout de suite après dans sa Simca garée dans un chemin de traverse, celui de la Doria.
La chemise tachée de sang, elle est où ? Les chaussures tachée de sang elles sont où ?

Il n'y a pas d'autres scénarios possibles.

_________________
L'adn du sang se trouvant sur le pantalon bleu doit être analysé et comparé avec celui de Mme Mathon, c'est notre exigence pour connaître la vérité.


Haut
   
 Sujet du message : Re: photos Wittlich 1979
Message non luPosté : 01 sept. 2012, 00:41 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Roro a écrit :
Les débats contradictoires sont terribles.. chacun campe sur sa position et nous n'arrivons plus à distinguer le vrai du faux.. de simplifier en réfléchissant à tête reposée...


Il ne faut pas simplifier, il faut revenir aux pièces du dossier et les examiner pour vérifier ce qui colle ou ce qui ne colle pas en veillant à garder à l'esprit une vision d'ensemble.

Roro a écrit :
Bon, CR s'est bien garé sur le bas côté, non loin du forfait... sa voiture était bien à lui..?


Allons jusqu'au bout, il s'est garé à cet endroit à 12h30, or l'enlèvement a eu lieu à 11 heures voire 10h50. Donc la gamine était sur les lieux à 11h30.
La question est celle-ci : que s'est-il passé entre 11h30 et 12h30 ? A quelle heure le crime a-t-il lieu ?
Selon moi, bien avant que la voiture de Christian Ranucci vienne se garer sur les lieux.

Donc vous voyez comment on peut débroussailler... Vous alliez oublier le problème du timing. Or il est fondamental.

Roro a écrit :
Il est bien allé à la champignonière avec sa voiture non ?...


C'est ce qu'il semble dire lors de la garde-à-vue, mais il n'y a rien de moins clair et de toutes façons, lors de la garde-à-vue, tout ce qu'il énonce est faux.
Dans son récapitulatif, il dit autre chose : il est tombé dans les pommes tout de suite après l'accident et lorsqu'il s'est réveillé sur la banquette arrière, il n'a pas compris comment il était arrivé dans ce tunnel. Il dit clairement dans son récapitulatif que, pour lui, c'est l'homme au pull rouge qui a conduit la voiture jusqu'à cet endroit.
Et là, il n'a pas de raison de mentir.
On en peut pas trouver ce tunnel si on ne connaît pas cet endroit. Or cet endroit justement, Ranucci ne le connaît pas. Il n'y est jamais venu.

Roro a écrit :
Il y est resté je ne sais combien d'heures.. Dormi comme un bienheureux après un délit de fuite ?.. faut raconter çà à d'autres.. alors qu'a-t-il fait ?.. essayons d'être honnête envers nous-même... qu'a-t-il pu faire ?.. on peut en discuter..
Pour le mec qui le refourgue sur le siège arrière de sa voiture, faut arrêter les blagues...


C'est d'autant moins une blague que preuve en est donnée par la présence du pull rouge dans le tunnel tout à côté de l'endroit où s'est trouvée la voiture de Christian Ranucci.
Christian Ranucci ne pouvait pas se rendre tout seul à cet endroit, il est impossible de le trouver pour celui qui ne le connaît pas, or donc c'est bien quelqu'un qui lui connaissait, qui a conduit la 304 dans le tunnel - qui plus est en marche arrière -.

Roro a écrit :
Que fait ce pull juste à côté d'où était planquée sa voiture ?


C'est que quelqu'un l'a mis là, et donc celui qui a conduit la 304. Il ne fait d'ailleurs rien ce pull, c'est simplement que cet homme s'en est débarrassé parce qu'il faisait trop chaud pour le garder.
Il sert parce que le chien pisteur indique par où l'homme est reparti à pied après avoir conduit la 304, il est allé rechercher la Simca pardi.

Roro a écrit :
.. S'il est parti pour une demi journée et demie, qu'a-t-il pris dans sa valise ? Où est la grosse nourrice ?


Ca on ne le sait pas, mais on sait par Mme Mathon qu'il portait la même chemise au départ et à l'arrivée, qu'elle était propre avec juste le col un peu sali. Donc il faut supposer qu'il a changé de chemises deux fois, car celle qu'il aurait porté durant le crime devait être aspergée de sang...
Mais bon, c'est curieux, ce problème n'a pas du tout intéressé les enquêteurs.
Ils devaient penser au fond d'eux mêmes qu'il n'était pas coupable.

Roro a écrit :
Sa mère est elle mise au courant quand il rentre de son périple ? On ne pourra jamais le savoir..


Il dit à sa mère qu'il a eu un accident, mais comme il ne gare pas la voiture dans le box sous l'appartement mais dans le garage commun de l'immeuble "les Anémones", elle ne va voir la voiture et s'en rendre compte que le jour où il est arrêté...

Roro a écrit :
Ce paquet de biscuit dans sa voiture qu'il n'aimait pas.. peut-être sa mère qui l'a posé.. c'est un peu puéril tout çà.. Je la comprends dans son désarroi.


Si c'est pour tenter d'orienter les enquêteurs, elle se débrouille bien mal, puisqu'elle n'y fait pas attention et le jette lorsqu'ils le lui rendent... Donc il faut en conclure qu'elle dit la vérité.

Roro a écrit :
Il y a beaucoup de bonne volonté et d'humain sur ce forum mais c'est terrible parfois, on se croirait dans plein de débats télé d'où il ne ressort qu'un brouhaha... dur de s'entendre sur l'essentiel et pouvoir aller au plus simple, au plus logique..


C'est pour cela que j'ai fait mon petit blog, mais il reste que du brouhaha ont surgi bien plus de vérités qu'il n'en était apparu en vingt ans auparavant. Il suffit de connaître un peu le dossier.

_________________
L'adn du sang se trouvant sur le pantalon bleu doit être analysé et comparé avec celui de Mme Mathon, c'est notre exigence pour connaître la vérité.


Haut
   
 Sujet du message : Re: photos Wittlich 1979
Message non luPosté : 01 sept. 2012, 01:03 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
yargumo a écrit :
Ce qui coince est que l'enchainement de ces faits avérés; réparation de la roue, exploration des lieux, descente dans le tunnel en marche arrière, en gros une heure de temps est complètement incompatible avec un évanouissement au bord de la route et un réveil au fond de la galerie.


Je ne vois pas dans tout ce que l'on possède - les aveux ne valent strictement rien et on ne peut pas en retenir une seule phrase - ce qui pourrait suggérer qu'il a exploré les lieux avant de s'enfoncer dans le tunnel. Ni même ce qui corrobore le fait qu'il aurait changé sa roue avant d'entrer dans le tunnel. Cela pouvait se faire dans le tunnel aussi.

Je vois une seule chose, on tente toujours de faire l'impasse sur le fait que ce tunnel est absolument invisible, même lorsqu'on se trouve tout près de la cabane aujourd'hui disparue, que pour atteindre ces lieux, il faut les connaître, que quelqu'un vous les ait montrés. Or Ranucci ne connaissait pas cet endroit. Donc il n'y a pas d'autre solution envisageable sinon le fait que quelqu'un d'autre que Christian Ranucci a conduit la 304 à cet endroit.

yargumo a écrit :
Ces faits avérés rendent caduque la fable imaginée par le jeune condamné du fond de sa prison et s'ils ne prouvent pas sa culpabilité, annulent toutes les théorie débattues depuis plus de trente ans sur la présence simultanée du tueur à la fois au bord de la route et dans les parages de la champignonnière.


Je pense tout le contraire parce que justement, il ne peut pas y avoir d'autre explication au fait que le pull rouge est retrouvé exactement à l'endroit où se trouvait la 304. Et pour cette raison que Christian Ranucci ne pouvait pas trouver ce tunnel tout seul, il fallait quelqu'un pour conduire la voiture dans le tunnel. Quelqu'un qui connaisse.

yargumo a écrit :
Il est regrettable que les forumeurs qui ont souvent croisé l'auteur qui a repris cette théorie fantaisiste ne lui aient pas fait remarquer l'absurdité de cette position, mais peut-être n'est-il pas trop tard?


Je vous renvoie l'absurdité de l'hypothèse de Christian Ranucci trouvant ce tunnel tout seul. C'est inimaginable. Quand nous nous y sommes rendus, nous savions qu'il y avait un tunnel, nous le cherchions, c'était le but de notre périple. Il nous a fallu une demi-heure pour comprendre où il se trouvait.
Alors bien moins encore quelqu'un qui ne le cherche pas - et donc n'a strictement aucune chance de le trouver - d'autant qu'il n'a rien à y faire, qui peut changer sa roue où il veut et comme il veut, dans un endroit désert et ombré, à l'abri des regards, dès qu'il a franchi la barrière sans prendre le risque de s'aventurer sur un chemin de terre pourri et un labyrinthe de chemins, qui aurait pu prendre la première entrée de la champignonnière, bien plus visible et bien mieux carrossable et qui ne le fait pas ?
Tandis que l'homme au pull rouge, il a une chose à faire lui, se débarrasser de sa chemise et de son pantalon ensanglantés au plus profond du tunnel...

yargumo a écrit :
Maintenant la question..., les questions sont:
Pourquoi ranucci ment-il dans son récapitulatif?
Pour quelles raisons est-il descendu dans le tunnel?


Comme il n'avait strictement aucune raison de descendre dans le tunnel, c'est que ce n'est pas lui qui conduisait la voiture...
Et donc il est fort possible qu'il ne mente pas dans son récapitulatif, qui est écrit alors qu'il est déjà condamné à mort et qu'il n'a d'autre motif que de tenter de faire comprendre que sa version est plausible, malgré ce que vous tentez de prouver.

_________________
L'adn du sang se trouvant sur le pantalon bleu doit être analysé et comparé avec celui de Mme Mathon, c'est notre exigence pour connaître la vérité.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 54 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com