Nous sommes le 27 avr. 2017, 18:45

Heures au format UTC+02:00


Shoutbox© Breizh Shoutbox v1.5.0



Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 506 messages ]  Aller à la page Précédente 130 31 32 33 34
Auteur Message
Message non luMessage posté... : 04 sept. 2016, 09:30 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1639
Citation :
un des nœuds du dossier se trouve dans la visite faite aux aubert le 05 en soirée.

Ok pour des policiers toulonnais, c'est plus probable, plus logique tant ceux de Marseille, surpris par l'annonce de la découverte du corps de la petite, avaient plus urgent à faire....
Citation :
Agissant en collaboration avec le SRPJ par application de l'article 18 du code de procédure des officiers de police judiciaire du secteur criminel nord se rendant à Toulon pour recevoir la déclaration du témoin qui a poursuivi l'auteur de l'accident et pour s'assurer de la personne de celui-ci.STOP

Après le cafouillage des gendarmes , nous voyons que 'les formes' ont été respectées et il est probable qu'un PV a été rédigé. Ce PV n'est pas au dossier; pourquoi?
Je pense que nous pouvons exclure des policiers venus briefer les témoins sur ce qu'ils auront à dire le lendemain. On les voit mal initier une charge contre un suspect dont ils ne connaissent rien et d'ailleurs les déclarations pour le moins chaotiques du couple par la suite montrent suffisamment que l'entreprise n'aurait pas eu le résultat escompté.
Effectivement un PV où des doutes quand-à la reconnaissance du conducteur étaient émis semble vraisemblable: "vous savez ça s'est passé très vite.... et puis on était loin...., on a été surpris...., on n'est pas certain de le reconnaître....'
.
Le fait que ce PV, s'il a bien existé, ne soit pas au dossier est 'problématique'. Cette absence, si avérée dans son existence et son contenu, serait-elle révisionnellement parlant 'un fait-nouveau ?'. Il me semble que oui, pas tant pour démontrer l'innocence du condamné mais il serait la preuve d'une curieuse évolution du témoignage des Aubert, certes que nous savions déjà, mais là, la manipulation serait démontrée.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 15 sept. 2016, 13:23 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 05 sept. 2012, 10:20
Messages : 226
Il n'y a pratiquement aucuns doute que des opj de toulon se sont bien rendus cher les aubert le 05 en soirée,
le dossier le confirme !
Bouladou le confirme !
Et alesandra le confirme aussi ( nous allons le voir par la suite )
le vrai problème est de savoir ce qu'ont déclarés les aubert a ses inspecteurs officiers de police judiciaire ,
il faut être logique dans le déroulement de la soirée,
des opj se rendent cher les aubert aux fins de les auditionnés,
quelle fut la forme de cette audition ? ( procès verbal ? Ou simple audition ? )
ils rentrent ensuite au commissariat et ici aussi il faut être logique , dans tous les cas de figures ils téléphonent a alesandra pour lui rendre compte de l'entrevue !
C'est a ce moment la précisément que le problème se pose car il y a dans l'audition des aubert quelque chose qui ne colle pas !
Il peut n'exister que deux problèmes , soit la reconnaissance de ranucci , soit le lieux ,
en ce qui concerne la reconnaissance de ranucci c'est simple , ils ne peuvent pas encore le reconnaître car a ce moment la ils ne l'ont encore jamais vus ! ( sauf si les opj ont une photo de ranucci avec eux ce qui semble vu les circonstances de temps très peut probable ! ),
l'audition de ranucci le 06 a 01h30 du matin est capital car a ce moment alesandra connaît les déclarations des aubert,
cit : « vous me précisez que deux témoins ont affirmés m'avoir vu par la suite sortit de mon véhicule avec une enfant »,
nous sommes dans un dossier très lourd d’enlèvement suivi de meurtre et a ce stade il est impossible au commissaire alesandra de bluffer sur ce point !
C'est donc très clair , les aubert ont affirmés avoir vu un véhicule , un homme , un enfant ,
nous savons qu'il s'agit bien du véhicule de ranucci puisqu'ils en rapportent l'immatriculation a martinez,
le dossier est plié et il suffit de faire venir les aubert mais,,,,
cit »je n'ai même pas remarqué que j’étais poursuivi par une voiture »,
le même inscrit dans la phrase est machiavélique car il induit un fait d'occupation de la part du »mis en cause »et on veut absolument faire coller le véhicule des aubert a celui de ranucci,
on peut donc raisonnablement en déduire que les aubert ont déclarés être en poursuite du véhicule,
sans plus car pour des raisons de temps nous savons qu'il était impossible aux aubert de voir le véhicule autrement qu'a l’arrêt quelque part sur le bord de la route ,
cit »après le choc, j'ai parcouru un kilomètre environ ,puis je me suis arrêté »
décidément l'endroit semble être un leitmotiv d'interrogation pour les enquêteurs a ce moment de l'audition alors que ranucci ressasse sans cesse qu'il c'est arrêté a l'entrée de la champignonnière,
pourquoi ne pas lui affirmer tout comme pour l'enfant un peut plus tôt qu'il était arrêté a environ un kilomètre du carrefour ?
Car on ne joue plus ici et on ne peut pas lui mentir ,
c'est donc ranucci lui même qui doit faire cette affirmation !
On peut en conclure que les aubert ont affirmés qu'ils ont vus le véhicule a l’arrêt a un endroit qui ne correspond pas a celui ou se situe le scène de crime mais qui est asser explicite dans leurs déclarations pour être sur qu'il ne s'agit pas de la scène de crime !
Voilà le gros problème de la déclaration des aubert qui devient un énorme double probléme pour alesandra,
il n'est pas sur qu'ils pourront formellement reconnaître ranucci et l'endroit ou ils ont vus le véhicule arrêter n'est pas celui ou l'ont a découvert le cadavre de la petite malheureuse !
Voilà pourquoi en faisant venir les aubert il joue un quitte ou double !
Car pour envoyer ranucci devant les assisses il faut qu'au moins un de ses deux points soit déclarer formel par les témoins,
en effet si les témoins affirment ne pas pouvoir reconnaître formellement l'inculpé mais qu'ils reconnaissent formellement l'endroit ou ils ont vus le véhicule de celui-ci arrêter , que cet endroit corresponde a l'endroit de la découverte du corps et qu'ils ont vus un homme sortir du  véhicule avec une enfant et bien cela suffira probablement a la juge pour le faire renvoyer devant les assisses,
le faire condamner ça c'est un autre problème mais le renvoyer est a ce moment possible,
et bien a ce moment alesandra n'a en main aucunes des deux possibilités et la déclaration des aubert lui pose de sérieux problèmes ,
il suffit de se rendre a la fin de l'audition de ranucci pour comprendre a quel point la déclaration des aubert met mal a l'aise celle-ci,
si = sur interrogation !
Il s'agit de la dernière question posé a ranucci lors de son audition ce qui prouve que ce point est extrêmement important pour les enquêteurs a ce moment !
La question prouve aussi que les aubert ont vus le véhicule a un autre endroit que la scène de crime,
voici la réponse qui clos ce texte,
cit : »au cour de ma fuite,je suis allé directement a la galerie ou j'ai été enlisé,je ne me suis pas arrêté ailleurs, hormis le court instant pendant lequel j'ai ouvert la barrière, »


Haut
   
Message non luMessage posté... : 16 sept. 2016, 01:01 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2015, 10:28
Messages : 690
Le 5 juin au soir , alors que C Ranucci est appréhendé et roule vers Marseille , le commissaire Cubaynes donne une interview à jean Noel Tassez de La Marseillaise ;

extrait du livre de G Perrault ""l'ombre de Christian Ranucci "" pages 84/85

Question de JN Tassez :""A t'il avoué ?"

Réponse Cubaynes : "il reconnaît la tentative de fuite ,mais nie ètre à l'origine de l'enlèvement .Dès son arrivée cette nuit à l'évéché , nous commencerons à l'interroger .Toutefois à partir du moment où il reconnaît avoir pris la fuite , le reste coule de source ..."

Question JN T : " Son signalement correspond -il à celui donné par Jean , le frère de Marie Dolores , et seul témoin du rapt ? "

Réponse du com. C : " Oui , assez précisément . Mais nous avons peut ètre d'autres témoins . Ainsi ,il y a 1 mois ( le mois dernier, Mai ) , deux fillettes étaient l'objet de tentative d'enlèvement à Marseille . Le signalement qu'elles donnèrent de l'individu qui les avait abordées correspond aussi , dans les grandes lignes à celui de Ranucci . Mais il y a : le motif choisi
était le même que pour Marie Dolores : le chien noir . Vous savez ceci vos tous les signalements . La correlation que l'on peut faire entre les deux affaires semble confirmer autre chose : l'assassin a agit avec préméditation .""

( Gilles P ) Le lendemain MATIN 6 juin , à l'évéché arrivent 9 témoins : Jean , Spinelli , Martel , Mattei , deux filles Alber.... , A Barrac...., Agnes Matté.. , Carole Barrac.. .

Franchement , je suis assez surprise , même très , que Cubaynes ne fasse pas allusion aux témoins principaux ( le couple A ) grace auxquels , non seulement , on retrouve le corps de la pauvre petite victime mais aussi qu'on arrète le suspect .

Disons qu'ils ont résolus l'affaire le 5 juin , MAIS , dans l'interview Cubaynes , pffff ,pas D'Aubert en vue .... curieux non ?
Cubaynes ne pouvait quand même pas ignorer l'existence de ces témoins ?
Même encore le matin du 6 ces Aubert ne semblent pas si précieux que cela , puisqu' arrivent des "témoins" mais toujours pas les Aubert . Curieux non ?
Je vais dans la même ligne que phidek : qu'ont-ils dit ces ""témoins Aubert "" le 5 juin aux policiers qui sont venus chez eux prendre leur audition (déposition) pour qu'ils n'arrivent qu'en dernier à l'évéché le 6 :?:

Le 5 juin au soir , les Aubert avaient-ils l'importance qu'on leur a donné par la suite :?:

Je suis d'acc avec phidek : La question se pose :!:


Haut
   
Message non luMessage posté... : 17 sept. 2016, 09:36 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1639
Clairement, pour Cubaynes, le soir du 5 juin l'affaire de l'enlèvement et du meurtre de la petite est résolue. Un suspect est livré sur un plateau par les gendarmes et selon toutes vraisemblances c'est le bon. Reste plus qu'à aller en prendre livraison à Nice où il sera à disposition au commissariat après un passage à la brigade pour interrogatoire au sujet de l'accident et du délit de fuite.
Les gendarmes ont appréhendé le jeune homme suite au signalement du couple de témoins: la voiture accidentée s'est arrêtée au bord de la route, son conducteur en est sorti avec un enfant avant de gravir le talus et de disparaître dans les fourrés. Le corps de la petite a été trouvé suite à ces indications; c'est très limpide.
Le commissaire connaît au moment de l'entretien les dénégations du jeune homme face aux gendarmes de Nice, ses premiers mensonges aussi concernant l'heure de l'accident et sa direction à ce moment....., mauvais points.
Il est probable qu'il sache déjà que le suspect n'a pas présenté d'alibi pour la matinée du 3: 'je me suis rendu chez mon père, mon cousin, un copain..., j'ai trainé les bars, dormi sur le port avant de prendre deux ou trois verres et de laisser un généreux pourboire', par exemple, autant d'alibis qui pouvaient le disculper pour un enlèvement en fin de matinée.
Maintenant Cubaynes, encore surpris et vexé par le comportement des gendarmes est bien obligé de faire 'bonne figure' devant le journaliste. Il ne va exprimer son amertume de voir les gendarmes récolter les lauriers de ce rapide succès alors que ses hommes pataugeaient dans la choucroute.
Les enquêteurs marseillais on recueilli différents témoignages, le commissaire, pressé de ne pas s'étendre sur le cafouillage des militaires, fait vite l'amalgame avec 'leur piste'.
Citation :
'Vous savez ceci vaut tous les signalements'

A ce propos il est curieux que reconnaissant tout, par la suite, le suspect ne saura pas dire si: 'chien noir' ou 'chat noir'.....
Alessandra mais aussi Perrault n'excluent pas une connexion entre le suspect niçois et cet 'homme au pull over-rouge', le satyre des cités... C'est tout à fait possible, surtout que le jeune homme ne dira jamais ce qu'il est venu faire à Marseille ni depuis quand il y était...,probablement dès le samedi...., non?


Haut
   
Message non luMessage posté... : 17 sept. 2016, 10:04 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1639
Télégramme:
Citation :
....
Après vérifications, il apparaît que le véhicule n'a fait l'objet d'aucune déclaration de vol ni à Nice ni à Marseille ce qui permet d'orienter les recherches avec plus de probabilités sur l'automobiliste en fuite. STOP ET FIN

Cubaynes
Citation :
".Toutefois à partir du moment où il reconnaît avoir pris la fuite , le reste coule de source ..."

Maril:
Citation :
Franchement , je suis assez surprise , même très , que Cubaynes ne fasse pas allusion aux témoins principaux ( le couple A ) grace auxquels , non seulement , on retrouve le corps de la pauvre petite victime mais aussi qu'on arrète le suspect .

Que penseriez-vous d'un enquêteur qui négligerait le plus probable à ce moment? La voiture est identifiée, son propriétaire était bien au volant au moment de l'accident......


Haut
   
Message non luMessage posté... : 18 sept. 2016, 01:13 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 05 sept. 2012, 10:20
Messages : 226
ce qui coule de source est a ce moment le plus probable mais nous savons maintenant que c'est probablement le plus improbable qui coule de source!


Haut
   
Message non luMessage posté... : 18 sept. 2016, 01:33 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2015, 10:28
Messages : 690
Réponse à Yargumo

Bon , les recherches sont entreprise sur le témoignage du couple .

Et si rien n'avait été trouvé ????

--------
Cubaynes le 5 au soir , évoque les témoins victimes (petites filles ) qui ont subits des attouchements ou tentative d'enlèvement
et ne parle pas du couple ,qui , sans eux pas d'affaire CRanucci ????? c'est quand même très étonnant !

ben disons que le : "du moment qu'il prend la fuite tout coule de source" me fais penser que Cubaynes n'a pas grand chose d'autre à dire concernant CR sur son comportement après l'accident !
Et que pas grand monde ,même personne , n'a dù voir CR s'enfuire ds les fourrés avec un enfant .


Haut
   
Message non luMessage posté... : 18 sept. 2016, 08:36 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1639
Citation :
et ne parle pas du couple ,qui , sans eux pas d'affaire CRanucci ????? c'est quand même très étonnant !

Citation :
Et que pas grand monde ,même personne , n'a dù voir CR s'enfuire ds les fourrés avec un enfant .

C'est tout le contraire, pour lui l'affaire est pliée .... par les gendarmes.
Et oui les témoins ont bien aperçu le conducteur s'enfuir dans les fourrés avec un enfant sinon pourquoi déplier un si important dispositif?
Il est probable, je le répète qu'au moins un de ces gendarmes ait recueilli dès le 3 ou le 4 le signalement de la présence d'un enfant.
En fait la grande interrogation est l'attitude des militaires le 5 après midi qui entreprennent les recherches sans en référer aux autorités judiciaires saisies de l'affaire d'enlèvement, au risque d'entrainer une annulation de leurs actes concernant la procédure ouverte. C'est au niveau du commandement du département des Bouches du Rhône que la décision a été prise d'effectuer l'opération en catimini. Vous vous rendez compte la Brigade de Recherches de Gendarmerie de Marseille est sur le coup.
Je ne sais pas si les policiers ont eu des explications convaincantes de la part des gendarmes à propos de cet 'imbroglio' en cette fin d'après-midi?
Citation :
Et si rien n'avait été trouvé ????

Le conducteur de la voiture devenait suspect et était interrogé; c'est aussi simple que cela.....
Ou les gendarmes continuaient à la jouer solo et fonçaient à Nice au moins pour l'accident et le délit de fuite ou plus vraisemblablement le Parquet était, finalement, prévenu et une opération plus respectueuse de la procédure est montée et ce sont des policiers munis d'une commission rogatoire qui se présentent à Nice.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 18 sept. 2016, 09:10 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2015, 10:28
Messages : 690
Pourquoi Cubaynes le 5 au soir , ne mentionne pas le couple ??

Même si l'affaire est "plié " . N'est -elle pas pliée Grace à EUX ????

Cubaynes parle bien de témoins "d'il y a 1 mois " alors
pourquoi ne dit -il pas tout simplement : nous savons qu'un couple a vu le suspect avec l'enfant à l'endroit même ou le corps de la petite victime a été retrouvé . Ces témoins arriveront demain pour identifier (ou reconnaître) le suspect . Leur témoignage a été précieux car ....... ect

C'était plus simple que de parler d'une affaire d'il y a un mois .
En plus , les policiers ne voudront PLUS faire de lien entre ces plusieurs affaires et celle de la petite victime du 3 juin .


Haut
   
Message non luMessage posté... : 18 sept. 2016, 10:03 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1639
A ce moment de l'affaire les Aubert sont les témoins des gendarmes, même si entendus par des policiers toulonnais dans la soirée; avant ou après cet entretien?
. Cubaynes ne connaît pas tous les tenants et aboutissants qui ont conduit à l'étrange attitude des gendarmes, il connaît juste ce que les militaires ont dit aux autorités judiciaires après la découverte du corps: "des témoins ont vu le conducteur s'enfuir dans la colline avec un enfant, des recherches entreprises.......etc."
Il ne va pas s'étendre sur un épisode qu'il maitrise mal, avouant, par exemple que la police était complètement hors-jeu, aux fraises, pendant que la gendarmerie beaucoup plus efficace œuvrait à la résolution de cette affaire..... Il préfère évoquer le (maigre) résultat des investigations policières des deux derniers jours.
Citation :
En plus , les policiers ne voudront PLUS faire de lien entre ces plusieurs affaires et celle de la petite victime du 3 juin .

C'est absolument contraire à la vérité pour la simple et bonne raison que les policiers dès 18 heures le 6 au soir n'ont plus la maitrise de l'enquête, c'est la Juge Di Marino qui va l'orienter. C'est elle qui ne va pas creuser le mobile de l'enlèvement, qui ne va pas élucider le mode opératoire du meurtre, qui ne va pas faire analyser la seringue trouvée dans la voiture, établir l'emploi du temps du suspect ce week-end là. Autant de manquements qui seront préjudiciables par la suite et empêchent encore aujourd'hui à une bonne compréhension de cette affaire.
Le condamné a maintenant beaucoup de défenseurs mais il ne faut pas oublier qu'à l'époque il s'est retrouvé seul face à la juge, abandonné par ses avocats. Même coupable ce gamin de vingt ans avait droit à une assistance légale. Cette présence aurait sans doute eu pour effet de monter un dossier moins 'pourri'.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 18 sept. 2016, 10:31 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2015, 10:28
Messages : 690
Les policiers étaient "aux fraises " :roll:
On rajoute le sucre est par dessus le marché ? :lol:


Pourquoi autant de "manquements" ,,, "d'erreur " ,,, "d'oublie" dans cette affaire ???

Quand on veut boucler le dossier avec un autant d'éléments cafouillés , forcément y a des manquements .


----
Je suis bien d'accord là , ses avocats , ont brillé par leur absence .
""Les absents ont toujours torts"" m???:


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 506 messages ]  Aller à la page Précédente 130 31 32 33 34

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com