Nous sommes le 19 févr. 2020, 15:20

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 149 messages ]  Aller à la page Précédente 16 7 8 9 10
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luPosté : 16 oct. 2006, 21:45 
Citation :
Citation :
croisement-lieux du crime: 588 m
Dans le Procês verbal de transport du 7 Juin il est indiqué qu'il y a 700 mêtres entre le carrefour et le lieu où on a retrouvé le corps de la victime
Ce n'est qu'une question de précision dans la mesure. Comment a-t-elle était faite à  l'époque? Sûrement pas avec un double décamêtre, le chiffre ne serait pas aussi rond. J'opterais plutôt pour le compteur journalier d'un véhicule qui ne donnait que le chiffre des centaines.

Maintenant, le croisement, je sais où il est.
Le lieu où l'on a retrouvé le corps, je crois savoir aussi. Je l'ai déterminé à  partir des photos de l'époque et corroboré, par le plan de gendarmerie.

Ces deux points, je sais les positionner sur une vue aérienne de Google. Aprês, c'est un jeu d'enfant de déterminer la distance qui sépare ces deux points avec l'outil approprié.
Attention, ce n'est pas la distance "à  vol d'oiseau", mais bien la distance réelle puisque l'outil de mesure de google utilisé en mode "trajet" permet de placer autant de point que l'on veut entre les deux extrêmes. On peut donc mettre un point pour chaque virage et on a ainsi une mesure três précise. Google calcule à  partir des coordonnées GPS.

Au fait, c'était quoi la question..............


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 16 oct. 2006, 23:28 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
Comment savons nous que le point dessiné sur la carte d'étatmajor représente l'empreinte du sabot ?

_________________
L'adn du sang se trouvant sur le pantalon bleu doit être analysé et comparé avec celui de Mme Mathon, c'est notre exigence pour connaître la vérité.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 oct. 2006, 09:53 
Cela ne peut être que ça. Si on regarde cette portion de route sur le plan de gendarmerie il n’y a que deux points représentés. Je pars du principe que les gendarmes n’ont représenté que des choses dont ils sont absolument sûrs, des choses qu’ils ont constatées. On exclue ainsi la position des véhicules, qu'ils auraient d'ailleurs représenté sur la route.

Le point le plus gros désigne l'emplacement du corps. Cela me semble évident.

L’autre point ne peut représenter le sabot. D’abord, il aurait été placé plus prês du corps et non pas au bord de la route. Ensuite, pourquoi indiqué la place de ce scellé et ne pas indiquer celle des autres (les pierres, la branche).

L'idéal aurait été que le Capitaine Gras confirme, mais quand JPasc lui pose question à  propos de l'empreinte et du plan, il ne se rappelle plus. A l'évidence, la question le dérange. Pourtant, le moulage de l'empreinte n'a pas suivi les autres scellés et cette décision, c'est bien lui qui l'a prise, puisqu'il avait autorité sur le terrain. Cela, il ne peut l'avoir oublié.

Voilà  un point sur lequel Mme Mathon et ses avocats doivent demander explications.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 oct. 2006, 10:08 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
L'empreinte de sabot est bien trop haute en effet, la voiture de Christian Ranucci ne pouvait être garée à  cet endroit.

Le plus extraordinaire c'est que le trajet que cela dessine est en accord avec ce que je pense de la fuite de l'enfant. Elle a traversé la route en biais et elle venait pour moi de l'autre côté de la route. Mais pour traverser depuis le chemin de la Doria, on est obligé de passer par des chemins qui débouchent plus prês du virage, au-dessus du pin parasol.

_________________
L'adn du sang se trouvant sur le pantalon bleu doit être analysé et comparé avec celui de Mme Mathon, c'est notre exigence pour connaître la vérité.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 oct. 2006, 11:01 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 janv. 2006, 17:10
Messages : 1863
Citation :
L'empreinte de sabot est bien trop haute en effet, la voiture de Christian Ranucci ne pouvait être garée à  cet endroit.

Le plus extraordinaire c'est que le trajet que cela dessine est en accord avec ce que je pense de la fuite de l'enfant. Elle a traversé la route en biais et elle venait pour moi de l'autre côté de la route. Mais pour traverser depuis le chemin de la Doria, on est obligé de passer par des chemins qui débouchent plus prês du virage, au-dessus du pin parasol.


est-ce que cela pourrait signifier que l'homme que les Aubert ont vu s'enfuir dans les fourrets était beaucoup plus éloigné de la 304 qu'ils l'ont prétendu ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 oct. 2006, 11:44 
Citation :
Citation :
L'empreinte de sabot est bien trop haute en effet, la voiture de Christian Ranucci ne pouvait être garée à  cet endroit.

Le plus extraordinaire c'est que le trajet que cela dessine est en accord avec ce que je pense de la fuite de l'enfant. Elle a traversé la route en biais et elle venait pour moi de l'autre côté de la route. Mais pour traverser depuis le chemin de la Doria, on est obligé de passer par des chemins qui débouchent plus prês du virage, au-dessus du pin parasol.


est-ce que cela pourrait signifier que l'homme que les Aubert ont vu s'enfuir dans les fourrets était beaucoup plus éloigné de la 304 qu'ils l'ont prétendu ?
A mon avis, si la petite est sortie du chemin de la Doria, elle a du courir en direction de la voiture qui était stationnée, s'en rapprocher et être rattrapée sêchement par le ravisseur qui a pu s'enfuir dans les fourrés.

C'est la scêne décrite par les Aubert à  la gendarmerie le 5 juin.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 oct. 2006, 12:13 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 22:13
Messages : 3531
Ca n'apportera rien à  la discussion en cours, mais je vous voulais dire que j'ai toujours trouvé que cette fuite, si elle s'est bien produite, était sans doute la partie la plus atroce du calvaire de la malheureuse fillette.
Bien sûr elle a été sauvagement et lâchement assassinée, mais imaginer cette fillette complêtement affrayée qui parvient à  échapper à  son bourreau, qui entrevoit l'espoir d'être sauvée si une voiture est bien stationnée là  et qui malheureusement se fait rattraper par l'assassin, et bien c'est vraiment horrible.
Et le pire c'est de penser qu'il eut suffit que les Aubert arrivent un peu plus tôt ou, qui sait, s'il est innocent, Ranucci un peu plus tard (et je ne veux sincêrement choquer personne en disant ça) ou encore n'importe qui au bon moment, pour que l'enfant soit sauvée.
Malheureusement, on ne refera pas l'histoire.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 oct. 2006, 12:23 
L'empreinte du sabot est de l'autre côté du fossé. Si elle est poursuivie, elle vient de sauter le fossé, elle ne va pas revenir sur la route.

Nous n'avons rien pour supposer qu'au moment où la fillette laisse l'empreinte du sabot, il y a une centaine de mêtres plus loin, une voiture arrêtée.

Les Aubert n'ont jamais vu courir un homme en direction de la voiture arrêtée. Ils ont vu un homme sur le côté gauche de la voiture, et ils ont pu croire qu'il venait d'en descendre. Puis, ils l'ont vu passé sur le devant de la voiture etc. etc...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 oct. 2006, 12:46 
Citation :
L'empreinte du sabot est de l'autre côté du fossé. Si elle est poursuivie, elle vient de sauter le fossé, elle ne va pas revenir sur la route.

Nous n'avons rien pour supposer qu'au moment où la fillette laisse l'empreinte du sabot, il y a une centaine de mêtres plus loin, une voiture arrêtée.

Les Aubert n'ont jamais vu courir un homme en direction de la voiture arrêtée. Ils ont vu un homme sur le côté gauche de la voiture, et ils ont pu croire qu'il venait d'en descendre. Puis, ils l'ont vu passé sur le devant de la voiture etc. etc...
Bernard,

Je ne sais pas si l'empreinte de sabot est bien celle qui est indiquée sur le plan de gendarmerie.

C'est possible.

J'ai appelé la production de M6 hier et leur ai envoyé un email pour leur demander l'origine du document qu'ils ont diffusé lors du reportage.

A propos du témoignage des Aubert, Je faisais référence à  ce qu'ils ont déclaré à  la gendarmerie le 5 juin. Ils ont juste vu une voiture stationnée à  env 100 mêtres à  la sortie du virage et un type gravir le remblai et disparaitre dans les fourrés en transportant un paquet assez volumineux.
Il n'est pas question d'un homme derriêre une petite fille.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 oct. 2006, 13:51 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 janv. 2006, 17:10
Messages : 1863
Citation :
L'empreinte du sabot est de l'autre côté du fossé. Si elle est poursuivie, elle vient de sauter le fossé, elle ne va pas revenir sur la route..
C'est là  où ça n'est pas logique. Pourquoi la petite Marie, aprês avoir parcouru une certaine distance sur un terrain scabreux pour échapper à  son bourreau décide-t-elle de retourner dans le même style de terrain au lieux de courir sur la route.( suivant l'hypothêse gihel)


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 oct. 2006, 13:55 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 12 août 2006, 13:18
Messages : 1509
Citation :
Citation :
L'empreinte du sabot est de l'autre côté du fossé. Si elle est poursuivie, elle vient de sauter le fossé, elle ne va pas revenir sur la route..
C'est là  où ça n'est pas logique. Pourquoi la petite Marie, aprês avoir parcouru une certaine distance sur un terrain scabreux pour échapper à  son bourreau décide-t-elle de retourner dans le même style de terrain au lieux de courir sur la route.( suivant l'hypothêse gihel)
par ce qu elle fait 1m22 et qu elle peut facilement se cacher ds les fourrets..alors que sur la route elle est a decouvert...sa premiere preocupation est de se cacher...

tant qu elle ne traverse pas la route, elle veut juste courrir et s echapper, mais voila la route la rend visible, elle veut se cacher...

je penses etre pres de se que penses gihel


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 oct. 2006, 19:00 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 26 janv. 2006, 17:20
Messages : 3096
Localisation : Normandie
Citation :
Comment savons nous que le point dessiné sur la carte d'étatmajor représente l'empreinte du sabot ?
Citation :
Cela ne peut être que ça. Si on regarde cette portion de route sur le plan de gendarmerie il n’y a que deux points représentés. Je pars du principe que les gendarmes n’ont représenté que des choses dont ils sont absolument sûrs, des choses qu’ils ont constatées. On exclue ainsi la position des véhicules, qu'ils auraient d'ailleurs représenté sur la route.
Pourquoi sur la route ? La 304 était sur le bas côté. De toute façon, ce plan n'est pas três précis, en réalité, et je ne pense pas qu'on puisse en déduire des emplacements au mêtre prês.

Il y a trois flêches sur la gauche, qui mênent à  trois points : voiture/galerie, couteau/fumier et... ??? La flêche la plus à  gauche m'intrigue. C'est peut-être la bifurcation vers la galerie.

De toute évidence, il faudrait avoir le plan en entier pour pouvoir tirer des conclusions. Ces cinq flêches mênent à  des explications.

Vous situez les points par photo satellite, au mêtre prês. Les gendarmes qui ont fait ce plan, eux, ont fait dans l'à  peu prês, d'aprês moi.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 oct. 2006, 20:39 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 21:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
De l'à  peu prês, des approximations, des estimations, des imprécisions, des fautes de frappe, des heures de PV qui ne correspondent pas, des étourderies, .....

Quelle enquête !

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 16 nov. 2006, 19:50 
Dans son livre (page 61) JF Le Forsonney parle de la reconstitution:
Citation :
On a alors escaladé la colline, et perdu plusieurs minutes à se mettre d'accord sur l'endroit où avait été retrouvée la chaussure droite.
Pourquoi cette discussion?, pourquoi "se mettre d'accord"?

Ce sabot a été trouvé par les gendarmes, et ils ont bien du noter la position dans un PV.
Le jour de la reconstitution, c'est aux gendarmes qu'il incombe de repositionner le sabot par rapport aux indications du PV.
Qui à ce moment là, peut contester la position du sabot?


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 149 messages ]  Aller à la page Précédente 16 7 8 9 10

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com