Nous sommes le 14 déc. 2018, 13:27

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 89 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 6 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luPosté : 19 janv. 2006, 20:41 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 05:45
Messages : 4412
Localisation : Paris
Citation :
Et qui a vu la plupart des elements que les innocentistes rabachent inlassablement?
- vous savez a quelle heure est décédée la petite ?
- vous savez si les taches de sang DESSECHEES sur le pantalon n'étaient pas plus anciennes?
- vous savez si la terre qui tachait ce pantalon venait bien de la champignonnière ou du lieu du crime?
- ......
On ne pose bien sur que les questions qui pouvaient recevoir une réponse en 74. On ne parle pas d'ADN...


Rabacher qu'on n'a jamais répondu à des questions essentielles vaut bien persister à affirmer des certitudes qui n'en sont pas...

Vous devriez regarder les débats de la commission parlementaire sur les dysfonctionnements de la justice...

Tout ce que l'on dénonce ici sur l'enquete, l'instruction, l'accusation, le procès, est dénoncé par les acquittés d'Outreau en ce qui les concderne et par leurs avocats pour l'affaire d'outreau mais aussi pour le fonctionnement habituel de la justice.

Le fils Legrand raconte que lorsqu'il était en cellule de garde à vue, un policier est entré sans lui dire un mot, l'a giflé puis est ressorti... D'autres racontent comment le juge modifiait leur déposition en la dictant au greffier... etc... etc...

Une avocate ce matin dénonçait l'inhumanité de la justice.

Alors, s'il vous plait, laissez rabacher ceux qui refusent d'accepter en l'état qu'on ait effectivement démontré que ranucci fut coupable.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 19 janv. 2006, 22:10 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 22:53
Messages : 5704
Citation :
huit points c'est tres peu mais onze points c'est enorme.
Huit sur onze ce n'est pas grand chose.
CR etait innocent,il ne se souvenait meme que faire des pique nique dans le fumier avec une famille invisible c'est bizarre,ni que les mains toutes ecorchées correspondaient avec la dissimulation du corps,ni que la victime a recu quasiment le meme type de blessures que sa propre mere et ce avec exactement la meme arme.
Sur quels documents vous basez vous pour affirmer cela?
vous seriez assez aimable de nous dévoiler vos sources...
Ce n'est pas la première fois que vous eluder lorsqu'on vous demande de fournir des preuves...
Avancer sans aucune preuve ce genre de propos revient à ne rien dire.

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk
Membre du conseil de l'ordre des marabouts de la forêt sacrée en Afrique de l'Ouest


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 19 juin 2006, 05:40 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Bonjour

A propos d'empreintes :

* a-t-on relevé les empreintes digitales qui auraient pu se trouver sur les parties dénudées du corps de l'enfant (jambes, bras, chevilles à  (si son meurtrier l'a déplac?e, il l'a forcément touch?e)

* a-t-on relevé les empreintes digitales qui auraient pu se trouver sur les vétements de l'enfant ?

Amicalement

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 19 juin 2006, 05:43 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Et à  propos des vétements de l'enfant, ceux-ci ont-ils été conservés ?

Si oui, il faudrait les soumettre eux également à  des analyses ADN pour éventuellement trouver des traces de son meurtrier.

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message : Empreintes - traces de sang
Message non luPosté : 02 août 2006, 12:08 
Si les questions que je pose ont déjà été abondamment traitées sur ce forum, je vous prie de m'en excuser. Je n'interviens que depuis peu sur ce forum.

Est-il pensable que, si MD est montée dans le coupé Peugeot, aucune empreinte d'elle n'ait été relevée dans la voiture ? Si c'est parce que CR
(coupable) a nettoyé à fond l'intérieur de la voiture, on peut s'étonner alors qu'il n'ait pas songé également à faire disparaître le pantalon alors qu'il avait 2 jours pour le faire.
Et s'il n'a rien nettoyé du tout (innocent, amnésique du crime ou complètement inconscient), y-a-t'il une chance pour que la présence de l'enfant ne laisse aucune trace ?

Je me demande également comment (s'il est coupable) il a pu reprendre place dans la voiture après le meurtre sans que le pantalon imbibé de sang de l'extérieur (par apposition si l'on en croit le Dr Vuillet) n'ait laissé quelques traces, même minimes. Et les chaussures ? J'ai du mal à imaginer que le pantalon ai pu être taché sans qu'au moins une des chaussures n'ait été ne serait-ce qu'un peu éclaboussée. Les chaussures auraient également dû laisser des traces de sang sur le sol de la voiture. Et je m'étonne d'ailleurs qu'on n'ait jamais parlé des chaussures, ni pour dire qu'elles étaient tachées ni pour dire qu'elles ne l'étaient pas. Ont-elles seulement été examinées ?

Danou


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 04 août 2006, 01:12 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Vous mettez le doigt sur les incohérences de l'accusation.

Voyez, c'est vrai qu'on peut considérer que dans ce dossier j'ai fini par prendre parti, mais, vous comprenez, pour que l'accusation tienne, il faut au moins qu'elle ait un peu de cohérence. Sans cohérence, ce n'est pas possible.

Donc si on ne trouve pas une seule goutte de sang dans la voiture, c'est qu'il a eu le temps de sécher. Donc cela signifis que si l'assassin est monté dans la voiture, c'est qu'il s'était changé et qu'il avait eu le temps de se nettoyer. Donc ce ne peut pas être matériellement Ranucci qui en moins d'une demi heure est censé tuer une gamine, la cacher sous des argeras piquants, donc couper lesdits branchages, se changer, se nettoyer, et décamper avec la voiture.

Tout cela en vingt minutes pour un assassin qui est censé avoir agi sous le coup de l'émotion et de la peur. Eh ben, si c'est cela l'accusation, non ça ne marche pas.

Donc l'assassin, s'il monte dans la voiture, c'est après un certain temps.

Et si on considère que ce n'est pas Ranucci, c'est possible puisque l'enlèvement a lieu à 11h, que l'assassin ne s'est vraisemblablement pas arrêté et donc qu'il était sur les lieux à 11h30. L'accident de Ranucci a lieu vers 12h15. Donc là c'est possible.

Mais si on veut imaginer que le meurtre a lieu aussitôt après l'accident, à 12h15, que Martinez repasse sur les lieux sans rien voir (donc la peugeot est partie depuis un certain temps) à 12h45 grand maximum. On voit bien qu'il y a un problèpme tout simple de timing.

_________________
L'adn du sang se trouvant sur le pantalon bleu doit être analysé et comparé avec celui de Mme Mathon, c'est notre exigence pour connaître la vérité.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 04 août 2006, 07:01 
Votre solution miracle apporte elle aussi certaines incoherence Gihel.
Pourquoi l'homme au pull over-rouge qui a deja assassiné la petite et qui est bien caché par la vegetation decide-t-il de venir voir qui conduit la 304 garee en contrebas?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 04 août 2006, 07:37 
Citation :
Vous mettez le doigt sur les incohérences de l'accusation.

Voyez, c'est vrai qu'on peut considérer que dans ce dossier j'ai fini par prendre parti, mais, vous comprenez, pour que l'accusation tienne, il faut au moins qu'elle ait un peu de cohérence. Sans cohérence, ce n'est pas possible.

Donc si on ne trouve pas une seule goutte de sang dans la voiture, c'est qu'il a eu le temps de sécher. Donc cela signifis que si l'assassin est monté dans la voiture, c'est qu'il s'était changé et qu'il avait eu le temps de se nettoyer. Donc ce ne peut pas être matériellement Ranucci qui en moins d'une demi heure est censé tuer une gamine, la cacher sous des argeras piquants, donc couper lesdits branchages, se changer, se nettoyer, et décamper avec la voiture.

Tout cela en vingt minutes pour un assassin qui est censé avoir agi sous le coup de l'émotion et de la peur. Eh ben, si c'est cela l'accusation, non ça ne marche pas.

Donc l'assassin, s'il monte dans la voiture, c'est après un certain temps.

Et si on considère que ce n'est pas Ranucci, c'est possible puisque l'enlèvement a lieu à 11h, que l'assassin ne s'est vraisemblablement pas arrêté et donc qu'il était sur les lieux à 11h30. L'accident de Ranucci a lieu vers 12h15. Donc là c'est possible.

Mais si on veut imaginer que le meurtre a lieu aussitôt après l'accident, à 12h15, que Martinez repasse sur les lieux sans rien voir (donc la peugeot est partie depuis un certain temps) à 12h45 grand maximum. On voit bien qu'il y a un problèpme tout simple de timing.

Evidemment que la thèse de l'accusation comprend des incohérences. Et ce sont bien ces incohérences qui font que je ne peux pas non plus me ranger résolument parmi les culpabilistes.

En soi, l'explication que vous donnez se tient , mais elle ne me convainc pas malgré tout parce qu'elle suppose, à la base, qu'un assassin qui n'est pas Ranucci soit redescendu du lieu du meurtre pour voir qui se trouvait dans cette Peugeot et ait donc choisi de s'attarder sur les lieux, de monter dans la voiture, de faire toute une mise en scène, de multiplier les risques de se faire repérer, etc., au lieu de quitter les lieux le plus vite possible. Je l'ai déjà exprimé plusieurs fois : chez-moi, cette thèse ne passe pas. Je maintiens qu'il s'agit d'un scénario de roman policier. C'est une construction d'avocat de la défense (et Gilles Perrault a une formation d'avocat, ne l'oublions pas).

Amicalement.

Danou


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 04 août 2006, 07:40 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 janv. 2006, 16:10
Messages : 1863
Citation :
Vous mettez le doigt sur les incohérences de l'accusation.

Voyez, c'est vrai qu'on peut considérer que dans ce dossier j'ai fini par prendre parti, mais, vous comprenez, pour que l'accusation tienne, il faut au moins qu'elle ait un peu de cohérence. Sans cohérence, ce n'est pas possible.

Donc si on ne trouve pas une seule goutte de sang dans la voiture, c'est qu'il a eu le temps de sécher. Donc cela signifis que si l'assassin est monté dans la voiture, c'est qu'il s'était changé et qu'il avait eu le temps de se nettoyer. Donc ce ne peut pas être matériellement Ranucci qui en moins d'une demi heure est censé tuer une gamine, la cacher sous des argeras piquants, donc couper lesdits branchages, se changer, se nettoyer, et décamper avec la voiture.

Tout cela en vingt minutes pour un assassin qui est censé avoir agi sous le coup de l'émotion et de la peur. Eh ben, si c'est cela l'accusation, non ça ne marche pas.

Donc l'assassin, s'il monte dans la voiture, c'est après un certain temps.

Et si on considère que ce n'est pas Ranucci, c'est possible puisque l'enlèvement a lieu à 11h, que l'assassin ne s'est vraisemblablement pas arrêté et donc qu'il était sur les lieux à 11h30. L'accident de Ranucci a lieu vers 12h15. Donc là c'est possible.

Mais si on veut imaginer que le meurtre a lieu aussitôt après l'accident, à 12h15, que Martinez repasse sur les lieux sans rien voir (donc la peugeot est partie depuis un certain temps) à 12h45 grand maximum. On voit bien qu'il y a un problèpme tout simple de timing.
d'apres le dernier témoignage de mr martinez il serait passé devant Lieu du crime 3/4heur apres l'accident


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 04 août 2006, 13:13 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 26 janv. 2006, 16:20
Messages : 3096
Localisation : Normandie
Citation :
d'apres le dernier témoignage de mr martinez il serait passé devant Lieu du crime 3/4heur apres l'accident
30 ou 45 minutes, de toute façon, je trouve ça suffisant. Désolé si certains trouvent qu'on ne peut rien faire en 30 minutes. Je suis sûr qu'il était possible de tout faire en moins de temps que ça.

Je crois aussi que la théorie de l'assassin qui perd du temps sur les lieux pour pouvoir faire accuser Ranucci n'a pas de sens.

Antoroma avait avancé cette idée pour la contrer : l'assassin dépose le corps de la petite sur la capot de la 304 de Ranucci endormi, et glisse le couteau dans la boîte à gants.

Quant à moi, j'avais trouvé encore plus simple : l'assassin retire les clés du contact et part avec ; ça prend cinq secondes. Ranucci, endormi pour encore quelque temps, est coincé à quelques dizaines de mètres du corps. Après, il suffit d'appeler les gendarmes d'une cabine pour les envoyer sur les lieux immédiatement.

C'est tout de même plus simple que d'aller embourber la 304 dans une galerie à des centaines de mètres de là. Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple sans se faire repérer ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 04 août 2006, 15:49 
Citation :
30 ou 45 minutes, de toute façon, je trouve ça suffisant. Désolé si certains trouvent qu'on ne peut rien faire en 30 minutes. Je suis sûr qu'il était possible de tout faire en moins de temps que ça.
Martinez dit qu'il est allé sur la RN 8bis 30 à 45 minutes après l'accident et qu'il n'a plus vu la 304. Mais jusqu'où est-il allé sur la nationale ? Nous n'en savons rien. Peut être qu'il n'est pas allé assez loin. Peut être aussi que pour regagner Greasques, il a emprunté la D46a, celle qui passe derrière la champignonnière. Dans ce cas et seulement dans ce cas nous avons la certitude que 30 à 45 minutes après l'accident, la 304 n'était plus sur la nationale.

Mais cela ne veut pas dire qu'elle y est restée un temps aussi long. Dès le départ des Aubert, Ranucci a pu revenir dans sa voiture et repartir pour s'engager dans le chemin qui mène à la champignonnière.

Je ne crois pas que Ranucci se soit endormi ou ai perdu connaissance, au bord de la nationale. Devant le lieutenant Darmangeat de la gendarmerie de Nice, alors qu'il n'est interrogé que pour le délit de fuite, Ranucci a déclaré:
"Par contre, je me souviens bien de l'endroit où je me suis arrêté pour réparer. Comme l'aile avait été enfoncée, le pneu frottait sur la carrosserie. C'était à peu près un kilomètre après l'accident. J'ai stoppé la voiture sur le bord de la route. A cet endroit, sur la droite, il y avait un chemin fermé par une barrière que j'ai relevée. J'ai encore roulé quelques centaines de mètres avant de m'arrêter et là, j'ai pu réparer.

C'est bien lui qui parle de la barrière et qu'il l'a relevée.

Il a déclaré aussi:
"- C'est seulement au moment de repartir que je me suis rendu compte que j'étais embourbé. J'étais comme au fond d'un trou. Heureusement, il y avait là des gens qui m'ont aidé à dégager ma voiture. C'étaient des Nord-Africains. Après, ils m'ont même offert une tasse de boisson chaude avec du citron. Je suis reparti de là vers 18 heures et je suis rentré à Nice directement. "

Là, alors qu'il n'est question que de l'accident, il évoque son passage à la champignonnière. Cela n'a pas de sens avec un Ranucci coupable et qui aurait caché là, un couteau ensanglanté.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 04 août 2006, 16:23 
salut Bernard,

"Je ne crois pas que Ranucci se soit endormi ou ai perdu connaissance, au bord de la nationale. Devant le lieutenant Darmangeat de la gendarmerie de Nice, alors qu'il n'est interrogé que pour le délit de fuite, Ranucci a déclaré:
"Par contre, je me souviens bien de l'endroit où je me suis arrêté pour réparer. Comme l'aile avait été enfoncée, le pneu frottait sur la carrosserie. C'était à peu près un kilomètre après l'accident. J'ai stoppé la voiture sur le bord de la route. A cet endroit, sur la droite, il y avait un chemin fermé par une barrière que j'ai relevée. J'ai encore roulé quelques centaines de mètres avant de m'arrêter et là, j'ai pu réparer."

J'ai lu aussi cette déclaration de Ranucci à la gendarmerie de Nice et elle peut effectivement laisser penser qu'il ne s'est jamais évanoui.

On va nous rétorquer, mais alors pourquoi n'a t-il pas pris l'entrée de la 1ere champignonnière ?

N'aurait il pas vu cette entrée ? ou bien peut-être la trouvait il trop évidente et pensait que l'on pourrait le retrouver facilement ?

Pourtant il ne se sentait pas poursuivi.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 04 août 2006, 22:03 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Citation :
Votre solution miracle apporte elle aussi certaines incohérences Gihel.
Pourquoi l'homme au pull-over rouge qui a deja assassiné la petite et qui est bien caché par la vegetation decide-t-il de venir voir qui conduit la 304 garee en contrebas?
Eh bien Pourquoi à votre avis ? Ce n'est pas une impossibilité matérielle.

Je parle moi d'une impossibilité matérielle du fait que l'accident a lieu à 12h15 et que Martinez est à Gréasque à 13h15 en train de remplir un PV à la gendarmerie.

Du coup comme à la gendarmerie on attend nécessairement. Et qu'on ne remplit pas le Pv aussitôt qu'on est en face du gendarme, cela veut dire que Martinez est passé devant les lieux du crime vers 12h45 au plus tard.

Eh bien c'est bien trop court pour que Ranucci ait eu le temps :

- de tuer la gamine par inadvertance et panique
- de décider de cacher son corps
- de trouver des gants pour saisir de l'argeras à pleines mains
- de couper des branches des dits argeras
- de recouvrir le corps
- de se changer et de se nettoyer
- de remonter dans la voiture sans y laisser une goutte de sang
- de décarrer la voiture...

Voilà le problème qui est posé à l'accusation.

Maintenant pourquoi l'homme redescend-il vers la voiture, peut-être en savez-vous plus que moi à ce sujet.

Sans doute parce qu'il est inquiét du fait qu'on pourrait trouver le corps qui est mal caché à vingt ou trente mètres de là. Et qu'il se pose des questions sur le fait que personne ne sort de la voiture et surtout, qu'il est sacrément entreprenant.

Mais vous ne me parlez pas là d'une impossibilité matérielle. Alors que l'accusation est confronté elle à des impossibilités matérielles et à des contradictions physique majeures.

C'est toute la différence.

_________________
L'adn du sang se trouvant sur le pantalon bleu doit être analysé et comparé avec celui de Mme Mathon, c'est notre exigence pour connaître la vérité.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 04 août 2006, 22:06 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Citation :
d'apres le dernier témoignage de mr martinez il serait passé devant Lieu du crime 3/4heur apres l'accident
Ah ben c'est nouveau ça, comme beaucoup de ce qu'il dit trente ans après les faits.

Mais le problème c'est qu'il vaudrait mieux qu'il nous explique combien de temps il a attendu à la gendarmerie. Et comment il se fait qu'il a mis tant de temps à réparer sa voiture, alors qu'il a trouvé des outils dans le pavillon jouxtant le croisement de la Pomme.

En réalité je dis moi qu'il n'a pas pu passer devant le lieu du crime trois quart d'heure aprsè. Une demi heure tout au plus. Et c'est notoirement insuffisant pour prêter à ranucci tout ce qu'on veut lui coller sur le dos.

_________________
L'adn du sang se trouvant sur le pantalon bleu doit être analysé et comparé avec celui de Mme Mathon, c'est notre exigence pour connaître la vérité.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 04 août 2006, 22:17 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Citation :
30 ou 45 minutes, de toute façon, je trouve ça suffisant. Désolé si certains trouvent qu'on ne peut rien faire en 30 minutes. Je suis sûr qu'il était possible de tout faire en moins de temps que ça.
Oui dans les films de Mac Sennet, quand on les passe en accéléré, sans doute. Mais sinon vous n'êtes pas exigeant quant au timing.

Surtout qu'on nous dit que Ranucci a donné 15 coups de couteau non pas par rage mais par délire momentané.

Je suis désolé, si c'est un délire momentané, alors il faut un moment pour reprendre ses esprits et on fout plein de sang dans la voiture. Donc non, si vous croyez qu'on peut de sang froid se nettoyer aussitôt après un meurtre d'une telle violence et faire tout ce qu'on lui prête, ben moi je ne marche pas.
Citation :
Je crois aussi que la théorie de l'assassin qui perd du temps sur les lieux pour pouvoir faire accuser Ranucci n'a pas de sens.

Antoroma avait avancé cette idée pour la contrer : l'assassin dépose le corps de la petite sur la capot de la 304 de Ranucci endormi, et glisse le couteau dans la boîte à gants.
Mais tout cela est inepte si on y réfléchit, je suis désolé d'être un peu direct.

Qui vous dit que l'assassin veut faire accuser Ranucci ? Personne, c'est une connerie.
Je suis désolé mais à mon avis, il a, quoi qu'on puisse en dire, l'esprit beaucoup moins tordu que Viala, Di Marino ou Alessandra, même s'il est visiblement psychopathe grave.

Son problème est bien plus simple : une voiture s'est garée à trente mètres tout au plus de l'endroit où il vient de cacher (très mal) le corps de la gamine qu'il a saignée une demi heure plus tôt.

Donc son problème c'est surtout que la bagnole ne reste surtout pas là. C'est comme si vous mettiez une bouée flottante à l'endroit où vous avez mis vos torpilles, c'est du même ordre.

Notre problème n'est pas là. Le problème, c'est de savoir ce qu'il avait à faire dans la galerie de la champignonnière pour y conduire la voiture de Ranucci. Mais la faire décarrer, il y a une raison toute con : elle fait signal et donc elle ne peut pas rester là.
Citation :
Quant à moi, j'avais trouvé encore plus simple : l'assassin retire les clés du contact et part avec ; ça prend cinq secondes. Ranucci, endormi pour encore quelque temps, est coincé à quelques dizaines de mètres du corps. Après, il suffit d'appeler les gendarmes d'une cabine pour les envoyer sur les lieux immédiatement.

C'est tout de même plus simple que d'aller embourber la 304 dans une galerie à des centaines de mètres de là. Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple sans se faire repérer ?
Ben excusez moi, mais si vous cachez un corps ce n'est pas pour prévenir cinq secondes après qu'il faut y venir, ce me semble un peu incohérent pour le coup. Non la solution c'est de faire décarrer la voiture pour donner à personne l'idée de venir fouiller dans le coin.

_________________
L'adn du sang se trouvant sur le pantalon bleu doit être analysé et comparé avec celui de Mme Mathon, c'est notre exigence pour connaître la vérité.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 89 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 6 Suivante

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com