Nous sommes le 14 déc. 2018, 13:24

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 89 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 6
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luPosté : 14 avr. 2010, 21:03 
aucune empreinte de la fillette dans la 304 ; aucune empreinte relevé sur le couteau ....

Eugene Spinelli ne reconnait pas Ranucci ( de + il a vu le ravisseur monté dans une simca ) , meme chose pour le petit Jean Rambla

Mr Martinez ?? il a eu un simple accrochage avec Ranucci et a été temoin du delit de fuite

en 76 , on condamne et execute un jh de 22 ans grace à ce couple temoins : Mr et Mme Aubert qui ont vu soit disant Ranucci se sauver avec un paquet volumineux qui marche et qui parle :|

incroyable !!! .... mais vrai


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 16 avr. 2010, 12:03 
Citation :
Michel
au vu du PV de l'examen du Coupé peugeot (qui vient d'être mis ici), relativement aux empreintes, des questions se posent:

-il n'y a aucune explication donnée par cet inspecteur sur le fait que ces traces papillaires sont inexploitables... Est-ce normal? il m'aurait semblé logique qu'il y ait eu un minimum d'explication scientifique... ce d'autant plus que les PV pour l'analyse des cheveux sont très détaillés scientifiquement relativement à leur insignifiance pour la culpabilité de Ranucci...
Le contraste entre le luxe de détails concernant l’analyse des cheveux et le laconisme de la déclaration de non- exploitabilité (je ne sais pas si ça se dit) des traces papillaires est en effet curieux.

Mais s’il y avait escamotage volontaire, n’aurait-il pas été plus simple de passer carrément sous silence ces traces papillaires ?

Citation :
- comment se fait il que l'on en trouve pas aussi sur la portière extérieure? n'a-t-on examiné que l'intérieur de l'habitacle du véhicule? ceci n'est pas précisé...
Bonne question ! Certes, il est possible que la petite (version coupable) n’ait pas touché la portière car on peut supposer que CR la lui aurait ouvert lui-même, mais une précision aurait été la bienvenue.
Citation :
- de plus, je n'ai pas trouvé sur le forum de PV relativement à la recherche d'empreintes sur le couteau. Existe-t-il un tel PV?

Je ne me souviens pas non plus d’avoir lu un tel PV.
Mais s’il n’en existe pas, je prévois sans peine la parade de l’accusation : l’enfouissement dans la tourbe aurait effacé les empreintes.

Je posais déjà la question dans un autre post : la chose est-elle possible ?

Citation :
bref, il y a quelque chose vraiment de peu transparent pour la recherche d'empreintes, que ce soit pour la voiture ou le couteau...

Il me semble aussi.

Citation :
aucune empreinte de la fillette dans la 304 ; aucune empreinte relevé sur le couteau ....
Oui, et il est certain que cela paraît incroyable, car la petite aurait dû au moins laisser des empreintes au moment du tête-à-queue, où elle aurait dû être brinqueballée dans tous les sens et se retenir avec force un peu partout.

Je me souviens avoir posé la question à Gérard Bouladou. Il m’a répondu avec véhémence, sur un ton exaspéré : « Mais on ne trouve jamais d’empreintes dans une voiture !! Tous les policiers le savent bien ! Les habitacles de voiture ne retiennent pas les empreintes. Quand on en trouve, c’est toujours uniquement sur le rétroviseur. »
Je n’ai pas su que répondre car je n’y connais rien. Mais j’aimerais bien que quelqu’un de bien informé dans ce domaine me donne son avis.

Citation :
Eugene Spinelli ne reconnait pas Ranucci ( de + il a vu le ravisseur monté dans une simca ) , meme chose pour le petit Jean Rambla
Je suis persuadée qu’ES n’a pas pu confondre les 2 voitures, car j’ai du mal à croire que le réflexe du professionnel n’ait pas joué.
Bien sûr, on pourrait soutenir qu’il a vu une autre scène que celle de l’enlèvement mais je n’y crois pas vraiment. L’heure correspond dans les grandes lignes (oui, je sais, la montre arrêtée .mais bon, dans l’ensemble, ça colle) et depuis que je sais que JR adulte dit maintenant que, contrairement à ce qu’a dit (ou qu’on a fait dire) à JR enfant, la voiture était bien garée là où ES l’a vue, je crois définitivement au témoignage Spinelli.

Le fait qu’il dise avoir vu une Simca va pour moi à décharge

En ce qui concerne la non-reconnaissance de CR par Spinelli, par contre, il faut bien reconnaître que le PV de non-déclaration ne va pas franchement à décharge :

d’une part il répète ce qu’il disait déjà lors de sa première déposition, à savoir qu’il n’a pas fait attention au type qu’il a vu monter dans la Simca et qu’il ne pensait pas pouvoir le reconnaître. De sorte que le fait qu’il n’ait effectivement pas reconnu CR n’est probant ni dans un sens ni dans un autre.
Et on pourrait considérer que la description globale qu’il donnera du type à la Simca va encore moins à décharge puisqu’il décrit en somme un type – jeune, mince, cheveux châtain clair ondulés – qui ressemblerait assez à CR et qui ne ressemble en tout cas ni à l’homme aux cheveux noirs vu par CR 5 minutes avant ni à l’homme au pull over-rouge décrit par Martel.

Le fait que JR et ES semblent bien ne pas avoir vu le même homme à 5 minutes d’intervalle m’a toujours laissée perplexe et je n’ai toujours pas de réponse à l’heure actuelle.

Par contre, je trouve qu’on peut se poser des questions sur la description que fait Spinelli de l’homme à la Simca.
Je trouve très surprenant qu’il puisse finalement faire une description aussi précise d’un homme qu’il dit lui-même avoir vu trop brièvement et de trop loin pour pouvoir le reconnaître.
Que, malgré son indifférence à la scène, il ait été en mesure de capter l’allure générale du type (âge approximatif, silhouette, couleur approximative des vêtements), je veux bien.
Mais je ne vois pas bien comment il aurait pu remarquer des détails tels que « les cheveux qui ne lui couvraient pas tout à fait le haut de l’oreille ».
J’ai souvent pensé et j’ai souvent dit que les choses auraient pu se passer de la manière suivante :

« Vous dites qu’il était jeune et mince. Mais sinon, sa couleur de cheveux ? »
»Je ne sais pas moi, je n’ai pas fait attention … »
»Ils étaient noirs ? »
»Euh …non, je crois pas .. »
« Il était blond, alors ? »
»Non, je crois que je m’en souviendrais .. »
»Entre les deux, alors ? Châtain ? »
» Euh …mouais … »
« Cheveux long ou courts ? »
»Je vous ai dit, je n’ai pas fait attention. «
»Mi-longs, alors ? Qui arrivaient jusque là, à peu près ? (geste de la main au niveau des oreilles)»
»Ouais .. quelque chose comme ça … »
»Frisés ? »
»Vous savez, je … non, il me semble pas .. »
»Raides ? »
»Mais je vous dis que je … »
»Entre les deux, alors, ondulés ? »
»Mouais … »
« Bon, alors, greffier, notez : l’homme que j’ai vu avait les cheveux châtains, etc.. ».

Je ne classerais pas à coup sûr cette description d’ES parmi les éléments à charge.

Citation :
meme chose pour le petit Jean Rambla
Oui …

Mr Martinez ?? il a eu un simple accrochage avec Ranucci et a été temoin du delit de fuite

Il n’a d’ailleurs reconnu en CR que l’homme avec qui il avait eu un accrochage, ce que personne ne conteste.

Il est à rappeler que M. Aubert lui-même, dans son PV de reconnaissance, ne dira reconnaître en l’homme qui lui est présenté que l’homme qui a eu un accident à la Pomme.
Il ne dira à aucun moment que CR était l’homme qu’il a vu sortir de la voiture et monter le talus avec un enfant.

Ce n’est que par déduction qu’on en conclura que cet homme qui sortait de la voiture de CR ne pouvait être que CR.

Citation :
en 76 , on condamne et execute un jh de 22 ans grace à ce couple temoins : Mr et Mme Aubert qui ont vu soit disant Ranucci se sauver avec un paquet volumineux qui marche et qui parle :|
Je crois superflu de vous dire ce que j’en pense. Si je trouvais cela normal, je ne serais pas sur ce forum.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 16 avr. 2010, 21:44 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 22:53
Messages : 5704
Citation :
Je me souviens avoir posé la question à Gérard Bouladou. Il m’a répondu avec véhémence, sur un ton exaspéré : « Mais on ne trouve jamais d’empreintes dans une voiture !! Tous les policiers le savent bien ! Les habitacles de voiture ne retiennent pas les empreintes. Quand on en trouve, c’est toujours uniquement sur le rétroviseur. »
Comme prendre le message de G. Bouladou du 19 Avril 2005
Il n'y a aucun mystère sur cette empreinte. La loi française exige qu'entre une empreinte relevée et l'empreinte d'une personne connue il y'ait douze points de comparaison identiques.
Certains pays se contentent de huit. Et c'est le cas dans l'empreinte qui a été relevée dans la voiture de CR. Mais en France on ne pouvait pas en faire état dans la procédure et le procès.
Mais la comparaison effectuée par l'identitié judiciaire figure dans les archives du SRPJ de Marseille.

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk
Membre du conseil de l'ordre des marabouts de la forêt sacrée en Afrique de l'Ouest


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 avr. 2010, 09:27 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 mai 2005, 21:47
Messages : 194
Citation :
[...]

Comme prendre le message de G. Bouladou du 19 Avril 2005
Il n'y a aucun mystère sur cette empreinte. La loi française exige qu'entre une empreinte relevée et l'empreinte d'une personne connue il y'ait douze points de comparaison identiques.
Certains pays se contentent de huit. Et c'est le cas dans l'empreinte qui a été relevée dans la voiture de CR. Mais en France on ne pouvait pas en faire état dans la procédure et le procès.
Mais la comparaison effectuée par l'identitié judiciaire figure dans les archives du SRPJ de Marseille.
Marrant alors qu'on ait même pas le nombre de point de cette empreinte, dans ce dossier. Car avec 8 points, il semble que l'on peut déjà dire des choses...

bref, si cette comparaison existe ds 1 papelard, il n'y a aucune raison que Ludivine ne puisse pas nous la sortir -d'ou moi je pense qu'elle n'existe pas.

Rappelons aussi que Bouladou n'est pas très objectif ds ce dossier, il défend avant tout sa Corporation, les flics..


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 18 avr. 2010, 09:52 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 22:53
Messages : 5704
Le seul document qui parle d'empreinte dans la voiture est celui mis sur le site.
On retrouve 2 empreintes et pas plus.
Citation :
Rappelons aussi que Bouladou n'est pas très objectif ds ce dossier, il défend avant tout sa Corporation, les flics..
Ca fait plaisir de lire ça

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk
Membre du conseil de l'ordre des marabouts de la forêt sacrée en Afrique de l'Ouest


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 18 avr. 2010, 11:24 
Citation :
[...]
Citation :
Marrant alors qu'on ait même pas le nombre de point de cette empreinte, dans ce dossier. Car avec 8 points, il semble que l'on peut déjà dire des choses...
Je suis d'accord avec vous.
Citation :
bref, si cette comparaison existe ds 1 papelard, il n'y a aucune raison que Ludivine ne puisse pas nous la sortir -d'ou moi je pense qu'elle n'existe pas.
C'est en effet probable
Citation :
Rappelons aussi que Bouladou n'est pas très objectif ds ce dossier, il défend avant tout sa Corporation, les flics ...
Je pense moi aussi que - pour les raisons que vous en donnez, il n'est absolument pas objectif, même si je suis persuadée qu'il est sincèrement persuadé de l'être.

Mais il n'est pas moins normal de vérifier soigneusement (et avec le maximum d'objectivité, justement !) les arguments qu'il présente dans sa contre-enquête. On ne peut écarter d'un simple revers de main méprisant tout ce qui vient de Bouladou sous prétexte que, comme on ne le juge pas pas objectif, tout ce qui vient de lui ne peut être que faux.

Si on veut réfuter sa thèse, il faut le faire de manière crédible.

C'est ainsi par exemple que, lorsqu'il explique pourquoi la date figurant sur la fiche de scellées ne signifie pas que le couteau ait été trouvé le 5, l'explication administrative qu'il en donne est parfaitement exacte.

J'ai expliqué sur ce forum pourquoi j'avais de plus en plus tendance à penser que le couteau pourrait bien avoir été effectivement trouvé le 5, mais ce n'est pas pour la raison qu'en donne G.Perrault.
Sur ce point, son argument était valable.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 18 avr. 2010, 22:56 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 mai 2005, 21:47
Messages : 194
c'est possible Danoum mais n'empêche: son témoignage de son gardien de prison qui aurait entendu les confessions de Ranucci, ds sa 2eme édition, c'est plus que suspect. Ca semble vraiment bidon!

Et c'est ca le gros problème de Bouladou: avancer des trucs qui semblent bidons gros comme une patate au milieu de choses je reconnais cohérentes, comme la question du PV sur la saisie du couteau (je suis d'accord avec vous) eh bien moi je trouve que ca le discrédite quelque part et on le regarde des ouvrages d'1 autre regard;

ds ses interviews, il y a de nombreuses questions qu'il esquive, p.ex la question de la portière bloquée avec Guazzone etc...

franchement, insister que Ranucci n'est pas le dernier condamné à mort auprès de ses personnes interviewées-, quelle importance finalement!; où savoir auprès de X ds son ouvrage si la tête a rebondi 2 fois ou 10 fois (pour montrer que Perrault est 1 menteur), quelle importance dans ces histoires macabres!

alors que les questions essentielles à ttes ces personnes, et issues de l'ouvrage de Perrault, il ne les a pas posées, questions qui si nous avions reçus réponse nous ne serions pas là à en débattre!


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 19 avr. 2010, 00:13 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 22:53
Messages : 5704
Je vous rejoins entièrement dans votre message.

Et je me permets de rajouter que lorsque l'on connait la vérité on la partage, on ne la garde pas pour soi en insultant les autres de ne pas comprendre

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk
Membre du conseil de l'ordre des marabouts de la forêt sacrée en Afrique de l'Ouest


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 19 avr. 2010, 10:04 
Citation :
c'est possible Danoum mais n'empêche: son témoignage de son gardien de prison qui aurait entendu les confessions de Ranucci, ds sa 2eme édition, c'est plus que suspect. Ca semble vraiment bidon!
Mais je suis bien d'accord avec vous. Pour que je commence à prendre un peu au sérieux ce témoignage du gardien, il me faudrait beaucoup plus que la simple affirmation de Gérard Bouladou. Il me faudrait djéjà le nom du gardien, son témoignage oral ou à la rigueur consigné sur PV.
En l'absence de l'un et de l'autre, cette simple affirmation de Bouladou n'a pour moi aucune valeur.

J'ajoute que, même si ce témoignage était exact, il n'irait pas du tout à charge pour CR et ne serait absolument pas le scoop que prétend Gérard Bouladou :
lorsque CR est sensé avoir avoué le meurtre à sa mère au parloir, il se trouvait encore dans la logique de culpabilité qui était la sienne après qu'on lui ait eu démontré sa culpabilité. Il est donc parfaitement normal qu'il ait dit à sa mère qu'il était coupable.
Et nous savions déjà par Gilles Perrault lui-même qu'il avait avoué devant sa mère et devant témoins à l'Evêché.

Citation :
Et c'est ca le gros problème de Bouladou: avancer des trucs qui semblent bidons gros comme une patate au milieu de choses je reconnais cohérentes, comme la question du PV sur la saisie du couteau (je suis d'accord avec vous) eh bien moi je trouve que ca le discrédite quelque part et on le regarde des ouvrages d'1 autre regard;
ds ses interviews, il y a de nombreuses questions qu'il esquive, p.ex la question de la portière bloquée avec Guazzone etc...
Mais là aussi vous enfoncez des portes ouvertes. C'est aussi comme cela que je vois les choses. Et c'est bien pour cela que Gérard Bouladou ne m'a pas convaincue que sa thèse était la bonne.
Citation :
franchement, insister que Ranucci n'est pas le dernier condamné à mort auprès de ses personnes interviewées-, quelle importance finalement!; où savoir auprès de X ds son ouvrage si la tête a rebondi 2 fois ou 10 fois (pour montrer que Perrault est 1 menteur), quelle importance dans ces histoires macabres!
Je suis plus que d'accord avec vous sur ce point aussi ! Je mets cela dans le même sac que le long passage complaisant qu'il a accordé dans son livre au dernier exécuteur des hautes oeuvres de la république française, Fernand Meysonnier, alors qu'absolument rien dans ses recherches n'exigeait qu'il lui donne un tribune (la seule raison qu'il avait de l'interroger était de savoir si oui ou non CR avait demandé qu'on le réhabilite avant son exécution.
Il suffisait à Gérard Bouladou de poser la question à Meysionnier et de retranscrire sa réponse).

Citation :
alors que les questions essentielles à ttes ces personnes, et issues de l'ouvrage de Perrault, il ne les a pas posées, questions qui si nous avions reçus réponse nous ne serions pas là à en débattre!
Encore d'accord.
Pat, il faut que vous compreniez bien une chose : ce n'est pas parce que je dis qu'il importe de critiquer Gérard Bouladou * là où la critique est justifiée et de lui rendre justice sur les points où il a raison que j'adhère à sa thèse générale ou que je lui fais allégeance.

Si vous ne comprenez pas cet élément essentiel de mon mode de fonctionnement, nous serons toujours en quiproquo.

* Le principe s'applique d'ailleurs à n'importe qui et j'ai, dans ce forum, à peu près aussi souvent critiqué certaines théories ou affirmations de Gilles Perrault que de Gérard Bouladou.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 19 avr. 2010, 20:15 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 mai 2005, 21:47
Messages : 194
Citation :
Encore d'accord.
Pat, il faut que vous compreniez bien une chose : ce n'est pas parce que je dis qu'il importe de critiquer Gérard Bouladou * là où la critique est justifiée et de lui rendre justice sur les points où il a raison que j'adhère à sa thèse générale ou que je lui fais allégeance.
Tout à fait d'accord; bien entendu que vs avez parfaitement raison sur le fond!! :D ;

j'ai eu -je reconnais- un petit coup de colère :twisted: dans mon post contre une personne, quand même avouons le, qui s'enferme dans sa thèse de culpabilité sans plus rien écouter d'autres - la preuve il ne revient plus ici défendre ses positions depuis qu'il a écrit ses best sellers -avant il le faisait;

pour être franc, d'un policier formé à la police scientifique j'attendais plus une attitude rigoureuse de travail, peut être plus même que de la part d'1 écrivain ou même d'1 journaliste... en fait je crois que même que c'est ce qui me dérange avec Bouladou (grace à vous j'ai trouvé ce qui me dérangeait), c'est son côté policier ds la crim qui n'est pas rigoureux ds cette enquête qui parait-il l'a tjs passionné...

bref, dommage donc qu'il n'ait pas travaillé quand même à charge et à décharge comme son compère parisien Le Bruchec... l'exemple le plus frappant ds sa 1er édition est sur Daniel Moussy; de la manière dont il parle de lui parce que celui-ci ne veut pas lui parler est je trouve choquant et enfantin...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 19 avr. 2010, 21:40 
Citation :
Tout à fait d'accord; bien entendu que vs avez parfaitement raison sur le fond!! ;

j'ai eu -je reconnais- un petit coup de colère dans mon post contre une personne, quand même avouons le, qui s'enferme dans sa thèse de culpabilité sans plus rien écouter d'autres - la preuve il ne revient plus ici défendre ses positions depuis qu'il a écrit ses best sellers -avant il le faisait;
Gérard Bouladou est un ancien policier et reste solidement marqué par sa formation et ses longues années de pratique dans la "grande maison". Il a mené ses recherches en policier et cela se sent.
Cela dit, il me semble tout aussi évident que Gilles Perrault a mené les siennes à la manière de l'avocat de formation qu'il est. Son livre est un -brillantissime -plaidoyer.

Je suis convaincue que l'un et l'autre sont absolument sincères dans leurs convictions.
Et ils font preuve l'un comme l'autre d'une extraordinaire passion dans le développement de leurs thèses respectives.
Chacun à sa manière : austère et posée chez Gilles Perrault. Volubile et véhémente chez le très méridional Bouladou.


Citation :
pour être franc, d'un policier formé à la police scientifique j'attendais plus une attitude rigoureuse de travail, peut être plus même que de la part d'1 écrivain ou même d'1 journaliste... en fait je crois que même que c'est ce qui me dérange avec Bouladou (grace à vous j'ai trouvé ce qui me dérangeait), c'est son côté policier ds la crim qui n'est pas rigoureux ds cette enquête qui parait-il l'a tjs passionné...


Je ne suis pas sûre que les policiers reçoivent une formation très poussée en matière de police scientifique.
J'imagine qu'ils sont surtout formés aux techniques de recherche et d'interrogatoire puisque leur travail consiste à trouver les auteurs de délits ou de crimes et à obtenir d'eux des aveux.
Une fois le suspect coffré, c'est au laboratoire de faire son travail de recherche scientifique, pas celle des policiers.

Citation :
bref, dommage donc qu'il n'ait pas travaillé quand même à charge et à décharge comme son compère parisien Le Bruchec... l'exemple le plus frappant ds sa 1er édition est sur Daniel Moussy; de la manière dont il parle de lui parce que celui-ci ne veut pas lui parler est je trouve choquant et enfantin...
Je trouve moi aussi que l'absence de travail à charge / à décharge enlève beaucoup d'intérêt à son travail.
Personnellement, et quoi qu'il puisse en dire, je trouve que le postulat de culpabilité de départ est très perceptible dans son livre.

Ce qui enlève pour moi de la crédibilité à son argumentation.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 19 avr. 2010, 22:32 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 nov. 2007, 15:31
Messages : 2686
On a la preuve de ce qui reste de la conscience professionelle de Bouladou par ses écrits sur les empreintes, justement.
Il laisse entendre que ces empreintes présentaient 8 points de concordance avec celles de la victime alors que, non seulement il n'y a aucun document l'attestant dans le dossier, mais aussi que c'est obligatoirement faux.
Si un relevé d'empreintes peut être comparé à celles d'un suspect et malgré que le résultat soit négatif ou non-concluant, ce relevé est exploité et ne serait donc pas qualifié d'inexploitable dans un PV. Quant le policier écrit le PV, il est clair que des empreintes furent détectées mais ne purent être relevées dans les conditions requises pour être comparées avec celles de qui que ce soit, pour y chercher un nombre, quel qu'il soit, de concordances. De plus, le moindre soupçon indiquant qu'il s'agissait d'empreintes d'enfant aurait fait l'objet d'une remarque dans le PV. C'est évident.

Ou est-ce que l'on va vouloir expliquer que ce inexploitable se réfère à inexploitable pour accuser le suspect?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 20 avr. 2010, 20:11 
Citation :
Et c'est ca le gros problème de Bouladou: avancer des trucs qui semblent bidons gros comme une patate au milieu de choses je reconnais cohérentes
Pat , je partage egalement votre avis . pour moi , la plus grosse patate c'est le complement d'infos du co-appellé JC Bianco : il a formellement reconnu le couteau de Ranucci apres audition en juillet 74 ( ce n'est pas noté dans le pv ) .. mieux !! il a reconnu egalement les traces de meulage sur la lame ( tres bien equipé au 8eme GCM ... 8eme Groupe de Construction Mecanique :mrgreen: )

G Bouladou , un policier experimenté ... comment peut il noter dans son bouquin un temoignage aussi farfelu


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 avr. 2010, 07:25 
Citation :
Citation :
Et c'est ca le gros problème de Bouladou: avancer des trucs qui semblent bidons gros comme une patate au milieu de choses je reconnais cohérentes
Pat , je partage egalement votre avis . pour moi , la plus grosse patate c'est le complement d'infos du co-appellé JC Bianco : il a formellement reconnu le couteau de Ranucci apres audition en juillet 74 ( ce n'est pas noté dans le pv ) .. mieux !! il a reconnu egalement les traces de meulage sur la lame ( tres bien equipé au 8eme GCM ... 8eme Groupe de Construction Mecanique :mrgreen: )

G Bouladou , un policier experimenté ... comment peut il noter dans son bouquin un temoignage aussi farfelu
Il me semble d'ailleurs me souvenir que Bianco, interrogé à l'époque en même temps que d'autres appelés ayant fait leur service militaire en même temps que CR, n'avait rien reconnu du tout.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 89 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 6

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com