Nous sommes le 04 mars 2024, 13:32

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [620 messages ]  Aller à la pagePrécédente13839404142
Auteur Message
Message non luPosté :31 oct. 2023, 17:25 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le :05 sept. 2020, 16:47
Messages :111
Localisation :Essonne
Citation :
Citation :
:evil: zut !
Que venaient faire ces policiers...,,
Perrault a écrit exactement: "A quatre heures trente, trois hommes en civil sonnent à la porte du petit appartement ". Il n'est donc pas question de policiers. C'est "hommes" ne pouvait être que des gendarmes puisque seule la gendarmerie avait mission "d'intercepter" Ranuccci. Et ces hommes ne pouvaient être en civil, Perrault s'est trompé.
Vous avez raison. Un gendarme en mission est toujours en uniforme, je le sais pour avoir eu l'occasion d'en parler avec des gendarmes.
Je me demande d'où Perrault tient cette information...
Bonne soirée à vous.

_________________
Où commence le mystère finit la justice (Edmond Burke)


Haut
   
Message non luPosté :31 oct. 2023, 17:26 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le :05 sept. 2020, 16:47
Messages :111
Localisation :Essonne
Ou alors effectivement, c'est une erreur de sa part. "errare humanum est"...

_________________
Où commence le mystère finit la justice (Edmond Burke)


Haut
   
Message non luPosté :02 nov. 2023, 11:54 
Hors ligne
autres

Enregistré le :21 janv. 2013, 11:57
Messages :1414
Citation :
Ou alors effectivement, c'est une erreur de sa part. "errare humanum est"...
L'erreur de la part de Perrault, c'est que les personnes étaient en civil. L'erreur qui consiste à dire que se sont des policiers, c'est vous qui l'avez faite.


Haut
   
Message non luPosté :15 nov. 2023, 20:29 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le :05 sept. 2020, 16:47
Messages :111
Localisation :Essonne
Merci de m'avoir rectifiée. Je sais ce qui m'a induit en erreur :Perrault ayant parlé d'hommes en civil, j'en ai déduit qu'il s'agissait de policiers, les gendarmes n'étant jamais en civil en service. Ce n'est pas une excuse, je n'avais pas le livre sous la main à ce moment-là et j'aurais mieux fait de citer la phrase texto comme vous l'avez fait.
Cela dit , je reste très curieuse de savoir le nombre d'interrogatoires qu'aurait subi Ranucci au cours de sa garde à vue. Vous-même ou d'autres membres auriez-vous plus d'informations que moi à ce sujet ? Si oui merci d'avance .Il n'y a eu officiellement que deux auditions policières, mais quand deux personnes aussi opposées que BOULADOU et PERRAULT affirment que l'interrogatoire s'est terminé tôt dans la matinée, ( sauf erreur de ma part) cela m'étonne..... je n'oublie pas bien sûr qu'il y a eu les tapissages dans la matinée.
Bonne soirée

_________________
Où commence le mystère finit la justice (Edmond Burke)


Haut
   
Message non luPosté :06 déc. 2023, 16:35 
Hors ligne
autres

Enregistré le :03 oct. 2016, 10:42
Messages :16
Bergamotte a écrit:
Citation :
Il n'y a eu officiellement que deux auditions policières, mais quand deux personnes aussi opposées que BOULADOU et PERRAULT affirment que l'interrogatoire s'est terminé tôt dans la matinée, ( sauf erreur de ma part) cela m'étonne.....
Bouladou et Perrault n'y était pas. Fratacci lui y était et il raconte :"Christian Ranucci se repose jusqu'à 8 h 30. On va le chercher dans sa cellule. Vers 9 h, l'interrogatoire recom¬mence. Les deux équipes se relaient. Toute la matinée se passe entre les auditions, les confrontations, les examens médicaux, les temps de repos. La séance est interrompue par la visite du juge d'instruction, puis par celle de deux médecins qui auscultent Ranucci et contrôlent son état physique.
Tout est normal.
En fait, il y a eu plusieurs visites médicales. La première, le soir même, afin de montrer qu'il se trouvait en bonne condition et n'avait pas subi de mauvais traitements. Il s'agissait d'une grosse affaire et nous avons pris toutes les précautions. Le médecin n'a découvert aucune trace de coups sur Ranucci. Plus tard, lorsque nous avons fait procéder à l'analyse du pantalon taché de sang, Ranucci a pensé s'en tirer en expliquant qu'il avait une plaie à la jambe et que celle-ci avait saigné. Nous avons donc fait revenir le médecin légiste pour qu'il constate la présence, à hauteur de la poche, d'une plaie ayant occasionné les saignements abondants à l'origine des taches. Il n'y en avait pas.
Ranucci nous avait mené en bateau, non sans quelque naïveté. Il aurait dû se douter que nous procéderions à un examen. Je crois qu'il a réagi spontanément en disant ce qui lui venait à l'esprit pour parer le coup. Inventer une blessure était la seule explication logique. Il n'a pas réfléchi davan¬tage. Je suppose qu'il n'était pas en possession de tous ses moyens. II était ébranlé de se trouver aux prises avec la police pour la première fois de sa vie. Il n'avait encore rien avoué. Mais le crime avait été commis et il devait peser lourd sur sa conscience.
A midi, on descend Christian Ranucci dans les geôles de l'Evêché pour qu'il y prenne son déjeuner. Il est environ 13 h 30 lorsqu'il en remonte. Les auditions reprennent à 14 h. C'est au cours de cette seconde partie que nous le présentons une nouvelle fois aux époux Aubert. Cette seconde confrontation a raison de sa résistance. Il craque. Il est 16 h."
Et dans ce qu'il raconte, beaucoup de chose sont fausses.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis : Trier par 
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [620 messages ]  Aller à la pagePrécédente13839404142

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com