Nous sommes le 18 juin 2019, 14:48

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 592 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 540 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message : un plan calqué?
Message non luPosté : 27 nov. 2007, 21:30 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 nov. 2007, 15:31
Messages : 2686
Image

L'image ci-dessus va faire sourire les détracteurs de G, Perrault. Il se trouve que, selon moi, le gribouillis est trop précis. On peut observer la descente vers le rond-point, la largeur de la "rue qui monte", le début de la "route intérieure". Il est vraiment bon en topographie, Ranucci. On dirait même qu'il a copié un plan, où n'apparait pas le platane bien sûr. Bon en dessin mais pas devin.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 27 nov. 2007, 22:13 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 nov. 2007, 15:31
Messages : 2686
J'ai soumis la transparence à l'examen d'une architecte. Sa réponse: à main-levée après une visite des lieux sans prendre de mesures, impossible. En premier lieu pour l'exactitude des proportions de l'immeuble.
Je ne sais pas si tout le monde sera aussi catégorique qu'elle, mais ce serait peut-étre intérressant de demander d'autres avis. Topographes, chargés d'aménagement urbain, etc ...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 27 nov. 2007, 23:42 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Il avait les proportions dans l'oeil en plus !

Le croquis aurait été calqué à partir d'un plan ..........

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 27 nov. 2007, 23:44 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Par ailleurs, qui connait mieux un quartier que les policiers qui le sillonnent pour effectuer les surveillances locales .... munis d'un plan du quartier ou de la ville dans leur poche pour renseigner le passant égaré

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 28 nov. 2007, 08:27 
J'ai toujours trouvé le croquis très précis (en dépit de l'absence du platane). Cette impression date du jour où j'ai eu la stupeur de découvrir pour la première fois ce fameux plan dans le livre de Bouladou, Gilles Perrault s'étant bien gardé de reproduire dans son livre le "griboulli sans signification".

Je me suis tout de suite rendu compte que cette précision pouvait certes signifier que CR connaissait bien le quartier mais qu'elle pouvait tout aussi bien recouvrir un dessin fait sous dictée de la police qui, comme le dit quelqu'un dans un post précédent, Didi, je crois (je ne vérifie pas car il m'arrive souvent, en faisant cette manipulation de perdre le texte que je suis en train d'écrire)

J'ai commencé à pencher pour cette dernière interprétation lorsque j'ai appris - de la bouche même de Bouladou - que Jean Rambla affirmait à présent que la voiture n'était pas stationnée devant un des garages, comme sur le plan, mais bien là ou Spinelli dit l'avoir vue. Si CR était le ravisseur et avait croqué lui-même le plan, il aurait mis la voiture là où il savait qu'elle se trouvait. Cela constitue même à mes yeux un fait nouveau qui aurait sa place dans une nouvelle requête en révision.

Votre vue aérienne, JacquesB, accentue encore mon interprétation à décharge ...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 28 nov. 2007, 08:52 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 21:13
Messages : 3530
Citation :
L'image ci-dessus va faire sourire les détracteurs de G, Perrault. Il se trouve que, selon moi, le gribouillis est trop précis. On peut observer la descente vers le rond-point, la largeur de la "rue qui monte", le début de la "route intérieure". Il est vraiment bon en topographie, Ranucci. On dirait même qu'il a copié un plan, où n'apparait pas le platane bien sûr. Bon en dessin mais pas devin.
Bien vu, Jacques !

Néanmoins, la partie de droite, celle où il y a le trottoir et les enfants qui jouent, "colle" moins bien, même si après la courbe, la largeur de la "rue qui monte" y est.
Elle a peut-être été dessinée en dernier lieu, sans décalquer.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 28 nov. 2007, 09:01 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 21:13
Messages : 3530
Sans cette excellente idée de superposition qu'a eue Jacques, le plan "tracé par Ranucci" est bien un gribouilli sans signification.

Quand Gilles Perrault a fait son enquête, GoogleEarth n'existait pas.

Par ailleurs, si les policiers de l'Evéché disposaient d'un prêt-à-décalquer, je doute qu'ils s'en soient vantés.

Dans ces conditions, sans signe probant, pourquoi faire un procès d'intention à G.Perrault ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 28 nov. 2007, 10:06 
Citation :
[...]
Dans ces conditions, sans signe probant, pourquoi faire un procès d'intention à G.Perrault ?
Ecoute, Henri, je n'ai absolument rien contre Gilles Perrault, que je trouve même particulièrement gentil et sympathique en tant que personne.

Mais, comme il se trouve que je n'ai aucun parti pris dans cette affaire et que je me contente de donner mon avis sur telle ou telle déclaration ou sur tel ou tel fait sans me soucier de savoir si mes propos servent l'accusation ou la défense, il se trouve que, sur ce point - je parle du croquis - je ne me suis pas gênée pour dire à Gilles Perrault ce que j'en pensais la première fois où je l'ai vu (lors de la réunion d'avril). C'est même la première question que je lui ai posée.

Lorsque j'avais lu dans son livre ce qu'il en disait - "un gribouilli sans signification" que lui et des amis avaient présenté à plusieurs personnes de la cité qui avaient été incapables de reconnaître l'endroit - je m'étais imaginée trois ou quatre traits vasouillards partant dans tous les sens et ressemblant à tout et à rien à la fois.

Rien à voir avec le plan que nous connaissons. Certes, le platane n'y figure pas et il est bien évident que bien d'autres détails y sont absents (le contraire serait tellement anormal que l'imposture serait manifeste) mais je trouve quand même qu'il faut être drôlement gonflé pour soutenir que ce plan ne représente pas la cité Ste Agnès et le lieu de l'enlèvement.

Je sais bien que, si Gérard Bouladou a mis ce plan dans son livre, c'est pour démontrer que Gilles Perrault racontait n'importe quoi et parce que cette ressemblance avec les lieux constituait pour lui un élément à charge.

Mais il se trouve que, depuis que j'ai appris - par Bouladou lui-même - que Jean Rambla affirmait maintenant que la voiture du ravisseur se trouvait bien garée dans "la rue qui monte", là où Spinelli dit l'avoir vue, j'ai des doutes sur la "spontanéité" de ce plan par CR.

Depuis que j'ai vu la photo de JacquesB, mes doutes se sont encore accentués d'un cran.

Encore deux ou trois trucs de ce calibre et je deviens innocentiste


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 28 nov. 2007, 19:36 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 nov. 2007, 15:31
Messages : 2686
Citation :
Néanmoins, la partie de droite, celle où il y a le trottoir et les enfants qui jouent, "colle" moins bien, même si après la courbe, la largeur de la "rue qui monte" y est.
Elle a peut-être été dessinée en dernier lieu, sans décalquer.
Oui, ce secteur est vague, comme un terrain vague. Il faudrait mettre le croquis sur un plan de l'époque. Il ne doit pas en exister 304 versions. C'est cher à faire, généralement c'est toujours le même relevé topographique avec une présentation plus ou moins differente.
Citation :
Lorsque j'avais lu dans son livre ce qu'il en disait - "un gribouilli sans signification" que lui et des amis avaient présenté à plusieurs personnes de la cité qui avaient été incapables de reconnaître l'endroit - je m'étais imaginée trois ou quatre traits vasouillards partant dans tous les sens et ressemblant à tout et à rien à la fois.
Perrault est peut-être un ancien para mauvais en topo. Ça existe!
Quant au test sur les gens de la rue. C'est plus que probable que quelqu'un qui n'est pas habitué a traduire l'abstraction que représente un plan zénithal à la realité au ras du sol ne reconnait pas l'endroit. C'est pour cela que certains attendent d'y voir le platane, le camion ou les garages. C'est la manière de procéder des gens de la rue. Mettre sur un croquis des éléments caractéristiques même s'il ne sont pas d'intérêt topographique.

Citation :
Encore deux ou trois trucs de ce calibre et je deviens innocentiste
Ce n'est même pas la peine. Je ne suis moi-même pas innocentiste, ni culpabiliste, ni même fumiste d'ailleurs. Mais il se trouve que, dès que l'on se penche sur les pièces, on perçoit une forte odeur à coup foireux. Ça fait pas propre.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 28 nov. 2007, 19:43 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 nov. 2007, 15:31
Messages : 2686
Je vous propose de faire vous même une petite experience.
Dessiner la plante de la pièce où vous trouvez en ce moment, sans mesurer et sans conter le carrelage.
Puis comparez votre dessin avec un autre fait, par la suite, à échelle. Combien ont bon sur les proportions?
Les gagnants, passez à la caisse, c'est Ludivine qui paye.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 28 nov. 2007, 19:56 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 nov. 2007, 15:31
Messages : 2686
Il y a d'autres tests à faire, plus sérieux. Par exemple mesurer l'azimut de l'axe du bâtiment et de celui de la route qui rejoint le rond-point et comparer avec la réalité. Puis mesurer le côté ouest de l'immeuble, lui donner la valeur 1 et transcrire à cette échelle le côté Nord, puis toutes les distances possibles à mesurer, largeur des routes, distances aux tournants etc..
Les angles et les proportions sont exactes.
Puis aussi, accessoirement, se demander comment il a fait pour savoir que le bâtiment est rectangulaire.
Du grand art, tout ça!


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 nov. 2007, 09:31 
Citation :
Jacques B
Puis aussi, accessoirement, se demander comment il a fait pour savoir que le bâtiment est rectangulaire.
Du grand art, tout ça!
Non, là je pense que vous poussez peut-être un peu les choses. Il me semble que, lorsqu'on va dans une cité, même pour un motif futile, pour peu qu'on ait soit une possibilité d'apercevoir le bâtiment d'un peu loin et/ou en hauteur, soit que les circonstances (ne pas trouver tout de suite l'adresse recherchée par exemple) vous amènent à faire le tour du bâtiment, la mémoire enregistre très bien, même si on n'y a pas fait attention, la forme et la structure général du bâtiment en question.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 nov. 2007, 20:01 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 nov. 2007, 15:31
Messages : 2686
Donc, pour revenir au sujet du fil, je pense avoir, par un coup de chance ou de malchance, fait apparaître un doute, lourd de conséquences pour la crédibilité des enquêteurs, sur la légalité de l'utilisation du croquis des aveux au procés. La balle est dans le camp des défenseurs d'une enquête immaculée. J'aimerai beaucoup avoir leur opinion.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 30 nov. 2007, 09:25 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 21:13
Messages : 3530
Je pense aussi que vous avez mis le doigt sur une énorme faille de l'intégrité policière et qu'il va être difficile d'expliquer les prérogatives extra-topographiques de Ranucci.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 07 déc. 2007, 10:57 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 18 août 2006, 13:30
Messages : 1383
Localisation : Dreux
Comme je l'avais relevé il y a quelques mois, Lucien Aimé Blanc, dans un reportage de Canal+, avait témoigné de sa "période marseillaise" (le sujet traitait des ratonnades marseillaises de l'été 1973) de la banalisation d'interrogatoires plus que musclés, dans le but de faire avouer de manière systématique.

Il est évident que dans la mesure où de telles pratiques ont eu lieu, les aveux de Ranucci en juin 1974 (et donc le plan) deviennent caduques à mes yeux.

_________________
Parce qu'ils n'ont pas été partisans, les jurés ne sont pas responsables de la débacle de 1976.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 592 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 540 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com